INTERVIEW DE JOSEPH OUABARI MARIOTTI : débat constitutionnel, fin du mandat de Sassou-Nguesso, transition politique, gouvernance électorale, Frocad, IDC…

[embedyt]http://www.youtube.com/watch?v=1UXZPvDWCLc[/embedyt]

Joseph Ouabari Mariotti, ancien Garde des sceaux du président congolais déchu Pascal Lissouba, a accordé une interview à Mingwa Biango pour congo-liberty.com.

Dans cet entretien exclusif, le réprésentant spécial du Frocad en Europe, donne son point de vue sur la situation politique au Congo-Brazzaville : débat sur la modification constitutionnelle, différents scenarii de la fin du mandat présidentiel de M.Sassou Nguesso, partenariat du Frocad et l’IDC…

Diffusée le 19 septembre 2015, par www.congo-liberty.com

GRAND MEETING DU FROCAD ET DE L’IDC CE DIMANCHE 27 SEPTEMBRE 2015 AU BOULEVARD ALFRED RAOUL POUR DIRE NON A SASSOU-NGUESSO

Ce contenu a été publié dans Interview, NOS VIDEOS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à INTERVIEW DE JOSEPH OUABARI MARIOTTI : débat constitutionnel, fin du mandat de Sassou-Nguesso, transition politique, gouvernance électorale, Frocad, IDC…

  1. Anonyme dit :

    Vaillant Peuple de la Diaspora Congolaise en France,
    N’ecoutez pas OUABARI il est l’exemple meme de celui qui fait le jeu du Pouvoir. Il n’est pas inquiete pour sa vie quand il va chaque fois a Brazzaville alors que les autres sont interdits de sortir. Et puis on ne sait par quel miracle Mr. Moukoueke a pris le culot de l’elever a ce titre. Il y’a pourtant en France des membres de l’UPADS qui ont fait un travail important dans le combat que nous menons, mais non c’est lui qui se fraie un passage au poste juteux. Et puis il trop vieux maintenant. Ah ces gens du nord, toujours malins.

  2. Bravo mr ouabari pour votre intervention désolé pour les gens qui pensent que vous étes avec sassou i faut laisser les gens parler je crois que vous serez au Congo le 27 pour la marche avec les autres opposant au Congo pour fermer la gueule à tout ce qui pense du mal à vous

  3. Isidore AYA TONGA de Makoua universaliste congolais dit :

    Si l’on réfléchit et s’accorde tous ensemble, sans guerre des égos, et des partis politiques, sur quel Congo de demain nous voulons, alors nous pourrons définir ensemble comment réformer l’individu, savoir quel congolais de demain nous voulons construire, et penser à la mise en place des infrastructures, des programmes et des moyens humains et financiers d’éducation au Congo.

    Par ailleurs, l’union n’est pas la fusion, l’union c’est l’unité, l’une des trois valeurs de la république congolaise (Unité – Travail – Progrès).

    Mais étant donné la situation chaotique où se trouve le pays – aucun parti politique ni gouvernement d’union nationale, ne pourra prétendre réformer le socle de l’individu et de la société congolaise.

    Les pouvoirs politiques et les gouvernements d’union nationale n’ont toujours bien fonctionné qu’en cas de guerre avec l’ennemi venu de l’extérieur et ou dans le cas d’une période de transition politique nationale en vue de la refondation de la nation.

    Par conséquent, une période de transition politique de 3 ans sera nécessaire pour la remise aux normes structurelles, conventionnelles et contractuelles de toutes les sphères politiques et sociétales de l’état et de la nation congolaise.

    Car une maison, quelle qu’elle soit, abîmée ou non, sans socle ni fondation, s’écroule dans le temps comme un château de cartes.

  4. Excellent Mr OUABARI , vous aviez réaffirmé le non au changement et le non à la conel de sassou , Boulou et Bouka une conel 100% MBOchis , c’est suspect ! IL faut arrivé à un consensus pour la gouvernance électorale ,pour une élection présidentielle crédible et rétablir la république et la démocratie dans le pays ! une transition n’est pas constitutionnelle et compliquerait les choses ! Il faut vite arrêter la misère que nous impose Sassou ! Car chaque minutes qui passe sassou fait des victimes dans le pays entier !!!

  5. macktchicaya dit :

    A ANONYME
    Décidément cher ami vous vous situez à quel niveau du combat? l’interview de Mr Ouabari est claire et il a justifié ici le fait qu’il devienne représentant du frocad, vous dites que: ce poste est juteux ;pouvez vous prouver ce qu’il gagne en y étant si ce n’est de relayer les informations sur tous les actes que pose ce regroupement de partis et sensibilités au niveau de la diaspora? Non évitons d’être ridicule et de portez à jamais des jugements de valeurs qui ne nous grandissent point. Le combat actuel est très bien étayé par lui, et nom de dieu! d’où vous vient l’idée qu’il gagne quelque chose là ,,,,certes il y a des jeune ici et aussi des personnalités capables d’assurer ce rôle mais c’est un choix du Frocad acceptez le comme tel où se trouve -t-il que c’est parce qu’il est comme vs dites du nord? pour votre info il est des plateaux car ses parents sont originaires de Gamboma qui se situe au centre du pays. Ce raisonnement est d’une bassesse que jamais je ne laisserai passer, Il est simple de dire sur les autres des énormités j’aurai souhaité vous entendre sur ce qui se passe dans les familles à Brazzaville dès lorsque le panier de la ménagère ne cesse de s’effriter puisque la crise y étant. Vos argument renforcent le tribalisme simplement.

    A AYA TONGA

    Cher compatriote simplement ici je viens vous suggérer l’idée selon laquelle des fois tentez de synthétiser vos articles car trop long et difficile de comprendre à la fin vos messages. Entant qu’ancien encadreur et enseignant aujourd’hui naturaliste et écologiste comme vous saviez vous vanter il est sublime d’être parfois humble et de fait sachez donc vous mettre à la place de ceux qui vous lisent. Ce n’est pas en disant trop que l’on vous saisira, mais plutôt en sachant exprimer vos dire sinon vos pensées. il ya une règle simple: celle des tris C,,,,,,merci de vous y inspirez.

  6. Isidore AYA TONGA de Makoua universaliste congolais dit :

    @ macktchicaya compter seulement le nombre ligne de votre réaction, c’est là que vous comprendrez que vous êtes quelqu’un de mauvaise foi et je vous voudrais pas être exécrable avec un lâche qui se cache dernière pseudo. Alors lorsqu’on est de bonne comment raisonner quelqu’un de mauvaise de foi?

    Par ailleurs, L’Afrique et les africains doivent-ils entrer dans l’histoire humaine et comment? Ils faut qu’ils franchissent d’abord et maintenant la barrière de la raison !

    Explication @ macktchicaya https://www.youtube.com/watch?v=84lAY7IsIX4

  7. .... UNE TRANSITION ... dit :

    Loubaki lua Malanda dit  » une transition n’est pas constitutionnelle et compliquerait les choses !  » A la CNS de 1991-92 … la transition avait bien fonctionné, on ne l’a jamais déclaré anti-constitutionnelle, elle était tellement bien, qu’on l’a aimé ! Vous voulez allez aux élections en 2016 avec sassou nguesso à 10 mois de la fin de son pouvoir, avec quel fichier électoral, avec quel recensement de la population congolaise ? Si voulez y allez ce sera avec le fichier électoral trafiqué de sassou nguesso …..donc vous êtes complice du terroriste sassou nguesso !

  8. macktchicaya dit :

    COMPATRIOTE AYA

    Le statut d’intellectuel dont chacun se réclame des fois nous apprend à savoir être tolérant; il n’est nullement ici une attaque contre vous car j’ai suggéré à votre auguste personne un style qui du reste revient à tous de le respecter de manière que nous nous lisons facilement les uns les autres. Je ne suis pas « de mauvaise foie » comme vous le dite, mais seulement j’ai pensé vous être très complémentaire car j’ose penser apporter un peu sur vous au delà de ce que vous êtes. En écriture il y a des règles simplement; et ici nous ne sommes pas c’est vrai devant un éditeur mais savoir synthétiser n’est ce pas un art? sachons simplement écouter les autres sans arrière pensée nous grandirons. Le droit de ne pas décliner ici son identité est de fait reconnu à tous vous l’ignorer peut-être? Loin d’être lâche comme vous le dite je suis plutôt dans le doute qui du rets est ma seule certitude.
    Bonne continuation

Laisser un commentaire