Idriss Deby et Sassou-NGuesso chez eux à l’Elysée. Par Mingwa BIANGO

Idriss Deby et François Hollande le 20 aout 2016 à Paris (Elysée)

Idriss Deby et François Hollande le 20 aout 2016 à Paris (Elysée)

« Pompiers pyromanes », telle est la stratégie des dictateurs africains !

En délicatesse avec l’actuel locataire de l’Elysée à l’aube de son mandat en avril 2012, les dictateurs africains de l’espace francophone ont fini par damer le pion au président François Hollande…et comment ?

De la Seleka (Centrafrique) à Boko Haram (Lac Tchad)

  • Le bourbier centrafricain

Architecte et parrain de plusieurs mouvements armés aux fins de déstabilisation de son voisinage, le président tchadien Idriss Deby Itno arriva à ses fins en Centrafrique, avec l’accession au pouvoir en août 2013 à Bangui de Michel Djotodia, patron du tristement célèbre groupe armé Seleka, qu’il démissionna en janvier 2014 à Ndjamena, sous la pression de la France.

Devenir incontournable pour s’attirer les bonnes grâces, et les faveurs de la France, pour s’éterniser au pouvoir dans un pays de sa zone d’influence, n’a pas été la démarche du seul Tchadien Idriss Deby Itno, car Dénis Sassou-NGuesso l’a faite sienne aussi. Le Congolais s’est immiscé dans le conflit de ce pays enclavé, qu’est la Centrafrique, en parrainant plusieurs dirigeants politiques et leurs nébuleuses.

La guerre civile fratricide dans l’un des pays les plus pauvres d’Afrique centrale, présentée à tort comme une guerre confessionnelle, a toujours pour parrains, Idriss Deby Itno et Dénis Sassou-NGuesso.

La salutaire opération française Sangaris, déclenchée le 5 décembre 2013, et en phase d’achèvement à partir d’avril 2016, a jugulé le conflit à Bangui, mais la Seleka, créature d’Idriss Déby contrôle tout le Nord du pays qui échappe au nouveau président Faustin Touadera. En revanche, les Anti Balaka ont pour base arrière le nord de la république du Congo-Brazzaville, où réside l’un des plus grands criminels centrafricains, Abdoulaye Miskine.

Les rêves de grandeur des dictateurs africains n’ayant d’égale que leur félonie impériale au détriment du développement de leur pays, la seule façon de s’illustrer, et de devenir incontournables, est de jouer les bons offices dans les conflits sous-régionaux.

Garder un levier important à réactiver selon leurs intérêts à court et moyen terme, telle est la stratégie des principaux protagonistes du bourbier centrafricain, que l’Elysée, impuissant, adule et refuse de voir ou de contrer !

  • Boko Haram a-t-il échappé à ses géniteurs ?

La question que tout esprit lucide se pose est de savoir, comment la mouvance militaro-religieuse Boko Haram peut-elle narguer l’armée nigériane, la plus puissante armée africaine qui mit fin aux guerres civiles en Sierra-Leone et au Liberia, mais surtout les puissances occidentales y compris les USA ? A qui profite le crime ?

Selon plusieurs sources, la secte terroriste Boko Haram a prospéré dans l’Etat du Borno au Nigéria, sous les deux mandats (2003-2011) du gouverneur et milliardaire, le Sénateur Ali Sherrif dit SAS. Il serait pour beaucoup d’observateurs l’architecte et le principal financier de cette nébuleuse à des fins politiques.

En 2008, le président nigérian Umaru Yar’Adua mis en évidence des preuves accablantes du financement de Boko Haram par Abbas Tolli (neveu d’Idriss Deby) prochain gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale en janvier 2017, à l’époque ministre des finances de son Etat, par le biais de son ami le gouverneur Ali Sherrif. L’oncle Idriss révoqua du gouvernement son neveu et fusible Abbas, pour ne pas s’attirer les foudres de son puissant voisin nigérian, qui mena une expédition militaire et punitive dans la région du Lac Tchad ; peuplée de l’ethnie Boudouma, majoritairement hostile au pouvoir d’Idriss Deby, dont la jeunesse par dépit rejoint en masse la secte d’Abubakar Shekau.

A la faveur de l’élection de son ami, le président Buhari au Nigéria, Ali Sherrif le partenaire d’Idriss Deby dans l’exploration pétrolière dans le bassin des Erdis (Tchad), est rentré de son exil tchadien. Ce précieux allié du président tchadien dans la lutte contre Boko Haram est un argument supplémentaire qui milite en sa faveur auprès de François Hollande, bien qu’il incarne la pire des tyrannies de la françafrique avec Denis Sassou-NGuesso. Tous deux, ils ont en commun d’être contestés par leur peuple.

Cette instabilité dans la bande sahélo-saharienne et en Afrique centrale, entretenue par des pompiers pyromanes, a fini par piéger la France dans cette alliance folle avec des dictateurs africains sanguinaires, dont les survies dépendent du chaos et de criminels sans foi ni loi.

Les dicta-tueurs africains chez eux à l’Elysée

Bien qu’officiellement le communiqué de l’Elysée sur la réunion de travail entre François Hollande et Idriss Déby du samedi 20 aout 2016 évoque la lutte contre Boko Haram, pour le président tchadien en séjour privé en France, l’objectif est de montrer qu’il a le soutien total de François Hollande, après la contestation de son élection et son intronisation le 8 aout 2016 en tant que président du Tchad, sanctuaire de l’opération Barkhane.

Quant au dictateur Denis Sassou-NGuesso, ses proches affirment qu’une rencontre avec François Hollande est prévue dans le courant du mois de septembre à l’Elysée…

Exit les droits de l’homme…comme le dit Robert Badinter : « la France est le pays de la déclaration des droits de l’homme, et non le pays des droits de l’homme ! »dhollande deby

Mingwa BIANGO

Diffusé le 21 aout 2016, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles, publication de mingua mia Biango. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

20 réponses à Idriss Deby et Sassou-NGuesso chez eux à l’Elysée. Par Mingwa BIANGO

  1. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    Présidentielle au Gabon : Mr Roland Désiré Aba’a Minko ; ce candidat qui veut réviser les accords avec la France

    Vue du centre de Libreville (Gabon).

    Publié par RFI-Afrique le 16-08-2016 Modifié le 16-08-2016 à 09:12

    Au Gabon, la campagne électorale en vue de l’élection présidentielle du 27 août 2016 bat son plein. Parmi les candidats se trouve Roland Désiré Aba’a Minko. Avec peu de moyens, il se bat très fort pour séduire les électeurs. Sans être anti-Français, il fonde son combat sur la révision des accords historiques entre le Gabon et la France.

    La nuit vient de tomber sur Libreville. La caravane de Laurent Désiré Aba’a Minko vient de marquer un arrêt au rond-point Nzeng-Ayong dans le VIe arrondissement de la capitale.

    La caravane en question, c’est en fait un vieux pick-up, âgé de 36 ans, portant un panneau couleurs du candidat. A l’intérieur, une dizaine de jeunes enthousiastes et une sono, voici la « task force » de Roland Désiré Aba’a Minko.

    Ce candidat indépendant n’organise pas de meeting ; il s’arrête dans des carrefours et laisse parler sa sono.

    « Deuxième République »

    Ingénieur en stratégie, Aba’a Minko a conçu un projet de société en deux points. Il s’agit de réviser les accords signés avec la France et de rédiger une nouvelle Constitution : « Dans ces accords, il est clairement mentionné que toutes les richesses du Gabon appartiennent à la France, que la gestion même de la souveraineté même de l’Etat appartient à la France qui dicte son orientation au gouvernement gabonais. Le deuxième acte de mon mandat serait l’adoption de la nouvelle Constitution qui va muter notre pays dans la Deuxième République », dit-il.
    Pour occuper le terrain, le candidat a fait couper des draps blancs sur lesquels il a imprimé en rouge la carte du Gabon. Ces petits drapeaux qui flottent un peu partout rivalisent avec les voyantes affiches d’Ali Bongo.

    Voilà un Candidat qui a compris la cause du mal.

  2. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    Prenez juste un peu de temps pour écouter et analyser ce que je vous dis.

    Je sais que mon tord, c’est d’avoir la même couleur de peau que vous.

    Si j’étais un « petit français blanc de 20 ans à peine », vous m’auriez tous cru.

    « Idriss Deby et Sassou-NGuesso chez eux à l’Elysée »

    « Entretien avec le Président de la République du Tchad à l’Elysée »

    Allez lire la Constitution du 04 Octobre 1958 et vous comprendrez mieux.

    C’est ce qu’exprime le Candidat Gabonais « Roland Désiré Aba’a Minko ».

    NB : Arrêtons de constater et de pleurnicher sans arrêt.

    Je suis noir. Oui apprenez à croire aux Noirs.

  3. LE DEPART DE LA FRANCE AU CONGO, SA SERA LE DEBUT DE LA PAIX ET LA PROSPERITE dit :

    VOULOIR C’EST POUVOIR

    Regardez cette vidéo vers la fin TRUMP (je ne rentre pas dans toute le polémique de TRUMP) dit QUEL ENFER LES AMÉRICAINS NOIRS VONT PERDRE EN RESTANT AVEC LES DÉMOCRATES?
    http://www.youtube.com/watch?v=K5B5m1S5VTA
    Niveau de scolaire très bas
    La pauvreté très élevée
    Un taux de chaumage très élevé
    JE POSE LA MÊME QUESTION AUX CONGOLAIS, QU’AVONS-NOUS A PERDRE DE CHASSE LA France DE CHEZ NOUS?
    LA France C’EST LA CONTINUITÉ DE LA COLONISATION
    LA France C’EST LE TERRORISTE SASSOU
    LA France C’EST LA PAUVRETÉ
    LA France C’EST LES GÉNOCIDES A RÉPÉTITIONS
    LA France C’EST LE NIVEAU SCOLAIRE TRÈS BAS
    LA France C’EST LE PILLAGE DU CONGO
    Nous avons eu la chance d’aller jusqu’aux congres américain au parlement européen, au parlement canadien. En en trainant notre diable (la France représenté par l’avocat de MOKOKO). Quel résultat attendez-vous?
    IL N’A RIEN POUR RIEN POUR DANS CE MONDE OU NOUS ACCEPTONS LA DÉPART LA France C’EST-À-DIRE LE DÉPART DU SYSTEM SASSOU OU NOUS RESTONS DES ESCLAVES.
    IL Y A MÊME DES AVEUGLES QUI PENSE QUE LA France N’A PAS ENCORE RECONNU LE TERRORISTE SASSOU. ALORS LE NOUVEL AMBASSADEUR FRANÇAIS A PRÉSENTÉ SA LETTRE DE CRÉANCE A QUI?

    SUIVEZ VOUS LES JEUX OLYMPIQUES, LES QUELQUES AFRICAINS OU DU CARAÏBE QUI ARRIVENT AVOIR LES MÉDAILLES SONT DES PAYS ANGLOPHONES. LA France LA FRANCOPHONIE LE FRANC cfa DES BÊTISES NUISIBLES POUR L’AFRIQUE.
    ON N’A RIEN A PERDRE ABSOLUMENT RIEN EN CHASSANT LE DIABLE (LA FRANCE DE NOTRE PAYS). CHASSER LA France C’EST METTRE FIN AU SYSTÈME SASSOU. SASSOU N’EST QU’UN IGNARE DE NAISSANCE LE PROBLÈME DU CONGO C’EST LA FRANCE
    NOUS AURONS LA PAIX, LE VIVRE ENSEMBLE ET LA PROSPÉRITÉ
    L’AMBASSADE DE France AU CONGO DOIT ÊTRE FERMÉE ET NOUS VERRONS LE DÉPART DU TERRORISTE SASSOU

  4. VAL DE NANTES ,opte pour la rigueur allemande dit :

    Ce n’est pas demain que MERCKEL essuiera les pieds de SASSOU ; Les français et HOLLANDE se sont vendus au dictateur SASSOU à cause de leur pauvreté endémique .
    De mes vacances européennes , j’ai tiré des enseignements sur la nocivité de la présence française en AFRIQUE NOTAMMENT AU CONGO;
    SASSOU a t il été une fois reçu par MERCKEL,?
    Ces relations incestueuses régnant au sein de la françafrique , est le symbole de la défaillance morale de l’homme français contraire à la rigueur morale allemande .
    QUI de HOLLANDE et de MERCKEL est raciste ????;
    J’ai bien vu des africains à ESSEN qui ne regrettent pas de vivre en ALLEMAGNE et en plus qui n’ont aucune envie de parler français .
    La police allemande est très respectueuse des droits humains ,.J’ai eu les témoignages des africains , a qui, les policiers n’ont jamais demandé des pièces d’identité , depuis de 20 ans de séjour sur le sol allemand .;;;
    La FRANCE a une attitude méprisante à l’égard de ces anciennes colonies , dont notamment le CONGO .
    Je puis vous assurer que beaucoup de ces africains ont acquis la nationalité allemande ;;;et s’y sentent bien dans leur peau .
    La pauvreté française va tuer la nation congolaise .Voilà la réalité à laquelle notre pays fait face .;

  5. LE DEPART DE LA FRANCE AU CONGO, SA SERA LE DEBUT DE LA PAIX ET LA PROSPERITE dit :

    BIEN DIT, VAL DE NANTES, LA FRANCE EST RESTÉE AU 15ème siècle, PAUVRE ET VIVANT SUR LE SANG DES AFRICAINS NOTAMMENT LES CONGOLAIS.

    UNE SEULE CONDITION NÉCESSAIRE ET SUFFISANTE POUR L’AMÉLIORATION DE NOS CONDITIONS DE VIE AU CONGO. LE DÉPART DE LA France DU CONGO.

    NOUS PERDONS NOTRE TEMPS EN CRIANT SUR LE TERRORISTE SASSOU. IL UN SIMPLE NOM LE MAL DU CONGO C’EST LA France QUI SOUFFRE DU MANQUE D’UNE POLITIQUE ÉCONOMIQUE SANS PILLER LES COLONIES.

    AU LIEU DE CRIER SUR LE TERRORISTE SASSOU NOUS DEVRONS NOUS CONCENTRER COMMENT FERMER L’AMBASSADE DE France DE BRAZZAVILLE, NOUS AVONS RIEN ET RIEN A PERDRE CAR AVEC LA France NOUS SOMMES DES HOMMES MORTS, PHYSIQUEMENT ET MENTALEMENT.

    NOS LEADERS DE L’OPPOSITION SUCCOMBENT SUR LE POIDS DE LA France.

    OU EST LE PROCÈS SUR LES DISPARUS DU BEACH???

    QUANT JE DISAIS QUE LA France UTILISE CE PROCÈS COMME ÉLÉMENT DE CHANTAGE AU TERRORISTE SASSOU DE SE MAINTENIR, SI NON VOICI CE QUI LUI ATTEND. LES CONGOLAIS CRIAIENT A LA VICTOIRE.

  6. Anonyme dit :

    VAL, très bien dit

  7. olembo dit :

    La République du Congo est une arête a la gorge et pour la gorge du President Français François-e Hollandaise. Une femmellete, un looser, un perdant, un pauvre type, un petit bonhomme nul et nullard. Un main de la taille des pygmées du 20 e siècle au Congo Brazzaville, un sous-homme, un petit homme a salle et puante guelle. Le Congo Brazzaville va l’exterminer, l’aneantir!!! Vive le Congo Brazzaville!!!

  8. mwangou dit :

    AH, OUI!
    Que Fait-On pour Y Arriver? Pour Chasser Ce Pays de Pauvres d’Esprit et de Biens Physiques? Que Fait-On?
    Comment Mettre Un Terme à la Présence Coloniale Française Au Congo?
    je veux bien suivre vos analyses, mais quoi faire?

  9. Robert POATY PANGOU dit :

    Je vous invite à écouter très attentivement ce Candidat Gabonais.

    https://youtu.be/WcgtUyBwhZg

  10. le fils du pays dit :

    @Val de Nantes,les Allemands ne sont pas differents des Britanniques,ni Francais etc..Il faut lire la vraie histoire des Europeens.Leur comportement d’aujourd’hui est le meme d’hier.Les Europeens continuent la meme ligne tracee par leurs ancestres,Jerry Ferry,Victor Hugo etc.
    Je ne sais pas si vous au courant,il y a une plainte deposee aux tribunaux New Yorkais contre l’etat USA par une association sur la contamination des anciens militaires USa par le VIH sida.Un virus cree dans le laboratoire dans le but de decimer les noirs de la planete,une dose du virus est mise dans le vaccin contre hypatite B,ce lot est envoye pour vacciner la communaute noire de New york,une autre dose est mise dans le vaccin contre la variole expediee vers l’Afrique,apres une reunion et accords entre les scientiques francais,britanniques,japonais,sovietiques,Allemands avec la signature de Jimmy Carter l’ancien President celui meme qui se passe a present pour quelqu’un de bon coeur avec sa fondation Jimmy Carter.Ils sont tous pareils.
    Le defunt Professeur John Hendrix Clarke aux noirs:You do not have friends.Do you want a friend?.Look at mirror.

  11. le fils du pays dit :

    @Mr Val de Nantes
    Maintenant, les hommes Deby,Sassou et consorts sont les hommes sans conscience c’est la raison pour laquelle l’empire francais les choisit pour etre gouverneurs noirs.
    Nos peuples doivent prendre conscience que ces hommes dont ils appellent presidents ne sont que les traitres,les hommes de paille des empires a travers lesquels ils perpetuent l’asservissement des noirs.
    Ne voyons avec le cas Sassou,l’homme jamais elu par le peuple Congolais qui demolit le Congo depuis quarante huit ans(48 ans),il vient de passer a l’etat superieure avec la demolition de l’ame du peuple Congolais(les coutumes,la culture,les moeurs,les traditions),nombreuses femmes Congolaise sont sacrifiees avec les bebes dans les ventres a travers la fausse franc maconnerie que les blancs lui ont vendue.Dans les fameux cercles de cette secte des millions sont donnes aux femmes et hommes avec contre partie,les sacrifices des membres de la famille.La vraie franc maconnerie(philosophie noble) creee par Imhotep n’a rien avoir avec la criminalite vendue a Mr Sassou et ses hommes par leurs maitres blancs.
    Bref,Mr Sassou et ses amis veulent transformer les Congolais en peuple sans conscience comme eux.

  12. VAL DE NANTES ,en colère allemande dit :

    La francopholie est l’officialisation du pillage moral et économique des africains français , notamment congolais , qui ne cessent de parfaire leur langue française , pour mieux asseoir leur position sociale au sein de la société congolaise et de servir de courroie de néo colonialisme à la métropole .
    chers compatriotes , avant de quitter ESSEN ville allemande je n’ai pas pu réprimer les larmes qui coulaient de mes yeux ,car , pendant 10 jours j’étais comme atteint de la peinardiose c ‘est à dire
    être peinard , sans penser ni à HOLLANDE , ni surtout pas à SASSOU .
    Franchement , je vous souhaite de vivre cette expérience , et surtout regrattez votre anglais c’est importantissime , car la langue française , personne n’en parle , au risque d’être muet , pendant votre séjour à l’étranger ;;;;;;
    J’ai eu l’impression d’avoir perdu mon temps en venant en FRANCE .Cette FRANCE qui ne nous aime pas , si ce n ‘est nous asservir à la mendicité et donc à la misère .;
    Je suis très en colère contre la FRANCE et ses pratiques mafieuses au détriment de tout un pays ; qui ploie sous la mouise sociale , dans le but de piller nos richesses .
    Nous voilà apatrides , sur l’autel du néo colonialisme inhumain , entretenu par cette FRANCE qui ne vaut rien en EUROPE ;
    L’Afrique est son souffre douleur , où elle fait et défait des présidents factices , des sous préfets néo coloniaux …
    CHERS frères congolais , envoyez votre progéniture dans les pays anglophones et allemands , si
    c’est possible , car la mentalité y est différente de celle la miséreuse FRANCE , et je crois que ce sera, le début de couper le cordon ombilical avec cette FRANCE conspirative .
    Notre génération est grillée , mais préservons nos enfants et petits de la malédiction française ce sont eux ,qui vont enlever la racine du mal congolais ..
    Pourquoi magnifier une langue étrangère , qui ne nous apporte que des malheurs ?
    ALAIN MABANCKOU a vu des autorités françaises ;au sujet de son pays souffrant , où en est le résultat ?
    ALAIN MABANCKOU , ne doit pas s’estimer heureux dans son amour propre , de s’être approprié la langue française .
    Notre compatriote vit véritable illusion intellectuelle , car la langue dont il a maîtrisé les ingrédients
    ne sert pas la cause de son pays .C’est le comble d’ironie de l’esprit français à l’égard de ces esclaves africains .
    J’aurai , encore 20 ans , je vivrai en ALLEMAGNE ;

  13. La honte et le déshonneur de tout un continent à visage découvert dit :
  14. Kiba Otiki dit :

    HOLLANDE….fait comme parfait KOLELAS suivre la direction du vent…….

  15. Londi dit :

    « Hélas, les enjeux sont plus économiques que politiques. Est-ce que les nations européennes sacrifieront un jour leurs intérêts au profit de la démocratie ? Je ne le pense pas. ». De qui est cette phrase ? Je pense que nous avons tous lu l’interview de notre frère, Alain. C’est sa réponse après son entrevue avec François Hollande et Jean Marc Ayrault. Ne trouvez-vous pas que tout est dit sur la considération que ces 2 personnes ont vis-à-vis de l’avènement de la démocratie au Congo ?
    Je pense qu’il est plus que temps de continuer à disserter sur une improbale implication de la France dans la résolution du conflit qui nous préoccupe actuellement : le départ de Sassou. Je répète, ici, les élections présidentielles françaises se profilent à l’horizon et le destin de François Hollande est lié à des paramètres économiques comme la baisse du chômage et la sécurité. Il ne fera rien qui puisse obérer ses chances de se représenter aux prochaines élections de 2017. Il a lié son destin politique à ses situations. La France a des intérêts immenses au Congo, je ne vous ferai pas l’affront de revenir sur le sujet que tout le monde connaît et maîtrise. Tant que le peuple français ou européen aura la possibilité de sanctionner leurs gouvernants sur les performances sociales ou économiques, l’intérêt supérieur de le satisfaire l’emportera toujours. A nous de prendre notre destin en mains, les 2 mains ! Une autre vérité, les scandales ne font pas tomber les dictatures, question de référentiel. Alors les aligner à longueur de journée ne nous aidera pas à chasser le petit dictateur de Brazzaville. Commençons par faire le bilan sur toutes les initiatives depuis le fameux référendum. Où en sommes-nous réellement ? Où va-t-on ? Avons-nous échoué ou sommes encore sur le starting-block ? Pourquoi les mots d’ordre sur la désobéissance civile ont-ils échoué ? Vous n’allez pas encore nous servir la soupe sur la non mobilisation des zones nord. Je pense qu’il est plus que nécessaire d’en comprendre les causes réelles, peut-être l’impréparation ?

    @ Robert Poaty Pangou suite à l’article de Kivouvou sur Kolélas.

    Cher frère, nous ne procédons pas par comparaison et nous ne distribuons pas des « satisfecit » aux uns et aux autres sur ce qu’ils sont mais sur ce qu’ils disent ou écrivent. Nous nous bornons à mettre en lumière les contradictions de Monsieur Parfait Kolélas qui attend la prochaine fois où le vent lui sera favorable pour s’exprimer, c’est-à-dire dans 6 mois. Il sera, peut-être trop tard. Ce n’est pas de notre faute si sa communication est improbable et catastrophique. Puisque nous en sommes aux questions, qu’en est-il advenu de sa plainte auprès de la cour africaine ? Pense-t-il toujours que le conseil constitutionnel est légitime ? Quand commencera-t-il ses petites causeries ? Quelle en sera la fréquence ? Qu’en est-il de son alliance avec le PCT, le mariage de la carpe et du lapin (Kolélas père, pourfendeur du communisme devant l’éternel et le PCT, l’un des derniers partis stalinistes encore en vie) ? Quand une déclaration claire sur son positionnement par rapport à Sassou, son Président même pas de fait à qui il demande un dialogue comme si un dictateur pouvait abandonner le pouvoir pour les beaux yeux de l’opposition ? Autant de questions qui méritent des réponses. Encore une fois, Kolélas n’a cessé de se marginaliser tout seul par des déclarations floues, des prises de position illisibles et une errance dans la zone grise de la politique congolaise.

    Dernière question à monsieur le député de Kinkala, ville où je suis né, que fait-il pour ces pauvres populations du Pool ? Quelles initiatives prises en dehors des déclarations d’intentions ? Vous savez, cher frère, tout le monde ici est pour l’unité de l’opposition parce que nous sommes tous conscients qu’un mouvement sans leaders c’est comme une armée sans Général. Nous nous inquiétons sur le fait qu’il contribue à diviser l’opposition par ses prises de paroles, ses comportements et son manque de clarté politique. Vous savez le fond de la pensée finit toujours par percer au grand jour même si l’on s’applique à le dissimuler. Il déclare « je reconnais la décision du Conseil constitutionnel mais ne reconnais pas la victoire de Sassou. Balivernes. Au mois d’Août, il appelle « Monsieur le Président » et sollicite sa grâce pour la libération des prisonniers politiques et la programmation d’un dialogue sous l’égide de celui dont il n’a pas reconnu l’élection, n’est-ce pas contradictoire ? Soit, d’aucuns diront c’est normal puisque c’est ainsi que l’on appelle les anciens présidents. Mais demande-t-on à un ancien Président qui, visiblement, a perdu les élections, une grâce présidentielle ? Il n’en a plus la légitimité.

    Voyez-vous, cher frère Robert Poaty Pangou, il est parfois nécessaire de dépasser le fanatisme et poser les problèmes calmement avant d’en examiner les tenants et les aboutissants, sans passion ni subjectivisme. Monsieur Kolélas doit revoir sa stratégie de communication mais j’ai peur qu’il ne soit trop tard. Il fait beaucoup de mal à l’opposition, surtout à son porte-parole qui essaie de maintenir la baraque par une communication structurée et responsable.

    Bonne fin de soirée !

  16. Pasteur D. MIZELE dit :

    Demander la fermeture de l’Ambassade de France au Congo-Brazzaville est la SOLUTION de sortie. Un bras de fer entre les Kongolais et la France fera connaitre le problème Congolais aux yeux de l’opinion internationale.

    L’indépendance ne se mérite pa mais plutot elle DOIT s’arracher.

    Nous avons demandé la fermeture de l’Ambassade de France depuis le 27-05-2016. Nous travaillons en conséquence.

  17. Anonyme dit :

    @ P. D. Mizele. Dépêchez-vous de fermer cette ambassade. On n’en peu plus.

  18. LE DEPART DE LA FRANCE AU CONGO, SA SERA LE DEBUT DE LA PAIX ET LA PROSPERITE dit :

    La fermeture de l’ambassade de France a Brazzaville, doit ÊTRE la priorité number one (PRIORITÉ DES PRIORITÉS).
    L’AMBASSADE DE France AU CONGO DOIT ÊTRE FERMÉE

  19. Sitou Mpaka dit :

    Le titre de ce papier est un peut oser, cependant les temps change Sassou se fait plus du soucis que hier ! Chers compatriotes de la diaspora nous devons manifester contre ces présidents Français qui maintiennent cet assassin de sassou ! Car chers frères c’est Mitterand qui met fin à la dictature de sassou en 1991 et Chirac vient le ratablir malgré ces plus de cent mille assassinants ! Sassou n’a rien d’homme politique c’est un assassin et mafieux c’est lui même qui organise et paie son opposition composé par Parfait kolelas, Bowao, Tsaty Mabiala, Munari, Dzon, Moukoueké ect …

  20. Anonyme dit :

    Oui, fermer l’Ambassade dd France!
    Il faut comprendre que sans une tete de file, les fourmis n’avancent. JAMAIS dans la même direvtion.
    https://mobile.twitter.com/p_d_mizele
    @p_d_mizele

Laisser un commentaire