COMMUNIQUE FINAL DU CONGRES DES CONGOLAIS DE L’ETRANGER DU 6 AU 7 AOÛT 2016

congres23

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à COMMUNIQUE FINAL DU CONGRES DES CONGOLAIS DE L’ETRANGER DU 6 AU 7 AOÛT 2016

  1. Pésa_i_mbua_i_mbua_mé_manga dit :

    À LIRE ABSOLUMENT!!!
    La réaction des enfants du KOUILOU face à l’arrestation du Colonel Aimé PORTELLA:
    http://independancesudcongo.blogspot.fr/2016/08/aime-portella-jete-en-prison-par-denis.html?m=1

  2. Pésa_i_mbua_i_mbua_mé_manga dit :

    Toute initiative visant à faire se retrouver les Congolais sur la situation du Congo mérite d’être saluée. Cependant, pour éviter de tomber dans une forme d’approche dont nous les Congolais sommes devenus coutumiers à savoir, des réunions et encore des réunions qui ne débouchent à rien de significatif, il va falloir apporter des solutions à la mesure de la gravité de la situation. Cela suppose, un esprit ouvert, dénué de tout à-priori et prêt à TOUT passer en revu pour que la solution qui en découlera soit pertinente et pérenne.
    De ce point de vue, et malheureusement , il ne ressort point du Communiqué certains volets expliquant la tragique situation du Congo. De deux choses l’une: soit qu’ils ont été lissés, mis sous le couvercle ou alors les Congressistes n’en eurent point connaissance.
    Je prends un premier exemple (liste non exhaustive): Les Congressistes ont déclaré illégitime le pouvoir de Sassou Nguesso Denis sur deux raisons contradictoires (echec aux élections de mars 2016 et fin du mandat le 13/08/2016). En réclamant l’effet de la Constitution de 2002, les Congressites annihilent aussi la victoire qu’ils attribuent à l’opposition aux élections de 2016 lesquelles découlent d’une Constitution elle-même aussi illégitime! À quelle Constitution se fient donc les Congressistes?!
    Deuxième exemple: les Congressistes en appellent aux Congolais de poursuivre Sassou Nguesso Denis pour tous les crimes dont il est présumé coupable: crimes de sang (génocides), crimes économiques, discrimination de la population en Nord et Sud, …. Mais, il a été oublié la France qui est le Chef du Congo via la Communauté franco-africaine. C’est elle, la France qui installa et conforta Sassou Nguesso Denis au pouvoir. Pour ce point, il faut donc reconnaître l’existence de la Communauté franco-africaine. Enfin, il n’a point non plus été évoqué le problème Sud/Nord. Ces manquements qui s’apparentent à une fuite en avant, fragilisent la teneur des résolutions de ce Congrès et risquent fort malheureusement de faire de celui-ci, une n-ième occasion manquée pour le Congo.
    Mais, j’ajoute: félicitations à cette manifestation de l’élan des Congolais à prendre en mains leur destin.

  3. Anonyme dit :

    Encore et toujours des réunions et des comptes rendus sur l’état du pays et de la situation actuelle que tout le monde maintenant connait en long et en large…. Quand va t’on enfin voir venir des initiatives et des actes forts ???.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.