DEVOIR DE MEMOIRE : Les Disparus du Beach ! Par Clément Mierassa

Clément MIERASSA

Clément MIERASSA

On ne peut chercher à oublier ou faire oublier certains événements qui se sont déroulés dans notre pays. L’affaire des disparus du Beach fait partie de ces événements et pour plusieurs raisons.
La première est qu’il s’agit de crimes sans auteurs et ce n’est ni sérieux ni responsable;
La seconde raison est que notre Constitution est claire. Selon celle-ci la personne humaine est sacrée;


La troisième raison est qu’une mission des Nations Unies a recommandé au Gouvernement de reprendre et de poursuivre l’enquête jusqu’à l’établissement des responsabilités pénales et individuelles. Jusque là; le Gouvernement est resté sur sa thèse de l’autorité de la chose jugée qui est devenue ridicule et qui ne règle aucun problème;


La quatrième et la plus préoccupante selon moi est que cette même mission des Nations-Unies a recommandé au Gouvernement de faire du 5 mai de chaque année une Journée d’hommage aux disparus du Beach. Alors que tout le monde reconnait qu’il y’a bien eu disparitions du Beach, il est difficile de comprendre le mutisme, le silence ,l’attitude et l’insensibilité du Gouvernement devant une telle situation.


Curieusement, c’est à la même période que le Président Denis Sassou Nguesso médiateur de la crise centrafricaine se trouve à Bangui pour aider ce pays à sortir de la crise qu’il connait depuis plusieurs années.
Pourquoi ne pas également se pencher sur les problèmes de son propre pays.
C’est à la fois dommage et triste !

N’oublions pas les disparus du Beach et battons nous pour faire du 5 mai de chaque année une journée d’hommage aux disparus du Beach.

Par Clément Mierassa

 

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

52 réponses à DEVOIR DE MEMOIRE : Les Disparus du Beach ! Par Clément Mierassa

  1. MAMBANDZILA dit :

    Miérassa
    Il faut savoir que ton parent OKOMBI est l’un des acteurs des disparus du Beach …. Fila de Saint Eude a les preuves. Merci de rouvrir le débat. Un de moins.

  2. YENGO dit :

    Miérassa
    Tu vas nous aider à affaiblir Sassou mais saches que les propos d’Okoko restent valables. Après Sassou point de Batéké président. Le Pool a des enfants valables pour nettoyer la merde laissée par Sassou

  3. macktchicaya dit :

    A MAMBAZILA,

    Chose élémentaire en droit la responsabilité est individuelle et non collective sauf si vous apportez la preuve contraire,,,,OKOMBI que vous citer n’est pas parent de mierassa fusse-t-il ressortissant de la même région que lui. Arrêtez ici de dire des énormités qui amènent à la confusion. NTUMI a fait du carnage dans le pool en tuant les ninjas est ce pourtant tous les ressortissants du pool devront -ils être réprimander par la faute de ntumi? le sectarisme nous ne voulons pas ici et je pense que vous devriez avoir honte de tenir ce genre de raisonnement. WILLY MASSANGA A été acteur des atrocités dans le pool au côté de SASSOU vous n’en parlez point est ce pour autant tous les ressortissants du pool sont du côté de cet homme même mort? Ne mélanger pas vos ressentis à la raison politique et si vous aviez un problème particulier avec ce monsieur alors chercher d’autre moyen de le dire et non par ce biais car ça ne passe pas le congolais n’est pas dupe. Comment pouvez vous associer le combat de ce monsieur qui vient d’ailleurs de tenir un meeting que vous ne saurez faire à pointe avec l’histoire du beach par le simple fait qu’il de la même ethnie qu’okombi? vous n’avez rien compris alors taisez-vous ne nous amener pas à la division comme fait le pouvoir de SASSOU.

  4. macktchicaya dit :

    NEXT…….

    ………..SI MIAMBAZILA savait comment d’agent de la dst (ressortissants du pool) travaillent pour ce pouvoir de Sassou, vous n’auriez pas le courage de venir ici dire n’importe quoi,,,attendez le Congo est petit nous savons tous qui est qui. Pourquoi n’incriminez-vous pas ntumi? dans le carnage des habitants du pool rechercher donc l’info vous l’aurez auprès des anciens ninja,,,et en ce moment vous ne direz plus n’importe quoi sur les paisibles personnes qui luttent pour libérer le pays.

  5. macktchicaya dit :

    c’est à mambandzila que j’adresse ces textes ci-dessus.

  6. macktchicaya dit :

    A PATRIQUE YEBGO,

    c’et normale que vous ayez ce genre de réaction que croyez vous après tout que le Congo appartient au pool? quelle est votre haine vis à vis des gens du plateaux? d’ailleurs le pool est kongo mais aussi téké si vous connaissez l’histoire du pays et le Lari n’est qu’une symbiose entre ces deux ethnies.regardez partout les noms des villages dans le pool et votre kolélas est d’où du point de son ethnies d’origine,,,donc fermez là si vous ne connaissez pas votre propre histoire au lieu de venir ici divertir le monde et avancer des énormités qui point de sens. Voilà pour quoi à la DST il ya plein de Lari je comprends pourquoi, jamais le s vrais kongo ont eu un langage hystérique envers les autres c’est toujours vous les gens du pool vous vous la pèter quoi , on dirait que vous aviez une supériorité sur les autres peuplades du Congo. vous citez ici okoko c’est normal il a contribué à la mort de son frère Ngouabi que voulez -vous qu’il ne vous dise pour faire du buzz à l’époque . Un intellectuel ne peut tenir ce genre de propos franchement et du coup je vous classe vous et votre auteur que vs citez ici dans la catégorie de petites gens qui traînent un complexe d’infériorité vis à vis des autres ethnies qui ont connue ce que c’est que la royauté. D’ailleurs s’il ya un peuple qui a vu le blanc le premier au Congo c’est le peuple Téké la preuve Makoko a signé avec De Brazza à l’époque le traité de paix entre autre malgré tout ce qui s’ne était suivi après. ous parlez ici mais allez à Brazza faire comme Miérassa tenir tête à Sassou, comme ce samedi? bande de trouillard vs attendez que les autres se tuent là bas pour venir réclamer votre part. KOKELAS s’opposait au pays pas dehors comme vous s’était un Batéké,(ngantsié) où à t-il été enterré? à ntsouélé est un nom Lari? allez y chercher si tu ne connais pas ton histoire alors t’es un ignorent et ferme là tranquille ne viens plus ici pour diviser les gens qui sont dans une dynamique de chasser le tyran.

  7. La duchesse de Linzolo dit :

    Bravo Mr Mierassa. Je vous soutiens a 100%. J’apprecie votre combat, votre fermeté, votre constance et votre humilité . Vous luttez de façon pacifique et j’aime cela.Continuez et le peuple congolais et la démocratie vaincront.

  8. Titus dit :

    Une excellente initiative, pour une contribution ouverte et objective. Parce qu’on ne peut laisser place à l’improvisation, sur des sujets qui se veulent aussi rigoureux. Il faut toujours en maîtriser tous les contours, mais alor tout. Ainsi, loin d’etre une vil tentative de récupération politicienne d’un dossier suffisamment complexe dans l’article, il est une bonne chose d’évoquer l’affaire dite du beach qui a toujours défrayé la chronique. Parce qu’il y a toujours quelques petits détails de l’Histoire qui peuvent échappé à la raison et au bon sens.

  9. pilipili dit :

    Que tous ceux qui ont la critique facile et s’opposent systématiquement à toutes les initiatives qui vont dans le sens du renversement de ce clan maléfique se LEVENT ET AGISSENT sur le terrain comme le fait Mr MIERASSA qui lui à ce courage la.
    Merci Mr Clément Miérassa

  10. Ntéla dit :

    Mr Miérassa par cette sortie je pense que vous venez de me conquérir. L’impunité ne doit jamais être la règle dans une république ni dans une démocratie. A travers votre article on comprend que vous êtes un démocrate et un républicain. Les congolais ne peuvent pas et ne doivent pas se satisfaire de ces mascarades de procès. Le jour venu tous les procès politiques doivent être révisés et les responsabilités établies.
    Continuez Mr Miérassa vous êtes sur la bonne voie.

    Ntéla

  11. Ibrahima Bouba dit :

    Prétendus « MAMBANZILA  » et « Yengo » pécétistes chevronnés champions de la manipulation et de l’intrigue, agents et suppletifs de la sinistre DGST payés pour attiser le tribalisme et diviser le pays pour votre « Bokondzi Na Bisso », on vous connait, vous n’aurez plus les congolais à ce jeu malsain mis en place par votre maître Sassou Nguesso depuis 1969 et qui lui a permi illégalement, sans le mériter, de gravir les échélons auprès de Ngouabi.Vous tribalistes notoires, vos complots que vous manigancez en mbochi à Oyo, Edou Tchikapika ne passeront plus, vous êtes démasqués !!!!

  12. macktchicaya dit :

    A YENGO je voulais dire,

    Franchement j’ai du mal à comprendre certains Congolais comme ce compatriote qui professe ici de la haine contre une ethnie du Congo qui reste fait l’histoire du Congo: les TEKES refaire vivre ici la phrase de maître OKOKO pour justifier ta haine est ignoble car cette ignominie révèle en toi le fait d’un complexe congénital. si tu reproche à Sassou et son clan de contrôler le pays tribalement alors que dire de toi qui qui encourage la haine de OKOKO vis vis des Tékés?

    Je pense que la nation n’a pas besoin de gens comme toi alors tu peux aller te recroqueviller dans un espace où il n’y aura que ta famille. C’est une forme de racisme primaire que tu évoque ici et d’ailleurs je me demande si tu as un brin d’intelligence en te comportant de la sorte. Au moins l’on reconnait à Miérassa le courage de combattre le pouvoir et son système sur place; et toi quel est ton apport à ce combat? si ce n’est venir dire des inepties au moment où le peuple s’organise à faire triompher le côté de la liberté, et donc de la démocratie. La liberté de t’exprimer ici toi et ceux des congolais qui ont les mêmes motivations rétrogrades que toi ne vous autorisent pas à vous acharner sur des vrais compatriotes car vous vous trompez de cible; à moins de travailler pour le système car il y a un doute.

    Je m’insurge personnellement ici pour cette manière de faire , et je te conseille toi et d’ailleurs d’autres aussi à changer radicalement vos logiciels allez encore apprendre sur l’histoire du pays puisque vous ressembler à maître Okoko qui est lui est resté foncièrement tribaliste et régionaliste.

    Comme c’est une tare chez vous allez vite consulter des spécialistes en psychiatrie comportementale de sorte à vous sortir de ce mal. Je pense que si vous aviez un sens ne serait ce qu’un peu vous ne risquerez plus de venir ici nous sortir vos balivernes. Cherchez – y l’histoire du peuple du CONGO et vous lirez sur les Royaumes Téké et Loango.

  13. Cher Mr Miambandzila
    Je suis certain que vous avez été envoyé simplement pour semer la zizanie à cause du succès que vient de remporter particulièrement Mr Mierassa lors du méga meeting de Pointe-Noire. Je suis en partie du Pool par contre je ne soutiens aucunement votre position. Je suis certain que vous êtes un informateur de la DST dont le seul but est de diviser le camp des lutteurs. Ce n’est pas l’ethnie qui sauvera le Congo. L’exemple est que sassou et son groupe d’amis Kongo, Téké et Mbochi détruisent le pays. Nombreux de ceux qui l’ont aidé à la guerre du 5 juin 97 l’ont vivement regretté. Outre ce groupe de destructeurs du Congo, que tous les congolais avec ceux qui ont quitté le bateau du 5 février 79, formons une élite fière capable de remonter le défi qui nous attend. N’oublions pas que les que parois du puits dans lequel se trouve notre cher Congo sont très lisses, il nous faudra après dénis du temps pour sortir de ce puits, c’est une grande difficulté, autrement on nous fera croire qu’il était le meilleur. Le moule dans lequel nous avons été remodelés UJSC, PCT et la franc maisonnerie dénisienne nous a appris que voler et tuer sont une vertu. Après Dénis, il y aura toujours des voleurs et tueurs mais de moindre calibre, ainsi de génération en génération ce venin sera atténué et disparaîtra. Même dans les démocraties occidentales on vole aujourd’hui mais de moins en moins après tant d’effort. Chacun de nous n’a pas choisi son père ni sa mère non plus son ethnie. Et le Congo nous a été imposé, c’est notre chose commune, oublions de vivre avec une haine tribale, le problème actuel ne serait que déplacé et non résolu. Je comprends aussi les raisons qui amènent notre frère Pangou si je me trompe pas , à vouloir diviser le Congo, mais ce n’est pas la solution la meilleure ni même un début de solution, que feriez-vous des enfants comme nous autres issus de divers croisements ethniques?. Non, le problème actuel c’est dénis qu’il faut combattre, lui qui a nourrit le vol, les assassinats politiques, bref la mal gouvernance. Dans mon quartier il y a un exemple très frappant, je vois la fille Kimbouala Nkaya, celle-là même qui s’est accrochée à son père après son assassinat en 1977, mariée à un Mbochi. N’est-ce pas là un bel exemple de dimensions spirituelles. Aujourd’hui qu’il s’agisse de Ebina Cyr, Miérassa ou autre tékés, aucun problème ne devrait se poser. Le géniteur de la thèse « MEME LES TEKES VEULENT COMMANDER ? » a fini lui-même par devenir avocat tant bien même qu’il a déclaré avant ne plus vouloir en manger. Nous ne recherchons que notre salut et avons compris qu’il ne peut pas arriver par Dénis, alors faisons bloc contre lui et son équipe. Par principe, les loups ne se bouffent pas entre-eux.

  14. macktchicaya dit :

    Nous en voulons à Marien Ngouabi aujourd’hui d’avoir mis en avant des personnes dont la seule motivation était de venir écraser les autres ,,,,se servir au dos du peuple et détruire ce pays,c’est fini l’intrigue , la manipulation, l’invective,,,,les Congolais qui se servent de cet espace pour tenter de diviser n’ont plus droit de cité,,,,il est temps pour le peuple de prendre les choses en main.

    Que les prétendus YENGO et MAMBANDZILA agent de le DST se préparent à quitter le pays avant qu’il ne soit trop tard vous êtes connus et le peuple aura votre sentence à prononcer le jour où l’actuel président prendra son cortège en direction de l’Angola comme l’a fait Compaoré,,,,le Congolais connait partout où vivent ces agents là et les ministres qui ont du zèle en sus du fait qu’ils soient voleurs et pilleurs de l’économie nationale.

    Le pardon s’était lors de la conférence nationale, aujourd’hui le vase a trop débordé et vous en aviez abuser. Le pays est dernier partout, les jeunes dans l’alcool les filles dans la prostitution,,,et les parents au chômage et vous voulez un autre mandat quel toupet? La justice passera obligatoirement.

  15. Anonyme dit :

    Merci Mr MIERASSA Pour cette initiative.

  16. l'homme de la situation dit :

    Quelle honte de parler ainsi . Mais le pool tout comme les plateaux sont indivisibles. Celui qui dit que les téké ne peuvent pas gouverner sous prétexte qu’okombi a participé aux massacres du Beach se trompe énormément. le pool a lui seul si je ne me trompe pas sept ministres qui ont donc eux aussi participés et participe encore à tous les complots contre ce pays. je peux les citer : Silou , Emilienne Raoul, parfait Koléla , Isidor mvouba, Moungani Adélaïde , Ntoumi, hellot Mapouya ce monsieur qui parlent des tékés reprochent quoi à ces derniers par rapport aux ressortissants du pool ?

  17. l'homme de la situation dit :

    Le pool est donc au cœur du pouvoir de Sassou venons ici pour discuter de l’avenir du pays en non du tribalisme et c’est à cause du tribalisme idiot que nous avons fait rater tous les rendez-vous historiques au Congo. il faut que nous cessions avec ces comportements rétrogrades. il n’Ya pas une sous-ethnie au Congo.

  18. mdr dit :

    A macktchicaya

    Qui vous dit que le fameux dénommé Patrice Yengo est du POOL.

    On est vautré sur internet et on aboie à chaque propos.
    triste.

  19. LE KOUILOU EN COLERE dit :

    Message à l’opposition congolaise,

    Tonton Miérassa,il faut rester surplace à Pointe-Noire et aller dans tous les coins du Koiulou pour débattre avec la population sur la manifestation réussie de dimanche dernier.IL faut que l’opposition reste à Pointe-Noire et commence à installer les prémisses de la première ville libérée du système Sassou.
    Tout le monde sait que pour que Sassou parte,tout doit partir rapidement de Pointe-Noire.
    Les jeunes sont prêts à vous maintenir dans la constance.
    Courage ET n’oubliez pas à la victoire de rendre au peuple ce qui est au peuple et aux fossoyeurs ce qui est aux fossoyeurs.

    LE KOUILOU EN COLERE »Monoko na ngaï NGANGA…. »

  20. ni meho dit :

    La prochaine thématique qui s’imposera à nous tous est la JUSTICE.
    De ce point de vue, Mr MIERASSA ne surprend pas. il est égal à lui même.

  21. Kouilou dit :

    Contrairement à tous les faux opposants à Sassou, Mr Miérassa a osé, il a tenu tête malgré les menaces du pouvoir il a tenu un meeting exceptionnel à Pointe-Noire. Au lieu de vous attaquer à lui, faites comme lui. Que Mr Miérassa soit téké ou autre, je ne vois pas de différence, il agit comme Congolais et non comme téké. Que Mr Miambanzidla et autres de son espèces prennent son exemple car c’est le Congo qui sera gagnant et non une tribut. Bon vent à Mr Miérassa.

  22. macktchicaya dit :

    A
    MRD,,,,,,,
    Vous avez raison cher ami ce, yengo là est un prête nom, nous savons cela mais prétendument il se dit du pool par son pseudo,,,,et aussi la réponse à son propos est valable pour tous ceux qui sont muent par le tribalisme et le régionalisme comme a su le mettre en évidence notre cher ami « homme de la situation » ,,,ces gens qui viennent ici pour diviser sont ceux qui travaillent pour le système et il pensent que Sassou ira avec eux ce jour là ,,,mais comme souvent nous les connaissons ils aurons à répondre un jour à leur forfait contre le peuple.

  23. pilipili dit :

    Bravo Mr MIERASSA, vous au moins, vous avez parlez et agit et pendant ce temps les autres qui vous dénigrent ne font que parler !!
    Tout mon respect.

  24. congolais point barre. dit :

    Ceux qui parlent du pool sont des envoyés du pouvoir pour faire diversion et créer des divisions au sein de l’opposition ;faites attention,ils se disent du pool qu’est ce qui prouve qu’ils le sont vraiment. Du nord au sud de l’est à l’ouest en passant par le centre du pays,il y a des affidés du pouvoir qui profitent du système; mais dans toutes ces parties de notre territoire, une grande majorité du peuple est dans le dénuement total à cause de ce système. Nous combattons un système inhumain établi en vampire de la république.NE COMBATTONS PAS LES ETHNIES, LES RÉGIONS, LE NORD OU LE SUD, LA DIVERSITÉ EST UNE RICHESSE POUR LA RÉPUBLIQUE. La division, nos bourreaux l’utilisent pour nous diviser afin de continuer de mieux régner; si nous empruntons les mêmes armes que nos ennemis nous allons à notre perte.

  25. A MM « Yengo » et « Miambanzila »,
    N’utilisez pas s’il vous plait des noms Koongo pour venir semer la zizanie ici et divertir les gens.
    Je suis du Pool. Je suis navré que des gens comme vous, complices notoires des crimes perpétrés par Sassou contre les populations du sud en général et du Pool en particulier, vous vous attaquiez à notre compatriot Mierassa qui reste constant dans son discours politique. Pourquoi essayez-vous d’établir un lien de famille ou de parenté avec l’assassin Okombi Sallia ? Non, soyez sérieux.
    Comme l’a écrit un internaute, que dites-vous de Kolelas téké du Pool, qui avait des cachots chez lui à Bacongo, qui avait réquisitionné manu military le centre de Polio de Bacongo, tout près du marché total, la buvette Bibi pour en faire des « maisons d’arrêt » et des lieux de sévices contre des originaires du Pool comme lui, des opposants bakongos et batékés du Pool à sa funeste politique, qui à cause de sa fameuse déclaration de Washington, a servi de prétexte à Sassou pour commettre un génocide contre les gens du Pool ? Que dites-vous de Kolelas, téké du Pool, à qui Sassou avait remis, par l’intermédiaire du Général Mbuissa Matoko, la somme de 40 millions de francs cfa pour monter son parti MCDDI ?
    Que dites-vous de Kolelas qui après avoir semé avec ses ninjas, la terreur à Bacongo et dans le Pool, a confié ses enfants Landry, Parfait et son fils adoptif Hello Mampouya, tous batékés du Pool à Sassou qui en a fait Ministres et Conseiller municipal et les nourrit au lait et au miel ?
    Que dites-vous de Ntoumi, ce rebelle en carton, la main du crime de Sassou dans le Pool, conseiller à la présidence avec rang de ministre ?
    Laissez, Mierassa tranquille.Quoiqu’étant téké des plateaux, guidé par son sens aigu de patriotisme, il a l’honnêteté de poser le problème des disparus du Beach qui sont tous originaires du Pool . Ce que Mvouba, Adelaide Mouhani, Tchimbambelela et autres dignitaires orignaires du Pool, tous des poules mouillées, n’osent pas soulever.
    Oui, Mierassa je vous soutiens dans votre demarche. Vous êtes un grand Monsieur.
    Oui, faisons du 5 mai, une journée souvenir et de mémoire pour nos chers disparus du Beach et du 18 décembre, une journée de souvenir et de mémoire pour les victimes du génocide de Sassou.
    Bravo, Mierassa.
    Jean-Marie Dikamona.

  26. congolais point barre. dit :

    Vous ne connaissez pas MIERASSA; c’est un frère chrétien catholique ses enfants sont de mère kongo de mindouli. c’est un homme qui a horreur de la violence du vol et du tribalisme. C’est un congolais point barre comme moi. En plus c’est le seul qui fait l’unanimité dans le club des opposants toutes tendances confondues. Ce qui le caractérise c’est la vérité et la justice. IL FAUT QUE LES GENS SACHENT QU’AUX PROCHAINES ÉLECTIONS LA TRIBU ET LA RÉGION NE COMPTERONT PLUS. LES SEULS CRITÈRES SERONT: L’INTÉGRITÉ,L’HONNÊTETÉ ET LE PATRIOTISME. ET MIERASSA EST BIEN PLACE EN TETE DE SONDAGE DANS TOUTE LA RÉPUBLIQUE ET DANS LA DIASPORA.

  27. Kouakou dit :

    Je partage entièrement le propos de votre post mon cher Jean Marie Dikamona. Et par la même je m’inscris dans l’esprit de cet article écrit et publier par monsieur Clément Mierassa.

  28. Monsieur mierassa félicitation à vous si on avait au moins même dix opposant comme vous sassou devrait déjà partir continuer comme ça pour faire partir ce dictateur nous somme derrière vous et surtout il ne. Faut pas accepter le dialogue ni le référendum comme il a l’habitude de rouler les gens il croit que les congolais vont encore accepter ces bêtises on lui a tellement laisser le temps ça suffit on en a marre de ce béninois dictateur

  29. Anonyme dit :

    YENGO est le Frère de Soeur YENGO de la Conférence Nationale. Quelqu’un de mauvaise foi a certainement utilisé son nom, le jeu du PCT. Mais ça m’étonnerais qu’il tienne de tels propos contre notre Brave Clément MIERASSA.
    Par leur engagement a Pointe Noire nous connaissons maintenant les vrais Opposants. La bande a NDZON, YOMBI, KOLELAS, LIMBONGO NGOKA etc…sauf EBINA Washington, je crois qu’il a du avoir un sérieux empêchement, car combien de fois n’a t-il pas été incarcéré.

  30. ni meho dit :

    Laissez Mr Mierassa tranquille dans sa démarche politique. Il apparait des internautes aujourd’hui qui commencent à inventer des sondages pour le magnifier, et à terme, pour le livrer aux attaques bêtes et méchantes. Laisser le faire en son âme et conscience ce qu’il croit juste pour son pays. Débarrasser le Tyran et toute sa clique.Il ne s’en cache pas.

  31. Dieudo dit :

    Lors que tu abordes des problématiques comme celle là, il y a toujours un ou deux compatriotes aux yeux rouges comme le piment pour venir te coller l’anathème suprême d’un antisémite congolais. Comme si au Congo il y avaient des penseurs très menteurs, le genre des BHL et les Zemmour qui trompent les francais. En racontant des histoires lucratives ici et là. Mais ils n’ont jamais prouver cette antisémitisme imaginaire, même en Europe devant les magistrats colons qu’ils vénèrent. Un à un les procès sont entrain d’être perdus, même sous la gauche hollandiste. C’est assez paradoxale ! Tellement la mythomanie est aller loin. C’est le BHlisme tropical.

  32. Mon frère mierassa il ne faut vous découragez de ces imbéciles des gens du pct qui raconte n’importe quoi ils sont jaloux parce-que vous êtes dite des vérités concernant leur dictateur vous étés un vrai opposant continuer ne vous découragez pas le peuple est avec vous comme vous êtes chrétien dieu vous aidera j’espère vous d’ici la

  33. SATANAS dit :

    Mierassa est un Maître Maçon de très haut degré. …. le fait-il par conviction ou par calcul ? On ne peut pas s’empêcher de poser la question dans la mesure où Sassou lui a donné 800.000.000f cfa après les incidents à son domicile et devant témoins dont Pr Tchomambe. Mierassa a toujours utilisé son rang maconique pour échanger avec Sassou. J’espère qu’il pourra utiliser ce canal fraternel pour l’intérêt du Congo.
    La suite nous le dira. J’ai dit.

  34. Anonyme dit :

    J’attire l’attention du site CONGO LIBERTY sur l’usage des noms de compatriotes pour les salir et les livrer aux aux chiens. C’est par pur mauvaise foi et par la haine la plus abjecte qu’un rigolo a usé du nom de PARTICE YENGO pour nuire à autrui. Patrice YENGO est un brillant intellectuel, auteur de plusieurs ouvrages et articles dans de revues de renom en sociologie et anthropologie. Il ne serait se rabaisser aux débats de bas-étage que se livre certains congolais sur le net, un débat indigeste et de caniveau. Utiliser le nom d’un compatriote pour le salir relève de l’inélégance et de la mauvaise foi, il est clair que ce citoyen se présentant comme Patrice YENGO est un salaud, une canaille, et de ce fait je demande à CONGO LIBERTY de censurer ses délires qui salissent un des plus brillants universitaires congolais, Patrice Yengo, un homme intelligent et modéré et
    sans histoires

  35. republica dit :

    Félicitations à Clément Mierassa pour sa constance et sa vision républicaine du pays et surtout pour ce voeux qu il émet de faire du 5 mai une journée souvenir en mémoire des disparus du beach.
    S’agissant des frères et soeurs de la nation qui se laissent guider par leur tribalisme primaire en proférant des propos haineux envers d autres congolais, ils n’ont encore rien compris du combat que nous menons actuellement. Le clan au pouvoir s est largement servi de la fibre tribale pour mieux diviser les congolais afin de garder la main mise sur une partie du pays et faire passer l autre partie du pays pour des dangereux compatriotes. Cette stratégie a disons le,bien fonctionné en 97 et a causé du tort avec les conséquences que nous connaissons tous.
    Aujourd’hui la donne a changé le congolais est plus mâture et on a tous compris du Nord au Sud et de l Est à l OUEST QUE que c est l histoire d un groupe personne d origines diverses, d ethnies différentes qui mettent le pays a genoux. Le nord du pays ce n est pas qu OYO qui, bénéficie des largesses du pays au détriment des villes comme POINTE-NOIRE mère nourricière de l économie congolaise, il ne faut pas aussi faire un amalgame entre le clan D OYO et tous les habitants d OYO qui ne nagent pas tous dans les petro-cfa.
    Faire un rapprochement entre Mierassa et OKOMBI sous prétexte qu ils sont tous les deux des plateaux c est stupide .Mierassa à toujours milité du bon côté des choses nous lui reconnaissons cette constance et aussi ce mérite mais, personnellement je ne suis pas contre Okombi que j admire d ailleurs pour son franc parlé et surtout pour avoir été l un des premiers du clan au pouvoir a demandé le respect de l ordre constitutionnel alors qu il pouvait fermé sa bouche et continué à se sucrer.
    Ce monsieur est l un des fils du pays avec lequel nous pouvons compté pour mener a bien le combat que nous menons pour la démocratie, son passé est peut être écrit en noir et blanc mais on a besoin de lui, ce passé peu glorieux peut être un avantage pour nous aujourd’hui. Il a démontré qu il a changé, et seuls les imbéciles ne changent pas et s il rejoint les rangs de l opposition il aura sa place parmi les autres leaders, il a l avantage de connaître l homme et les rouages du système ce qui est un atout majeur et sa capacité de mobilisation et non négligeable. L affaire des disparus du beach ne peut être imputé à Okombi car il n était pas a un poste de responsabilité qui lui mette directement ou indirectement en rapport avec cette tragédie alors ne racontons pas des bêtises juste pour salir quelqu’un.

  36. DEGUELIS DE CONNERIES Patriote Attérré dit :

    Je suis sûr que ce n’est pas le YENGO que je connais!
    ATTENTION AUX ANONYMES qui veulent instrumentaliser le merveilleux organe de combat qu’est CONGO LIBERTY.
    Ce TRIBALISME INFANTILISANT NUIT AUX VRAIS PATRIOTES!

  37. macktchicaya dit :

    A SATANA

    L’homme politique est jugé par son action au près du peuple ou pour le peuple, lorsque vous avancer ici des jugements de valeurs en indexons la religiosité de Miérassa j’ai des envies de vomir car vous n’aviez rien compris si non que venir ici pour pondre des énormités. J’aurai souhaité que le juger par ce qu’il vient de faire à pointe -noire en compagnie des autres frères de l’opposition. Que vouliez-vous alors? qu’il se taise? Sassou n’est pas éternel et le Congo n’est pas son royaume, donc si vous n’aviez aucun argument d’attaque politiquement contre ce digne fils du Congo qui est MIERASSA, il est temps pour vous de faire vos bagages et partir du Congo pour je ne sais quelle destination comme le président actuel vous a promis le paradis. il faut souffrir d’une incurie comme vous pour ne pas comprendre que les congolais n’ont pas besoin de division. Votre pseudo ici c’est satana ce qui explique tout car l’on ne prend jamais un pseudonyme au hasard, il exprime bien votre caractère et personnalité. Vous êtes de ceux qui pilent le Congo au détriment de la douleur du peuple. Comprenez aussi que vous n’avez aucun droit sur ce peuple car il est souverain; achetez vos armes et bombes vous ne tuerez pas tout le peuple le jour où il faudra que vous partiez du Congo.

    Vous critiquez Mierassa par son appartenance religieuse l’on comprend que vous n’êtes pas des démocrates et d’ailleurs notre constitution reconnait à chacun son appartenance et aussi le pays est laïc. Voilà pourquoi au PCT vous avez du mal à lire cette constitution que vous aviez écrites vous mm. Vous devenez tous hystérique au pct, que Sassou ait donné l’argent à Mierassa le problème est où? est ce que Sassou est héritier d’une richesse au Congo? Vous l’avez détruis son domicile , il faut bien qu’il soit dédommagé où est le problème si la justice n’est pas capable de demander à YOKA de mener les enquêtes?,,,En fait vous voulez qu’il se soumette à vous PCT de manière qu’il tombe dans la bêtise qui vous caratérise. Le problème ce n’est pas lui c’est plutôt la gestion de Sassou avec son système PCT , c’est là que vous devriez épiloguer. Ne vous en prenez à ceux des congolais qui luttent pour la libération du pays. Dites ce que ce monsieur a dit de faux? Voilà que vous êtes confus au pct cat tout le peuple sait et qu’il ne vous aime plus la preuve le meeting de pointe noire que vous aviez essayer d’étouffer. Malheur à vous ce jour là. Où tout le peuple sera dehors. Vous êtes ignobles et minables au pct.

  38. Joseph KOKOLO ZASSI dit :

    L’autorité de la chose jugée que se targue le pouvoir de Brazzaville est un argument stupide et désolant. En effet, en son Article 11, la Constitution Congolaise du 20/01/2002 stipule : « Les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité, le crime de génocide sont punis dans les conditions déterminées par la loi. Ils sont imprescriptibles. […] ». Je souligne ces termes pour montrer à toutes celles et ceux qui défendent les valeurs humanistes et de droit, de se rappeler que notre Constitution ne relègue pas aux tombeaux de l’histoire les questions qui relèvent des règles d’universalité qui gouvernent désormais la communauté humaine dans son ensemble. Le problème des disparus du Beach relève bel et bien du domaine des crimes contre l’humanité dont la Constitution taillée sur mesure pour le potentat reconnaît de manière indiscutable le caractère imprescriptible de tels crimes. Une telle manière de faire montre les limites de l’intelligence d’un homme qui se veut être le génie dans le domaine des pirouettes politiciennes. Mais on finit par se prendre dans son propre piège ! La conséquence de cette imprescriptibilité est que le dossier reste ouvert tant que justice ne sera pas rendue : identification des coupables et leur condamnation effective. L’ouverture du dossier peut se faire soit en France, soit en Belgique, pays qui ont adopté le droit de poursuivre les actes relevant de ce domaine sur leur territoire. Ce qui est d’ailleurs le cas du dossier des disparus du Beach.
    « L’autorité de la chose jugée », telle qu’elle semble être exploitée par le régime criminel de Sassou-N’Guesso, atteint ici ses limites. Non seulement, lors de sa mascarade de justice rendue dans son marigot Congolais en 2005, il avait reconnu la disparition d’environ 85 Congolais dont les familles avaient été indemnisées à hauteur de 15000 € (environ 10 millions de FCFA), ce qui est une preuve de culpabilité, même si la vie d’un Congolais ne vaut pas que 15000 €. En effet, Le déroulement du procès sera retransmis sur la télévision congolaise pendant quelques semaines. Quelques heures avant le verdict, les militaires menacèrent, dans le cas où leur hiérarchie serait condamnée, de faire une descente et des exactions dans le quartier de Poto-Poto. Le verdict reconnaîtra, coupables de la disparition de 85 personnes, seize dirigeants (cadres et officiers supérieurs), accompagné de différentes condamnations. Cependant, ces responsables, vu leurs fonctions au sein du gouvernement, seront dispensés de peine, et reprendront leur activité normale, en toute quiétude. Les autorités reconnaissent leur responsabilité en accordant aux familles des 85 personnes disparues 15 000 euros d’indemnités (1). Certains responsables militaires citèrent le nom du général-président Denis Sassou Nguesso comme étant le principal instigateur de ces massacres collectifs.
    Sassou-N’Guesso Denis doit s’interroger sur la pertinence de son argument. L’impunité est un cancer qui finira par dévorer ses profiteurs, tôt ou tard. Il est temps de revenir sur terre et de porter les habits de l’être mortel que nous sommes tous. Ne jamais oublier la mémoire de ces pauvres innocents qui ont été assassinés gratuitement parce qu’ils appartenaient à des groupes ethniques supposés ennemis du vainqueur de la guerre pétrolière de 1997.

    Joseph Kokolo Zassi
    Patriote Congolais
    (1) Patrick Pesnot, « Congo-Brazzaville, le massacre du Beach. Un scandale qui est aussi français », émission Rendez-vous avec X sur France Inter, 2 mars 2013.

  39. pilipili dit :

    A tous les collabos (comme les Satanas qui portent d’ailleurs bien leur pseudo) qui dénigrent allègrement Mr Mierassa, allez jusqu’au bout de votre démarche et dites nous ce que Mr MIERASSA à dit qui ne correspond pas à la réalité.

  40. MOBOLA dit :

    Il y a plusieurs YENGO Patrice. J’en connais jusqu’à 3. Pourquoi pensez-vous uniquement au frère de l’autre?

  41. SATANAS dit :

    Frères levons-vous pour accueillir le véritable créateur de l’univers…. Ainsi soit-il!

    Voilà comment se comporte un autre Batéké
    http://www.dac-presse.com/actualites/a-la-une/technologie/2236-2015-05-07-15-55-25.html

  42. macktchicaya dit :

    A SATANA LE DIABLE

    La peur change de côté ,,,,,,continuez comme cela vous irez au paradis comme on vous la promis,,,,le djihad contre vous n’a pas encore commencé,,,,donnez nous le calendrier électoral nous l’attendions de pieds fermes,,,pourquoi vous cherchez à divertir le peuple? allez vite à l’essentiel ,,,,,,bande de poltrons que vous êtes au pct.

  43. Bouetafogo dit :

    Pardonnez-moi de vous faire remarquer qu’on ne totalise pas plus de quarante ans de pouvoir en claquant les doigts.

    Si monsieur sassou a mis beaucoup de temps aux affaires, ce n’est pas une sinécure, Je ne comprends pas comment les congolais ne comprennent pas et n’élèvent pas la réflexion, il a fallu qu’un trublion mette le doigt à la gorge, c’est la panique, tous les démons ressurgissent, et pendant le temps à nous rentrer dedans, le tyran réfléchis comment garder le pouvoir.

    Qu’est ce qui vous dit que ce yengo est peut être denis Sassou lui même où son secrétaire général du pct, puisque eux aussi (les gens du pouvoir suivent tout). Qui a vu ce yengo ? qui le connait, certainement un prête nom.

    Voici quelqu’un qui a terrassé les gros bonnets de la politique Congolaise, les lékoundzou, tchystère, vieux koumbi de total, yombi, lissouba, milongo, adoua, motando, ngouabi, …, vous pensez que c’est par pur hasard ? non mes frères et soeurs, élevons le débat pour l’intérêt général, pour ce peuple meurtri.

    Que vient faire lari, téké, vili, mbochi, kouyou, bakoukouya, nibolek, katangais,… alors que le problème posé est clair, il s »agit des disparus du beach et comme toujours les gens sont complètement hors sujet et les langues se délient, les gens bandent les muscles, pire, les gens se perdent en conjectures, nous sommes incapables de pousser la réflexion afin d’aider ceux qui sont sur le terrain(les opposants).

    Aucune proposition concrète au sujet du problème posé, celui des disparus du beach et de la date de célébration de cette triste journée, mais là, aucune proposition, nous préférons les querelles stupides et stériles (facile à faire, comme toujours le congolais qui aime la facilité) en attendant le tyran peaufine sa stratégie. tchadi mingui comme disait un brillant journaliste célèbre de chez nous.

    C’est ici l’occasion d’attirer l’attention du webmaster, tous les posts hors sujet, les insultes devraient être retirés, car c’est contre productif. C’est pas avec les insultes qu’on dégagera le tyran.

    Avec ces comportements, le tyran a encore de beaux jours au Congo, et cela réconforte l’idée selon laquelle, il n y a pas de congolais capables de remplacer sassou !!!

    Pensez-y. La tâche de dégager sassou est rude, très rude. Telle une sangsue qui s’accroche. Ce n’est pas une partie de plaisir où tous les coups sont permis.

    On ne fait pas plus de 32 ans de pouvoir par hasard.

    Bonjour la République.

  44. pilipili dit :

    Tout à fait d’accord avec votre analyse « Bouetafogo » depuis le début je me désole d’entendre principalement que palabres et tergiversions inutiles qui ne font que le jeu de Sassou.
    On peut élaborer toutes les théories que l’on veut tant que ce clan de mafieux sera au pouvoir rien ne pourra se faire.

    La tâche qui consiste à se débarrasser de ce tyran et des ses sbires est suffisamment ardue pour se disperser.
    Comme le dit Bouetafogo « On ne fait pas plus de 32 ans de pouvoir par hasard ». L’oublier est aller vers de cruelles désillusions et voir la porte de la liberté qui c’est entrouverte se refermer pour encore bien longtemps.

    Tous unis pour un Congo libre et démocratique au service du peuple.
    Soutenons et encourageons ceux qui actuellement prennent des risques sur le terrain.

    Un seul mot d’ordre
    « DEGAGE « « QUITTE LA »

    .

  45. club animiste et bantou congolais dit :

    A DEUX PAS D’UN PAYS A FEU ET A SANG PAR LES DJIHADISTES AU CONGO !

    Sassou Nguesso est un traitre, c’est l’homme de la haute trahison !

    Denis Sassou Nguesso et le processus d’islamisation salafiste et djihadiste en terre bantou congolaise

    L’arrivée sur le marché de l’islam au Congo en 2002, des premières mosquées salafistes et djihadistes a provoqué, au niveau national, une violente polémique entre les partisans et les opposants à l’islamisation tout azimut ou de masse au Congo.

    Alors que les premiers défendent que cette révolution islamiste permettra de sauver le peuple congolais de la Francafrique et de certains mœurs immorales et dissolues.

    D’après les opposants, l’islamisation du Congo expose au contraire le peuple à un islam envahisseur et bientôt dominateur, oppresseur et terroriste.

    Le Congo sera d’ailleurs fiché par les services de renseignements occidentaux et cela dès 2018 comme un état en dormance terroriste.

    Il y aura des problèmes délicats d’intégration et de coexistence, problèmes dus à toute sorte de différences liées non seulement au credo, mais à la mentalité, au style de vie, au comportement que l’on constate tous les jours au contact de l’islam et qui seront là pour nous rappeler crûment que le dialogue sera impossible entre les musulmans et les autres communautés.

    AU CONGO ON NE S’APPELLE PAS MOHAMED !
    ACCEPTEZ-VOUS L’ISLAMISATION DU CONGO ?
    TROUVEZ-VOUS COMPATIBLES NOTRE IDENTITÉ CONGOLAISE ET BANTOU AVEC LES VALEURS DE L’ISLAM ?

    ET POUR CAUSE !
    Avec l’alibi des illusions dictatoriales du développement du Congo, le dictateur en place, Denis Sassou Nguesso est entrain de tout brader, la culture bantou jusqu’alors préservé de l’islamisation de l’Afrique.

    Celle-ci s’incruste au Congo par l’argent des pétrodollars du bloc arabique et par des constructions tout azimute des mosquées partout sur le territoire animiste congolais, de l’enseignement du Coran et de la philosophie conquérante arabo-musulmane et prochainement de l’idéologie djihadiste (terrorisme et attentats).

    On peut s’attendre à des guerres de religion à la nigériane ou à la centrafricaine au Congo-Brazzaville entre la majorité autochtone bantou animiste et (chrétienne) et les nouveaux musulmans, djihadistes et cela dès 2016 et plus.

    Dès la chute de Sassou, les djihadistes vont semer le chaos par des vagues d’attentats meurtriers afin qu’un des leurs prenne le pouvoir suprême – et le Congo serait alors devenu un état musulman ou membre de la conférence islamique.

    Comment allons se débarrasser des 198 minarets, mousquets et de l’invasion islamique au Congo? Sachez qu’en 2013, l’Angola avait déjà emboité le pas, en interdisant l’islam sur son territoire national.

    Les congolais ont besoin des infrastructures, de l’éducation, de la formation, de la démocratie, des crèches, des écoles, des universités et des centres de recherche/développement hautement modernes mais pas des mosquées, des prières de haine et du terrorisme en série.

    Les congolais ont besoin de la justice, de la sécurité, de l’économie, du social, de l’emploi et du progrès sociétal mais pas de la charité islamique..

    A suivre !

  46. Anonyme dit :

    Attention Attention C’est le moment !
    Yengo, Mabiala, mpion, ibara, tchikaya, personne n’a choisi où naître. Le problème est ailleursS
    Soyons comme le disent le laris des coqs qui reconnaissent le cancrelat même enfui dans la farine
    Les guiris ont commencé à de distribuer partout pour semer la confusion.
    Tous les mbochis ne sont pas au PCT, Tous les laris n’ont pas été au MCDDI, Tous les bembes n’ont pas été à L’UPADS.
    Aujourd’hui SASSOU est le problème du CONGO.il y’a des mbochis chômeurs. Sassou joue dessus en nommant à tous les postes certains mbochis proches parents qui font le jeu.
    Il nous faut un congolais digne et il y’en a des milliers . Renversons les données. La politique ne doit plus être ce métier qui permet à des malades âgées de s’ eterniser en poste pour bénéficier des evacuations.
    Des jeunes sans métier à 25 ans s’ orientent en politique pour accéder au bien être materiel et nous sommes surpris que le libanais, mauritanien vienne nous vendre du pain.
    Le changement c’est bientôt.

  47. Mbia dit :

    Clément Mierassa a Raison. Il est important de saluer cetter prise de Position si courageuse et symbolique. Le problème des Disparus du Beach est un problème important qu’on ne poeut pas laisser à la responsabilité collective.
    L’histoire du Congo Brazzaville est marquée par des assassinnats, des génocites,les «arrestations arbitraires et enlèvements, par les biens mal acquis dont Sassou Nguesso est auteur.Après avoir assassiné le président Marien Ngouabi, le 18 mars 1977″, jeté son crime sur des innocents er laissé massacré le président Alphonse Massambat-Débat, cardinal Emile Biayenda, Kikadidi etc sans oublier le massacre de Pierre Anga et les membres de son village en 1988, Sassou Nguesso n’a plus jamis cessé d’ être le danger, le responsable du malheur de tout le peuple congolais.
    Dès le debut de la prise de pouvoir par un coup d’état , le plus sanglant de l’histoire africaine, « Sassou Nguesso et sa clique, se sont mis à se livrer à une épuration etnique dans les régions du sud qui s’est poursuivie jusqu’ au massacre des disparus de beach et au delà de celui là. Denis Sassou Nguesso entant que président; père de la nation, garant de l’ union nationale, de la paix porte une fois de plus ici l’entière responsabilité.Sassou Nguesso, sa clique, sa milices cobra se sont comportés comme des véritables envailliseurs en terres conquises.
    Les massacres de de Bacongo en décembre 1998, ainsi les guerres ( génocides, épuration éthnique ) qui se sont suivis dans les régions du sud dès le début 1999, jusqu’ au milieu 2003, en passant par l’assassinat des religieux à Mindouli, pour le cas de la région du Pool sont la manifestation délibérée de Sassou Nguesso et sa clique. La guerre (génocide ) du Pool est une opération préméditée par Sassou Nguesso et sa clique aussi tribale que génocidaire que lui. Il y a assez de preuve tangibles làs dessus. Est cela est’il normal que Sassou Nguesso, entant président, lui tout seul ou avec sa clique
    (http://afrique-pauvrete-avenir.over-blog.com/article-les-crimes-de-sassou-nguesso-dans-la-region-du-pool-au-congo-brazzaville-1997-2003-117761089.html).
    SASSOU-NGUESSO sait que ce n’est qu’une question de temps. Il paiera tout le mal qu’il a fait aux congolais.avec lui, tout son clan.
    Les responsables de ce génocide seront un jour déférés à la CPI. pour haute trahison,homicides volontaires, assassinats politiques,génocides, crimes économiques et contre l’humanité.
    Le Congo de demain a besoin hommes qui n’ont pas commis de crimes de sang et crimes économiques.
    L’argent du Congo n’est pas la propriété de Sassou Nguesso et de sa famille Nguesso, son clan. L’argent appartient à la la république, au peuple congolais. La présidence du Congo, le pouvoir du Congo ne sont pas uniquement fait pour Sassou Nguesso et sa famille. L ‘argent du Congo est pour le bien fondé de tous les congolais:Créer du travail, des structures et les entrenir est le devoir de tout dirigeant conscient de ses devoir et responsabilités. Il n’est pas question que Sassou Nguesso et sa famille continuent à s’ en servir pour leurs biens personnels et acheter des armes à destruction massive pour se maintenir au pouvoir. Le peuple congolais n’a pas besoin de la gestion clanique et se contenter de temps à autre de quelques miettes, dons distribués à quelques Congolais.
    le peuple est plus que jamais déterminé d’en finir avec la dictature, le système Sassou Nguesso. Les Congolais ne vont plus continuer à tolérer des dirigeants irresponsables et impliqués dans de crimes de sang et économiques, crimes contre l*humanité.Nguesso et sa clique sont le mal du peuple congolais entier.
    Le monde doit exiger que la lumière soit faite sur l’affaire des disparus du beach, de l’explosion de Mpila, l’assassinnat des Présidents Ngouabi, Massamba Débat, le cardinal Biayenda.Congolais! Réveillons-vous, relevez le challenge en mettant, le dictateur et sa clique, sa famille impliqée comme lui dans les biens mal acquis et tout son système hors état de nuire.Ne continuez pas de vivre dans la peur, dans la misère galoppante. Congolais! nous ne sommes pas destinés à vivre dans la médiocrité, la peur et mourrir comme des rats.

  48. macktchicaya dit :

    AUX COMPATRIOTE BOUETAFOGO

    Lorsqu’un peuple réclame la potence c’est parce que ce peuple a mûri, et qu’il veut se débarrasser de celui là qui l’a trahit.Vous dites que le fait d’avoir passer 35 ans au pouvoir par Sassou n’est pas un hasard, oui, vous avez raison mais est ce pourtant l’on doit accepter la dictature tout le temps? et quel bilan faites vous de ce long moment de Sassou au pouvoir? Non reprenez vous un peu et soyez raisonnable. Les coups d’états perpétuels au Congo, les assassinats et le tribalisme sont là les maux qui émaillent ce pouvoir et qui endeuillent le peuple vous cautionnez cela? Cher compatriote l’on vous concède le fait d’être fanatique de ce pouvoir mais pour l’instant le problème n’est pas monsieur Sassou tout seul mais son système de gouvernance qui a reculer le pays et détruis ce que nous avions construit depuis avant son arrivée aux affaires. Les étudiants qui n’ont plus de bourses malgré une entrée d’argent grâce à la manne de petrole, les hôpitaux délabrés, les cadres amoindris, l’enseignement et les enseignés en déliquescence, en un mot la situation du Congo n’est pas comparable à celle de l’époque de Massamba Débat. Et vous venez ici comme pour plaider pour qu’il reste au pouvoir avec son PCT. NON NON,,,,c’est fini qu’il parte où il veut avec son clan et ses fanatiques, et qu’il laisse les vrais enfants de ce pays reconstruire ce qui reste. Croyez vous que l’on parle de la nation congolaise avec ces irresponsables du pct? Je me demande si vous êtes à Brazzaville et regarder au tour de vous si les gens sont heureux avec ce pouvoir? Le problème du Congolais n’est pas celui que vous poser, et remarquez le que Sassou n’est pas le seul congolais qu’il nous faux tout le temps,,,il y a des compétences et compatriotes au pays qui ferons mieux que lui et sa bande de voleurs. Il a trahi son peuple ce qui lui reste c’est de faire ses bagages et partir.

  49. Blanchard dit :

    Show show show ananas ! ! ! Chanterait l’artiste.

  50. Anonyme dit :

    Je connais le nom du futur Nouveau Président de la République

  51. macktchicaya dit :

    AU COMPATRIOTE , ANONYME

    Tu reprends avec la diversion un temps t’es correct et un autre temps tu abuses des congolais ici , est ce normal de nous pondre en ce moment ce dont nous n’avons pas dans l’esprit; à savoir le nom du futur président? Pour le reste prenez -y garde car l’heure n’a pas sonné où le peuple décidera de son avenir. Si au PCT vous avez déjà un nom ce qui est normal mais les citoyens du Congo pensons qu’il faut d’abord que ce gouvernement et son système partent et après l’on verra à la suite des élections libres et démocratiques qui deviendra président.

    La situation de nos compatriotes à travers tout le pays est très sérieuse et en déliquescence alors ne venons pas ici pour rigoler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.