Les Franco-Congolais prêts à suivre Louis Aliot jusqu’au bout des urnes ! (Vidéo de la conférence de Bruxelles)

Le 10 novembre dernier, Louis Aliot pouvait légitimement se féliciter d’avoir réussi son pari, au terme de la conférence qu’il avait organisée au Parlement européen à Bruxelles.

Ce n’était pas tant par l’affluence qu’elle avait suscitée, quasiment du jour au lendemain, au siège de l’Union Européenne mais par la qualité du message qu’il y a reçu des intervenants. Le Député européen, Vice-Président du Front National, avait présidé une tribune inédite encadré de Congolais de l’ORICE*. Cette improbable rencontre, dans le petit hémicycle qui avait été réservé, n’aurait jamais pu se tenir avant la déclaration historique de François Hollande en faveur de l’organisation du référendum anticonstitutionnel de Sassou Nguesso.

Louis Aliot et des congolais présidant la conférence (11 novembre au parlement européen-Bruxelles)

Louis Aliot et des congolais présidant la conférence (11 novembre au parlement européen-Bruxelles)

Quelques dizaines de Franco-Congolais et de Congolais, avec la présence remarquée de Robert Poaty-Pangou grand initiateur du Congo-Sud, composaient l’assistance avec des journalistes et des Députés européens. Les contributions émues et émouvantes ont souligné la profondeur de la crise que connaît le Congo. A aucun moment, une idée, une phrase, un mot n’est venu faire référence aux valeurs du F.N. dont les participants africains auparavant pouvaient se sentir les cibles. La pudeur des propos, même lorsqu’ils étaient tenus avec force et passion, n’ont jamais évoqué ce qui aurait pu les maintenir à distance du parti réputé « nationaliste » et pour certains « xénophobe ».

Tout au long de ces dernières semaines, Louis Aliot, qui se flatte de quelques amitiés congolaises, avait multiplié les initiatives et les déclarations préoccupées par la situation au Congo Brazzaville. Certes la population, en France, d’origine subsaharienne approche les deux millions de personnes, dont plus d’une bonne moitié doit détenir la nationalité française. Fin tacticien, le Vice-Président du FN a bien compris que cet électorat, qui votait traditionnellement à Gauche, était opéable d’autant plus que la Droite (Les Républicains) n’avait pas formulé la moindre déclaration sur la bourde hollandaise et n’avait pas émis la moindre critique contre Denis Sassou Nguesso, le parrain historique de la France-A-Fric.

Pour autant Louis Aliot ne se transformera pas en agent d’accueil de l’immigration noire-africaine, mais il a parfaitement reçu le message qui lui avait été adressé, encore une fois, par les participants à cette conférence : les Congolais veulent tous rentrer chez eux, mais que la France et que l’Europe, en cessant de le soutenir, les aident à chasser Sassou Nguesso et son pouvoir illégitime !

Cette avancée sur l’électorat franco-congolais pourrait bien faire tâche d’huile sur les autres électorats d’origine subsaharienne. Le Front National avec cette subtile manœuvre de Louis Aliot, devient fréquentable, et il n’est pas à douter que d’autres diasporas viendront frapper à sa porte ; trop de régimes tyranniques ont rendu l’Afrique invivable pour les Africains et les compromissions françaises et européennes n’y ont que trop contribué. L’enjeu, le véritable développement de l’Afrique, va dans l’intérêt des peuples africains et européens. Reste au Député européen originaire du Sud-Ouest à transformer l’essai. L’occasion lui en sera donnée très bientôt avec l’arrivée attendue d’un Denis Sassou Nguesso invité d’honneur (et dit-on principal financier) de la COP21. Il reviendra alors au Parti qui se veut le premier de France de pourfendre comme il le mérite le premier tyran africain et d’amener la France et l’Europe aux sanctions contraignantes qu’il mérite.

L’assistance, dans les couloirs après la Conférence, se disait très satisfaite d’avoir été écoutée comme aucun autre parti politique français ou européen ne l’avait fait auparavant. Etonnée qu’un parti de l’extrême, conscient de la bombe migratoire africaine qui se prépare, ait été convaincu que la sécurité de la France et de l’Europe ne sera assurée que lorsqu’il sera mis fin aux soutiens apportés aux dictatures infâmes, comme celle de Sassou Nguesso ; elle se disait prête à suivre le Front National et Louis Aliot dans cette direction et jusqu’au bout des urnes…

Rigobert OSSEBI

Diffusé le 12 novembre 2015, par www.congo-liberty.com

*Observatoire Républicain pour l’Intégrité Citoyenne et l’Equité fondé par Marcus Kissa

LOUIS ALIOT – CONFÉRENCE : QUEL AVENIR POUR LE CONGO-BRAZZAVILLE – MARDI 10 NOVEMBRE 2015 A 15H AU PARLEMENT EUROPÉEN (BRUXELLES-BELGIQUE)

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

29 réponses à Les Franco-Congolais prêts à suivre Louis Aliot jusqu’au bout des urnes ! (Vidéo de la conférence de Bruxelles)

  1. MOUNK dit :

    Eh oui nous sommes obligé de suivre la doctrine raciste comme les autres partis d’ailleurs pour s’en sortir de la France-à-fric qui tue les Congolais depuis des lustres!

  2. Delbar dit :

    Mes frères congolais qui s’allient avec le Front National devraient se documenter sur les idées
    de ce parti.
    Ceux qui veulent renverser Sassou et qui veulent le bien des congolais doivent absolument et
    d’urgence se démarquer de cette initiative.
    Je comprends le desarroi de certains qui ne savent plus à qui s’adresser.
    La fin ne justifie pas tous les moyens.

  3. val de nantes boit du café dit :

    La faim des congolais pour la démocratie ,n’a plus de limites , la devise semble connue , on mange à tous les râteliers .Pour nous en sortir, il nous faut sortir des sentiers battus ;ce soutien contrenature n’a point d’odeur , nous allons nous déboucher le nez , après ( victori ).
    Cet activisme politico-patriotique est le désamour de l’élite politique française au peuple , lequel par atavisme ,y plaçait , son espoir de rédemption . JE PRENDS DU CAFE ,on est ensemble ,à tout

  4. Anonyme dit :

    pour être suivi après

  5. N'GABARU dit :

    @Delbar, il y a des événements en France qui conduisent quelque fois la classe politique à dépasser les différences pour faire front commun dans l’intérêt de la Nation.

    Par conséquent, dans une situation de détresse du peuple congolais qui cherche à se débarrasser d’un dictateur installé par ELF (comme les anciens dirigeants du groupe l’ont témoigné publiquement), on ne peut se priver de faire l’économie d’un allié qui se trouve être le seul à porter notre combat pour l’instant.

    D’ailleurs, historiquement, le FN est celui qui tient un discours plus cohérent, en matière de politique étrangère, en condamnant l’interventionnisme en Libye, Cote d’Ivoire, Syrie.

    Dans le cas de la Syrie, nous avons tous entendu des propos des responsables politiques qui présentaient Assad comme une personne ne méritant pas de vivre, préférant aller larguer semble-t-il des armes aux rebelles prétendument moins nocifs (ce qui n’est pas du point de vue de Moscou).

    Et, pour reprendre votre suggestion aux congolais, a-t-on consulté l’histoire de ces fameux rebelles modérés que l’on semble soutenir contre Assad ?

    Un ancien ministre français des affaires étrangères, de droite, a d’ailleurs qualifié cette politique de non productive.

    Donc, la question aujourd’hui pour les congolais est celle du choix entre :
    – Ceux qui tiennent un discours de vérité, plus en adéquation avec les intérêts des peuples qui subissent l’interventionnisme occidental, aux conséquences néfaste sur le développement des pays africaines ; c’est le cas du FN
    – Et, pour reprendre un proverbe malgache, ceux qui tiennent un discours de paix, de respect des lois fondamentales, tout en gardant sous les aisselles le gourdin des intérêts pétroliers.
    Au vu de la façon dont ce gourdin nous a été sorti sur la question du référendum illégal, je pense qu’il y a lieu de redéfinir nos centres d’intérêts.

    Sans rentrer dans les détails que vous devez connaitre mieux que mois, j’aimerais que vous puissiez m’expliquer s’il n’est pas plus facile de cessez de coopérer avec les dictateurs comme Sassou, avec tous les moyens de pression qui existent, en soutenant le combat du peuple qui aspirent à plus de liberté, à une meilleure gouvernance, plutôt que de continuer à dérouler le tapis rouge à ce monstre ?

    Ensuite, une fois que ces soutiens commencent à avoir des répercussions en occident, on va ensuite organiser des somment comme celui qui se tient actuellement à Malte.

    Savez-vous qu’il y a aussi des congolais qui meurent en mer, en provenance de Libye, via le Maroc ?

    Je trouve aberrant que l’on discute de l’aide à apporter aux africains pour stopper l’immigration, alors que la principale cause de ces migrations se trouvent dans le soutien des dictateurs, et la bienveillance dont ils bénéficient à travers des investissements ou placements frauduleux dans les pays européens.

    Savez-vous combien d’emplois on peut créer avec une dizaine de villas des dignitaires africains acquis dans la métropole ?

    Ne pensez-vous pas que l’on se trompe quelque fois de combat sur ce point.

    Je suis plus en adéquation avec le FN sur son discours qui consiste à privilégier l’aide à la stabilité et au développement en Afrique, ou ailleurs. Et cela correspond à l’esprit du discours du candidat Hollande qui prétendait être le cauchemar des dictateurs, s’il venait à être élu.

  6. Anonyme dit :

    on a peur de donner un commentaire ,car on est pas libre au Congo ,j’ai peur que vous soyez des journaux espions de SASSOU ;Au Congo ont tue sans crainte, ceci favorisé par Françoise Yolande

    A=

  7. JE SUIS FN dit :

    non non et non mes frère et soeur africain le Front national n’est pas un partie raciste le FN de marine le pen n’est pas celui de JEAN MARIE LE PEN or les partie raciste sont le PS , RPR , UMP donc la droite et la gauche sont des vrais raciste qui soutiens les presidents dictateurs, au pouvoir comme en alegerie ,au deux congo , en cote d’ivoire guinee conakry, togo ,Cameroon , tchad , centre afrique c’est pays sont dans une dictateure feroce et sont peuple souffre de cela , mais le FN veut mettre un terme a cette Francopholie le FN de marine est le partie qui veut changer l’histoire de France et de tout ses voleur qui detruie la France et l’afrique

  8. Anonyme dit :

    UNE armée est républicaine lorsqu’elle se reconnait pour seul rôle la défense et la sécurité du peuple.Le vrai officier et le vrai soldat doivent savoir que les ordres à mettre en exécution sont celles qui profitent au peuple et non à un individu qui enfreint sa propre parole d’honneur; et, pas une seule fois.

  9. le fils du pays dit :

    Eh oui,les Congolais,les vrais malanda ngoulou en particulier ceux de france.Comment les Congolais font preuve de manque de discernement.
    Qui est Mr Sassou?
    Reponse:Mercenaire,pantin et serviteur de l’empire france.
    Depuis quand le mercenaire Sassou sert-il la france?
    Reponse:A partir de 1968.
    Qui est la france?
    Response:Un empire sangsue,pilleur et destructeur du Congo a travers son valet l’idiot d’edou.
    A partir de ces trois petites questions et leurs réponses,les hommes qui ont un peu d’intelligence peuvent maintenant réunir les moyens afin de se libérer.Ce n’est pas en suivant FN que vous allez sortir de l’etau de l’empire français qui vous malmene a travers tous ces mécanismes d’oppression mis en place.Il faut faire comme l’Algérie,faire parler les canons.Il faut chasser la france du Congo en boutant son valet qu’elle entraine les miliciens(police et gendarmerie).Il est urgent de lever une armee de liberation et les jeunes gens sont prets.C’est la force brute qu’il faut utiliser pour chasser la france et son pantin au Congo.Le reste c’est du bla bla.Faites comme l’Algérie

  10. Mwana Mboka dit :

    Le fils du pays, il y a un paramètre qui échappe à ton intelligence : il y a des congolais qui sont aussi français et comptent exercer leur droit de s’exprimer par les urnes dans ce qui est aussi leur patrie.

    Il ne s’agit donc pas de Malanda Ngoulou comme tu sembles le percevoir.

    Autrement, en suivant votre raisonnement, ceux qui sont en France ne devraient pas utiliser leur prérogative de citoyen en allant, sous prétexte qu’ils sont tous à l’origine de nos malheurs.

    Non, nous sommes dans combat où chacun, là où il se trouve, doit utiliser les armes ou les moyens à sa disposition pour arriver au but ultime.

  11. VAL DE NANTES EN FORME ,après avoir pris son café dit :

    chers compatriotes , je ne pense pas qu’il faille encore ,nous déchirer , au travers des réseaux sociaux sur le maintien de sassou à ce fauteuil ,car cette prédestination à diriger le pays , lui est viendrait de dieu , donc il faut fermer le ban .Selon , le pasteur mbochi ,guendi yocka william .soit il a été lourdement surnguirisé pour amuser la galerie ,car par les temps qui courent tous les artifices
    qui concourent à la duperie sont expliotés , sinon , comment prédire , une paix durable à notre pays sur 10 ans, le temps de règne de sassou ,conforme à son nouveau dépliant constitutionnel .A force , de nguiriser à tout va ,l’on se rend compte que notre pays , qui n’a d’ailleurs, de pays que de nom , se trouve en manque du blé ,du fait l’institutionnalisation nguiriste des consciences de nos compatriotes , et des étrangers en difficultés financières dans leur propre pays .
    le credo d’investissement ,est devenu l’achat de l’opinion prosassouiste.
    D’ailleurs , je vous fais remarquer que , toutes les infrastructures réalisées , au travers de ce parchemin , appelé chemin d’avenir ,sont gagées ,sur plusieurs années ,par le canal de notre PIB
    nominal , car, non réel , puisque ;la richesse nationale est tirée des revenus pétroliers , or il se trouve qu’en ayant hypothéqué , nos puits pétroliers ,pour des longues années ;notre pays ne recouvrera jamais son indépendance économique .Ce qui présuppose , une absence durable d’amélioration des conditions de vie ,de nos compatriotes , sassou , va continuer à nous servir la même sauce sans changer les ingrédients .Un investissement social ,est perçu par les partenaires chinois , comme un investissement à rendement nul ,car le prêteur a toujours tendance à ramasser
    ses billes , après ses jeux .
    la gouvernance chaotique du système , sassou , nous exhorte , à aller au déla ,du compromis verbal auquel , on ne cesse depuis de semaines à habituer ,ceux de nos compatriotes qui aimeraient qu’on s’armât comme ce monstre pour libérer , le pays . Si c’est encore possible ,ou
    prendre la tangente , là aussi il faut s’armer pour défendre , le biafra congolais , et il nous manque un, ODZOUKOU.

  12. Anonyme dit :

    Ceux qui ne connaîtraient pas le DPS (Département Protection Sécurité) du Front National, devraient effectuer quelques recherches sur le net pour savoir que ce service de sécurité du FN est un instrument de cette bonne vieille « Françafrique ». En effet, le DSP , par le biais de sociétés de sécurité privées, fournit aux différents gouvernements français des mercenaires qui vont faire le sale boulot (conseils et soutien logistique aux dictateurs, déstabilisation armée des démocraties africaines, etc.) que l’armée française ne peut pas officiellement accomplir. Le discours de M. Aliot est séduisant, mais il faut que les Congolais gardent bien à l’esprit qu’il ne s’intéresse nullement à leur sort… Méfions-nous de ces prétendus nouveaux « amis »…

    https://rodolphepilaert63.wordpress.com/2008/03/27/altermondialisme-anti-colonialisme-association-survie-francafrique/

  13. VAL DE NANTES , MERCI dit :

    OK mon petit anonyme , bon document à télécharger , c’est une bonne pioche documentaire pour la postérité .

  14. Béni de Dieu dit :

    Tous les moyens sont bons pour mettre le tyran SASSOU hors d’état de nuire et le reste on verra après

  15. Mayele dit :

    Quand un président ou régime sème la terreur, donne la mort à une minorité de son peuple, donne la mort aux opposants à l’intererieur , comme à l’exterieur du pays ( http://www.zenga-mambu.com/fiche.php?id=5702 ) et devient un danger pour la paix, la sécurité intérieure et de la sous région, intervernir pour mettre fin à ce jeux dangereux, n’est plus une ingérence dans les affaires intérieures, mais plutôt un devoir d’ingérence.
    Sassou-Nguesso: Une menace pour la paix ,la stabilité politique, le développement au Congo et la sous région.
    Le droit d’ingérence: des pays démocratiques, de la la France, USA notamment vers le Congo doit sans fausse modestie s’exercer.
    La situation du Congo Brazzaville, n’a pas largement été couverte par les médias occidentaux. Elle a totalement été ignorée par les chefs d’États et de gouvernement, il est temps de ne plus continuer à se taire et laisser le peuple congolais face à une dictature monstrueuse. Il faut à tout prix éviter une nouvelle Syrie en Afrique.
    Sassou Nguesso est un dictateur, criminel, génocidaire,président de la république du Congo.
    Un pays peut ‘il se permettre d’être dirigé par un président sans foi ni loi, par un criminel, génocidaire?
    Qu’est ce qu’il faut encore espérer d’un chef d’état qui viole d’une manière si fraglante la loi fondamentale qu’il est sensé en être le garant ?
    L’alternance pacifique du pouvoir est le seul garant de paix et de démocratie partout dans le monde. Aussi longtemps que Sassou Nguesso et sa clique « s’obstinent à confisquer la destinée du peuple du Congo par la force des armes,de la terreur et des intimidations », restent au pouvoir, le peuple du Congo est en danger de mort et la paix, la sécurité, le developpement sont compromis. Sassou Nguesso a « promulgué la Constitution contestée,alors que les résultats plus que douteux sont contestés par l’opposition,peuple congolais voire certaines instances internationales. » Les morts,les blessés, les arrestations, les enlèvements, les assassinats et la propagande ont accompagné cette promulguation comme cela a été fait dans les jours précedents et plus tard jusqu’aujourd’hui.
    http://mwinda.org/fr/actualites/actualites-a-la-une/actualites/325-bathily-arrive-a-brazzaville-sassou-promulgue-sa-constitution-suivi-de-la-lettre-de-f-hollande
    Sassou Nguesso et son clan se sont attelés à leurs escroqueries politiques afin de se maintenir au pouvoir et continuer la gouvernance criminelle. Le changement de la constitution, référendum (anti) constitutionnel que le pouvoir à mis en marche à quelques mois de l’échangéance électorale de 2016 afin de maintenir le despote Sassou Nguesso au pouvoir,qui normalement était interdit de se représenter, ont livré le peuple à faire de plus en plus à une violence policière et militaire du pouvoir criminel de Brazzaville, OYo. Le peuple doit par tous les moyens continuer à s’opposer énergiquement à ce que Sasssou Nguesso; l’Hitler des tropiques. qui a complètement ruiné le Congo et qui est l’objet des plaintes pour des très nombreux crimes contre l’humanité ne se représente pas aux élections de 2016 puis continuer diriger ensuite le pays comme si de rien n’ était.
    Non seulement le bilan des évènements et des assassinants du 20 et 21 octobre 2015 est lourd, mais il est à signaler, que le minable assassin récidiviste et putschiste, génocidaire de tous les temps qui tient encore à diriger le Congo et qui sait que s’il n’est plus président, de nombreux procès s’abattront sur lui, ainsi que sur ses membres de familles et sa clique jusqu’à atterir à la CPI,ne cesse plus de commanditer les tueries, enlèvements et assassinats des jeunes gens et filles dans les quartiers sud de Brazzaville, de Pointe-Noire, dirigés par le très criminel chef de Police Gestapo;Jean François Ndenguet .
    « Ces derniers temps à Brazzaville les enlèvements nocturnes de jeunes gens et filles, dans les quartiers sud de Brazzaville font rage . Ces enlèvements seraient opérés, discrètement et parfois, affirment certains, au vu et au su de tout le monde, par des inconnus, sous le couvert de la Force publique.
    Depuis quelques jours des corps sans vie de jeunes garçons que les pêcheurs au fleuve congo ne cessent d’intercepter
    Les personnes visées et mortes seraient les partisans ou les sympathisants de l’opposition. Ces informations créent la psychose, dans certains quartiers. Il existerait «des escadrons de la mort», affirment certaines personnes. »
    http://brazza-news.com/?p=15208
    Sassou Nguesso et sa police, armée tribaliste, milice menacent, intimident davantage les opposants notoires, tuent le peupe désarmé. On saccage,on casse les logements des opposants, on emprisonne les manifestants pacifiques, on coupe l’internet et les communications téléphoniques. Les mois de septembre, octobre, novembre 2015 sont particulièrement marqués par la terreur agrandie au quotidien. Au Congo de Sassou Nguesso,la police Gestapo dirigé par le faux général genocidaire Ndéngé et l’armée milice; bourrée de criminels, mercenaires de tout genre donnent la mort, sèment la peur, la désolation. Pendant des jours de ces mois d’ octobre, novembre 2015 notamment, „le peuple du Congo s’ est mis dans la rue pour manifester contre un référendum anticonstitutionnel que le tyran Sassou Nguesso a convoqué en toute inégalité. Face à la désobéissance civile et citoyenne, la violence policière et militaire du pouvoir criminel ne cesse de s*abattre sur le peuple démuni.
    Le peuple est menacé de mort dans l’indifference presque totale. Les marches de protestations du peuple sont aussi à enregistrer en dehors du Congo. Les manifestations de la diaspora congolaise en France, aux USA sont aussi à prendre en compte, sans oublier les écrits très nombreux contre le référendum illégal de Sassou Nguesso
    dans les journaux internets tels que Zenga Mambu, Congo libération, DAC Congo Presse, Brazza News, Sukissa, Actualites – Congopage, mwinda ect. Bien que les Congolais ont très largement boudé le dit référendum sur un projet de constitution succeptible de permettre une nouvelle candidature au dictateur génocidaire Denis Sassou Nguesso, qui totalise plus de 31 ans de pouvoir.
    http://mwinda.org/fr/actualites/actualites-a-la-une/actualites/310-un-pseudo-referendum-macule-de-sang
    „Le 25 octobre 2015 restera gravé dans la mémoire de la majorité du peuple Congolais, comme étant le jour où une grande partie de l’héritage historique et démocratique de la conférence nationale souveraine de 1991 s’est écroulée“ paragraphe l’auteur écrivain congolais, Appolinaire NGOLONGOLO
    http://www.zenga-mambu.com/fiche.php?id=5680
    « Denis Sassou Nguesso, le dictateur, qui est en train de se maintenir au pouvoir en république du Congo ( Congo Brazzaville),le quatrième producteur de pétrole en Afrique, » est un vieil allié de la France officielle et un criminel contre l’humanité »
    Le tyran Sassou Nguesso,ce militaire général, semi illétré est président de la république du Congo qui pendant plus de 32 ans, après avoir auparament été pendant 9 ans ministre de la défense, sécurité de 1968 à 1977 dans le gouvernement du président Ngouabi.
    Membre fondateur du Parti congolais du travail (PCT), le dictateur génocidaire, Sassou Nguesso qui, depuis 18 ans qu*il est revienu au pouvoir par la suite d’un coup d’état le plus sanglant de l’Afrique et de l’ histoire contemporaine, qui s’est dégenèré en guerre du 5 juin 1997 au 25 octobre 1997,était déjà président par coup d’état de 1979 à 1992. Il est le fosseyeur de l’ouverture démocratique de 1990-1992 au Congo marquée par la conférence nationale souveraine.
    A son retour au prix des milliers de morts et de destruction matérielle à la fin de l’année 1997, il fait adopter en 2002, une nouvelle constitution, taillée à sa mesure dans un esprit le moins démocratique du monde, après une période de transition voulu par lui meme.
    Le régime est déclaré présidentiel. La durée du mandat du président de la République est fixée à sept ans. Il monte un similacre l’élection „ au suffrage universel direct et se déclare vainqueur à plus de 80 %. Le gouvernement est dirigé par le chef de l’État. Il se proclame de nouveau lui seul à la fois président de la république, gouvernement ministre de la défense. Le poste de premier ministre est exclu. Il nomme personnellement le président du parlement et les membres complètement voués à sa cause.L’âge limite pour la candidature à la magistrature suprême est de 70 ans.
    Cette farce, il l’a repétée encore en 2009 pour faire se faire passer démocrate aux yeux du monde.Les pays démocratiques, surtout la France à qui Il brade le pétrole, le bois et autres matières premières n’ont jamais cesser de le protéger, car à leurs yeux, le dictateur est là pour garantir leurs intérêts égoistes, malgré ses crimes, génocides dignes de ceux commis par Hitler. Quand l’échéance de 2016 s’approche, le dictateur qui se voit enfermer par son propre piège, perdre le pouvoir pour devenir un simple citoyen et rendre des comptes pour des nombreux crimes contre l’humanité, génocides ne voit d’autres portes de sortie que changer de force sa constitution,l’organiser une parodie de référendum constitutionel.Face au refus à 90 % du peuple et de l’opposition agrandie, puisque nombreux des anciens collaborateurs, membres influents du Parti PCT ne cessent de rejoindre la dite opposition, Les congolais du Congo, la diaspora congolaise. Paris, Wanshington ne reconnaîssent pas les résultats truqués à ciel ouvert du référendum constitutionne de la honte.l, lSassou Nguesso, l’homme qui se dit de la paix et s’empressa à lire le 2 avril 1977, l’oraison funèbre de Ngouabi; président de la république du Congo assassiné le 18 Mars 1977, dans les circonstances mistérieuses et qui n’est en réalité autre que le commanditaire du dit assassinat, ne fait que recourir à la violence policière et militaire.
    La seule chose que ce Monsieur sans foi ni loi sait faire depuis plus de 40 ans qu’il s’est hissé au sommet de l’état. Les policiers, militaires, mlices, mercenaire de Sassou Nguesso menacent et intimident le opposants notoires, tuent le peupe désarmé. On saccage en rcasse les logements. L’internet et des communications téléphoniques sont coupés.
    A titre de rappel, Sassou Nguessou est depuis presque la chutte du président Massamba Débat, en 1968, lùn des pires dictateurs criminels, génocidaires du temps modernes. Il est l’équivalent d’hitler de l’Afrique et monde contemporain. Entant que président de république du Congo très riche en pétrole et matières premières depuis pratiquement le 14 août 1979,le dit dictateur, génocidaire ne cesse de semer la mort, la désolation, voler les richesses du Congo en bande organisée avec sa famille. Il ne cesse de s’enrichir et enrichir sa famille, membres du clan d’une manière très spectaculaire. Il partage l’argent du trésor du Congo pour des dépenses personnelles, celle de sa famille , l’achat des consciences, silence au Congo et à travers le monde.Oui, le dictateur génocideur Sassou Nguesso sait comment gagner la complicité des hommes politiques influents de la France notament et les grands hommes de ce monde pour garantir son impunité et continuer à tuer, assouffir sa soif de gloire, de grandeur sans etre inquiété. En bon dictateur, Sassou Nguesso est de surcroit un tribaliste, démagogue, un homme corrompu de la pire espèce.
    Animateur principal du groupe militaire ( CMP ) qui s’empare du pouvoir en 1976 après la mort de Ngouabi et qui monte une commission d’enquête, une cour martiale pour condamner à mort Massamba-Débat; un ancien président du Congo et plusieurs membres de la garde présidentielle et le fait exécuter, à l’instar du cardinal Emile Biayenda,ainsi que de nombreux autres innocents de la tribu Lari-Kongo, Sassou Nguesso est un dictateur génocidaire qui, jusqu’à présent a su bénéficier de l’indifférence de ce monde, de l’impunité totale grâce à la corruption et le soutient de l’ancienne puissance coloniale, la France plus motivée par les richesses du Congo du pétrole, du bois et des matières premières regorge le Congo Brazzaville, qu’au sort du peuple de ce pays.En 1979, Sassou Nguesso accède à la présidence. Après avoir laissé arrêter, Joachim Yhomby Opango,président de la république et aussi membre groupe militaire ( CMP )et un de ses complices dans l’assassinat de Marien Ngouabi,qu’il va laisser détenir jusqu’en 1984 au camp militaire de Pointe-Noire et laissé massacré son village, ses parents et les paisibles habitants de la localité,Sassou Nguesso s’attaque au « capitaine Pierre Anga, aussi membre du Comité militaire ( CMP ). Ce dernier avait pris le courage d’accuser Sassou de les avoir commandités à tuer Ngouabi. Il sera massacré de la manière la plus horrible, dans son village natal par l’armée de Sassou avec des centain autres villageois.
    En effet, »Le procès Marien Ngouabi n’a été qu’une machination politique qui a eu pour seul but qu’envoyer à la mort, celui dont un des conspirateurs considérait comme ennemi. Les débats judiciaires n’ont révélé qu’une machination atroce tendant à fabriquer des assassins, afin de tromper et manipuler le Congolais. Alors que, tout le monde savait que les vrais coupables n’étaient pas sur les bancs des accusés.
    En d’autres termes, ce que les Congolais appellent procès Marien Ngouabi, fut un moment d’atrocité, d’angoisse, d’humiliation, de honte, des exécutions sommaires et de tribalisme exacerbé contre les Congolais du sud en général et, en particulier contre les Bakongo du Pool. Tellement, cela a été sanglant que, personne n’en a jamais oublié au Congo. »Yhombi devint président de la république 1977-79. Sassou Nguesso lui prend de force la place le 5 février 1979. « Cette parodie de procès menée particulièrement par le dictateur Sassou Nguesso, a eu pour principal ouvrier un procureur de la république (commissaire du gouvernement), Monsieur Jacques OKOKO, dont le souvenir ne fait toujours pas honneur à la justice congolaise. Sa confession tardive n’a rien changé. Cela devient évident aux yeux des Congolais, que les dix exécutés du petit matin n’avaient rien à voir avec cet assassinat.
    Sassou Nguesso et les membres du C.M.P qui ont orchestré cette machination politique, règnent aujourd’hui en maître au Congo. » Le 7 février 1978, que les vrais assassins du président Marien Ngouabi ont ourdi une machination politique et organisé une parodie de procès contre des personnes qu’ils savaient pourtant innocentes, et les ont envoyés à la mort gratuitement pour effacer toutes suspicions sur eux.Ils sont vite montés en grade .Ils ont ainsi renforcé l’ethnisation politique,militaire, au sein de l’ex parti état PCT .Ils ont renforcé à outrance le tribalisme et les inégalités sociales au sein du peuple congolais.Sassou Nguesso II est revenu particulièrement renforcer, exploiter ce tribalisme pour ses fins politiques et créer un peuple plus que jamais divisé.Le peuple du Congo est davantage une Mosaïque.C’est ce qui explique aujourd’hui l´étrange phénomène qu’on observe avec inquiétude sur son combat contre la dictature de Sassou Nguesso et l’esclavagisme de Sassou Nguesso et famille. Le tribalisme empêche d’emblée le peuple congolais à faire cause commune contre l’énnemi commun d’aujourd’hui qui est Sassou Nguesso et sa dictature.
    http://www.zenga-mambu.com/fiche.php?id=4237
    Malgré les affaires d’assassinats, massacres, génocides, d’épuration éthnique pendant la guerre du Pool de 1998 à 2003, des disparus du beach diffusées par des nombreux média du monde et témoignages, malgré la corruption,le vol organisé,dépravation des mœurs, la mal gouvernance,les « biens mal acquis », Sassou continue à se livrer dans les tueries, arrestations, enlevements, massacres des populations désarmées par sa police, armée tribales épaulées par les mercenaires, terroristes venus du monde entier.
    Avec la répression meurtrière qui frappe la population du Congo qui n’use que de son droit à manifester pacifiquement contre le référendum anticonstitutionnel du 25 octobre, rejeté en réalité par plus de 97 % du peuple,il est à comprendre que le Congo ne connaitra pas d’alternance, de paix normale si le dictateur génocidaire Sassou Nguesso qui continue à commanditer les tueries,faire assiéger à résidence les opposants, emprisonner les journalistes arrive à réussir de garder par la force le pouvoir. Avec cette rage, ses astuces incroyables qu’il utilise comme d’habitude pour faire admettre contre vents et marée une révision constitutionnelle qu’il n’avait pas juridiquement le droit afin de se permettre de prolonger encore son mandat, on peut bien voir comment le Congo dirigé par le sanguinaire Denis Sassou Nguesso; déjà au pouvoir depuis plus de 32 ans ne d’avantage fait que de crimes, agression,génocides,insécurité,de bien mal acquis, de corruption à outrance. Si préoccupé d’échapper à la justice, le dictateur-génocidaire ne veut pas tirer les enseignements de l’histoire. Et aucun conseil n’est capable de le ramenner réellement à la raison.Avec son coup d’etat constitutionnel de Sassou Nguesso tenter à se protéger à tout prix ou veut entrainer le Congo dans le chaos. Il faut rester très vigilant. » Que tous ceux, de près ou de loin, encouragent le génocidaire Sassou-Nguesso dans la voie sans issue de se maintenir coûte que coûte au pouvoir se ressaisissent et comprenent de quoi il se font complice ». Les congolais et le monde doivent le comprendre sans fausse modestie.On ne peut pas laisser d’avantage un criminel, génocidaire qui ne pense qu’à lui, à sa famille, clique diriger le pays . Le mal du Congo est Sassou Nguesso, sa famille et sa clique. Sassou Nguesso et sa clique ménacent la paix, la sécurité, le developpement au Congo, dans la sous -région. „L’instauration de la paix au Congo est une entreprise de salut national, qui impose aux différents acteurs de la vie politique une honnêteté intellectuelle, un sens de la responsabilité très élevé dans la gestion de la chose publique et un amour pour le pays, autrement dit un patriotisme au sens noble du terme.
    Malheureusement, au Congo du sanguinaire Sassou-Nguesso, la paix véritable peine à s’installer, à trouver ses marques, parce que Sassou-Nguesso est à la fois juge et partie. Il ne jouit d’aucune impartialité et d’aucune forme de confiance auprès des congolais. »
    http://congo-liberty.com/?p=8961
    Les opposants, les forces de la société civile, le peuple, le monde doivent s’organiser pour mettre un terme à la dictature de Sassou Nguesso et détruire tout son systeme.
    « Sassou n’est plus en droit d’exiger un quelconque dialogue ou de négocier quoi que ce soit pour la bonne et simple raison, ce 6 novembre dernier, il vient lui-même de commettre l’erreur fatale qui lui vide de toute sa substance légitime Et ce, après avoir fait massacrer les congolais par des corps expéditionnaires étrangers et surtout utiliser des balles réels sur des populations désarmées.. C’est désormais un président illégal et illégitime en trahissant sa propre constitution du 20 Janvier 2002. »
    http://www.dac-presse.com/actualites/a-la-une/politique/2744-sassou-a-promulgue-sa-constitution-et-alors-.html
    Cet ceci que les opposants, les acteurs de la société civile et la presse doivent bien comprendre. Il est judicieux de mener un travail de pédagogie sans faille, surtout à l’ égard de beaucoup de ressortissants du nord, que nous avons tout à gagner de faire cause commune, en laissant à l’écart tout se qui nous divise pour aller de l’avant. « En imposant par la force d’une armée de mercenaires, une nouvelle constitution élaborée à huis clos, en dehors de toute assemblée constituante légale, et en violation des dispositions de la constitution en cours, juste pour convenance personnelle, Sassou a démontré le peu d’importance qu’il accorde aux lois de la république, et aux traités internationaux. De par un tel acte aussi ignominieux que flagrant, Sassou entend imposer sa personne, sa volonté, ses intérêts comme la seule loi qui devra compter dans la gestion des affaires congolaises. L’unique loi à laquelle il entend contraindre les congolais et la communauté internationale. Sassou entend personnifier la loi. Il impose au peuple congolais l’assujettissement, l’asservissement, la soumission à l’égard de sa seule volonté, aux seuls intérêts de sa famille et de son clan. »
    http://www.dac-presse.com/actualites/a-la-une/politique/2740-pourquoi-nous-devons-combattre-la-dictature-des-nguesso-sans-faillir.html
    La complicité des responsables politiques et des affaires des pays démocratiques, notamment de l France envers Sassou Nguesso, en passant par la déclaration débile du président Hollande, les prises de positions des medias comme « jeune Afrique. sous la plume de François Soudan est un scandale à dénoncer très fort et sans cesse. Les agissements de Sassou Nguesso sont capables de provoquer le désordre que l’on connait dans bien des pays comme Somalie.Il faut tout le monde le comprenne.Honte aux Congolais qui soutiennent encore un criminel, génocidaire qui renvoie le Congo à son passé sanglant des années 90. Qui vous dit si Sassou Nguesso n’est entre autre pas derrières le chaos de la république centrafricaine.

  16. JE SUIS FN dit :

    au moins le FN il sont au coter de la veriter

  17. ELLIOS dit :

    Je vous informe en son temps, Jean Marie LEPEN avait été subventionné aussi par Albert BONGO! surprenant non! La CGT, le Parti communiste également ont reçu la subvention venant des pays d’Afrique subsaharienne! C’est important à savoir pour la culture!

  18. Anonyme dit :

    Le vendredi 20 décembre 2013 lors du Sommet européen à Bruxelles, le président français François Hollande parlant du conflit armé en République Centrafricaine(RCA) déclare « la France est en RCA pour le rayonnement et la grandeur de l’Europe. Déjà le drapeau français flotte dans le ciel centrafricain au cœur de l’Afrique. Mon souhait le plus vif est que le drapeau européen également y soit hissé. La France est en RCA pour l’Europe ».Voilà qui est clairement dit sur les raisons profondes de la mission de Paris dans ce pays africain.

    Une déclaration qui rappelle la principale résolution prise par le Général de Gaulle le 06 février 1944 aux termes de la Conférence africaine française de Brazzaville qui s’est tenue dans cette ville du 30 janvier 1944 au 06 février 1944 et qui stipule : « les fins de l’œuvre de civilisation accomplie par la France dans les colonies écartent toute idée d’autonomie, toute possibilité d’évolution hors du bloc français de l’Empire; la constitution éventuelle, même lointaine, de self-government dans les colonies est à écarter ».C’est l’axiome autour duquel la France a bâti sa politique africaine faite de brigandage, de pillage, de prédation sur fond d’assassinats de leaders politiques et qui maintient l’Afrique Noire sous sa férule. Une politique qui, au fil des décennies a émasculé et vider les populations africaines de leur dignité laissant croire que l’Hexagone en était devenu un horizon indépassable.

    L’Afrique Noire francophone est en guerre contre la domination de la France et de ses multinationales sur son espace. Une guerre multidimensionnelle et certainement de longue haleine avec malgré tout et en fin de compte une inévitable victoire. En effet, la lame de fonds d’hostilité et d’inimitié envers la présence de la France et de ses symboles en Afrique francophone en est une parfaite illustration. L’on peut citer à titre les débats en cours sur la monnaie coloniale, le FCFA, celui concernant les bases militaires et l’avenir même de la langue française …etc.

    Les agitations médiatiques et de lobbying de la vieille barbouze en mission commandée dans la capitale camerounaise et qui tient lieu d’Ambassadrice (Mme Christine Robichon) ne parviendront pas à inverser cette tendance lourde malgré les tentatives de corruption des medias locaux observées ces dernières années. Les Africains et plus particulièrement les Camerounais ont définitivement pris conscience d’une donnée géopolitique majeure : la France n’est pas ce qu’elle prétend être. Elle est plus fragile que jamais, au point où ses autorités commanditent des études mois après mois énoncées dans les divers Rapports élaborés aussi bien par des Parlementaires que d’anciens ministres, notamment le Rapport Védrine, le Rapport Attali, le Rapport Lellouche. Tous ces Rapports se concluent par un sombre et inquiétant constat : « l’Avenir de la France est en Afrique ».Quel cynisme !

    Pendant que les autorités françaises pourchassent les Africains de leur pays à longueur de semaines et de journées, elles osent déclarer sans la moindre pudeur ni honte que l’avenir de la France est en Afrique. Une véritable déclaration de guerre. Quand un Etat qui a une longue et vieille tradition de domination et qui en parasite et sangsue bien connue proclame à la face du monde que son avenir et celui de ses populations sont en Afrique, il y a lieu de s’attendre un inéluctable affrontement armé entre ces Français et les populations africaines.

    L’AFRIQUE NOIRE FRANCOPHONE EST EN GUERRE.EN GUERRE CONTRE LA RECOLONISATION DE LEUR ESPACE PAR LA France. Ne pas le reconnaître c’est être intellectuellement myope. Et dans cette guerre que Paris a déclarée au Continent Noir, le Cameroun en est désormais l’épicentre et le quartier général d’où partent déjà de nombreuses initiatives. C’est au regard de cela que Paris, depuis quelques semaines, concentre l’essentiel de son offensive sur notre pays, oubliant le contentieux historique toujours pendant entre le peuple camerounais et la France, oubliant que « le Cameroun c’est le Cameroun ».

    La France est plus fragile que jamais d’où la nervosité et la fébrilité observées auprès de sa classe politique dès que les Africains dans de nombreuses chaînes de télévision soulèvent les problèmes relatifs à la souveraineté monétaire, économique, aux matières premières …A la lumière de sa politique, de ses ambitions et de ses prétentions en Afrique Noire, comme un ver de terre, la France est nue. Et les Rois n’aiment les gens qui les ont vus nus. De tous les Africains sans doute, les Camerounais sont ceux qui connaissent en profondeur la nudité de la France et des Français. C’est pour cette raison que le Cameroun est le théâtre des opérations de guerres multiformes. Le sort et l’avenir de l’Afrique francophone se joue au Cameroun.

    Aux Camerounais de tout bord nous demandons de prendre conscience des enjeux actuels et d’être plus vigilants que jamais. Nous interpellons à cet effet les autorités de Yaoundé pour qu’elles prennent cette situation très au sérieux et qu’elles élaborent des scénarii pour ne pas être prises de court. Qu’elles sortent de leur léthargie habituelle. Il n y a pas d’amitié entre Etats ; il n ya que des intérêts. C’est connu. Ceux des Chefs d’Etat africains qui continuent en 2015, à croire en l’amitié de la France et des Français se trompent lourdement et mentent à leurs populations. Ils seront comparables à Meka : héros de l’œuvre LE VIEUX NEGRE ET LA MEDAILLE du romancier camerounais Ferdinand Léopold Oyono (de regrettée mémoire) qui, dès l’obtention d’une médaille décernée par l’Administration coloniale française avait cru faire partie de la classe dirigeante de cette Administration. Malheureusement pour lui, le même soir, au terme de la cérémonie de son investiture, Meka fut arrêté et copieusement tabassé, violenté, avec un œil fauché et jeté dans un caniveau par ces mêmes gendarmes coloniaux qui lors de « intronisation »le saluaient avec « déférence ». Désabusé, déçu et amer, il déclara après cette mésaventure « je suis le dernier des imbéciles qui, hier encore croyait en l’amitié des Blancs ».

    C’est dans ce registre qu’il inscrire la relation entre l’Afrique Noire et ce vieil Etat d’Europe de l’Ouest, une relation qui n’a apporté que misère, gémissements, grincements des dents, désolation, prédation et pillage de ressources africaines. Aujourd’hui, c’est l’homosexualité (une autre abomination) qu’elle tente d’imposer aux pays africains comme nouvel élément de coopération. Il faut que ceux des Africains qui doutent encore du virage que prennent les relations France-Afrique, comprennent comme l’a si bien dit le Président Robert Gabriel Mugabe que « le Soleil s’est définitivement couché à l’Ouest ».Un peuple, une civilisation qui légalise l’homosexualité, consacre sa décadence morale et économique et ne mérite que mépris et rejet.

    L’Information et la Communication au cœur de la guerre contre la politique nazie de la France en Afrique Noire.

    Conscients de cette nouvelle guerre qui leur est désormais imposée, les Africains s’organisent et sont même passés à l’offensive. A ce titre, il ya lieu de remercier le promoteur de la Chaîne de Télévision Panafricaine Afrique Media(AFMED) pour le rôle de pionnier qu’elle joue dans le réveil des consciences africaines trop longtemps chloroformées et formatées par les medias mensonges occidentaux. C’est dans ce même sillage qu’il faut situer le Journal « Le Sphinx Hebdo » et Cameroonvoice.

    En effet, grâce à AFMED, les sujets autrefois tabous et ignorés par de nombreux Africains sont désormais traités quotidiennement, analysés et décryptés sur les plateaux de cette Chaîne. Un signe des temps. On peut citer à ce titre la problématique du Franc CFA, des bases militaires françaises qui jonchent l’espace dit francophone, les réseaux ésotériques infestés par des barbouzes qui, nuit et jour ne cessent proclamer que l’avenir de la France est en Afrique. Ce qui est inacceptable. Le parasitisme financier et économique de la France en Afrique sera combattu et mis à nu. La lame de fond du ressentiment contre la France et ses symboles en Afrique francophone en est une illustration. Elle ira s’amplifiant. C’est l’engagement majeur des Africains en cette deuxième décennie du 21ème siècle et constitue la tendance lourde de notre époque. La guerre qui s’annonce, sera totale et embrassera tous les domaines. Que Mme Christine Robichon : Ambassadrice de France à Yaoundé se tienne tranquille ; elle n’y pourra rien. Ses nombreuses sorties médiatiques dans certaines localités du Cameroun au cours des desquelles elle offre de vieux ordinateurs aux établissements scolaires au nom de la grande France ne changeront rien du tout. Il ne s’agit pas pour des Africains d’avoir des blindés ou des tanks pour mener la guerre contre la domination de la France en Afrique.

    Les « Forces Profondes » africaines et celles de la diaspora sont déjà à l’œuvre. Sensibiliser et éduquer afin de préparer des soulèvements contre la voyoucratie française qui maintient l’Afrique sous le joug et les ténèbres du néocolonialisme, c’est la Mission qu’elle s’assigne. Mettre la nudité de la France à la face du monde, étaler sa cupidité et ses pratiques nazies envers l’Afrique (pour une nation qui se veut civilisée et investie d’une mission universelle) sera l’un des axes de la guerre en cours. Révéler les atrocités de cette France aux populations européennes, asiatiques, sud-américaines et même américaines telle est la tâche que nous assignons à chaque Africain et Africaine partout où il (elle) se trouve. C’est le combat pour la vraie Indépendance de notre Continent.

    La réalité est que la perte du statut de grande Puissance et d’un prestige artificiellement entretenu depuis des décennies sur le dos des Etats africains hante la classe politique française toutes obédiences confondues .Une élite politique rongée et cernée par de nombreuses affaires de corruption, de pédophilie, d’homosexualité, de trafic de drogues jusqu’au sommet de l’Etat, mais qui continue toute honte bue à donner des leçons de bonne gouvernance aux Etats africains. Quels paradoxes ! Un Etat qui persiste à s’agiter comme un vibrion sur la scène internationale en « Acteur Providentiel » pour l’avenir des Africains. Cela s’appelle Etat Voyou, c’est-à-dire un Etat sans consistance ni au plan interne encore moins externe dont voici ses récents méfaits :

    -/ Armer et entraîner les terroristes en Syrie et prétendre les combattre au Nord- Cameroun alors qu’ils ont les mêmes objectifs à savoir instaurer un Etat Islamique est une incongruité et une contradiction fondamentale de la politique étrangère de Paris.

    -/ Organiser méthodiquement des tueries entre les Centrafricains (un pays où Paris entretient des bases militaires), et revenir au sein d’une coalition des Etats et sous la bannière des Nations Unies pour pacifier la même Centrafrique est une spécificité et une marque déposée de la politique étrangère de la France en Afrique. C’est cela être un Etat Voyou.

    -/ S’entêter et persister à accréditer au Vatican, un Ambassadeur reconnu mondialement pour son homosexualité (il s’agit de M. Laurent Stéfanini ex-Chef du Protocole de l’Elysée), et ce, au mépris de la Convention de Vienne de 1961, qui régit les relations diplomatiques, c’est se comporter en Etat Voyou.

    En clair, malade de ses dirigeants, la France est devenue le prototype de l’Etat Voyou.

    Alors aux Elites et Présidents africains de tirer les conséquences de cette politique qui ravale l’Africain au rang de sous-hommes. Continuer à lorgner vers Paris pour son développement, prendre le premier vol vers Paris dès les premiers maux de ventre et continuer à faire de la France un horizon indépassable pour le devenir et l’avenir de ses populations c’est préparer sa sortie de l’Histoire par la petite porte (à l’exemple du feu Mobutu Sesse Seko).Une triste et pitoyable sortie qui finira dans les petites poubelles de l’Histoire pour se retrouver en fin de course dans un cimetière marocain et ce, pour les siècles et les siècles. Amen.

    A la jeunesse africaine, pour ne plus mourir en Méditerranée ou dans le désert de Sahara à la recherche d’une « vie meilleure » qui n’en est pas et ne sera jamais une, le temps d’un engagement panafricaniste et citoyen pour une Afrique digne et respectée est arrivé.

  19. Delbar dit :

    Il vaut mieux demeurer anonyme quand dans une tentative de démonstration on se permet de citer Mugabe qui ne vaut pas mieux que Sassou.

  20. DJOMEX dit :

    Notre ami « Anonyme » nous apprend ce qui suit :

    « Le vendredi 20 décembre 2013 lors du Sommet européen à Bruxelles, le président français François Hollande parlant du conflit armé en République Centrafricaine(RCA) déclare « la France est en RCA pour le rayonnement et la grandeur de l’Europe. Déjà le drapeau français flotte dans le ciel centrafricain au cœur de l’Afrique. Mon souhait le plus vif est que le drapeau européen également y soit hissé. La France est en RCA pour l’Europe ».Voilà qui est clairement dit sur les raisons profondes de la mission de Paris dans ce pays africain ».

    Et il nous dit encore ceci :

    « Une déclaration qui rappelle la principale résolution prise par le Général de Gaulle le 06 février 1944 aux termes de la Conférence africaine française de Brazzaville qui s’est tenue dans cette ville du 30 janvier 1944 au 06 février 1944 et qui stipule : « les fins de l’œuvre de civilisation accomplie par la France dans les colonies écartent toute idée d’autonomie, toute possibilité d’évolution hors du bloc français de l’Empire; la constitution éventuelle, même lointaine, de self-gouvernement dans les colonies est à écarter ».C’est l’axiome autour duquel la France a bâti sa politique africaine faite de brigandage, de pillage, de prédation sur fond d’assassinats de leaders politiques et qui maintient l’Afrique Noire sous sa férule. Une politique qui, au fil des décennies a émasculé et vider les populations africaines de leur dignité laissant croire que l’Hexagone en était devenu un horizon indépassable ».

    Alors un grand merci à toi; car ces deux paragraphes viennent donner totalement raison et toute la légitimité à ceux qui ont décidé de la création de l’Etat du SUD CONGO.

    En effet la véritable Indépendance, c’est la création de l’Etat du SUD CONGO.

  21. Marie laure dit :

    Création de l’Etat du Sud Congo!

    Après tout, pourquoi pas? Que gagne t-on à vivre avec des fraudeurs, tueurs , détourneurs du denier public et putschistes récidivistes?

    Que gagnons nous à vivre dans un Congo uni? Des coups d’Etat? des assassinats? des villes et écoles abandonnées?

    Nous (Sudistes) perdons du temps et surtout nos valeurs au bénéfice de la cupidité et de la tricherie. Cultivons « notre jardin » en nous séparant des ngala. Ils ont choisi la méthode Sassou, qu’ils l’accompagnent et forment avec lui, un Etat- PCT.

    Le Sud a une autre idée de la gestion de la cité.

  22. N'GABARU dit :

    Très instructif.

    Un bon connaisseur de l’Afrique parle de compromission (France/Afrique).
    https://youtu.be/pIrv-p2cYZg

  23. Mussu_Kouilou dit :

    @Marie Laure

    Que les Femmes du Sud Congo autant que vous, prennent conscience de la réalité dans laquelle se trouve le peuple du Sud Congo pour se mobiliser en faveur du Pré-Référendum à l’indépendance du Sud Congo!
    Soyez à nos côtés Femmes du Sud Congo, ensemble pour notre VERITABLE INDEPENDANCE

  24. JE SUIS FN dit :

    haaaaa loic le Floch prigent tu as cree la guerre au congo Brazzaville mais avec l’age tu commence a resonner ce mawa trop ce malheureux floch l’engleterre va vous ravire la majorite’ des ex colonie en afrique parce que l’engleterre on une vrai vision et aujoutd'[hui l’afrique qui marche est Anglophone

  25. Iniesta (le visionnaire) dit :

    Le Congo devient une obsession pour les démagogues du FN. Jusqu’à preuve du contraire notre pays ne fait pas partie des mécènes de Daesh. Sans oublier les puissances occidentales (USA, UK, france…) qui forment et arment ses combattants djihadistes. Voilà le résultat de l’arrogance impérialo-colonialiste. Je ne condamne point l’action du FN à qui on ne peut faire le reproche de défendre les valeurs d’un vieux pays qui disparaît de la scène internationale, sous les effets du mondialisme représenté par le parlement supra national de Bruxelles. Mais toucher au Congo, Un et Indivisible est une autre histoire.

  26. Pascal Malanda dit :

    Le Congo est UN? Oui
    Uni ? Non
    Indivisible? J’ai de plus en plus de doute.

    Ce n’est pas parce qu’on crie haut et fort que le Congo
    est indivisible qu’il le restera. L’unité est un
    chantier. Il faut y travailler par la justice, le développement,
    le respect de tous les Congolais.
    Pour le moment, il y a des Congolais qui donnent l’impression
    d’être plus Congolais que les autres.
    Stimulez l’unité du pays, on vous suivra;
    Continuez dans l’arrogance et vous verrez ce qui arrivera.
    Ne vous trompez pas, on a les moyens de diviser ce pays.

    Pascal Malanda

  27. Iniesta (le visionnaire) dit :

    REPONDRE A L’ARTICLE, LAISSER UN COMMENTAIRE

    A croire que tu n’as rien d’autre à faire et surtout rien à dire. Avez vous une réelle vie sociale en dehors des sites web diasporiques ? Loin de moi tout propos divisionniste insipide basé sur la recherche permanente de la poolémique inutile. J’ai juste le courage de mes opinions toujours axées dans le bon sens de l’unité nationale. Sans jamais chercher à plaire ou à se soucier des qu’en dira t-on. Contrairement à certains je ne suis pas en quête d’un palmarès du plus grand sage ou penseur sans ouvrage référence qui bavarde sur les réseaux sociaux. Si vous avez une si haute opinion de vous, écrivez des livres sur le thème de la balkanisation ou que sais je. A l’instar de Valérie Trierweiler que beaucoup de « sans dents », pseudo intellectuels qui ne representent qu’eux même, ont appris à connaître l’œuvre. Quant à ceci: « Continuez dans l’arrogance et vous verrez ce qui arrivera ». Je dirai que l’humilité précède la gloire, l’orgueil la défaite. Un sage adage que j’apprécie. Cela étant, la tête froide je suis prêt à voir ce qui arrivera de toi, Malanda.

  28. Desoler dit :

    Peuple Congolais, que tu sois tu Nord, du Sud, de l’Est ou de L’ouest le combat que nous avons est celui de defondre nos droits de l’égalité, de la justice et du respect des droits fondaments de l’homme en general. ce qui m’etonne sont ceux qui supportent la dictature de Brazzaville en s’ignorant qu’ils sont eux-memes aussi agresser par le pouvoir qu’ils supportent. J’entends par agresser, c’est quand mes droits a l’existence sont bafoués au detriment d’une seule famille alors que le Congo est don des Congolais. Est que toute Congolaise et tout Congolais avait droit a la justice. Peuple Congolais, mon message n’est pas celui de vous insiter a la division ou a la violence parce que la violence ne ressoud pas les differents, mais plutot, je vous reveille de votre profond aveuglement afin que vous sachiez quels vos droits et quels sont vos exigences.
    Quant au pouvoir de Brazzaville, si vous etes reellement des Congolais et qui aiment sa patrie, l’heure est arrivée pour vous de demontrer de quoi vous etes capable pour sauver ce peuple d’environ 3 millions d’habitants. Les richesses que regorgent ce beau pays, sont audelas en comparaison avec ces habitants. Nous qui sont a l’etranger, nous sommes plus informer sur la situation actuelle au Congo. Au lieu d’aller cacher les milliards a l’etranger, de l’argent qui ne vous appartient pas, qui appartient au peuple congolais, ameliorer les comditions de vie du peuple congolais qui souffre. Pendant que l’economie congolaise augmente comme une fonction exponentielle, les salaires des fonctionnaires diminuent. les bourses des etudiants deviennent un casse-tete. les hopitaux aident les malades a mourrir. Finalement le pays marche la tete en bas les pieds en l’air. Et quand le ventre affamé n’a plus d’oreille, ce sont les engins qui sortent de leur caserne pour terroriser le peuple congolais qui reclame leurs droits fondaments. vos faites honte non seulement a la nation mais aussi a l’etranger. soyez des vrais democrates qui rementent le pouvir au peuple. ou alors vous savez et vous etes conscient de la destruction sans limite de l’economie du congo dans la grande mauvaise convernance. !!!!!!!!!!

  29. ts_anais dit :

    Je suis aussi FN. Mieux vaut dormir les yeux ouverts aux côtés d’un serpent (FN), qui te demande de quitter son pays, mais te promet de régler d’abord les comptes avec ceux qui t’en empêchent que de dormir les deux yeux fermés aux côtés de ceux qui te poignardent et te caressent ensuite dans le sens des poils comme un cafard (Gauche et Droite du UtsttsMPS).

Laisser un commentaire