José Veiga – Sassou Nguesso, tandem perdant 100 milliards FCFA (150 millions d’euros) au Portugal ! Par RIGOBERT OSSEBI

José Veiga sorcier - gourou de Sassou

José Veiga sorcier – gourou de Sassou

Avec pour formation celle d’un instituteur ou d’un carrossier, il est parfois difficile de percer dans la haute finance. Le tandem José Veiga – Sassou Nguesso avait toutes les chances d’être roulé dans la farine. Ils l’ont été copieusement au Portugal, avec l’argent de la misère et de la faim des Congolais ! 150 millions d’Euros (100 milliards de FCFA) ont été perdus en quelques mois !

Au cours du Conseil des ministres du 8 août 2013, la République du Congo avait annoncé la création du Fonds congolais d’investissement, communément appelé « Fonds souverain » dans une opacité que nous avions alors déjà relevée tout en y soulignant nos craintes et nos mises en garde (SASSOU NGUESSO JOUE LE CONGO ET SES TRILLIONS AU CASINO ).

Dix huit mois après, les faits nous ont malheureusement donnés raison… Une partie de nos réserves financières ont été perdues par l’incompétence et l’amateurisme criminel de la dictature congolaise, dans l’un de ses tout premiers placements.

Au Portugal, Banco Espirito Santo (BES)était un empire financier familial en grandes difficultés. Au début août 2014, la banque était scindée en deux entités : l’ancienne conservait les produits toxiques et une nouvelle Novo Banco portait les actifs sains. Tôt dans la même année, le groupe portugais, déjà dans l’impasse, était à la recherche de nouveaux partenaires et surtout d’argent frais.

José Veiga vint frapper à la porte, le 27 janvier 2014, pour lui apporter l’oxygène dont il avait besoin. L’homme d’affaires maintenant bien connu des Congolais, s’était alors présenté au Conseil Supérieur du Groupe Espirito Santo avec une solution « miracle » : l’argent du Fonds Souverain de la République du Congo ! Se disant mandataire du Président Denis Sassou Nguesso, il avait néanmoins déclaré que ce dernier « o investidor que não era um « príncipe » mas… » En français « l’investisseur n’est pas « un prince » mais… » et traduit en termes clairs : « Sassou Nguesso n’est pas un ange (ou un aristocrate ) mais il a l’argent dont vous avez besoin… ! » (Le tyran de l’Alima appréciera..) Curieusement le Conseil Supérieur de la banque était plus réticent sur « le personnage Veiga » trop bien connu au Portugal pour ses démêlés judiciaires que sur le tyran-dictateur congolais à l’argent frais ! Il est vrai que la banque avait connu ses heures de gloire durant la Seconde guerre mondiale (pour ses affaires avec les nazis) et sous la dictature de Salazar !

Malgré nos recherches, aucune trace de Conseillers congolais autour de José Veiga, ni d’un cabinet d’avocats conseils de la République du Congo…

Finalement, les structures qui ont reçu l’investissement congolais (au moins 150 millions d’Euros) Esperito Santo International et Rio Forte (voir ci-après traduction article Sabado), toutes deux au Luxembourg, étaient déclarées en faillite le 17 octobre 2014. Dès le dimanche 03 août 2014, le ministère des finances du Portugal prévenait que « les actionnaires et créanciers non prioritaires de Banco Espirito Santo seront appelés à « assumer les pertes » découlant « d’une activité bancaire qu’ils n’ont pas suffisamment contrôlée », tuant ainsi tout espoir de récupération pour le Fonds congolais d’investissement. La loi n° 1-2014 du 6 janvier 2014 portant sa création avait été adoptée en urgence pour permettre la démarche du  « sorcier-gourou » portugais.

Déjà Sassou 1er, peu avant sa chute, avait été pris dans la faillite de la BCCI dont nous avions déjà parlée. Son voyage du 30 mars 2015 à Luanda avait-il pour raison un lobbying auprès du Président Dos Santos pour qu’il intervienne, auprès des Autorités portugaises, en faveur du Fonds congolais d’investissement ? Le dictateur congolais déteste, par-dessus tout, se faire piquer « ses économies » !

Il y a fort à parier que le Président angolais n’interviendra pas dans cette affaire. Il a été ravi que son orgueilleux voisin se soit fait plumer par l’ancienne puissance coloniale ; Sassou y réfléchira à deux fois, la prochaine fois, avant de chercher à lui faire concurrence dans ce pays. On ne compte plus les partenariats économiques réussis de l’Angola au Portugal, alors que Sassou Nguesso ne peut pas s’en vanter d’un seul en France ; mises à part bien entendu les innombrables poursuites de ses créanciers et des enquêtes de l’affaire des « Biens Mal Acquis » qui ont fait exploser le chiffre d’affaires de ses avocats !

Comme ce fut le cas en 1991-92, Sassou Nguesso ne consentira à lâcher le pouvoir que lorsqu’il aura complètement ruiné le pays !

Rigobert OSSEBI

Diffusé le 07 avril 2015, par www.congo-liberty.com

http://www.sabado.pt/portugal/detalhe/jose_veiga_o_investidor_que_nao_era_um_principe_mas.html

José Veiga, l’investisseur n’était pas un «prince», mais … 
«Nous sommes intéressés à parler à tout le monde», a déclaré Ricardo Salgado aux autres membres du Haut Conseil

Le 27 Janvier 2014, le Conseil du Groupe Espírito Santo avait deux principaux points à l’ordre du jour : restructuration du Groupe – qui comprenait une présentation initiale d’Amilcar Morais Pires – et l’augmentation du capital du Espírito Santo Control SA. . C’est pendant cette réunion que les membres du conseil d’administration ont mis sur la table le nom d’un potentiel investisseur représenté par Jose Veiga.

Le nom de l’ancien impresario de football a été avancée par Pedro Mosqueira do Amaral au terme de la réunion. L’administrateur actuel de Novo Banco, en Allemagne, a informé le Conseil Supérieur que Jose Veiga représente les intérêts de M. Denis Sassou Nguesso, le Président du Congo Brazzaville. Néanmoins interrogé « sur le fait de parler avec José Veiga ? » Ricardo Salgado le dirigeant d’Espirito Santo a répondu : « Nous sommes intéressés de parler à tout le monde. » 

Selon ce qui a été dit à la réunion, le Président du Congo serait intéressé d’investir environ 150 millions d’euros dans le Groupe Espírito Santo.  La discussion s’est ainsi conclue : José Veiga (pour le compte de Sassou Nguesso) serait invité à investir 30 millions dans Espirito Santo Control et le reste à Rio Forte.  

Trois jours plus tard, le 30 Janvier 2014, les membres du conseil de surveillance actaient le fait de discuter de l’augmentation du capital du groupe. Et le nom de José Veiga était matière à discussion. Le sujet était soulevé par Ricardo Salgado. L’ancien impresario de joueurs de football, suscitant à juste titre des inquiétudes. Certains exprimant même des doutes sérieux sur José Veiga. Le Conseil d’administration d’Espírito Santo trouva la solution de lui faire signer un accord de confidentialité.

Contacté, José Veiga a refusé de commenter l’investissement possible dans le Group Espirito Santo ou les conversations tenues par les membres du Conseil sur sa possible entrée dans le capital du groupe.

Le Sorcier portugais de Denis Sassou Nguesso : Antonio José da Silva Veiga, dit “José Veiga”. Par RIGOBERT OSSEBI

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à José Veiga – Sassou Nguesso, tandem perdant 100 milliards FCFA (150 millions d’euros) au Portugal ! Par RIGOBERT OSSEBI

  1. L'EAU C'EST LA VIE dit :

    Pauvre Congo,on a vraiment un président le plus bete du monde

  2. marché total dit :

    Sassou Nguesso est tellement aveuglé par le portugais José Veiga qu’il ne lui a pas seulement donnée son ranch, mais il lui a également donné sa fille, la veuve Claudia dit Coco qui peine a trouvé un mari.
    En un mot, José Veiga est aujourd’hui le gendre du dictateur Sassou Nguesso. Ce qui explique pourquoi il lui a donné la gestion du fond souverain congolais qui est géré dans l’opacité la plus totale !
    Les Congolais méritent vraiment le tyran d’oyo comme président car comment comprendre qu’ils ne se soulèvent pas pour chasser ce voleur et bâtard du pouvoir !

  3. Anonyme dit :

    Ce Mr. a les allures de Bernard Henri Levy dit BHL. Des gens pour qui le crime et l’argent sale seuls comptent. Et puis croyez-moi, c’est parce que vous ne connaissez pas la femme qu’on a réussi a lui faire épouser. C’est ce que l’on appelle faire un placement. Qui en veut de ce genre de femmes avec son insolence notoire. Elle est la peste parmi les enfants du Boss, insupportable et haineuse envers les autres. Le moment venu on récupérera cet argent.

  4. Sassou ne fait que le mari pour ces enfants il voulait donner à kabila il avait refuser cette Claudia il a donner Édith à bongo et voilà ce qui s’est passer après sassou c’est un pauvre type le moment est venu de chasser tout ces gens Claudia en elle couche avec son père inceste sassou qui veut mourir au pouvoir comme le congo lui appartient avec son discours qu’il a fait à la bbce j’ai faillir pleurer vraiment li n’est pas normal pas humain comment il peut nous prendre un exemple sur la lybie la Tunisie Égypte ça signifie quand il sera parti il n’aura pas la paix il fait peur au congolais

  5. le dégouté dit :

    Si SASSOU perd les 100 milliards de francs cfa du Congo au bénéfice des portugais, il devra tôt ou tard être jugé pour HAUTE TRAHISON.

    Quant à son immense zaïroise de fille, il faut être un parfait gros con pour la prendre comme épouse ou comme maîtresse. Comment faire l’amour à une personne aussi ronde qu’un œuf ? Dégoutant. Vraiment.

  6. Ibahima Bouba dit :

    José Vaiga n’est pas le mari de Claudia Sassou-Nguesso. Mais les informations de Rigobert Ossebi nous montrent bien le dégré mafieux et d’incompétence du clan de l’Alima.Le Congo est meurtri par ces gens n’ayant pour seule leitmotiv que le vol , l’assassinat et le tribalisme comme programme politique.C’est un scandale permanent et pendant ce temps les congolais meurent par centaines dans les hôpitaux de fortune, dans toutes les rues de Brazzaville et Pointe Noire les veillées funèbres se multiplient avec pour cause des morts évitables. Une épidémie de rougeole s’est déclarée dans les villes et ces incapables appellent à l’aide la communauté internationale; fameuse souveraineté où es tu ? Et avec ça,ils souhaitent changer la constitution, mais pour faire quoi, continuer à faire souffrir les congolais ? NON NON et NON au changement de la constitution!!! A moins ce qu’ils veuillent comme d’habitude, nous mener à la guerre et tuer encore plus de congolais. Mais quelques soient les morts ça ne passera plus !!!

  7. Peuple congolais il est temps que nous nous levons pour chasser ce dictateur qui veut mourir au pouvoir éviter son jugement aux crimes qu’il a comis sassou et son clan ces enfants bâtard zaïrois qui n’ont rien à faire au Congo notre beau pays nous les vrai congolais on ne peut pas vivre en paix chez nous on a pas envie de mourir ici en Europe

  8. Muana Mawa dit :

    Frère OSSEBI, merci de continuer à nous édifier des turpitudes d’ El SAS. Franchement ce n’est pas sérieux que M. SASSOU continue à prendre le CONGO comme un héritage laissé par son père SASE natif Dahomey devenu Bénin;

    Le vieux NGUESSO n’a jamais été son père, et ne l’a jamais considéré comme son enfant raison pour laquelle son nom NGUESSO n’ a été adjoint que bien tard au nom SASSOU. Nom qu’on ne trouve nul part au Congo. Aviez vous vu ce dernier aller déposer les gerbes de fleurs sur la tombe du vieux NGUESSO d’une manière ostentatoire comme il le fait pour sa fille et sa mère MOUEBARA?

    SASSOU c’est le mal Congolais, il n’aime pas ce pays ne déplaise à ses supporters car tous les actes qu’il a posé et continuent de poser, ce n’est pas pour le bien des congolais;

    Sinon comment comprendre que SASSOU prenne autant de libertés pour placer et perdre de l’argent Congolais comme si c’était le sien.

    Comment comprendre qu’il prête à son cousin OUATTARA Président de le Cote D’IVOIRE la somme d’ UN MILLIARD de FCFA afin que ce dernier paie sa dette intérieure pendant que les opérateurs économiques Congolais peinent à se faire payer pendant des années et des années, est ce sérieux? Non .

    Et quand on peut vous payer, c’est moyennant 30% car c’est la règle instituée par le Clan SASSOU. Après Elongo fait semblant et joue au charlot à la télé/SASSOU pour vilipender des opérateurs économiques véreux qui au bout du rouleau laissent des plumes en route car le système SASSOU est celui des voleurs.

    SASSOU et sa bande rendront bien compte aux Congolais un jour. Il avait échappé à la Conférence Nationale, mais cette fois ci il devra des explications au peuple Congolais. Même s’il cherche à changer la constitution pour mourir au pouvoir, ses petits enfants, arrières petits enfants, BOUYA, ONDONGO, NGONDO et tout le Clan ne mourront pas avec lui et paieront à sa place. Qu’il le sache car on ne peut pas jouer au banditisme éternellement.

  9. Isidore AYA de Makoua universaliste congolais dit :

    Affaire politique: Isidore AYA TONGA est le mardi 28 avril 2015 à 09h30 à la division de Police de LE VESINET 32 boulevard Carnot 78110 LE VESINET

    Procès-verbal de convocation en vue d’une audition libre (article 61-1 du code de procédure pénale) !

    Agglomération de Police de ST GERMAIN EN LAYE
    DIVISION de LE VESINET
    Le 31/03/2015
    Nous, Brigadier de Police HARTER, en résidence et en fonction au Groupe d’atteintes aux biens à LE VISNET-78
    Vu l’enquête diligenté sous le n° de procès-verbal: 2014/2043
    Avisons AYA TONGA Isidore
    Demeurant …..RUE…………… 7520 PARIS
    Que dans le cadre de l’enquête susvisée, elle est soupçonnée d’avoir commis ou tenté de commettre l’infraction d’appels téléphoniques malveillants et menaces de mort, depuis le 13/06/2014 sur la commune de MARLY LE ROI.
    Et qu’elle est convoquée

    Le Mardi 28 avril 2015 à 09h30
    dans les locaux de la DIVISION DE POLICE DE LE VESINET 32 Boulevard Carnot 78110 LE VESINET Téléphone : 01 30 15 76 60
    Pour être entendue librement (sans garde à vue) sur ces faits

    LE BRIGADIER DE POLICE
    ANNEXE ET PROCÉDURE JOINTE A LA CONVOCATION POLICIÈRE OU PLUTÔT POLITIQUE ET MAFIEUSE SASSOU NGUESSO AGISSANT EN TERRE DE FRANCE SOIS-DISANT DÉMOCRATIQUE ET CIVILISATIONNELLE.

    ÉLÉMENTS DES FAITS !
    Le début juin 2014, je consulte le site officiel du dictateur Sassou Nguesso en France « congo-site.com ». Et c’est là que je tombe par hasard sur une vidéo d’une certaine femme ou association française travaillant dans le cadre des projets d’aide à la lutte contre la fracture informatique ou internet en Afrique et ou Congo Brazzaville.

    Je recherchais juste après la lecture de cette vidéo et je me rends compte qu’il s’agit bien d’une association française travaillant pour le compte du régime Sassou Nguesso au Congo.
    Où est le problème?
    Cette femme ou la represnentant de cette association s’était rendu courant au Congo et particulièrement à Makoua, ville congolaise située sur l’équateur dont 97% de la population active comme tous les congolais sous emprise 32 ans d’un tyran sassou Nguesso, n’a ni accès aux libertés fondamentales, ni accès aux conditions de vie d’un producteur de pétrole, de bois et puis, n’a ni accès à l’informatique et au numérique (internet).

    J’ai alors demandé au téléphone à Dame représentante de cette association qui s’est d’ailleurs physiquement rendu au Congo et à Makoua (ma ville tribale) – Je l’ai alors posé cinq questions majeurs.

    1- Pourquoi avez-vous organiser une telle opération informatique ou internet dans un pays où 97% de la population active n’a accès aux minimas vitaux?

    2- Pourquoi avez-vous organiser une telle opération informatique ou internet dans un pays où 97% de la population active est traquée, fliquée, abusée, torturée et puis ?

    3- Pourquoi avez-vous simplement choisi la ville de Makoua? Pas pourquoi pas Pointe Noire, Brazzaville et puis?

    4- Madame, faites attention à vous et à votre association – car les services de la résistance contre sassou Nguesso travaillent partout dans le monde libre.

    5- Si vous aviez touché ou encaissé quoi que ce soit du régime et ou des deniers publics congolais – votre association et vous même seront souillés et traduisent devant non seulement le peuple congolais mais aussi à la justice française comme association faisant parti des biens mal acquis. Madame, qui a payé le séjour de votre équipe au Congo et Makoua?

    MENACE DE MORT: REPONSE NON, MISE EN GARDE POUR BIEN MAL ACQUIS OUI.
    Pour + d’infos contactez les reseaux de la resistance congolaise contre sassou nguesso en france et dans le monde.
    RENDEZ-VOUS LE 28 AVRIL 2015 A 09H30 AU LIEU INDIQUÉE – POUR L’HISTOIRE DE LA RÉSISTANCE CONGOLAISE CONTRE SES VALETS ET CONTRE SES FORCES DE DESTRUCTION MASSIVE DU PEUPLE: VENEZ AVEC VOS CAMERAS ET APPAREILS ET IMMORTALISÉES L’ÉVÉNEMENT

    JE SUIS ISIDORE AYA TONGA, UN ÊTRE LIBRE… CES AUX SERVICES FISCAUX ET PUIS FRANÇAIS DE SUIVRE LA VIE DE CETTE ASSOCIATION ET DE SON ANTÉCÉDENTS AVEC LE CONGO.

    IL N’A YA QUE DES ÊTRES LIBRES CONGOLAIS ET UNIVERSELS QUI SERONT LA PRÉSENTS AVEC ISIDORE AYA TONGA, INTELLECTUEL, PHILOSOPHE ET SCIENTIFIQUE ENVIRONNEMENTALISTE !

    MERCI POUR LE COMBAT CONTRE LA DICTATURE AU CONGO

  10. NATTA dit :

    Par tous les moyens, le despote de Mpila veut ruiner le pays et affamer davantage les Congolais avant sa chute. De l’argent est dépensé pour des projets bidon alors que le pays manque de tout. Les besoins de bases sont négligés dans un pays pétrolier.

    Ta convocation Aya Tonga, va nous l’espérons tous, s’ouvrir sur une magouille abyssale que l’on voulait cacher à la population. C’est encore une fuite d’argent du peuple qui semble apparaître!

    Bravo et soutien patriotique sans faille. Notre indignation contre toute forme de fraude est sans limite.
    A bas le putschiste Sassou et clan, à bas les complices de tous bords qui participent au pillage de notre pays!

  11. fasco dit :

    je me demande si Dieu aime réellement le peuple congolais pour nous avoir donné un destructeur à la tête de la NATION.

  12. LES EXCÉDENTS PÉTROLIERS QUI MANQUENT DANS LES COMPTES DU CONGO. Ebalé dit :

    LES EXCÉDENTS PÉTROLIERS QUI MANQUENT DANS LES COMPTES DU CONGO QUI SERVIRONT A DÉSTABILISER LA DÉMOCRATIE PENDANT UN SIÈCLE!

    MATHIAS DZON, un des principaux financiers du retour de SASSOU aux affaires et Ancien Ministre des finances avait ouvert un coin du voile qui entoure la gestion des surplus pétroliers: les catacombes de KONA KONA avec les excédents budgétaires qui au moment ou il quittait le Ministère étaient estimés à plus de 1.100 Milliards de FCFA. Avec l’embellie qui a suivi 2004, il semble que ces fameuses réserves soient restés au même niveau…

    D’où la fascination qu’exerce ce pays géré par des incultes de gibiers de potence que sont les JOSE VEIGA et autres malfrats pour profiter de cette opacité en s’infiltrant au Congo par l’intermédiaire des nombreuses filles Sassou: KOKO, JUJU etc… Un aventurier Italien avait montré la voix avec JUJU…

    Le Congo vit donc un népotisme jamais égalé ou les réserves qui devraient être gardées à la banque Centrale sont dans les caves privées ou encore des tombes. Si l’on suit le raisonnement de Mathias DZON, il y aurait plus de 10.000 Milliards que l’on ne retrouve pas dans les circuits légaux.
    La légèreté avec laquelle ce petit monde investit dans les affaires de MAKANGU ne peut qu’inquiéter les Congolais et en plus la Restauration de la Démocratie tant souhaitée pourrait facilement être déstabilisée avec des sommes pareilles sous le Contrôle de cette bande Maçonnico- maffieuse.
    La bande de scorpions et de mante religieuses SASSOU, ADADA, GOKANA etc. pourrait facilement orchestrer une déstabilisation en actionnant la LYRE (le petit Bourgeois français ADADA rééditant alors son exploit de 1997 où il avait mobilisé cette Société Sécrète pour le bonheur de SASSOU, son maitre même si ce dernier aujourd’hui ne tient pas à en faire son successeur désigné, malgré ses appels du pieds).

    AU CONGO ZOBA NOTRE AGRÉGÉ EST UN MONSTRE DE TRAITRISE ET DE MÉCHANCETÉ, LA PLUS GRANDE LÉGENDE D’IMPOSTURE TECHNOCRATIQUE.

    Alors le coups double comme le 18 Mars 1997?…WAIT AND SEE! QUAND LES SCORPIONS ET LES MANTE RELIGIEUSES SE BATTENT!

  13. Anonyme dit :

    Sassou sera juge’ au cons-go par des cons-golais, pas a la CPI trop facile! Le proces durera 1 heure max. Imaginer maintenant la santance

Laisser un commentaire