L’IDC PREND ACTE DE LA DEMISSION DE PARFAIT KOLELAS « yi wiri »

12345

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actualités du Congo, Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

52 réponses à L’IDC PREND ACTE DE LA DEMISSION DE PARFAIT KOLELAS « yi wiri »

  1. EXPULSION DE LA DELEGATION CONGOLAISE A L'ONU! PATRIOTE ATTERRE dit :

    LES CHOSES SERIEUSES COMMENCENT ET CES CRETINS DE L’IDC FROCAD S’AMUSENT!
    DIRE QUE NOUS AVIONS PLACE NOS SOIRS EN EUX! SURTOUT KOLELA!!!!

  2. le fils du pays dit :

    Parfait Kolelas,l’un des compagnons de Mr Sassou dans la demolition du Congo quitte la barque.Ce machin appelé IDC Frocad.Ce syndicat des milliardaires tous d’origines paysanes et pauvres devenus riches a cause du vol des deniers publics comme leur maitre a manger et a penser.Himself, la fripouille d’Edou Penda

  3. VAL DE NANTES dit :

    OBA , blanchard n’a pas l’étoffe politique de KOLELAS pour porter à nu ce dernier , il y a lieu de se poser la question sur l’état des rapports et des forces qui gèrent ce bloc politique .
    OBA semble assis entre deux chaises politiques , tantôt VIVRE ENSEMBLE avec HUGUES ET LA MOUAMBA tantôt donneur de leçons politiques au sein de L’ IDC on se perd en conjectures .
    Cet OBA est un artiste de la feinte politique très feutrée .

  4. Anonyme dit :

    L’AFRIQUE NOIRE SOUILLÉE PAR EUX-MÊMES SES AFRICAINS.
    GABON : Jean Ping est-il là ?
    Le Parti PDG-Héritage et Modernité présidé par le professeur, Alexandre Barro-Chambrier, a tenu une conférence de presse, hier, à Libreville, pour féliciter Jean Ping, le vainqueur de l’élection présidentielle du 27 août, et inviter, par la même occasion, courtoisement, Bongo Ondimba Ali (BOA), à vider le Palais du Bord de Mer. Cette sortie a fait du bien aux Gabonais au moment où l’Union nationale, l’Adere, le PGP, l’UGP (tendance Iwangou) et tous les autres partis, qui ont soutenu Jean Ping à la présidentielle, répondent aux abonnés absents comme si l’élection de leur champion était, déjà, dans la poche. Alors que non ! Les Pinguistes devraient être sur leurs gardes car les émergents du Palais du Bord de Mer espèrent, toujours et encore, réaliser le hold up électoral. A leur détriment. Via, cette fois-ci, la Cour constitutionnelle (aux ordres).

    Le Gabon retient, donc, son souffle, le 23 septembre arrivant à grands pas. C’est clair que, si le camp de Jean Ping ne bande pas ses muscles, et bombe le torse, sa victoire lui filera sous le nez. Comme un jeu.

    BOA est expert en la matière. Déjà, il a commencé à laver plus blanc que le savon Omo. Comme on pouvait s’y attendre, la préparation des esprits a commencé : alors qu’elle est astreinte à une obligation de réserve, Marie Madeleine Mborantsuo, la présidente de la Cour constitutionnelle et belle-mère de BOA, n’arrête pas de se répandre dans les médias favorables au fils du père de ses deux enfants, pour rappeler à tous, que l’inversion du résultat d’un vote est un acte rarissime par la Cour constitutionnelle. Autrement dit, qu’on ne compte pas sur elle pour changer les votes dans le Haut-Ogooué. En le déclarant, à qui adresse-t-elle ce message sinon à Jean Ping qui reste muet comme une carpe alors que la provocation atteint, là, son niveau maximum ?

    D’autre part, l’avocat de BOA, Me Francis Nkéa, (Méthode Coué oblige) annonce à qui veut l’entendre son optimisme par rapport à la procédure en cours, là où le monde entier a reconnu une fraude massive. Aujourd’hui, même les esquimaux du Pôle Nord savent qu’un candidat a gagné une élection présidentielle avec près de 100% de participation et plus de 95% des voix, en Afrique centrale. Même, en pleine guerre froide, sous Brejnev, on ne faisait pas mieux.

    Dernier événement en date : la sortie du porte-parole de BOA, hier, en plein journal télévisé de Gabon Télévision de 20 heures pour annoncer son initiative de convoquer un dialogue avec ses adversaires à la présidentielle y compris Jean Ping. A quel titre convoque-t-il ce dialogue alors qu’on attend, plutôt, qu’il quitte le Palais ? A moins que cela soit une autre manière de préparer les Gabonais à la victoire du président en place, ce qui pourrait déclencher des troubles d’une gravité rarement vue dans tout le pays. BOA est-il prêt à assumer ce qui va advenir de son refus de reconnaître l’évidence, c’est-à-dire, sa défaite ? A lui de répondre avec sa légion étrangère.

    Très impopulaire dans le pays, BOA ne compte, actuellement, que sur la garde républicaine (plus de 1.000 éléments) et ses mercenaires (souvent encagoulés) venus du Burundi, du Tchad, de la Somalie et du Rwanda. Si la Cour le déclare vainqueur, il ne pourra pas faire face, non seulement, à la colère du peuple gabonais qui cassera tout sur son passage, mais aussi, au blocage économique qui se mettra en place pour paralyser l’économie (notre photo montrant la population en colère le 1er septembre à Libreville après la proclamation des résultats du 31 août). Il sera, aussi, tenu pour responsable de cette situation devant la Cour pénale internationale.
    AFRIQUE EDUCATION

  5. Quand l’histoire raison aux visionnaires. sur ce site, nous étions les premiers à dire que:
    a) l’IDC n’était qu’une succursale du PCT
    b) l’alliance Kolelas -Okombi était contre nature.

    Voilà que l’histoire nous a donné raison. Okombi qui décide de l’éjection de Kolelas de l’IDC via son valet bouboutou mbemba. Souvenons-nous de bouboutou mbemba car, c’est lui qui était venu dire à télé foufou que les operations villes mortes étaient annulées sine die. Nous étions en octobre 2015 et la première manifestation était prévue pour le 4 novembre 2015.

    Je ne plains pas le sort de Kolelas, mais je dis quelles lâcheté et malhonnêteté. Que ceux qui disaient que ce bouboutou avait parlé l’arme pointée sur la tempe viennent nous expliquer sa dernière lâcheté commanditée par Okombi.

    Que dit-il de la posture d’Oba Blanchard qui dit que Sassou doit rester président jusqu’en 2020? Rien! N’est-ce pas une contradiction par rapport à son propos démagogique qui feind de fustiger l’élection de Sassou.

    Congolais, voyez qui sont ceux que vous suivez. Demain, ne dîtes pas que personne ne vous avait averti. Les opposants de Sassou sont en prison. Ceux qui sont dehors ne sont que des commerçants dont le principal client est Sassou. Où est Okombi? Il est à Brazzaville et vit paisiblement tant qu’il ne l’ouvre pas.

    Attention, attention. IDC = PCT.

    Kolelas n’a pas démissionné. Okombi veut le démissionner en prétextant qu’il aurait pris des initiatives individuelles. Mais, Kolelas est un chef de parti à ce que l’on sache. Pourquoi diable ne serait-il pas habilité à prendre des initiatives? Ndoko!

    Bref, Kolelas est certes un commerçant avisé, mais il faut reconnaître que ses amis de l’IDC lui cherchent les poux sur la tête. Il est peut-être temps pour lui de faire cavalier seul.

  6. Londi dit :

    Un non évènement ! prévisible depuis le début de cette mascarade. Ne nous acharnons pas sur la France, nous sommes les fossoyeurs de notre propre indépendance ! Dégoûtant !

  7. Surtout oba blanchard depuis le début je n’avais pas confiance je savais que c un traître il n’était pas opposant un neuveu ne peu pas être opposant à son oncle qui lui a tout donné

  8. Londi dit :

    Mr Kolélas n’a pas fini de divertir le peuple. Ses partisans utilisent tous les subterfuges pour occuper le terrain et ainsi taire des agissements qui n’ont rien à voir avec les questions fondamentales qui traversent la société congolaise en crise politique, économique et sociale, au centre desquelles se trouve le petit dictateur de Brazzaville.

    Le peuple a besoin des actions et non des polémiques sans queue ni tête. Est-ce le sujet le plus important du moment ? Quelle relation avec la situation dans le Pool bombardé ? Quelle relation avec le hold-up électoral du petit dictateur de Brazzaville ? Quelle relation avec la situation économique du pays ? Trop c’est trop. C’est vrai que l’on a les leaders que l’on mérite.

    Il est temps, mr Kolelas, de laisser le peuple s’organiser. Passez à autre chose et les moutons seront bien gardés. Veuillez excuser ma familiarité mais vous nous le mettez profond. Vous traitez des sujets annexes alors que le sujet principal reste bloqué avec votre complicité. Mr Kolélas, vous avez décidé de construire un autre mouvement, au symbole de « Yuki ». Savez-vous que le « yuki » a pour fonction principale de garder l’eau à une température constante, fraîche et désaltérante ? De la constance vous en avez pas dans vos convictions et actions quand vous en posez quelques unes. Vous vous attachez telle une girouette au sens du vent. Vous changez d’opinion au gré du vent. A l’opposé, le « Yuki » est en terre cuite donc fragile contre un pot de fer. Tel votre « Yuki  » se fracassant contre le pot de fer, vos stratégies et convictions se brisent contre les réalités d’une vie politique qui vous dépasse.

    Mr Kolélas, toutes vos initiatives ne couvrent aucune réalité sociale et politique que vit le peuple. Tout ce bruit pour justifier votre fameuse pseudo-initiative de refondation de l’opposition. Avez-vous réellement fait partie de cette plate-forme ? Vos supporters vous appellent « Mr le président Kolelas « , savez-vous que ce grade s’estompe quand on intègre une organisation qui a déjà un président, deux présidents ne pouvant cohabiter au sein d’une association ou mouvement politique. Ceci montre que cette plate-forme IDC-FROCCAD n’était qu’un conglomérat d’egos qui ne pouvait s’exprimer que d’une façon stratégiquement chacun soupçonnant l’un de vouloir prendre la place de l’autre. Ceci met aussi en lumière le fait que vous n’ayez pas été capables de présenter un candidat unique face au petit dictateur de Brazzaville. Ce n’était nullement la stratégie de « serrer la petite » comme vous le proclamiez haut et fort. La preuve, le lendemain de la proclamation des résultats, mr Kolelas a repris sa liberté pour valider la décision de la cour constitutionnelle illégale. Dès ce moment, la plate-forme n’était plus qu’une coquille vide qui avait abandonné sur le bord de la route des ambitions égoïstes le peuple qui vous avait massivement suivi, applaudi et cru en vous. Vous les avez laissés tomber, aucun de vous ne s’est placé au milieu de ce peuple quand il affrontait les affres d’un pouvoir qui était pourtant aux abois. Regardez les images de ces leaders de la RDC qui en prennent plein la tête, certains se retrouvant à l’hôpital. Vous vous êtes moqués du peuple en long et en large. Le pouvoir a pris la mesure de votre niveau d’opposition et s’en régale. Il vous ĺaisse jouer dans la mare qu’il asséchera quand il le voudra.

    Messieurs de l’opposition, le milantisme ne s’improvise pas, il a des codes, des stratégies lisibles et claires. Certains se sont improvisés leaders sans passer par la case « militant ». L’opposition doit être capable d’être à l’écoute du peuple, de l’accompagner et de transformer ses revendications en arguments de lutte et de mobilisation contre le petit dictateur de Brazzaville. Elle doit construire des relais entre elle et les syndicats, entre elle et la société civile au lieu de faire des périphrases du genre la crise est multidimensionnelle, trêve de plaisanteries ! Point n’est besoin de se lancer dans des analyses complexes pour comprendre que tout va mal dans ce pays et capter cette situation pour mobiliser ?

    L’opposition doit rallier toutes les forces combattantes pour aboutir à une révolte coordonnée au lieu de se battre comme des chiffonniers pour le leadership. Des grèves sont en cours un peu partout, dans la fonction publique, dans les entreprises et à l’université. Que fait notre opposition ? Ce lien est fondamental pour réussir à renverser Sassou. Nous savons que certains syndicats sont noyautés par le régime, c’est l’occasion de faire du ménage. L’échec programmé de l’opposition qui attend un « deus ex machina  » venu de l’étranger ou leur persistance à demander un dialogue avec le dictateur me met hors de moi. Imaginons la scène, après mult assassinats, mult embastillements, mult persécutions, ils vont s’asseoir gentiment autour d’une table et discuter de la non validation de son mandat. Inimaginable. Il va les berner, c’est tout. Il n’a pas fait tout ça pour en arriver là.

    Messieurs de l’opposition, rejoignez les revendications des syndicats et donnez des mots d’ordre clairs de mobilisation. Le peuple n’attend que cela. Soyez des meneurs.Ce que j’ai écrit sur Kolélas va aussi pour mr Oba qui souhaiterait accorder 4 ans à mr Sassou. Je m’exprime parfois avec violence mais, je l’admets, j’en ai marre de me lever tous les matins avec un constat d’abandon progressif et programmé par notre opposition de la lutte pour laquelle tant de martyrs sont morts, des citoyens embastillés et des régions ravagées

  9. OYESSI dit :

    Enfin les masques ont fini par définitivement tombés. J’avais toujours dit ici que la situation de l’opposition va se clarifier au fur et à mesure que nous avancerons dans le combat contre sassou. Je n’ai jamais eu de doute que Kolélas jouait pour sassou par le simple fait qu’il n’a jamais voulu dénoncer l’accord PCT/ MCCDI.
    Demandant à son allié le pct que le tour du candidat MCCDI était arrivé et que celui ci devait le soutenir, il n’a pas compris le non du pct à ne pas le soutenir et remettre le disque rayé sassou en scelle. IL s’est braqué contre sassou en se présentant à la présidentielle. Qualifié pour le tour suivant, Kolélas a préféré reconnaître la victoire du perdant sassou, sachant surement qu’au tour suivant, il ne passera pas car, n’ayant aucune envergure national, sachant aussi que son électorat n’est concentré que dans son pool natal.

    En créant l’IDC avec Oba un autre larçin, parent de sassou, Kolélas nous donnait la mesure de la suite de ses actions comme opposant à sassou. Malheureusement pour lui, Oba est resté dans ses positions initiales en trompe oeil et ne l’a pas suivi dans sa reconnaissance du pouvoir usurpé de sassou d’où sa fuite en avant pour vouloir créer une autre opposition à l’intérieur de l’accord PCT/MCCDI et non une opposition à sassou car il sait très bien que dans ce jeu, il n’a pas les coudés franches face au grand cobra bousculé dans tous les sens en ce moment.

    Je parie qu’un de ses matins, Oba qui joue au trouble fête au sein de ce qui reste comme opposition rejoindra les rangs comme son ami Kolélas car tous les deux roulent avec leurs militants leur papa sassou. Nos opposants sont en prison et en résidence surveillée.

  10. OYESSI dit :

    Lire: …enfin…. les masques ont fini…. tomber. …….les deux roulent avec leurs militants pour leur papa sassou

  11. LE CONGO2016 dit :

    NE SOYONS PAS DUPE LE TERRORISTE SASSOU EST UNE FABRICATION FRANÇAISE. NOUS SOMMES A L’ÉPOQUE DES DRONES. LA DIASPORA CONGOLAISE PEUT SE PROCURER UN OU DEUX PETITS DRONES ÉQUIPÉS DES BONNES CAMERA. LES FAIRE SURVOLER LE PORT FRANÇAIS DU PÉTROLE AU CONGO AU NOM DE KOSSA ET NOUS VERRONS TOUS COMBIEN DE FOIS LA France PILLE LE CONGO ET POURQUOI SASSOU EST LE DIEU DES FRANÇAIS.

  12. DAVID dit :

    Ci-dessous, l’extrait du rapport que Me Massengo Tiassé a transmis au bureau de l’ONU chargé des droits de l’homme. La liste des assassins des enfants du pool et du sud en dit long. Regardez les noms.
    RPP, la division du Congo ??? A toi d’analyser mon frere.

    « Les éléments supplétifs de la police sur instruction et coordination générale du général Jean Dominique Okemba et du Chef des opérations des enlèvements et des rafles, le général Jean François Ndengué, Directeur général de la Police sont plusieurs dizaines. Parmi eux, les principaux responsables des actes de barbaries sont une dizaine de supplétifs des anciens ninjas et cobras. Les plus connus et remarquables dans le crime sont :
    – Tanguila Cyriaque ;
    – Biniakounou Lazare ;
    – Mbemba Germain
    – Tambika Bakouma Saturnin (Satu);
    – Mienakanda David (Karadina);
    – Malonga Boris ;
    – Bouana Roméo (Ta Kezo)
    – Bakoua Stany (Satan) ;
    – Mananga Alfred (Duc)
    – Ngoma Arlys (Lili) ;
    – Kibongui Didis (Mbawa)
    – Kiyounguila (Malcom X) ;
    – Malonga Serge (cachet)
    – Diamouangana (Diamos);
    – Bantsimba Joseph (Maka bouro)
    – Ouamba Médard ( Champion) ;
    – Malonga Herman (Dins)
    – Bamokena Gervais (Kozack);
    – Nkodia Christian
    – Kokolo Stéphan (Dikiri)
    La milice privée est chargée de repérer de traquer d’exécuter la rafle des jeunes gens issus des quartiers sud de Brazzaville et des villages du pool ainsi que de capturer vivant les partisans de l’opposition et les anciens ninjas qui ne se sont pas rangés du côté des supplétifs de la police.

  13. CD Jumeau dit :

    KOLELAS N’EST PAS OPPOSANT ET N’A JAMAIS ÉTÉ UN OPPOSANT À SON PAPA SASSOU NGUESSO (terroriste, 76 ans). CET HOMME EST UN ESCROC ET L’IDC DES 2O (OKOMBI- OBA) EST UNE ESCROQUERIE. Voilà!

  14. mwangou dit :

    Suis absent 15 jours, quand je reviens, je retrouve les mêmes débats, n’êtes-vous pas fatigués de la monotonie de vos arguments?
    je redis ici, qui vous lis ici? qui connaît votre idc froccad et autres? rien de bon sous le ciel bien assombri congolais!
    n’y aura plus de manifestation contre le système politique en place…les congolais ici parlent d’autre chose…sassou nguesso avait vu loin; son action politique est parti de très loin; il en récolte les fruits aujourd’hui…il n’y aura plus de manifestation ici…les congolais ont hâte de devenir riche, le reste, ils ont remis ça à dieu… d’où les églises sont toujours pleines…vous perdez votre temps à monologuer sur des individus qui n’ont rien à foutre du congo, si ce n’est le prestige recherché des titres…vous avez du temps à perdre à discuter autour des individus qui vous ignorent en plus, magistralement.

  15. Anonyme dit :

    Guy Parfait Kolelas ne peut que prospérer dans le régime de son adoptif et sanguinaire père. Dès que celui-ci ne sera plus là à la tête du Congo, PAKO coulera aussi avec ce grand criminel du siècle au Congo.

    Je vous informe qu’un, deux ou trois dignes fils du Pool prendront le règne politique dans la
    région.
    Si élection présidentielle libre et transparente a eu après Sassou, c’est l’un de ces dignes fils du Pool qui pourra ravaliser avec d’autres candidats hors du Pool mais pas PAKO.

    Il porte la malédiction de son père Bernard Kolelas, qui, jamais n’aurait été Président du Congo. PAKO en profite bien avant que ton mentor sassou quitte le pouvoir et après tu ne sera qu’une coquille vide dans le Pool, car il y a des plus sincères et intelligents fils du Pool que vous. PAKO jouit du Pool et l’utilise comme du bétail humain à caractère lobbying politique envers son père adoptif.

    C’est immoral et dangereux, le pool est dans les ténèbres à cause de cette famille de Kolelas qui monopolise le Pool pour leur propre intérêt particulier et familial (l’argent, les bien mal acquis, les crimes de sang…)

    Le Pool vous regarde, le Congo vous regarde, et pourquoi faire après? d’être à votre tour Mr 8% aux prochaines Présidentielles avant les affaires de biens mal acquis vous rattrapent.

  16. DAVID dit :

    Tres bien @ Mwangou.

  17. VAL DE NANTES dit :

    @ GRD MWANGOU ce sont les plats qui changent le menu , Le cas SASSOU a beaucoup de variantes culinaires , d’où cette apparente monotonie ,
    Bref , NOUS AVONS TOUJOURS ce sentiment de peur rationnelle , lors de vos disparitions épisodiques avec ton alter ego LE GRD OYESSI .
    Au pays du sanguinaire SASSOU votre liberté d’expression , est un sacrilège de lèse majesté .
    Pour KOLELAS , il y a lieu qu’il nous explique sa stratégie et sa vision politique afin d’élucider les zones d’ombre qui obstruent l’atmosphère politique de notre pays , notamment l’opposition congolaise où peu des opposants résistent aux montagnes des nguiris de SASSOU .
    De nos jours , il va falloir TROUVER monsieur PROPRE de notre vie politique congolaise , c’est comme trouver une aiguille dans un amas de foin .
    De cette trouvaille dépendra la véritable opposition politique , à l’instar de MARTIN FAYULU ,un opposant qui a fait don de sa personne lors de cette journée douloureuse du 19 septembre .
    IL est des gens qui allient , théorie et pratique .

  18. CAMPAGNE DE GÉNOCIDE CHIMIQUE DANS LE POOL dit :

    VACCINATION DANS LE POOL : S’AGIT-IL D’UNE CAMPAGNE DE STÉRILISATION DE LA POPULATION ?
    Pourquoi une campagne de vaccination uniquement dans le pool et dans Brazzaville sud et ils vont obliger toute les catégories d’âge de se faire vacciné. Qu’est-ce-qui s’y cache ? Il s’agit bien d’un programme de stérilisation massive de la population du Pool autrefois appelé aux USA de programme d’hygiène raciale. https://www.youtube.com/watch?v=IM7ZLvI94FE&feature=share

  19. VAL DE NANTES ET SANTO PETELO dit :

    Etes vous réellement sûrs que OBA veuille voir KOLELAS président de la république à la place de SASSOU ,?????; Ces non dits pré existentiels doivent éclore et aseptiser l’opposition congolaise ,auquel cas ce jeu de cirques égocentrique va perdre le CONGO .
    SANTO PETELO (SAINT PIERRE ) demanda un jour aux ;
    trois opposants congolais .
    AU PREMIER, il posa la question suivante .
    Que voulez vous,?
    réponse de ce dernier ;;; de l’argent ;
    AU DEUXIEME . réponse;;; le sac
    AU TROISIEME réponse ,, les muscles et alors pourquoi LES MUSCLES , s’interrogea ironiquement SANTO PETELO , c’est porter le sac contenant de l’argent .
    Vous aurez aisément deviné que SANTO PETELO c’est SASSOU et en face des opposants congolais .
    Peuple congolais as tu des FAYULU dans ton rang ?
    THAT IS THE QUESTION ;
    A malin ,,,, malin et demi .

  20. AGENDA CACHE CONTRE LE PEUPLE CONGOLAIS dit :

    INFO : La vérité sur l’histoire de la démission de Guy Brice Parfait KOLELAS de l’IDC , plateforme de l’opposition : les nons dits, les coulisses, les tractations…Débat clos
    1-CRISE POST ÉLECTORALE À L’ IDC
    L’ IDC avait deux candidats à l’élection présidentielle : Guy Brice Parfait KOLELAS et André OKOMBI SALISSA
    Parfait KOLELAS avait été accompagné, dans presque tous ses meetings lors de la campagne, par son père Michel MAMPOUYA, Président du PSVR, membre du collège des Présidents de l’IDC et vice Président de la coordination des plateformes IDC-FROCAD.
    André OKOMBI SALISSA, a bénéficié du soutien des autres membres du collège des présidents de l’ IDC-FROCAD à l’exception de Zacharie BOWAO.
    Le candidat Parfait KOLELAS n’a jamais sollicité l’apport des autres membres de l’IDC en dehors de Michel MAMPOUYA ( ce qui est légitime du reste).
    Pour votre gouverne, on rentre dans une plateforme par un parrainage. On y arrive donc jamais seul.
    Quelles ont été les frustrations, les humiliations, subies par les frères( les camarades, les parents) de l’ IDC, avant la journée du 20 septembre 2016 du fait du comportement de Guy Brice Parfait KOLELAS ?
    1-DE LA GESTION DE LA PLATEFORME IDC
    Après l’entrée en clandestinité de André OKOMBI SALISSA, il revenait donc à Parfait KOLELAS, vice-président, de gérer la plateforme IDC.
    Jusqu’au mois d’août 2016, Parfait KOLELAS, n’avait organisé aucune réunion de la plateforme en tant que Président par intérim de l’IDC, malgré l’insistante des autres membres du collège.
    – Mi- août
    Au cours d’une réunion obtenue à l’arraché, Parfait KOLELAS annonce solennellement sa démission du poste de vice-président. Laquelle démission est refusée séance tenante par les autres membres de la plateforme.
    Puis, celui-ci, c’est-à-dire Parfait KOLELAS, ne convoque aucune réunion de la plateforme.
    Enfin, toujours au mois d’août, une réunion est convoquée à l’arraché.
    Au cours de celle-ci, Parfait KOLELAS informe le collège des Présidents de l’ IDC de la décision prise par le BEN ( bureau exécutif national) du MCDDI de lui avoir retiré le mandat de représenter ce parti politique au sein de la plateforme.
    Guy Brice Parfait KOLELAS déclare, devant le collège des Présidents, de ne plus jamais se mêler directement des activités de l’ IDC.
    Les autres membres du collège, résignés, ne prennent que acte de cette décision et convoquent une réunion à laquelle Parfait PAKO refuse de participer.
    Un Président par intérim est alors désigné en la personne de Serge Blanchard OBA.
    Depuis, l’IDC a tenu :
    a)- 3 réunions du collège des Présidents,
    b)- une conférence de presse pour présenter le nouveau bureau sans PAKO,
    c)- 2 réunions des coordinations IDC-FROCAD ( sans PAKO), pour préparer les documents de la 2ème convention des 2 plateformes de l’opposition.
    d)- Enfin une conférence de presse pour annoncer officiellement la démission de Parfait KOLELAS qui avait juré de ne plus paraître en public aux côtés de membres de l’IDC.
    2- POURQUOI L’ IDC A ATTENDU UN MOIS POUR RENDRE CETTE DÉCISION PUBLIQUE ?
    1- L’ IDC espérait que Parfait KOLELAS reviendrai sur le bon chemin,
    2- les membres du collège des présidents de l’IDC étaient gênés devant un tel comportement,
    3- pour éclairer l’opinion nationale sur cette décision que Parfait KOLELAS n’a pas eu le courage d’annoncer.
    La plateforme IDC a décidé de le faire à sa place d’autant plus qu’il n’a pas jugé utile de venir rencontrer le collège des Présidents de l’IDC- FROCAD pour débattre de son projet d’élargissement de l’opposition aux autres leaders comme ANGUIOS, TSATY MABIALA, KIGNOUMBI KIA MBOUNGOU, MPOUELE,….Il convient de noter que ces derniers ont participé à la préparation des documents de la convention convoquée par Parfait KOLELAS.
    Messieurs ZACHARIE BOWAO, MICHEL MAMPOUYA et J.B. BOUBOUTOU se sont rendus chez Parfait KOLELAS à la CODEHA à 2 reprises pour le supplier de ne pas  » sortir  » de l’ IDC afin de sauvegarder les acquis de notre lutte depuis le dialogue alternatif de DIATA et d’éviter ainsi des répercussions sur la vie de la CODEHA constituée des membres de l’ IDC et du FROCAD.
    Mr Guy Brice Parfait KOLELAS, est un homme d’honneur assurément, il ne démentira donc pas sa démission.
    Vive la nouvelle  »Majorité Républucaine »
    Vive la république
    La lutte continue
    #Sassoufit
    #IDC
    #IDC#FROCAD#JM3
    #CONGO
    DEBAT CLOS

  21. OYESSI dit :

    @ Non VAL DE NANTES, mes disparitions épisodiques sont dûes au fait que je suis très souvent hors Brazzaville où je ne peux naviguer et non à une peur. En ce moment par exemple je suis hors congo et là où je suis j’ai accés au net. Et quand bien même vous êtes à Brazzaville, ce n’est toujours pas évident d’avoir une connection à toute heure même quand vous avez pris un abonnement pour pouvoir naviguer à l’oisir, sur le mois, vous perdez pratiquement la moitié de votre abonnement parce que rien ne fonctionne correctement.
    C’est la vraie arnaque à ciel ouvert. Au pays, 39 à 40 euro ( 26.000 à 40.000) cfa d’abonnement mensuel au net est une fortune et quand vous ne pouvez naviquez correctement, il y a de quoi ne plus s’abonner pour avoir accès au net donc choisir de redevenir illettré car coupé du monde. Ce n’est pas télefoufou qui vous apportera les informations mondiales pour continuer à meubler vos connaissances. Elle en parle que de sassou et son pct.

    Si au congo de sassou la liberté d’expression est une denrée rare, ma liberté à moi ne peut être baillonnée. A mon âge, je n’ai plus rien à perdre et je resterai libre jusqu’à la dernière heure.

    Bon mon frère Mwangou qui est sur le terrain comme moi sait de quoi il parle. La fixation faite autour de certains de nos politicards n’en vaut pas la peine vue la médiocrité qu’ils affichent. Pourquoi continuer à en parler quand sassou déroule tous les jours sa sorcellerie et que ceux de nos opposants qui ont du répondant sont emprisonnés.

    Seul sassou nous intéresse et non ses lieutenants qui nous ont montré de quel bord ils se trouvent. Dans ce cas au lieu de continuer à parler d’eux, attaquons nous au plat de resistence car ce qui est autour du menu est infeste et doit être ignoré.

    Quant à mon frère Mwangou, je n’ai pas oublié que nous devons nous voir. Dès que je reviens au pays, tu seras contacté par l’entremise du Webmaster.

  22. KOO' NGOH dit :

    @ Mr. Mwangou,

    Il faut toujours avouer que le congolais est un beau parleur qui se transforme en sérieux emmerdeur a force de beaucoup parler sans résultat concret… Ils sont chiants, avouons-le.
    J’avais depuis dit que tout était voué a l’échec car les dires et initiatives qui se proclament par-ci par-là ne sont entendu de personne au pays. Or si nous mettons en place au pays une RADIO émettrice afin que nos discours et les stratégies contre sassou et ses bandes organisées puissent atteindre directement le peuple qui souffre, vous verrez que ce même peuple s’occupera facilement de faire partir sassou sans attendre, car le message véhiculé sur les ondes arrivera a bon port. Ceci devant bien sur le fait que l’internet n’est pas accessible au pays (ou a une très insignifiante partie des habitants de P/Noire et Brazzaville seulement)
    Mais malheureusement, aucun congolais de la diaspora n’en pense. Personne ne cherche ce moyen de communication direct avec le peuple qu’est la Radio… Personne!. Ils préfèrent parler et parler sur les places de Paris, monter des organisations sur des organisations du coté de Montréal ou Washington, se chicaner du leadership…. bref, tout de cela, sans résultat sur sassou et sa bande… J’avais même proposé de faire une levée de fonds pour une radio mobile. Mais, personne de la diaspora n’a suivi…
    Comment peut-on continuer a vouloir du départ de sassou sans contact avec le peuple sur place?
    Tant que le message ne passera pas jusqu’au peuple, tant que l’on arrivera pas a convaincre le peuple, tant que ce même peuple ne vous entendra pas, tous vos plans, critiques et autres stratégies ne seront que de la chimère…

    KOO’ NGOH

  23. KOO' NGOH dit :

    Bravo aux Messieurs Mwangou et Oyessi…
    Vos vues sont justes…
    Tout simplement cherchons les moyens d’avoir accès aux médias en mettant en place une Radio afin de faire passer le message au peuple…
    Rien de plus facile qu’une radio pirate pour avoir un lien de communication direct et soutenu avec son peuple…
    Sans un lien de communication direct, tout le reste de vos plans contre le système de sassou en place n’est que du « pipi dans l’eau »…

    KOO’ NGOH

  24. OYESSI dit :

    @ Mon frère KOO’ NGOH,

    Le rêve est toujours permis.Je ne sais pas si vous êtes au pays ou à l’étranger mais ne pense pas que sassou t’autorisera de monter en une radio ou une TV au congo pour le combattre. Demande à Me Massengo Tiasse qui en a fait la triste expérience.

    MVOUO l’ EAU est là pour veiller à museler toute voix contraire à celui du triste tueur sassou.

    Ce ne sont pas de congolais libres qui n’aimeraient pas avoir un tel instrument, mais hélas, tous ce qui est autorisé doit porter la voix de son maître sassou sinon,tu ne dois pas exister. DRTV, MN TV,et autrte TV d’Elongo et celui de la fille de sassou appartiennent toutes au clan pour leur auréole.

  25. OYESSI dit :

    @ KOO’ NGOH,

    Une radio pirate? Mais vous allez la planquer où dans un pays où la trahison est devenue le fond de commerce de tous les nguirisés de sassou.

    Relis le post de DAVID ci dessus et vous verrez que tous les élements suppletifs de Ndenguet et Okemba dans la police sont presque tous du pool, donc complices des assassinats de leur propre pères, mères, frères soeurs et j’en passe.

    Voici cette liste à moins que ce ne soient les noms d’emprunt pour diaboliser le pool comme d’habitude ce dont je doute un peu par expérience personnelle car j’ai mon « banda » policier du pool qui ne se gêne pas le moindre du monde de traiter ses propres frères de têtue et comme tel, nous (c’est à dire la police supplétifs de la police comprise et ceux qui sont avec sassou ) ne cesserons de les traquer et au besoin les réduire au silence.
    Quand j’entends un tel cynisme, j’ai froid au dos d’où ma certitude que cette liste peut être réelle surtout quand je me souviens du « louboué » épervier je crois pendant les tristes évènements du Beach. Cet épervier qui n’était là que pour repèrer les jeunes gens du pool qu’on allait abattre comme des moutons. Mais pourquoi mon frère du pool a la trahison facile mon Dieu!!!

    – Tanguila Cyriaque ;
    – Biniakounou Lazare ;
    – Mbemba Germain
    – Tambika Bakouma Saturnin (Satu);
    – Mienakanda David (Karadina);
    – Malonga Boris ;
    – Bouana Roméo (Ta Kezo)
    – Bakoua Stany (Satan) ;
    – Mananga Alfred (Duc)
    – Ngoma Arlys (Lili) ;
    – Kibongui Didis (Mbawa)
    – Kiyounguila (Malcom X) ;
    – Malonga Serge (cachet)
    – Diamouangana (Diamos);
    – Bantsimba Joseph (Maka bouro)
    – Ouamba Médard ( Champion) ;
    – Malonga Herman (Dins)
    – Bamokena Gervais (Kozack);
    – Nkodia Christian
    – Kokolo Stéphan (Dikiri)
    La milice privée est chargée de repérer de traquer d’exécuter la rafle des jeunes gens issus des quartiers sud de Brazzaville et des villages du pool ainsi que de capturer vivant les partisans de l’opposition et les anciens ninjas qui ne se sont pas rangés du côté des supplétifs de la police.

    Ta radio pirate ne sera même pas montée qu’elle est repèrée. Ce n’est plus l’époque de Lissouba qui avait laissé à sassou le soin de monter sa radio liberté pour destabiliser son pouvoir.

  26. endirectdebrazza dit :

    Vous etes vraiment des reveurs sur ce site, des foulosophes aux longs discours creux et vide de sens, trop de fantasmes, on est jamais premier par hasard,sassou est premier il le mérite,on l’appelait la femme au GAp aujordhui tout le monde mange dans ses mains, il a pris le pouvoir depuis son jeune age,il travailler stratégiquement et avec malice hey oui c’est ça la politique, vous parlez a longueur de journée mais ici au pays personne ne vous connais,nous avons internet 242h sur 24 ,plusieurs fournisseurs,des nouvelle constructions,des groupes tels que bolloré,geant casino, une ville dynamique et mouvementé dans tous les quartiers, le spa, sushi,restauranst, corniche ,boite toujours pleine; donc nous on pense plus a IDC FROCAD c’est tous des gens que sassou a rendu riche,tous des escroc sans convictions, les vrai homme politique a respecté sont les jeunes mort pendant le référendum le reste que petit de sassou un grand criminel analphabete comme okombi peut apporter quoi au pays, un illétré comme mierrassa,un reveur comme bowao eux et sasou c’est la meme chose,bavardez nous on a des occupations

  27. macktchicaya dit :

    « quelque soit la durée de a nuit le jour fini par apparaître » telle fut l’adage qui motivait Kolelas père en son temps. Aujourd’hui je me demande ce qui motive le fils de son père en la personne de Kolélas Guy. P,,,,,c’est pour dire qu’en politique ce qui compte c’est la capacité d’un leader de rester droit dans ses bottes et défendre donc ses convictions idéologiques sociales et politiques en sus des préoccupations économiques du peuple. Ici le problème n’est pas celui d’avoir une étoffe ou carrure mais la force de ses idées, Blanchard OBA n’est pas à comparer à Kolélas mais au moins c’est lui qui le remplace actuellement. Kolélas a trahit et la sanction des traîtres est celle de le virer de cet ensemble, idc frocad si les allégations contre lui sont vraies.

    Lui Kolélas ne disait-il pas : attendre de voir de quel côté le vent irait pour qu’il se prononce? ne disait -il pas aller porter plainte contre le pouvoir en place à la commission de la cours constitutionnelle que lui même a renier au préalable? le peuple n’est pas dupe ce pendant que dans le pool les gens meurt lui Kolelas trouve le moyen de dire qu’il s’apprête à faire une tournée nationale pour faire la pub de son mouvement ceci veut simplement dire qu’implicitement il reconnait ce pouvoir puisque lui et son acolyte Tsaty Mabiala pensent déjà aux élections législatives. l’on comprend aisément que les fossoyeurs de la république sont infiltrés dans l’opposition et de ce fait se nourrissant du sang des autres au sein d’un ensemble dit contre le pouvoir en place. jamais il n’a fait un mot de presse pour dénoncer ce qui se passe dans le pool ni même faire allusion à ceux des frères de luttes qui sont en prison, allez-y comprendre chers amis que le mal du Congo n’émane que de l’occident car au sein de ce « fruit » qu’est le Congo il y a des sangsues comme aimait bien le dire kolélas père.

    Pendant l’occupation de la France par les nazi, en 40 44 les collabos une repérés devraient répondre de leurs actes, au Congo ce rôle est pris à la légère comme si le peuple congolais n’était qu’un amas de bétail que l’on peut toute fois saigner. Le pool meurt par la faute des traîtres qu’il ya au sein des dirigeants qui n’œuvrent en fait que pour leur ventre. Lui disait une fois: « si le pouvoir vous donne de l’argent prenez -le et le jour du vote sachez voter pour l’opposition » quels sont les résultats aujourd’hui depuis Kolelas a reçu en son domicile Tony Moudilou (cf ses dires sur une vidéo), quand M. DZON traîte MOKOKO de fantôme lors d’une interview je me demande qu’est ce qu’il devient lui même si ce n’est de continuer à faire le jeu du pouvoir. Mpouélé est l’un de ceux qui avait déjà été détecté par le peuple comme étant un traître et là la cuvée continue où s’arrêteront -ils? ces traîtres qui ne pensent pas aux douleurs des peuple du Congo. Aux fanatiques et supporters patentés des leaders politiques je demande de ne plus demeurer dans l’ignorance et l’aveuglement ,,,,,le combat politique est long et entraînera beaucoup de casses.Les enfants du pool ne donnent-il pas l’accès au tyran de détruire cette contrée? Que dit Ntumi alors ancien collaborateur du tyran?

  28. L,os a ete trop dur pour ses dents comme un chien qui choisi de faire rentrer sa queux entre ses pieds pour eprouver sa peur.
    Joshua n’avait jamais abandoner il n’avait meme pas penser a se retirer.
    le combat ce jusqu’a la fin.

  29. Anonyme dit :

    Lu pour vous
    Marie Madeleine a validé le coup d’Etat électoral, la gendarmerie et la Garde républicaine sont déployés autour de la résidence du président élu Jean Ping, un assaut a été minutieusement préparé par les éléments de Gregoire Kouna et du légionnaire Stéphane Chiron pour capturer Jean Ping, l’injecter une dose à effet mortel et destructeur à long terme comme pour AMO.
    Les observateurs de l’UA sont abasourdis par ce qu’ils ont vu à l’intérieur des salles de la cours familiale constitutionnelle.
    Le Gabon va sombrer dans les heures les plus sanglantes de son histoire comme l’est le Burundi actuel..

  30. Moukane dit :

    Tous ces morts pour rien.Tel fils tel père,quelle famille ! kolélas guy parfait a enfin rejoint son ami mampouya matson et son cadet kolelas landry à la soupe,quelle honte! Avec des hommes politiques de son calibre,mr 8% peut encore dormir tranquille. Enfin il finira comme son père qui jamais été élu president du congo parce que le congo,ce n’est pas seulement le pool.

  31. Anonyme dit :

    Le Congo, ce n’est pas seulement la Likouala, la Sangha, la cuvette ouest et centrale, les plateaux, le Pool (centre du pouvoir), la Bouénza, le Niari, la Lekoumou, le Kouilou. Le Congo c’est toute ces régions avec son lot de traitres. Concernant les habitants du Pool, ils sont victimes de la proximité de leur région avec le centre du pouvoir. L’accès au pouvoir ne se joue nul part ailleurs qu’à Brazzaville qui se trouve être dans le pool. Pour acceder au pouvoir, il faut donc maîtriser la population du Pool par tous les moyens: corruption, intimidations, massacres, génocide, harcèlement, stigmatisation et j’en passe. Tous les politiques qui veulent le pouvoir, l’ont compris et c’est pourquoi cette population est au cœur des querelles politiciennes car convoité. Si vous déplacez Brazzaville dans la Sangha, vous aurez la même pression sur les peuples de la Sangha. C’est humain et pas génétique, comme l’insinuent certains commentaires. Ne pas le comprendre s’apparente à cette forme de racisme qu’est le tribalisme.

  32. OYESSI dit :

    @ Anonyme

    L’accès au pouvoir en France ne se joue nul part ailleurs qu’à Paris qui se trouve être sur Seine autrement dit dans la Région d’Île de France. Pourtant pour être élu président en France, on ne doit pas seulement maitrisé la région d’île de France à coup de canons et de complicités des politiciens d’île de France. Et dans les autres Régions de la France, on n’y trouve pas des traites mais des alliés qui ont des positions clairement connues car c’est sur cette base qu’en France, on vote en connaisance de cause et non sur la base des nguiris. C’est pourquoi,le changement est possible en France car dès qu’un politique ne tient pas les engagements pris vis à vis de ses électeurs, la sanction tombe au prochain Scrutin.

    Brazzaville est une grosse agglomération qui regroupe plusieurs villages où très souvent on ne parle que sa langue indigène. Allez par exemple à Bacongo,quand on vous parle le premier reflexe, c’est en lari,kongo ou à la rigueur Munukutuba qu’on vous parle. A Talangai, Ma Boualé, Makabadilou, vous entendrez facilement le Lingala ou une langue du nord Congo.

    Tous ces villages transformés en arrondissements de Brazzaville ont certes leurs lot de traites, mais les traites du pool me surprennent toujours car je ne peux comprendre que son élite politique soutienne mordicus un sassou qui ne cesse depuis qu’il est au pouvoir que d’aller tuer dans ce même pool qui du reste ne vote toujours pas pour lui comme dans la plupart d’autres Départements du Congo.

    Les querrelles politiciennes ne le sont qu’au niveau des politiques du pool qui n’ont rien compris que soudéset ensemble, ils peuvent isoler sassou au lieu de se bagarrer pour être le meilleur traite du pool près de sassou qui les manipule comme il veut moyennant nguiris au point de créer des divisions dans une même famille comme celle des Kolélas.

    Quant on pense qu’un Ntumi tient la tête à sassou, on apprends que c’est son allié et que leurs contradictions actuelles ne sont dûes qu’à la mauvaise gestion de leur accord secrêt. Quand tout le pool vote Kolélas, celui ci refuse d’aller au combat au 2ème au tours, et refuse donc d’être peut être le futur Président du Congo pour reconnaître la victoire de l’échoué sassou, dynamitant par la même occasion l’opposition à laquelle il appartenait. De quoi décourager ceux qui croyaient en lui mais au Congo, il peut encore compter sur la tribu, donc sur le pool.Dans les pays démocratiques, on ne parlerait plus de lui car ce comportement comme politique vous tue définitivement.

    Si le pool est devenu une région martirisée, ce n’est pas sa promixité avec Brazzaville, c’est parce que sassou a trouvé en ce Département tant de complices qui ne s’opposent pas réellement à lui et qui se contentent de l’accompagner dans ses basses oeuvres moyennant nguiris.Faire ressortir cette donnée sociologique que présente le pool avec son lot de politicards ne s’apparente nullement au tribalisme.

  33. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    J’avais vu loin sur l’avenir fatale de cette aventure ambiguë.

  34. Anonyme dit :

    Mémoire courte. Après avoir décapité tous les leaders charismatiques du Pool, les uns après les autres, le pouvoir s’en est pris à ces mêmes populations du Pool entre 1999 et 2002. Traumatisé, désabusé et esseulés, une partie de cette population préfère aujourd’hui aller à la mangeoire que de risquer sa vie pour des politiques qui n’en valent pas la peine et d’autres continuent à lutter ou à s’opposer au pouvoir parce que croyant encore aux valeurs démocratiques. Peut-on dès lors stigmatiser toute une population pour le seul fait que certains leaders autoproclamés issue de la région du Pool, collaborent avec le pouvoir en place? Ce que les congolais nomme guerre de 1999, n’est en faite q’une guérilla urbaine circonscrite à la seule région du Pool. Les guerres à répétition qu’à connu le Congo n’ont concerné que le Pool. Pour avoir longtemps résisté au pouvoir, les habitants du Pool, ont désormais la réputation d’être têtu. Stigmatisé, affaiblis par plusieurs guerres, et acculés à l’heure où ils sont à nouveau la cible du pouvoir contre lequel ils avaient résistés, les population du Pool sont abandonnées à leur sort. Aucune solidarité des autres groupes ethniques ne pointe à l’horizon, et ils se font même traités de traîtres par certains groupes ethniques au lieu de leur venir au secours. Certains ici nous rabâche des slogans creux sur l’unité nationale, mais sont les premiers à considérer que la question des bombardements dans le région du Pool, ne concernent les gens du Pool. Quelle hérésie ce pays. Le Congo est une grosse erreur coloniale qu’il faudra sans doute éradiquer de toute urgence. Il y en a marre être méprisé parce que Kongo-Lari. On ne peut pas accepter d’être un paria dans son propre pays. C’est inadmissible.

  35. Anonyme dit :

    Dans un pays hautement ethnicisé comme le Congo, contrairement à la France, le pouvoir se joue à Brazzaville. Le vote étant ethnique, ce sont donc les ethnies les plus importantes en nombre qui font le jeu démocratique. Nous savons aussi que la majorité de la population congolaise se trouve dans les centres urbains où les ethnies kongos et kongos-laris sont majhoritaires. Or les plus grands centres urbains se trouvent toujours au sud, malgré des efforts colossaux pour rééquilibrer cette inégalité. Pour cela, il faut à tout pris maîtriser la population qui en sont originaire. Brazzaville étant dans le Pool, on comprend vite pourquoi les Kongos-Laris sont la cible de tous les politiciens et de leur soutiens. Vous ajoutez à cela, leur propension à se rebeller contre le pouvoir central (dans les années 40-50 c’était contre le colon, dans les années 60 c’était contre des présidents eux-mêmes ressortissants du Pool, et depuis les années 70 jusqu’à nos jour, les kongo-laris votent systématiquement contre le pouvoir central: vous avez dit rebelle), vous aurez compris pourquoi cet acharnement. Affaiblis par plusieurs guerres, et sans repères ou figure tutélaire (car tous décapités par le pouvoir en place), une partie de sa population préfère désormais aller à la mangeoire. Sur le plan historique, l’histoire se répète. Déjà au moment de la pénétration européenne au 15° siècle, les royaumes constitués de l’époque avaient fait face à plusieurs guerres fratricides qui les avaient affaiblis. Par les mêmes procédés que ceux utilisés aujourd’hui, les envahisseurs ont joués la division, ils ont poussés les franges des sujets royaux vulnérables jusqu’à ce qu’ils s’emparent du pouvoir et ainsi servir de valet aux occidentaux. Ces parvenues ont ensuite cautionnés la traître négrière, puis la colonisation. Par le même mécanisme, les colons ont favorisés les populations qui étaient moins enclines à la lutte contre le colonialisme afin qu’ils les servent jusqu’à plus soif. Ayant retenu sa leçon, le tyran de Brazzaville, s’appuie désormais sur une frange de la population qui a toujours contesté son pouvoir avec virulence (c’est d’ailleurs la seule). Cette frange de la population devenu vulnérable à plus d’un titre (la pauvreté extrême n’est pas étrangère à cela + traumatisme psychologique dû à plusieurs années de guérillas urbaines), après moult batailles perdues, fait allégeance au pouvoir et le sert désormais avec zèle.
    « Si le pool est devenu une région martyrisée (avec un « y » s’il vous plaît), c’est à cause de sa proximité avec Brazzaville, et c’est parce que sassou a trouvé en ce Département tant de gens têtus qui s’opposent depuis fort longtemps ».
    Si B/Ville était dans le Sangha, ou n’importe quelle autre région, les populations de ces contrées seraient également confrontées aux mêmes péripéties. La bêtises est l’une des tares les mieux partagées au monde comme l’a déjà dit quelqu’un sur ce forum.

  36. Anonyme dit :

    Oba Blanchard, actuellement président par intérim de l’Idc, pense que Sassou doit rester au pouvoir jusqu’en 2020 au retour de cocktail avec Clément Mouamba du vivre ensemble. Où sont les pleureuses, les atalakous pour pousser des cris d’orfraies sur ce que vient de déclarer ce Monsieur. Personnes. Mais dès que Kolélas (homme du Pool) l’ouvre pour proposer des choses, tout le monde lui tombe dessus. Le Congo est une grossière erreur coloniale. Maudits soit les colons qui osés créer ce pays. Le tout sauf Kolélas qui fonctionne à, plein régime, c’est en fait tout sauf un homme du sud.

  37. Anonyme dit :

    Les déclarations de M. Blanchard Oba méritent au moins un article.

  38. OYESSI dit :

    @ Cher frère Anonyme,

    « Mémoire courte. Après avoir décapité tous les leaders charismatiques du Pool, les uns après les autres »
    Mémoire courte??? Qui a décapité les leaders charismatiques du Pool qui ne sont se sont jamais mis avec ce même pouvoir que nous décrions tant. Mais qui stimatise toute une population pour le seul fait que certains leaders autoproclamés issus de la région du Pool, collaborent avec le pouvoir en place?
    Ah bon, je pensais que ces leaders du Pool étaient toujours choisis par la population et vous nous apprenez qu’ils se sont autoproclamés. Amis de PAKO, qu’en pensez vous?

    Non cher frère anonyme, après avoir voulu nous faire la démonstration par Brazzaville qui se trouve dans le Pool porte d’accès au pouvoir d’où, pour le prendre il faut nécessairement martyriser ses ressortissants? vous tomber d’accord avec moi que les leaders politiques du Pool « collaborent avec le pouvoir en place » ce qui pour moi font semblant de s’opposer à ce même pouvoir qui n’accepte pas d’être mis en mal, d’où les guerres à répétition portées dans le camp de ces leaders autoproclamés qui ne cessent de chercher à changer de fusil d’épaule face à ce pouvoir qui font d’eux des riches parmi les pauvres du Pool.

    C’est qui est déplorable ici et qui est inacceptable c’est le fait que ce soient les paisibles citoyens du Pool qui deviennent la chair à canon au lieu que le pouvoir règle ses contradictions avec ses complices. C’est celà le vrai drame du Pool qui ne peut être règlé qu’entre le tueur sassou et ses amis de la mangeoire comme vous le dites si bien.

    C’est pourquoi je ne cesse de dire ici que le mal du Pool ce sont ses cadres et ses leaders politiques qui s’allient au sorcier sassou qui finit par venir tuer les enfants du Pool parce que ses associés dans sa sorcellerie ont donné comme gage tout le Pool au chef des sorciers qu’est sassou.

    Le kongo- Lari n’est pour moi pas méprisé et il n’est non plus devenu paria dans son propre pays. Soyez sûr que le jour où les politiques du Pool auront compris qu’il faut se désolidariser de sassou,celui ci ne trouvera pas de raison à aller dans le Pool massacrer les paisibles citoyens. Il le fait avec la complicité de ceux qui lui ont vendu leur âme pour la mangeoire et en qui la population du Pool a fait confiance. Le noeud du Pool se trouve là et non ailleurs.

    Maintenant si la solution du Pool doit être réparée dans ce que vous appelez erreur coloniale et doit trouver son épilogue dans celle que préconise RPP, je ne vois pas en quoi je m’y opposerai car j’essaie seulement d’analyser froidement ce qui se passe dans le Pool.

    Seulement je vous avertis qu’ il ya eu avant hier le Katanga très riche en mineraie de toute sorte, hier le Biafra avec ses richesses et plus proche de nous le Soudan coupé en deux dont le Sud pétrolier et aujourd’hui je ne crois pas qu’il y a la paix au Sud Soudan même regorgeant de pétrole. Ce sont encore les politiques qui se battent pour leur propres intérêts et pour ceux qui les ont placé à la tête du Sud Soudan.

    Aussi, si l’on pouvait taire nos prises de positions tribales et dénoncer sans parti pris toutes les dérives de nos politiques du Nord au Sud qui prennent des Départements entiers comme étant leur fiefs pour servir de marche pieds et s’enrichir, je crois qu’on aura commencer à détruire ce phénomène des leaders véreux à repli identitaire.

    Pour celà, il afudra faire appel à la maturité politique de chacun d’entre nous. Ce qui me semble hélas loin du compte quand je pense que même ceux qui ont la maitrise de ces enjeux se plongent toujours dans un tribalistme ehonté.

  39. OYESSI dit :

    Au webmaster,

    J’ai réagi à l’article de mon frère anonyme où il commençait par Mémoire courte et il est invisible.Qu’est ce qui s’est passé?

    Je voulais tout simplement lui dire que le mal du Pool se sont ses cadres et ses leaders politiques qu’il traite d’ailleurs d’autoproclamés et qui ont vendu leur âme à sassou pour les nguiris. Le jour où ceux ci se désolidariseront de ce dernier, il n’aura plus droit de citer dans le Pool.

    Mais s’il estime que le Congo est une grossière erreur coloniale et que c’est la solution de RPP qui convient, je ne vois pas pourquoi, pris individuellement je m’y opposerai sauf que je leur demanderai d’interroger l’histoire.
    Avant hier, c’était le Katanga à multiples richesses, hier le Biafra avec ses richesses et plus proche de nous, le Soudan divisé en deux et le Sud Soudan avec son pétrole, n’a pas enfanté que la joie car les politiques, toujours eux se battent pour leur intérêts au détriment de ce même peuple dont on se réclame tant.

    Pour moi, le kongo- lari n’est pas méprisé ni devenu paria dans son propre pays. Il est tout simplement moqué par ceux qu’ils croient être leur leaders et cadres mais qui ne roulent que pour leurs propres intérêts et les exposent à toute la folie meurtrière de sassou qui ne comprends pas pourquoi les leaders du Pool qui le soutiennent moyennant nguiris ne puissent contrôlés les leurs.

    C’est donc à nous de combattre sérieusement ces leaders qu’ils soient du Nord ou du Sud pour qu’ils comprennent que ce jeu doit cesser. Or ce que je vois souvent ici, c’est l’alignement systématique derrière le Département et son soit disant leader parce qu’on est avant tout pas congolais mais du nord ou du sud.

    C’est dommage surtout quand je me rends compte que ce sont des compatriotes qui ont au moins eu la chance d’ller à l’école de blancs et qui peuvent tirer le vraie de l’ivraie.

    Mon frère anonyme insiste par exemple sur ce que Oba, devenu président par intérim de l’Idc, pense que Sassou doit rester au pouvoir jusqu’en 2020 et qu’il faille faire tout un article dessus.si vous le demander parce qu’il est du nord,et l’on parle de Kolélas parce du sud, vous vous trompez. Mais vous vous êtes demandé qui est réellement ce bonhomme, neveu de sassou et ami de Kolélas qui au lieu d’aller gonfler les effectifs du FROCAD déjà crée et poursuivait les mêmes buts dans l’opposition ont préféré crée l’IDC uniquement pour venir casser la dynamique de l’opposition à sassou. Kolélas et Oba ne sont que des pions de sassou à la seule différence que la tribu classe aidant Kolélas a une partie du Pool avec lui ce que Oba n’a pas dans sa cuvette natale.

    Si Oba avait donc l’électorat de Kolélas, il aurait fait pareil comme Kolélas et c’est sur qu’il aura eu autant de critiques comme celles faites à Kolélas. Donc pas de fixation sur lui et ce qu’il dit est connu depuis, on n’y perds pas dun temps, pour la chicane oui. Je ne suis pas là pour çà.

    Kolélas est sorti de l’IDC, qu’on prenne date, Oba s’en ira quand il aura fini de laminer ce qui reste de l’opposition. Il ne travaille que pour son oncle sassou et il n’y a que des gens comme anonyme qui ne savent lire entre le lignes de la foutaise des politicards du Congo, avec comme résultat ce retour perpétuel à la région et à la tribu.

    Comment pouvons nous se départir de nos peurs et replis identitiaires si l’on pense à longueur de journée qu’avec un Congo hautement ethnicisé, il faut arrêter d’analyser froidement nos malheurs à tous car ce que fait sassou au pool, il le fera ailleurs dès que son pouvoir sera ménacé et il l’a déjà fait.

    De 1999 à 2002, sassou ne s’est pas arrêté dans le Pool, il a étendu sa folie jusqu’à dans la NIBOLAND. Il a déjà tué les Mbérés à Owando sous Marien Ngouabi parce que ceux ci s’opposaient à leur pouvoir et beaucoup de cadres Mbérés y ont laissé la peau, il a brûlé et assassiné beaucoup de Kouyou à Owando quand il a eu affaire avec Anga et Yhomby. C’est au nord.

    Mon frère Anonyme, unissons nous et disant à nos leaders politiques hautement ethnicisés que la démocratie prélude à la bonne gouvernance d’un pays et à son développement ne se situe pas dans le repli éthnique, et dans les combines occultes mais plutôt dans l’honnêtété, le respect dans la parole donné et dans celui des institutions.Mais si nous pensons que notre salut ne viendra que de la tribu, le congo ne sera jamais sorti des ténèbres dans lesquelles sassou nous a plongé tous.

    C’est à nous qui avions été à l’école du blanc et qui comprenons au moins ce qui se passe réellement dans le monde actuel qui devons faire un effort pour ne pas toujours ramener nos débats au niveau des Kolélas, Oba, Okombi et autres Mokoko car ils roulent d’abord pour eux mêmes et si d’aventure, ils essaient de nous tromper, qu’on ne soit pas tendre avec eux, qu’ils soient du nord ou du sud, de ta région ou pas.
    Ce n’est que comme celà que nos leasers commenceront vraiment à nous respecter, mais tant qu’on ne verra que l’ethnie, c’est peine perdue et sassou mourra au pouvoir avant de le transmettre à son kiki. Si c’est çà que nous voulons, ayant la critique selective pour que vivent nos leaders éthnicés.

  40. OYESSI dit :

    Dommage que mes posts sont maintenant sensurés par le webmaster. J’ai repondu eux fois à Anonyme, rien à faire. Peut être que c’est le webmaster lui même qui écrit sur Anonyme, qui sait?

  41. WEBMASTER dit :

    @ Oyessi,

    Nous savons que les Congolais sont traumatisés par le PCT et les médias d’Etat qu’ils contrôlent…mais ayez un peu de retenu dans vos propos à notre encontre.
    Gérer un site n’est pas facile et sachez que certains mots utilisés dans les posts peuvent faire passer un commentaire dans la file d’attente pour approbation du Webmaster..
    Sans cette politique, nos forums risquent la pollution des spammeurs et propos injurieux.
    Quel intérêt avons nous à vous censurer ?
    Un peu d’indulgence svp !

  42. OYESSI dit :

    @ Au Webmaster,

    Merci d’avoir publié quand même mes réactions à mon frère anonyme et vous voyez bien qu’ils ne contiennent aucun propos injurieux. Je crois fermement au débat et l’injure pour moi est l’arme de ceux qui n’ont aucun argument à faire valoir. J’essaie donc de rester dans les limites de politesse sauf si on me cherche.

    Je sais aussi qu’il n’est pas facile de gérer un site, j’en conviens avec vous mais c’est un choix que vous aviez fait pour le bien de tous. Je n’ai pas seulement compris que pour la première fois et coup sur coup mes posts ont été bananés.

    Pour terminer vous voudriez bien m’excuser si mon post vous a contrarié, ce qui n’était pas mon intention et vous rassurer aussi que je fais partie des congolais que le PCT encore moins les médias d’état que je ne suis et ne regarde même pas parce que ne m’apportant rien peuvent me traumaitiser.

  43. Bakala dit :

    @Anonyme,
    Lis mon post du 21 septembre. Je critique Oba Blanchard et soutiens Kolelas qui est vilipendé injustement par ses anciens Amis de l’IDC. Mais cela ne veut pas dire que Kolelas n’est plus le fils de Sassou.

  44. Anonyme dit :

    La solution passera par Kolelas. Il faut donc qu’il assume, mais il ne veut pas servir de marchepieds. D’où l’impasse dans laquelle il se trouve aujourd’hui. Assumer sa victoire ou abdiquer. À suivre.

  45. OYESSI dit :

    Si la solution doit passer par Kolélas, tant mieux, l’essentiel le clan sassou soit mis hors état de nuire pour qu’il ne continue pas à aller exterminer les paisibles population du Pool au motif qu’il s’oppose à lui. Mais il est dommage que Kolélas en fait partie clan.

    Il est dans l’impasse aujourd’hui justement parcequ’il n’a pas voulu assumer sa victoire préferant reconnaître celle de son papa et continuer à jouir du beurre. Mais peut-on avoir le beurre et l’argent du beurre éternellement? C’est la question que je me pose sur le cas Kolélas qui continue à jouer au yoyo.

  46. OYESSI dit :

    Lire: l’essentiel est qu’il faut que le clan sassou soit mis hors d’état de nuire…… La paisible population du Pool au motif qu’elle s’oppose à lui…..Kolélas fait partie du clan

  47. Bakala Telema dit :

    Quelle solution passera par Kolelas? Ah béno! Buzoba!

  48. Anonyme dit :

    Moukoutampia.
    Chers frères, vous perdez votre temps avec cette masturbation de tous les jours. Tant qu’il n’y aura pas de stratégie pour faire partir Takou Nguesso , nous passerons notre temps jus qu’en 2021. Rien de concret ne se fera. Faisons d’abord des efforts de bien connaître nos adversaires et même nos ennemis. Ceux qui s’opposent ou qui font entrave à l’instauration de la démocratie dans notre cher beau pays le Congo en particulier, et en Afrique centrale en général.
    La démocratie est un luxe pour les Pays africains dixit Jacques Chirac. Par cette assertion , Jacques Chirac et même ses successeurs n’ont pas la réelle volonté de voir la démocratie s’instaurer dans cette partie de l’Afrique considérée comme une poule aux œufs d’or.
    Chers frères , une alternance dans nos pays, mérite d.être pense autrement . L’alternance par la démocratie , loin d’être défaitiste , moi je n’y crois plus.
    Voilà en quelques lignes nourries de sincérité ce qu’il y avait à dire aujourd’hui . Joignons tous nos efforts pour une stratégie salvatrice .
    Si maligne qu’elle soit , la gazelle finit toujours par se faire prendre un jour. Ceux qui avaient affirmé cela n’étaient pas des fous.

  49. Les congolais ont besoin de quoi? Que faire pour leur offrir ce dont ils ont besoin? Qui peut satisfaire leurs besoins?

    On ne trouve nulle part chez les opposants des réponses à ces simples questions. Résultat: les congolais les ont vomi autant que Sassou.

    Revenez-nous avec des réponses et nous allons vous suivre. Nous ne sommes plus intéressés par vos convention, front, association, regroupement, etc. C’est du n’importe quoi qui traduit le manque de projet de société de cette opposition et ce pouvoir qui veulent le pouvoir pour le pouvoir.

    En Palestine, sans le pouvoir, le Hamas s’était investi dans l’éducation, les soins de santé, la fourniture des repas, etc. Le peuple reconnaissant vota massivement pour ses candidats aux législatives.

    Notre opposition multimilliardaire a déjá fait quoi pour le peuple et dans quel domaine? La politique consiste seulement à prendre le pouvoir? Et la population dans tout ça? Ah , j’oubliais. Ils sont bons pour aller sabrer du champagne et envoyer les photos de leur fête à la populace.

  50. macktchicaya dit :

    A OYESSI ET ANONYME

    L’histoire nous apprend que diviser un pays n’est pas la solution, notre compatriote OYESSI l’a bien souligné dans un post ci-dessus merci à toi pour cet éclairage car souvent certains pensent que prôner l’union et l’unité du pays c’est faire le jeu du pouvoir.
    Mon cher ANONYME , le problème brûlant est celui de savoir chercher des voies et moyens de bouter ce pouvoir hors d’état de nuire car les Congolais ont en mal et très mal, alors où se situe donc la difficulté?

    comme a su le dire un compatriote ici le pool souffre certes de tyrannie de ce pouvoir mais aussi en son sein il y a des fils de cette contrée qui encouragent cela et sont d’ailleurs très actifs pour donner à ce pouvoir le quitus de faire des exactions sans craindre quoi que ce soit ; si les enfants du pool étaient fermes et solidaire contre cette manière de faire de ce pouvoir je pense que rien ne se serait mis en marche pour la destruction programmée de ce département du Congo. Il est inutile de citer ici des noms de personnes mais arrêtons nous aux leaders comme KOLELAS qui en son sein comptent énormément de militant, et qui par ailleurs coopère avec ce pouvoir pour son ego à lui comment voulez-vous qu’à cette allure que le pouvoir recule? Ce fût le cas lors de la traque d’Anga que n’avions nous pas vécu à cette époque? toujours une complicité des ressortissants de ce département qui aujourd’hui sont aux côté de ce pouvoir.

    Pour dire : rien ne sert de chercher le diable dans le tribalisme ou l’ethnicité il s’agit d’un pouvoir qui a trouvé une cible qu’elle diabolise et stigmatise pour faire asseoir sa dictature en complicité bien sûr avec des personnes comme maître Lenga, Mvouba, et d’autres qui ne peuvent pas démissionner au regard des exactions commises par ce pouvoir dans la région. tant qu’il y aura des corrompus de cette espèce et partout dans le pays rien ne se fera pour le mieux du peuple Congolais entier puisque partout il ya des serviteurs aguerris de ce pouvoir ! Moungalla, Tsiba, Mberi, Mkouba, Mabiala, et encore,,,,,,,,bref le tribalisme est une réalité imposée au pays par ce pouvoir dictatorial, mais ne tombons pas dedans essayons de nous mettre au dessus de cette ignominie et l’on marchera ensemble pour le progrès du pays.

  51. Anonyme dit :

    Merci pour ces mots apaisants.

  52. tsiang dit :

    arrêtez avec le mot opposant devant le peuple car chacun est derrière ses intérêts et lorsqu’ils sont menacés vous mettez le peuple devant pour nous pousses a la mort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.