Marc MAPINGOU s’exprime sur le conflit post-électoral, sur l’ambiguïté de Parfait KOLELAS et Pascal TSATY-MABIALA…

[embedplusvideo height= »390″ width= »640″ editlink= »http://bit.ly/1SQzG3H » standard= »http://www.youtube.com/v/u1eDOls8Tsg?fs=1″ vars= »ytid=u1eDOls8Tsg&width=640&height=390&start=&stop=&rs=w&hd=0&autoplay=0&react=1&chapters=&notes= » id= »ep3484″ /]

Victoire volée, telle est la description que fait Marc MAPINGOU du sacre de Denis SASSOU-NGUESSO à la présidentielle du 20 mars 2016. Il critique la décision de Parfait KOLELAS d’avoir recouru à la Cour Constitutionnelle aux ordres du pouvoir de Brazzaville. Il charge Pascal TSATY-MABIALA sur sa décision de prendre acte de la victoire du tyran, et exhorte les Congolais à continuer le combat contre la dictature de Brazzaville !

Diffusé le 15 avril 2016, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Interview, NOS VIDEOS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

53 réponses à Marc MAPINGOU s’exprime sur le conflit post-électoral, sur l’ambiguïté de Parfait KOLELAS et Pascal TSATY-MABIALA…

  1. VAL DE NANTES, dit :

    En raisonnement mathématique ,KOLELAS , a tort de cautionner l’avis de la cour constitutionnelle ce qui ipso facto , le conduit logiquement à reconnaître la victoire du tricheur SASSOU .
    Cette litote étourdissante , plombe sa carrière politique .La veste politique lui semble plus ample que ce qu’il vaut réellement .
    A, lui de se crever la cervelle , pour rassurer; au tant que faire se peut ces électeurs ,qui prônent l’alternance politique dans notre pays .
    Un leader politique se doit de calibrer et de soupeser ces propos , avant de les officialiser .Se dédire sur un sujet hautement important ,qui engage la destinée d’un pays , relève d’un amateurisme politique .
    Du présidentiable , à la validation du tricheur , il y a lieu de consulter un psychiatre .
    Quand à TSATOU MABIALA , son enterrement politique est acté .

  2. sitou Mpaka dit :

    Cher frère Mapingou , j’apprécie beaucoup votre lucidité car l’arrivée du général Mokoko , nous a permis de démasquer cette entreprise mafieuse composé de Parfait kolélas , Tsaty Mabiala, Anatole Milandou et leur mentor sassou ! car aujourd’hui la déchéance de sassou connait un bon début d’exécution ! Nous devons tenir bon ! Ils nous restent encore quelques bonnes volontés comme Monseigneur PORTELLA , le Général MOKOKO, le professeur BOWAO et le frère NTOUMI qui sont résolument déterminés aux côté du peuples congolais qui subissent les bombardements de Sassou dans le pool ! Le départ du fou furieux sassou j’y crois c’est question de temps ,car situation n’est plus tenable et les enfants kolélas et Tsaty Mabiala devraient êtres interdit de refaire la politique dans notre pays car ils sont complices de sassou !!!

  3.  » Quand à TSATOU MABIALA , son enterrement politique est acté . »
    Pourquoi pas celui de Kolela? C’est bien lui qui est allé à la cour constitutionnelle de sassou, n’est-ce pas?

    Pierre Moukala,

    Ce que je te disais commence à prendre corps. Du Pool, c’est maintenant le sang des ressortissants du Grand Niari qui est recherché. Par petite touche, ils nous annoncent que les gens de la Bouenza viennent en aide à Ntumi. De fil en aiguille, ne soyez pas surpris que Kingoué et les villages environnants soient attaqués.

    À mes frères et soeurs du Grand Niari, ouvrons bien les yeux. Ils veulent foutre le bordel pour créer des troubles chez nous.

    Mapingou, le Grand Niari n’est pas à vendre! Si tu veux introduire le loup, et bien va le faire chez tes nouveaux patrons. Nous ne sommes pas des paillassons sur lesquels d’autres viennent essuyer leurs pieds.

    Nous ne sommes pas des faire-valoir. Créez votre propre parti. Laissez l’Upads et le Mcddi tranquilles. Vouloir grandir en essayant de rabaisser autrui n’est pas de la politique. C’est du sassouisme.

    Aux gens du Grand Niari, en ces temps troubles où nos frères et soeurs sont victimes d’un second génocide, notre devoir est de leur venir en aide et d’être très vigilants. Nous avons été victimes de génocide, entre autres, par la faute des nôtres qui travaillaient pour nos bourreaux. Ils sont de nouveau à la manoeuvre pour créer la zizanie et le desordre chez nous.

    Attention, attention! Ouvrons les yeux. Chassez tous ceux qui veulent nous opposer pour les intérêts de leurs nouveaux maîtres. Nous ne sommes pas à vendre. N’oublions pas nos génocidaires. Ceux des nôtres qui travaillent pour ceux qui nous ont tué et tuent ou veulent nous prendre pour chair à canon sont nos ennemis et non nos frères. Mapingou en est un. Ne le suivez pas. Lui et ses nouveaux maîtres n’ont qu’à aller foutre le bordel chez eux.

  4. Aux filles et fils du Pool, vos seuls frères et soeurs sont les gens du Grand Niari. Les gens du Grand Niari, vos seuls frères et soeurs sont les gens du Pool. N’oubliez pas d’où vous venez. Ensemble, vous êtes, ensemble, vous serez.

    Ils ne vous aiment pas. C’est pourquoi ils sont contre Kolela et Tsatsy, contre le Mcddi et l’Upads qu’ils veulent détruire.

    Quand le génocide a commencé, ils se souciaient d’abord de leur petite personne. Notre sort était leur dernier souci. Ce sont ces mêmes personnes que l’on a vu avec Loïc Le Floc Prigent, ancien Dg d’elf Aquitaine.

    Elf Aquitaine qui avait fait le coup d’état contre Lissouba en plus de nous tuer. C’est ce même Le Floc Prigent qui s’affiche avec Mapingou, mange avec lui. Et il veut nous mentir qu’il est de Lissouba. Comment peut-il être à la fois de Lissouba et ami de son ennemi? Comment peut-on être pour le Congo et être l’ami de celui qui a fait un coup d’Etat contre Milingo et les institutions de la transition?

    Pour ne pas mettre les bâtons dans les roues de l’opposition, je m’abstiens de révéler certains complots ourdis par certains membres de l’opposition contre d’autres.

    Mapingou, parle-nous de ton frère diplomate. Comment un tel lissoubiste a pu être si haut placé dans un milieu hautement mbochi? Quel a été ton rôle dans tout ça? Cela se passé a même moment que Tchibota te fait cadeau de bureaux dans des quartiers chics de Paris, après ta danse du ventre à Brazza lors de votre machin de forum bidon.

    Bref, Mapingou, laisse les Nibolek et leur UPADS tranquilles. Ils sont déjà préoccupés par le génocide dont sont victimes leurs frères et soeurs du Pool, alors me vient pas ajouter. Créez votre parti avec tes nouveaux maîtres.

    Nous voulons de l’Unité nationale, mais jamais au prix de nos vies! Si tu crois vouloir opposer de mouveau les fils et filles du Pool contre ceux du Grand Niari, c’est peine perdue.

    Mapingou, votre rêve C’est quoi? Obtenir le vote de l’Upads pour battre Kolela. Ce sont vos petits calculs à la noix. Eh bien, nous ne sommes pas des paillassons ou des marche-pieds. Nous vous disons non! Trois fois non! Créez votre propre parti pour réaliser vos desseins, et ce en mobilisant vos propres partisans. Nous disons non à la manipulation. Les gens du Pool ont le même sang que ceux du Grand Niari.

    Mapingou, nous t’avons à l’oeil.

  5. Mwangou dit :

    Bjour!
    ce sont les Congolais qui ont droit de savoir « qui est qui » et non pas seulement les gens du Grand Niari et du Pool….Ainsi donc, pour ce faire, il est aussi normal que les gens apprécient les propos des hommes qui se veulent politiques…Quand on repart à la CNS, on se rend compte qu’on aurait dû se méfier de trop ménager les uns et de s’être laissé enfermer dans un fanatisme nuisible. En faisant un parallèle avec le Bénin, c’est cela qui a fait que ce pays nous donne des leçons de démocratie aujourd’hui…

  6. Anonyme dit :

    « Lu pour vous »

    Le plus grand succès de Denis Sassou Nguesso est d’avoir infantilisé les Congolais en leur déniant le droit de penser et organiser leur avenir commun. Il a créé artificiellement deux Congo en instrumentalisant les différences ethniques afin de tuer dans l’œuf tout désir de changement et toute alternance politique.

    Contesté pour l’arbitraire de son pouvoir, la corruption et la concussion des cadres qu’il a choisis, l’arrogance de son clan familial que la captation des ressources minières nationales a enrichi, Denis Sassou NGuesso est aujourd’hui très impopulaire. Mais il n’en a cure. Président il était, président il est, président il sera. L’homme qui voulait être roi l’a décidé ainsi.

  7. OUI, TOUS LES FRONTS SONT PERMIS, L'ESSENTIEL QUE SASSOU TOMBE ET BIEN PROFOND dit :

    Il faut demander au niveau européen et au niveau des usa des régimes de sanction à l’encontre des personnalités qui sont impliquées, à la fois dans la répression et dans la manipulation du processus électoral au congo brazzaville.

  8. S. NKALA dit :

    Très bonne analyse de M. Mapingou, en cohérence avec ses réserves d’avant le scrutin, sur un système tenu par des « non civilisés »; analyse tout à fait à l’antipode du fanatisme de « Londi et OYESSI », mais à l’opposée du messianisme de Bakala Telema prenant une capitulation pour une bonne décision.

    Il faut donc tirer les leçons de l’épisode qu’on aurait pu éviter, se focaliser sur les énergies positives et stables, redéfinir les plans d’actions, en laissant de coté les canards boiteux.

  9. A CE NIVEAU DE TRAHISON, LA QUESTION EST DE SAVOIR QUI DE KOLELA ET DE MABIALA SERA PREMIER MINISTRE??? PATRIOTE ATTERRE dit :

    L’Histoire du Congo va s’engager dans un tournant dangereux pour au moins 15 ans…. Et Les générations futures jugeront notre lâcheté avec sévérité!!!

  10. Bouétafogo dit :

    La politique comme mon grand père, c’est le mensonge. Comment le savoir, seul le temps nous le dira. Sauf que le temps ne joue pas en notre faveur. Les hommes politiques du Congo-Brazzaville deviennent et sont toujours mystérieux. Aujourd’hui les masquent tombent. A qui faire confiance, c’est vraiment dur. Nous plébiscitons, nous applaudissons, au finish nous sommes très déçus. C’est vraiment dur de faire la politique, participer c’est encore pire.

    Regardez ces patelins, ces valets-locaux de l’impérialisme, leur maitre à décider qui ont pris rendez-vous à Brazzaville ce samedi 16 pour l’investiture de sassou, hollande n’y sera certainement pas, mais une présence invisible (il se cache sous la jupe de michaelle) puisqu’elle sera certainement de la partie.

    Puisque la politique enrichit l’homme, eh bien, tout le monde veut faire la politique même les plus piètres citoyen. Tout le monde veut parler, même ceux qui n’ont rien à dire, ils oublient que le silence est d’or.

    Moi, président, ma première mesure, rendre l’activité politique sacerdotale. Regardez les budgets de ces structures politiques, ça donne le tournis. Alors que le Congolais lambda manque de tout. Les gens doivent travailler, la politique devra être une activité secondaire, j’en suis certain que ça diminuerait les appétits, les traitrises et les démagogues de tout poil.

    Comment se fait-il que des gens deviennent riche en ayant pour activité, la politique. L’argent détruit ce Congo, quelqu’un qui prend la parole, on fait taire ou on fait faire des choses aux gens parce qu’au finish, il y a le pactole. Que font nos « honorables » députés, « vénérables » sénateurs quand les populations sans défense sont bombardées à l’arme lourde, rien. Ils sont grassement bien payés. Ils ne pensent qu’aux prochaines plénières pour se faire pleins les poches. Des titres pompeux uniquement pour saigner les finances publiques. Nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge.

  11. VAL DE NANTES, A KOLELAS ET, A NTSATOU où la faim dit :

    Que l ‘alliance IDC FROCAD se raffermisse ,face aux multiples tentations de désunion , dont elle fait l’objet de la part de ce pouvoir abscons .
    Leurs postures des présidentiables ne peuvent se monnayer , car elles portent l’onction populaire. Toute forme de soumission à l’égard de SASSOU , signerait leur carrière politique .L’alternance politique , à laquelle aspire le peuple congolais n’est pas personnifiée et donc un compatriote d’où qu’il vienne , pourrait en être l’incarnation .
    C’est ainsi que les élucubrations humorales , de KOLELAS et la vie de bâton de chaise politique , de TSATOU MABIALA ,auront peu d’impact sur l’irrésistible envie de changement politique exprimé , par ceux dont les conditions sociales , ressemblent à celles des esclaves des chefferies villageoises .
    Que ceux qui , par malice , secouent la fibre patriotique , à des fins matérialistes et hédonistes quittent le navire IDC FROCAD.Car , cette figure binaire est le symbole de la conquête du pouvoir par le peuple et pour le peuple .Nous avons inscrit notre bataille dans l’intemporalité .

  12. OYESSI dit :

    VAL De NANTES, Mpaka et Mwangou ont tout dit. Les discours pour discours ne servent plus à rien.
    Je voudrai seulement demander à mon petit frère Mapingou s’il ya le plan B puisque le plan A était de se faire lire et la victoire a été volée.

    Vous qui aviez tant de relations, que faisons nous maintenant. C’est de vous que nous attendons les solutions puisque vous êtes dans les sécrêts de Dieu.

  13. ML dit :

    Il faut laisser l’affaire d’élections. Il faut parler de la victoire volée. Il faut exiger desormais la départ sans conditions du dictateur, genocidaire, terroriste Sassou Nguesso et sa clique pour génocides, crimes contre l’humanité. . Il faut parler haut et fort des bombardements, du génocide dans le Pool, des exécutions sommaires, répressions, arrestations arbitraires, des populations envoyés de nouveau dans les forêts dont Sassou Nguesso, Ndengué n’ont jamais cessé de parler , des cadavres jetés dans le Djoués ou enterrés dans les fausses communes. »Il est difficile de comprendre slence du gouvernement français. Il est inconcevable que la France, qui prétend faire la guerre contre le terrorisme et continue à prêter main-forte militairement à une forme de terrorisme d’Etat qui est pratiquée par le gouvernement congolais. » Et que les médias de cette France continuent de le présenter le génocidaire, le terroriste,l’hitler de l’Afrique Sassou Nguesso comme le vainqueur de l’élection présidentielle alors qu’en vérité ce dernier a été éliminé dès le premier tour. Sassou Nguesso serait’il l’arbre qui cache la forêt? La forêt c’est la France? Les médias de la France en géneral, Hollande, son gouvernement sont’ils conscients qu’en gardant le silence, en restant dans l’inaction, en fesant le jeux de Sassou, qu’un sentiment anti-français est capable de se développe au Congo, en Afrique pour avoir accordé le blanc-seing à sassou Nguesso pour massacrer le peuple. Il est entre autre, difficile de concevoir l’attitude de la communauté internationale qui parle des droits de l’homme et reste sans riposte réelle contre les hélicoptères qui sèment la terreur et la mort au Congo, contre la terreur, le génocide, contre le massacre des populations sans défense,perpétués par les mercenaires, la garde républicaine de Sassou Nguesso, les miliciens de Ndenguet et de Mouagni. « L’attaque démarrée le 4 Avril 2016, en se servant d’un contexte de diversion de l’opinion nationale et internationale pour exécuter son acte de forfaiture présentée comme une pseudo insurrection des ex Ninja du Pasteur NTUMI ».http://www.dac-presse.com/actualites/a-la-une/politique/3021-la-bouenza-attaquee-pour-avoir-secouru-les-sinistres-du-pool.html
    Pendant que les populations du Pool meurent sous les bombardements des helicoptères du tyran,du fou de MPILA de ses gangs qui sème la terreur au Congo, »quadrillent, encerclent, enlèvent, arrêtent, assassinent et exécutent froidement les jeunes et les opposants,les grands pays démocrates se permettent de cautioner du bout des lèvres la réélection d’hitler de l’Afrique par la présence de leurs diplomates de prendre part à l’investiture de Sassou Nguesso, au lieu de prendre une nette position pour combattre un system qui a toujours proné la violence, la repression aveugles . Sassou Nguesso un criminel, dictateur, génocidair, terroriste que chaque democrate doit à tout prix combattre. Sassou parle des Ninjas qui ont les attaques. Entendons nous bien. Les Ninjas de Ntoumi qui était d’ailleurs sa fabrication n’existe plus depuis 2007. Qui a commencé à tirer sur les enfants, les civils pendant la bataille de non changement de la constitution du peuple? Ce n’est pas Sossou Ngeuesso auteur des massacres de disparus du Beach qui recommence le genocide commencé en 1998 jusqu’en 2003?

    QU’à cela ne tienne.Le peuple congolais doit prendre le destin en main et continuer son combat pour le départ du criminel, dictateur génocidaire et sa clique.

  14. le fils du pays dit :

    Peuple Congolais ne compte sur personne pour sa liberation.
    Les Congolais doivent méditer sur ceci:
    L presse n’est sous la dependance que des directeurs de journaux.quand a ces derniers,ils sont pour la plupart sous la dependance des Rothschild,des établissements financiers et de la franc maçonnerie ce qui est tout un dixit Nicole Guihaume.La banque BNP Paris bas et la banque lazard vous dit quelque chose?.BNP(B=Ben,N=Niel et P=Mathieu Pigasse,financier du parti français PS et frère de Jean Paul Pigasse,pilleur-vautour autour du chef du cartel d’Oyo,l’argent vole du Congo est investi dans ces banques)Jens Ivo Engels,écrivain et historien Allemand déclarait que: Dans la recherche historique la france a toujours été le pays le plus corrompu d’Europe donc pas étonnant que la classe politique française soit corrompue.
    Le professeur John Hendrix Clarke déclarait que:L’oppresseur ne donne jamais a l’opprimé de façon consciente et délibèree les instruments de sa liberation.
    Donc battez vous seuls,allez pas chercher les nouveaux.

  15. Guy Grenardin MILANDOU dit :

    Mr Marc MAPANGOU , vous ne changerez point , car vous ne comprenez rien quant aux enjeux politiques concernant notre pays . Le temps n’est plus à jeter l’anathème ou le discrédit sur tel ou tel candidat de l’opposition . La situation actuelle est que SASSOU a volé la victoire électorale du peuple d’une part , et d’autre part aujourd’hui , il va prêter serment . La question que le vaillant peuple congolais se pose, est de savoir quelle est la NOUVELLE STRATEGIE à adopter , car la LUTTE doit continuer . Mr MAPANGOU , arrêtez de faire de la diversion , car les CONGOLAIS savent ce que vous avez été au niveau politique , et ce que vous êtes actuellement .

  16. congo na bisso dit :

    non et non le succes de sassou nguesso c’est pas la division mais plutot ses le soutien qui lui aporte la France le premier ennemis du congo c’est la France une partie de economie Francais tourne grace au richesse du congo- brazza le congo a le meilleur petrole au monde sassou est aimer par la France parce que sassou apesa atalate’ sassou l’avais bien dit lui meme a TV5monde qu’il etais la au pouvoir pour proteger les interest Francais et non congolais il faux cree tout les moyens pour empecher les compagnie petrolier de travailler librement au congo et aidez les enlevements des agens petrolier surtout ce de TOTAL & ENIS le NIGERIA la fait et aujourd’hui les resulta sont la vive le congo vive la revolution pour la solution finale

  17. Mapingou est un pique-assiettes qui mange à tous les rateliers, un obligé de Bernard Bongo, son agent immobilier , et des sassou tchibota, les tchikouessi.

    Avec Mokoko, il croyait trouver un nouveau filon d’or pour se faire plein les poches. Il est nul. S’il était quelque chose, ça se saurait. tout ce qu’il fait n’est guidé que par l’argent.

    Qui peut citer les realisations de Mapingou? Rien!

    C’est quoi être directeur de campagne électoral? Sans lui, Lissouba serait de toutes les façons élu. Alors, quelles sont réalisations? Qu’est ce qu’il a fait pour le Congo? À cette allure, un jour vous allez accorder du crédit au directeur de campagne de sassou.

    Vous souvenez-vous quand Mapingou écrivait que Mokoko était le choix de Lissouba? Vraiment? Mokoko était le choix de Lissouba? Allez sur Zenga Mambu et vous lirez ce delirium de Mapingou. Comment pouvez-vous accorder du crédit aux propos d’un tel individu? À un procès, le juge allait le condamner par manque de crédibilité.

  18. Makoubila-Ma-Mbanza dit :

    Bonjour

    Je pense que la position de Kolelas et de Tsaty est la meilleure dans la configuration actuelle de la politique au Congo.
    Sassou cherche des cibles à détruire. Or, en ce moment, ceux qui lui ont fait électoralement barrage sont essentiellement le Mcddi et l’Upads. Ces deux formations font plus de 60% de l’électorat congolais. Pour le démolissuer infatigable, il n’y a pas mieux qu’eux à détruire pour se faire une place au soleil.

    Rappelons nous que depuis le début de cette épopée, Sassou n’a pas arrêté de titiller ces deux formations.

    En 2013, pour ne commencer que par là, le recensement donne la partie nord plus peuplée que la partie sud. Quand on sait que les régions les plus peuplées sont la Bouneza et le Pool et les villes les plus peuplées Brazzaville, Pointe noire, Dolisie et Nkayi, il est difficile d’accepter que les villette comme Oyo, Makoua, Owando Ewo ou Kellé fassent une population depassant les plus grandes villes. Qui étaitent visés? le Mcddi et l’Upasds principalement

    Le dialogue de Sibiti a ciblé ces deux mêmes formations en les siphonant : l’affaire Landry Kolelas et Kignoumbi.

    Il est sûr que depuis, Sassou attendait une réaction violente de leur part qui lui aurait donné prétexte d’attaquer.

    Le dernier acte est celui qui donne Sassou vaincu à Pointe Noire, Brazzaville, dans la Bouenza, le Niari et le Pool et en même temps le propulse vainqueur à plus de 60%. Même Einstein n’aurait pu résoudre une telle équation.

    En fait, c’était la provocation ultime qui devait mettre le feu aux poudres. Kolelas et Tsaty ont bien coupé l’herbe sous les pieds de Sassou d’où son défoulement sur Ntoumi.

    C’est peut-être du politiquement incorrect mais cette position a été la sagesse qui a évité le bain de sang encore plus grave.

    Kolelas n’a pas fermé la porte. Il a déclaré qu’il en réferrerait à la Cour Africaine de Justice. On verra qui de Kolelas ou de cette Cour sera plus ambiguë.

  19. Bulukutu dit :

    L’inconséquence politique des élites françaises concernant la politique africaine de la france, a déjà fait des dégâts au sein de la jeunesse africaine. La haine anti française c’est déjà une réalité, nul n’est besoin de le démontrer. La france devra en assumer les conséquences. Nous ne reculerons plus.

  20. le yaya dit :

    @Bakala Téléma,
    Vous pouvez peut être faire mieux que Marc Mapingou? Nous avons actuellement besoin des gens qui vont nous ouvrir les portes, mettez vos relations à profit. Merci

  21. VAL DE NANTES, dit :

    Intrigant le comportement politique de SASSOU .Dire que c’est un congolais , il va falloir qu’on nous les prouve .YOULOU , MASSAMBA DEBAT , LISSOUBA, YOMBI ,aucun des quatre, dans leurs pires moments politiques n’avait osé bombarder les régions dont ils n’étaient pas ethniquement proches .Cette différence de comportement ,nous renseigne sur les origines douteuses et complexes qui entourent la personnalité de SASSOU
    Poser des actes , d’une gravité abominable , et s’en mouvoir , sans en exprimer aucune gêne mérite qu’on vérifiât la congolité de SASSOU ;
    Tout lui paraît léger , quelle que soit la gravité des actes .
    D’où cette intrigue insistante , qui puise sa justification dans le manque d’amour de Sassou pour ses compatriotes .
    Conclusion ,SASSOU est fait d’un autre bois , autre que celui qu’on trouverait au CONGO.

  22. Anonyme dit :

    Kolelas n’est il pas libre d’agir ou de penser comme il entend?.
    Pourquoi veux-tu que Mr. Kolelas or Tsaty puissent la vision que vous Mark ou vos leaders?
    Kolelas et Tsaty sont – ils des proprietes prives ou des enfants de Mokoko.
    Okombi etant au front 41 ou il a extermine les gens pendanr la guerre, aujourd’hui Mark vous faites confiance a de telle personne.

    Laissez Kolelas proteger son peuple ou Tsaty le faire. Mr Mapingou ce qui vous anime aujourd’hui c’est un poste ministeriel. Je vous comprends, mais attention.

  23. La lutte continue dit :

    Quelqu’un pour nous faire le point sur la malheureuse et piètre intronisation de l’éternel assassin sassou nguesso?

  24. @ le Yaya,
    Vous me demandez de mettre mes relations à profit. Bonne idée. Mais dites-moi, pourquoi? Pour atteindre quels objectifs? Définis par qui?

    In ne met peut déployer des moyens sans en connaître les fins. Aujourd’hui, l’objectif est faire en sorte que l’opposition, qui incarne la majorité, parle d’une seule voix. Et ce faisant, le jeu de massacre qui consiste à accuser autrui de tous les maux de la terre doit s’arrêter. Le contraire d’une telle posture ne profite qu’au fils de satan.

    Quand on voit Mapingou tirer sur Kolela et Tsatsy, on se demande qu’est-ce qu’il veut obtenir. L’union de l’opposition ? En tout cas, sa façon de faire ne peut que conduire à la désunion. Au Burkina, les opposants savaient ce qu’ils voulaient et ont tout fait malgré les ambitions des uns et des autres. Au Congo, en dépit d’un second génocide en cours, on préfère destabiliser son partenaire dans le vain espour de lui ravir son parti politique. C’est du très grand n’importe quoi!

    Bref, que les membres de l’opposition se resaisissent et arrêtent avec la complotite. En novembre 2015, cette complotite a fait qu’okombi, sans avertir les membres du FROCAD, avait décidé de son propre chef d’annuler la premiere opération Ville Morte du 6 novembre. Le FROCAD était très furieux. Pourquoi Okombi l’avait fait? Pourquoi avait-il joué solo?

    Aujourd’hui, pourquoi reprocher à Kolela et Tsatsy, à tort ou à raison, ce que Okombi avait fait hier? Tous savaient que sassou et ses sbires avaient fui Brazza par crainte de ce qui allait se passer ce 6 novembre 2015. L’échec de cette journée ville morte a donné le temps à sassou de se préparer à muscler sa répression. Peut-être cette opération avortée allait balayer pour de bon ce régime.

    Les patrons de Mapingou n’en parlent pas pourquoi? C’est parce qu’ils en étaient les auteurs?

    Bref, union de l’opposition , oui. Mais dans le respect et la transparence. Les petits calculs à la noix comme celle de Mapingou, celui qui téléphone et envoie des fleurs à tchibota Antoinette à chacun de ses anniversaires, ne fait que le lit de sassou.

    Est-ce que quelqu’un « a vu » le site congopage? On commet le génocide au Pool, il n’y a plus de Simon Mavula. Simon Mavula s’appelle t-il maintenant Simon Avula, l’homme à la bouche toujours pleine? Ah bénooo. Joachim Mbanza a fait des émules, même aux bords de la Seine.

  25. VAL DE NANTES, dit :

    Peu importe le simulacre ,de prestation de serment , devant le drapeau congolais dont il n’a jamais respecté l’esprit ,SASSOU reste illégitime , un coup d’Etat devient légal , pour rétablir la vérité des urnes .
    Nous n’attendrons pas les cinq années ,pour restaurer la vraie démocratie dans notre pays , tous les scénarios d’écourter cette comédie politicarde , au goût mafieux restent sur la table .
    LE CONGO en recherche de président sorti des urnes .Que KOLELAS s’il en est remis , et MOKOKO se préparent , pour le deuxième tour .
    Le reste nous chaut point , c’est la salade D’OYO .LE CONGO N’ A PAS DE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE .Et , nage dans l’ipprésidentialité victimaire .

  26. Jules NGOYO dit :

    Bakala Téléma , l’unité de l’opposition n’existe plus, depuis que certains membre de l’IDC-FROCAD ont décidé d’accompagner le tyran à sa tradition de manipulation et de tricherie.

    Nous avons désormais :

    – La partie dont la radicalité est antérieure à l’apparition de nouveaux courants venus en appui à la contestation du changement de la constitution. Cette partie de l’opposition, refusant toute compromission politique avec Sassou, a perdu Mierassa au passage, pour avoir soutenu une démarche hasardeuse. Ce dernier aeu vraisemblablement un relent de lucidité en n’apposant d’apposer sa marque sur la publication des résultats de la CTE, dont les conditions de traitements ne pouvaient être optimales

    – La partie des oscillateurs, (Tsaty, Kolélas). Ces derniers ont profité d’un électorat sensible à la proximité ethnique pour donner l’illusion d’une popularité, un moyen de s’exhiber devant le tyran. Ainsi, dès les premières heures de la confirmation de la tricherie, il ne reste plus qu’à faire allégeance, pour monnayer sa pseudo popularité contre le bien être de sa descendance

    – Ensuite, il y a le camp des vrais ou faux durs, tout au moins d’apparence (Munari, Okombi, Mokok, Bowao). Le véritable baromètre pour mesurer leur potentiel serait la capacité de passer outre les injonctions du tyran, en engageant une épreuve de force de la rue, à main nue pouvant déstabiliser la machine de répression du tyran. A ce stade, ils ont un gros zéro pointé dans la partie Nord.

    Il est évident que tout ce beau monde ne regarde plus dans la même direction, il faut se mettre à l’évidence qu’il y a lieu de tracer un nouveau schéma.

    La démarche de participer une élection, dont l’issue ne faisait aucun doute reste un échec qui vient d’être confirmer ce jour.

    Il convient de ne plus venir vendre des illusions du genre : « on pourrait compter sur des gens qui reconnaissent la victoire autoproclamée d’un tyran »

    Soutenir l’idée de voir Tsaty et ses militants aller mobiliser des populations à un scrutin organisé par une mafia, pour se faire applaudir à ceux qui ont dit non au 3e mandat, qui se sont fait voler le vote, si ce n’est pas du sadomasochisme, ça ne peut être que de l’inconséquence et de l’opportunisme.

    Autrement, il fallait soit écouter NDZON, soit faire directement compagne avec Mboussi, Kignoumbi ou Anguios. Le tyran leur aurait même donné la liberté de circuler, en plus de l’illusion de paix pour les populations cibles à protéger.

    Pour faire chuter Dracula, si ce ne sont pas des coups de canons, cela doit passer par une prise de conscience des soutiens claniques. Et, c’est un travail qui doit cibler, sinon revenir en premier lieu à ceux qui ont une grande proximité avec l’Oyocratie.

    Tous les autres schémas ne sont que de la branlette.
    Le travail d’une opposition responsable devrait être orienté vers l’organisation d’un nouveau scrutin, après une période de transition échappant au contrôle du tyran.

    Dans ces conditions, beaucoup de choristes pourraient retrouver le chemin des studios.

  27. OYESSI dit :

    @ Bakala Telema,

    J’ai cru comprendre que si le yaya vous demande de mettre vos relations à profit c’est pour vous demander de ne pas critiquer Marc Mapingoumême nul mais qui se bat à sa manière sans que vous n’apportiez une solution alternative à sa médiocrité.

    Mettre vos relations à profits pourquoi et pour atteindre quel objectifs? Vous demandez vous. Eh bien,pourquoi? pour nous aider les congolais et surtout faire en sorte que l’opposition parle d’une seule voix, pourtant vous l’aviez bien compris.

    Pour atteindre quel objectifs? Celui de chasser sassou du pouvoir. Je pense qu’aujourd’hui, nous ne sommes plus à vouloir démontrer ce que valent nos opposants. Le tri est entrain de se faire tout seul.
    Dans les jours à venir, nous en saurons un peu plus et ceux qui ont choisi de faire la politique leur fond de commerce pour manger à toutes les assiettes seront réellement démasqués et éliminés dans la course à la conquête des nos libertés et de la démocartie.

    Merci por la suite de ton post et Jules Ngoyo pour la clarté de son analyse.

  28. Congo : un nouveau quinquennat pour l’émir-président Denis Sassou N’GUESSO, au grand bénéfice de son clan (Vidéos, photos) http://www.mirastnews.com/2016/04/congo-un-nouveau-quinquennat-pour-l-emir-president-denis-sassou-n-guesso-au-grand-benefice-de-son-clan.html

  29. Ni meho dit :

    C’est juste les turpitudes d’un général qui croyait être plus gros que le bœuf.

    C’est juste un groupe de gens qui pensent que la parole de Tsaty Mabiala et celle de Kolelas ont participer au viol par Sassou de la constitution et du vol des résultats réels sorti des urnes. Et de quels résultats parlent-ils, des leurs qui plaçaient leur leader à 39%. Ce travail de sape fera que l’inconscient collectif retiendra que c’est Mokoko qui a été volé de sa victoire. Ce travail de sape suiva été à la base des fissures des manif de Paris ou les panneaux de Mokoko Président posaient problème.

    C’est juste les turpitudes d’un groupe qui pensaitque le moment était venu d’accéder aux affaires. Maintenant que le vrai combat va commencer, vous les verrez se désintégrer. Non ils ne tiendront pas la distance. Par ce que chez ces gens là seul compte le pouvoir Immédiat. Vous les verrez, les uns après les autres se détourner de Mokoko .

    Ce sont des turpitudes des partisans d’un General qui pour se défausser de leur échec mettent tout sur la tête de Kolelas et Tsaty Mabiala, parlant des erreurs de communication. Nous notons que la maison de Kolelas n’a nullement été lapidée par les habitants des quartiers Sud. De quelle erreur de Com parlent ils?

    Nous disons ici que Mokoko dont nous reconnaissons des vraies valeurs chevillées au corps à été surestimé. Maintenant que le ballon de baudruche s’est dégonflé, on fait quoi?

    Mandzimba expliquait sur son FB avoir quitté le Frocad par ce que la nouvelle Constition avait été promulguée et qu’à ce titre elle faisait autorité devrait nous expliquer quoi faire maintenant que Sassou a prêté serment comme nouveau Président de la république.

    Expliquer comme le fait Mapingou que la présence de Mokoko a changé ceci ou cela est insignifiant. La présence de Mokoko avait pour finalité de virer de gré ou de force Sassou. Pour nous tous, hélas Il a échoué. Il faudra malntenant expliquer alors à ses militants de Mvoumvou à qu’il expliquait que s’il avait été là, le 20 Octobre n’aurait pas été le même.

    Quoi faire?
    Il ne reste qu’à faire allégeance à Ntumi pour sauver ce qui peut l’être. Mais est ce donner à tout le monde de vivre en forêt?

    Est ce donner à tout le monde de s’inscrire dans une opposition de longue haleine? Hélas, l’histoire politique de notre pays, de tout temps, nous a montré que seul les leaders du Pool sont en capacité de le faire. Faire haro sur Kolelas sans connaître la suite de son combat est pure méprise. Mais le pool est habitué. J’attends pour part voir la suite. Est-il un roseau ou un chêne. Les semaines qui viennent seront instructifs.

    Mon ADN poolois me fait dire que le vrai combat ne fait que commencer. Les habitués des yaourts, Champagnes, fromages et autres facilités passeront leur chemin…. Le Pool, le vrai, celui des Intégristes, celui des matsouanistes, celui pour qui le NON à l’oppression est chevillé au corps, celui des Bula-Mananga sera de la partie jusqu’à la liberté totale. Celle du Congo Éternel tel que chanté par Franklin Boukaka et
    Jacques Loubelo. Jamais un peuple, toutes générations confondues, n’a autant chanté l’amour du pays, la libération du pays.

    J’ai confiance.

  30. SASSOUFIT,DEGAGE dit :

    Putain mdr,arreter de taper sur KOLELAS,s’il a fait cette déclaration DES BOUT DE LEVRES c’est juste pour éviter le plus grand massacre dans le POOL.Et OUI ça dérange que PAKO arrive en tete des élections.ET oui la campagne de dénigrement de PAKO est mise en place,bravo monsieur.TOUT les bacs +5 par vos plaidoiries vos textes de 50 pages c’est PAKO le coupable.Mais dans les jours avenirs vous allez voir les vrais traitres de notre pays sans PAKO.
    ET oui le PGCC(le plus grand criminel du CONGO) à preter serment face à l’indifférence de ses homologues.Et oui continuer à parler du mal de PAKO.Mokoko ne sera jamais président du Congo,le PGCC EST ENTRAIN DE SACRIFIER L’AVENIR POLITIQUE DE L’HOMME du Nord.Cette apartheid prendra fin un jour comme en Afrique du Sud ou les SUD AFRICAINS NOIRS SONT MAJORITAIRES ET SE PARTAGENT LE POUVOIR COMME DANS UN JEUX DE BALLON.Quand la démocratie va s’installer dans notre pays,le SUD MAJORITAIRE DU CONGO NE VOTERA PLUS L’HOMME DU NORD.Parole d’une Soeur de Dieu.Le PGCC SERA VAINCU PAR LE DIEU,malgré sa puissance militaire,il ne comprendra pas ce que ce que lui arrivera.Malgré vos textes,vos paroles,vos stratégies,vos beaux discours,seul le grand Dieu va le détroner.

    Parole d’une soeur de dieu

  31. NTUMI dit :

    Mapingou peut-il nous donner le nombre de morts générés par les paroles de PaKo et Tsaty Mabiala

    Pendant cette période chaude, nous etions tous en contact avec nos parents des quartiers Sud. Nullement nos parents nous ont dit avoir desavoués PaKo. Nous n’avons pas non plus vu ses militants comme c’est souvent le cas vis-à-vis de leur leader, aller mollester PaKo. Pour ce qui ont vu la Video de cette declaration, elle s’est faite chez lui parmi beaucoup de ses militants. Nous n’avons point vue de levée de bouclier. De quoi nous parle t-on. Pourquoi ce que Mapingou et tout ceux qui predisent la fin politique de PakO n’ont il pas mis dans la bouche de leur leader les mots qu’ils auraient aimé entendre sortir de la bouche de PaKo.
    Sans PaKo, l’opposition n’est-elle rien ?

    Mapingou est le Conseiller de MOKOKO. Pourquoi est-il si deçu des positions de PaKo.

    Et qu’on ne nous parle pas de l’Unité de l’ Opposition. Cette unité factice a été brisée tous les jours tout au long de la campagne. Il suffit de voir les marches de la Diaspora de Paris pour voir les Pancartes de Mokoko PRESIDENT alors que ces marches étaient supposées etre celle de toute l’Opposition. Combien de pancartes a t-on vu de Okombi, de Munari, de Tsaty Mabiala ? Il me souvient de cette declaration de LECOMBAT Directeur de campagne de PaKo dans une video sur FaceBook décrire combien Mokoko était souvent dans une posture de sous-estimation de ses concurrents. Je le cite, de tête. « Avant toute l’equipe de PaKo, nous sommes à P/N. Mokoko, bâton en main dit aux habitants de Mvoumvou, si le 20 Octobre j’avais été là, ce qui s’est passé ne se serait pas passé…. Quand cet élément nous arrive, j’étais à côté de Parfait. Nous sommes tombés des nues. Parfait nous a dit, on se calme. Par ces propos, à qui Mokoko fait –il du mal ? » demande Mr LECOMBAT.

    Qu’il soit clair. Nous militants de PaKo avons demandé à nos parents de voter pour lui. Nous ne sommes pas deçu, et des resultats et de la prise de Parole de Pako. Nous savons où nous allons. Il faut etre naif pour penser que Sassou allait laisser le pouvoir par une parole de contestation de PaKo. Nous sommes allés au bout de notre logique.
    Nous avons montrer à la face du monde que Sassou a triché.
    Nous avons montré à la face du monde que l’Opposition est majoritaire dans le pays.
    Nous avons demandé à la cour Constitutionnelle de dire le droit.
    Pensez vous un seul instant que Sassou qui a modifié sa constitution, qui a réfusé la refonte du fichier, qui a refusé une Commission des Elections réellement indépendante allait accepter le recours en constation ? Un ami magistrat en mission en France me disait, « je ne suis pas abonné au bouquet Afrique, mais je l’ai pris exceptionnellement pour suivre les rendus de la Cour Constitutionnelle. Ces mecs n’ont pas dormi. A voir le temps qu’il ont mis a justifier d’un point de vue du droit le rejet de ce recours montre que l’injonction qui leur avait été faite était de rejeter le recours, peu importe les moyens. Ils ont réussi à le faire selon les principes du droit. Leur travail n’était pas facile. »

    Nous respectons sa décision même si nous la contestons. Qu’avons-nous fait de mal. Demander à la justice de dire le droit ? N’est ce pas cette même cour qui avait validée la candidature de Mokoko.

    Aujourd’hui Sassou a été intronisé Président de la Republique.
    Mapingou peut-il nous dire en quoi leur non saisine a empêché Sassou d’être adoubé Président.

    En cherchant des causes à leur echec, Mapingou se trompe de debat. Le vrai debat est celui qui s’ouvre à partir d’aujourd’hui. Mapingou exhorte les Congolais à continuer le combat contre la dictature de Brazzaville ! Comment ?
    Nous esperons qu’il a conseillé à son candidat de se mouvoir en Président d’un Parti. Si c’est le cas, chapeau. C’est sur ce terrain que nous l’attendons. Sur la durée et non au bout de 6 semaines de tour de passe passe pour se defenir Opposant.
    Allons sur le terrain politique.

  32. NTUMI dit :

    Modif … Lire Je le cite, de tête. « Avec toute l’equipe de PaKo, nous sommes à P/N. Mokoko, bâton en main dit aux habitants de Mvoumvou, si le 20 Octobre j’avais été là, ce qui s’est passé ne se serait pas passé…. Quand cet élément nous arrive, j’étais à côté de Parfait. Nous sommes tombés des nues. Parfait nous a dit, on se calme. Par ces propos, à qui Mokoko fait –il du mal ? » demande Mr LECOMBAT.

  33. NTUMI dit :

    sitou Mpaka dit :
    16/04/2016 à 01:23
    Nous devons tenir bon ! Ils nous restent encore quelques bonnes volontés comme Monseigneur PORTELLA , le Général MOKOKO, le professeur BOWAO et le frère NTOUMI qui sont résolument déterminés aux côté du peuples congolais qui subissent les bombardements de Sassou dans le pool !

    Si vous pensez me deconnecter moi NTUMI de mon Petit Frere KOLELAS, il faudra commencer par lire et comprendre les principes du LEMBA.

    Je suis un BULA MANANGA
    J’obeis aux principes LEMBA.

    Rapprocher vous de Ndenguet, il vous dira combien de ses collaborateurs, j’ai demasqué au cours de nos ndientolo ( pelerinage). Habillé en tenue Mbula Mananga, ils pensaient passer au travers des mailles du filet.

    Un MBULA MANANGA a des principes. Le LEMBA a ses principes.
    Il vous faudra des cycles de vies pour comprendre d’où le KONGO tire sa force.

    SEUL SASSOU CONNAIT LE LEMBA.
    MAIS IL LE L’A POINT COMPRIS.

    En 1998, le premier acte de destruction symbolique posé par SASSOU a été de detruire le Temple Matsouaniste de M’PISSA à Bacongo. Beaucoup de nos vieux y ont trouvé la mort.

    Aujourd’hui, son acharnement à détruire SOUMOUNA, espace de culte, participe de cette veine.

    @sitou Mpaka Le combat SASSOU vs POOL est spirituel.
    Biayenda a été enterré Vivant
    Les restes de Massamba Debat sont introuvables.

    Je m’arrête là.

    Voici ce qui fait notre force:
    https://www.youtube.com/watch?v=YKeWAVgBz8M

    Tout y est chanté
    Notre souffrance
    Notre espoir
    Notre courage
    Notre mémoire

    A l’instar du djazz pour les Noirs Americains, nous y puisons notre reconfort et notre force et surtout la perpetuation de notre memoire.

    «  » M’eka na sala mou nzila ba n’dzaou.  »
    en français
    Je suis le seul survivant sur la route des elephants.

    Et qui symbolise l’Elephant au CONGO ???

    PARFAIT KOLELAS EST A BONNE ECOLE.

    NTUMI a dit.

  34. Code Morse dit :

    SONI VE!

    ATA SONI MOKE TE!

    MAMEEEEEEEEEEE!

    MAMA NA NGAI EE!

    PONEL PONEL PONEL PONEL PONEL PONEL !!!

    OOOOHHH, MO-MBOCHI, PO NA YE YA BINO POLITIKI NA CONGO ESILI LIBELA.
    ATA CONGOLAIS MOKO TE EPAYI NIONSO AKONDIMA LISUSU BOSOTO YA NDENGUE BOYE NA MBOKA BATO NA 21E SIECLE…

    OOOOOOOOOOOOOOOOOOHHHHHHHHHHHHHHHHH, BOTALA MOYIBI YA KAFUMBA YA TATA NA MWASI NA BANA…

    OOOOOOOOOOOOOOOOOOHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!
    EH-EH-EH NZOKA BAZALAKA BOYE,
    MOKOSA YEYE,
    EH-EH-EH NZOKA BAZALAKA BOYE,
    NZOKA NZOKA, NZOK’ EZALAKA BOYE…

    SASSOU MOYIBI MOLOKI, A BAS!

    MOKOKO MONGUNA MOKOSI, A BAS!

    OKOMBI LOKUTA MONENE, A BAS!

    BOWAO MALOBA KAKA SE KOKOMA, A BAS!

    Veuillez Lister tous ceux qui ont participé à cette cérémonie de MAFIOSI, nationaux aussi bien qu’internationaux, et que la CHASSE à l’HOMME commence au Congo qui appartient au seul peuple congolais.

    Attrapez tout français où qu’il soit, tabassez-le SANS pitié et coupez-lui les mains et les oreilles…
    Attrapez toute française où qu’elle soit, déshabillez-la, baisez-là en pissant dedans et laissez-la repartir toute nue…

    Signalez et traquez dans tous les coins du globe terrestre, tous les members de famille du VOLEUR USURPATEUR ASSASSIN, LE CANCRE ABSOLU, ILLEGITIME, CORRUPTEUR CORROMPU, et de tous les FAUX dignitaires du gouvernement illégitime TRAITRES de la république…
    Que ceci soit à compter de ce post, le DEVOIR et DROIT premier de tout congolais épris de JUSTICE et digne d’un être humain.

    Sassou Nguesso N’EST PAS le président du Congo.

    Que tous les congolais en France, s’arrangent fébrilement et se préparent à quitter ce pays de RACISTES nouveaux qui s’emploient outrageuseument à l’ESCLAVAGE MODERNE sans vergogne.

    Chères congolaises, chers congolais, armez-vous par TOUS les MOYENS, et devenez TOUS des  »SNIPERS » [TIREURS D’ELITE] pour descendre le préfet VOLEUR à distance ou à bout pourtant sans hésitation…

    NE répondez à aucune convocation du gouvernement ILLÉGITIME.

    Dès demain lundi 18 Mars 2016, VILLES MORTES continues jusqu’à la DEMISSION SANS autre forme de négociations du candidat du PCT arrivé 4e aux dernières élections de la magouille.

    Populations des quartiers limitrophes aux aéroport de B/ville et P/noire et dans l’axe final d’approche, équipez-vous adéquatement et abattez tout aéronef en éloignement ou en rapprochement…
    Criblez d’RPG si possible, les petits coucous français et/ou italiens qui survolent P/ noire, ou allez les saboter ou bruler à l’aéro-club.

    A BAS la communauté internationale de VOLEURS.

    Le Congo aux congolais.

  35. Pierre MOUKALA dit :

    Chers amis, comme je l’écrivais avant le 20 mars 2016, il n’y a pas de miracles à attendre des leaders qui ont montré leurs limites, sans un véritable plan de reconquête d’un pouvoir qui tient au bout du fusil.

    La participation au dernier scrutin n’a pas donné les résultats escomptés, mise à part l’occasion donnée au monde d‘observer à nouveau le fonctionnement d’une république bananière, aux mains des sauvages sans scrupule, ni sens l’honneur, rusés jusqu’à la moelle épinière.

    En valait-il la peine de faire cette exposition des méthodes d’Oyo Haram, connues du monde entier, après le referendum du 25 octobre 2015 ?

    Le combat de l’opposition doit se restructurer, pas forcément avec les mêmes hommes qui commencent à étaler leurs coté aventuriers et affairistes à la face du monde.

    Il y a un distinguo à faire entre la protection de la population et la garantie d’une fin des hostilités entre Dracula et les opposants de circonstance.

    Je ne pense pas que dans la situation actuelle, les populations soient protégées de la milice tribale qui sévit dans le pays.

    Le principe d’un pouvoir dictatorial, c’est de frapper par anticipation tout ce qui peut faire obstacle aux mécanismes de pérennisation du pouvoir.

    Ce n’est pas la capitulation d’un leader qui pourra y changer quelque chose.

    Le mérite que l’on peut reconnaitre à Pako, c’est celui de n’avoir pas demandé à la population d’aller contester dans la rue, une élection mal organisée, dont le résultat ne tenait qu’au bout du fusil.

    Mais, le recours à la cours constitutionnelle, puis à la cours africaine, relève du burlesque, à ce niveau d’engagement politique ; sauf à vouloir justifier un retour programmé, vers le père adoptif.
    Après le referendum, le combat de l’opposition devait être celui d’obtenir justice aux morts des manifestations contre le changement de la constitution.

    Une opposition responsable aurait du se consacrer à mobiliser tous les moyens pour faire aboutir le contentieux des victimes du referendum au niveau des tribunaux internationaux.

    Ce combat aurait permis de mettre le pouvoir devant ces responsabilités et d’anticiper des nouvelles bavures.

    SI e combat judiciaire n’a pas prospéré à ce jour, je ne vois pas comment ces opposants pouvaient envisager de faire plier les institutions du dictateur, de la CNEI, à la cours constitutionnelle, en passant par ces milices qui tuent ou arrêtent qui elles veulent.

    Curieusement, bon nombres de leaders ont choisi d’aller faire de la figuration à une mascarade d’élection, pour venir ensuite parler de protection de la population.

    Même le général prétendant ne plus tolérer que le sang des congolais coule de nouveau se trouve être cloitré, sans bouger d’un pouce.

    Il faut donc arrêter d’opposer ces leaders les uns des autres, même si ceux qui sont repartis ou s’apprêtent à regagner une mangeoire imbibée des larmes et du gout du sang des autres, sont les plus cyniques.

    Il y a un échec collectif de tous ceux qui ont participé à l’élection du 20 mars, comme nous l’avons prévu ici.

    Il faut voir comment et avec qui continuer le combat, en toute objectivité; car, ces sauvages, qui prennent le pays en otage, doivent, d’une façon ou d’une autre débarrasser le plancher, et les girouettes ou opposants de circonstance avec.

  36. Anonyme dit :

    Très bonne analyse de Monsieur Mapingou, le combat continue, nous allons chercher le tyran, c’est une affaire de temps, celui-ci est proche. Tenez bon Monsieur Mapingou, vous êtes du bon côté de l’histoire

  37. KOLELA SERA DEMAIN ASSIS A LA DROITE DE SON PERE ADOPTIF! dit :

    J »ESPÈRE UNE SEULE CHOSE! IL NE SERA JAMAIS PREMIER MINISTRE DE SASSOU AVEC LE SANG DES PILONNÉS …

  38. Papa - Tango - Charlie dit :

    La tactique des hypocrites malicieux du Nord aidés et cautionnés par les éternels naïfs du Sud programmés à la seule reherche des nguiris faciles, aux prix de l’indignité criarde et du déshonneur absolu est de:

    *Discréditer devant le peuple, en particulier celui du Sud du pays, par tous les moyens, les figures politiques originaires de cette zone géographique en vue de les tuer politiquement si pas physiquement, ou à défaut emprisonner sans procès, dans le seul but machiavélique de pérenniser le pouvoir au Nord…

    Tristement dans ce jeu-là, où bon nombre de nos compatriotes continuent naïvement de mordre à l’hameçon sans sourciller, ni même piger comme toujours au moment où le Cancre Absolu, Voleur Assassin sans un brin de pudeur s’investit tranquillement malgré tout, devant un bel assortiment d’Imbéciles de marque sans dignité aucune eux non plus, ces morons stupides, ignorants et criminellement complaisants, Ignares à la gomme, continuent de façon ridicule et risible à supporter des Taupes tels que:

    _ Mokoko!
    _ Okombi!
    _ Bowao!
    _ Etc…

    Et parallèlement, ils s’en prennent telles des marionnettes extraordinairement éberluées, vigoureusement et cyniquement sans se faire prier une fois et demie contre:

    _ Munari!
    _ Tsaty!
    _ Kolélas!
    _ Etc…

    Sauf comme par enchantement, Ntoumi, donc tactiquement, autrement dit stratégiquement, c’est-a-dire, comme, PAS par hasard.

    Imaginez la suite, vous-mêmes! Quelle FOURBERIE!

    Etes-vous TOUJOURS autant DUPES à ce point-là? Confortablement Aveugles RIEN que pour un éventuel futur NGUIRI salvateur, avant l’au-delà?

    LORD HAVE NO MERCY!

    Navré, mais souffrez que je vous le dise honnêtement: vous êtes aussi FOUS.

    A l’internaute qui a su ou semble avoir retrouvé son bon sens digne d’un vrai patriote, il se reconnaîtra, Grand Kudos à toi, frangin! En effet, la Bouenza et le Pool, soeur et frère, devraient très vite le réaliser et se rendre immédiatement à l’évidence que leur alliance est aussi toute naturelle loin des sapeurs de tout bord et une FORCE démocratique et républicaine dans ce pays. Hélas, les canards boiteux ici et là autant moteurs que psychiques, intellectuellement corrompus depuis l’enfance pour certains et qui vont sucer les postérieurs fumants en haut de la hampe sans piger les plans sauvages des barbares montés depuis belle lurette pour diviser à leur seule faveur et personnel avantage, s’emploient allègrement à torpiller cette dynamique par essence et uniquement pour le nguiri, du reste empoisonné…

    Ce n’est pas une science infuse ou de de fusée pour comprendre.

    REPETONS-LE:
    MOKOKO – OKOMBI – BOWAO: SONT DES TAUPES!

    Ils ne seront donc JAMAIS arrêtés comme nous l’avions fait remarqué jadis, malgré les scènes de cinéma autour de ces GUIGNOLS qui se sont positionnés très facilement pour les seuls suffrages gratuits de ces sudistes naïfs. INCAPABLES même de mobiliser ni un (1) crapaud ni une (1) grenouille au Nord, ou même d’aller alors logiquement soutenir le fameux pasteur, leur nouvelle  »coqueluche » d’occasion.

    Oh, pardon les gars: ils sont ENCERCLES. Mon OEIL!!!
    Non, non, et ENCORE non: ils sont au contraire bien PROTEGES.

    Intellos de panier, il faut vraiment être viguple IDIOTS pour continuellement avaler cette couleuvre pourrie depuis des décennies!

    Paulin Makaya, Marcel Ntsourou et autres Modeste Boukadia, eux, cependant sont bel et bien en état d’arrestation depuis. Ntoumi, qui saurait d’ailleurs être un véritable Général, est réelllement assiégé et bombardé à l’arme lourde, par terre comme en l’air, s’il vous plait.

    Il ne reste plus qu’à revoir cette opposition de façade revenir nous pondre la millième (1000è) déclaration sur le PACFISME aberrant nonobstant le vote volé devant tout le monde entier et bien documenté, et que leur parrain vient de s’auto-proclamer: usurpateur forcené du vote de la honte, terroriste mbochi de la Cuvette. INCROYABLE mais VRAI!

    Que l’autre 3M, Marc Mapingou Mintoumbi, conseiller personnel et porte-parole, ah pauvre de lui, et semblables, Chers patriotes purs, aillent constituer librement comme ils l’entendent, leurs partis au Nord avec leur nouveau Moïse.

    Les voix électorales au Sud ne peuvent servir les politiciens INUTILES du Nord, jusqu’à nouvel ordre. Ca ne sert à RIEN de feindre en venant crier au Nord/Sud unis ici sous prétexte que la critique bien ordonnée devrait s’en cacher. La nation n’existe Pas au Congo et il faut ouvertement le pointer.
    On ne peut PLUS continuer comme cela.

    On ne fabriquera PLUS JAMAIS sur ce sapin pourri, POINT!

  39. Bouétafogo dit :

    MOKOKO a échoué, pourquoi Mapingou ne le dit pas. Qu’est ce que MOKOKO croyait, sassou devait lui servir le pouvoir sur un plateau d’argent après tout ce parcours de changement de constitution ?

    Moi, j’ai cru en MOKOKO, que d’espoirs déçus, soit il est naïf, soit il est amnésique, les méthodes de sassou n’ont pas changé, lui est mieux placé pour le savoir.

    Moi, citoyen lambda, le 20 mars 1977, j’ai vu les colonnes de militaires, calmes, PMK, mitraillettes à la main, sillonnées les rues des quartiers du sud d Brazzaville, tout jeune, je fréquentais le lycée Savorgnan, on se demandait qu’est ce qui se passe, alors que Marien Ngouabi venait d’être liquidé.

    En fait c’était pour préparer la liquidation du Cardinal Emile Biayenda, les Massamba débat et autres, le piège se refermait.

    Aujourd’hui, les mêmes méthodes reviennent: Quadrillage des quartiers du sud de Brazzaville, simulacre de coup d’Etat, encerclement des opposants, toute autre méthode de musellement des personnes qui font ombrage au pouvoir. Marc Mapingou le sait mais il ne le dit pas. C’est ça le comportement des hommes politiques Congolais.

    L’homme n’a pas changé, Mokoko le sait et il le savait, alors, qu’est ce qui étonne ? Mokoko a échoué dans sa lutte pour le moment.

    Certes, il n’est pas putchiste, puisque le peuple en grande majorité a porté son choix sur sa personne, mais il n’a pas su fédérer autour de lui toutes les forces militaires ou civiles pour barrer la route à sassou. La différence aux autres candidats, lui est militaire, général de surcroit.

    La victoire est au bout de l’abnégation. On espérant qu’il a tiré les la leçon.

  40. Anonyme dit :

    Monsieur MAMPIGOU, cher doyen,

    SI VOUS ARMEZ LE PEUPLE, LA LIBÉRATION DU CONGO SERA POSSIBLE EN QUELQUES JOURS! QUE VOULEZ-VOUS DONC?

    Moi, citoyen du Congo, je ne donne plus mon point de vu sur la situation de notre pays tout simplement parce que tout à été déjà dit et répété. Nous avons parlé ici, nous avons beaucoup parlé et nous continuons à (trop) parler. TOUT CELA NE PRODUIT AUCUNE RÉACTION MAIS ÇA DEVIENT PLUTÔT NUISIBLE. Nous savons que le PCT (le Parti Congolais des Terroristes) use des gros mensonges (même les plus invraisemblables), de la désinformation et de la corruption. Mais, ce phénomène semble aussi s’élargir à l’opposition à grand pas. On entend des vérités et des contre-vérités créant le doute et la confusion. Nous voulons que les vrais opposants se démarquent des faux, de ces opportunistes affamés. NOUS DEMANDONS DES ACTIONS POUR MIEUX IDENTIFIER LES TRAÎTRES!

    Alors que l’ancien président du Congo, le terroriste Abou EL SASSOUFIT BEN NGUESSO, continue de massacrer les populations civiles dans le Pool, nous demandons à l’opposition (aux vrais opposants) de se prononcer sur la création d’une rébellion armée pour arrêter ces massacres et chasser le terroriste du pouvoir qu’il usurpe. Il n’y aura pas de négociation possible avec lui. En plus, cet homme n’est plus le chef de l’état. Il a été éliminé dès le premier tour a l’élection de Mars dernier et nous savons qu’il s’en fou ROYALEMENT de nos cris et discours. Il est prêt à tout pour se maintenir au pouvoir. Je pense qu’il doit même échapper au contrôle de son maître Satan. C’est un terroriste psychopathe (hors de tout contrôle). NOUS DEVONS PRENDRE BRAZZAVILLE des mains de ce petit Satan et de Françoise HOLLANDOUILLE PAR LA FORCE.

    Vive le Congo, vive le général MOKOKO!

  41. Anonyme dit :

    OH PARDON!! A LIRE: CD Jumeau à la place de Anonyme

  42. CD Jumeau dit :

    Monsieur MAMPIGOU, cher doyen,

    SI VOUS ARMEZ LE PEUPLE, LA LIBÉRATION DU CONGO SERA POSSIBLE EN QUELQUES JOURS! QUE VOULEZ-VOUS DONC?

    Moi, citoyen du Congo, je ne donne plus mon point de vu sur la situation de notre pays tout simplement parce que tout à été déjà dit et répété. Nous avons parlé ici, nous avons beaucoup parlé et nous continuons à (trop) parler. TOUT CELA NE PRODUIT AUCUNE RÉACTION MAIS ÇA DEVIENT PLUTÔT NUISIBLE. Nous savons que le PCT (le Parti Congolais des Terroristes) use des gros mensonges (même les plus invraisemblables), de la désinformation et de la corruption. Mais, ce phénomène semble aussi s’élargir à l’opposition à grand pas. On entend des vérités et des contre-vérités créant le doute et la confusion. Nous voulons que les vrais opposants se démarquent des faux, de ces opportunistes affamés. NOUS DEMANDONS DES ACTIONS POUR MIEUX IDENTIFIER LES TRAÎTRES!

    Alors que l’ancien président du Congo, le terroriste Abou EL SASSOUFIT BEN NGUESSO, continue de massacrer les populations civiles dans le Pool, nous demandons à l’opposition (aux vrais opposants) de se prononcer sur la création d’une rébellion armée pour arrêter ces massacres et chasser le terroriste du pouvoir qu’il usurpe. Il n’y aura pas de négociation possible avec lui. En plus, cet homme n’est plus le chef de l’état. Il a été éliminé dès le premier tour a l’élection de Mars dernier et nous savons qu’il s’en fou ROYALEMENT de nos cris et discours. Il est prêt à tout pour se maintenir au pouvoir. Je pense qu’il doit même échapper au contrôle de son maître Satan. C’est un terroriste psychopathe (hors de tout contrôle). NOUS DEVONS PRENDRE BRAZZAVILLE des mains de ce petit Satan et de Françoise HOLLANDOUILLE PAR LA FORCE.

    Vive le Congo, vive le général MOKOKO!

  43. le fils du pays dit :

    @ Mr Anonyme,vous etes sur la meme longueur des ondes que moi.
    Depuis les années,je ne cesse de dire aux Congolais que seule la force brute des canons feront partir Mr Denis Sassou dit Nguesso,son cartel d’Oyo,l’empire français son employeur et toutes ses multinationales.Je ne cesse de leur dire qu’il faut armer le peuple et il se libèrera tout seul.Malheureusement regorge de soient disant politiciens très médiocres memes ceux qui faisaient hier partis du système et connaissant ses modes opérationnelles n’arrivent pas a desserrer l’étau autour d’eux.Comment se laisser mettre sous residence surveillee si facilement comme les nouveaux maries qui se mettent respectivement les bagues dans les doigts.C’est incroyable mais vrai.Il y a quelques jours j’ai eu a attirer l’attention de ce meme Mapingou a travers l’article Mavoungou qu’il fallait armer le peuple Congolais et la solution doit être globale et complete.C’est dire pas seule la chasse a Mr Sassou mais également a la france.Mr Sassou est bien l’arbre qui cache la foret.La france se cache habilement derrière Mr Sassou qui est son pantin.Voila pourquoi j’ai toujours parle de la méthode Algérienne.Bref,il faut jeter le bebe(Mr Sassou) et son eau de bain( son employeur la france).Pour cela les Congolais doivent s’abstenir d’aller chercher les nouveaux maitres pour arriver a l’objectif.Les Congolais doivent travailler eux memes pour déloger la fripouille d’Edou sans compter sur quique ce soit.La chasse a Mr Sassou et son employeur est réalisable.

  44. CD Jumeau dit :

    @ LE FILS DU PAYS,

    Monsieur,
    Suite à un changement d’ordinateur, j’ai publié mon post en oubliant de le signer d’où il est marqué automatiquement « ANONYME ».
    Le post est de moi, CD Jumeau, et je suis tout à fait d’accord avec votre point de vu. Je le dis ici depuis le début de la crise poste électorale que nous devons utiliser les même méthodes que Denis SASSOU NGUESSO, si nous voulons qu’il parte. LA FORCE, SEULE LA FORCE ET RIEN QUE LA FORCE. C’est le seul language que cet homme et ses milices comprennent.

    Bien à vous!

  45. Bulukutu dit :

    Crevons l’abcès. Partition ? Oui ou non?

  46. LA LUTTE DOIT ETRE MULTIFORMES dit :

    La lute contre sassou nguesso est mondiale.Lutter contre sassou nguesso c’est lutter contre les grands vampires du monde.Mais nous sommes dans le bon chemin et sassou nguesso tombera par notre combativité et perspicacité.Ne lâchons rien:

    CHERS AMIS , NOUS DEVONS NOUS DIRE CERTAINES VERITES .
    NE COMPTONS PAS SUR LA SEULE PERSONNE DE NTOUMI POUR LIBERER LE CONGO . NOUS NE DEVONS PAS LE SACRIFIER POUR FAIRE LA FETE AVEC SASSOU APRES SA MORT .
    NOUS SOMMES OBLIGES D AVOIR DES NTOUMI ET DES FRONTS CONTRE SASSOU DU NORD AU SUD , DE L EST A L OUEST .
    N ATTENDONS PAS LA FRANCE OU LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE POUR LIBERER NOTRE PAYS QUE SASSOU A BRADER A :
    JAMES BACKER , COLIN POWEL , ANDRE YOUNG , LA FONDATION CLINTON , FORBES , A MANUEL WALLS PAR L ENTREMISE DE L ORCHESTRE DE SA FEMME , LA FONDATION CHIRAC , AUX FRERES BUSH , A BOLLORE.
    LA LISTE DES PARRAINAGES EST LONGUE . CECI DANS LE SEUL BUT DE GARDER LE POUVOIR ET LE LAISSER AU FILS KIKI DANS UN OU DEUX ANS .
    MAIS LES CONGOLAIS IGNORENT QUE LE FILS EST PLUS ASSASSIN QUE LE PERE .
    NOUS TENTONS DE RESISTER AUJOURD HUI CONTRE LE PERE MAIS IL SERA IMPOSSIBLE DE SORTIR UN MOT CONTRE LE FILS .
    CHERS AMIS , POUR UNE FOIS QUE SASSOU CONNAIT UNE VERITABLE OPPOSITION , NOUS NE POUVONS PLUS RECULER , NE LAISSONS PLUS LA LIBERTE A SASSOU DE MARCHER SUR NOTRE PEUPLE .
    NOUS DEVONS AIDER NTOUMI PAR TOUS LES MOYENS .
    L ARMEE ET LES MILICIENS DE SASSOU NE POURRONT PAS CANALISER PLUSIEURS FRONTS DANS LE PAYS VOILA LA SEULE SOLUTION. IL N Y A PLUS A SE VOILER LA FACE , CHASSONS SASSOU DE NOTRE PAYS

    LA LIBERTÉ DU CONGO EST AU PRIX DU SANG DE SASSOU NGUESSO ET ACOLYTES.

  47. AVIS DIASPORA dit :

    SANS TERGIVERSATIONS IL NOUS FAUT DES A PRÉSENT DANS LA DIASPORA CONGOLAISE UNE ORGANISATION POLITIQUE UNITAIRE ET UNE BRANCHE ARMÉE QUI REPRÉSENTE LE CONGO POUR CONTINUER LA LUTTE JUSQU’À RÉCUPÉRER NOTRE VICTOIRE VOLÉE.

  48. NTUMI dit :

  49. ON N'A PAS LE DROIT DE S’ÉGARER, LE CONGO EST LE SACRIFICE SUPREME dit :

    chers compatriotes Congolais,

    Avant toute choses, sachions d’abord que nous avons gagnés.Et que notre victoire est momentanément confisqué par un assassin de grand chemin qui a peur de répondre de ses crimes.Nul n’est besoins donc de nous perdre en conjonctures.Il n’y a point a se laisser égare sous prétexte que nos stratégies doivent être revus. Oui nos stratégies correspondantes à cette étape supérieure doivent allées crescendo.Mais nullement les mettre en questions sous l’impulsion de certains infiltrés ou brebis galeuses du pct.
    Il sied maintenant de composer et mettre en place une structure unitaire politique et une tranche armée pour continuer la lutte.Le reste va sans dire.

    Continuons notre lutte, les braves gens !!!!!!!!!!!

  50. LE DÉBUT DE LA SOLUTION dit :

    La machine est en marche, bientôt nous créerons tous ensemble ce parlement libre congolais représentatif de toutes les composantes de la nation congolaise, il convoquera les états généraux de la nation en toute légitimité, et fera entendre officiellement la voix muselée de la nation congolaise. Denis SASSOU NGUESSO sera bien obligé alors d’abdiquer avant d’avoir fini l’épuration ethnique du Congo Brazzaville. Le peuple souverain pourra alors être remis au centre des préoccupations des futurs institutions du Congo Brazzaville!

  51. tintidde dit :

    Mapingou viens ici au lieux d’etre en france a faire des discours unitile, as tu envouyer meme un don aux populations sinistrés.

  52. LES FAITS CRIMINELS DE SASSOU NGUESSO ET CIES ET LE SILENCE DE HOLLANDE dit :

    POURQUOI SASSOU NGUESSO DOIT-IL MAINTENANT FINIR DEVANT LA JUSTICE INTERNATIONALE?
    VOICI CE QUE AMNESTY-INTERNATIONAL, FIDH, HUMAN RIGTHS WATCH, RPDH, OCDH, AVOCATS SANS FRONTIERES, SURVIE, TOURNONS LA PAGE, CDHD, ETC….. OBSERVENT SUR LE REGIME POLITIQUE DE BRAZZAVILLE.
    1*/ PERIODE DE L’AVANT REFERENDUM DES BABOUINS…
    Un référendum sur la réforme de la Constitution s’est déroulé le 25 octobre. Il a été boycotté par la coalition regroupant les principaux partis d’opposition et a entraîné d’importantes manifestations avec mort d’hommes. La réforme a toutefois été adoptée le 27 octobre et validée par la Cour constitutionnelle le 6 novembre, elle permettra au président en exercice de briguer un troisième mandat en 2016 après plus de 32 ans de règne totalitaire. Cependant, Les forces de sécurité ont eu recours à une force excessive ou injustifiée, y compris meurtrière, contre des manifestants qui s’opposaient au projet de réforme constitutionnelle. Certains ont été arbitrairement arrêtés et placés en détention, et la liberté d’expression a fait l’objet de restrictions. Le 22 octobre, les forces de sécurité ont encerclé le domicile du dirigeant de l’opposition Guy Brice Parfait Kolélas, à Brazzaville, le plaçant de fait en résidence surveillée pendant 12 jours avec 25 autres personnes. Cette opération a été menée sans autorisation judiciaire.
    Paulin Makaya, président du parti politique Unis pour le Congo (UPC), qui s’était opposé ouvertement à la réforme constitutionnelle proposée, a été arrêté par des policiers le
    23 novembre 2015 dans les bureaux du procureur de la République près le tribunal de grande instance de Brazzaville. Il s’y était rendu, en compagnie de son avocat, pour porter plainte contre X suite au saccage de son domicile. Les expulsions d’étrangers ont repris, visant les ressortissants de pays d’Afrique de l’Ouest. Aucune enquête n’a été ouverte sur l’opération d’expulsions collectives Mbata ya Bakolo, menée en 2014, dans le cadre de laquelle plus de 179 000 personnes originaires de République démocratique du Congo (RDC) avaient été renvoyées de force dans leur pays. Le Comité contre la torture [ONU] a exprimé sa vive inquiétude face aux actes de torture et autres mauvais traitements subis par les détenus dans la plupart des établissements pénitentiaires. Les conditions de détention demeuraient particulièrement éprouvantes.
    2*/ PERIODE DU SCRUTIN PRÉSIDENTIEL GAGNÉ PAR GUY BRICE PARFAIT KOLELAS ET JEAN MARIE MICHEL MOKOKO AU PREMIER TOUR.
    Au Congo-Brazzaville, les premières missions humanitaires dans le Pool livrent leurs premiers résultats. Ce département au sud de Brazzaville est la cible des bombardements du gouvernement depuis deux semaines. Des raids menés en représailles de l’attaque de Brazzaville dans la nuit du 3 au 4 avril, attribuée aux « Ninjas » proches du pasteur Ntumi. Amnesty International a pu compiler les témoignages accablants de plusieurs habitants de la région.
    Selon Amnesty International, les frappes aériennes gouvernementales qui durent depuis quinze jours dans la région du Pool ont touché des zones résidentielles, y compris des écoles, des installations médicales, des églises. « Les gens nous ont raconté ce qui s’est passé dans les villages de Soumouna, Mayama, Nguela, Kimba, etc… qui ont été, d’après nos sources, les localités les plus bombardées. Les sites qui ont été bombardés étaient des zones résidentielles. Et, certains sites avaient bien sûr une résidence du Pasteur Ntumi, mais également des églises, des écoles et des maisons privées ont été affectées par les bombardements », explique Ilaria Allegrozzi, chercheuse chez Amnesty International.
    Selon les témoignages qu’Amnesty a pu compiler, les populations des localités touchées ont fui soit en brousse soit vers Brazzaville ou d’autres villes. « Il y a eu énormément de déplacés. Les localités qui ont été affectées ont été complètement désertées. Les gens avec qui on a parlé qui venaient de ces localités, notamment Soumouna, Kimba, etc… nombreux sont partis dans la brousse ou dans les villages environnants pour pouvoir se réfugier. Des gens ont été hébergés dans des familles d’accueil, mais des centaines de personnes ont aussi dormi à la belle étoile », rapporte Ilaria Allegrozzi.
    Les massacres dans la région du Pool au Congo-Brazzaville sont maintenant certains selon des témoignages accablants…
    Bonne lecture et large diffusion.

  53. LLL dit :

    LLL
    « La veste politique lui semble plus vaste que ce qu’il vaut réellement […..] L’aspiration à l’alternance de notre peuple n’est pas personnifiée , donc, un compatriote, d’Où qu’il provienne pourrait l’incarner » (dixit Val de Nantes)
    La première expression pourrait parfaitement me srmble-t-il s’appliquer à Mokoko qui se révélera une étoile filante de la vie politique du Congo c’est à dire , ce phénomène lumineux qui accompagne l’entrée dans l’atmosphère d’un corps céleste appelé meteroide avant de disparaître 39%, c’est ce que vaut Kolelas, sachant que le vote utile pro Mokoko, alias Moïse, lui a naturellement fait perdre quelques pourcentages…. Pas mal non ? Précisons que ces chiffres tirés des fiches jaunes en sa possession (Kolelas) et consultables sur le FB de Marcel Makome qui n’est nullement un Koleliste acharné ne sont pas contestés par la CTE et sont certainement à l’origine de la brouille entre Kolelas et certains autres camarades de l’IDC prompts à déclarer Mokoko vainqueur et encore moins largué par le lari Kolelas, bien que son score soit somme toute convenable.
    Le 2ème point s’entend d’un monde idéal. Je rappelle que l’appel àla désobéissance civile lancé par Mokoko seul n’à pas fait flores ….
    Il reste que Kolelas n’est pas le génie politique qu’il ne saurait être. Simplement, vu de son clavier, les choses sont simples, mais confronté à la puissance de l’Etat, cet État qui vous assigne à residence, vous interdit de sortir de chez vous, vous interdit d’utiliser le sigle de votre parti, bombarde vos bastions (et uniquement les vôtres, message on ne peut plus clair ), tue, arrete vos partisans, bref, ne recule devant rien pour vous anéantir sans que vous n’y puissiez grand chose, les choses sont mesurées différemment . Quelqu’un sur ce site a osé un « quand on a pas la tête sur les épaules , ce n’est pas la peine de jouer aux matamore » (ou quelque chose de ce genre).
    Je dis qu’il fallait les avoir bien suspendues pour renouveler son refus du changement de la constitution en plein conseil des ministres. Une fois encore, la lutte politique sur un écran d’ordinateur est aisée .
    Maintenant fallait il aller ou pas aux élections après qu’on ait appelé au boycott du referendum ?
    Il eût été intellectuellement logique et même confortable (trop ?) de n’y point prendre part. Le résultat aurait été en toys les cas sans surprise comme en 2002, 2009 et au referendum. Avec le même manque de scrupules, le gaillard aurait été largement elu. L’homme est un habitué des matchs à penalty sans adversaires.
    Les oscillateur (Kolelas-Tsty) suivis des faux durs (Mokoko, okombi, Bowao-dixit Val de Nantes Cf. Posts precedents) en ont décidé autrement. De fait, comme disait Seneque (de memoire), « Nous n’osons pas dit-on parce que les choses sont difficiles, mais elles le sont en réalité parce que nous n’osons pas ».
    Il me semble que cette position à laquelle ils n’etaient pas préparés a créé un vent de panique dans le camp Sassou d’Où l’organisation de cette élection dans des conditions qu’aucun homme doté d’un minimum de raison ne peut considérer crédible. C’est un avantage non négligeable pour l’opposition si elle reste unie et sait y faire (ce qui est une toute autre paire de manche)
    Et après me dira t-on, qu’est ce que ça change ?
    Il est des expériences qui ont une valeur pédagogique, symbolique qui surpasse les discours répétés à l’envi sur la nature du régime des Nguesso. Celle-ci en est une. Désormais, d’Est en Ouest et du Nord au Sud, à moins de mauvaise foi, chacun sait que Sassou est un tricheur invétéré et qu’il usurpe un poste qui lui a été retiré par la population. La population sait qu’elle a été volée. Sassou aura désormais bien du mal à justifier ce hold up comme une manière de protéger les nordistes contre ces vilains sudistes pour ne pas dire les lari puisque c’est d’eux qu’il s’agit, les derniers éléments en date en témoignent encore, n’en déplaisent certains.
    Il s’agira donc de nourrir cette frustration, la transformer en colère pour une explosion qui balaiera ra le régime et ses affides.
    A lire certains posts, on est mal barrés. Poolophobie, mbochiphobie demeurent les valeurs les plus partagées.
    La République attendra. La Nation déjà inexistante de plus en plus virtuelle. C’est Sassou qui avait raison. Le Congo n’est pas le Burkina Faso. Il sait de quoi il parle. On tête allègrement la bête immonde immonde qu’il alimente depuis 32 ans sinon plus.
    LLL

    ,

Laisser un commentaire