Barack Obama appelle les dirigeants burundais à accepter une médiation hors du Burundi

[embedplusvideo height= »390″ width= »640″ editlink= »http://bit.ly/1MKalt6″ standard= »http://www.youtube.com/v/aTbrnAjYM9c?fs=1″ vars= »ytid=aTbrnAjYM9c&width=640&height=390&start=&stop=&rs=w&hd=0&autoplay=0&react=1&chapters=&notes= » id= »ep4424″ /]

Dans un message vidéo au peuple burundais, le président américain demande à mettre fin aux discours de haine et à se rassembler. Il appelle les autorités de Bujumbura et l’opposition à se rencontrer dans le cadre d’un dialogue.

Après des mois de crise au Burundi, Barack Obama a décidé de s’adresser directement au peuple burundais.

Depuis la Maison-Blanche, il explique que « le Burundi est un pays beau et fier. Mais ces derniers mois, l’avenir de cette terre que vous aimez a été mis en danger. »

M.Obama a des mots très durs envers « les dirigeants (qui) ont déversé une rhétorique haineuse. Des actes terribles de violence ont couté la vie à des hommes, des femmes et des enfants innocents. Au vue de l’histoire douloureuse du Burundi, nous savons où ce genre de violence peut mener. Aujourd’hui, vous avez la chance de choisir une autre voie. »

Le président américain affirme s’adresser au Burundais « en tant que partenaire et ami ».

Barack Obama demande « aux dirigeants du Burundi (…) de mettre de côté le langage de la haine et la division. Respectez votre engagement à participer à un dialogue sous médiation internationale hors du Burundi.  Après tout, la vraie force réside en la capacité d’unifier un pays, pas de le déchirer. »

L’armée burundaise est aussi concernée par ce message.

« Aux militaires du Burundi, vous représentez la possibilité du Burundi de dépasser les divisions et d’unir. Vous êtes les fils et les filles du Burundi. Vous avez aidé à maintenir la paix à travers l’Afrique. Maintenant, vous pouvez aider à maintenir la paix chez vous, en restant en dehors des conflits politiques et en protégeant le peuple burundais. »

Enfin, le président américain a un dernier message pour le peuple burundais, à qui il demande de s’unir dans l’intérêt du pays.

« A tous les Burundais, souvenez-vous de ce que vous pouvez accomplir quand vous vous tenez ensemble, comment vous êtes sortis du colonialisme et avez construit une nation. Après la guerre civile et la lutte, vous avez travaillé pour reconstruire. Vous avez vu la possibilité d’un avenir meilleur et plus paisible. Ne laissez pas la rivalité politique ou les voix de la haine vous enlevez cela. Vous êtes un seul peuple, et maintenant il est temps de se lever contre la violence et de commencer le difficile travail d’unité. L’avenir de votre pays, l’avenir que vous voulez pour vos enfants, est entre vos mains. »

Cette résolution propose de renforcer la « présence » de l’ONU au Burundi, ce qui pourrait mener au déploiement de Casques bleus pour apaiser les violences.

Source : La voix de l’Amérique

Diffusé le 15 novembre 2015, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actualités du Monde, NOS VIDEOS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Barack Obama appelle les dirigeants burundais à accepter une médiation hors du Burundi

  1. Anonyme dit :

    Ce MESSAGE est aussi adresse aux voyous qui font la pluie et le beau au Congo B et particulierement a l’Armee triobale des FAC qui va jusqu’a utiliser les helicopteres de combat pour pulveriser les quartiers Sud des grenades lacrymogenes ayant asphixiees des bebes .
    C’est encore un crime de plus qui ne sera pas impuni. Avis aux differents donnateurs des ordres.

  2. Obama n'apportera aucune démocratie en Afrique noire dit :

    La parole et les propos d’Obama n’ont plus de crédibilité aux yeux Afrique noire. Il peut certes, utiliser la puissance militaire et de renseignement américain pour aider le monde entier sauf l’Afrique noire.

    Obama n’aurait t-il pas la haine des africains? Sinon comment comprendre qu’il soit aussi impuissant face aux dictateurs anticonstitutionnel qui agissent dans le bassin du Congo ou de l’Afrique équatoriale dont il est en partie originaire par son père.

    Africains, battons-nous contre nos ennemis de l’intérieur qui ridiculisent un peu plus l’Afrique noire, qui n’est d’ailleurs pas encore entrée dans l’histoire humaine. Sinon ça se saurait par le franchissement de la barrière de la raison et par la mise en place des processus actifs d’alternative ou d’alternance politique au sud du Sahara.

    Obama, quel gâchis pour l’Afrique noire: blabla, divertissement, immobilisme, inaction, trahison de la parole donnée, etc
    A suivre jusqu’à la fin de son mandat prévu au 20 janvier 2017 (son dernier jour à la maison blanche).

  3. VAL DE NANTES dit :

    OBAMA se paie des mots ,dommage .
    Questions à SASSOU ,,?
    Que signifie pour vous la diaspora , car je ne cesse de vous la poser cette question, telle une arlésienne tant elle impacte l’avenir de notre pays , et c’est étonnant que BAKABADIO , ne vous en ait rien dit ?
    La diaspora n’est pas une ethnie , comme vous l’avez présumé ?
    la diaspora , toutes proportions gardées , est une chance , pour notre pays ,elle ne peut être taxée de diversion politique , car tous les membres qui la composent ne sont pas censés faire de la politique , à moins que vous les y avez poussés , par ignorance , ou par haine tribale .
    Ainsi , votre pratique du pouvoir , a crée sur PARIS ,un sentiment d’abandon, chez ceux, dont le pays attendait beaucoup.
    Cette révolte sur Paris , est aussi le rendez vous manqué d’avril 2013 , ce discours , qui semblait vous réconcilier avec la diaspora , n’avait accouché que d’une souris , tant les espoirs, qu’il suscita
    parmi les membres de cette communauté , n’avaient pas été suivis d’effet .
    Vous avez dit , que ceux qui sont formés doivent rentrer au pays , pour y montrer leurs compétences, et par ricochet vous créâtes, un département de la diaspora pour mettre en musique
    les éléments du discours que vous teniez dans un hôtel de Paris .
    Ce département ,est une véritable farce , à laquelle s’ajoutent l’incompétence notoire de HENRI lopez ,et les différents directeurs de l’OGESC , dont on change les directeurs au gré des nouveaux ministres à l’enseignement supérieur, sur la question de la gestion efficiente du capital humain .
    Notre pays ,a insulté et continue à insulter l’intelligence , hors , il n’ y a pas plus nuisible , qu’une intelligence souillée , car son étouffement , ressemble à un pays assis sur un volcan . Vous avez conceptualisé cette intelligence sudiste , comme une perte à long terme de votre pouvoir , sachant que cette intelligence est synonyme de l’évolution sociale , économique de notre pays , vous l’avez réduite à l’accaparement potentiel de votre pouvoir .
    Dommage , car aujourd’hui ,vous en payez le prix politique , nul ne saurait dissuader cette terrible diaspora , de revendiquer son dû économique , social , n’en déplaise à vous , et politique , puisque vous l’y avez poussé
    A TOUS LES HOMMES POLITIQUES DE DEMAIN ,
    LA QUESTION SERA ,
    COMMENT GERER D’UNE MANIERE EFFICIENTE LE CAPITAL HUMAIN DE NOTRE PAYS ,?

  4. povo excellent maître val de nantes dit :

    BRAVO, SUR CETTE ANALYSE PERTNENTE , SUR LA GENESE DU MAL DIASPORIQUE

  5. KOUAKO dit :

    @ val de nantes Tout à fait , bien vu

  6. Mark dit :

    Le message d’OBAMA, c’est du divertissement. Il sait ou se trouve le mal du BURUNDI et ne veut pas prendre le mal par ses racines, c’est a dire s’emprendre directement au president burundais qui est est la source de ce que vit le peuple burundais. Meme son de cloche au Congo Brazzaville. Les africains doivent prendre leur destin en main.

  7. Anonyme dit :

    Pas d’espoir du côté d’obama.

  8. Anonyme dit :

    ENCORE UN OBAMA, FOUTAISE…

  9. olembo dit :

    Avant de vouloir reagir, je me suis dit qu’il y en a qui m’ont devancee pour dire qu’Obama n’est finalement qu’un bon Pantin lui aussi. Il n’a pas de couilles devant un Hollande qui retropedale apres avoir permis a Sasssou 1er a d’avancer dans son coup d’etat.

    Ne comptons pas sur Obama. C’est un pauvre type./ Vive l’Afrque Libre, Vive le Congo.Atandelee, to ko longa!

  10. Iniesta (le visionnaire) dit :

    Au vu de la tournure alarmiste que prend la crise politique au Burundi, sous fond de rivalités ethnico-tribales entre Hutus et Tutsis, il est temps que le peuple frère de ce pays ami aille au M’Bôngui. Dans l’esprit de Sibiti voir Diâta, cela va sans dire. Je constate que Twèrè le President B.Obama a saisit l’ampleur de la situation fragile qui prévaut dans la région des Grands Lacs. Plusieurs indices démontrent que c’est un dirigeant mesuré qui sans cesse lutte contre les faucons de son administration et les puissants lobbys qui contrôlent Washinton en coulisse. A une année du terme de son double mandat présidentiel (F.Roosevelt en a effecué plus de deux, ce dirigeant sénile est célébré par le peuple américain qui ignorait jusqu’à son infirmité) il n’est jamais trop tard de bien faire pour le premier president noir des USA. Le spectre de la guerre civile que le département d’etat a dangereusement laissé planer doit s’éloigner du ciel de Bujumbura. L’expérimentation de cette stratégie funeste au Burundi a rappellé les heures les plus sombre du génocide de 1994 au Rwanda qui a révélé au monde le vrai visage de l’impérialisme américain et de son capitalisme sauvage qui essaime en Afrique au prix de la violence et du désordre. Enfin, j’appuie la lucide déclaration du président des USA, par rapport au Burundi. Pour l’instant mettons de coté les différents idéologiques qui nous ont conduit hier à condamner très fortement les injonctions d’ordre constitutionnel d’un dirigeant américain qui appelait les pays africains à un référendum particulier. En vu d’accorder ni plus ni moins qu’à une minorité de citoyens acculturés le droit au mariage californien qu’on assimile au progrès social, à la modernité et à la démocratie. C’est à croire que l’Afrique n’a pas d’autres priorités plus urgentes, en matière de développement.

  11. BOKO HARAM dit :

    ce qui supporte la France dite deja a Hollande que la France a deja perdu L’afrique après le Rwanda maintenent ses le toure de Burundi et sera le toure de la grande battaille de RDC pour quitter le monde Francais or si kinshassa bascule don’t le gean americain et englais sa sera la fin de la france en AFRIQUE parce que le congo Brazzaville sera aussi un jour anglais parce que l’afrique qui marche est Anglophone dite deja a l;a france bye bye dans 20ans a 25 ans la fin de toute chose des Francais en afrique est proche bye bye

  12. bidilou dit :

    Pourquoi ces puissants dirigeants occidentaux continuent d’assister aux meurtres que commet certains chefs d’états dictacteurs africains???alors qu’ils est temps de prendre les décisions……c’est vraiment le medécin après la mort ou peut-être ils sont tous corrompus??????car à l’heure où nous parlons les africains vivent très mal sous ces régime et ont besoin de véritable LIBERATEUR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.