Le Congo-Brazzaville refuse que les trois fils de l’artiste plasticienne Rhode Makoumbou la rejoignent à Bruxelles.

Rhode et ses 3 fils (2008)

Rhode et ses 3 fils (2008)

La Belgique avait accepté le regroupement familiale après la remise d’un dossier le 24 juin 2014 au Bureau de l’Espace Shengen de Kinshasa. Des visas de six mois avaient été délivrés par ce même bureau en décembre 2014.

Lors de leur départ ce samedi 14 février 2015, les services de sécurité (DGST) de l’aéroport Maya-Maya de Brazzaville ont affirmé que les visas étaient faux.
Ils ont dit qu’il n’était pas normal de prendre des visas Shengen à kinshasa. Manifestement, ils ne connaissent pas la réglementation actuelle.
En effet, l’Ambassade de Belgique à Brazzaville ne transmet plus les dossiers pour la demande de visas à l’Office des Etrangers à Bruxelles. Depuis plus d’un an, il faut se rendre au Bureau Shengen à Kinshasa (Congo RDC), ce qui n’est vraiment pas facile (prendre le bateau, réservé une nuit d’hôtel parce qu’il faut être vers 7h du matin devant le bureau).
Ils ont voulu arrêter ses trois fils (12, 14 et 16 ans) pour usage de faux et ont confisqué les passeports pour l’instant.
Ils veulent maintenant faire authentifier les visas à l’Ambassade de Belgique.
Ils est temps que les services administratifs du Congo soient plus opérationnels face aux nouvelles législations prisent entre les états.
Il est vraiment dommage de stresser à ce point des enfants qui prennent seuls pour la première fois l’avion, ainsi que leur pays.
Marc Somville
Manager de l’artiste depuis 2004.
GSM : 00 32 477 35 18 14
PS. Pour information, Rhode Makoumbou est belge depuis 2008 (double nationalité).

Pour rappel, le Grand Prix des Arts et Lettres du Président de la République du Congo a été attribué à Rhode Makoumbou en 2012. Elle a été élevée dans l’ordre du Dévouement Congolais au grade d’officier par le Président de la République du Congo Denis Sassou N’Guesso lors du Festival Panafricain de Musique (Fespam) en 2013.

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Le Congo-Brazzaville refuse que les trois fils de l’artiste plasticienne Rhode Makoumbou la rejoignent à Bruxelles.

  1. Pascal Edouard NGANGA dit :

    Nous ne cesserons jamais d’affirmer qu’au CONGO, les droits de l’Homme et du Citoyen, de même que les dispositions de la Constitution sur la liberté d’aller et de venir ne sont plus garantis. Est-ce dans le but d’extorquer de l’argent ou par manque de connaissance de la réglementation ou encore dans l’intention délibérée de nuire que les agents de la DGST ont agi de la sorte?

    A partir du moment où Madame Rhode MAKOUMBOU satisfait aux exigences des textes régissant le regroupement familial en Belgique et que les visas d’entrée dans ce pays s’établissent à Kinshassa, on ne voit pas la raison pour laquelle les autorités congolaises s’opposeraient à la sortie de ses enfants, d’autant plus que leur mère justifie de la nationalité belge.

    Doit-on penser que le gouvernant de Monsieur SASSOU NGUESSO a modifié d’un revers de main les dispositions claires et précises de la Constitution du 20 janvier 2002 telles que résultant de l’article 16? En effet, sauf réglementation spéciale établie par ce gouvernement, cet article dispose que  » Tout citoyen a le droit de circuler librement sur le territoire national.

    Il a le droit de sortir librement du territoire national, s’il ne fait l’objet de poursuites pénales, et d’y revenir ».

    Dès lors, n’a-t-on pas le droit de critiquer ce gouvernement et d’exiger que les choses changent au CONGO? Ces violations répétées n’honorent pas, non seulement le gouvernement de Monsieur SASSOU NGUESSO, mais également notre pays à l’étranger ainsi que ses ressortissants.

    Pascal Édouard NGANGA

  2. Lecomte de Mpouya dit :

    Quand on affecte à nos frontières les gens non formés qui ne bandent que leur torse parce qu’ils ont fait la guerre, le résultat c’est celui là.

    Essayez seulement de sortir un passeport Congolais et leur demander à la fois de mettre un cachet sortie du térritoire sur votre passeport gabonais ou Equato Guinéen parce que vous aviez la double nationalité,vous en aurez pour votre compte car le policier ne comprendra pas que tu aies deux passeports.

    Pourquoi? tout simplement parce qu’il ne sait pas que la constitution du 20 Janvier 2002 dispose en son article 13 que;

     » le citoyenneté congolaise est garantie par la loi.Tout congolais a le droit de changer de nationalité ou d’en acquérir une seconde »

    et que vous pouvez sortir du congo avec le passeport congolais et présenter l’autre passeport à l’entrée de l’autre pays, puisque vous sortez et rentrez dans les pays qui sont vôtres. Ce qui est normal ailleurs devient tout de suite suspect au congo parce que nous vivons dans un pays policier où les droits sont baffoués à longueur de journée.

    Ce qui est arrivé à ces pauvres enfants n’est autre que l’incurie de nos policiers non formés affectés aux frontières sur des bases purement claniques.

    Le comte de Mpouya

  3. Le comte de Mpouya dit :

    lire la citoyenneté congolaise est est garantie

  4. Cela est le résultat d’un recrutement d’analphabètes en majorité Mbochis dans la police ! Voilà l’héritage de sassou nguesso ! Et comment géré l’après Sassou avec tous ces colonels ,lieutenant et généraux crétins qui ne valent rien du tout ! A l’instar d’OKEMBA JEAN DOMINIQUE qui à échoué a l’école d’officiers de marine à TOULAN est aujourd’hui le plus grader de l’histoire de la marine congolaise ! Franchement le prochain président à du boulot.

  5. Jean Pierre Ndombi dit :

    Les policiers congolais peut être pas tous pour ne pas généraliser, mais vraiment un grand nombre d’entre eux aucune sans competence aucune des postes de responsabilités dans notre pays. Beaucoup de congolais sont victimes de l’incompétence de ces anciens pecheurs et paysans incorporés dans les structures administratives de l’Etat. Ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’en procedant de cette manière non seulement ils se ridiculisent mais aussi ils font ridiculiser notre pays pour leur incompétence notoire. Les policiers du congo reflechissent ne connaissent pas la geographie de l’europe ni les traités internationnaux qui regissent les relations inter etats des pays occidentaux. Pour eux poto c’est la france. Tout document officiel non délivré par le pays du colonisateur est illicite. Tenez avec ma carte de séjour délivré en Allemagne, je suis parti au Congo, un idiot qui doit s’appeller Akim au service d’un autre idiot appelé Jean Francois ndengué a failli me perdre une année d’etude à munich. Pour lui ma carte de sejour devrait etre ecrite en français. Il a même osé dire que la police française ne reconnait pas cette carte. Allez y comprendre jusqu’où l’idiotie de cette imbecile et con peut arriver. Mais pourtant au Cameroun, au Benin, en Cote d’Ivoire et au Gabon pour ne citer que ces quelques pays africains sans compter d’autres pays de l’amérique latin que j’ai visités, cette carte de sejour n’a jamais été l’objet d’une seule interrogation par les services de la police de frontière de ces pays. Alors comprenez donc ce que sont les policiers chez nous, une bande de voyou et d’assassin, incapable de lire et ecrire correctement. Effectivement, Jean Dominique Okemba avait echoué à Toulan. Il ne lisait pas. La plupart de ses devoir à faire à la maison ont été faits par une personne que je connais bien, mais que je refuse de vous dire le nom pour sa sécurité. Le voilà sans merite aucun bombarder par sassou nguesso à un rang le plus elevé de la marine du congo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.