Robert POATY PANGOU, Porte-parole du Conseil National pour l’Etat du Sud Congo (CNESC) s’exprime sur les problématiques de fond du Congo

A l’occasion du Congrès des Congolais du Canada du 13 Août 2016, Robert POATY PANGOU, Porte-parole du Conseil National pour l’Etat du Sud Congo (CNESC) s’exprime sur les problématiques de fond du Congo. Et, il annonce les échéances à venir auxquelles sont appelés les Congolais: Les Référendums d’autodétermination !

Diffusé le 15 août 2016, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans NOS VIDEOS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

57 réponses à Robert POATY PANGOU, Porte-parole du Conseil National pour l’Etat du Sud Congo (CNESC) s’exprime sur les problématiques de fond du Congo

  1. Pésa_i_mbua_i_mbua_mé_manga dit :

    Aux Congolais de savoir que le 15 Août 1960 marqua le jour de la victoire de la ruse de la France de maintenir officiellement le Congo et donc les Congolais, sous le statut d’Esclaves de la France!
    En ce jour-là, la France nous obligea frauduleusement à lui céder notre souveraineté: Telle est la réalité source de nos tragédies!
    Il nous revient dorénavant de mettre un terme à cette imposture qui court déjà depuis 58 ans et n’a cessé de compromettre la vie de plusieurs générations!
    Congolais RÉVEILLEZ-VOUS!!!

    Pour mettre un terme à ces approches qui ont servi de paravant aux dilapideurs, Kleptomanes de tout acabit et vampires des richesses du Congo: LA PAROLE DOIT REVENIR AU PEUPLE POUR SE PRONONCER SUR SON DESTIN!

    Vidéo à voir!

    À l’occasion du Congrès des Congolais du Canada, Robert POATY PANGOU s’adresse aux Congolais:
    http://independancesudcongo.blogspot.fr/

  2. MASCAD dit :

    Poaty-Pangou, menteur !!! Pour qui roules-tu et d’abord qui t’a nommé Porte-Parole et de quoi? A l’issue de quelle réunion ou Assemblée générale? Bats-toi d’abord pour la libération de ton ami MODESTE BOUKADIA avec qui tu as monté cette affaire au lieu de profiter de son incarcération pour en faire ta cuisine et ta sauce. MODESTE BOUKADIA en prison, bon débarras, n’est-ce pas? Non POATY tu es malhonnête. Historiquement ce que tu dis ne s’est pas passé comme ça. C’est faut, très faux. Tu connais très mal l’histoire de ton pays. Tu vas te faire nguiriser à Brazzaville sans être inquiété pendant que l’autre est jeté en prison pour la même cause, et après tu viens divertir les gens ? MENTEUR !

  3. pésa_i_mbua_i_mbua_mé_manga dit :

    A MASCAD,
    Ne venez pas nous amuser avec l’histoire de Mr BOUKADIA. Mr BOUKADIA fut condamné par Denis Sassou Nguesso à 30 ans de prison par contumace. Une condamnation injuste. Car, rien ne justifie dans un pays censé être une démocratie de condamner des individus pour délit d’opinion. Je pense pour ma part que cette condamnation ne fut que l’arbre qui cache la forêt d’une réalité plus profonde qui implique personnellement Mr BOUKADIA à Mr Sassou. Rappelez-vous que dans ses discours, Mr BOUKADIA faisaient état d’un coq qu’il réclamait à Sassou. C’est à ce niveau-là probablement où se trouve le noeud du problème ayant poussé Sassou à poursuivre fallacieusement Mr BOUKADIA. C’est donc, une affaire de règlement de comptes entre Sassou et BOUKADIA.

    AYEZ DONC LE COURAGE DE RETABLIR LA VERITE SUR LES CAUSES REELLES DE L’ARRESTATION DE Mr BOUKADIA plutôt que de vous en prendre à Mr POATY.

    Pour ce qui est de l’histoire du Congo, à qui prend la peine de fouiller assidument et d’analyser en profondément les documents et témoignages, il se rendra compte que l’indépendance du Congo est une VASTE FUMISTERIE. Votre réaction est dépassée. Il y a suffisamment d’arguments pour DEMONTRER L’ENFARINADE DONT ONT ETE VICTIMES LES CONGOLAIS couplée A UN ABUS DE FAIBLESSE dont fit preuve la France sur « l’indépendance du Congo ». Pourquoi LA FRANCE N’ASSUMERAIT-ELLE SON PROPRE DESTIN SANS VAMPIRISER LES AUTRES PEUPLES DONT LES AFRICAINS?! Car, c’est bien de cela dont il s’agit!!!
    Alors MASCAD qu’est-ce qui vous effraie lorsqu’il est question de finaliser la question de l’autodétermination du Congo vis-à-vis de la France? A présent que la question a été soulevée, quels sont vos arguments pour prouver aux yeux de tous que le Congo est véritablement un Etat indépendant?

  4. MASCAD dit :

    @pésa_i_mbua_i_mbua_mé_manga,
    Merci d’avoir éclairci ta position. Au moins les choses sont très claires. Je prends tous les lecteurs à témoin ici. Tu ne te bats pas contre Sassou et son clan, mais contre la France. C’est ce que je voulais savoir. Le contraire m’aurait d’ailleurs étonné. C’est POATY qui avait dit ici même : « JE N’AI JAMAIS DIT QUE J’ETAIS UN OPPOSANT A SASSOU » (sic).

    A propos, qui est plus coupable? Celui qui est en prison pour ses opinions ou celui qui va se faire nguiriser à Brazzaville et qui revient en France amuser et divertir la galerie?

    Les Congolais te remercient vivement pour ta prise de position en faveur de tous les prisonniers politiques dont Modeste Boukadia… Tout le monde a compris.

    Maintenant il faut que tu écrives des lettres à l’Elysée et organiser des manifs devant l’Elysée qui ne t’a jamais donné l’indépendance de ton pays.
    Tu es un vrai MBAAKI !

  5. Pésa_i_mbua_i_mbua_mé_manga dit :

    À MASCAD,
    Pas d’insulte et restons courtois: on peut défendre ses opinions sans en arriver aux bassesses! De plus, apprenez à vouvoyez vos interlocuteurs. Par ailleurs, pour en venir au fond de votre dernier post, vous me donnez la preuve de votre méconnaissance de l’histoire du Congo: si vous la connaissiez, vous sauriez que SASSOU NGUESSO Denis = La France! Voulez-vous que je vous en fasse la démonstration?!
    Oui, JE PERSISTE et SIGNE que les tragédies du Congo découlent de la RUSE que mît en place la France par le Général Charles de GAULLE pour usurper la souveraineté des Congolais! OUI, C’est cette RUSE qui a produit Denis SASSOU NGUESSO!
    Je vous ai demandé dans mon précédent post, de nous démontrer l’indépendance du Congo à laquelle vous croyez: vous en avez été incapable d’en apporter le moindre argument!

    Vous accusez Mr POATY d’avoir été nguirisé: Mais, en avez-vous la preuve, MASCAD? Savez-vous que vous encourez de la part de Mr POATY, un procès en diffamation en agissant de la sorte? De grâce, soyez plus prudent dans vos propos. Moi, j’assume les miens et je suis disposé devant n’importe quelle juridiction à démontrer par A + B la farce d’indépendance du Congo! Êtes vous prêts notamment à assumer les vôtres à l’égard de Mr POATY?

    La farce de l’indépendance du Congo brise depuis 58 ans la vie de plusieurs générations de Congolais. Et elle aurait pu continuer à filer des beaux jours n’eût été la perspicacité de l’équipe de Robert POATY PANGOU.
    Quoi qu’il en soit si vous croyez à l’indépendance du Congo, c’est votre choix. C’est respectable. Moi, je crois le contraire. C’est mon choix. Et, c’est respectable aussi. ALORS, il n’y a pas de mal que nous soyons départagés dans les isoloirs, n’est-ce pas? ALLONS DONC AU RÉFÉRENDUM DE L’INDÉPENDANCE DU CONGO, chaque camp y étalera son argumentaire. Et, l’on verra à la fin le choix final des Congolais! Y’a-t-il mieux que de s’enquérir l’avis du Peuple Congolais sur son destin?!

  6. Bulukutu dit :

    Sassou ou la france, c’est quoi la différence dans le combat que nous menons ?

  7. CONGO-BRAZZAVILLE : Le dictateur en train d'entraîner une partie de l'opposition dans sa chute dit :

    Ce n’est plus un secret pour personne que le Congo-Brazzaville va très mal. Les cérémonies marquant le 56e anniversaire de la fête de l’indépendance, dans la Bouenza, sont, littéralement, boudées par les populations locales.

    Pour faire bonne figure, le pouvoir achète, à coup de billets de banque, les figurants venant de plusieurs localités lointaines dont Brazzaville, pour remplir le stade et d’autres lieux de la manifestation. Les forces de l’ordre sont, parfois, transformées en figurants autochtones afin de boucher les trous, dans les tribunes. Le dictateur qui n’a obtenu que 8% lors de la présidentielle du 20 mars, et qui s’est octroyé un score de 60% pour lui permettre de passer dès le premier tour, se rend compte que son vote usurpé est difficile à porter sur les épaules.

    Cela dit, le dictateur ne veut pas tomber seul. Il veut entraîner l’opposition dans sa chute. Pour y parvenir, il arrose, copieusement, deux anciens signataires de la Charte de solidarité, qui ont vite fait de se désolidariser du Groupe des Cinq : Guy Brice Parfait Kolelas et Pascal Tsaty Mabiala, on peut le dire, sont membres de l’opposition, avec les deux pieds chez Sassou Nguesso. Zéphirin Mboulou est leur intermédiaire auprès du dictateur. Après avoir pris beaucoup de galon pour avoir parfaitement conduit le processus qui a abouti au hold up électoral, il est devenu un homme de confiance du dictateur.

    La pêche de Sassou ne s’est pas limitée à Kolelas et à Mabiala. Moukoueke, Itadi, Oba, Madingou et autres Mpouele, auraient comme interlocuteur, Demi-Dieu. Jean Dominique Okemba s’occuperait d’eux pour ne pas tout laisser entre les mains de Mboulou.

    Comme on voit, le dictateur est dans le trou. Mais, il ne veut pas couler seul. Il réussit à entraîner quelques brebis galeuses dans sa chute. Car face aux véritables résistants comme Mokoko et Makaya (qui aurait, selon certaines sources, été trahi par son « frère » Kolelas), en prison, Okombi en fuite, Munari, Bowao, Mierassa, et d’autres, sous surveillance à Brazzaville, il est conscient de leur inflexibilité, après avoir tout tenté.

    Avec un baril à 45 dollars qui ne lui permet plus de payer les salaires, à temps, il sait que le compte à rebours (de la chute) a commencé.

    Source: afrique education, 13 aout 2016

  8. LE SUDISTE dit :

    A mon très cher grand frère et compatriote RPP

    C’est toujours avec grand intérêt que je suis chacune de vos interventions.Dans chacune de vos vidéos vous apportez un peu plus de lumière dans l’obscurité qui aveugle notre peuple sud-congolais . Vos analyses nous permettent chaque fois de prendre conscience de la domination du SUD par le NORD , en mettant en même temps en évidence la difficulté voire l’impossibilité du vivre ensemble avec les nordistes parce que nous sommes deux peuples culturellement différents l’un de l’autre . Le problème est plus profond qu’on ne le pense car , avant d’être politique le problème est avant tout culturel entre Bakongo et Bangala qui n’ont strictement rien à faire ensemble . C’est pour cette raison que nous devrons vivre dans deux états différents afin que le SUD puisse disposer de la liberté indispensable à son développement .
    Cher RPP, saches que tu n’es pas seul à vouloir coûte que coûte l’indépendance SUD actuellement colonisé simultanément par le NORD et la FRANCE . De la même façon que tu te bats inlassablement ouvertement ,nous nous battons infatigablement en profondeur avec toute la ruse possible pour libérer notre peuple . La RUSE, il en faut une bonne dose pour surprendre nos puissants ennemis qui ne veulent pas entendre parler de liberté pour les sudistes . Le travail abattu dans l’ombre finira bien par porter ses fruits
    Pour terminer , je te souhaite bon courage et prends bien soin de toi .

    Très cordialement , ton compatriote sud-congolais
    ;

  9. Londi dit :

    @Robert Poaty Pangou,

    Ci-dessous quelques informations sur l’admission d’un état au sein de l’ONU. Je reviens sur ce point parce que je pense que vous portez un projet fallacieux qui tente à diviser les Congolais au moment où l’unité est plus que nécessaire. Vous ne pouvez pas lancer un processus qui prendra des années quand on entre dans le dur de la lutte pour le départ du petit dictateur de Brazzaville.
    Qui êtes-vous, Monsieur Pangou ? Quelle légitimité avez-vous pour proposer un référendum au peuple congolais ? Qui êtes-vous, monsieur Pangou ? Un allié objectif de Sassou ? Un avaneturier en mal de projets ? Qui êtes-vous, monsieur Pangou ? Un personnage qui n’a pour seul objectif de prolonger le règne de Sassou ? Pourquoi vous entêtez-vous à ressortir un problème dont vous savez que la solution est à des années-lumière ? Qui êtes-vous, monsieur Pangou ? Vous parlez du sud ? Que faites-vous pour le peuple du Pool ? Quelles actions majeures, avez-vous lancées pour sortir la région de ce guêpier ? Qui êtes-vous, monsieur Pangou ? Ne voyez-vous pas que les véritables piliers de ce régime sont des enfants de ce sud que tu prétends défendre: les Tatsy Mabiala, les Kolélas sont-ils des enfants du nord ? Qui êtes-vous, monsieur Pangou ? Comment pourrez-vous débarquer dans un pays comme le Congo et vous installer paisiblement dans un bureau pour organiser votre fameux référendum alors que le citoyen lambda éprouve des difficultés à passer le pont du Djoué ? Que connaissez-vous du sud, monsieur Pangou ? Les enfants du sud ont tué d’autres enfants du Sud. Une vérité, monsieur Pangou, l’Homme est un loup pour l’Homme. Ce n’est pas parce que vous êtes du sud que vous serez facilement quelqu’un d’intègre. Le nord n’a pas le monopole de la médiocrité comme le sud ne l’a pas non plus. Monsieur Pangou, arrêtez de divertir le peuple. Votre projet est une chimère. rendez-vous en compte.

    Devenir Membre

    La reconnaissance d’un nouvel État ou d’un nouveau gouvernement est un acte que seuls les autres États et gouvernements peuvent accomplir. Elle implique généralement l’instauration de relations diplomatiques. L’ONU n’étant ni un État, ni un gouvernement, elle n’est pas habilitée à reconnaître un État ou un gouvernement.

    En tant qu’association d’États indépendants, l’ONU peut admettre un nouvel État parmi ses Membres ou accréditer les représentants d’un nouveau gouvernement.

    Conformément à la Charte des Nations Unies, peuvent devenir Membres de l’ONU « tous [les] États pacifiques qui acceptent les obligations de la […] Charte et, au jugement de l’Organisation, sont capables de les remplir ». C’est l’Assemblée générale, sur recommandation du Conseil de sécurité, qui décide d’admettre des États candidats à l’adhésion.

    La procédure se déroule comme suit :
    1L’État présente une demande au Secrétaire général, accompagnée d’une lettre dans laquelle il déclare officiellement accepter les obligations de la Charte.
    2Le Conseil de sécurité examine sa demande. Toute recommandation en faveur de son admission doit faire l’objet d’un vote favorable de 9 des 15 membres du Conseil, dont celui de l’ensemble de ses cinq membres permanents (Chine, France, États-Unis d’Amérique, Fédération de Russie et Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord).
    3Si le Conseil recommande l’admission du candidat, sa recommandation est soumise à l’examen de l’Assemblée générale. Un vote favorable de l’Assemblée à la majorité des deux tiers est nécessaire pour admettre un nouvel État dans l’Organisation.
    4L’adhésion prend effet le jour où la résolution correspondante est adoptée.

    À chaque session, l’Assemblée générale examine les pouvoirs de tous les représentants des États Membres participants. Au cours de cet examen, auquel procèdent habituellement en premier lieu les neuf membres de la Commission de vérification des pouvoirs, mais qui peut aussi avoir lieu à d’autres moments, il peut arriver que l’on se demande si tel ou tel représentant a été accrédité par le gouvernement en place. Cette question est finalement tranchée par l’Assemblée à l’issue d’un vote à la majorité. Dans le cas d’un changement normal de gouvernement, au terme d’une élection démocratique, par exemple, la question de l’accréditation d’un représentant de l’État concerné ne se pose pas.

    Où en êtes-vous, monsieur Pangou ?

  10. VAL DE NANTES , dit :

    il n’y a pas plus clivant que de commenter les posts de RPP , car certaines armes blanches vous sont déjà braquées .Le sujet fétiche de RPP désarçonne bon nombre d’internautes , dont certains se montrent plus à même de dépasser le géniteur , tant l’envie séparatiste leur brûle la peau .Certes les actes posés par ceux là , à qui il revient la charge de diriger le pays , amplifient cette tendance .
    RPP pose une équation à plusieurs inconnus , à laquelle SASSOU ET CLAN ne cessent de répondre en terme tribal ….
    Cette problématique de scission , est une volonté non déclarée des gens du pouvoir .Les réalités quotidiennes tirent dans ce sens .C ‘est malheureux ;;;

  11. Pésa_i_mbua_i_mbua_mé_manga dit :

    À Londi,

    Savez-vous qu’il y a des États ici sur Terre qui ne sont pas Membres de l’ONU?
    En Afrique par exemple, connaissez-vous la République du Somaliland? Cet État n’est pas Membre de l’ONU. Les puissances occidentales ont tout fait pour l’en empêcher d’en faire partie. Notamment, en intimant l’ordre aux autres États africains de ne point le reconnaître. Pourquoi? Car, cette reconnaissance aux yeux des Occidentaux aurait signifier  »feu vert au démentelement de leur balkanisation de l’Afrique ». Et, la Suisse ne vit-elle pas en n’étant point Membre de l’ONU? Si, après obtention de son indépendance, l’Etat du Sud Congo n’est pas admis à l’ONU pensez-vous que cela lui sera préjudiciable? Je réponds: Non. J’ajoute, que la naissance de l’Etat du Sud Congo va ENGENDRER UN TSUNAMI en Afrique: les chaînes de l’esclavage que l’Occident a maintenu en Afrique vont tombées! De toute façon, L’HEURE DE LEUR FIN EST ARRIVÉE!

    Alors, Londi, on n’est plus à ce stade historique d’attendre que ce soit l’Occident qui vous accepte pour vous considérer  »normal »! C’est à vous de vous départir des pesanteurs qui alourdissent votre vie. C’est à vous de réfuter les injustices dont vous êtes victime. Libérez-vous de la mentalité de l’Esclave et arrachez votre liberté: c’est votre responsabilité. Et, c’est à cela que nous appellent les Tenants de la scission à travers les deux référendums qu’ils soumettent au Peuple Congolais! Oui, ils ont la légitimité morale de le réclamer pour et au nom des Congolais!

  12. Bulukutu dit :

    Quelqu’un peut-il me dire qui a créé l’état du congo actuel ?

  13. Monsieur Londi
    Vous êtes sans doute trop intelligent ou trop subtil pour le petit esprit que je suis. Mais, affirmer de façon péremptoire, que les sudistes dont bien entendu, votre ennemi juré Parfait Kolelas est l’une des figures de proue, seraient les piliers du régime Sassou, c’est du grand n’importe quoi.
    Le Congo n’est pas une démocratie qui dysfonctionne mais une dictature parfaite. Celle-ci (la dictature) est exercée par une structure dont les Févriéristes avaient perçu la montée en puissance et contre laquelle ils avaient tenté de nous prémunir en menant le putsch raté du 22 février 1972 : L’OBUMITRI. Elle est aujourd’hui solidement installée et n’a pas attendu Parfait Kolelas pour exister. Son idéologie est le tribalisme, Elle détient le monopole de la violence d’Etat, de la contrainte, à travers ces corps que sont l’armée et toutes les forces de sécurité et de police qui sont les véritables piliers du régime. Les partis politiques participent du décorum imposé par l’occident. Toutes les autres institutions ont été vidées de leur contenu réel et ont une existence toute virtuelle. Le régime pourrait parfaitement s’en passer mais on ne saurait dire autant de l’armée et des forces qui lui sont associées. La CNS pu se tenir et vous le savez parfaitement parce que l’armée fit faux bond au dictateur. Erreur largement rectifiée aujourd’hui. L’armée est clanisée sinon nordisée à l’excès. Vous aurez bien du mal tant dans cette prétendue armée que dans les forces de sécurité et de police à me citer une seule position clé détenue par un sudiste. Ce n’est pas un hasard. Visiblement, Sassou sait mieux que vous, quels sont les véritables piliers de son régime. L’OBUMITRI s’est déployée et contrôle des pans entiers de la vie politique, administrative et économique du pays dans lesquels les nordistes sont surreprésentés au point que l’on a l’impression qu’ils constituent plus de 80% de la population. Robert Poaty Pangou est le symptôme d’une maladie, le tribalisme véhiculé par l’OBUMITRI, ce tribalisme qui est son fondement idéologique. Je suis étonné qu’un si grand esprit peine à le comprendre.
    Si la maladie et son vecteur sont connus, il faut en trouver le remède. Robert Poaty Pangou a trouvé le sien. Et, ce n’est pas en cassant le thermomètre que l’on fait tomber la fièvre.
    Sur un autre registre mais qui n’est pas sans lien avec la question qui nous concerne, J’entends également que le père Kolelas aurait été l’un des acteurs majeurs de la perte du pouvoir de Lissouba pour n’avoir pas accepté le poste de vice président que lui aurait proposé en son temps Pascal Lissouba. Question : La constitution de 1992 prévoyait-elle un tel poste ? NON ! Alors, pourquoi reprocher à B. Kolelas de ne pas accepter le deal anticonstitutionnel à lui proposé ?
    Les dérives qui vont suivre l’élection de Pascal Lissouba trouvent leur source de façon incontestable, dans le conflit né du désaccord apparu entre le PCT et l’UPADS dans le partage des postes après que Sassou Nguesso ait appelé ses électeurs à voter Pascal Lissouba au second tour des présidentielles.Qu’a à y voir B. Kolelas ? Par ailleurs, avant que les Ninjas fussent formés, il y eut les événements du 30 novembre 1992, cette manifestation pacifique qui se termina à hauteur du CCF par des tirs meurtriers qui firent 3 Morts parmi les manifestants. Le ministre de l’intérieur n’était autre que Mberi Martin, son directeur de cabinet…..Ouabari Mariotti, celui là même qui appelle matin midi et soir à la désobéissance civile.
    Enfin, passer sous silence que B. Kolelas se jeta dans la bataille de juin 1997 aux côtés de P. Lissouba contre Sassou Nguesso, plongeant ainsi le Pool dans une décennie de tragédies inédites, est le comble de la mauvaise foi.
    Merci

  14. Conémara dit :

    BIEN!

    Ce toto de service est au boulot: indexer Kolélas l’ex-ministre et valider Mokoko l’ex-conseiller, c’est tout.

    On connaît la musique, ‘la déca-danse’, et nous le connaissons…

    QU’IL AILLE DIABLE!

  15. Conémara dit :

    « AU DIABLE », bien sûr.

  16. Robert POATY PANGOU dit :

    Cher(chère) « MASCAD »,

    En vous lisant, je vous sens très perdu.

    Mais désormais je dis ceci : que personne ne peut être arrêter à cause de l’Etat du SUD CONGO.

    J’insiste personne.

    Mon frère Modeste BOUKADIA n’a jamais été arrêté à cause de l’Etat du SUD CONGO.

    Il avait été interpellé à Maya Maya pour une condamnation antérieur à la création de l’Etat du SUD CONGO.

    La date à ce sujet sont clairs.

    Les faits pour lesquels Mon frère Modeste BOUKADIA a été jugé et condamné par contumace n’ont rien n’a voir avec la création de l’Etat du SUD CONGO.

  17. Robert POATY PANGOU dit :

    Cher(chère) « MASCAD »,

    Je voudrais aussi que vous sachez désormais je m’engage à poursuivre en diffamation devant la juridiction française, toute personne qui portera atteinte à dignité.

    Que ce soit entendu et compris par tous.

    Vous connaissez certainement mieux ceux qui en pris le café ensemble et collaboré avec Mr ou Mme SASSOU NGUESSO.

    Moi, je ne l’ai jamais fait. Alors que chacun sache que à partir de maintenant, je vais engager des poursuites judiciaires pour diffamation.

    C’est devant la justice que nous irons nous expliquer.

    Quand je parle de la SCISSION ici, mon frère Modeste BOUKADIA est à Brazzaville où il parle de Gouvernement d’Union Nationale.

    C’est lui qui revendique son « COQ ». Dans ses Vidéos, tout le monde l’entend.

    NB : Chez les Kongo, on ne revendique pas un « COQ », un « BŒUF » n’importe comment. NON.

    Quand quelqu’un le revendique, c’est qu’il a participé à quelque chose.

    Donc Mon frère Modeste BOUKADIA seul sait pourquoi il en parle de son « COQ ».

  18. Robert POATY PANGOU dit :

    Cher (chère) « MASCAD »,

    Modeste BOUKADIA avait publié un Article courant Juin 2012 qui démontre que ce n’est pas lui qui parle en premier de la SCISSION.

    Dans ce Article c’est lui-même qui montre ses relations avec ceux qui sont au Pouvoir.

    L’Article va être publié dans la journée le temps que je le retrouve.

    Il faut cesser avec ces diffamations.

    Plus d’un an avant son départ à Brazzaville, nous avons travaillé dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui.

    Brazzaville et Pointe-Noire, c’est chez moi. Pourquoi voulez-vous qu’on puisse m’arrêter quand j’y vais ?

    En 2008 et 2009, j’y ai été. Je suis revenu.

    Pourquoi m’aurait-on arrêté en 2016 ?

    Ai-je un problème avec Denis SASSOU NGUESSO ?

    Je suis Séparatiste donc je ne suis pas Opposant.

    NB : Un Opposant à un Pouvoir, c’est celui qui lutte pour succéder à un Pouvoir.

    Voilà, pourquoi j’ai affirmé que je ne suis pas un opposant à Denis SASSOU NGUESSO;

    Les opposants vous les connaissez et vous connaissez aussi ce qu’ils ont été ou ce qu’ils sont toujours avec SASSOU NGUESSO.

    Vous avez compris j’espère ?

    Modeste est en prison, il n’est pas libre. Vous auriez donc dû éviter de me faire parler.

    C’est bien avant qu’il me rejoigne, que moi je parle de la SCISSION.

    Alors comment voulez-vous que je puisse m’arrêter de parler de l’aboutissement de cette SCISSION c’est-à-dire de l’Etat du SUD CONGO ? Comment ?

    Je l’ai toujours fait même quand il est ici en France. Vous l’avez oublié, vous « MASCAD » ?

    Pendant que Modeste BOUKADIA est ici en France, j’ai tenu des Conférence de presse, des réunions et fait des Communiqués de Presse, publié plusieurs Articles. Pour toutes ces choses, il n’était pas associé.

    Alors pourquoi ne dois-je pas poursuivre ce même travail ?

    Une fois libre, il ne dira pas le contraire de ce que j’affirme par mes écrits.

    Voilà pourquoi il faut cesser avec ces allégations.

  19. IGOR AGORA dit :

    Eh ben , quand je lis tous ces échanges , je me dis que la peine n’est pas finie pour les habitants de ce territoire ! Certes , il est possible de penser et cela ne devrait être interdit par personne , que les difficultés actuelles du Congo sont intimement liées à une gestion ethnique et clanique du pouvoir . On a aussi le droit de penser que la scission du territoire congolais actuel en deux entités -Robert Poaty Pangou nous rappelle que cela fut évoqué par les acteurs politiques dès 1958 !!!- est la solution du moins pour l’entité baptisée  » ÉTAT DU SUD CONGO  » . Ainsi pour cette partie du territoire , des problèmes d’ethnies , il n’y en aura plus . Des tensions liées à ethnicisation du pouvoir disparaitront pour permettre aux dirigeants de l’entité de se mettre au travail pour relever les défis du développement dans l’intérêt des populations . Dieu soit loué ! Entendu surtout , qu’il n’ y a aucune incompréhension de ce point de vue lorsque l’on passe du Pool au Kouillou actuels . Je suis heureux de le savoir et les citoyens doivent massivement s’organiser pour permettre à ce référendum d’aboutir . Comment pourrait – on ne pas adhérer à un projet aussi salvateur qui nous permettra de vivre loin des affres de l’esclavage dans lequel le Nord a assujetti le Sud et des assassinats ? En effet , de mémoire d’Hommes , dans cette partie du territoire , les citoyens ne se sont jamais entretués . A peine pourrait – on citer ces quelques péripéties de 1993 . Mais là on sait que ce sont les nordistes qui ont manipulé les acteurs politiques de ce qui sera la nouvelle entité du Sud Congo . Jamais au grand jamais , compte tenu de la probité morale qui caractérise intrinsèquement , génétiquement les ressortissants de cette partie du Congo actuel qui deviendra demain le Sud Congo , ce qui se passe actuellement au Sud Soudan ne pourra jamais nous arriver . En effet , nos hommes politiques intègres , tairont leurs égos au service de l’intérêt général . Finalement , d’après ce que vient de dire en filigrane Robert Poaty Pangou , lui -même et Boukadia tirent tous dans le même sens . Ce sera aussi le cas de Moungalla Thierry , Tchicaya fils , Koussoud Mavoungou , Pierre Mabiala …. qui nantis d’une expérience de la gestion des ressources humaines dans l’actuel Congo , seront très utiles dans la nouvelle entité à venir .
    VIVE LA SCISSION DU CONGO ! VIVE L’ÉTAT DU SUD CONGO !

  20. Robert POATY PANGOU dit :

    Cher(chère) MASCAD », les propos ci-dessous sont de LION DE MAKANDA et que je viens de tirer ce matin

    « SI MODESTE BOUKADIA VEUT ETRE PREMIER MINISTRE DE SASSOU, ALORS LE LION DE MAKANDA EST L’UN DES RARES VRAIS OPPOSANTS QUI NOUS RESTENT !
    COMMENTAIRE :

    Je remercie mon frère de m’avoir suggéré cette vidéo dans laquelle monsieur Modeste Boukadia vient revendiquer l’accord qu’il a signé avec Sassou au travers d’une rencontre à Paris dans le septième arrondissement au sein d’une école militaire.
    Cet homme parle de ce qui se prépare en juillet 2012 et on aurait souhaité qu’il en dise plus. Il nous permet de comprendre une fois pour toutes que Dzon n’est pas un opposant puisqu’avec Rodolphe Adada, il a représenté Denis Sassou Nguesso et a signé pour qu’il devienne le président de la république.
    Modeste Boukadia n’a pas eu la part de boukoutage qui devait lui revenir, alors il boude.  » Je boude, za fua zé ! ». S’il récuse le titre d’opposant à Dzon, à Pougnui et aux autres avec raison, nous lui refusons aussi le titre d’opposant car ce qu’il réclame -nonobstant quelques bonnes idées, c’est le maintient de Denis Sassou Nguesso et il va jusqu’à dire : « Je ne veux pas qu’on tue Sassou… »
    C’est donc un pion, un homme qui veut prolonger le système que les vrais opposants dont je me réclame veulent la mort. Nous avons déjà un autre système plus juste à mettre en place dans une vision qui contentera tout le Congo.
    Modeste Boukadia et les autres sont le passé ; LDM et les jeunes opposants libres sont l’avenir du CONGO. Regardez, écoutez bien ce qui dit monsieur Modeste Boukadia, peut-être le futur premier ministre d’un faux gouvernement d’Union Nationale qui prélude de la refonte de la Constitution que nous ne voulons pas car elle nous garantit le départ de monsieur Denis Sassou Nguesso. Ensuite, nous la déclarerons caduque car non conforme à la volonté du peuple pour l’abroger définitivement.
    Modeste Boukadia dit que la France est d’accord pour mettre fin au règne de monsieur Denis Sassou Nguesso mais qu’elle sait que tous les autres veulent prendre sa place pour faire la même chose. Boukadia n’est pas du reste, lui qui n’aspire qu’à se mettre aux ordres de monsieur Denis Sassou Nguesso – alors que nous aspirons à le bouter hors de l’univers politique national. Ce n’est pas à la France de faire et de défaire nos présidents, nos gouvernements. Pendant que monsieur Modeste Boukadia continue à vouloir prolonger le système des « Gouverneurs noirs », LE LION DE MAKANDA et les jeunes qui sont avec lui viendront y mettre fin…
    La frustration de Boukadia dont le nom indique bien la manière dont il veut manger (boukouter) vient de dévoiler le complot qui enserre le Congo dans un étau qui dure depuis plus de 50 ans. NOUS METTRONS FIN A TOUT CELA. Mes chers compatriotes, Jje sais qu’il n’y a pas beaucoup d’opposants sur lesquels vous pouvez compter : s’il y en a un seul qui vous reste, alors sans fausse modestie :
    « C’EST MOI, LE LION DE TOUS LES (MA) KANDAS DU CONGO… »

  21. Pésa_i_mbua_i_mbua_mé_manga dit :

    Je salue la réaction de Mr Robert POATY PANGOU qui remet les choses en place!

    Au reste, œuvrons tous à redonner la Parole au Peuple Congolais dans son ensemble pour se PRONONCER sur son indépendance à l’égard de la France. Puis, en deuxième lieu que les Sud Congolais donnent leur avis au sujet de la cohabitation conflictuelle avec le Nord Congo. Telles sont les vraies PROBLEMATIQUES à résoudre pour ACCÉDER A LA PAIX ET AU DÉVELOPPEMENT TOUS AZIMUTS.
    MOBILISONS-NOUS!!!

  22. indépendance-du-21-05-2016-de-la-tribu-kongo (ETAT DU SUD CONGO) dit :

    Bonjour Monsieur Robert POATY PANGOU.

    Je suis le Pasteur D. MIZELE.
    Reste au dessus de tout et gère les affaires que tu penses être juste.

    Nous avons déjà déclaré l’indépendance. Il reste le fermeture de l’Ambassade de France.
    On a changé l’Ambassadeur, mais nous avons ordonné de fermer l’Ambassade de France dans la République de la tribu-Kongo.

    BOUKADIA est ecore en prison. PARDON.

    Nous voulons tous un autre ETAT, Etat du Sud Congo, que nous appelons la République de la Tribu-Kongo.

    Travaillons !
    Ce qui est sûr : Il y a déjà un Etat du Sud Congo. Ce que la France fait aujourd’hui sur le TERRITOIRE (ex République du Congo) est devant la TPI une erreur. Chacun répondra.

  23. Robert POATY PANGOU dit :

    Bonjour « Pasteur D. MIZELE ».

    J’accepte en toute humilité votre conseil. Je suis conscient que mon frère Modeste est en prison.

    Je pense que sa femme Nadine avait commis une grosse bêtise dans la vidéo qu’elle a fait circuler.

    Des propos qu’un être humain qui raisonne ne peut jamais tenir.

    J’ai donc voulu respecter Modeste qui n’est pas en évitant de la traîner en justice pour diffamation.

    Dans cette situation j’ai voulu rester un Luangu-Kongo.

    Mais j’ai constaté, que mon silence n’a suffit pour mode éducatif.

    Voilà pourquoi je me suis permis de remettre les choses dans l’ordre dans lequel nous devons tous le prendre.

    Je voudrais vous à vous et à tous que c’est de Bernard BAKANA KOLELAS et de lui seul qui dans toute ma vie politique j’ai reçu la somme de 15 000 FCFA (quinze mille franc CFA) en 1992 à la buvette Pepette en reconnaissance du travail fait dans le Pool.

    Travail qui avait permis de faire reprendre le recensement dans cette région et dans tout le pays.

    C’est bien ce travail qui avait aussi permis aux Matsouanistes de pouvoir voter en 1992 ; chose qu’ils n’avaient plus jamais fait depuis la disparition d’André Grenard MATSOUA entre 1941 et 1942.

  24. mwangou dit :

    Monsieur Pangou. mais comment on va s’y prendre pour donner une faisabilité à cette idée? pourquoi ne restons-nous pas sur le plus simple, arrêter la tyranie de sassou nguesso, et tout ira pour le mieux… Il suffit pourtant de se convaincre que sassou nguesso est le mal du congo. bon courage!

  25. Robert POATY PANGOU dit :

    Tata « Pasteur D. MIZELE »,

    Modeste dans ces écrits publiés le 24 Juin 2012 sur le site de LION DE MAKANDA reconnait lui-même que c’est à Paris l’Idée de la séparation, de la partition est en train de prendre corps.

    En cette période là, il n’est pas avec nous. Lui, est en train de parler d’autres choses à Brazzaville notamment des élections et du Gouvernement Union Nationale.

    Lors de ces vœux de 2016, c’est encore lui qui compte participer aux élections de 2016.

    Tata « Pasteur D. MIZELE », où se situe l’Etat du SUD CONGO dans ce genre de démarche ?

    Enfin, pour l’Etat du SUD CONGO, je me prépare de nouveau à me rendre à Brazzaville. Je le répète ici que parler de la SCISSION du Congo ne peut pas faire l’objet d’une arrestation ni d’une condamnation.

    Du NORD au SUD tout le monde en parle. Même Théophile OBENGA conseiller de SASSOU NGUESSO l’a écrit dans son livre paru chez l’Harmattan en 2001.

    Bref cessons avec ces propos diffamatoires et surtout qu’ils sont faux. Quand on est une personne mûre, on ne peut pas tenir des propos faux.

  26. Anonyme dit :

    Mr Poaty Pangou
    Pour cette fois je vous l’accorde vos explications sont plus claires et vous avez bien dissociés votre idée de référendum qui en fait sont deux référendums bien distincts.
    Sur le premier en ce qui concerne l’indépendance avec la France qui n’a pas été jusqu’à son terme et ou il est stipulé, dans cette fameuse constitution, que ceci doit passer par un référendum, donc de la volonté du peuple. Je veux bien l’entendre mais je m’interroge aussi dans ce cas comment Robert Poaty Pangou va pouvoir organiser ce référendum et surtout comme le dit un compatriote plus haut
    « Qui êtes-vous, Monsieur Pangou ? Quelle légitimité avez-vous pour proposer un référendum au peuple congolais ? » et quelle institution va vous reconnaître en tant que leader autoproclamé.

    Ensuite pour le second, qui concerne la scission du pays vous vous appuyez sur le fait que Jacques Opangault avait émis l’idée en son temps de rattacher le Nord à la RCA mais en quoi une idée stupide en fait une vérité et une base de travail ce n’est pas parce qu’un homme quel qu’il soit émet des idées que ceci est à prendre en considération comme une volonté populaire surtout que nous avons changé d’époque.
    Pour ceci je vous cite la même phrase …..
    « Qui êtes-vous, Monsieur Pangou ? Quelle légitimité avez-vous pour proposer un référendum au peuple congolais ? »

    Vous n’êtes ni élu, ni représentant d’un parti avec une masse d’adhérents conséquents qui pourrait vous donner cette légitimité.

    Et pendant toutes vos tergiversations qui risques de durer des lustres que faites vous pour les populations qui souffrent, vous qui n’êtes pas un opposant à sassou qui est pourtant celui qui actuellement commet toutes ces exactions depuis 33 ans et je ne pense pas que se soit la France qui lui ait demandée d’adopter ces comportements.

    Alors je vous repose encore les mêmes questions auxquelles vous n’avez toujours pas répondu
    COMMENT allez vous concrètement mettre en place ce Référendum ?? et avec quels MOYENS ????

  27. Perroquet dit :

    N’y a-t-il pas actuellement que des « leaders » autoproclamés* au Con-go, à commencer déjà au sommet de « l’Etat » ?

    Légitimité my ass…

    45 Tours !

    RIDICULE !

    *(Et nommés là où il faut être élu !)

  28. UHem mesut dit :

    C’est un uppercut. Bien vu M. Perroquet.

  29. indépendance-du-21-05-2016-de-la-tribu-kongo (ETAT DU SUD CONGO) dit :

    Perroquet dit :
    16/08/2016 à 17:15

    N’y a-t-il pas actuellement que des « leaders » autoproclamés* au Con-go, à commencer déjà au sommet de « l’Etat » ?

    Légitimité my ass…

    45 Tours !

    RIDICULE !

    *(Et nommés là où il faut être élu !)

    —————————————–

    Le Pasteur D. Mizélé est le Roi honorifique. L’Etat du Sud Congo existe déjà. Il faut que le peuple se l’approprie. (cf Contitution de la République de la Tribu-Kongo)

    Le Président du Congo c’est Francois Hollande. L’ex République Congo est un territoire sous tutelle Voir
    http://www.un.org/fr/decolonization/nonselfgov.shtml
    de cet fait, la déclaration de l’indépendance en date du 21-05-2016
    https://www.youtube.com/watch?v=UP4o3RxrXEg
    est suffisante pour créer un Etat, car Monsieur Francois Hollande est informé de toute la procédure.
    Le 27-05-2016, la République de la Tribu Kongo a demandé la fermeture de l’Ambassade de France dans l’ex –République du Kongo.
    On a changé l’Ambassadeur, mais il faut fermer l’Ambassade de France sur le sol Sud Kongolais.

  30. le vantard dit :

    Le Congo a la diaspora la plus bête au monde. Continuez à vous empiffrer de semoule; votre séjour à l’étranger n’apporte rien au peuple du Congo.

  31. Oiseau Domestique dit :

    Le roi n’est pas mort; vive le roi honorifique: le Pasteur D. Mizélé!

  32. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon très cher « Anonyme »,

    Je sais qu’à plusieurs moment je vous sais impartial. Je le sais.

    Concernant la position prise par le MSA de Jacques OPANGHAULT, cette idée ou cette position mais elle n’est pas mauvaise, je ne le condamne pas.

    Condamner cette idée, c’est me remettre à cause moi-même.

    Je vous dis avec assurance, que si cette idée avait été réalisée, nous n’aurions pas aujourd’hui vivre ce qui se passe à Brazzaville.

    Je vous apprends que c’est le Gouverneur (Colon) qui avait intervenu car c’est la France qui aurait la grande perdante.

    Souvenons-nous que le Congo n’avait jamais existé avant l’arrivée du Colon.

    C’est le Colon qui a forcé les Peuples qu’il a trouvé sur les terres qu’il a occupé de vivre ensemble.

    C’est le Colon qui a obligé ces Peuples différents d’être commandé par un seul Homme par le système « Une personne une voix ».

    Quelle est conséquence ?

    Ce sont les Peuples des Ethnies les plus peuplées qui vont donc commander. C’est la Loi naturelle.

    On choisit la personne qu’on connaît le mieux et soit capable de te défendre en toute circonstance.

    Voilà comment le Colon a créé les problèmes entre les Peuples qu’il venu trouver sur leur terre.

    Le MSA n’a pas eu tord.

    C’est comme la France qui n’a pas voulu être sous occupation Allemande.

    C’est humain et naturel.

    Aujourd’hui le Peuple du SUD n’accepte pas cette main-mise du NORD.

    C’est la réalité qui se vit aujourd’hui à Brazzaville.

    De l’Armée à tous les postes administratifs, c’est l’Homme du NORD qui nommé partout.

    C’est le problème que le Colon a créé.

  33. Anonyme dit :

    Je ne vous demande pas si vous condamnez ou non la position d’OPANGHAULT, c’est vous qui avez parlé de ce sujet dans votre prise de parole
    Je dis seulement en quoi une position prise par ce monsieur peut servir de référence et de base au fait de réclamer la scission du pays.
    Mais comme à votre habitude vous ne répondez pas à ce qui nous intéresse COMMENT et quels MOYENS.

  34. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon cher « Anonyme »,

    Très honnêtement, si dès le 15 Octobre 1958 si les gens avait suivi la décision prise par le MSA de Jacques OPANGHAULT de diviser le Congo en rattachant le NORD à l’Oubangui-chari ; nous n’aurions connu tout ce SANG et ces humiliations.

    Fulbert YOULOU avait bien réagi. Mais c’est le Colon qui a compris qu’il était en train de perdre et il a tout fait pour maintenir cette Unité artificielle.

    Le Colon a tout fait pour ne pas se séparer de nous en faisant signer ces Accords dits de Matignon.

    Le Colon a tout fait afin ces Accords ne soient connu de tout le Peuple à cause de leur contenu.

  35. pésa_i_mbua_i_mbua_mé_manga dit :

    OPANGAULT L’A REVE, SASSOU LE REALISE!

    Anonyme veut-il jouer à l’Autruche? L’élan exprimé par Jacques Luc OPANGAULT aurait pu en rester là en cette date si significative du 15 Octobre 1958. Mais, cette posture a gagné en relief et est rentrée malheureusement dans le domaine des Références: Le pouvoir de Sassou Nguesso Denis n’est que le parfait exemple qui fait écho à l’élan d’OPANGAULT. C’est-à-dire la scission tous azimuts du Congo! LA SEULE DIFFERENCE ENTRE OPANGAULT ET SASSOU étant que le second REALISE LA SCISSION DE L’INTERIEUR EN SE CACHANT SOUS LE DISCOURS FALLACIEUX DE L’UNITE ET L’INDIVISIBILTE DU CONGO! C’est ENCORE HAUTEMENT PERNICIEUX ET TOXIQUE. Malheureusement DE NOMBREUX ESPRITS DU SUD sont ENCHAÎNES A LA NOTION D’UNITE ET D’INDIVISIBILTE. Ainsi, ils ONT BASCULE DANS UNE NAÏVETE qui les empêche de voir le JEU MACHIAVELIQUE DE SASSOU lequel est devenu le fer de lance du Nord!

    EN REALITE, Sassou Nguesso Denis S’ACHARNE D’ACCOMPLIR DE L’INTERIEUR LE RÊVE D’OPANGAULT!
    COMPRENEZ-VOUS CE QUE JE DIS???
    En conséquence, LES SUD CONGOLAIS SONT EN DROIT NON PAS EN SE COUVRANT DE PRETEXTES FALLACIEUX ET SLOGANS CREUX (façon nordiste ou sassouiste), DE DEMANDER LA FORMALISATION DE LA SCISSION DE FAIT DU CONGO!

    Sassou Nguesso Denis and Co FONT DE LA SCISSION dans leur approche sociétale au sein du Congo, mais, ILS NE SONT PAS COURAGEUX DE LA FORMALISER A LA DIFFERENCE DES TENANTS DE LA SCISSION!

  36. VAL DE NANTES , dit :

    @LE VANTARD ,attention au pétage de plomb ,ne te suicide pas .Du calme , je comprends ton désespoir ,mais le temps finira par nous réhabiliter avec notre semoule …
    Sois patient ,notre pays sera bien cadeauté par cette diaspora UTILE, MAIS honnie …..
    Continuons à semouler ça viendra ;;;;;;;

  37. LE DEPART DE LA FRANCE AU CONGO, SA SERA LE DEBUT DE LA PAIX ET LA PROSPERITE dit :

    Qui est légitime au Congo Brazzaville le terroriste sassou dont la mission principale c’est d’abattre les BAKONGO?
    Robert POATY PANGOU Nous te soutenons, et nous attendons le referendum pour création du SUD CONGO, reconnu ou pas par l’ONU.
    Y a n’a mare des nordistes qui parlent de l’unité alors qu’ils travaillent tous pour la division

  38. LE DEPART DE LA FRANCE AU CONGO, SA SERA LE DEBUT DE LA PAIX ET LA PROSPERITE dit :

    Pour réussir il faut être d’abord unit, mais le cas du Congo actuellement ne donne aucun espoir car pour le nord le pourvoir doit rester au Nord de ce fait. Nous ne pouvons plus parler de démocratie car le nord ne travaille pas pour redresser le pays il travaille pour la conservation du pourvoir mais si tout se meure.
    A Robert POATY PANGOU et n’y a plus PLUS DU TEMPS A PERDRE, NOUS SUD NOUS ATTENDONS CET REFERENDUM DE LA CRÉATION DU SUD CONGO IL Y N’A PLUS D’ESPOIR AVEC LES NORDISTE, C’EST LE TRIBALISME MAIS C’EST LA VÉRITÉ.
    Ou est OKOMBIE? à OYO avec sassou
    IL EST TEMPS POUR LE REFERENDUM DU SUD CONGO, TOUT LES LEADERS DU SUD CONGO DOIVENT SE RÉUNIR POUR LA CRÉATION D’UNE COMMISSION LE PLUS RAPIDEMENT QUE POSSIBLE.
    Sassou le dieu des français sa diriger le nord Congo.
    VIVE L’ÉTAT DU SUD CONGO, RÉVEILLONS NOUS AU SUD CETTE SITUATION PEUT PRENDRE DES CENTAINES D’ANNÉES ET NOUS RESTERONS DES ESCLAVES DU NORD.

  39. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    Maintenant qu’au file du temps nous sommes en train de mieux comprendre les véritables causes de nos malheurs, je vous invite à accepter que le Congo n’est pas Indépendant d’une part et que d’autre part, le problème du Pouvoir entre le NORD et le SUD doit être réglé définitivement.

    C’est dès le 15 Octobre 1958 que ce problème aurait dû être réglé après l’annonce par le MSA de Jacques OPANGHAULT de rattacher le NORD à l’Oubangui-chari.

    La réplique de Fulbert YOULOU ne s’était faite attendre quand il pense lui aussi qu’une République Bakongo pouvait dans ce cas aussi voir le jour.

    Vous constatez que le 28 Novembre 1958 à Pointe-Noire, est la suite logique de ce qui s’est passé le 15 Octobre 1958 à Brazzaville entre Jacques OPANGHAULT et Fulbert YOULOU.

    S’en suivra, Février 1959

    S’en suivra un tout premier Gouvernement d’Union Nationale preuve de l’inexistence ni de l’Union, ni de l’Unité.

    S’en suivront, toutes les Tragédies qui se passent aujourd’hui dans le SUD.

    Oui, c’est le Colon qui avait tout fait pour éviter cette séparation.

  40. Robert POATY PANGOU dit :

    58 Ans ( 1958-2016) après on tourne encore autour du même problème datant du 15 Octobre et du 28 Novembre 1958.

    Vous vous rendez compte du temps perdu ?

    On nous parle encore du « Vivre-Ensemble

  41. Inanga Moline dit :

    Vous devez arrêter vos âneries. Nous avons besoin de nous unir pour notre pays le CONGO. Ce pays ne sera jamais divisé, vous le savez bien. Nos divergences et nos oppositions doivent être traiter sans passion. Il y’a des solutions pour relever le CONGO, il y’a des hommes et des femmes honnêtes et capables de diriger ce pays. Rassemblons-nous pour trouver les bonnes personnes porteuses de bons projets de société. Abolissons le tribalisme et le régionalisme. L’état du sud n’existe pas et n’existera jamais au Congo. Arrêtez vos cauchemars. Le Congo n’est pas le Soudan ou la Corée!
    Vive le CONGO uni.

  42. UHem mesut dit :

    Foutaises votre congo uni. Que des slogans vides de sens.

  43. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon très cher « Inanga Moline »,

    Connaissez-vous les origines du Congo ?

    Dites-nous, nous pauvres ignorants, pour que sachons enfin comment et quand est né le Congo.

  44. Anonyme dit :

    Pour compléter cette dites-nous aussi qui a créé ce congo?

  45. Bouché comme 1 Sourd dit :

    [Nous avons besoin de nous unir pour notre pays le CONGO.] Dixit: Kinganga Moulin.

    Bullshit !

    Depuis quand sentez-vous ce besoin de s’unir? Depuis 1958, ou peut-être avant, comme le souligne si bien RPP, sans se lasser ?

    A qui bénéficie l’attente indéfinie, entretenue, et, massivement fatale depuis ?

    Et oui, tel que s’insurge à bon escient, UHem mesut: FOUTAISES!

    Même la patience de Dieu le Père lui-même a des limites.

  46. Anonyme dit :

    NOUS, EUROPÉENS, NOUS DISONS QUE L’AFRICAIN N’EST PAS ENCORE ENTRÉ DANS L’HISTOIRE HUMAINE. VOUS VOUS COMPORTEZ TOUJOURS COMME DES PRIMITIFS ET DES SAUVAGES. LES AFRICAINS RÉFLÉCHISSENT LENTEMENT ET SONT INCAPABLES DE CONSTRUIRE EUX-MÊMES LEURS PAYS ET LEUR CONTINENT. EN EFFET, LE CERVEAU DES ÉLITES ET DIRIGEANTS AFRICAINS SONT GÉRÉS PAR NOUS, EUROPÉENS.

    VOUS AFRICAINS, ARRÊTEZ DE CITER VOS DIPLÔMES ET VOS POLITICIENS QUI NE SERVENT A RIEN SI CE N’EST QUE POUR DÉFENDRE NOS INTÉRÊTS ET ABRUTIR VOTRE PEUPLE DE SAUVAGES.

    NOUS, EUROPÉENS, NOUS N’AVONS PAS PEUR DES NOIRS ET DES AFRICAINS BIEN AU CONTRAIRE – NOUS AVONS PEUR QUE DES ASIATIQUES, DES INDIENS ET DES ARABES PARCE QU’ILS ONT AU MOINS UN CERVEAU COMME NOUS ET EN PLUS ILS ONT LE SENS DE LA DIGNITÉ ET DU COURAGE.

    CHERS AFRICAINS, NE VENEZ PAS NOUS POLLUER ICI SUR NOTRE TERRE D’EUROPE OU D’OCCIDENT AVEC VOS PENSÉES PRÉHISTORIQUES, REPARTEZ CHEZ VOUS ET RESTER NOS ESCLAVES CHEZ VOUS PAS ICI, CAR CELA DÉRANGENT CERTAINES SENSIBILITÉS AFRICAINES AFFRANCHIS DU NÉOLITHIQUE AFRICAIN AU XXIE SIECLE.

    REPARTEZ CHEZ VOUS, POINT BARRE

  47. Pasteur D. MIZELE dit :

    Droit de Réponse:

    Anonyme dit :
    17/08/2016 à 15:24
    NOUS, EUROPÉENS, NOUS DISONS QUE L’AFRICAIN N’EST PAS ENCORE ENTRÉ DANS L’HISTOIRE HUMAINE. VOUS VOUS COMPORTEZ TOUJOURS COMME DES PRIMITIFS ET DES SAUVAGES. LES AFRICAINS RÉFLÉCHISSENT LENTEMENT ET SONT INCAPABLES DE CONSTRUIRE EUX-MÊMES LEURS PAYS ET LEUR CONTINENT. EN EFFET, LE CERVEAU DES ÉLITES ET DIRIGEANTS AFRICAINS SONT GÉRÉS PAR NOUS, EUROPÉENS.

    À cette heure où le monde entier est dans la lutte contre le terroriste, il est demandé à chaque Sud Kongolais de prendre ses responsabilités. Je réfuse que Monsieur François Hollande me dicte ce que le peuple Sud Kongolais doit ou va faire. En tant que Roi honorifique, je suis le garant de la paix des Sud Kongolais.
    Pour ce faire, nous avons engagé une procédure pour demander au Tribunal Pénal Internal pour ouvrir des enquêtes sur ce qui se passe dans le Département du Pool. Nous attendins que le TPI dise si notre plainte est recevable ou non.
    Nous pouvons bombarder l’Ambassade de France sur notre sol, comme nous l’avons répeter aux Responsables de la République française car ll n’y a pas des relations diplomatiques entre la France et la Tribu-Kongo.
    Le but des privilèges et immunités est non pas d’avantager des individus mais d’assurer l’accomplissement efficace des fonctions des Missions en tant que représentant des États selon la conventions de Vienne de 1961 et 1963 et son préambule.
    Les agents diplomatiques, le personnel administratif et technique d’une Ambassade ainsi que leurs familles bénéficient d’une immunité complète. Ils ne peuvent donc être ni arrêtés, ni détenus.
    Les relations diplomatiques peuvent être interrompues en cas d’incident grave entre les États. C’est le cas entre nos deux pays. La pratique d’une rupture diplomatique entre la République française et la République de la Tribu-Kongo intervient dans cette période de bombardement du Département du Pool.
    Mais dans l’ex Congo Brazzaville, monsieur François Hollande, ses diplomatiques et représentants bombardent le Pool depuis le 4 avril 2016 et restent sur le territoire de la République de la Tribu-Kongo. Donc, aucune raison ne peut plus justifier leur présence et la sécurité des agents de l’Ambassade ne peut plus être assurée.
    Notre dignité qui est engagée et le courage de nos hommes d’armes est mis à l’épreuve. Nul Africain ne peut oublier que seule la lutte libère.
    A ceux qui pensent que YOULOU doit ressucité ou Jacques OPANGHAULT ne devrait pas exister, le Roi honorique déclare que la victoire est à notre portée et nous vaincrons. Dieu dit “Ésaïe 43.18 : Ne pensez plus aux événements passés, Et ne considérez plus ce qui est ancien.
    43.19 : Voici, je vais faire une chose nouvelle, sur le point d’arriver: Ne la connaîtrez-vous pas? Je mettrai un chemin dans le désert, Et des fleuves dans la solitude.”
    L’indépendance est déclarée, le drapeau notre symbole doit floter sur notre sol.
    Notre indépendance est réelle. À nous de prendre courage et de continuer le combat du dévelopement. Le projet de drônes 7/7 et l’autosuffisance alimentaire sont les priorités du Gouvernement. Comme nous avons dit, deux nouvelles villes vont voir le jour pour créer des emplois.
    Nous devrons programmer le retour chez nous, en Afrique et particulièrement en République de la Tribu-Kongo. C’est l’heure des dix(10) tribus perdues. Les choses sont claires. On ne peut pas être chaud et froid en même temps. Ou on est chaud, on continue ensemble ou on est froid, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob me donne la mission de créer le pays et d’organiser les élections avec une présidente tournante.
    Nous ne sommes plus à la période qui est comprise entre 5000 et 2500 av.J.-C. L’indépendance déclarée ne peut être réfusée par François Hollande. Et les pays qui acceptent des relations diplomatiques avec notre pays sont les biens venus et nous allons collaborer ensemble.

    Je ne veux pas parler des “Les Référendums d’autodétermination”.
    Le Congo Brazzaville est un territoire OCCUPÉ par François Hollande, même pas la République française. Alors, pourquoi dépenser de l’argent quand François accepte l’indépendance proclamée le 21-05-2016 ?
    Pourquoi aller à la batoire (une guerre) quand François Hollande a peur d’aller à la TPI ?
    Le Roi honorifique, le Réverend Pasteur D. MIZELE, a eu à écrire à Président François Hollande. Et, il y a des discussions encours. Nous travaillons.

  48. LES POLÉMISTES PARLENT AUX POLÉMISTES D'AFRIQUE ET D'OCCIDENT dit :

    LA VÉRITÉ BLESSE MAIS LA VÉRITÉ EST-ELLE UNE SCIENCE MATHÉMATIQUE (CQFD)

    NOUS, EUROPÉENS, NOUS DISONS QUE L’AFRICAIN N’EST PAS ENCORE ENTRÉ DANS L’HISTOIRE HUMAINE. VOUS VOUS COMPORTEZ TOUJOURS COMME DES PRIMITIFS ET DES SAUVAGES. LES AFRICAINS RÉFLÉCHISSENT LENTEMENT ET SONT INCAPABLES DE CONSTRUIRE EUX-MÊMES LEURS PAYS ET LEUR CONTINENT. EN EFFET, LE CERVEAU DES ÉLITES ET DIRIGEANTS AFRICAINS SONT GÉRÉS PAR NOUS, EUROPÉENS.

    VOUS AFRICAINS, ARRÊTEZ DE CITER VOS DIPLÔMES ET VOS POLITICIENS QUI NE SERVENT A RIEN SI CE N’EST QUE POUR DÉFENDRE NOS INTÉRÊTS ET ABRUTIR VOTRE PEUPLE DE SAUVAGES.

    NOUS, EUROPÉENS, NOUS N’AVONS PAS PEUR DES NOIRS ET DES AFRICAINS BIEN AU CONTRAIRE – NOUS N’AVONS PEUR QUE DES ASIATIQUES, DES INDIENS ET DES ARABES PARCE QU’ILS ONT AU MOINS UN CERVEAU COMME NOUS ET EN PLUS ILS ONT LE SENS DE LA DIGNITÉ ET DU COURAGE.

    CHERS AFRICAINS, NE VENEZ PAS NOUS POLLUER ICI SUR NOTRE TERRE D’EUROPE OU D’OCCIDENT AVEC VOS PENSÉES PRÉHISTORIQUES, REPARTEZ CHEZ VOUS ET RESTER NOS ESCLAVES CHEZ VOUS PAS ICI, CAR CELA DÉRANGENT CERTAINES SENSIBILITÉS AFRICAINES AFFRANCHIS DU NÉOLITHIQUE AFRICAIN AU XXIE SIECLE.

    CQFD

    REPARTEZ CHEZ VOUS, POINT BARRE.

  49. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chères sœurs et très chers frères,

    Acceptons désormais, que le Congo n’avait jamais accédé à l’Indépendance.

    Le 15 Août 1960 était l’étape qui précédait le Référendum local.

    C’est le résultat du Référendum qui doit déterminer si OUI ou NON le Peuple était d’accord avec les Accords de Matignon.

  50. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon très cher « Anonyme »,

    Vous dites ceci : « Qui êtes-vous, Monsieur Pangou ? Quelle légitimité avez-vous pour proposer un référendum au peuple congolais ? » et quelle institution va vous reconnaître en tant que leader autoproclamé.

    Je vous réponds avec aisance en ces termes : Un Indépendance est cet Homme qui lutte lui-même pour sa libération.

    Mon identité seule me suffit pour le déclarer.

    En ce qui vous concerne vous, il va vous être très difficile par le fait d’être « Anonyme ».

    Donc, avec les Faits et les Textes, j’ai la légitimité d’agir.

    Bref c’est mon Identité qui me donne la légitimité d’agir à l’image de tous ceux des miens qui m’ont précédé dans cette lutte pour notre Libération.

  51. Robert POATY PANGOU dit :

    ERRATUM /

    Mon cher « Anonyme »,

    Lire : Un » Indépendantiste » et pas Indépendance.

    Merci

  52. Anonyme dit :

    Remettons les pendules à l’heure car vous avez la fâcheuse habitude de ne répondre en invectivant ceux qui vous interrogent par de petites phrases pour la plus part sorties de leur contexte.
    A ce que je sache ce n’est pas moi, mais vous qui vous présentez en tant que leader d’opinion et initiateur d’un soit disant projet qui d’ailleurs pour moi n’en est pas un tant que vous resterez dans l’analyse de l’histoire et les incantations.

    Un projet il faut le mettre sur la table et expliquer le COMMENT, l’analyse de l’histoire et du pourquoi nous en sommes la tout à chacun peut si il le veut se faire son opinion mais lorsque vous proposez un projet il faut savoir expliquer COMMENT vous allez vous y prendre pour y arriver et avec quels moyens si vous voulez que les compatriotes y adhèrent ou tout ceci restera que de simples voeux ou incantations.
    Ce qui m’intéresse aujourd’hui c’est connaître le détail du projet de Robert Poaty Pangou arrêtez de nous expliquer pourquoi vous en êtes arrivez la, on approche de l’overdose.

    Nous ne sommes plus au siècle dernier ou un seul mot d’ordre pouvait suffire.
    Mais …Allons seulement

  53. Pésa_i_mbua_i_mbua_mé_manga dit :

    ANALYSER en profondeur la situation du Congo, L’EXPLIQUER puis S’ÉRIGER en FORCE de proposition, tel est le tour de force qu’ont réalisé les Tenants de la scission du Congo.
    Dorénavant, les Congolais sont reconnectés à cette partie de la mémoire du Congo longtemps cachée: Du Moyen-Congo au Congo!
    Les choix sont à présent sous nos yeux via les Référendums.
    À ceux qui ont des questions, les réponses sont disponibles!
    Aussi, je m’empresse de répondre à Anonyme qui depuis toujours remet sur la table la question des moyens.

    En fait, je ne pense pas qu’une connaissance particulière entoure les moyens à mettre en œuvre. Je ne pense pas non plus, que ce soit cette connaissance supplémentaire, manquant ou faisant défaut à vos yeux, qui conditionne votre adhésion: on vous la rendrait disponible que cela ne changerait rien dans votre posture. Tel est mon avis. Vous êtes dans le cas d’un individu qui n’arrive pas à se convaincre que les choses qu’on lui a dites soient aussi simples ou suffisantes en soi!
    Le but d’un référendum est de recueillir le choix d’une population sur une question donnée. Le choix exprimé a force de Loi.

    Je souhaite néanmoins qu’à partir de l’hypothèse ci-après, et si vous le voulez bien, sans à-priori, que nous parvenions à dégager une convergence. Imaginons le cas suivant: vous avez perçu la pertinence d’une telle démarche face une problématique donnée. Et, vous tenez absolument que ce référendum que vous avez envisagé, se tienne. Quelles stratégies développeriez-vous selon le contexte (hostile ou pas) dans lequel se déroulerait ledit référendum?

  54. Anonyme dit :

    Monsieur Poaty Pangou / Pésa
    Toujours l’inversion des rôles répondre par des QUESTIONS ??? Votre problème est toujours le même, vous émettez des idées et lorsque le simple compatriote que je suis tient à en savoir plus sur la façon dont vous allez procéder c’est vous qui posez les questions.

    Je vous cite
    « Et si, vous tenez absolument que ce référendum que vous avez envisagé, se tienne. Quelles stratégies développeriez-vous selon le contexte (hostile ou pas) dans lequel se déroulerait ledit référendum? »
    C’est à vous en tant que leader d’opinion de répondre à cette question et à moi de vous la poser il me semble, non ?????

    Ou encore d’autres exemples
    « Vous êtes dans le cas d’un individu qui n’arrive pas à se convaincre que les choses qu’on lui a dites soient aussi simples ou suffisantes en soi! »
    Jusqu’à présent vous avez surtout expliquez en long et en large votre vue de la situation mais jamais le Comment de procéder.

    « Le but d’un référendum est de recueillir le choix d’une population sur une question donnée. Le choix exprimé a force de Loi. »
    Expliquer ce qu’est un référendum, on frise le ridicule mais le problème reste on n’est pas dans le cas présent qui nous intéresse dans une démocratie… alors COMMENT ???

    Un leader se doit de proposer des projets et les compatriotes se doivent de l’interroger sur le fond pour connaître les détails et la faisabilité du dit projet pour se faire leurs opinions quand à leur adhésion ou pas.
    Tout leader politique quel qu’il soit agit de la sorte sauf dans le cas d’une dictature bien sur.

    Lancer seulement l’idée d’un référendum tant que cela reste à ce stade ceci reste un idée pas un projet nous avons trop connu dans ce pays ce genre de situation ou un seul mot d’ordre peut déclencher de graves évènements que l’on ne maîtrise plus.
    L’histoire on la connaît, votre position on la connaît, mais bon dieu expliquez nous une bonne fois pour toute comment vous comptez procéder pour réaliser ce que vous dites ou arrêtez de vous positionner en leader politique et redevenez un simple internaute comme je le suis qui répond aux commentaires qu’on lui propose.
    Ce n’est pas à moi que Congo Liberty à ouvert cette tribune mais à Monsieur Robert Poaty Pangou Porte-parole du Conseil National pour l’Etat du Sud Congo (CNESC)

    Bien à vous ….

  55. Le jeu français au congo en particulier et en afrique en general dit :

    Si la gauche actuelle reste complaisante avec Sassou Nguesso, je n’exclus pas, moi qui suis pourtant de gauche, de tout faire pour que la droite l’emporte.
    Effectivement, nous ferrons tout pour que le parti socialiste perde les elections.Et arrivera la droite, ce que precisement affectionne sassou nguesso.Donc Hollande aura fait que sassou nguesso ramene la droite au pouvoir en france.Et c’est comme çà que les potentats dictateurs africains designent les presidents français depuis l’ère chirac jacques.
    Le parti socialiste repartira à l’opposition et reviendra avec la sensibilité mensongere denonciatrice suivi de manifs repondant de partout: Pauvres africains malmenés par les dictateurs.La pauvre masse africaine contribuera encore à ce que le parti socialiste reviene au pouvoir et une fois encore au pouvoir mettront en avant LES INTERETS ECONOMIQUES DE TOTAL, BOLLORE AVEC CES PORTS ET CHEMINS DE FER AFRICAINS, JEUNE AFRIQUE POUR EN DORMIR LES AFRICAINS HEUREUSEMENT QU’ON LE LIT PLUS.AUTRES MERCENERES GAUCHISTES FRANCAIS TELS LES PIGASSE JEAN PAUL, JEAN YVES OLIVIER ET TOUS LES AMBASSADEURS EN POSTES EN AFRIQUE.

    ET PATATA PATATI, BIS BIS BIS REPETITA A L’INFINI…….

    LA FRANCE CONTINUERA A PILLER ET SASSOU ET CLAN CONTINUERONT A TOUT OFFRIR ET LA FRANCE LES PROTEGERA TOUJOURS.

    LA SOLUTION: LEVONS-NOUS UNE BONNE FOIS POUR CHASSER SASSOU ET LES MERCENAIRES FRANCAIS ET LA FRANCE.

  56. Parfait KOLELAS bientôt à OYO chez Denis Takou Nguesso dit :

    Parfait KOLELAS bientôt à OYO chez Denis Takou Nguesso .
    Parfait KOLELAS l’opposant caméléon n’arrive plus a supporté la famine , il a demandé une audience auprès de Denis Takou Nguesso . Selon nos sources il sera reçu à OYO dans les semaines avenir .
    Depuis plusieurs semaines Parfait KOLELAS remue terre et ciel pour chercher a rencontré l’assassin des Congolais celui qu’il appelle par papa , Parfait est passé par Antoinette pour négocier ..
    NB : les fanatiques de Parfait KOLELAS vont certainement dire que c’est de la diffamation , BrazzaNews prend le peuple Congolais à témoin : conserver précieusement ce post . Un jour, certains diront que BrazzaNews était un prophète ..

  57. Kokonews dit :

    L’Association APAKO décide de déposer une plainte au tribunal de Paris contre Brazzanews.

Laisser un commentaire