Sarkozy décerne la légion d’honneur à J.D. Okemba au mépris des droits de l’homme au Congo

La légion d’honneur est la plus élevée des distinctions françaises et a été instituée le 19 mai 1802 par Napoléon Bonaparte. Elle est la récompense de mérites éminents acquis au service de la nation soit à titre civil, soit sous les armes et comporte 5 grades.

Mais depuis quelques années, on ne compte plus les polémiques qui suivent les décrets de nomination signés par les présidents Français et leurs publications au Journal officiel, ainsi que son refus par d’éminentes personnalités françaises, comme l’écrivain Jean Paul Sarthe.

Ces refus et polémiques sur l’attribution de la légion d’honneur viennent en partie du fait que la connivence entre les hommes politiques et le milieu des affaires se sont dangereusement rapprochés et les renvois d’ascenseurs qui ne sont plus discrets n’émeuvent plus personne.

L’article R.28 du code de la légion d’honneur spécifie et attribue à chaque ministre un contingent de nomination, trois fois par an et pour peu qu’un ministre soit peu scrupuleux comme l’ancien ministre du budget Éric Woerth qui a remis, le 23 janvier 2008, la Légion d’honneur à Patrice de Maistre, gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt, alors que ce dernier était l’employeur de son épouse, ajouter à cela que la même année, il a attribué la Légion d’honneur à Bernard Godet, un comptable qui a certifié ses comptes de campagne pour les élection municipales,discrédite encore plus cette institution.

C’est en ceci que le ministre des affaires étrangères, avec un dossier justifiant « les services rendus à la France ou les causes qu’elle soutient »propose à la légion d’honneur des étrangers résidants hors de France, tel que prévu au 1er alinéa de l’article R.128 du code de la légion d’honneur. A chaque ministre de définir ce qu’est un service rendu à la France !

C’est donc avec surprise et étonnement que nous avions vu Jean François Valette, ambassadeur de France en République du Congo, vu l’article R.131 du code de la légion et au nom du Président de la France, Nicolas Sarkozy décerné l’avant dernier grade de la légion d’honneur, celle d’officier à Jean Dominique Okemba, conseiller spécial à la sécurité et chef des renseignements du tyran et dictateur SASSOU NGUESSO.

Ceux qui ne connaissent pas le Congo-Brazzaville, comprendront la place que prend, un tel personnage dans un pays où sévit une dictature tyrannique, dans laquelle, on n’hésite pas à assassiner des journalistes comme Bruno Ossebi, emprisonner les opposants politiques, dont plusieurs sont encore en exil à l’étranger.

C’est comme si,la France élève au grade d’officier de la légion d’honneur Omar souleyman ex vice président d’Hosni Moubarak ou un Trabelsi en Tunisie.

Malheureusement, nous devrons attendre la mort de Dominique Okemba pour savoir quels services a t-il rendu à la France.

En effet, le dossier justifiant de l’élévation à un grade de la légion d’honneur ne peut être rendu publique du vivant du légionnaire et relève du secret d’ État. Mais les congolais ne sont pas dupes et savent que cette distinction consacre un système qui les opprime et les assassine.

Cette cérémonie a fini de les conforter dans l’idée que la France n’est plus cette patrie qui croit à l’universalité des droits de l’homme.

Les Africains et les congolais doivent savoir que la légion d’honneur attribuée aux étrangers résidants hors de France, n’a de considération que pour les valets de la Françafrique qui la considèrent comme une reconnaissance de la France et les motivent encore plus à brader les intérêts de leurs pays.

Pour un Français ou un étranger vivant en France, la non promulgation de son nom dans le décret de nomination de la légion d’honneur au Journal officiel entraîne sa nullité selon l’article R.33 du code de la légion d’honneur.

Vous ne trouverez pas le nom d’Okemba dans le décret du 31 décembre 2010 signé par Sakozy et publié le 01 janvier 2011 au Journal officiel de la France, voir les liens ci dessous.

Qu’en est-il exactement de sa légion d’honneur à ce jour et sait-il lui-même qu’elle n’a aucune existence juridique ?

Pour ma part, elle n’est pas valable et nous regardons avec nos conseils juridiques comment demander la nullité de cette promotion au Conseil d’État car des recours sont possibles.

Nous conseillons à la France de faire évoluer sa diplomatie paternaliste dont les fondamentaux sont post-coloniaux vers une diplomatie qui n’oppose pas la démocratie et les droits de l’homme aux rapports commerciaux dans lesquels chaque partie trouve son compte.

Pour cela, la France devra se défaire de diplomates comme Jean François Valette actuellement en poste au Congo-Brazzaville qui est de la même école que Pierre Menat, ancien ambassadeur de France en Tunisie, remercié le 26 janvier 2011 et accusé de ne pas avoir pris la mesure assez vite de ce qui se passait en Tunisie.

Pour les populations Congolaises, la France aurait dû promouvoir Mr Okemba Jean Dominique à la légion étrangère pour ses méthodes de barbouzes et non à la légion d’honneur.

Dans tous les cas, les congolais savent qu’il y a plus de mérite à obtenir son BAC que la légion d’honneur.



Mingua mia Biango

Président du Cercle de réflexion pour des idées nouvelles

minguabiango@congo-liberty.com

 

Ce contenu a été publié dans publication de mingua mia Biango. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Sarkozy décerne la légion d’honneur à J.D. Okemba au mépris des droits de l’homme au Congo

  1. OBAMBI WILFRID dit :

    C’EST REGRETABLE POUR UNE GRANDE NATION COMME LA FRANCE D’AVOIR DES TELS LA FRANCE EST DONC D’ACCORD AVEC LA SOUFFRANCE LA DICTATURE ET DE TOUTES CES PRATIQUES INHUMAIS DONT SONT VICTIME LE PEUPLE CONGOLAIS?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.