La Banque Mondiale offre 100 millions de dollars au pouvoir corrupteur de Brazzaville. Par Rigobert OSSEBI

congo-banque mondiale

Le sinistre des Finances, Calixte Ganongo (C), et le directeur des opérations de la Banque mondiale pour les deux Congo, Ahmadou Moustapha Ndiaye (G) sous le regard du charognard Jean-Jacques Bouya (D)

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.