Sassou Nguesso , les biens mal acquis et la franc- maçonnerie

Sassou-et-les-francs-maçonsJamais rien ne se fait à Monaco comme ailleurs et les Francs-maçons Monégasques ne dérogent pas à cette tradition.

Du 18 au 19 février 2011, s’est tenue à la salle des étoiles de Monaco,l’intronisation de la Grande loge nationale régulière de la principauté et de son Grand maître jean Pierre Pastor, consul de Monaco à Cuba.

La réputation et le rayonnement d’une loge passant par sa capacité à réunir le plus grand nombre de loges sœurs, 35 délégations étrangères étaient invitées dont Denis Sassou Nguesso et Dominique Okemba, respectivement Grand maître et grand maître adjoint de la Grande loge du Congo-Brazzaville ( GLC)

Mais les vraies motivations de ce voyage de Sassou à Monaco auraient été de s’assurer les bonnes grâces du prince Albert II et des banquiers monégasques car le clan Sassou Nguesso y ayant planqué une grosse partie des avoirs financiers illicitement acquis au détriment du Trésor public Congolais.

En effet, l’arrêt du 9 novembre 2010 de la chambre criminelle de la cour de cassation française sur les biens mal acquis par 3 présidents africains dont Sassou Nguesso, la saisie supposée des avoirs bancaires des dictateurs déchus Ben Ali de la Tunisie et Hosni Moubarak d’Égypte, ont fini de mettre la panique au Palais de Mpila.

C’est dans ce cadre qu’a été dépêché le 3 février 2011 à l’Élysée, l’oncle du président Congolais et ministre de la Justice Yoka Emmanuel pour s’enquérir de la situation des biens mal acquis à l’Élysée, mais celui-ci n’a pu être reçu que par le conseiller juridique du président Français.

Pendant son séjour européen, le ministre Yoka Emmanuel, n’ayant pas eu l’assurance que le Prince de Monaco recevrait Sassou car Albert II ne voulant pas s’afficher avec des brebis galeuses en marge d’une manifestation de Francs-maçons dont il a refusé la fonction de « Grand maître » de la loge monégasque, un contexte défavorable pour les tyrans et dictateurs qui au moindre déplacement sont sous les projecteurs des médias occidentaux qui scrutent la gestion de leurs pays, ont emmené Sassou Nguesso et Dominique Okemba à annuler leur voyage dans la principauté dont l’enveloppe budgétaire de 3 millions d’euros avait déjà été débloqué par le trésor public. A l’heure actuelle, ce joli pactole n’a pas été recrédité au Trésor public.

Il est vrai que la vie à Monaco est coûteuse, on peut donc justifier d’y dépenser pour un week-end présidentiel, 3 millions d’euros pour la diplomatie de la franc-maçonnerie pendant que les Congolais tirent le diable par la queue.

Chaque chapelle étant à l’image de son responsable, celle de la franc-maçonnerie au Congo est sulfureuse et affairiste, refuge de fossoyeurs de l’économie nationale et de personnalités ayant une moralité douteuse car malheureusement à l’image de son grand maître qui est le tyran Sassou Nguesso.

Au Congo plus rien ne se conçoit en dehors des loges maçonniques au détriment de la compétence des hommes :ascension socio-professionnelle et politique, acquisition des marchés de l’ Etat …c’est pourquoi beaucoup de Congolais meurent d’envie d’être parrainés dans une loge maçonnique et espérer des jours meilleurs, loin de la misère qui est le quotidien du peuple Congolais.


Mingua mia Biango

Président du Cercle de réflexion pour des idées nouvelles

Ce contenu a été publié dans publication de mingua mia Biango. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.