Likouala SA, puits de pétrole de Papa voleur ! Par RIGOBERT OSSEBI

sassou

1ere diffusion , le 28 mai 2015

Les contes de fées, que l’on y croit ou pas, s’adaptent à notre époque contemporaine. Ils s’appellent maintenant des « success stories » (récits de réussites). La plupart concernent des jeunes entrepreneurs, partis de rien, qui parviennent dans des pays développés à construire des empires… Au Congo, par magie ou par sorcellerie, nous en avons également. Ce sont des histoires de calebasses, à défaut de citrouilles, qui se transforment en jets privés, des huttes de pêcheurs qui deviennent des hôtels particuliers à Neuilly, ou en 5 étoiles comme l’Alima Palace. Elles sont devenues monnaie courante, mais curieusement elles ne concernent qu’un petit clan d’une seule et même famille…

La plus spectaculaire d’entre toutes est celle d’un ancien pompiste dans une station service Total qui s’était, disait-on, retrouvé propriétaire (des 2/3) d’un puits de pétrole au large de Pointe Noire. L’histoire se passait en 2003. Les rumeurs insistantes au départ disaient que c’était un frère du président Sassou Nguesso. Puis après, il n’était plus question que « d’actionnaires congolais ». Pour finir, le gisement était qualifié de « marginal » et donc d’une importance moindre et personne n’entendit jamais parler du volume exact de sa production…

Mais comme tout au Congo est bâti sur la fraude et le mensonge, voici la véritable histoire de Likouala SA.

Likouala SA est le nom d’une société de Droit congolais créée le 19 août 2003 avec pour objet d’exploiter  le champ pétrolier Likouala. André Bahoumina, un cadre senior de Total SA, s’était chargé de sa formation. Celle-ci était antérieure de quelques semaines* à un accord conclu en septembre 2003, entre la République du Congo et la société pétrolière Total (avec sa filiale Total Exploration & Production Congo) pour mettre un terme à un important contentieux commercial et fiscal entre les deux parties. Total cédait au Congo pour un franc symbolique ses 65% dans le champ de Likouala en sus de 160 millions de dollars. ENI conservait et détient toujours les 35% restants.

Aussitôt après cette cession, les saigneurs de guerre qui avaient conquis le pouvoir par les armes, forts de leur nouvelle Constitution qu’ils s’apprêtaient à violer dans une interminable tournante familiale au lieu de transférer cet actif à la SNPC, la cédèrent à la société nouvellement constituée, à dessein par le cadre senior de Total. Pour couvrir cette acquisition, la société qui ne disposait que de 10 millions de FCFA (environ 20.000 USD) de capital a pu alors obtenir de BNP Paribas un crédit (au taux d’intérêt non spécifié) de 72 millions de dollars ; soit un prêt 3600 fois plus important que le capital social de l’emprunteur. Total E&P Congo figurait dans le contrat de prêt et de nantissement…*

Il est apparu peu après qu’une société Montrow, immatriculée dans le paradis fiscal des Iles Vierges britanniques (BVI), possédait 100% des parts de Likouala SA. Cette société était elle-même la propriété de la NAUTILUS TRUST Company, une Fiduciaire de bienfaisance domiciliée à Jersey, dans les Iles Anglo-normandes ; schéma idéal de dissimulation de l’identité du véritable bénéficiaire.

company

Likouala, comme nous l’avions déjà évoqué plus haut, était considéré comme un champ marginal (de moindre importance) avec une réserve de 30 millions de barils. Douze années après la cession, on pouvait penser que la production devrait être insignifiante et qu’il n’y aurait pas de quoi fouetter un chat ou même un tigre de papier comme le tyran de l’Alima.

Or, dans un rapport de la Cour des Comptes de la République du Congo, il apparait que le champ de  Likouala, alors que le prix du baril se situait à plus de 110 dollars,  a produit 6 249 642 barils en 2013. Soit l’équivalent de 650 millions de USD … ! Sur ce montant, les 2/3 sont revenus à Likouala SA (l’autre tiers à ENI) soit 430 millions de USD. Déductions faites des coûts de productions dus à l’opérateur, raisonnablement 200 millions seraient revenus aux actionnaires de Likouala SA.

Alors nous pouvons poser la question : « de 2003 à 2015 combien de bénéfices ont pris le chemin du paradis fiscal de Jersey dans les comptes bancaires de la NAUTILUS TRUST Company ? » Toujours raisonnablement, dans une fourchette située entre 1 et 2 milliards de dollars, une juste estimation serait de 1,5 milliards de dollars soit 750 milliards de FCFA !

« Tout pour le peuple, rien que pour le peuple ! » jurait Denis Sassou Nguesso…. !

extrait cour des comptes

A la fin décembre 2002 dans la Semaine Africaine à Brazzaville – donc bien avant la conclusion de l’accord sur le contentieux fiscal –  un de nos plus éminents fiscalistes et spécialistes de la comptabilité pétrolière, sous le pseudonyme d’Henri Oko, publiait un article intitulé « Du bon usage d’une entrée d’argent providentielle ». Il y détaillait point par point, de manière très technique, les éléments du contentieux entre le Congo et les compagnies Totalfinaelf et ENI. Il arrivait à la conclusion que les 3 milliards de dollars réclamés par le Congo étaient justifiés.  

Le règlement avec ENI n’a pas été publié ; complètement disparu des écrans de contrôle. Il est vrai que le contentieux avec la compagnie italienne était moindre que celui avec Totalfinaelf. On imagine que les excellentes relations qu’entretenait déjà le dictatueur congolais avec un haut dirigeant d’ENI avait permis d’atteindre un accord discret et « hors la vue du notaire… » !

Total s’en était tiré, pour un montant bien inférieur à 300 millions de dollars, en favorisant l’enrichissement personnel  du nouveau véritable propriétaire de Likouala SA qui ne pouvait être que le représentant de l’autorité au Congo, Denis Sassou Nguessoen lui offrant l’habillage opaque adéquat, le financement auprès de BNP Paribas et la continuité opérationnelle du champ pétrolier.*

En clair, Denis Sassou Nguesso a été placé derrière un « tiroir-caisse » copieusement alimenté, dès le transfert de propriété du champ de Likouala, au travers de Likouala SA. Et nous l’avons vu, l’affaire est juteuse !

Il est parfois nécessaire de se répéter : « Tout à chacun, s’il le souhaite, peut continuer à s’égosiller ou à user sa plume sur la Con-stitution. Il n’en reste pas moins que l’intérêt véritable du débat se situe moins dans le maintien au pouvoir que dans la con-servation de la cagnotte monumentale qui en découle. Chaque jour elle se remplit du précieux liquide noir et visqueux. Denis Sassou Nguesso est devenu un des hommes les plus riches au monde. Il est prêt à tout pour conserver ce statut et ses amis dans les compagnies pétrolières feront tout pour l’y aider aussi ! »

Il faut bien garder à l’esprit que l’estimation de 750 milliards de FCFA ( 1,5 milliard de dollars) n’est qu’une petite partie, immergée ou pas, de l’iceberg de la prédation financière du pouvoir dictatorial congolais. Il est grand temps de sortir de ce cauchemar.

Youlou,  paix à son âme, fut chassé pour bien moins que ça !

« Tout pour le peuple, rien que pour le peuple ! » jurait Denis Sassou Nguesso…. !

 RIGOBERT OSSEBI

* Les Juristes parmi nos lecteurs apprécieront !

Diffusé le 28 mai 2015, par www.congo-liberty.com

Télécharger LIKOUALA SA Nantissement BNP Likouala

Télécharger Likouala SA statuts Likouala SA

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

28 réponses à Likouala SA, puits de pétrole de Papa voleur ! Par RIGOBERT OSSEBI

  1. Anonyme dit :

    Quelle crapule, le Sassou

  2. Dieudos Eyoka dit :

    Quel voleur !

    Mais sa fin approche.

  3. rosine dit :

    Quel Salaud
    C´est ce qu´il appelle travaillons d´abord , au lieu de dire j´ai pas encore fini de voler!!!!!!
    Sassou a tout volé Congo oooooooh
    Sassou a tout volé il faut le pendre .

  4. Républicain dit :

    Tout sauf un papier de presse. Pas besoin d’injure pour nous informer. L’injure est un délit de presse.

  5. Le Brazzavilllois dit :

    Vous le prenez pour un voleur, pour le congolais, les vrais, c’est un bâtisseur, en témoigne les réalisations faites et celles en cours dans le pays. Respect au chef.

  6. Christian Pias dit :

    Comme la mort en Afrique n’est jamais naturelle. Elle est occasionné par les sorciers. c’est de la même façon que les gens qui ne se retrouvent pas parce qu’ils sont loin de la gestion du pouvoir, voient que ces qui sont au pouvoir volent tout l’argent du pays sans se rentre compte des efforts qui sont consentis pour le développement du Congo. Et cela se fait grâce au revenus pétroliers qui constituent près de 80% du budget du pays. Donc, ne voyez toujours pas le diable dans la maison des autres, mais plutôt appréciez ce que le « sorcier » fait de positif. Aujourd’hui, le Congo est désenclavé dans tous ces quatre coins. tout çà c’est le fruit de la volonté manifeste d’une personne qui est le président de la République, et cet effort n’est pas fait avec des discours, mais avec de l’argent généré par la richesse du sous sol congolais, à l’occurrence du pétrole.

  7. Bouetafogo dit :

    Les voyages en Italie maquillés sous la forme altruiste , ce n’est pas du hasard. L’argent enivre, le président sassou est un voleur patenté, du coup, le saignement des deniers publics devient ordinaire, juste.

    Comme disait A. Carnegie « Toute vie qui n’a pour but que de ramasser de l’argent est une piètre vie ». Le roi du plateau et sa cohorte le comprennent-ils ?

    Voler pour lui et sa famille est une pathologie. Je me demande comment un président honni, vilipender par la majorité d’un peuple, sans vergogne veut encore briguer un autre mandat. Je pense que ce genre de dirigeant doit absolument se droguer.

    Les Congolaises et les Congolais savent tous ou presque qu’ils ont un président voleur. Quelle honte !

    Chaque chose a un temps, même voler tout un peuple ne peut se faire indéfiniment.

    Bonjour la République.

  8. Maintenez le Cap dit :

    Votre mauvaise fois est connue de tous, toujours entrain d’inventer des sujets banales pour nous distraire. L’heure n’est plus aux accusassions mais plutôt au travail et le travail c’est ce que notre Président ne cesse de clamer haut et fort (Travaillant d’abord).
    Alors pour nous qui voyons les efforts consentis par cet homme pour traîner notre pays vers l’avant, nous sommes prêt à lui pardonner tous ces tords.

  9. AVATAR dit :

    Tous les articles qui sont pondus ici n’ont que l’ultime but de ramener notre pays vers le bas, de dénigrer ceux qui se fait. Je penses que pour donner un sens à vos critiques, il va falloir que un jour vous ayez l’honnêteté de reconnaître certains points positifs dans la gouvernance actuellement de notre pays. On dit souvent que là où il y a le bien, il y a le mal .

  10. INCROYABLE LÉGÈRETÉ ET INSOUTENABLE MÉCHANCETÉ! Anonymous dit :

    INCROYABLE LÉGÈRETÉ ET INSOUTENABLE MÉCHANCETÉ
    DU POUVOIR SASSOU!

    Nous sommes presque en Juin réputé Mois des examens et les pauvres étudiants du Continent africain n’ont perçu aucun mois de bourse et SASSOU s’amuse!

    EH! Oui chers compatriotes depuis juin 2014 pas un seul mois de bourse pour nos petits boursiers!

  11. le fils du pays dit :

    Pas etonnant ce traitre et comploteur de tous les temps avait deja pris attache des 1974 avec les petroliers quand il complotait dans le dos de son faiseur Ngouabi.Il veut s’accrocher au pouvoir pour plusieurs crimes mais cette fois ci,lui,sa cour et ses courtisants ne sortiront pas de la nasse.

  12. Edmond dit :

    Le Congo est entrain de réaliser des grandes choses. Nier cette évidence c’est faire offense aux milliers d’ouvriers qui œuvrent chaque jours sur les immenses chantiers publics. C’est grâce au petrole que le pays se reconstruit et se modernise.

    Le processus de la municipalisation accélérée, c’est grâce à la manne pétrolière. Le futur barrage de l’Iwesso, c’est le pétrole. Bref, les exemples sont si nombreux. La compagnie ECair qui fait la fierté du pays et provoque la jalousie des colons, a été créé en partie grâce à l’argent du pétrole.

    Le barrage d’Imboulou, le grand marché Total de Bacongo, la route RN1 Pointe Noire-Brazzaville… Les aeroports de Pointe Noire, Olombo et Brazzaville, sans citer les autres, ont été construit grâce au pétrole. Mais ce n’est pas fini, car il faut continuer à construire le Congo.

  13. SA SCÉLÉRATESSE SINISTRE D'ÉTAT CANICHE ÉPINGLE DE LA QUINCAILLERIE AU SG DE L'OACI dit :

    SA SCÉLÉRATESSE SINISTRE D’ÉTAT CANICHE ÉPINGLE DE LA QUINCAILLERIE AU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’OACI

    Espérons que le MUNDELE est sensible à la BOKASSAILLERIE DE POITRINE DU TIERS MONDE et nous fera grimper un peu plus sur les classements OACI. Il a été décoré à l’ordre du mérite congolais!
    Après avoir visité MAYA2 il a déclaré:

    « C’est un bâtiment qui a un potentiel énorme. Cependant, il faudrait accroître
    les services aux passagers, à travers des concessions pour augmenter les revenus non aéronautiques. »

    Une façon de dire que l’œuvre est surdimensionnée de façon diplomatique !

    Faute de nous affirmer par le travail, on ne peut compter que sur la flatterie ou la courbette… En attendant les CHINOIS..

  14. Bouetafogo dit :

    Mais dites donc, je ne comprends toujours pas certains Congolais, même si on veut soutenir le tyran, mais un peu d’égards vis à vis de ce peuple qui piaille dans la misère !

    Les chiffres parlent d’eux mêmes, ce sont pas les Congolais qui les inventent. Pis, les faits sont là, patents: Pas d’eau, pas d’électricité, le taux de mortalité des moins de 5 ans est de 93% en 2010 , il était de 93%, un taux de chômage de 53% en 2012, 37% de la population congolaise est sous-alimentée, la majorité n’ont pas accès aux soins, la scolarité est aléatoire, le Congo Brazzaville est au 171° rang sur l’indice de développement.

    Le pays est riche, bourré de pétrole, en dépit de sa richesse l’espérance de vie est de 58 ans.

    Catastrophe: le taux de mortalité de 59,34%, il suffit de se rendre dans les morgues de Brazzaville et de Pointe-Noire pour s’en convaincre.

    La gestion du pactole forestier national obéit, tout comme celle du pétrole, autre ressource naturelle vitale, a un régime patrimonial et clanique.

    La gestion du pétrole et autre ressources du pays sont victimes de la prédation familiale et clanique du dictateur.

    Chers compatriotes, tout cela est visible et certains nous parlent du désenclavement, pitié!

    Aujourd’hui nous assistons à l »émergence de nouveaux riches, et en milliards s’il vous plait et l’on est en droit de se demander, combien de temps ils ont travaillé ? Des pillards de la République.

    Et vous continuer à dire qu’on se taise alors que tout manque dans ce pays ? Rappelez-vous que Brazzaville était la ville la plus prisée et maintenant, l’insalubrité est devenue endémique sans que cela n’interpelle les pouvoirs publics.

    Enfin, tout congolais honnête voit, vit, témoin de la mégestion du pays sauf ceux là qui prennent les miettes du pouvoir.

    Honte à vous. Le peuple courageux du Congo prend bonne note.

    Bonjour la République.

  15. roger dit :

    Mais le Gana est plus construie que le Congo qui exploite le petrole depuis plus de 20ans sassou aza muyibi ya bakanga kanga ba kraka balemba .sassou degage

  16. Ibrahima Bouba dit :

    Il y a ici des supporters de Sassou le tribaliste, pilleur du Congo qui viennent justifier ses larcins. Ils parlent de réalisations financés avec l’argent du pétrole alors que tout le monde sait que ces constructions sans effets économiques, sont financés par la dette vis à vis de la Chine à hauteur de milliards de dollars.Son tribalisme dans la gestion du pays l’a rattrapé à Ouesso lorsque les sages de la Sangha lui ont demandé pourquoi leurs enfants qui faisaient des études n’étaient pas utilisés. Il a bredouillé des réponses embrouillées. Tout les congolais du Nord au Sud connaissent l’injustice avec laquelle ce voleur dirige le Congo. Ossebi s’il te plaît continu de nous informer, car ici à brazzaville sans le net, nous sommes maintenus dans l’ignorance par télé Congo.

  17. Congolais pour la Paix et l'Unité dit :

    Le journalisme congolais doit sortir des interprétations métaphysiques dans la société, pour ne privilégier que la raison. Sinon comment expliquer qu’un sorcier Noir est forcément mauvais, par contre les magiciens ou les « sorciers blancs » (se dit des entraîneurs francais extrêmement incompétent qui aiment beaucoup l’argent facile des fédérations africaines de football), eux sont adulés par les masses. Bref, ce qui est certain c’est que la grande piraterie internationale dont les fragiles économies des pays du Sud font l’objet nécessite tant bien que mal une certaine « gestion souveraine », afin de protéger les réserves stratégiques de nos Etats. D’où le fait que le Congo, par on ne sait quel hasard du tirage au sort, subit sans cesse les attaques des ONG occidentales prétendument spécialisées dans la transparence pétrolière. A ce propos, nous remarquerons que les activités subversives de ces organisations néocolonialistes sont à géométrie variable. En effet, n’ont elles jamais enquêter sur les malversations financières des dirigeants de la FIFA (le suisse S.Blatter dribble Transparency International et la prétendue Déclaration de Berne) qui se partagent les bénéfices de la corruption depuis des décennies ? Voilà comment le continent qui compte pourtant les meilleurs athlètes de la planète et des grands joueurs de talent parvient à sortir bredouille, après chaque coupe du monde de football. En tout les cas, vivement les Jeux Olympiques Africains de 2016 à Brazzaville, dans le grand stade du complexe sportif ultra moderne de Kintélé, car la victoire est plus que possible. Ceci étant dit, depuis l’Indépendance il y a 50 ans, les avoirs (ou le compte d’opération) des pays africains sont toujours détenus manu militari dans les banques centrales européennes. Pour l’essentiel en france, concernant les pays de la zone FCFA. Or, cette réalité scandaleuse échappe à l’opinion internationale que les médias leurrent, au moyen de quelques feuilletons sensationnels à rebondissement. Telle la fameuse affaire dite des biens présumés mal acquis. Mais toujours est il que ces biens, une fois saisit de manière cavalière par des puissances étrangères, ne sont jamais restitués ni même redistribués aux peuples africains à qui ils sont sensé revenir de droit. Encore moins aux associations communautaires de la pseudo société civile ou associés de la diaspora qui collaborent activement, aux côtés des sorciers/chevaliers blancs du FMI et de la BM, à la déstabilisation de l’Afrique.

  18. Congolais pour la Paix et l'Unité dit :

    Lire, les Jeux Olympiques de 2015. Parce qu’en 2016 il n’y aura rien. Ce sont plus tôt les élections.

  19. Mighty Beaver dit :

    Cette Affaire n’est que la pointe du iceberg des scandales petroliers a venir et des consequences dont les societes petrolieres de la place devront tirer les lessons. Je connais bien cette affaire ainsi que un des acteurs nommes ici, Andre Bahoumina, homme tres honnete et qui a du se plier aux exigences de ses patrons en tant que responsable des Associations chez Total a l’epoque des faits. Les Societes petrolieres etrangeres y compris Total, ENI, Perenco et j’en passe doivent comprendre que la preservation de leurs interets n’est pas dans le maintient d’un dictateur, mais plutot dans la consolidation de la democratie et le developpement du Congo, parceque chaque jeune congolais au chomage represente une bombe a retardement. Tant que le plein development social du Congo n’est pas atteint par une gestion rigoureuse des revenus petroliers, leurs investissements a long terme que ce soit sur Moho Nord, Moho Bilondo-1bis, Litchendjili, Banga, Nene Marine, Missala sont a risque.
    Likouala SA ne represente qu’une infime partie des scandales qui feront l’objet de poursuites judiciaires qui incluront les auteurs et les societes petrolieres si je suis le prochain ministres du petrole. Vous avez dit Likouala SA, je vous propose la liste complete:
    – Affaire Likouala SA -Cession frauduleuse a Sassou Nguesso
    – Affaire AOGC – Cession frauduleuse des interets sur 4 gisements ENI (Kitina, Djambala, Foukanda etc.)
    – Affaire M’Boundi I – Cessions frauduleuse de 10% du gisement a Sassou Nguesso gere par une entite Monegasque.
    – Affaire M’Boundi II- Retrocommissions sur cessions des interests Maurel & Prom a ENI pour $1.5 milliards sans paiement d’impot au Congo! (meme l’Ouganda a fait mieux contre Heritage et Tullow Oil).
    – Affaire Marine XI Soco y compris cession de 10% a AOGC.
    – Affaire M’Boundi III et cessions du gisement Pointe-Indienne et le reseau de pipelines a AOGC pour $150,000 par Maurel & Prom . Les revenus de Pointe Indienne au cours des 5 dernieres annees etaient environ $50 million/an libre d’impot.
    – Affaire Loango II: Dans quelles conditions ENI s’est vu renouveler les gisements Loango et Zatchi apres recuperation de tous leurs couts petroliers. Ces accords negocies par Coco ont prevu des interets de la famille dans un montage similaire a Likouala SA.
    – Affaire Gunvor – Comment les Mapapa et leur bel oncle Maxime Gandzion ont securise les barils de la Cotrade
    – Affaire Orion – Comment le petit trader de Kin -Lucien Ebata a put s’adjuger des barils de la Cotrade et financer des enlevements pour $300 million avec Ecobank et s’est fait plusieurs million de dollars de commissions au depend de l’Etat et dans le processus monter le rachat de 20% de Prevail Energy Congo sur les champs Mengo-Kundji-Bindi par SNPC interpose.
    – Affaire Tilapia: Comment Bourgouin et Prestoil se sont fait attribuer un gisement de petrole au Congo pour des prestation de football bidon.

    Cette dizaine d’affaires n’est helas qu’un petite partie du scandale politico-petrolier-financier qui attend ceux qui ont fait du Congo une republique bannaniere. ENI devrait etre deposseder de ses CPP et Total devrait repayer les pertes subies par le peuple Congolais.

  20. Mighty Beaver dit :

    Cher Edmond, en reponse tes commentaires, je me demande dans quel monde ou quelle bulle tu vit. Les realisations dont tu parles sont basique et possibles meme dans des pays non-producteurs de petrole, pire encore chez nous elles sont faites sur des pre-financements chinois. En terme de production petroliere par tete d’habitant le Congo est parmis les pays les plus riches et notre niveau de developpement devait etre tout pres de celui des Emirat Arabes Unis ou du Qatar. Les routes, barrages, municipalisations accelerees (dont 10% vont chez Bouya et son seigneur) sont pre-finances contre de futurs enlevements de petrole c’est dire en mots simples que notre petrole est brade et ce malgres les revenus faramineux (je suis petrolier je sais de quoi je parle). Pire encore dans tous les CPP (Contrats de Partage de Production pour les profanes) il ya une disposition prevue pour les investissements elle s’appelle la PID (Provision pour Investissements Diversifies) soit 1% des revenus petroliers qui devraient servir a diversifier l’economie nationale. l’incompetence des dirigeants actuels fait que le Congo est une monoeconomie, vivant presque exclusivement des rentes petrolieres, alors que la PID devait servir a developer le cafe-cacao, la peche, le tourisme et d’autres secteurs et on s’etonne du chomage des jeunes. D’ici 2020 la production petroliere du Congo va avoisiner les 600,000 barils/j soit le double de la production actuelle. Alors Edmond reveil toi et sent le cafe….

  21. Dominique Nd. Maf. dit :

    LE NOUVEAU POUVOIR QUI VIENDRA APRES SASSOU NGUESSO, DOIT PRENDRE SON COURAGE POUR DILIGENTER UN AUDIT SERIEUX DU SECTEUR PETROLIER CONFORMEMENT AUX ACTES DE LA CONFERENCE NATIONALE SOUVERAINE DE 1991 POUR PLACER LE PEUPLE CONGOLAIS DANS SES DROITS. NOUS PENSONS QUE UN AUTRE JEAN MARIE MICHEL MOUKOKO NE SORTIRA PAS POUR EMPECHER CET AUDIT COMME CE GENERAL L’AVAIT FAIT EN JANVIER 1992. LE CONGO A BESOIN D’UN AUDIT SERIEUX DU SECTEUR PETROLIER, IL Y A TROP D’ABUS ET DE CRIMINALITE ECONOMIQUE AVEREE, LIKOUALA SA, SNPC DE KIKI, CORAF DE KIKI, SNPC DE NGOKANA, ETC…… TROP DE GRAVES PROBLEMES…..
    ET, DEVANT TOUS CES CRIMES ECONOMIQUES, SASSOU NGUESSO VEUT ENCORE VIOLER SA CONSTITUTION POUR BRIGUER UN ENIEME MANDAT, CELA, APRES PLUS DE 40 ANS DE POUVOIR (DIRECTEUR DE LA SECURITE D’ETAT EN CREANT DES FAUX COUPS D’ETAT POUR TUER LES ADVERSAIRES PARFOIS POUR DES AFFAIRES DE FESSE L’HISTOIRE DE SA FEMME ANTOINETTE NOUS LE DEMONTRE BIEN; MINISTRE DE LA DEFENSE AVEC LES DOSSIERS CARDINAL EMILE BIAYENDA, MASSAMBA DEBAT DISSIMULATION DE SES RESTES MORTELS ICI NOUS PENSONS QUE L’EQUIPE QUI TRAITE LE CAS THOMAS SANKARA AU BURKINA , POURRA AUSSI TRAITER LE CAS MASSAMBAT DEBAT; PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE AVEC LE DOSSIER DE MGR ERNEST KOMBO, DES DISPARUS AU BEACH CES REFUGIES QUI ONT ETE MASSACRES; ETC….
    SASSOU NGUESSO DOIT ECOUTER LES PARFAIT KOLELAS, YHOMBI OPANGO, OKOMBI SALISA, PASTEUR NTUMI, CLAUDINE MOUNARI, CLAUDE ALPHONSE SILOU, ETC… SANS OUBLIER L’EGLISE CATHOLIQUE, LE CONGO N’A BESOIN QUE D’UN DIALOGUE RESTREINT POUR TRAITER LA QUESTION DE LA GOUVERNANCE ELECTORALE, LES CONGOLAIS DANS LEUR GRANDE MAJORITE ATTENDENT L’ALTERNANCE PAR DES ELECTIONS ACCEPTABLES, LIBRES ET DEMOCRATIQUES COMME CELLES DE 1992. AGIR AUTREMENT N’EST RIEN D’AUTRE QUE DE SE CONTENTER DES LARMES ET DU SANG DES AUTRES.

  22. NGOUABI JACQUES dit :

    Sassou n’a pas été efficient dans sa gestion. Il aurait pu laisser plus que ce qu’il a fait. Il laissera du moins un point de départ pour les autres présidents. Ils devront travailler pour dépasser ce qu’a fait Sassou malgré cette gabegie.

    J’espère également que celui qui viendra après lui ne va pas faire la connerie de Lissouba. Si non l’armée nordiste n’en fera qu’une bouchée.

  23. Bouetafogo dit :

    Edmond !!! suit mon regard

    Edmond !!! Oyoki ? ba kalaka ya nduenga. Ba zabou (les sachants). Continuer à fermer les yeux.

    Le pétrole dont vous parlez tant, tu as suivi ? Dit seulement amen!!! On vous dit tout le temps qu’il y a des Congolais brillants, vous ne comprenez toujours pas. Toujours dur d’oreille.

    Edmond mon frère. Il est temps d’ouvrir les yeux et de nettoyer vos oreilles si vous êtes un vrai Congolais.

    Le sage dira: « quand on se perd de chemin, il est judicieux de revenir à la bifurcation ». Tu vois, Edmond, la culture Congolaise est riche et pleine dilluminations.

    Edmond, Avatar (comme cela l’indique si bien). Il n’est jamais trop tard.

    Bonjour la République.

  24. Tchitembo dit :

    A Christian Pias
    Demande à ton batisseur d’organiser le tour du congo (cyclisme) à l’instar du Rwanda,du Burkina faso et j’en passe pour que toi seul comprennes où se situe ce désenclavement que tu vantes tant dans tes rêveries. Quelle âme vous avez?

  25. mbata ya mokolo dit :

    Il faut peser vos soutiens tribalo fanatiques. On ne peut pas soutenir que le Congo est desenclave dans ses quatre coins. Non non et non. La likouala reste totalement enclavée.

  26. Caster dit :

    Chers frères, Bravo à Congo-Liberty pour sa ligne éditoriale et son média qui permet à tout congolais de s’instruire et de réagir sur des questions concernant le développement du pays. Mais parmi nous, congolais, il y a de ceux qui sont éblouis ou aveuglés par l’argent et le pouvoir. Sortis du néant, ils s’émeuvent devant un simple escalator qui a coûté 3 plus qu’il devrait l’être, peu importe l’argent volé sous le couvert de cette réalisation, et nourrissent d’éloges les voleurs. Pardonnez-les car l’ignorance tue tout un peuple. Ils sont comme ceux-là qui sont perdus dans une forêt, ont passé des jours sans manger, et crois quelqu’un à qui on a donné des millions pour venir me sauver, mais de qui ils ne reçoivent qu’un beignet et le vénèrent comme un sauveur! Ils deviennent aveugles tellement qu’ils acceptent de croupir dans la misère pour applaudir les enfants, 20-40 ans à peine, aucun background et sortis de poches claniques ou familiales, devenus subitement milliardaires avec un patrimoine impressionnant en 5-10 ans seulement. Cependant, nombreux aussi sont les congolais qui lucides et clairvoyants, formés et très competents, très expérimentés mais placés dans la visière des incompétents au pouvoir ; ils sont inaliénables par la supercherie et la corruption, par la fausse propagande orchestrée par les pilleurs des deniers publics. A ces derniers de continuer, au nom de la solidarité congolaise, à œuvrer durement pour sortir grace à leurs écrits et à leurs participations dans tous les débats et sur tous les plans, pour sortir nos frères éblouis de leur ignorance et de l’obscurantisme. Ainsi, le Congo ira mieux un jour. Une révolution culturelle est nécessaire pour ne pas laisser quelques brebis aux mains des diaboliques pilleurs sans amour ni pour le pays ni même pour son peuple.

  27. Stephane Nbossi dit :

    La dernière aventure de la famille Sassou est le vol du gisement NGoki par Willy Etoka. Suite a une cession 30% des actions de PEPA SA (jamais payées) par Pilatus Energy AG à SARP Oil, SARPD Oil declare possédait 99.9% de PEPA.

    Cela permettra a Willy Etoka (donc Kiki Sassou Ngesso) de revendre la licence aux Chinois et d’empocher le pactole comme pour les affaires précédentes:

    – Affaire Likouala SA -Cession frauduleuse a Sassou Nguesso
    – Affaire AOGC – Cession frauduleuse des interets sur 4 gisements ENI (Kitina, Djambala, Foukanda etc.)
    – Affaire M’Boundi I – Cessions frauduleuse de 10% du gisement a Sassou Nguesso gere par une entite Monegasque.
    – Affaire M’Boundi II- Retrocommissions sur cessions des interests Maurel & Prom a ENI pour $1.5 milliards sans paiement d’impot au Congo! (meme l’Ouganda a fait mieux contre Heritage et Tullow Oil).
    – Affaire Marine XI Soco y compris cession de 10% a AOGC.
    – Affaire M’Boundi III et cessions du gisement Pointe-Indienne et le reseau de pipelines a AOGC pour $150,000 par Maurel & Prom . Les revenus de Pointe Indienne au cours des 5 dernieres annees etaient environ $50 million/an libre d’impot.
    – Affaire Loango II: Dans quelles conditions ENI s’est vu renouveler les gisements Loango et Zatchi apres recuperation de tous leurs couts petroliers. Ces accords negocies par Coco ont prevu des interets de la famille dans un montage similaire a Likouala SA.
    – Affaire Gunvor – Comment les Mapapa et leur bel oncle Maxime Gandzion ont securise les barils de la Cotrade
    – Affaire Orion – Comment le petit trader de Kin -Lucien Ebata a put s’adjuger des barils de la Cotrade et financer des enlevements pour $300 million avec Ecobank et s’est fait plusieurs million de dollars de commissions au depend de l’Etat et dans le processus monter le rachat de 20% de Prevail Energy Congo sur les champs Mengo-Kundji-Bindi par SNPC interpose.
    – Affaire Tilapia: Comment Bourgouin et Prestoil se sont fait attribuer un gisement de petrole au Congo pour des prestation de football bidon.

  28. Mokengeli dit :

    SASSOU, MUYIBIEEEE §§§§

Laisser un commentaire