Le MCDDI soutient la candidature du dictateur Denis Sassou N’Guesso à la présidentielle

kolelas

Euloge Landry Kolelas et sa sœur Théodorine

Euloge Landry, fils de Bernard Kolelas , actuel ministre du commerce du tyran Sassou-Nguesso, en bisbille avec son frère aîné Parfait à qui, il conteste la présidence du MCDDI, a réuni son bureau exécutif national du Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI)  le 25 janvier à Brazzaville, pour désigner le bourreau de l’Alima, Denis Sassou N’Guesso,  candidat du MCDDI à la présidentielle de mars prochain.

Pour porter ce choix, cette instance du parti s’est focalisée sur les dernières volontés du président fondateur Bernard Kolélas, à savoir : la paix, la stabilité politique et le développement du Congo.

Les dernières volontés supposées de Bernard Kolelas sont devenues un véritable business pour certains de ses enfants .

En effet, tous les Congolais savent que Bernard KOLELAS,  le fondateur du MCDDI est rentré à Brazzaville de son exil, très affaibli et ses sorties publiques étaient très rares. Mieux, le vieux Kolelas n’aurait jamais déclaré dans ses dernières volontés ce que lui font dire certains des membres de sa famille sur l’alliance entre son parti et M. Sassou-Nguesso, au quel cas, on pourrait même parler d’abus de faiblesse de la part de ces derniers et se poser la question des conditions dans lesquelles celles-ci ont été faites ?

C’est tout simplement une escroquerie politique et mafieuse que ne mérite pas Bernard Kolelas, surtout de la part de ses enfants !

parfait kolelas

Parfait kolelas

Pendant ce temps, Parfait Kolelas s’active avec ses partisans de l’autre frange du MCDDI, pour déclarer sa candidature à l’élection présidentielle du 20 mars 2016, cette fois ci contre son ancien patron Sassou-Nguesso, dont il a été ministre pendant une décennie.

Parfait Kolelas, l’un des leaders de la contestation politique du 20 octobre 2015, prendra un risque politique énorme qui pourrait le discréditer aux yeux de la jeunesse congolaise, s’il officialise sa candidature à une élection présidentielle gagnée d’avance et au 1er tour par le dictateur de Brazzaville…!

La rédaction

Diffusé le 20 janvier 2016, par www.congo-liberty.com

DES BARRIERES A L’ENTREE A LA PRESIDENTIELLE…Par Benjamin BILOMBOT-BITADYS

L’esprit transgressif de Denis Sassou Nguesso, du PCT et des épigones du « chemin d’avenir » n’a décidément pas de limites. Les barrières à l’entrée n’existent pas qu’en économie industrielle sur un créneau du marché. Elles existent aussi en politique. Au Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, le PCT et les épigones du « chemin d’avenir » en usent et en abusent pour écarter du jeu électoral les adversaires politiques.

Cailloux

Au Congo-Brazzaville, l’exécutif a fait voter une loi électorale visant à semer des cailloux sur le chemin de la présidentielle du 20 mars 2016. Une réponse à une préoccupation majeure de Denis Sassou Nguesso dont la demande d’éliminer les concurrents politiques tient désormais lieu de feuille de route aux épigones du PCT. Après le referendum controversé du 25 octobre 2015, après la promulgation le 6 novembre 2015 de la nouvelle Constitution, après l’annonce de la date de la présidentielle anticipée le 20 mars 2016, les officines de Mpila ne se sont pas arrêtés en si bon chemin. Ils ont continué de dresser les embûches.

Barre à 25 millions

Dans cette course au plus transgressif, version soft de «  j’y suis,j’y reste  », l’exécutif a inscrit un article dans la loi électorale faisant passer la caution de 5 millions à 25 millions de francs CFA. La manœuvre cousue de fil rose ne trompe personne. Officiellement, il s’agit de sanctuariser la fonction présidentielle. Désormais, au Congo-Brazzaville, seuls les plus fortunés peuvent participer à la présidentielle. « Montre-moi ton compte bancaire et je te dirais si tu peux être candidat à la présidentielle ».

Habenus Sassoum

Habenus papam est une locution latine séculaire qui signifie nous avons un Pape. Elle est prononcée par le cardinal proto-diacre à l’issue d’un conclave depuis le balcon central de la Basilique Saint-Pierre afin d’annoncer à la foule romaine et au monde entier (urbi et orbi) l’identité du nouvel élu et le nom de règne qu’il s’est choisi. Les épigones du « chemin d’avenir » se sont prêtés au rituel «  vaticanique  ». Dans le rôle du cardinal proto-diacre, c’est Pierre Ngolo, secrétaire général du PCT qui s’y colle. La fumée blanche est montée au dessus du palais des Congrès le lundi 25 janvier 2016. Le parti a désigné Denis Sassou Nguesso au cours d’une compétition à somme nulle. Il était candidat unique. Evidemment, Denis Sassou Nguesso, dont la candidature ne suscite plus l’ombre d’aucun doute, n’éprouvera aucune difficulté à rassembler la bagatelle de 25 millions de francs CFA .

Racket

Même si une vrai-fausse collecte a été organisée par les chantres du PCT sous la forme de racket déguisé des populations martyrisées, paupérisées, affamées, mal soignées, noyées dans les eaux de pluie et traumatisées, l’homme du 5 juin 1997 entretient le suspens. Un faux suspens en somme. Denis Sassou Nguesso se fait prier. Il se fait désirer. C’est la mise en scène d’une comédie orchestrée par le Calife D’Oyo. Denis Sassou Nguesso est à l’abri des soucis financiers,. L’homme d’Edou/Penda a siphonné avec ses amis du « chemin d’avenir » les caisses du Trésor Public à l’époque où le baril du pétrole tournait autour de 110 dollars. Sur le plan financier, les épigones du PCT se sont constitués un matelas douillé confortable. Pour les candidats « faire-valoir » chargés d’accompagner Sassou Nguesso dans le sacre du 20 mars 2016 (Kinioumbi Kia Mboungou, Anguios Nganguia Engambé), l’homme d’Edou/Penda payera l’addition. L’ambition de l’abaissement de l’âge minimum à 40 ans est d’attirer les jeunes à s’intéresser et à participer à la chose publique. L’objectif de porter la caution à 25 millions de francs CFA à la présidentielle est d’écarter cette même jeunesse. C’est reprendre de la main gauche ce qu’on a concedé de la main droite. Comme dirait Franko, c’est « coller la petite » pour ensuite la lâcher. Bref : le chemin de la présidentielle est bien cadenassé.

De l’élargissement prévu par la Constitution du 6 novembre 2016 avec la levée du verrou de l’âge minimum (40 ans) et l’âge maximum (70 ans), le Congo-Brazzaville est passé d’un seul coup au retrécissement subi et imposé par la volonté d’un seul homme : Denis Sassou Nguesso. Avec la caution de 25 millions de francs CFA, Denis Sassou Nguesso, le PCT et les épigones du « chemin d’avenir », perdent en cohérence et en logique ce qu’ils espèrent gagner en assise politique électorale.

L’article de la loi électorale instituant une caution de 25 millions de francs CFA édicté par Denis Sassou Nguesso met en lumière l’isolement du vainqueur à l’élection présidentielle de 2002 puis de 2009 et fragilise le candidat putatif de 2016. Putain de catin !

Benjamin BILOMBOT BITADYS

Diffusé le 30 janvier 2016, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à Le MCDDI soutient la candidature du dictateur Denis Sassou N’Guesso à la présidentielle

  1. val de nantes dit :

    QUAND on a fait de la politique , le parchemin de la richesse individuelle , il n y a pas lieu de s’étonner .
    IL FAUT carrément changer de logiciel d’acquisition des richesses .Cette conception anachronique du pouvoir sous entend , un abandon des efforts personnels que l’on pourrait acquérir aux moyens des investissements éducatifs et culturels .
    Faire de la politique sous l’angle inavoué , d’assouvir des instincts aussi bas qu’immoraux , renforce irrémédiablement notre pays dans les ténèbres du sous développement .

  2. SASSOUFIT,DEGAGE dit :

    Pourquoi associer sur le meme article l’escroc Landry Kolelas guirisé par Sassou pour semer le trouble au Mcddi et Parfais Kolelas qui s’oppose à Sassou,meme si Parfait a travaillé avec Sassou.Concernant la candidature à l’élection présidentielle,il n’est pas le seul,Okombi Salissa vient aussi de déclarer sa candidature à cette élection.

  3. Sur les trois photos des enfants Kolelas, je constate que deux ont les traits de visage de leur père et un ne lui ressemble pas du tout.

    @Redaction
    sassou va tomber ce printemps. Aussi, ce n’est pas en pratiquant la politique de la chaise vide qu’il sera chassé.

    Reprenons foi chers compatriotes! Ce printemps, nous serons libres! Ce printemps, s’ouvrira une nouvelle ère débarrassée du parti des cleptocrates tueurs (pct). Ces cleptocrates tueurs seront des fugitifs recherchés par les polices du monde pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre, abus de biens sociaux, faux et usage de faux, escroquerie, corruption et détournement des deniers publics en bande organisée.

    Chers compatriotes, préparons-nous à la mère de toutes les batailles qui emportera ce fils de mupopo venu du Dahomey. Ce printemps, c’est la lutte finale pour la libération totale du Congo par les congolais et congolaises. Aussi, à la guerre comme à la guerre.

    La lutte continue! La victoire est certaine!

  4. sitou Mpaka dit :

    Voilà l’héritage que laisse Bernard Koleles à ses enfants Landry et Théodorine soutiennent sassou et parfait kolélas accompagne sassou à la l’élection présidentielle organiser et proclamer par sassou ! Effectivement je me suis désolidarisé du vieux kolelas lors des accords à l’hôtel Georges V sur paris avec la famille Nguesso représenter par Maurice Nguesso et Madame sassou ! Heureusement que le peuples du pool à compris ,ils ne plus suivrons plus les enfants kolelas car ils font partis de la mafia d’oyo ! Surtout arrêtons d’incriminés Héllot Mampouya tous ils font le jeu de sassou !!!

  5. Kuna dit :

    Crions tous et dans arrêt : Sassou a tout volé Congo oh. Suffit la liberté nous batirons de nouveau…

  6. Revelino dit :

    Comment peut-on voter une chose pareille ? Une caution a 25 millions de francs CFA. Mais, qui sont ces gens qui votent une chose pareille. Il n y a plus personne dans ce pays pour pousser un temps soit peu la réflexion.

    Qui sont ces gens ? Ils méritent tous d’être fusillés. Le mot est même faible. On ne joue pas avec un pays. C’est sacré la nation.

    C’est une bande de salopards, des bandits de grand chemin qui méritent tous la pendaison.

  7. Alexis Mayembo dit :

    Il faut souffrir d’une cécité politique pour ne pas comprendre ce qui se passe et se qui peut se passer si Okombi Salissa, Guy Brice Parfait Kolelas , Tsati Mabiala et autres membres de l’opposition posent leur candidature à la présidence du 20 Mars 2016, à première vue cela parait comme si ces opposants accompagnent le dictateur Sassou Nguesso à réaliser son coup d’état constitutionnel , c’est faut . En son temps Benard Kolelas Disait Politique Yi Kubira, à Malin Malin et demi . en l’état, si le dictateur Sassou Nguesso organise une élection,il la gagne dès le première tours. les candidats de l’opposition doivent déposer leur candidature et ensuite poser leurs conditions de participation, c’est à dire la gouvernance électorale, et montrer à la communauté internationale que cette opposition est responsable, c’est une façon aussi de mettre Sassou et cette communauté internationale complice devant les faits accomplis, cela leur permettra d’avoir une tribune, de tenir de meetings, de montrer leur popularité, de passer dans les médias de L’état qui leurs sont interdit . Nous Savons Que Le Dictateur Sassou ne pourra pas satisfaire à ces revendications, les candidats le l’opposition doivent s’empresser de retirer leur candidature pour prendre le peuple et la communauté internationale à temoins

  8. le yaya dit :

    @Alexis Mayembo,

    je suis d’avis avec vous, et c’est ce que les acteurs politiques sur le terrain avec qui nous avons échangé nous ont dit, mais il y en a qui viennent blablater, blablater. Monsieur Dzon a brayé, brayé sassou est inquiet depuis 2009 non. Il faut le coller, serrer jusqu’au bout, redynamiser la jeunesse et de la une insurrection est possible, au lieu de chaque fois critiquer les opposants. Ils ont besoin de vous, soyez des leaders d’opinion, rentrez en contact avec ces opposants. Bien à vous

  9. Pascal Mayala dit :

    Rien qu’à lire le titre de cet article cela sent la manipulation,il fallait intituler cet article  » le Mcddi de Landry Kolelas soutient la candidature de Sassou Nguesso » , tout le monde sait que le gros des troupes et la légitimité se trouvent du coté de guy Brice Parfait Kolelas merci beaucoup à Mayembo pour avoir donné des explications

  10. VAL DE NANTES dit :

    LA SOSIFICATION POLITIQUE ,OU L’art de tromper les électeurs du pool ,sur les soutiens politiques issus du MCDDI .Cette malice à cons ,ne trouvera rien dans sa gibecière .Car l’original ne peut se confondre à la photocopie .
    SASSOU , a réussi l’exploit de créer les clones en politique , voilà qui lui ouvre les portes , du panthéon de l’ homme politique le plus ignoble de notre pays .LES enfants des autres , il en use pour ces malices politiques , et ne ressent aucune gêne , de se retrouver empêtré dans un labyrinthe politique avec pour opposants politiques, des enfants issus de sa génération politique .QUELLE HONTE de devoir ,détruire des familles des autres , pour asseoir désespérément un pouvoir dont toute la population ne veut plus .Le peuple congolais se voit contraint d’ivoiriser la situation post électorale de notre pays , en cas de viol électoral .Nous en prévenons SASSOU et ses affidés .Nous comptons sur l’effet domino politique , pour contraindre ce lion en carton à rejoindre le BENIN , pays , d’où il serait originaire .

  11. M. Pascal Mayala,
    N’oubliez pas que le MCDDI est lié avec le PCT par un accord que Parfait Kolelas, quoique « nouvel opposant » à Sassou n’a jammais résilié.
    D’autre part, le jour des obsèques de leur père, les enfants Kolelas ont décalré à qui voulait l’entendre qu’ils étaient les fils adoptifs de Sassou à qui leur père les avait confiés.
    Donc pour nous Congolais, le MCDDI est un parti qui s’est prostitué en s’alliant avec Sassou et le PCT. Parfait Kolelas amuse la galerie comme son compère Okombi Salissa qui ont été nourris au lait et au miel par Sassou.
    Attention, soyons moins enthousiastes.
    Parfait Kolelas, Landry Kolelas, Hellot Mampouya, Okombi Salissa, et les autres, n’échapperon past à la vindicte populaire, quand Sassou va chuter au printemps. Qui vivra, verra.
    Jean-Marie Dikamona.

  12. Pascal Mayala dit :

    Mr Dikamona, s’il faut pendre tous ceux qui ont travaillé avec Sassou et le pct, tu vas pendre 90% de la classe politique congolaise, tu es qui pour parler au nom de tous les congolais, tous ceux qui sont sorti pour le meeting de l’opposition et la marche du 20 novembre sont venu d’où?,tout le monde sait que Parfait Kolelas a aussi drainé du monde; avec des gens comme vous, Sassou peut dormir Tranquille, moi pour ma part, je soutien Guy Brice Parfait Kolelas, Okombi Salissa, Tsati Mabiala, Mabio, Mathias Ndzon, Mierassa, Kinfoussia, Bowao, et les autres pour les actions qu’il mènent sur le terrain, je sais que la tache n’est pas facile, quand vous avez en face de vous un dictateur comme Sassou

  13. mokili mpassi dit :

    Beaucoup des personnes prennent le temps de parler sur le net,en faisant semblant d’être avec vous dans le cadre de l’opposition,En réalité ils sont du PCT.Des internautes qui critiques la démarche de l’opposition,mais ils ne présente aucun plan pour chasser sassou du pouvoir.Vous connaissez les adresses des responsables de l’opposition,contactez les ,présentez votre stratégie,dites ,d’après vous ce qu’ils doivent faire .Vous critiquez tout simplement,mais vous n’apportez rien au niveau des stratégies.Vous dites que l’opposition trompent le peuple en participant au vote du 20/3/2016.S’ils vont aux votes c’est dans le but de vaincre sassou par les urnes. Toi,qui critique cette démarche, dis ce que l’opposition doit faire,fait connaitre ta stratégie.Je sais personnellement,que les votes transparents,libres,Sassou sera battu,L’unique inquiétude est de savoir si le pouvoir acceptera les conditions posées par l’opposition d’une élection libre,transparent,car nous le savons tous que.L’unique chance du pouvoir c’est la fraude.
    Les associations ,les partis politiques,qui soutiennent sassou sont des coquilles vides,Demandez à un militant du MCDDI (version LANDRY) de faire un choix entre Sassou et PARFAIT KOLELAS je peux vous le dire,même avec 100000 frs en poche donnée par sassou,il votera PARFAIT,je suis dans le milieu et je sais ce que je dis.Un fils du GRAND NIARI,ne pourra pas voté Sassou face à TSATI MABIALA même si MBERI lui donne 100000frs,je suis du coin et je sais ce que je dis,qui vivra verra .

  14. Prométhée dit :

    Le MCCDI appelle à voter pour Sassou. C’est vrai et il n’y a pas 2 Mcddi pour le pct. Le seul Mcddi pour Sassou est celui qui est avec lui. Le PCT a ce titre est en droit d’invalider la candidature de Parfait Kolelas s’il se presente au nom du Mcddi. Je crains que nous n’entrions dans du dilatoire dans ce cas spécifique pour saper la candidature de Parfait. …..
    ……A voir …

  15. mokili mpassi dit :

    En vérité,Sassou n’a réussi qu’à nguiriser LANDRY et SA BANDE des moutons affamés qui le suivent.La base du MCDDI n’est pas avec LANDRY.je ne vois pas un militant du MCDDI accepter les consignes de LANDRY.La peur c’est le refus que peut réserver le pouvoir devant la candidature de PARFAIT,à cause des rapprochements stratégique que le pouvoir a réussi avec la partie ventrale du MCDDI.
    Est ce que PARFAIT ne peut pas se présenter au présidentiel en individualité,tout en sachant qu’il bénéficie toujours de la confiance des militants et militantes du MCDDI.

  16. Anonyme dit :

    Voila comme quoi une stratégie, merci mokili mpassi, car l’homme prudent voit le mal de loin, peut importe Parfait a soutient de tous, pas comme les marionnettes de son frère et sa sœur pour l’argent ils ont vendu Joseph (dans la Bible: Lisez l’histoire de Joseph) cela va arriver a ceux-la. Sassou a vraiment peur cette façon d’agir de l’opposition, voyons voir, pour votre gouverne seul le Département de la Bouenza avais vote ce vampire a la hauteur de 0,02% , hitler du Congo le sait bien. il pris par son propre jeu.

  17. macktchicaya dit :

    D’avis avec Mayembo Alexis

    Effectivement la politique devient très stratégique, car souvent le opposants laissaient faire à cette soit disant majorité d’occuper les chaises vides, ce qui veut dire qu’il est important de se mettre dans les rangs et donner du fil à retordre à ce pouvoir. Le cas de Landry kolelas devrait ne pas être mis à la lumière ici au contraire l’on devait dire ce qui est : c’est un traître qui vas pour de l’argent sans ce rendre compte qu’il pactise avec le diable qui finira par l’éliminer lui même. Si l’opposition se met dans la danse au moins ils auront la possibilité de faire passer des messages et se faire entendre partout, de toute les manières pour avoir dans le piège les occidentaux qui crient qu’au Congo l’opposition n’existe pas c’est par ce moyen qu’il faudra le prouver si non ils sont capables pour leurs intérêts de remettre une couche de dalle à cette opposition en favorisant par magouille le passage de ce pouvoir encore une fois.

    Les congolais qui pensent qu’il n’est pas normal d’aller aux élections n’ont rien compris et ne prennent pas le temps d’écouter ce que dit l’opposition et pourtant c’est claire,,,il y a des conditions permissives pour y être une fois ces conditions serons respectées et acceptées par tous,,,,,,ne soyez pas dans l’émotion lisez et écouter les déclarations vous comprendrez les stratégies. Les militants du mcddi devraient se ranger dès à présent derrière GPK c’est tout et laissez Landry dans son coin en l’ignorant simplement.

  18. Vous qui êtes mieux placés en politique, peut-on savoir où l’opposition trouve t- elle tant d’argent, une somme de 25 millions, pour participer à cette élection bidon? De 2. je pensais que les opposants allaient désigner un des leur pour après, se constituer une cagnotte, afin d’amoindrir les coûts de la campagne présidentielle, mais peine perdue, ils nous montrent par là que tous issus des parents pauvres ont embrassé la politique devenue une carrière prisée, tous ont volé au même titre que Sassou. 3- Où sont passées les conditions préalables exigibles retenues lors de la fameuse convention de l’opposition?

Laisser un commentaire