INTERVIEW DE ROBERT POATY-PANGOU : Génocide dans le Pool ; Soutien indéfectible à Parfait Kolelas et Tsaty-Mabiala ; Sud-Congo ; Les pseudos indépendances africaines…

Robert POATY-PANGOU milite pour la scission du Congo-Brazzaville, qui éviterait les massacres des populations du Sud, dont il est originaire.

Dans cet entretien, il s’exprime sur le génocide dans la région du Pool, et apporte son soutien indéfectible à Parfait Kolelas. Il affirme que les pays d’Afrique francophone ne sont pas indépendants, car toujours sur la tutelle de Paris.

Diffusé le 22 octobre 2016, par www.congo-liberty.com

Génocide dans le Pool : Clément Mouamba répond à Parfait Kolelas de retour à l’Assemblée Populaire !

Ce contenu a été publié dans Interview. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

51 réponses à INTERVIEW DE ROBERT POATY-PANGOU : Génocide dans le Pool ; Soutien indéfectible à Parfait Kolelas et Tsaty-Mabiala ; Sud-Congo ; Les pseudos indépendances africaines…

  1. Anonyme dit :

    Si ton parent était mort, dans le Pool, ton langage changerait.
    Avoir des parents qui meurent…

    Que DIEU SOIT NOTRE JUGE…

    Le SANG … du sang…

  2. sitou Mpaka dit :

    Visiblement cet enfant est instrumentalisé par Parfait et Landry Kolélas , comment peut -on parler de diversion pendant ce temps les bombes pleuvent dans le pool ? Non l’évêque Milandou et parfait kolélas sont des corrompus surtout ils ont la mémoire courte , sassou n’a pas besoin de Ntoumi pour attaquer le pool , en 1997 aidé par les armées étrangères il attaque les quartiers sud et ordonne un pillage de 48 h ruinant ainsi nos populations jusqu’à ce jour , après les assassinats Beach de Brazzaville ! La haine de sassou pour pool date de plus de 40 ans , donc arrêtons avec Ntoumi .

  3. Anonyme dit :

    Le problème du POOL sera réglé par le peuple KONGO du Pool d’abord et assisté par le peuple KONGO du Sud Kongo.

  4. Anonyme dit :

    Encore ce guignolo

  5. Anonyme dit :

    Comment peut on lui accorder encore du crédit en lui accordant des interviews ?

  6. KONGO DIA NGUNGA OU LE KONGO DE LA CLOCHE dit :

    ILS ONT CRU BON DEVOIR LE FAIRE TAIRE,

    HELAS, LES VOILA LA HONTE AU VISAGE, PAR TERRE,

    AVEC MA-VILA QUI CRIE HAUT ET FORT POUR LE DENONCER,

    POUR PORTER SA PAROLE ET POUR CONDAMNER,

    LES ACTES DE BARBARIE DONT IL EST VICTIME,

    TOUT A COUP MBUTA MBOUNGOU DEPUIS LES CHAMPS DE MOUYONDZI

    CRIE AUSSI SON DESAROI AU POUVOIR CHARLATANESQUE DE TATA MOKONDZI

    QUI N’EST NI RAISONNABLE NI INTELLIGIBLE, NI SOCIAL ET NI HUMAIN,

    NE S’EXPRIMANT QUE DANS LE SANG QUI COULE DES PAUVRES MAINS,

    DES INNOCENTS.

    SON CALVAIRE PRENDRA FIN D’ICI LA DANS LES EAUX RAFRAÎCHISSANTES DU NIARI.

    L’HEURE EST GRAVE VOIRE GRAVISSIME POUR UN GRAND RASSEMBLEMENT DES FILS ET FILLES KONGO A L’EFFET DE MIEUX CONTRER LES MANOEUVRES DES ENNEMIS DE MBANZA KONGO.

  7. NATTA dit :

    Démonstration et argumentations superficielles. Drôle de vision !

    Quand des compatriotes sont massacrés par qui que ce soit, ici par le despote d’OYO, les vrais patriotes arrêtent tout et dénoncent les crimes. On ne parle plus d’autre activité politique que de celle là ! Tout doit s’arrêter !

    Et puis, que valent des élections par avance truquées, face aux vies des électeurs innocents brutalement arrachées? Que valent les élections dans une république bananière où un putschiste récidiviste nomme les députés ? Y penser et s’y présenter c’est être complice de la médiocrité et du chaos.

    On perçoit la candeur des analyses et conclusions de l’invité de Congo Liberty. Donner raison à Kolelas et à Tsati Mabiala pour leur indifférence et leur manque de courage est une idiotie.

    Personne n’a droit de vie ou de mort sur une partie du peuple congolais souverain. Les comportements attendus dans pareil cas sont l’indignation, le boycotte ou la révolte. Par principe, il faut fustiger la violence gratuite d’où qu’elle vienne.

    Sassou dans cette entreprise, veut faire oublier son humiliation, sa défaite , sa fraude et donc son 9ème coup d’Etat. Il demeure aux yeux du peuple souverain qui aspire à l’alternance démocratique, un usurpateur kleptomane et simple chef de clan sans intérêt pour le Congo. Ne pas le dire en ces moments de grand malheur dans le Pool lorsque l’on se dit député, est une faute impardonnable.

  8. Soleil BRILLANT dit :

    R POATY-PANGOU. Pouvez-vous nous communiquer (ici sur ce site), le lien qui permet de retrouver les accords d’indépendance en 1958. En effet c’est indispensable pour que tout le monde puisse comprendre se problème d’indépendance.

  9. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon très cher « Anonyme »,

    Parfait KOLELAS n’a pas voulu tomber dans le piège tendu par Denis SASSOU NGUESSO le 04 Avril 2016.

    Sa sérénité et celle de toute la population de Bacongo et de Makélékélé ont permis de faire fait éviter un nouveau drame dans Brazzaville-SUD.

    Mais après avoir raté son piège de Brazzaville, Denis SASSOU NGUESSO, s’est très vite rabattu sur le Pool car là, il y avait un « alibi » à savoir la présence de NTUMI.

    Voilà pourquoi toute cette gesticulation qui entraîne une tragédie dans le Pool constitue un divertissement car en effet il n’existe plus d’affaire de résistance armée dans le Pool.

    Pour détourner et divertir l’attention des gens sur les problèmes socio-politiques du pays, Denis SASSOU NGUESSO va massacrer les populations du Pool.

    NB : En plus apprenez aussi à mieux écouter les paroles de quelqu’un quand vous voulez réagir sur ça.

  10. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon très cher « Soleil BRILLANT »,

    Je vous prie de bien vouloir me faire parvenir votre adresse email afin que je puisse vous adresser toute la documentation à ma disposition.

    C’est une documentation très fournies.

    Ce problème, est le véritable problème de fond qu’il faut régler si nous faire cesser définitivement ces tragédies à répétition.

    Ce problème, est le véritable problème de fond qu’il faut régler si nous faire cesser définitivement ces arrestations et emprisonnements sans procès.

    Envoyez-moi votre email par le mien : rpp.rpp33@gmail.com ou m’appeler au 0607684547 (RPP)

  11. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    J’invite toue la classe politique et tous les Juristes à prendre conscience de problème sur l’Indépendance car un revêt un caractère capital pour tout notre avenir.

    Les propos de Nicolas SARKOZY sur BFMTV sont révélateurs. Lui, il sait pourquoi il a tenu ces propos.

    Cessons de prendre les choses à la légère.

    Attaquons-nous maintenant à la vraie racine du mal.

    Il faut maintenant chercher pourquoi François HOLLANDE reste sourd sur cette tragédie dans le Pool alors qu’il était actif au sujet de la révision de la constitution.

    NB : Le problème de la Monnaie donc celui du F CFA cache le véritable problème, c’est-à-dire celui de notre Indépendance.

    Pour l’accession à l’Indépendance, il fallait et il faut soumettre au Référendum tous les ACCORDS signés à Matignon le 12 Juillet 1960 et à Brazzaville le 15 Août 1960.

    C’est le Peuple qui doit OUI ou NON à l’Indépendance par rapport au contenu de ces ACCORDS et pas autrement.

    Fulbert YOULOU et l’Assemblée de 1960 n’avaient ni le droit ni le Pouvoir d »engager seuls le pays pour son Indépendance.

    C’est au Peuple qu’il revient le devoir de décider sur le contenu des ACCORDS.

    Oui, jusqu’à ce jour le Peuple ne connaît pas la nature des relations que le Congo a avec la France.

    Oui, nous devons retenir désormais que le 15 Août 1960 n’a jamais été la date de l’Indépendance.

    Il y a eu un Référendum pour rentrer dans la Communauté, il faut un Référendum pour sortir de cette Communauté. Voilà ce que fixe la Constitution du 04 Octobre 1958 votée le 28 Septembre 1958 dans tout le Congo.

    Comment peut-être plus précis.

  12. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    Toutes les preuves qui démontrent que nous dépendons toujours de la France sont là.

    Mais vous continuez à dire que vous êtes Indépendants.

    Nombreux auraient déjà cru si s’était un Blanc qui était en train de faire cette démonstration.

    Oui, c’est donc vrai que nul n’est prophète chez lui.

    Mais et pourtant on fini toujours par lui croire.

  13. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    – Tous ces massacres sans cesse dans le Pool,

    – Tous coups d’Etats militaires et Constitutionnels ,

    – Toutes ces arrestations et condamnations sans procès : sont tous en lien étroit avec notre dépendance à la France.

    Toute décision stratégique pour le Congo est toujours jusqu’à ce jour décidée ici en France.

    Pourquoi ? Parce que nous dépendons toujours de la France.

  14. Anonyme dit :

    Que compte faire Poaty Pangou pendant que la populations se meurt sous les bombes ??? attendre un éventuel et hypothétique revirement de la France ??? Attendre que le pool n’existe plus.
    Puisque pour Poaty Pangou le problème est la France, qu’attend t-il ce monsieur pour agir étant donné qu’il se trouve et réside lui même sur le territoire français.

  15. Un soir en arpentant les rues du 14e dans Paris, non loin de l’église Notre-dame qui s’y trouve, j’ai eu l’immense plaisir de discuter au passage avec Henri Guaino par le biais de Fondation Odon Vallet avec qui je m’entretenais initialement. Il y avait Alain Minc le fondateur du « Club du siècle « . Je me précipitais alors de poser la question sur notre indépendance à ces éminents personnages, quand soudain Mr Guaino prit la parole et rétorqua sur ces mots:
    « nous avons octroyé à ceux qui jadis, dépendaient de nous, le droit de disposer d’eux même « .

    Visiblement ça n’est pas le cas. Alors qu’officiellement nous disposons bien de nous même. on parle même d’interdépendance des états.
    Finalement que faut-il faire?

    Tout se peaufine à l’élysée comme diraient d’aucuns, quant à moi je ne sais plus quoi dire ni quoi penser. L’espérance de voir un jour triompher la raison demeure toujours en moi.
    Mais à la raison nous allons y rajouter le bon sens car beaucoup d’hommes sont doués de raison mais de très peu de bon sens, croyant ainsi que la raison à elle toute seule pourrait suffire. Ce qui est bien sûr faux.
    Mes hommages les plus déférents à tous les vaillants hommes qui combattent et luttent sur le terrain y compris l’honorable RPP dont j’admire le courage. Son élan est très salutaire pour nous autres.

    Bonne continuation et bon dimanche.
    G.D.K

  16. Hallo hallo dit :

    La politique au bout d’un moment est un rapport de forces. La seule façon d’inverser le rapport de forces est de créer une armée. Ayez le génie de trouver des armes. Comment font les autres? Sinon il faut continuer à manger dans la main de 8%. Laissez les gens tranquille.

  17. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon très cher frère « Hallo hallo »,

    Si vous voulez les armes, il faut donc commencer depuis toutes les régions.

    Pourquoi vous voulez que cela ne se fasse que dans le Pool ?

    Dans le Pool, il n’ y a pas d’armée.

    Nous avons compris le « JEU » de ce Pouvoir.

    Vous êtes content de voir les Laris massacrés sous prétexte qu’il y a une rébellion dans cette région ?

    C’est pour cette raison que vous soutenez NTUMI ? Mais NTUMI n’a pas d’armée ni d’armée.

    Entre temps c’est le Peuple du Pool qui est en train d’être décimé pour rien.

    Et vous continuer à parler des armes ? Pour faire tuer les mêmes comme depuis MABIALA MA NGANGA, BOUETA MBONGO, André G. MATSOUA ?

    En 1992, ce n’est pas avec les armes que Denis SASSOU NGUESSO est tombé. L’avez-vous oublié ?

  18. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon très cher « Garcia Dekodia G.D.K »

    Quand Henri Gaino dit ceci :

    « nous avons octroyé à ceux qui jadis, dépendaient de nous, le droit de disposer d’eux même « .

    Il a totalement faut.

    Pourquoi parce que dans la Constitution du 04 Octobre 1958, on n’octroi pas l’Indépendance.

    Il faut lire 86 alinéa 1er de cette Constitution pour connaître les condition d’accession à l’indépendance.

    Ce n’est pas à la France de distribuer les Indépendances.

    Les Peuples de chaque Etat avaient fait le choix d’entrer dans le Communauté en disant OUI au Référendum du 28 Septembre 1958 (14 Etats).

    Un Peuple y est sorti : l’Algérie par Référendum le 1er Juillet 1962

    Le Peuple d’un seul Etat avait dit NON. la Guinée Conakry (1958) de Sékou TOURE.

    Oui, Henri Gaino ne connait pas lui non la Constitution encore mieux le fond des rapports entre la France et les Etats Membres de la Communauté.

    Voilà une partie de cette tragique vérité qui continue à tuer dans le Pool.

  19. Frère ZÉPHYRIN: contribution à l ‘analyse du réseau et des trajectoires dit :

    1- Robert POATY PANGOU a écrit le 29/05/2012 à 17h51

    Mes très chers frères,
    Je vous invite à réfléchir sur le « fond » de ce que je viens de vous dire.
    Par contre évitez de vous injurier.
    Le temps des injures est passé.

    L’heure est arrivée où :
    – le Peuple Kongo doit se gouverner seul.
    – le Peuple NGala doit se gouverner seul.
    – le Peuple Téké doit se gouverner seul.

    NB : – La SCISSION du Congo est moins douloureuse à supporter que la disparition des enfants Kongo au Beach.

    – La SCISSION du Congo est moins douloureuse à supporter que la mort des enfants Kongo au Palais du Peuple. (Ces enfants Kongo ont été tué et brûlé).
    Voilà le problème majeur que va résoudre cette SCISSION.
    Le Peuple Kongo va utiliser l’argent du pétrole pour construire le Barrage du Kouilou à Sounda. De l’énergie qui sera produite viendra l’industrialisation et le progrès social du Peuple Kongo.
    Enfin l’argent du pétrole va cesser de servir à l’achat des armes destinées à détruire le Peuple Kongo.
    Sachons-le tous enfin que le Peuple Kongo n’a jamais été effrayé par les armes.

    2- Le P normal a écrit le 02/06/2012 à 21h50

    Comme disait un vieux de mon quartier, « la vie est pute ».
    Voila ce que le Congo nous produit comme homme politique.

    Et, avec ça, on s’étonne que nous passons une partie de notre vie à courir dans les forêts.

    Yayi mé kuma mambu ya nkaka. OKOKO devrait ordonner la perquisition du laboratoire de ce Monsieur, s’il en avait les moyens pour analyser la nature des ses pensées explosives(à fable dose, mais à titre de prévention). Ah, Youlou nous avait prévenu, vous allez applaudir des fous. Beno tala beno mossi.

    3- OSOUTOU a écrit le 02/06/2012 à 23h38

    A lire le raisonnement de ceux qui viennent défendre RPP, c’est à se demander si ce n’est pas Sassou qui nous envoie des Kihounzou Morel de l’internet pour nous distraire, pendant qu’il pense à ses prochaines acquisitions et plans machiaveliques.

    J’aimerais bien connaitre l’activité professionnellle de ce RPP en France pour se faire une idée sur son profil psychologique.
    Et dire qu’il a occupé des hautes fonctions au Congo, il ne faut pas s’étonner que Sassou soit revenu.

    4- Robert POATY PANGOU a écrit le 14/07/2013 à 15h45

    Mes très chers frères,
    Quand un sujet (problème) est très difficile, les élèves qui trouvent la solution sont aussi difficile à trouver.

    Je sais que la SCISSION du Congo est devenue inévitable parce que je l’ai su et je l’ai comprise.
    NB : La SCISSION est la « BOUCLE » de notre histoire voulue par le Colon et non pas par les Trois Peuples (Kongo, Téké, NGala).

    5- 27 mars 2014
    Congo-Brazzaville : Déclaration de Robert Poaty-Pangou sur l’inévitable création de l’Etat Kongo
    Cet Etat Kongo va être constitué par toutes les régions SUD qui viennent de constater la très grave diminution de sa population.

    « Le résultat du recensement 2013 publié le 06 Mars 2014 par le Régime en place vient de nous donner la preuve de la destruction programmée de la population du SUD ».

    6- J’EXIGE QUE DENIS SASSOU NGUESSO SE RETIRE DU SUD CE 31 DECEMBRE 2014. Par Robert Poaty Pangou
    Publié le 29/12/2014 par congo-liberty.com

    7- 1958-2015 : 57ans de Querelles interminables, le sang a trop coulé ! Par Robert POATY PANGOU
    Publié le 05/04/2015 par congo-liberty.com

    JE DEMANDE A TOUT LE PEUPLE DU SUD CONGO DE CESSER AVEC CE DEBAT INUTILE ET DE S’ACTIVER POUR NOTRE ETAT.
    Notons que :
    • L’Etat du SUD CONGO a déjà été déclaré auprès de l’ONU
    • Tous les 5 Territoires du SUD CONGO sont tous égaux
    • Il agit d’un Etat Démocratique à Gestion Totalement Décentralisée

    8- Robert POATY PANGOU dit :
    08/04/2016 à 20:49
    Mon cher « JDM »,
    Avec tout ce le NORD est en train dans le SUD, quel est ce Sudiste qui va encore vouloir vivre avec les Nordistes ?
    Les Nordistes au lieu de continuer à vouloir nous divertir, qu’attendent-ils pour décider de faire partir Denis SASSOU NGUESSO ?
    Voilà là où se trouve l’hypocrisie des Nordistes .

    9- Robert POATY PANGOU dit :
    07/04/2016 à 16:36
    Mes très chers frères,
    LA FIN DE LA TRAGÉDIE DU SUD VA PRENDRE FIN QUAND LES SUDISTES VONT ENFIN COMPRENDRE ET ACCEPTER QUE SE SONT LES NORDISTES QUI LES ATTAQUES

    Voilà pourquoi j’insiste à dire que je ne pas OPPOSANT si non je rassemblerais à OKOMBI SALISSA;

    Moi, je suis SÉCESSIONNISTE

    10- Robert POATY PANGOU dit :
    15/09/2016 à 12:30

    Mes très chers frères,
    Oui, nous pouvons tout dire sur Parfait. Mais de grâce évitons de dire ce qu’il n’est pas.
    Il sait ce qui s’est passé le 20 Octobre 2015.
    Il sait ce que le Pool continue à subir pendant qu’ailleurs les autres dansent.
    Dans sa vision, il coupe ce Pays en 4.
    Dans ma vision, je coupe ce Pays rn 2.
    Au bout du compte, il faut retenir qu’il y a un réel problème de fond .
    Parfait est un homme qui réfléchit puisque il conduit des Humains et pas des Bêtes.
    NB : Da Bacongo jusqu’à Pointe Noire, tout le monde dit que c’est un autre pays.

    ET, PENDANT QUE CERTAINS CONSTRUISENT LEUR TRAJECTOIRE SOCIOPOLITIQUE SUR LES LES LARMES ET LE GOUT DU SANG DES AUTRES, NOS PARENTS COURENT DE FORET EN FORET DANS LE POOL ET LA BOUENZA, COMME LE SOULIGNE SI BIEN « Le P normal » EN DATE DU 02/06/2012 à 21h50.AU POINT 2.

    ALORS, COMMENT PEUT ANALYSER LA TRAJECTOIRE DE NOTRE RPP SUD-NATIONAL DANS LA THÉORIE DES RÉSEAUX CHÈRE A M. LUCIEN PAMBOU?.

  20. DAVID dit :

    Juste une curiosté. Poaty Pangou est un nom du kouilou. Mais pourquoi ne nous etales tu jamais sur la sagesse des peuples du kouilou que de jouer tout le temps le lari?

  21. Hallo hallo dit :

    @RPP
    Justement, il n’ya pas d’armes et d’armée dans le pool. Voilà pourquoi 8% se permet de pourchasser avec chiens renifleurs des pauvres paysans qui n’ont rien demandé que de cultiver les champs. Qu’est ce qui reste comme solution aux enfants du pool pour survivre? Même quand on ne fait rien, nous subissons des exécutions de masse. Faut-Il rester les bras croisés et attendre que le dernier bakongo tombe pour imaginer des solutions. J’ai toujours répèté que pour chasser 8% l’initiative doit venir de nos frères du nord.
    Enfin pour terminer, le n’ai jamais soutenu ntumi
    En revanche si vous demande à M. Koalas, il pourra vous en dire plus puiqu’ils se connaissent bien.

  22. Lucien Pambou dit :

    @ZEHYRIN

    Cher compatriote meme si la remarque ne m’est pas destinée et qu ‘elle s’adresse a RPP Je tiens à faire remarquer que mon analyse des trajectoires et du réseau global pour un congo uni ne correspond ni dans les hypotheses et encore moins dans les conclusions aux analyses de Robert Poaty Pangou qui est partionnaire et secessioniste pour le Congo notre pays
    Me concernant je suis pour l’unité de ce pays malgrè les difficultés et les problemes

    je me suis senti peut etre a tort interpellé.

    Si c’est le cas je m ‘en excuse cher zephyrin et n hesitez pas à demander a RPP comment fonctionnerait dans le cas de la partition un demi- réseau

    Partitionner un petit pays comme le Congo

    On comprend pourquoi ce pays va tres mal justement par la faute de ses propres enfants à cause de leurs fausses lectures mal assimilées des expériences historiques venues d’ailleurs
    le probleme chez nous est comment construire un récit une histoire nationale qui re-colle tous en tant que citoyens(une des solutions de mon analyse du réseau et des trajctoires au plan national) alors que RPP renforce le cote ethnique et tribal

    C’est son droit mais ce n’est pas ma position meme si les ‘aspects ethnique et tribauxl des congolais que nous sommes sont caches dans les discours et les débats et réapparaissent quand on est aux affaires
    Je le déplore mais je suis obligé d en tenir compte dans mon diagnostic de la trajectoire et du réseau au Congo.Il n y a qu ‘a voir la nature des débats sur ce site de Congo liberty

  23. Lucien Pambou dit :

    il faut lire si ce n’est pas le cas cher Zephyrin

  24. LE PATRIOT dit :

    AUSSI LONGTEMPS QUE LA FRANCE PERSÉCUTERA L’AFRIQUE, LA FRANCE RESTERA PAUVRE ET LE PIRE EST AVENIR EN FRANCE.
    C’EST LA France LE CRÉATEUR DE TOUS LES TERRORISTES DANS LES PAYS FRANCOPHONE
    C’EST LA France LA PREMIÈRE PUISSANCE ÉTRANGÈRE A BOMBARDÉ LA LIBYE (L’ESPOIR DE L’AVENIR DE L’AFRIQUE)
    C’EST LA France LE CRÉATEUR DU TERRORISTE SASSOU
    LA France A ÉTÉ PRISE EN FRAGRANTE DELI EN TRAIN DE RAVITAILLER BOKO ARAM EN ARMES
    LA France C’EST LE MALHEUR D’AFRIQUE
    LE FRANC CFA C’EST LE PILLAGE D’AFRIQUE, MAIS QUAND L’AFRIQUE VEUT SE DÉBARRASSER DE CETTE MONEY D’ESCLAVAGISME LA France BRANDIT LES MUSCLES POUR TERRORISTE LES AFRICAINS.
    LA France NOUS T’ATTENDONS EN SYRIE MONTRE TES FORCES CONTRE LA RUSSIE, QUI VOUS COUPE LE PASSAGE DU GAZ.
    SASSOU LE TERRORISTE EST TOTALEMENT L’ŒUVRE DE LA FRANCE

    CAMOUFLE LES CRIMES DE LEUR TERRORISTE AU NOM DE SASSOU, regardez cet article ou est l’image de la personne torturée. Et RFI va plus loin en nuançant les auteurs de cet acte barbare. Pour RFI ne dit pas que c’est le pouvoir de sassou qui torture les opposants les pauvres civiles.
    SASSOU LE TERRORISTE FRANÇAIS, UN JOUR VIENDRA OU LE CONGO SERA SAUVÉ.

  25. LE PATRIOT dit :

    NOUS N’APPARTENONS PAS LA France, SI NOUS NOUS DISONS NOUS MÊME INDÉPENDANT.

  26. Pasteur D MIZELE dit :

    LE PATRIOT dit :
    24/10/2016 à 02:12
    NOUS N’APPARTENONS PAS LA France, SI NOUS NOUS DIuSONS NOUS MÊME INDÉPENDANT.

    Réaction

    Le groupe du Pasteur D. MIZELE a fait le déclaration de L’INDEPENDANCE en mai 2016

    Le dossier est sur les bureaux :
    – du président Français Hollande,
    – du président de l’Assemblée nationale française,
    – du ministère des affaires étrangères françaises,
    – de l’Ambassadeur de France en Belgique
    L’ONU, l’OTAN, l’eu… Israël sont informés

    C’est l’application des articles 52 et 53 qui autorisent les Kongolais de déclarer leur indépendance.

    Sur monsieur Robert POATY PANGOU ,
    ————————————————————
    J’INSISTE ET JE SIGNE QUE L’ARTICLE 86 N’EXISTE PAS.
    Appeler un juriste du droit international, spécial du droit français, vous confirmera ce que j’ai dit: « article 86 n’existe plus, n’existe pas ».
    Il parle aujourd’hui de L’INDEPENDANCE de tout le Congo…. Non. NOUS, nous parlons de L’INDEPENDANCE du Sud Kongo

    L’histoire est là. Mais quand on veut L’INDEPENDANCE, on se fait violence contre le Colonisateur.
    On ne négocie que qu’on est en position de force.
    J’ai beaucoup de respect pour monsieur Robert, mais il faut réviser de façon à bien lire le droit fr.

    Que faut-il faire maintenant?
    ———_——————————-;;-
    1. Une radio pirate piratée pour émettre SUR BRAZZAVILLE.
    Étude de faisabilité terminée
    Radio invisible pour monsieur tout le monde

    2. Faire les marches devant l’Ambassade de France À BRUXELLES.

    3- L’équipe … Va. .. continuer à jouer son rôle

  27. Pasteur D MIZELE dit :

    Nous appartenons aujourd’hui à la France. C’est pourquoi le président de L’État membre (République du Congo) demande toujours à la France ce qu’il faut faire. Exemple sur le référendum,.
    Le ministre français des affaires étrangères dit que la France n’a rien à voir avec l’Afrique, c’est faux.
    Près y60℅ des recettes congolaises sont versées dans les comptes français;
    Rien ne peut être vendu dans l’ex Congo Brazzaville sans l’accord du PRÉSIDENT FRANÇAIS.
    C’est pas la France en réalité qui est le propriétaire des 14 pays, MAIS C’EST LE PRÉSIDENT FRANÇAIS(…Chirac, Sarkozy, Hollande, et demain peut-être LE PEN)

    Il faut revendiquer son indépendance.
    Vive L’INDEPENDANCE du Sud Kongo

  28. Tsana dit :

    L’honorable Poaty-Pangou, la dernière fois que j’avais discuté avec toi, je t’ai trouvé intéréssant, mais il y a des écrits que je ne peux plus lire. Kolelas et Tsaty Mabiala ne sont pas mes leaders même étant du Sud du Congo, ils ont trahit, ce sont des traitres pour servir qui, sassou. Entre autres, tu étais au Congo et tu es revenu en France sans être inquiété alors que Boukadia qui tient le même discours que toi est en prison, allez comprendre.

  29. mwangou dit :

    trop d’intellectualisme… l’histoire, elle s’écrie, il faut l’écrire, pour le futur. Au présent, quand un problème apparaît, il faut chercher la solution, au présent…
    la France nous a posé ou créé un problème… Quelle est notre capacité à y répondre au présent?, est la question qui se pose. Vous parlez d’un génocide ou de massacres dans le Pool, comment arrêter tout ça, au présent, voilà qui est encourageant…
    le reste, on aura l’occasion d’écrire pour instruire le futur…
    au moins, dites nous, nous qui sommes ici, comment on peut s’y prendre pour que ces infos sur ce site, ne soient pas seulement pour des initiés que vous, nous sommes?

  30. Anonyme dit :

    Que compte faire Poaty Pangou pendant que les populations se meurt sous les bombes ???
    Attendre un éventuel et hypothétique revirement de la France ???
    Attendre que le pool n’existe plus.?

    Puisque pour Poaty Pangou le problème est la France, qu’attend t-il ce monsieur pour agir étant donné qu’il se trouve et réside lui même sur le territoire français. Qu’attendez vous Mr Poaty Pangou pour poser des actes concrets
    La solution réside en nous même.

    « Comme le dit si bien  » LE PATRIOT  »
    Nous n’appartenons pas à la France, si nous nous disons nous même Indépendant »

    .

  31. Pasteur D MIZELE, Que faut-il faire maintenant? dit :

    Nous appartenons aujourd’hui à la France. C’est pourquoi le président de L’État membre (République du Congo) demande toujours à la France ce qu’il faut faire. Exemple sur le référendum,.
    Le ministre français des affaires étrangères dit que la France n’a rien à voir avec l’Afrique, c’est faux.
    Près y60℅ des recettes congolaises sont versées dans les comptes français;
    Rien ne peut être vendu dans l’ex Congo Brazzaville sans l’accord du PRÉSIDENT FRANÇAIS.
    C’est pas la France en réalité qui est le propriétaire des 14 pays, MAIS C’EST LE PRÉSIDENT FRANÇAIS(…Chirac, Sarkozy, Hollande, et demain peut-être LE PEN)

    Il faut revendiquer son indépendance.
    Vive L’INDEPENDANCE du Sud Kongo

    Que faut-il faire maintenant?
    ———_——————————-;;-
    1. Une radio pirate piratée pour émettre SUR BRAZZAVILLE.
    Étude de faisabilité terminée
    Radio invisible pour monsieur tout le monde

    2. Faire les marches devant l’Ambassade de France À BRUXELLES.

    Il faut de l’aide financière

  32. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    Nicolas SARKOZY dans ces propos nous rappelle notre appartenance et donc notre dépendance à la France.

    Pour avoir géré la France, Nicolas SARKOZY sait ce qu’il a dit. Et c’est la vérité.

    Nicolas SARKOZY a dit haut, ce que les autres disent bas.

    Nicolas SARKOZY a confirmé que les Colonies ne sont pas Indépendantes.

    Ce que Nicolas SARKOZY a dit, c’est exactement ce que je dis depuis un certain temps.

    Si vous ne m’avez pas écouter, je vous invite à ne pas douter sur les propos de Nicolas SARKOZY.

  33. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    Les preuves que nous sommes toujours sous l’égide de la France sont très nombreuses.

    – la chute de Fulbert YOULOU le 15 Août 1963, elle est exigée par le Général DE GAULLE.

    – la France même la guerre à Alphonse MASSAMBA DEBAT parce que ce dernier ne veut qu’on exploite le Pétrole avant que les Congolais en aient la maîtrise.

    – Marien NGOUABI est égorgé alors que le quelque avant, il s’en prend à l’Ambassadeur de France à Brazzaville.

    – Pascal LISSOUBA est chassé du Pouvoir pour avoir fait passer la REDEVANCE pétrolière de 17% à 34%.

    – Jacques CHIRAC n’était-il pas à la manœuvre dans cette chute de Pascal LISSOUBA ? Ces propos au sujet de la participation de l’Angola, ne sont-ils pas révélatrices ?

    – Le Président François HOLLANDE n’a t-il pas joué son rôle dans le maintien de Denis SASSOU NGUESSO ?

    – Les propos de Nicolas SARKOZY sur BFMTV, vous voulez comme toujours prendre les choses à la légère ?

    NB : Prenez les propos de Nicolas SARKOZY comme une révélation profonde pour toute les Colonies Françaises.

    Nous sommes toujours colonies françaises.

    La voie légale pour y mettre fin se trouve dans l’Article 86 alinéa 1 du Texte originel de la Constitution du 04 Octobre 1958 qui exige la tenue d’un Référendum pour l’Autodétermination de tout Etat Membre de la Communauté.

  34. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    Quand une ERREUR JUDICIAIRE est constatée. Que fait-on ?

    Quand une ERREUR JURIDIQUE est constatée. Que fait-on ?

    NB : – Dans l’affaire Omar m’a tué. Où en sommes-nous ?

    – Où en sommes-nous dans l’affaire Louis DREYFUS ?

    Voilà les 2 questions que je vous pose.

  35. Pasteur D MIZELE, Que faut-il faire maintenant? dit :

    Robert POATY PANGOU dit :
    24/10/2016 à 10:54
    Mes très chers frères,

    La voie légale pour y mettre fin se trouve dans l’Article 86 alinéa 1 du Texte originel de la Constitution du 04 Octobre 1958 qui exige la tenue d’un Référendum pour l’Autodétermination de tout Etat Membre de la Communauté.

    Réaction:
    Sur monsieur Robert POATY PANGOU ,
    ————————————————————
    J’INSISTE ET JE SIGNE QUE L’ARTICLE 86 N’EXISTE PAS.
    Appeler un juriste du droit international, spécial du droit français, vous confirmera ce que j’ai dit: « article 86 n’existe plus, n’existe pas ».
    Il parle aujourd’hui de L’INDEPENDANCE de tout le Congo…. Non. NOUS, nous parlons de L’INDEPENDANCE du Sud Kongo

    Tout ne peut pas se dire sur le net.

  36. VAL DE NANTES, dit :

    La problématique de scission du CONGO génère des frissons , et anxiogènes ceux de nos compatriotes , qui ne s’y sont mentalement préparés .Ce que je peux comprendre , car la séparation est un toujours un moment de douleur .
    Maintenant , que faut il faire , pour ne pas en arriver là .;?
    Au rythme des meurtres gratuits que subissent les gens du pool , les extrémistes risquent de ramasser la mise .
    Je n’en mène pas large , sur un Congo uni .Les ingrédients d’inflammation sont plus que réunis pour former le triangle du feu sur la nation congolaise .

  37. VAL DE NANTES, dit :

    LIRE ;;; à ceux de nos compatriotes
    et qui ne s’y sont pas mentalement préparés .

  38. pésa_i_mbua_i_mbua_mé_manga dit :

    A l’adresse du Pasteur Mizele et à Tous,

    L’article 86 du texte originel a disparu autant que le Titre XII, ils l’ont été par une initiative anticonstitutionnelle de Jacques Chirac sous le gouvernement Juppé et datant du 4 août 1995 sous le N° 95 – 880. Cette révision constitutionnelle est anticonstitutionnelle. Car, les dispositions de l’article 85 qui sont une dérogation à l’article 89, ne furent point respectées. Le Titre XII étant spécifique ne tombe pas directement en matière de révision que sous la seule responsabilité du Parlement français (Parlement de la République). Toute révision ayant trait au dit Titre requiert aussi la participation du Sénat de la Communauté. C’est ce que fit de Gaulle par sa révision du N° 60 – 525 du 4 juin 1960 qui ajouta trois alinéas à l’article originel 86. La révision de De Gaulle bien que dans la procédure respecta l’article 85, il n’en demeure pas moins qu’elle s’écarta elle aussi des grands principes universels relatifs à l’autodétermination des Peuples. Des principes que la Constitution de 1958 rappelle dans son Préambule (attachement du peuple français aux Droits de l’Homme, aux principes de la souveraineté nationale, principe de la libre détermination des Peuples) et notifie dans l’alinéa 2 de l’article 53 (Nulle cession, nul échange, nulle adjonction de territoire n’est valable sans le consentement des populations intéressées).

    De plus, et cela va de soi, la Communauté instituée par la Constitution de 1958 VIT LE JOUR SUR LA BASE D’UN REFERENDUM, CELUI DU 28 SEPTEMBRE 1958 ET QUE LES CONGOLAIS DU MOYEN-CONGO ADOPTERENT A 95%. C’EST AUSSI PAR UN REFERENDUM QUE SE DISSOUT LADITE COMMUNAUTE OU SE MET UN TERME L’ADHESION A CELLE-CI.

    En conséquence, l’abrogation du Titre XII par Jacques Chirac en 1995 RENDENT ANTICONSTITUTIONNELLES ET ILLEGALES, TOUTES LES VERSIONS DE LA CONSTITUTION FRANCAISE DEPUIS LE 4 AOÛT 1995!

    Enfin, le Référendum d’autodétermination donnant le choix aux Congolais entre l’indépendance totale (et donc, sortie de la Communauté: fin du CFA, prise en mains intégrale de notre destin, fin des démocraties de façade et des dictatures françafricaines,…) et l’indépendance partielle, selon les Accords que signa et parapha Fulbert YOULOU le 12 Juillet 1960 à Paris (et donc, rester dans la Communauté avec sa cohorte de conséquences désastreuse telles que les nous vivons depuis 1960) n’ayant jamais eu lieu, le CONGO N’EST NI INDEPENDANT, NI SOUVERAIN: IL EST ET RESTE UN ETAT COLONIE DE LA FRANCE!

    VOILA POURQUOI, LES CONGOLAIS DOIVENT ÊTRE CONSULTES PAR REFERENDUM, POUR SAVOIR S’ILS VEULENT ÊTRE LIBRES OU RESTES SOUS LA FERULE DE LA FRANCE C’est-à-dire, LEGITIMER LES ACCORDS DE MATIGNON SIGNES PAR YOULOU (AVEC CE RETOUR D’EXPERIENCE EFFROYABLE DE LA VIE DANS LA COMMUNAUTE FRANCO-AFRICAINE!)!

    LE REFERENDUM EST INCONTOURNABLE POUR CLARIFIER LE DESTIN DES CONGOLAIS ET AUSSI DES AUTRES ETATS COLONIES FRANCAISES D’AFRIQUE (Gabon, Centrafrique, Cameroun, Tchad, Sénégal, Côte d’Ivoire, Benin, Burkina Faso, Mali, Mauritanie et Madagascar).

    OUI ET CELA EST DEMONTRABLE A SOUHAIT: LE CONGO AUTANT QUE LES AUTRES ETATS DITS DU PRECARRE FRANCAIS (comprenez-vous à présent pourquoi cette expression?) NE SONT NI INDEPENDANTS, NI SOUVERAINS! Les Présidents des dits Etats SONT DES PREFETS DE LA FRANCE!

  39. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    Prenons très au sérieux les propos de Nicolas SARKOZY sur BFMTV.

    Nicolas SARKOZY nous a dit la vérité que d’autres nous cachent.

    Nicolas SARKOZY parle des Colonies et non d’Etats indépendants.

    Dit par Nicolas SARKOZY, je pense que cela va vous aider à mieux vous interroger sur ce votre propre RPP vous dit depuis un certain temps.

  40. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon très cher frère « MIZELE »,

    Vous confondez tout.

    Le Juge, juge toujours une affaire par rapport au moment des FAITS.

    Les Nazis sont poursuivis jusqu’à ce jour sur les faits commis pendant la 2 ème guerre mondiale.

    L’affaire des Indépendances se passe en 1960.

    NB : Heureusement que Nicolas SARKOZY est venu nous rappeler que jusqu’à ce jour nous sommes toujours des Colonies françaises.

    Nicolas SARKOZY est celui qui a dit HAUT ce que tous les autres disent BAS.

    Enfin : le Référendum est un passage obligé pour accéder à l’Indépendance par Autodétermination du Peuple.

    Le SUD-SOUDAN est passé par là.

    Le Référendum est un moment MAJEUR pour un Peuple.

    Le Référendum est acte Juridique. Le Référendum est dans la Constitution du 04 Octobre 1958.

    Les faits sont sont toujours jugés par rapport à la date où ils ont été commis.

    Exemple : quand au moment du crime le prétendu accusé était mineur, l’affaire sera jugée à son âge majeur en tenant compte de son âge au moment du crime.

    C’est pour cette raison que lors des révisions des procès, les réparations ou les condamnations tiennent toujours compte du moment des faits.

    Bref, vous confondez tout.

    N’oubliez surtout pas qu’il y a eu Référendum le 28 Septembre 1958 pour entrer dans la Communauté.

    Et que pour y sortir, exigence est faite de le faire par Référendum.

    Au Soudan ; après la guerre, il y a eu Référendum.

    En Algérie ; après la guerre, il y a eu Référendum.

    Avions-nous besoin d’une guerre pour rappeler à la France qu’il y a un Référendum à tenir parce qu’il n’est pas encore tenu ?

    Il s’agit de formuler les choses puis rétablir les faits.

  41. Anonyme dit :

    Monsieur poaty Pangou, au lieu de répéter les mêmes choses à longueur de commentaires….

    QUAND ALLEZ VOUS ENFIN METTRE EN PRATIQUE ET DEPOSER DES ACTES CONCRETS.

  42. LE PATRIOT dit :

    LA POLITIQUE ÉTRANGÈRE FRANÇAISE EST NULLE, BASÉE SUR DES TUERIES LA FORMATION DES TERRORISTES COMME SASSOU
    PARTOUT OU LA France MANGE IL Y A QUE DES GUERRES, OU LEs TUERIES SAUVAGES
    LA COTE D’IVOIRE
    LE CONGO BRAZZAVILLE
    LA CENTRE AFRIQUE
    LE GABON
    TCHAD
    LE CAMEROUN
    LES FRANÇAIS SONT NULS ET NULS EN POLITIQUE ÉTRANGÈRE
    RFI EST DEVENU UNE RADIO POUR LA PROPAGANDE DE MAINTENIR LES DICTATEURS EN AFRIQUE.

    MUGABE A TENU TÊTE CONTRE L’ANGLETERRE, IL Y A-T-IL EU LA GUERRE LA BAS ?
    POURQUOI LES FRANÇAIS DEPUIS 19997 MAINTIENNENT LA GUERRE AU CONGO BRAZZAVILLE UN PAYS ACQUISE A LEUR CAUSE?
    LES CONGOLAIS NE VEULENT PLUS DE SASSOU TROUVER QUELQU’UN D’AUTRE

  43. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon très cher « Anonyme »,

    Une nouvelle pour quelle soit retenue et comprise, il faut la répéter.

    Quand je dis que  » le Congo n’est pas indépendant »., c’est une information non seulement nouvelle mais aussi traumatisante.

    Alors il faut la répéter pour faciliter sa compréhension.

    Le mode de tueries utilisé dans le Pool est complexe.

    Le système fait passer les Victimes pour des Coupables.

    Alors pour montrer que cette version est fausse, il faut informer en rappelant les faits connus.

    Ensuite il faut insister sur les faits que tu apportes.

    Moi, je sais pourquoi j’insiste. Cette façon ne dérange pas les victimes qui souffrent profondément de cette tragédie.

    Mon très cher frère « Anonyme »,

    Cette répétition vous ennuie ?

    Moi je pense que c’est Denis SASSOU NGUESSO qui est ennuyer par cette répétition.

    Quoi, cette répétition vous ennuie vous aussi ?

  44. Anonyme dit :

    Comme à son habitude RPP ne répond jamais aux questions qu’on lui pose ou y répond en posant lui même des questions.
    Je ne vous demande pas si cela m’ennuie et même si cela en était le cas je ne vois pas en quoi mes états d’âmes puisse intéresser quiconque sur ce site.

    Je ne vous demande qu’UNE SEULE CHOSE, à vous, qui vous dite leader d’opinions et qui pouvez circuler tout à loisirs entre Paris et Brazza:

    QUAND ALLEZ VOUS ENFIN METTRE EN PRATIQUE ET DEPOSER DES ACTES CONCRETS.

    (Vous voyez moi aussi je me répète en espérant que mes questions puissent être bien comprises mais en ce qui vous concerne je ne me fais guère d’illusions).

  45. Pasteur D MIZELE, Que faut-il faire maintenant? dit :

    Robert POATY PANGOU dit :
    24/10/2016 à 19:32
    Mon très cher frère « MIZELE »,

    Vous confondez tout.

    Le Juge, juge toujours une affaire par rapport au moment des FAITS.

    Réaction:

    C’est aujourd’hui que nous voulons être indépendants.
    Nous ne recherchons pas de réparation.
    Donc, l’article 52 et l’article 53 sont nos arguments devant le droit français.

    Si vous voulez la réparation alors là constitution de 1958 est utilisée.

    MAIS

    Nous nous voulons ARRÊTER LA GUERRE DANS LE POOL.
    IL il y urgence. Il y a des morts, le GÉNOCIDE, crimes de guerre…
    DONC, LE PEUPLE KONGO ne veut plus de l’article 53.
    1/- Il déclare l’Indépendance;
    2/- il y a la procédure qui s’est déclenchée
    3/- il y un problème de rapport de force.
    4/- il faut faire les marches devant l’Ambassade de France à Bruxelles

    La confusion de RPP est grande CAR IL PENSE MÊME QU’IL FAUT D’ABORD L’INDEPENDANCE DU CONGO avant de parler de l’Indépendance du Sud Kongo.

    Pour nous, le Congo Brazzaville n’existe plus.
    l’Ambassade de France dans l’ex Congo Brazzaville doit fermer.

    L’INDEPENDANCE se revendique, ne n’est pas un mariage. C’est une séparation douloureuse.

  46. K.L. dit :

    L’article de Djess dia Moungouansi dans Congo Liberty nous explique les pratiques de cette dictature Sassou Nguesso et l’ état d’ ésprit qui anime le pouvoir illégitime du Congo, qui accuse à tord Ntoumi et les Ninjas pour tenter à cacher une fois de plus, les massacres, la répression massive et sanglante que ce pouvoir inflige contre la population du Congo; particulièrement contre celle du Pool. « Les sévices que Sassou et ses spadassins ont infligés à notre compatriote Augustin KALA-KALA expliquent ouvertement aujourd’hui qui est l’agresseur et le responsable du drame qui menace le Congo.Il est temps que le monde comprenne enfin la sordide stratégie du pouvoir aux abois depuis le référendum sanglant de novembre 2015. En passant pas des méthodes criminelle la proclamation des urnes du 20 mars 2016, jusqu’au déclanchement de la repression sauvage qui terrasse le Pool depuis pratiquement 7 mois.Pour ceux qui n’ont jamais su lire les messages, les signes du temps entretenus entre autre par des déclaration des sbires de Sassou Nguesso, par les propos de JF. Ndengue qu’ils n’ont su comprendre ou se rappeller : « Vous repartirez en forêt si vous ne votez pas Sassou ! », je me permets de resumer ici Djess dia Moungouansi: »Aucune opération de police ne peut être menée avec des hélicoptères qui effectuent des bombardements massifs des zones habitées. Ni même, peut-on prétendre être du côté des populations quand on les contraint d’aller en forêt, abandonnant vivres et confort alors que plus de 5000 miliciens censés les protéger, écument les villages ? » En effet et curieusement « peu de personnes se souviennent du nettoyage ethnique, en bonne et due forme, opéré par ce même système et par les mêmes criminels en décembre 1998 à Bacongo-Makélékélé. Persuadé qu’il ne peut jamais gagner une quelconque élection au Congo, le Pool étant l’obstacle qui se dresserait contre tout hold up électoral, Sassou Nguesso fait une fois de plus usage à la violence contre les civils et la destruction de leurs habitations comme une arme de guerre. » En 2015, la presse internationale fesait état d’ un témoignage accablant décrit les conséquences du plan commandité par le tyran Sassou Nguesso.
    Par ailleurs, l’Opération « Mouébara » chère au génocidaire Sassou Nguesso n’est plus un secret pour chaque personne informée: « La guerre inachevée. Un titre qui vaut plus qu’un avertissement et un engagement. C’est un appel à la prise de conscience de tous les dangers du côté des vainqueurs. Il faut se lever et repartir au combat avant qu’il ne soit trop tard. C’est le général « Etudes et Stratégies » du régime. On l’écoute. Et la guerre reprend dans le pays. Mais contre quel ennemi, Lissouba et Kolelas vaincus « à plate couture » (sic), le 15 octobre 1997, sont hors du pays et leurs forces – les milices cocoyes et ninjas – ont été abandonnées à elles-mêmes dans leurs zones ethniques (Pool, Niari).La guerre de parachèvement de la victoire consistera à tout massacrer dans ces zones. Ce sont les fameuses Opérations Mouébara par air et par terre. Ce sont aussi les Opérations « Nettoyage des quartiers Sud de Brazzaville maison par maison ». Ce sont les Raffles au Beach de Brazzaville de nombreux jeunes exilés attirés dans le filet du retour par une fausse promesse d’amnistie passée sur les antennes de la Radio nationale. Fausse malgré la voix qui la garantissait crédible : la voix du chef de l’Etat. »
    Comme l’a déjà écrit Jean-Claude BERI, dans son article, »le pouvoir de sassou au sommet de la barbarie. Cet une poignée de tueurs, un groupuscule oligarchique qui tient tête à toute une nation dominée par l’indécision, la faiblesse, l’incapacité à agir. Comment peut-on « vivre ensemble » avec des hommes animés par l’instinct de l’ignominie poussé à l’ extrême. » Les violences qui terrassent de nouveau le Pool et la Bouenza sont l’oeuvre de Sassou Nguesso et clique Sassou-Nguesso qui sont entrain de bombarder dans le Pool maison par maison, village par village et district par district. Comment Sassou Nguesso, semi analphabéte, né de parents ivoiriens de l’ethnie ABE et qui est responsable depuis des années de très nombreux crimes contre l’humanité tels que ceux des disparus de Beach, celui de s’accaparer de toute la richesse nationale pour les besoins personnels et la distribuer à sa seule famille, à sa clique, aux gens à corrompre à travers le monde entier, peut encore continuer ses méfaits et se faire de complices parmis de nombreux cadres du Congo? Ce qui se passe au Congo Brazzaville depuis des années où un putschiste semi-analphabète, autoproclamé géneral de l’armée et président de la république, qui ne cesse de se maintenir par fraude au pouvoir,persiste et signe pour ses crimes impunis contre l’humanité,ne se passe nul part ailleurs qu’au Congo. Partout dans le monde, des crimes contre l’humanité, crimes de génocide et crimes de guerre, ne sont jamais restés impunis. Sassou Nguesso perpétue tous ces crimes depuis des années. Il continue à acheter le silence des grands de ce monde en optant à la strategie basée de faire passer la victime pour le coupable que certains esprits et la grande presse manipulée continuent à divulguer. Le Pool ne souffre nullement pas de la loi de terreur qu’impose Ntumi, qui n’a entre autre pas assez d’armes, ni d’hommes pour envahir toute la région du Pool et en partie de la Bouenza. Mais c’est le pouvoir criminel de Sassou Nguesso qui séme la terreur au Congo, mène encore une épuratiom éthnique commencée quand Ntoumi n’ était pas encore là. Il n’y que des esprits faibles, corrompus à ne pas le comprendre, malgré les preuves vérifiables, les témoignages multiples des populations victimes que ce n’est le pouvoir cimminel de Sassou Nguesso qui, avec une force militaire très bien armée qui bombarde par hélicoptères de combat, avions de chasse et qui a deployé plus de 5000 miliciens, mercenaires, soldats de la garde présidentielle qui cause le drame dans le Pool et dans la Bouenza. Il ne faut « condamner le terrorisme d’État et l’épuration ethnique dans le Pool. » dirigés par un grand criminel, génocidaire, Sassou Nguesso,d’origines étrangères au Congo-Brazzaville. Il faut lever la voix et dans la Bouenza. Comme l’a déjà dit un certain Loko Balossa : »La haine de Sassou Nguesso contre le pool n’est plus à démontrer, lorsque les jeunes gens ont étés assassinés au Beach et depuis le 4 avril encore dans le Pool par ce qu’ ils sont laris , Bakongo! Déjà en 1977, Sassou Nguesso assassine Ngouabi et s’en prend aux cadres civiles , religieux et militaires du Pool . Donc c’est pas Ntoumi le problème,Ntoumi est un résistant de la Liberté le seule qui tient tête à la barbarie de sassou « Le planificateur, l`instigateur des disparus de Beach et sa bande accusent,les soit disant ex-combattants Ninja de mener des  » actions terroristes en totale déshérence qui soient disont’on responsables du drame du Pool.Quel cynisme. La vérité tout le monde qui la sait. Il n’y a que les gens corrompus et qui ont vendu leurs âmes pour adhérer à une telle tromperie de la dictature sanguinaire. Congolais! Prenons conscience.“ Il faut plus compter, attendre que la Communauté internationale corrompues viennent nous libérer de la dictature, de la mort .Nous devrons prendre courage, dresser une stratégie et mettre hors d’état de nuire les vraia terroristes qui sont le tyran génocidaire Sassou Nguesso et sa clique. Il faut attaquer le tyran et sa clique sur le plan judiciaire, appuyer les jeunes qui se défendent dans le Pool. Il faut soutenir le travail de Me Massengo par les photos, filmes, témoignage. La diaspora doit multiplier les initiatives en informant à fond les médias et l’opinion publique d’Europe, d’Amerique. Il faut créer une radio mobile pour informer les populations du Congo qui n’ont pas accès à l’internet.

  47. le fils du pays dit :

    Qui a dit aux Congolais surtout ceux de la place de Paris que l’esclave demande a son maitre de le liberer.Je reprends la phrase du Professeur John Hendrix clarke:L’oppresseur ne donne jamais a l’opprime de facon consciente les instruments pour sa liberation.Vous passez votre a aller voir vos oppresseurs francais.Vous n’etes pas independants meme un enfant le sait.
    Les dissertations a longeur de journee sur les textes bidons du colon ne font pas avancer la cause Congolaise.La liberte a un prix,elle ne s’octroie pas,elle s’arrache.Vous ferez mieux de vous organisez et trouvez les moyens appropries pour sortir du joug colonial francais.Je suis partisan de methodes coercitives et fortes(les canons) pour se debarrassser de l’empire francais et son valet.
    Mr Youlou et les membres de son equipe n’ont pas eu les couilles bien suspendus pour mener la guerrilla de liberation comme l’ont fait les Algeriens ou declarer l’independance du Congo comme l’a fait Mr Ahmed Sekou Toure en Guinee.Par manque de courage de dire non a l’empire francais les hommes Congolais optent pour la servitude,la vassalite et le marionnetisme.

  48. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    Heureusement que nous savons lire et écrire. Le 28 Septembre 1958, nos parents et grand-parents s’étaient exprimés.

    Nous avons aujourd’hui l’obligation de suivre les consignes gravées dans leTexte qu’ils nous ont laissé.

    Tout est dans ce Texte qu’ils ont voté le 28 Septembre 1958.

    NB : En 1960, le processus inscrit dans le Texte n’a pas été suivi jusqu’à son terme pour l’accession à l’Indépendance.

  49. Anonyme dit :

    Monsieur Pangou on attend impatiemment des actes de votre part …. des actes pas des incantations…

  50. Roi honorifique dit :

    Robert POATY PANGOU dit :
    28/10/2016 à 19:14

    Mes très chers frères,

    Heureusement que nous savons lire et écrire. Le 28 Septembre 1958, nos parents et grand-parents s’étaient exprimés.

    Nous avons aujourd’hui l’obligation de suivre les consignes gravées dans leTexte qu’ils nous ont laissé.

    Tout est dans ce Texte qu’ils ont voté le 28 Septembre 1958.

    NB : En 1960, le processus inscrit dans le Texte n’a pas été suivi jusqu’à son terme pour l’accession à l’Indépendance.

    reaction:

    Nous sommes maintenant dans une autre forme de colonisation.

    Le « Congo-français », ou le Congo-Brazzaville, donc, il faut le comprendre : Mr Robert POATY PANGOU pense à l’indépendance de toute la République de Congo. Son engagement d’un Etat du SUD CONGO est en veille. Son raisonement est celui ci : « D’abord l »indépendance de toute la République de Congo. et E SUITE on vera le problème d’un Etat du SUD CONGO ».

    Cela ne marche pas. Je vous rappelle : Mr Robert POATY PANGOU a parlé d’un REFERENDUM en NOVEMBRE 2016, chose impossible car entre la vérité et la réalité zt ce que l’on veur, Mr Robert POATY PANGOU choisit l’incompréhension.

  51. Roi honorifique dit :

    lire :
    Cela ne marche pas. Je vous rappelle : Mr Robert POATY PANGOU a parlé d’un REFERENDUM en NOVEMBRE 2016 , chose impossible car entre la vérité et la réalité et, ce que l’on veut, Mr Robert POATY PANGOU choisit l’incompréhension.

Laisser un commentaire