José Veiga et Denis-Christel au cœur d’un réseau international de blanchiment. Par Rigobert OSSEBI

Denis-christel-willy-etoka-josé-veiga

Denis-christel-willy-etoka-josé-veiga

L’Afrique anglophone va décidément de l’avant. Les populations d’Afrique du Sud et du Nigéria ont compris le rôle néfaste de la corruption et du népotisme. Des manifestations importantes ont été organisées contre ces fléaux. La démission de Jacob Zuma, comme au Brésil avec Dilma Rousseff, est exigée par une très grande partie de la population. Au Nigéria, le président Buhari, récemment élu, s’est engagé fermement dans la lutte contre la corruption.

L’Afrique lusophone n’est pas en reste. Le petit Etat du Cap-Vert, après une incontestable élection présidentielle qui s’était déroulée le 20 mars dernier, en même temps que la nôtre honteuse et indigne, démontre que son administration est déterminée à s’attaquer à la criminalité financière ; contrairement à une passivité généralisée en Afrique francophone livrée à toutes les combines de l’enrichissement personnel, des deux côtés de la Méditerranée.

Oscar Tavares, le procureur général du Cap-Vert a déclaré, au début de cette semaine, que depuis septembre 2015, une enquête concernant José Veiga a été ouverte dans son pays du fait de soupçons d’un blanchiment d’argent qui utiliserait le système financier de la petite république ; dans un processus indépendant des investigations menées au Portugal sur l’homme d’affaires portugo-congolais.

Dans le détournement de fonds ou le blanchiment d’argent, il y a le tout-venant comme nous avons pu le voir avec l’affaire « Panama Papers ». Le menu fretin ou presque, Premier Ministre islandais y compris, s’y retrouvait embourbé dans le scandale.

Jamais l’on ne verra le nom d’un Denis Sassou Nguesso ni même celui de son fils, Denis Christel, pour une participation récente à ce type de montage élémentaire. Les révélations panaméennes qui touchent Kiki sont des erreurs de jeunesse qu’il ne commet plus.

Ce gang mafieux qui règne sur le Congo, désormais utilise des méthodes de dissimulation bien plus sophistiquées que celles qui ont fait l’objet de l’actuel scandale panaméen. Le fils du dictateur, et successeur au trône, avait même jeté les bases, avec son quasi-beau-frère (selon la presse portugaise) José Veiga, d’un réseau international de blanchiment d’argent qui utiliserait leurs établissements bancaires personnels, achetés ou créés, dans différents pays ; d’abord en Afrique, puis en Europe, pour parvenir à un blanchiment d’argent irréprochable. La commission rogatoire internationale lancée par la Suisse (et non par la France comme la rumeur en avait couru) sur la personne de José Veiga a interrompu la finalisation de ce projet, par l’arrestation à Lisbonne de ce dernier en ce début d’année 2016.

1ère Etape : la BGFI

Une BGFI Bank Congo, peu regardante avec à sa tête Jean-Dominique Okemba neveu du dictateur, « JDO le trésorier » qui en préside le conseil d’administration. Cette héritière de la FIBA, l’établissement bancaire créé par Elf et dissout en 2000 sous la pression de « l’affaire » du même nom, avait à sa tête Jack Sigolet, président du conseil d’administration et Pierre Houdray, Directeur général. Ce dernier, dès la dissolution de cette banque en France, à l’invitation de Sassou Nguesso et de son gendre, Omar Bongo, est allé la faire renaître sous leurs accueillantes tropiques. Cette structure est devenue la principale base d’accueil des fonds « délicats » sur le territoire congolais.

Toutefois, pour ces importants détenteurs de fonds, impossible de les injecter directement dans le système international.

2ème Etape : la BAIC

Avec la bienveillance d’un Bony Yayi toujours aux ordres d’un généreux corrupteur Denis Sassou Nguesso, la Banque Africaine pour l’Industrie et le Commerce (BAIC) a été créée à Cotonou, au Bénin, le 02/09/2013. Le flou est total sur la provenance et la répartition du capital de cette banque. Elle est présumée appartenir à Denis Christel, ou pour le moins au 2/3. Le Portugais Antonio José Da Silva Veiga en prenait la présidence. A ses côtés dans le Conseil d’administration Jean Philippe Amwame Ndong, de Philia SA bien « déclarée » du côté de Berne, et surtout l’incontournable Yaya Moussa, ancien Représentant résident du FMI au Congo, qui depuis est devenu le président de l’établissement bancaire. Ces deux derniers sont extrêmement proches du propriétaire du pétrole congolais.

Aussi, la banque portugaise Banco Carregosa a été la « banque Conseil » pour la création de la BAIC, pour son système informatique et pour la formation du personnel. Ces services ont été facturés 1,5 million d’euros (1 milliard de FCFA).

Cette étape au Bénin est importante, il s’agit en fait d’un pré-lavage.

3ème Etape : la Banco Internacional de Cabo Verde

José Veiga était devenu le principal déposant de la Banque Internationale du Cap-Vert (BICV). Il y détenait 64 millions d’euros (43 milliards de FCFA) au travers de différentes sociétés offshores qu’il contrôlait. L’une d’entre-elles avait servi à l’acquisition des biens immobiliers au profit du corrompu, toujours ministre des finances, Gilbert Ondongo et au paiement de ses vacances à Venise.

La Banco Carrogesa avait encore fourni des services consultatifs dans le projet de création de la Banque internationale africaine (BIA) au Cap – Vert qui avait été refusé par la Banque Centrale de ce pays. C’est alors qu’il s’est rabattu, au travers de Norwich Group (Canada) une coquille vide, dans une offre d’achat de la Banque Internationale du Cap-Vert pour un montant de 14 millions d’euros. Cette proposition était toujours à l’étude par la Banque Centrale du Cap-Vert avant l’arrestation de José Veiga. Elle a été finalement rejetée…

Cette avant-dernière étape était essentielle afin de peaufiner le blanchiment dans une banque lusophone, avant de rejoindre le Portugal.

4ème Etape : la Banco Carrogesa

La Banco Carregosa, est une des plus anciennes institutions financières du Portugal, elle a été créée en 1833. Jose Veiga  avait entretenu une étroite relation avec la banque. Il avait été un bon déposant.  Puis, Carregosa a aidé l’entrepreneur à construire la BAIC Bénin ( la Banque africaine pour l’ Industrie et du Commerce ). Banco Carregosa a été empêchée par la Banque du Portugal de participer à la structure de l’actionnariat de BAIC et de la Banque Internationale Africaine (BIA) en projet au Cap-Vert. Cela n’a pas empêché Pedro Malheiro Duarte, président du Comité exécutif de Banco Carregosa, de continuer à aider Veiga à faire avancer le projet BIA au Cap-Vert et à être son représentant permanent auprès de la BAIC.

Le plus important, dans la constitution de cette chaîne bancaire, a été l’acquisition par Jose Veiga de 5% du capital de Banco Carregosa en 2014 par Norwich Group Canada ; la même coquille vide qui n’attira pas l’attention des régulateurs portugais.

Ces quatre étapes achevées, le blanchiment quasiment industriel des fonds de José Veiga, de Denis Sassou Nguesso, de Denis Christel Sassou Nguesso et d’autres prédateurs de la République du Congo, pouvait  prendre sa vitesse de croisière.

Les autorités portugaises ainsi que celles du Cap-Vert soupçonnent d’ailleurs la constitution d’un réseau de blanchiment à grande échelle. A ce titre ou  pas, l’enquête au Portugal a révélé une proximité avec United Bank for Africa, une banque du Nigeria, avec des succursales dans plus de 20 pays.

Le Président Patrice Talon, nouvellement élu au Bénin, sera-t-il le premier pays d’Afrique francophone à envoyer un signal fort à la criminalité financière ? Rejoindra-t-il le Cap-Vert dans l’ouverture d’une enquête sur ces personnages sulfureux, José Veiga, Philippe Amwame et Yaya Moussa qui ont ouvert un établissement bancaire trouble avec des fonds d’origine incertaine et une activité pour le moins suspecte ?

Il est fort à craindre qu’il ne s’aplatisse face au chantage d’un Denis Sassou Nguesso déchainé qui menacera d’expulser ses compatriotes béninois qui résident au Congo.

Sassou Nguesso, ce maître-chanteur professionnel qui tient beaucoup trop de monde par les bijoux de famille, pour les avoir corrompus, ne sortira pas éternellement vainqueur de ce rapport de force. Les procureurs malfaisants et mafieux, comme les Oko Ngakala, seront remplacés bientôt par des hommes comme Oscar Tavares du Cap-Vert…

Vivement le retour de l’Etat de Droit du Congo en lieu et place de la République Bananière des Nguesso !

[embedplusvideo height= »390″ width= »640″ editlink= »http://bit.ly/1TNvtS6″ standard= »http://www.youtube.com/v/gOr5mVRD3wk?fs=1″ vars= »ytid=gOr5mVRD3wk&width=640&height=390&start=&stop=&rs=w&hd=0&autoplay=0&react=1&chapters=&notes= » id= »ep1673″ /]

12345

Rigobert OSSEBI  

Diffusé le 29 avril 2016, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à José Veiga et Denis-Christel au cœur d’un réseau international de blanchiment. Par Rigobert OSSEBI

  1. ON AURA TOUT VU! TERRIBLES AVEUX DE DENIS SASSOU PEAU ROUGE QUI A VU EN 20 ans: dit :

    Avec tout çà, il veut rester PRÉSIDENT

    SASSOU: « La paresse, le laxisme, l’irresponsabilité, l’inconscience, la corruption […] la fraude, la concussion, l’ethnocentrisme, ou l’instinct grégaire, le népotisme et la tendance à la gabegie ».

    ILLUSTRATION

     Sa paresse: tout le monde connait les heures qu’il passe à dormir…

     le laxisme: le 04 Mars Mpila a vécu les conséquences du laxisme

     l’irresponsabilité: grands et petits travaux mal exécutés

     l’inconscience: les comptes en milliards de certains dignitaires;

     la corruption: GONDO et ses décaissements frauduleux

     la fraude: Ondongo et ses millions en liquide

     la concussion: Le balais des mallettes en direction de la France

     l’ethnocentrisme: Le nombre de Ministre MBOCHIS

     l’insttinct grégaire: le nombre de Mbochis à la DGSP

     le népotisme: KIKI le clerk de notaire gère les cargaisons de pétrole..

     et la tendandance à la gabégie: BOUYA EDGARD SADRINE KIKI KOKO sont milliardaires

  2. VAL DE NANTES dit :

    OKO NGAKALA OU ATALA devait y fouiner son nez , il y a du grain à moudre du coté du nguessoland .
    La distraction ntumienne , ne cache pas l’odeur suffocante des milliards empaquetés dans les paradis fiscaux .
    Ce sont là des raisons enfouies qui expliquent cet acharnement frénétique à conserver et à condamner le couvercle sur la marmite au risque de bouillonter toute la famille volante et voleuse
    Les congolais sont convaincus que SASSOU ET CLAN jouent au casino avec leur argent , tels les gangsters des films italiens .

  3. hallo hallo dit :

    L’ex-président congolais, le génocidaire multirécidiviste, Mr 8%, le voyou armé, le chef de la milice cobra, le braqueur du trésor public distribue automatiquement l’argent des congolais á son clan et aux étrangers qui en veulent. Pour les congolais c’est des balles de kalachnikov assorties des bombardements d’ hélicoptères. Marche ou tu crèves.
    Il part d’un constat simple: TANT QUE LES CONGOLAIS VONT CONTINUER À BAISSER LA CULOTTE C’EST QU’ILS SONT DISPOSÉS À L’ ENCAISSER SANS LUBRIFIANT. POURQUOI IL VA S’ARRÊTER?
    IL ENCULE LES CONGOLAIS DU SUD COMME CEUX DU NORD.

  4. Smalto dit :

    muito obrigado Rigobert Ossebi pour ces revelations. On attend que le nabot du TGI de bzv se mette au travail sur ce dossier au lieu de nous distraire avec les opposants politiques

  5. Bulukutu dit :

    Un scénario digne d’un bon film de M. Scorsese.

  6. VAL DE NANTES ,AUX VOLEURS INFATIGABLES DE NOTRE PAYS dit :

    La scoumoune congolaise a des ramifications bénino- cap verdo- portugaises ,
    orchestrée par les fils maudits de la république et les mêmes ont le culot d’embastiller ceux de nos compatriotes qui ont voulu mettre leurs mains de le cambouis politique pour rétablir la justice sociale .
    Ces milliards plaqués à l’extérieur du pays ,auraient servi à résoudre les problèmes fondamentaux que connait notre pays .
    Combien de bourses auraient été payées ?
    Des salaires ?
    La construction des infrastructures scolaires , hôpitaux et les équipements médicaux , des universités , des médiathèques ,.
    Instaurer un filet social de sécurité , pour les plus pauvres .
    ETC….ET j’en passe .
    S’accrocher au pouvoir , pour uniquement cacher aux congolais cet assassinat économique , dont est victime notre pays , est horriblement insupportable .
    Les vraies raisons , quoi qu’en pensent les supporteurs eunuques du pouvoir , qui président à la tentation séculaire de garder le pouvoir , sont calvinistes .LES BANQUES que vous avez créées de par le monde, en sont les preuves intangibles .
    Une fois de plus , l’argent ne pilote pas l’intelligence , car il l’avilit et la corrompt ,pour des résultats plus narcissiques que sociétaux .
    Vous avez le courage diabolique d’appauvrir votre cher pays , et enrichir les pays qui n’en demandaient pas tant .
    L’argent vous déshumanise , au point de vous sentir taillé d’une autre pierre que celle du commun mortel .La forfaiture remplace et la morale et la raison , avec pour conséquence , un déséquilibre mental irréversible , car vous vivez perpétuellement dans le déni de vérité .
    Question ?
    QUI DE VOUS , ET LES MEMBRES DE LA DIASPORA ONT FAIT PLUS DE MAL AU PAYS ,????
    REGARDEZ VOUS DANS LA GLACE ET REPONDEZ A CETTE QUESTION ,qui vous reviendra à la face , comme un serpent de mer .
    VOUS VOUS EN PRENEZ A LA DIASPORA POUR MIEUX NOYER VOS MILLIARDS VOLES AU FOND DU MARIGOT ;

  7. VAL DE NANTES ,AUX VOLEURS INFATIGABLES DE NOTRE PAYS dit :

    lire ;; dans le cambouis politique ;;

  8. Nelson dit :

    NO COMMENT… Tout y est ou presque. Tant que les personnalités visées par ce énième scandal international bénéficient de la présomption d’innocence, tant qu’il n’y a aucune preuve tangible pour étayer les allégations fantaisistes colportées par les ONG et les médias occidentaux, nous devons jamais cesser de chercher la vérité (il n’y a aucun mystère) sur toute ces affaires mensongères. Ainsi le curieux hasard veut que des individus énigmatique tel que l’américain g.soros se retrouve de nouveau derrière la nouvelle fiction planétaire des « Panama Papers ». Les africains ont intérêt à soutenir les dirigeants du Brésil et de l’Afrique du Sud, ils payent leur engagement politique au sein des BRICS. Ces derniers projettent la création d’une banque mondiale qui s’annonce comme une alternative aux diktats (ajustements structurels, chantage sur la dette, interdiction de commercer en dehors du dollars et de l’euro sous peine de guerre) économiques et financiers des IFI de Bretton Wood. Ce projet révolutionnaire sera férocement combattu, il ne doit pas voir le jour, c’est une menace pour les intérêts de certaines puissances occidentales hégémoniques. La suite n’est que logique, on assiste aux représailles des occidentaux qui, dans leur arrogance légendaire, ne tolèrent aucune concurrence au niveau mondial.

  9. Dieu m'adit dit :

    MUNICIPALISATION ACCÉLÉRÉE=ENRICHISSEMENT ACCÉLÉRÉ DE SASSOU FILS NEVEUX ET COMPAGNIE. AU POOL ENVIRON 534 MILLIARDS INVESTIS SANGAH IDEM. PLUS DE MILLES MILLIARDS INVESTIS PAS D’USINES, PAS D’HOPITAUX …MAIS DES ROUTES CONTRUITES POUR ENVOYER DES ENGINS DE GUERRES ET DES TROUPES LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE AFIN DE TUER. C’EST DIABOLIQUEMENT GÉNIAL C’EST POURQUOI NOUS DEVONS SOUTENIR NTOUMI LE MEILLEUR REMPART AU POOL CONTRE SASSOU LE TERRORISTE VOLEUR

  10. Dieu m'a dit dit :

    ENVIRON 534 MILLIARDS POUR LA MUNICIPALISATION ACCÉLÉRÉE DU POOL, CURIEUSEMENT IL N’Y A NI EAU POTABLE NI ÉLECTRICITÉ NI HOPITAUX (EXCEPTÉ LES VIEUX DISPENSAIRES CONTRUITES DEPUIS L’ÉPOQUE COLONIALE) NI ÉCOLES NI USINES …MAIS CONSTRUCTION D’UN PALAIS QUI EST VIDE TOUTE L’ANNÉE ET QU’IL FAUT ENTRETENIR, JUGEZ EN VOUS MÊME. SASSOU EST VRAI CRIMINEL UN VRAI GÉNOCIDAIRE QU’IL NE FAUT PLUS MÉNAGER; ON PEUT ÉTENDRE LES EXEMPLES SUR D’AUTRES DÉPARTEMENTS MUNICIPALISÉS EN MODE ACCÉLÉRÉ LE CONSTAT EST LE MÊME. BOUYA NOUS RENDRA LES COMPTES LE MOMENT VENU.

  11. reLU POUR VOUS dit :

    Pour ceux qui auraient raté un épisode de cette sombre affaire de lessive financière, ci-dessous un petit rappel pour mieux cerner ce triste personnage de Jose Veiga…

    http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/02/22/jose-veiga-la-decheance-du-monsieur-afrique-portugais_4869705_3212.html

  12. VAL DE NANTES , dit :

    Le clan NGUESSO a gagné au LOTO FAMILIAL , DES BANQUES , comme s’il en pleuvait , des villas à la ramasse .
    De notaire virtuel au banquier d’affaires , et de soldat koro koro , au président du conseil d’administration de BGFI JDO l’a fait , alors ce n’est pas belle la vie ,,,,,,,,????
    Qui dit mieux ?
    Traquer NTOUMI , pour endormir le peuple à l’opuim du mensonge d’Etat , est voué à l’échec .
    Les motivations fondamentales de votre décision mortifère à rester au pouvoir , sont toutes sauf patriotiques .
    MOBUTU ET FAMILLE c’est du caca de chat , car vous avez tapé fort .Vous avez adapté votre vol des deniers publics , à la sophistication des techniques de camouflage issues des banques offshore .
    Mais , tant qu’il reste un membre de la diaspora en vie , votre insomnie sera éternelle .

  13. le fils du pays dit :

    source:www.cameroonvoice.com
    28/04/2016 02:46:05

    Mugabe : Sassou NGUESSO est le premier complice de la France au Congo

    Le Doyen des présidents en exercice n’a pas porté de gants pour brocarder l’actuel homme fort du Congo. Selon Mugabe, Sassou NGUESSO, est le premier fossoyeur des ressources de son pays sous la houlette de la France : « Sassou NGUESSO est le premier complice de la France au Congo. Il a laissé les français piller le pétrole du pays. Total au Congo c’est la France, Orange c’est la France…tout au Congo appartient à la France, même les femmes. Il faut que cela s’arrête et vite. » Tout dernièrement la position très mitigée de François Hollande à propos du référendum que compte organiser Sassou Nguesso dans le but de modifier la constitution de son pays, a été largement critiquée.

    TEXTE TAILLE

    Le Doyen des présidents en exercice n’a pas porté de gants pour brocarder l’actuel homme fort du Congo. Selon Mugabe, Sassou NGUESSO, est le premier fossoyeur des ressources de son pays sous la houlette de la France : « Sassou NGUESSO est le premier complice de la France au Congo. Il a laissé les français piller le pétrole du pays. Total au Congo c’est la France, Orange c’est la France…tout au Congo appartient à la France, même les femmes. Il faut que cela s’arrête et vite. » Tout dernièrement la position très mitigée de François Hollande à propos du référendum que compte organiser Sassou Nguesso dans le but de modifier la constitution de son pays, a été largement critiquée.Mon commentaire:Peuple Congolais,il est grand temps de chaser du Congo par les coups des canons la france,ses multinationals,son valet Denis Sassou alias Monsieur 8%(l’homme le plus idiot de sa generation),Jean Paul pigasse,Bollore et ses agents qui polluent le territoire Congo,tous en mission imperial avancee au Congo.

  14. OYESSI dit :

    Quand on se trompe de route, on revient toujours au rond point pour retrouver le chemin de la maison. Normal que Kiki aille planquer les sous des Congolais au Benin. Son père le satan, Mr 8% et faiseur éternel des coups d’état lui a dit que son père était Beninois.
    Après tout, Denis sassou n’est devenu Denis sassou Nguesso qu’en 1975. Le vieux Nguesso ne l’a reconnu comme fils que 35 ans après. Comme tel, il faut assurer ses arrières pour préparer le jour J qui ne va pas tarder à venir.

    La RDC est plus proche et un obus a vite atterri sur la banque. Il faut donc aller un peu plus loin chez les grands parents paternels c’est plus sûr.

    Mais comme sassou et sa bande ignorent royalement l’histoire recente des Mobutu, Kadhafi et autres dictateurs, la vie s’arrêtera bien un jour sans que lui et son clan ne s’apperçoivent. Pour le moment, ils peuvent faire n’importe quoi avec l’argent des congolais,la loi divine les guêtte et la sanction sera à la hauteur de leur connerie.

  15. MEME MUGABE SE REND COMPTE DE LA FORFAITURE DE SASSOU! ¨PATRIOTE ATTERRE dit :

    PEUPLE CONGOLAIS, RÉSISTANCE CITOYENNE!

    UNE GRÉVE GÉNÉRALE D’UNE SEMAINE VA ÉBRANLER DÉFINITIVEMENT CE POUVOIR INIQUE!
    LES VAUTOURS PÉTROLIERS LE LÂCHERONT ENSUITE!

  16. congo na bisso dit :

    ce que nous devron connaitre que la culture anglaise est autre que ce des Francais la republique Francaise est nee dans la corruption avent le royaume de France donc nous avons pris un peut cette culture des voler que pour voler cette argens profite au autre il devrais investor sa peut – etre sur le NORD du pays la aumoin après la chute du regime les choses restera toujour au NORD ahhhh la vraiment c’est tres tres mawa trop aujourd’hui l’argens de mobutu savimbi khadaffi a tout disparu

  17. Anonyme dit :

    Je sais que cxertains sites veulent frapper tous ceux qui ont des idees contraires. Sincerement aucun homme politique congolais ne pourra regler ce probleme de petrole.
    – Mokoko avec la complicite d’Elf avait failli liquider Milongo a cause de son fameux audit. Mokoko’ aux affaires ne pourra jamais s’en passer de Total
    – Sassou a tout brade
    – Kolelas avec son fameux chemin de fer de 2500 km, Question: Ce projet sera -t-il rentable.
    – Okombi veut utiliser les jeunes avec les armes ou son front 41

    Soyons serieux

  18. Dieu m'a dit dit :

    Recadrons le débat svp. Au Pool le carnage se poursuit, les hélicoptères continuent de bombarder les bourgs et villages et toujours à huit clos. Les miliciens sassouistes et les mercenaires font la loi pillent et violent nos mères nos soeurs, les jeunes gens sont abattus. Que faire?

Laisser un commentaire