Lettre à mon Président de la République du Congo. Par Audes D’acquin MOULOUMBOU

Audes D'acquin MOULOUMBOU

Audes D’acquin MOULOUMBOU

Oui, c’est vrai que le Président Sassou Nguesso a remanié son gouvernement ! Saluons l’initiative heureuse, sans trop d’illusions d’ailleurs car par le passé la montagne a toujours accouché d’une souris disent certains ! De faux remaniements et de vrais bidouillages, pensent d’autres ! 

Au fait, souvent l’on se demande bien qui il pourra déboulonner du gouvernement, tant ils y sont tous cramponnés ! Il s’est apparemment résolu à vivre avec son casting ! 

S’il n’arrive pas à foutre un bon coup de balai pour respirer, se donner de l’air pur et nous en servir au passage, nous allons perdre patience ! Car oui, nous sommes fatigués de ce ronron et de nos poches vides ! 

Ce qui reste cependant constant c’est que le Président Sassou Nguesso peut bien vouloir des marges de manœuvre, il ne peut marcher que sur des œufs puisque je vous le dis, il est cadenassé et verrouillé disait un homme sous le soleil ! Parce qu’il faut bien qu’il serve ses fidèles amis du long parcours pas encore nous les jeunes, qu’il serve sa coalition pas encore nous les jeunes, qu’il serve les régions sans encore nous les jeunes, qu’il serve les religions sans encore nous les jeunes, qu’il serve les recommandés oubliant encore que nous sommes ces vrais souteneurs, et lorsque tout le monde est servi, il tient son gouvernement peut être mais nous les jeunes, on tient du vent ! vous avez vous même vu la composition de nouveau gouvernement non?

Ici, on ne cite personne mais franchement je me demande au nom de quelle logique on peut nommer un ministre dans un univers où ce dernier ne connaît rien ! De la marine marchande on saute aux zones économiques spécialisées alors que notre ex-ministre de la marine marchande était compétent dans son domaine et à moins d’être omniscient, il aura certainement des lacunes dans ce nouveau portefeuille ! Bon, je veux bien encore, il est intelligent et il apprend vite mais pendant qu’il apprend, c’est notre ambitieux projet de diversification de notre économie qui reste dans ce coma profond dans lequel il a été malheureusement plongé pour des raisons que seul Mr Alain Akouala saura nous dire ! 

Regardez cet autre ministre qui ne sait même pas argumenter correctement, puisqu’il doit penser en lari d’abord, le traduire en français pour aller se fracasser en anglais si besoin ! C’est grave pour nous parce que ce ministre se doit de voyager, d’être dynamique, d’innover, de nous arranger des marchés ! Et il nous pose là du quoi faire avec ce ministre Mr le Président ! 

Et à ce sujet, il ne faut pas sous estimer la charge de maraboutage que le président doit subir dès que le mot remaniement est prononcé ! 35 ministres qui vous maraboutent, 35 aspirants qui s’y mettent aussi, c’est autant de vaches, de moutons, de chèvres et de poulets qui sont égorgés et votre nom scandé jour et nuit dans des centaines ou milliers de tours de chapelets ! Ouf ! Même solide, cela pèse quand même sur une seule personne ! Que l’on y croit ou pas, les ondes existent ! 

Ainsi, des secteurs stratégiques de notre pays sont entre des mains d’amis parce que Monsieur le Président reste reconnaissant, toujours reconnaissant ! On lui raconte des histoires à notre Président ! Certes, le pays se dirige vers l’émergence s’il ne sombre pas comme le veulent certains de nous en 2016, on veut bien d’ailleurs mais on peut y aller avec un présent plus supportable quand même ! Déverrouillez notre économie, notre vivre social, Messieurs les ministres ! 

La popularité en politique vient de là aussi ! Les gens sont énervés de ne voir que des nuls, piètres orateurs, sans relief et sans fond qui pullulent dans notre État et ne sont même pas agréables à reluquer ni à entendre ! Si au moins certains étaient craquants ! On n’exige point qu’ils le soient tous mais bon un peu quand même, que nous puissions, nous les jeunes, au moins nous réjouir du spectacle, comme cela ils nous énerveraient moins ! Faut pas croire, c’est important la séduction, mixée à la compétence, ça devient irrésistible ! 

Disons ce que nous pouvons du vieux Wade du Sénégal mais il savait parfois aussi faire jouer la parité et s’entourer de jeunes et belles ministres, tendance, modernes en jupe droite et talons aiguille ! Des ingénieurs en talons aiguille, voyez-vous l’effet ? Alors, que faut-il comprendre dans ces castings du Président ? Qu’au Congo il n’y a point de belles femmes modernes et punch capables d’être ministres ? Moi je ne me reconnais difficilement dans aucune de ses femmes que le président nous sert maintenant ! C’est énervant à la fin! je le dis et je le répète, nous voulons autre chose, Monsieur le Président ! 

Nos jeunes, si tristes, ne peuvent même plus craquer pour des ministres comme Ibovi ( le vrai tiakou de la parole du gouv) et du coup retrouver un peu de leur allant !C’est barbant quoi ! Il ne faut pas sous estimer tout cela…regardez le gouvernement italien,un jeune premier ministre au sein des grands de l’union européenne, regardez encore le jeune premier ministre Grecque, mais c’est un spectacle permanent de séduction populaire, voire aussi de gambettes relookées, de cheveux au vent, de tailleurs cintrés ! Se rincer l’œil ça fait partie du jeu ! Cela s’appelle la séduction, qui comme chacun le sait va de pair avec la conviction, pourquoi en toute vérité les jeunes aiment Mme Mounari, allez y vérifier svp ! on vous dira qu’elle séduit par sa tendance, sa frime, son élégance, alors deux comme ça, trois, quatre, cinq, six comme elle dans un gouvernement, ça séduit!

Donc, pour en revenir à vous, Mon Président, qui tenez en mains nos destins, remaniez ou réaménagez comme vous voulez, mais changez, nous jeunes nous attendons notre part du fromage cher Papa ! Et puisque mon conseil est de changer.

Dites à vos ministres d’arrêter de nous vieillir en les regardant 25 ans pour certains, 30 ans pour d’autres, nous voulons du sang neuf autour de vous.

Monsieur le Président ! votre peuple c’est 70% de jeunes et nous refuserons de vous suivre sur ce terrain de vieillesse prématurée que vos ministres nous proposent ! Votre salut se trouve dans la séduction, dans la forme, dans le renouveau et dans l’audace mais avec les jeunes, les temps ont changé, la boussole vous guide vers la jeunesse, tourner le dos définitivement à votre vécu d’amis, regardons ensemble l’avenir avec du neuf. Et peut-être cela suffirait t’il à éclairer le jeu politique ! Faut pas grand chose parfois vous savez ! Oui moi le fils du Niari de mes ancêtres, votre deuxième sol d’enfant, depuis Dakar vous remercie avec le plus profond respect

Audes D’acquin MOULOUMBOU

Président du Mouvement Uni du Renouveau ( MUR Telema)

Dakar Sénégal

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Lettre à mon Président de la République du Congo. Par Audes D’acquin MOULOUMBOU

  1. Anonyme dit :

    Mr. MOULOUMBOU,
    Si j’ai bien compris, vous souhaiteriez qu’on vous propose a un poste de Ministre compte tenue de votre age accessible a la fonction?
    Pourquoi vous n’ecrivez pas une lettre discrete au President SASSOU, il est le Pere de la Nation, il vous comprendra certainement, surtout si vous pouvez faire une declaration publique a Tele Congo dans le sens d’un bien-fait au changement de la Constitution, et aussi en faisant l’eloge de la municipalisation acceleree; vous ne trouvez pas?
    Et puis en votre qualite de ressortissant du Niari comme vous venez de le dire, c’est encore tres facile, arrangez-cela avec le Ministre MABIALA.
    C’etait mon conseil en tant qu’internaute.

  2. Anonyme dit :

    @ Audes Mouloumbou,
    Attention, en lingala votre nom veut dire: ETRE NU. Mais comment pouvez-vous deliberemment vous mettre a nu vos ambitions, soyez plus diplomate pour un Fils du Terroir quand meme!

  3. Ghislain IB dit :

    Du grand n’importe quoi. Vous écrivez, je cite: Monsieur le président! Votre peuple c’est 70% des jeunes…Ce n’est pas son peuple, ce sont ces concitoyens. Pourquoi vous n’écrivez pas simplement: Vos sujets?…

  4. Mouloumbou je crois que tu es le frère de ministre mabiala surtout que tu es du niari tu pourras avoir un poste sassou il aime des gens comme vous des traite va chercher des nguris c’est même honteux pour un ressortissant du grand niari je te souhaite bonne chance

  5. Pilipili dit :

    Les articles de ce cite deviennent de moins en moins crédibles, à l’exemple de ce texte ou n’importe qui peut écrire n’importe quelle ineptie. D’où sort-il celui là ?
    Ce n’est pas en faisant l’éloge du dictateur comme le fait ce monsieur Mouloumbou ??, ni en écrivant des rumeurs et accusations gratuites comme ceux faites à l’encontre de Mr PM MPOULE qui fera avancer le débat et la lutte pour libérer le pays du clan de mafieux qui nous opprime.

    Pauvre Congo.

  6. Fouego dit :

    Même dans la médiocrité, il y a au moins une chose à relever. Tout n’est pas faux. Si nous devons crier à chaque moment qu’un compatriote écrit, parle, cela nous amènera à étouffer la créativité, la crainte même de réfléchir et de proposer, ce sont là les prémices de la dictature. Toute dictature commence comme ça, tout doucement. Il y a toujours quelque chose à prendre chez un idiot, même chez un fou nous disent les anciens.

    Parlons des ministres, connaissent-ils les portes d’une salle de gym, quel est le ministre qui se lève le matin pour un footing à la Thomas Sankara. Demandez au ministre de sport le nombre de salle de sport au Congo, lui qui est relativement jeune. Par contre le Congo bat le record des ngandas, des boites de nuits, des hôtels et mini-hôtels, lédza, lénua, lébina tsatsa, lésiba bassi na bana na bino,… quel malheur !

    Normal, tous des croulants, des jouisseurs, de toute façon, si tu n’es pas jouisseur, sur quel critère est-on nommé ministre au Congo, lorsque la majorité des ministres sont incompétents, la crème n’existe pas, des ministres incompétents comme Alain Akouala, sont nombreux. Les minettes ici, là, les inconditionnels des boites de nuits ou la bière à défaut le champagne coule à flot, on sort de là à 4 heures. Ont-ils le temps de faire du sport ? Aah pauvre Congo.

    Le poisson pourrit par la tête, quand la tête est pourrit, qu’attend de plus. That’s the question.

  7. le fils du pays dit :

    Le corbeau Sassou perche sur le perchoir,vous avez deja dit que si n’etiez pas fatigues de l’ecrire.

  8. Anonyme dit :

    JE N’AI PAS PU TERMINER LA LECTURE DE CET ARTICLE, QUI ME FAIT PENSER A UN ENFANT QUI APPREND A MARCHER.
    MEDIOCRE.

  9. Marie laure dit :

    Ce lustrage puérile se trouverait-il ici par erreur? Il avait à coup sûr, une meilleure place dans un site du PCT ou bien du clan.

    Son auteur semble être, une espèce de caudataire du putschiste Sassou qui tente à moins d’un an de sa chute, de lui coller le titre de « Président » qui depuis toujours, lui va très mal. Toute la planète sait, que Sassou est un redoutable usurpateur du pouvoir et le pape de la kleptomanie en Afrique. N’a t-il pas mis dans sa poche tout le contenu du denier public?

    Il est enfin pour les Congolais, un minable personnage mu par la fraude et la violence contre ses compatriotes, uniquement pour la conservation du pouvoir, à des desseins égoïstes.

    Les efforts que l’auteur de ce catissage déploie pour caresser la tronche de son ami sont pathétiques. Je parie ma petite twingo rouge-bleu que Congo-Liberty a dû serrer les dents en publiant un tel chiffon.

    Mais, liberté d’expression oblige, il fallait jouer le jeu!
    Courage l’artiste!

  10. oyessi dit :

    Webmaster,
    Pardon ne nous publiez pas de tel texte indigeste qui nous laisse un coup amer dès le début. Je n’ai pas terminé la lecture d’un texte aussi médiocre.

  11. Delbar dit :

    Il n’est pas facile de gérer un site surtout si celui-ci entend ne pas pratiquer la censure.
    Ceci étant, je partage l’avis qu’il faut publier des textes sérieux car il en va de la crédibilité du
    site.
    La frontière à respecter n’est pas facile à trouver.

Laisser un commentaire