A quoi joue Mme Michaëlle Jean au Congo Brazzaville ? Par Mingwa BIANGO

hollande-michaelle-jean

hollande-michaelle-jean

Il y a presque un an, le 22 mars 2015, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) menaçait de suspendre le Congo-Brazzaville de l’institution au cas où le président Denis Sassou Nguesso, au pouvoir depuis 26 ans, s’entêtait à changer la constitution (révision, modification ou changement) pour se porter encore candidat en 2016. Cette déclaration avait été faite par le nouveau secrétaire général de l’OIF, la Canadienne Michaëlle Jean, lors d’une interview accordée à RFI.

Comme tout un chacun le sait maintenant, la modification a bien eu lieu et le Congo-Brazzaville fait toujours partie de l’Organisation internationale de la francophonie. Certains affirment que le couperet de la francophonie n’est pas tombé du fait d’une évolution « hollandaise » face au référendum. Les hommes ne sont pas les seuls à retourner leur veste, pour les raisons que nous connaissons tous, et ce serait mésestimer le charme irrésistible que sait exercer notre vieux monarque défraichi auprès des femmes beaucoup plus jeunes que lui…   Toujours pour les mêmes raisons… !

[embedplusvideo height= »390″ width= »640″ editlink= »http://bit.ly/1SMpHki » standard= »http://www.youtube.com/v/a2nFbciKPZs?fs=1″ vars= »ytid=a2nFbciKPZs&width=640&height=390&start=&stop=&rs=w&hd=0&autoplay=0&react=1&chapters=&notes= » id= »ep3696″ /]

Madame Michaelle Jean qui avait connu avec le Togo, en mai 2015, un échec sur la qualité du processus électoral ne saurait se racheter en annonçant, le 13 mars 2016, une obscure mission de dernière minute menée au Congo Brazzaville par Michel Kafando, le président de transition burkinabais de 2014 à 2015.michelle

L’Union Européenne avait refusé de cautionner ce simulacre d’élection en le rejetant en bloc, tant la mascarade était flagrante et inacceptable. Le Parti socialiste français, allant à Canossa dans ce dossier congolais, vient juste de demander le report du vote du 20 mars 2016. Alors, il est légitime de se demander de quel atout pourrait disposer Michaëlle Jean et son Organisation pour dépêcher Michel Kafando à Brazzaville et faire avancer la paix et la démocratie dans notre pays ?

Michel KAFANDO et Pierre NGOLO

Michel KAFANDO et Pierre NGOLO

En réalité aucun ! Ce n’est qu’une mascarade de plus ajoutée à la grande mascarade électorale étoffée d’achat et de corruption à laquelle se livre depuis le début le vieux monarque défraichi Denis Sassou Nguesso. Car comme nous le révèle les Dépêches de Brazzaville, l’initiative de cette mission de bons offices ne relève pas de l’OIF mais bien d’une demande des autorités congolaises (Sassou Nguesso « himself » l’homme à qui l’on ne refuse rien…). Et le pire, pour la Francophonie de Mme Michaëlle Jean, c’est que cette mission entre dans « le cadre de la mise en œuvre par l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) des programmes d’appui aux processus électoraux de l’espace francophone » ! « Appui » c’est bien de cela qu’il s’agit et qu’il faut entendre par l’acceptation de cette mission !

La farce se démontre être totale lorsque l’on apprend par la même Pravda que la délégation (conduite par Michel Kafando) est depuis le 12 mars, en séjour de travail à Brazzaville, jusqu’au 16 mars 2016.DEPECHES

Le Président par intérim de la transition burkinabé Michel KAFANDO (novembre 2014 à décembre 2015) , victime lui-même du coup d’état du général Dienderé le 16 septembre 2015, par son courage et sa détermination pour faire échec au putsch des assassins de Thomas SANKARA a été par ce fait la fierté des Africains. Les Congolais lui demandent de ne pas se fourvoyer avec M. Denis SASSOU-NGUESSO, l’un des dictateurs les plus sanguinaires d’Afrique. Au contraire, il doit aider le peuple congolais à se débarrasser du tyran de Brazzaville à l’image du peuple frère du Burkina-Faso qui s’est débarrassé de Blaise COMPAORE.

Alors que tous les candidats, durant ces quatre jours, sont par monts et par vaux du Congo, on se demande bien ce que Michel Kafando et ses gugusses pourront bien voir et comprendre de ce qui se passe réellement au Congo Brazzaville ? Au mieux nous pondront-ils, aux ordres de Madame Jean, un rapport digne de celui, de sinistre mémoire, qu’avait rédigé Jacques Toubon après l’élection présidentielle de 2009.

A prendre les Congolais en particulier, et les Africains en général, pour des imbéciles dans la langue de Molière, il ne faudra pas s’étonner qu’un jour prochain nos enfants dès les classes maternelles étudient celle de Shakespeare …

Mingwa BIANGO

Diffusé le 14 mars 2016, par www.congo-liberty.com

Mingwa BIANGO décrypte l’affaire jose VEIGA et ses ramifications avec SASSOU-NGUESSO

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actualités du Congo, Les articles, publication de mingua mia Biango. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

36 réponses à A quoi joue Mme Michaëlle Jean au Congo Brazzaville ? Par Mingwa BIANGO

  1. REPUBLICAIN dit :

    L’OIF est une excroissance du quai d’Orsay, Michael JEAN joue bien son rôle celui de défendre les intérêts français. A mon avis il n’y a rien attendre de cette mission dont l’objectif est de donner une caution internationale aux résultats qui vont être publiés au soir du 20 mars.

  2. Kuna dit :

    Bravo ta Mingua. Faut qu’on cesse de prendre les Congolais et les Africains comme des canards boiteux. Cette dame ferait mieux de s’occuper de son cher pays d’origine Haïti

  3. VAL DE NANTES , ET LA FRANCOFOLIE dit :

    EH OUI, LE Congo va crescendo , sortir de cet ovni OIF ( organisation des imbéciles francophiles ).Nous attendons rien d’un kafando .
    Que peut dire ce kafard à SASSOU au sommet de son art de la corruption à tout ce qui bouge ,.On aurait aimé qu’il inculque à sassou et de vive voix , le virus de quitter le pouvoir , sans huiler la constitution .
    Le CONGO , terre de circuit international des conseils politiques , en a cure , car les vraies solutions à notre crise ne sont pas exploitées et hypocritement oubliées .
    La communauté internationale , a les moyens de faire partir SASSOU du pouvoir , kAFARD est un touriste de plus .Sa présence , comme quêteur des urnes , ne changerait en rien au comportement des assassins tricheurs de BRAZZAVILLE .
    Au regard , de tout ce qui vient d’être dit , Le congo , sortira de cet imbécile groupe des francophiles .
    La chine ne s’est elle pas développée dans sa propre langue ?.
    L’appropriation d’une langue étrangère est une forme d’aliénation mentale .Nous allons nous en affranchir .
    Après , le 20 mars , nous allons y travailler , car Le CONGO de demain , sera décomplexé , intuitif , et finalement indépendant .

  4. VAL DE NANTES , ET L' exilée canadienne . dit :

    Une haitienne , donnant des leçons de démocratie aux africains , aurait été une surprise , pour quelqu’un qui est porteur des gènes de la dictature duvalienne .
    Son attitude , à l’égard de ces semblables , dont elle commence à découvrir l’existence , ne peut nous étonner .
    La misère , ne lui est pas étrangère , elle s’en est accommodée , par procuration , car exilée , elle a vécu , sous les lambris dorés duvalleristes .
    De ce point de vue , SASSOU , est congénitalement son grand père .

  5. Bissa Bo dit :

    Cher Mingwa
    Vous avez tout résumé au paragraphe 5 de votre bon article: « … C’est Brazzaville qui a été à l’initiative de cette mission;… Sassou nguesso <>, l’homme à qui l’on ne refuse rien… » (Bref ramassis du paragraphe 5!)

    Tout est dit dans ce paragraphe.

    On ne refuse rien au « bon dieu Sassou ».
    La puissance de ses arguments n’est peut-être pas connue des gens, mais la  » puissance corruptrice avec l’argent du petrole congolais » fait de Sassou un  » homme à qui l’on ne refuse rien « .
    Si les Hollande, Fabius, LeDryan, Kouchner, Sarkozi, Roussin, Bolloré, O’Krent Christine, Lagarde, Ouatara, Bongo, Clinton, et j’en passe….n’ont jamais pu resister à la puissance corruptrice des Sassou, ce n’est pas une dame d’origine haitienne, Michelle Jean ici, qui resistera a Sassou et sa furie. Et Haiti ou le Canada ne sont pas des reférences en notion d’anti-corruption.

    Le drame dans ce tout cet etalage de mauvais goût, c’est de voir Michel Kafondo, un présumé homme intègre et intellectuel burkinabé accepter cette mission dans laquelle tous savent que rien de bon ne sortira, en dehors de la validation des désirs de Brazzaville et son maître.
    Kafondo ne sera donc pas l’arbre qui cachera la  » forêt des corruptions congolaises ».

    Mais la question de toujours est: comment est-on arrivé à ce point ? Comment un seul homme a pu transformer ses propres désirs en lois contre une grande majorité d’un peuple?

    La France de Hollande, celui-là même qui avait placé ou imposé Jean Michaelle contre Sassou et Henri Lopez a Dakar en Novembre 2014, ne trouve rien à dire sur cette mission qu’elle a cautionné de facto.

    Henri Lopez doit se poser beaucoup de questions pour savoir comment a-t-il raté de voir l’allégeance de Hollande à Sassou. Et les regrets, il doit en avoir !!!!

    Quant à Michaelle Jean et sa francophonie, le peuple congolais n’a que très peu à attendee d’elles.
    Le cas de Michel Kafondo n’est pas trés different de celui des intellectuels africains ou non qui font allégéance à beaucoup de bourreaux des peuples. En dehors des valises des dollars qu’il va surement recevoir, il ya « d’autres avantages en nature à Brazzaville », choses non disponibles a Ouagadougou.

  6. DAVID dit :

    La sortie du Congo de tout ce qu’incarne connection avec la France est une necessite de survie. Si les congolais ne veulent pas le voir pour des raisons de complexe et d’incapacite notoire a inventer et batir leur ideal national, c’est que nous sommes bavards et honteux.
    Ce n’est pas une question de courage ou de bravoure, c’est juste un act de bon sens. On n’est pas ami a quelqu’un qui ne voit dans ses rapport avec vous que son interet. On ne vit pas attache a quelqu’un qui jour apres jour tuent vos enfants, sous le pretexte d’avoir une histoire commune. Le francais n’est pas notre langue. Nous l’empruntons pour aller a l’international, mais on peut aller a l’international ave notre kituba et lingala. Et de tiute facon le francais ne nous garamtira rien.

    Cette francophonie donc, de meme que le franc cfa et autres outils d’asservissement des peuple tel que RFI, …sont des outils a liquider de notre patrimoine et identite national.

    J’espere que l’on enfin comprendra que les peuples qui vivent sur l’identite des autres sont toujours des peuples qui se meurt.

    SASSOU=OIF=FRANCE=FCFA=RFI=FRANCEAFRIQUE=FRANCMACON.

    Partout ou sonne le son FRAN, ouvros toujours nos yeux

  7. Anonyme dit :

    kafando devient un kafard franchement vous avez la soif de faire partir sassou par tous les moyens, mais vous oubliez qu’il est encore la pour 5ans de plus que ça vous plaise ou pas. tout ce que vous racontez n’est que feu de paille.

  8. DAVID dit :

    Mais attendez! Sassou a humilie l’envoye special de l’onu le senegalais Batsili et le voila qui chante les louange de Kafondo. La frnce sait qque Sassou ne gagnera pas une election au Congo. Pour le maintenir au service, il va devoir s’autoproclamer comme il.l’a toujours fait. Ainsi, il faut preparer le lit international comme quoi la francophonie du HOUSE NEGRO M. Jean va accompagner l’autoproclamation de Sassou. Comment peut-il observer les elections assis a brazzaville? Comment peut-il avoir un avis impartial lorsque l’on ne.sait meme.pas qui part voter? Comment Kafondo peut accepter une telle mission de commando alors qu’il sort d’une elecrion propre dans.son pays, election qu’il a organisé.

    Il faut que les congolais prennent leurdestin en main. L’armee du congo n’est pas que constituee des homme de Sassou et notre pays doit etre sauver non pas.par la France et ses apendices de types francophonie et autres, mais pas le l’organisation, la discipline, le.courage, l’amour patriotique, l’action, la perseverence, la determination du peuple meurtri du Congo.

    Demain nos villes et rue portabt les marques de.la france doivent changer

  9. VAL DE NANTES , A KAFANDO dit :

    QUE KAFANDO , nous montre de quoi il est capable , car je ne pense pas qu’il ait encore besoin de la thune .
    KAFANDO peut fièrement se déguiriser.Car il a du répondant , et le choix de la petite sur sa personne n’est pas anodin .
    Les 86 milliards disparus AU BURKINA, sous son magistère, en sont la preuve , avec ZIDA , qu’ils en ont encore sous les fauteuils .
    Qu’ aille franco , sur son intention de faire entendre raison à SASSOU que la période des dictatures exotiques au parfum français , est devenue anachronique .
    Qu’il lui parle aussi , de DOS SANTOS , qui a promis de plier bagage , en 2018 .
    Cher KAFANDO , vous avez du grain à moudre , afin de convaincre SASSOU de l’inutilité de brigander un poste présidentiel devenu , très exigeant vu , son faible niveau intellectuel .Les conseillers ne sauraient suffire , à endiguer l’écart culturel qui le sépare des exigences d’un CONGO mondialisé .
    La nouvelle république c’est synonyme , de l’arrivée d’une NOUVELLE race des dirigeants , en s’y maintenant par force , il ferait fausse route .
    Le problème , ce n’est tant vérifié la régularité des élections , ce dont KAF , doit nous rassurer c’est le départ avec le sourire de SASSOU DU POUVOIR .
    Et , nous sommes des milliers à rentrer au pays , pour le remettre sur les rails de la mondialisation .Nos cerveaux sont prêts .
    A TOI KAF , de bien jouer .
    SI TU PEUX RAMENER SASSOU AU BURKINA , les congolais t’ en sauraient gré .
    BONNE CHANCE .

  10. Olandé Boukeyas dit :

    Pathétique Sassou !!!!!
    Consternant pour Kafondo!
    Lui, Kafondo, contre qui les fidèles du putschiste et criminel Compaoré et par ailleurs amis de Sassou ont fait le coup d’etat pour stopper la marche vers la democracie dans son pays le Burkina Faso, lui Kafondo n’a osé levé son petit doigt noir pour s’indigner contre cette mission d’usurpation et la refuser.
    Voilà les réalités de l’Afrique et du Congo.
    Mais que l’on se rassuré: tout ce beau jeu des Faux en tout a une fin.

  11. sitou Mpaka dit :

    Pour une fois je défendrai la position de Michaelle Jean , car elle rappelle dans cette interview que sassou est un assassin , l’ors du référendum il y’a eu des dizaines des morts , c’est rendre hommage à ces morts de la barbarie de sassou , c’est très bien que ça soit une haute personnalité mondiale qui dénonce la bestialité inouïe de sassou ! Laissons la diplomatie suivre son cours !!!

  12. xavier dit :

    L’opposition doit demander que tousles bulletins de vote soient signés par les représentants des candidats au verso avant de les remettre aux électeurs. Ainsi donc au moment du décompte, tout bulletin qui n’aurait pas ces signatures, sera considéré comme nul.

  13. PAROLE DE DIEU VIVANT dit :

    N’allons pas trop vite en besogne en infligeant d’insultes à KAFANDO. C’est un Monsieur que je connais très bien et a un sens de probité morale irréprochable. Il a représenté son pays le Burkina Faso dans les institutions internationales comme l’ONU quand bien même n’étant pas du parti au pouvoir (CDP de B. COMPAORE). Nous sommes africains et nous savons comment les présidents de transition font la manoeuvre pour organiser à temps les élections. Mais lui l’a promis et l’a fait en 1 an. Vous pouvez tout lui reprocher mais rassurez vous que ce Monsieur hait SASSOU car c’est lui qui aurait financé le coup d’Etat dans son pays pour saboter la transition. Le connaissant bien, lui qui n’a rien à perdre, il dira la vérité des urnes. Ce problème est d’abord congolais alors c’est à nous de refuser qu’on nous vole la victoire au soir du 20 mars 2016. Tout le monde le sait que Sassou ne peut pas gagner cette élection même dans la tricherie. Ne comptons pas sur la communauté internationale, nous devons faire un soulèvement populaire.

  14. Anonyme dit :

    Elle veut que le Congo sombre dans la médiocrité de Haïti le pays dont cette pauvre femme est originaire. Retrouver des personnes de ce niveau à la tête d’une institution organisation internationale montre que la dite organisation ne sert à rien !!!

  15. Olandé Boukeyas dit :

    @ Parole de dieu vivant

    Heureusement que vous êtesêtes bien un vivant pour voir le cours de l’histoire.
    Vous qui semblez connaitre Kafondo pour le defendre sans reserve, j’aurai aimé que vous defendiez aussi Hollande qui a chanté sur tous les toits être contre les changement des constitutions par les dictateurs Africains, et le même Hollande s’en accomoder avec le cas du criminel Sassou Nguesso.

    Michell Kafondo, loin de moi de le pourfendre, mais en toute logique avec lui-meme et avec sa droiture non démentie jusq’alors, il aurai tout simplement refusé cette mission.

    Kafondo ne fera pas UN rapport qui froissera Hollande et la France. Lui il sait c’est gràce a Hollande qu’il est arrivé au pouvoir et le pauvre est tenu d’obéir à Hollande.

    C’est triste, mais c’est ça la realité.

    Le soulèvement populaire que vous demandez du peuple congolais, le Peuple est prêt à le faire, sauf qu’il manque de véritables leaders, assez patriotes dans les veines et les esprits pour mener à bien ce soulèvement jusqu’au depart des despotes congolais.
    Bien à vous!

  16. Mwangou dit :

    Bsoir à tous!
    Ces étrangers ne peuvent voir ce qui se passent ici actuellement; ne vous en faites pas; le pct distribue beaucoup d’argent surtout dans le Pool et Bacongo… mais tout cela, ne lui assurera pas la victoire, car sassou nguesso a beau se pavaner par un montage, avec feu Kolélas, pour montrer on ne sait quoi, il sait qu’il sera battu, si et si seulement les opposants parvenaient à imposer une autre ceni, en dépit des rétiscences du pct..
    Ce candidat est si impopulaire qu’il se ballade avec une armada impressionnante de militaires…
    je n’en dis pas plus…

  17. DAVID dit :

    VAL DE NANTES , A KAFANDO

    Bon propos VAL, mais il faut quand meme te dire de ne pas être accroc à la these selon laquelle ETRE PRESIDENT SUPPOSE AVOIR DE HAUTES REFERENCES ACADEMIQUES.

    Il ne vaudra pas pour nous de rentrer reinventer un CONGO defait avec a l’idee de quel est votre diplome. Mr SASSOU n’a pas detruit le CONGO, son propre pays parce qu’il est moins ou sous diplomé. Plutot, nous sommes nombreux à croire que malgré tous les atouts qu’il a eu en 32 ans d’exercice, IL A DETRUIT LE CONGO PARCE QU’IL EST MAUVAIS.

    Vous conviendrez avec moi, que duo PASCAL LISSOUBA – ALPHONSE MASSAMBA DEBAT avait réussu à donner du RESPECT au CONGO, contrairement a ce que nous sommes aujourd’hui où il faut réunir un courage idiot du congolais égaré pour dire àl’autre : JE SUIS CONGOLAIS.

    Le Congo aura besoin de tout ses dignes et nobles enfants pour le revetir. La douleur du CONGO n’est pas celui des « diplomé », il est celui de tout ceux qui peuvent penser bien du CONGO, qu’ il soit maçon, paysan, peintre, artiste, ….le CONGO EST LE PAYS OU ILS DOIVENT TOUS EXPRIMER LEUR TALENT.

    Pour conclure, la France n’est pas le centre du monde. Que les compatriote ayant vecu dans ce pays sachent se defaire des fausses impressions acquises telles que LES DOCTORAT 3ème Cycle et DOCTORAT D’ETAT, …
    QU’IMPORTE LE NIVEAU, LE CONGOLAIS DOIT AVOIR SA TETE DANS LE LIVRE, TOUT TYPE DE LIVRE ET LES APPROFONDIR.

    MERCI.

  18. Iwarangot dit :

    Tout le monde s’en prend à Michaelle Jean, à Kafando, c’est triste. Retenez-le une fois pour toute, le destin du Congo est entre les mains des congolais,n’accusons pas la communauté internationale. Le mal du Congo, il me semble, en plus de Sassou, c’est son opposition qui empêche le peuple depuis l’annonce du changement de la constitution, du référendum, puis aujourd’hui de l’élection présidentielle, de se soulever pour chasser le tyran. La ligne rouge dont parlait Okombi et Tsaty Mabila est à quel niveau aujourd’hui. Est ce que cette opposition réalise la responsabilité qui est la sienne dans ce tournant éminemment historique de notre pays. Comment justifierons t-ils ce manque de réalisme ou disons-le, comment peuvent-ils être corrompus au point de sacrifier tout un pays avec ses nombreux martyrs. Comment allons nous expliquer tout ceci à nos enfants alors que tout est en notre faveur, à la faveur des démocrates, des républicains. M. Toungamani l’a clairement dit,  »comment aller à une élection qui prend naissance sur une constitution célérate », rejetée par tous (5%). Michealle Jean l’a dit aussi  » c’est aussi les populations qui doivent se prononcer ». C’est ce qui s’est passé au Burkina Faso. La population burkinabè est allée jusqu’à rejeter la CEDEAO.
    Sassou serait déjà parti, mais Tsaty Mabiala, Parfait, Okombi le protègent SUBTILEMENT. S’il y a un plan B, on le saura d’ici le 20 Mars 2016.
    CESSER DE VOUS PLAINDRE, PRENONS NOTRE DESTIN EN MAIN, DECRETONS L’INSURRECTION, C’EST LA SEULE VOIE DE SORTIE…

  19. Anonyme dit :

    Voici l4article publie dans jeune afrique par Lucien PAMBOU sous le titre « Sassou et la nouvelle république ».

    AHURISSANT, PATHETIQUE LE MERCENAIRE PAMBOU

    Le 20 mars 2016 Denis Sassou Nguesso a toutes les chances de se succéder à lui-même en tant que Président de la République du Congo compte-tenu de la sociologie électorale, du nombre de candidats, de leurs projets de société, des stratégies de division au sein de la plateforme de l’opposition FROCAD (Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique) – IDC (Initiative pour la démocratie au Congo). Le Président Sassou peut gagner dès le premier tour face à l’émiettement de l’opposition.

    Une fois la victoire acquise, le peuple congolais attend que les priorités inscrites dans la nouvelle constitution (décentralisation, parité homme/femme, prise en compte du handicap, rôle de la jeunesse) soient respectées par le nouveau Président élu. Monsieur le Président, ces priorités doivent être inscrites dans votre agenda sous la dénomination « politiques sociales ». Vous êtes le Premier Président développeur des infrastructures au Congo Brazzaville. C’est un fait incontesté car visible, palpable et réel. Il faut maintenant développer les politiques sociales pour compléter votre stratégie d’industrialisation du Congo qui a commencé par l’édification des infrastructures. Votre tâche ne sera pas facile car il vous faut construire des politiques sociales face à une mondialisation qui est de plus en plus prégnante et qui vous oblige à faire des choix courageux face à une montagne de problèmes importants afin de réduire la fracture sociale entre les différentes classes sociales congolaises.

    Monsieur le Président, vous nommerez un Ministre qui doit établir un bilan, même approximatif, des problématiques liées à la pauvreté, à la précarité, au chômage, à la nature des emplois, aux déficiences de la solidarité dans notre pays. C’est une tâche difficile qui nécessite une méthode en matière de stratégie statistique, d’analyse des situations et de mise en place d’une conférence sociale au cours de laquelle les réflexions menées sur le terrain doivent se traduire par des actions concrètes. L’Afrique subsaharienne est souvent considérée comme un continent marginal. Le continent africain est la région du monde la plus pauvre. Sa production moyenne par habitant à la fin des années 90 est inférieure à ce qu’elle était en 1960. Sa part dans le commerce mondial a reculé. Au niveau social, l’Afrique présente une situation catastrophique avec 250 millions de personnes qui n’ont pas accès au service de santé, 140 millions d’analphabètes et 2 millions d’enfants, selon le rapport de la Banque mondiale, qui meurent chaque année avant leur premier anniversaire. Ces chiffres ne cessent d’augmenter malgré la volonté réelle des États africains de lutter contre la pauvreté.


    Il est urgent d’élaborer des politiques réalistes et efficaces de l’emploi des jeunes mais aussi de la société entière

    Monsieur le Président, il vous faudra arbitrer entre trois visions : technocratique, « assistantielle» et caritative. Ces trois visions doivent être incluses dans vos politiques sociales afin d’en tirer une approche pragmatique. La vision technocratique de la pauvreté établit un lien entre la croissance et l’éradication de la pauvreté grâce à la croissance économique. Il faut donc, dans ce cas, attirer le maximum d’investisseurs au Congo qui doivent implanter des entreprises et contribuer à la formation professionnelle des Congolais. La vision « assistancielle » participe de la stratégie pour la réduction de la pauvreté mise en place par le FMI et la Banque mondiale. Il faut que le Congo mette en place ses politiques de lutte contre la pauvreté en décrivant de façon méthodique un diagnostic de la pauvreté avec l’identification des obstacles au recul de la pauvreté et à la croissance, des objectifs, des indicateurs (taux annuel de croissance et de scolarisation) et des systèmes de suivi fondés sur le diagnostic de la pauvreté, ainsi que des mesures prioritaires que le Congo doit prendre en fonction des limites imposées par ces marges de manœuvre budgétaires. Ces éléments d’approches sont importants pour établir les filets de protection et de solidarité dans le domaine de l’approche « assistantielle » et caritative.

    Pour la jeunesse, celle-ci est menacée par l’absence d’emploi et donc le chômage. Cette jeunesse est guettée par la marginalisation économique et sociale. Les « économiquement faibles » peuvent être rejetés à la misère et à la survie. Les jeunes marginaux potentiellement actifs et ainsi rejetés par la production et la société développent un sentiment de frustration et de « laissés pour compte » qui trouve son exutoire dans la recrudescence de la délinquance, la dépravation des mœurs et le désordre social. Il est donc urgent d’élaborer des politiques réalistes et efficaces de l’emploi des jeunes mais aussi de la société entière.

    Monsieur le Président, mettez en place une stratégie de concertation et de validation concrète sur le terrain des consultations des populations grâce à une approche statistique et originale à élaborer qui doit faire appel à tous les acteurs de la vie politique, économique et sociale du Congo. La prise en compte dans cette stratégie du secteur informel et de la toute petite entreprise ne doit pas être négligée.

    Monsieur le Président, il ne s’agit pas ici d’une injonction mais de quelques observations d’un citoyen qui réfléchit à la vie politique de son pays et qui estime que votre victoire à l’élection présidentielle doit favoriser la mise en place de politiques sociales au même niveau que celles des infrastructures que vous avez développées pour un Congo émergent.

    Lucien Pambou

  20. VAL DE NANTES , PAS D' ACCORD AVEC LA PETITE HAITIENNE dit :

    Déjà à BRAZZA , ce KAF .La petite canadienne s’est jouée de nous .L’info a suivi l’action sur le terrain .
    Voilà qui présage ,d’un complot ourdi , par la main blanche .Pauvre CONGO , on l’assassine à l’insu de ces fils .
    Ces interventions indolores , et inutiles ne semblent pas militer en faveur du peuple congolais .Elles rassurent plus le sorcier SASSOU que le peuple , concentré sur les succès des tournées électorales de MOKOKO .
    QUE KAF , arrête de nous divertir .La seule alternative que conprenne un peuple désabusé comme le nôtre ,c’est le départ de SASSOU du pouvoir .Les masturbations cérébrales récurrentes , autour d’un paysan insatiable du pouvoir sanguinolent , nous barbent .

  21. DAVID dit :

    Certain congolais parle de communauté internationale, qui est-ce cette communauté internationale.
    La france est le boureau du Congo et Sassou est l’outil que cette france utilise pour piller, assassiner et avilir les congolais. Tout est a bloquer, tout est a couper pour refaire meme les rapports les plus vitaux du congo. Qu’importe, le congo est un gros village, ces populations tel decider dans l’accord SASSOU – FRANCE,vivent des feuilles, d’ecorses et de racines. La fameuse transition de Yombhy: » vivre durement aujourd’hui pour mieux vivre demain » les congolais y sont. Alors on met les choses a plat pour un excellent decollage.

    Mais si c’est pour la passion et l’ego, ça ne sert a rien. Decidemment comment ne pas voir que Sassou prend la tête de tout le monde au congo. Attendez! Qui a filmé Sassou extenué dans son fauteuil beige? Ses adversaires? Non. Ce sont ceux qui lui sont meme proches. Ce sont des hommes et des femmes congolais, soucieux du destin tragique de leur pays mais captif d’un homme qu’ils savent dangereux, qui sortent ces images.

    Il n’y a pas de communauté internationale qui fixe les peuples dans la misere. Ce type communauté internationale doit être rejetee, meprisee et banie.

    Michaelle jean et Kafondo seront coupables. Il faut toujours un HOMME NOIR POUR ALLER MENTIR A D’AUTRES NOIRS POUR LE PROFIT DU MAITRE. Si les marchands d’esclaves etaient des blancs, ceux qui allaient dans les villages mentir et capturer les ebfants des autres etaient des NOIRS.
    Les congolais ont tenté de refuser la penetration des francais chez eux. On est parti cherche les senegalais pour les convaincre et les soumettre.
    Le congo tente de regler son histoire de petrole avec la france, on a cree B. Kolelas pour mettre le feu dans la maison.
    Le Congo tente de construire une democratie, on est parti chercher les Tchadiens, les DSP MOBUTU, les Genocidaires du Rwanda, les angolais pour tout detruire et asseoir un regime de triste memoire.

    Qui edt notre frere? Personne. Que les congolais prennent leur destin en main et l’assume.

  22. LE CONGO2016 dit :

    CETTE MISSION A POUR BUT DE LÉGALISER LA TRICHERIE ÉLECTORALE DE SASSOU. NOUS N’AVONS PAS BESOINS DE LEUR PRÉSENCE AU CONGO.
    LA FRANCOPHONIE N’APPORTE RIEN AU CONGO ABSOLUMENT RIEN, C’EST L’UNE DES PREMIÈRES CHOSES A EFFACÉ APRÈS LE DÉPART DU REPRÉSENTANT DE LA France AU CONGO AU NOM DE SASSOU.
    CECI N’EST PAS UN JEUX, C’EST MAINTENANT OU JAMAIS DE SAUVER NOTRE PAYS. LE PROBLÈME DES ÉLECTIONS NE REGARDE QUE LES CONGOLAIS, NOUS N’AVONS PAS BESOIN DES OBSERVATEURS ÉTRANGERS.
    NOUS DISONS NON ET NON. A-T-ELLE DONNÉ LES SECTIONS QUANT SASSOU A VIOLÉ LA CONSTITUTION?
    CECI VEUT DIRE AUCUNE CRÉDIBILITÉ SUR CES ACTIONS AU CONGO, ELLE EST AU SERVICE DE LA France QUI VEUT NOUS MAINTENIR DES ESCLAVES, A NOUS DE DIRE NON, CE N’EST PAS HOLLANDE QUI CHANGERA LES CHOSES AU CONGO.

  23. Anonyme dit :

    RELECHISSEZ LES GARS, EVITEZ LA PASSION, REFLECHISSEZ, ECOUTEZ BIEN LES PROPOS DE MADAME MICHAELLE JEAN. ELLE PREICE BIEN QUE LE PRESIDENT KAFANDO NE VIENT PAS EN TANT QU’OBSERVATEUR DES ELECTIONS MAIS POUR APAISER. EN FAIT KAFANDO VIENT FAIRE DES PROPISITIONS DE SORTIE A SASSOU, KAFANDO N’EST PAS L’ENVOYE DE MICHAELLE JEAN MAIS DE HOLLANDE, LA FRANCE SAIT QUE SASSOU C EST FINI, LES IMAGES DU MEETING DE MOKOKO A PONTON A ACCELEFRE LES CHOSES. LA FRANCE SAIT QUE L’INSURRECTION POPULAIRE EST INEVITABLE SI SASSOU TRICHE, ELLE NE SAIT QUE L’INSURRECTION SERA GENERALE, C’EST LA RAISON POUR LAQUELLE KADFANDO A POUR MISSION DE DIRE A SASSOU DE CEDER, QUE C’EST FINI POUR LUI ET LUI PROPOSER UNE PORTE DE SORTIE. TOUS LES SERVICES SAVENT QUE SI SASSOU TRICHE IL SERA BALAYE, C’EST LA RAISON POUR LAQUELLE ON LUI CHERCHE UNE PORTE DE SORTIE POUR EVITER LE BAIN DE SANG, D’AUTANT QUE LE LOBBY DE L’ARMEE FRANCAISE COMPOSE DE PLUSIEURS SAINT CYRIENS EXIGE LE DEPART DE SASSOU. SASSOU VEUT REFUSER LE VISA A KAFANDO PARCE QU’IL SAIT QUE CE DERNIER EST ENVOYE PAR HOLLANDE. SI SASSOU PERSISTE DANS LA CONNERIE C’EST A DIRE TRICHER ET TIRER SUR LE PEUPLE IL CONNAITRA LE SORT DE KADAFFI, J’AI DIT. DONC LES GARS EVITER LA PASSION, VOUS CRITIQUEZ MICHAELLE JEAN POUR RIEN, C’EST VRAI QU’ELLE EU DES POSITIONS CONDAMNANBLES SUR LE CONGO BRAZZA, MAIS LA ELLE NE SERT QUE D’INTERMEDIAIRE ENTRE HOLLANDE ET KAFANDO. ABOU OOH MPIA.

    JE DORS TRANQUILLE AU CANADA, J’AI VENDU MON MOBILIER ET MA VOITURE CAR JE RENTRE DANS DEUX SEMAINES SERVIR MON PAYS AVEC A SA TETE YANDI MOSI MOKOKO.

    MOKOKO AKANGUI MASSOLO

    J’AI DIT

  24. Rejouissons-nous au moins de cette nouvelle qui confirme ce que tous les congolais savent i.e. le trucage de ces élections que sassou veut maquiller avec des fausses certifications made in oif.

    C’est déjà une victoire que de voir ce fils de satan tenté de s’acheter une crédibilité en faisant appel aux services de la petite dame à seulement quelques jours du 20 mars, alors que c’est depuis des mois que l’opposition réclamaient la certification du fichier électoral.

    si le fils de sassou se lance tête baissée dans cette enième voie sans issue c’est qu’il constate amèrement que le piège de son illégalité se referme derrière lui tel qui croyait prendre s’est fait prendre.

    Bref, ne perdons pas le temps avec l’oif dont je ne trouve aucun intérêt tant elle n’apporte rien aux congolais si ce n’est une chaîne de plus qui perpétue la colonisation.

  25. Anonyme dit :

    RELECHISSEZ LES GARS, EVITEZ LA PASSION, REFLECHISSEZ, ECOUTEZ BIEN LES PROPOS DE MADAME MICHAELLE JEAN. ELLE REND D’ABORD HOMMAGE AUX MORTS CAR ARPPELANT LA MORT D’OCTOBRE 2015, ELLE PRECISE BIEN QUE LE PRESIDENT KAFANDO NE VIENT PAS EN TANT QU’OBSERVATEUR DES ELECTIONS MAIS POUR APAISER. EN FAIT KAFANDO VIENT FAIRE DES PROPISITIONS DE SORTIE A SASSOU, KAFANDO N’EST PAS L’ENVOYE DE MICHAELLE JEAN MAIS DE HOLLANDE, LA FRANCE SAIT QUE SASSOU C EST FINI, LES IMAGES DU MEETING DE MOKOKO A PONTON A ACCELEFRE LES CHOSES. LA FRANCE SAIT QUE L’INSURRECTION POPULAIRE EST INEVITABLE SI SASSOU TRICHE, ELLE NE SAIT QUE L’INSURRECTION SERA GENERALE, C’EST LA RAISON POUR LAQUELLE KADFANDO A POUR MISSION DE DIRE A SASSOU DE CEDER, QUE C’EST FINI POUR LUI ET LUI PROPOSER UNE PORTE DE SORTIE. TOUS LES SERVICES SAVENT QUE SI SASSOU TRICHE IL SERA BALAYE, C’EST LA RAISON POUR LAQUELLE ON LUI CHERCHE UNE PORTE DE SORTIE POUR EVITER LE BAIN DE SANG, D’AUTANT QUE LE LOBBY DE L’ARMEE FRANCAISE COMPOSE DE PLUSIEURS SAINT CYRIENS EXIGE LE DEPART DE SASSOU. SASSOU VEUT REFUSER LE VISA A KAFANDO PARCE QU’IL SAIT QUE CE DERNIER EST ENVOYE PAR HOLLANDE. SI SASSOU PERSISTE DANS LA CONNERIE C’EST A DIRE TRICHER ET TIRER SUR LE PEUPLE IL CONNAITRA LE SORT DE KADAFFI, J’AI DIT. DONC LES GARS EVITER LA PASSION, VOUS CRITIQUEZ MICHAELLE JEAN POUR RIEN, C’EST VRAI QU’ELLE EU DES POSITIONS CONDAMNANBLES SUR LE CONGO BRAZZA, MAIS LA ELLE NE SERT QUE D’INTERMEDIAIRE ENTRE HOLLANDE ET KAFANDO. ABOU OOH MPIA.

    LES GARDS, FAITES LA POLITIQUE, COMPRENEZ LES ENJEUX, SASSOU C’EST FINI, MEME L’ANGI+OLA N’EN VEUT PLUS;

    JE DORS TRANQUILLE AU CANADA, J’AI VENDU MON MOBILIER ET MA VOITURE CAR JE RENTRE DANS DEUX SEMAINES SERVIR MON PAYS AVEC A SA TETE YANDI MOSI MOKOKO.

    MOKOKO AKANGUI MASSOLO

    J’AI DIT

  26. Anonyme dit :

    meme l’Angola ne veut plus de Sassou

  27. Ba Nullistes dit :

    Ba koma pé ba bololaits.
    Ata cocoti yo kopola, bato ba voté kaka po na bango. SOMO! Intransigence bien ordonnée ata moké té. MAWA!

    Kasi, le 20 Mars, na sima, posa ya koléla pé ko boma nzoto — Con-go bébisa houuuuu-hou, Con-go bébisa’ ahhh…

    Po na bisuivra-suivra ya bawoumbu ya sé: PFFF!!!

  28. Ba Nullistes dit :

    Bon, Est-ce que Kafondo élingui koloba: KAFOumba ya NDOki?

    Sika’ oyo to ko yéba soki tata wana, tata moko ya bien to ya mabé!

    Kuna pé, yo pé Michaëlle Jean, KANGA MASSOKO, zabolo-makako akota té.

  29. Anonyme dit :

    Rumeurs … Rumeurs quand tu nous tiens !!!
    Des supports de Monseigneur Milandou font courir des bruits par lesquels il y aurait eu tentative d’assassinat à l’encontre de celui-ci de la part du pouvoir … mais ou va se nicher la désinformation c’est d’un ridicule alors que ce monsieur Milandou a depuis toutes ces années partagé le quotidien de la famille sassou en toute connaissance de cause sans se soucier aucunement du peuple alors que sa place devait être près des plus démunis.

    Mais peut-être sent-il lui aussi le vent tourné et cherche t-il à se refaire une virginité en laissant ou fabricant des rumeurs pouvant lui servir le moment voulu de caution morale.
    Depuis 32 ans de collusion avec cette famille mafieuse l’église du Congo connait parfaitement la situation et l’accepte donc par cette position elle participe à cette dictature.

  30. Mark dit :

    La mission de Kafondo est de couvrir la fraude de Sassou. Un montage de Francois Hollande. L’haitienne Michaelle Jean n’est qu’un instrument que la France utilise. Kafondo dira par la suite que l’election presidentielle s’est bien passe au Congo-Brazzaville. L’Haitie est un pays instable. Pourquoi Michaelle Jean n’envoie pas des observateurs de la francophone dans son pays a la con?

  31. le fils du pays dit :

    Je vais être très bref,l’organisation internationale de la francofolie ce machin n’est qu’un instrument de l’empire français.Un appendice au service de l’empire français.L’argent du Congo que Mr Sassou( le valet de l’empire français) vole et redistribue a ses maitres en guise de corruption comme prix a payer pour son maintain au poste de gouverneur noir -serviteur.Il appartient aux Congolais de s’affranchir de la france et de son valet d’eux memes en conjuguant leurs intelligences et leurs propres moyens militaires.Les Congolais n’arracheront le Congo des griffes de la france que par la force brute des canons.Les Congolais doivent impérativement s’affranchir de la france par la méthode Algérienne(militaire) c’est l’unique voie pour la liberté.Jeunes Congolais,préparez vous a prendre les armes pour libérer le pays qui est sous l’emprise de l’empire français et son pantin Sassou.

  32. VAL DE NANTES A KAF ET A JEAN dit :

    KAFAR ET JEAN MEME LIT , LE CONGO N’en a rien à cirer , qu’ils nous laissent tranquilles , on est très concentré sur notre succès de dimanche.
    A MOINS QU’ILS EMBARQUENT et SASSOU ET SON CLAN A LA FRANCOFOLIE .
    LE CONGO SE PREPARE A FETER L’ ARRIVEE PRECOCE DU PRINTEMPS .SI TANT EST QU’il existât au CONGO .

  33. WILLIAM dit :

    En tant que descendante des noirs africains déportés aux Amériques et aux Antilles, cette charmante dame sait que le peuple congolais est souverain et qu’il tient à l’Indépendance de son pays acquise de haute lutte. On le dira jamais assez: nous ne sommes pas des occidentaux, nous autres sommes des Bantous. Nous sommes les dignes ambassadeurs du Lingallaphonie-Kikongophonie dans le monde. Le Congo est en plein processus de développement socio-économique, c’est est un pays un peu spécial, tout y est encore très sensible.

    L’UE et l’OIF doivent marchés sur des œufs, à chaque fois que leurs émissaires fouleront le tarmac de Maya-Maya. Nous saluons leur ferme volonté de promouvoir les valeurs républicaines de paix et d’unité. Cela étant, la présence d’observateurs de l’UA est souhaitable, car les congolais tiennent à affirmer haut et fort leur attachement aux idéaux du panafricanisme. Nous ne sommes pas des francais, nous autres sommes des congolais. La france restera cependant un partenaire important, quelle que soit l’alternance. Prétendre le contraire dans le confort et l’hystérie collective des réseaux sociaux est démagogique. C’est du populisme tropical, de la fanfaronnade youtubiènne, de l’agitation facebookiènne.

    A propos du nouveau concept culturel Lingalaphonie-Kikongophonie, il est flatteur de savoir que l’ambassadrice des USA parle le mythique Lingala. Est ce un hasard que les officines de l’Amérique-A-Fric optent pour une telle option linguistique ? Au delà de toute considération, c’est aussi la preuve de la puissance de nos langues ancestrales que les étrangers et les occidentaux étudient en catimini. Certes avec des arrières pensées hégémoniques, « Soft Power » impérialo-anglo-saxon oblige. Reste à savoir pour quoi aucun diplomate à Brazzaville ne parle le légendaire Kikongo, sachant que nous possédons deux langues nationales officielles qui font la fierté et la renommée internationale du Congo Un et Indivisible.

  34. Bouétafogo dit :

    La question ne devrait pas être posée, pourquoi ? Mais parce que michaêlle jean a été imposée par françois hollande contre la volonté de beaucoup de nos roitelets africains, avait-elle le cran pour battre Henri Lopez , la réponse est non. Bon, le reste tout le monde le comprendras aisément. Elle fait à la lettre la volonté de celui qui l’a placé là où elle n’aurait peut être jamais été choisie.

  35. ekolo dit :

    Les 5 candidats du changement devraient donc exiger, comme au Bénin, un renforcement du climat de confiance qui passe par des fouilles systématiques à l’entrée des bureaux de vote. A Cotonou, Boni Yayi, président sortant, a été fouillé devant les caméras de télévision et de nombreux témoins, avant d’avoir accès au bureau de vote. Montrer ainsi patte blanche serait une garantie d’équité.

    Au cas contraire, le président de chaque bureau de vote devra faire estampiller les bulletins en amont du processus, dans le bureau de vote.

  36. Anonyme dit :

    LE NGUILISME

    DECLARATION A L’OCCASION DE LA RENCONTRE AVEC LES CONGOLAIS A PARIS

    Mesdames

    Messieurs

    Chers Compatriotes

    Camarades et Amis

    Les premières semaines d’un été souriant ici, ne veulent rien dire dans notre pays le Congo ; si ce n’est l’image simple du temps qui passe, qui devra nécessairement laisser la place au temps du retour à la liberté dans la dignité.

    Que peuvent penser aujourd’hui nos compatriotes restés au pays, victimes d’une dictature odieuse, sinistre ; et ceux éparpillés sur tous les continents, exilés malgré eux, rongés par l’angoisse de la précarité, qui ont fui les violences du coup d’état et de la guerre que la dictature a imposée aux populations.

    Ils sont tous avec nous des victimes oubliées de la communauté internationale et de ses organisations qui, pourtant s’investissent souvent de façon conséquente dans la résolution des crises qui se produisent dans la plupart des régions du monde, notamment en Afrique sud Saharienne.

    Où sont donc passés les grands principes de la morale et de la solidarité internationale. Pourquoi cette obstination à vouloir ignorer la crise longue et douloureuse qui mine le Congo-Brazzaville, et qui tire honteusement et dangereusement l’Afrique vers le bas.

    Au nom de quoi l’indignation serait-elle sélective, au point de faire oublier notre martyre et lui préférer les situations de crises souvent moins préoccupantes ! Contre l’horreur, il ne peut y avoir deux poids et deux mesures.

    Comment l’Union Européenne, championne de la défense des droits de l’homme peut-elle encore composer avec le dictateur de Brazzaville, le fossoyeur de nos légitimes espérances qui cloue au sol l’avenir de tout un peuple ; en déclarant par la voix d’un de ses représentants que la farce électorale grossière que le pouvoir veut faire avaliser le 12 juillet 2009 n’est pas une priorité.

    Notre pays apparaît aujourd’hui comme une anomalie de l’histoire de notre temps, victime du sacre international de l’iniquité.

    Le pouvoir de Brazzaville croit encore tirer avantage de cette situation rendue ambiguë ; il met tout en œuvre pour se construire un nouvel espace qu’il a baptisé « les chemins de l’avenir » après la faillite largement avérée de «la nouvelle espérance».

    Tous les opportunistes de divers horizons se bousculent au portillon de la résidence du dictateur de MPILA, tentant avec frénésie, de se faire adopter pour le parcours de la nouvelle avanie.

    Les élections, rien que les élections, crient-il avec la dernière énergie, pour mieux se faire remarquer, chacun pour son compte, par le tout puissant commandeur des légions de la barbarie. Et pourtant tout absolument tout nous interpelle notamment les nombreuses déviances sécuritaires et gestionnelles qui ont généré et amplifiés le lourd gâchis actuel ; et depuis quelques semaines, la longue transhumance dans l’angoisse des populations qui fuient Brazzaville pour les villes secondaires et les villages de l’intérieur, toutes les régions confondues.

    Chers Compatriotes, Camarades et Amis,

    Le Congo-Brazzaville est sous anesthésie générale, parler aujourd’hui des élections qui sont en temps normal, l’expression naturelle de la souveraineté du peuple est absolument surréaliste.

    Comment peuvent elles avoir lieu et se conformer aux règles normatives de transparences et de justesse ; alors que les questions essentielles permissives de leur déroulement convenable ne connaissent même pas un début de règlement notamment :

    1 – Le retour sans condition de tous les exilés politiques ;

    2 – La réconciliation nationale absolument inclusive, telle que prévue à l’article 13 de l’accord de cessez le feu et de cessation des hostilités du 29 décembre 1999 ; devant permettre de redéfinir de façon consensuelle les nouvelles règles de la vie politique démocratique nationale

    3 – La réinstallation et la sédentarisation dans leur lieu d’origine des populations encore entassées dans des sites insalubres dans leur propre pays surtout au Pool et dans les régions du Sud-ouest du pays.

    4 – Le désarmement de toutes les milices, le ramassage des armes sous l’égide d’une force internationale de l’ONU, pour garantir la sécurisation des populations et la libre circulation des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire national.

    5 – La définition et la durée des missions de la transition démocratique consensuelle pour principalement élaborer et adopter une loi électorale acceptée par tous et la mise en place d’une commission électorale indépendante, avec l’aide de l’ONU de l’UA et de
    la Cour internationale de justice.

    Chers Compatriotes, Camarades et Amis

    Nous devons tous nous mettre bien en mémoire, que le devoir minimal de la classe politique n’est pas et ne peut pas être de détruire le bien dont le peuple souverain lui confie la gestion pour un temps défini, mais de le bonifier, en privilégiant la paix, car elle n’a pas de prix, l’unité du pays, pour la démocratie et le développement.

    Parce que la politique se définit fondamentalement comme un lieu de dialogue absolument inclusif, la marche au pas de charge à contre courant du pouvoir putschiste et son obstination aveugle à refuser toute possibilité de dialogue absolument inclusif, aujourd’hui indispensable pour l’avenir de tous est absolument contre productive pour le pays et pour l’histoire.

    Ne croyons pas, surtout pas un seul instant, chers compatriotes, chers amis, que vivre l’anomalie circonstancielle actuelle en étant abandonnés de tous est une fatalité pour notre pays et ses populations.

    C’est au contraire une formidable opportunité qui nous oblige à puiser tout au fond de nos forces pour exister, nous affranchir de bien de pesanteurs historiques et psychologiques ; confirmant ainsi le dicton bien connu : aide toi et le ciel t’aidera.

    Ce qui compte aujourd’hui, au bénéfice de l’immense majorité de nos concitoyens, c’est sortir nécessairement du système politique anachronique actuel qui régimente le pays depuis douze ans.

    Ceci rend absolument inévitable et impérative la transition démocratique consensuelle, pour réconcilier profondément le pays ; ramener la paix véritable et durable, réhabiliter la solidarité nationale.

    L’année 2009 devrait, si vous voulez bien, je le souhaite de tout mon cœur, voir se mobiliser enfin de façon significative tous les patriotes et démocrates congolais contre l’horreur qui s’est trop longtemps installé à Brazzaville.

    Comment en cette période ne pas nous remémorer le sacrifice de tant de nos compatriotes tombés pour nous permettre de poursuivre le combat pour la liberté et la démocratie.

    Efforçons nous de bien garder dans notre for intérieur leur exemple qui devrait nous servir de boussole dans toutes nos initiatives pour la reconquête de nos libertés et de nos droits légitimes.

    Le changement majeur que nous voulons pour le pays et que les populations exigent de nous tous, de façon pressante, contre y compris la trahison de bon nombre de leaders nationaux est un processus global, adapté et consensuel qui doit modifier profondément le système de référence de notre pays, pour le conformer au modèle de notre temps fondé sur la modernité, l’ouverture au monde par un partenariat dynamique gagnant-gagnant, qui tienne compte de notre souveraineté et de la volonté des congolais acteurs de leur propre devenir, dans la promotion de la démocratie et du développement.

    Dotons-nous de courage, chers compatriotes, chers amis ; débarrassons nous du joug de la peur déraisonnable, des doutes aussi parfois, préparons nous au partage de l’incroyable joie que sera notre renaissance.

    Que passe l’orage qui nous condamne à l’exil et nous saurons, je le sens, je le sais, je le veux, tous ensemble, reprendre la route du progrès.

Laisser un commentaire