L’ASECNA dit au Congo de Sassou Nguesso : « On ne vole plus ! »

asecna-ecairLes stratèges de l’Alima et leurs valets à leurs bottes, toutes origines et couleurs confondues, appuyés et confortés par les relais pigassiens-parisiens, nous avaient promis et chanté l’émergence pour 2025.

Ivres de champagnes millésimés, de liasses débordant de leurs poches et de leurs comptes, rajeunis par leurs nuits dopées dans des suites princières avec de jeunes maîtresses et bénis par un archevêché corrompu prêt à effacer le moindre de leurs péchés, les soudards qui nous tyrannisent avaient fait d’ECAIR leur étendard. Et pour mieux servir cette compagnie des centaines de millions de dollars (à crédit et en cash) ont été investis dans des aéroports ultramodernes à travers tout le pays.

Fatima Beyina-Moussa, aux côtés du Ministre d'Etat, Ministre des Transports, de l'Aviation civile et de la Marine marchande de la République du Congo, Rodolphe Adada, lors de la coupure du ruban précédant le vol inaugural Brazzaville-Dakar via Bamako

Fatima Beyina-Moussa, aux côtés du Ministre des Transports du Congo, Rodolphe Adada, lors de la coupure du ruban précédant le vol inaugural Brazzaville-Dakar via Bamako

Cette folie aéronautique, outre l’acquisition d’appareils anciens au prix fort et la formation de personnels, va devoir jeter l’éponge. En effet, « les avions d’Equatorial Congo Airlines (ECAIR), la compagnie aérienne nationale congolaise, sont cloués au sol depuis plusieurs jours. L’Agence de sécurité et navigation aérienne d’Afrique et Madagascar (ASECNA) a décidé de suspendre sa fourniture de services de navigation aérienne à tous les vols de cette société opérationnelle depuis 2011 en raison d’impayés » ; selon RFI qui ajoute « Des clients d’ECAir déplorent une gestion opaque de la compagnie. » De quoi faire trembler le tyran !

Avant même les saisies d’Odzali sur un avion d’Ecair, Congo Liberty avait largement dénoncé cette gestion opaque qu’aucun média n’avait voulu reprendre ; tout comme l’information du Dreamliner 787, escroquerie à 100 ou 200 millions de dollars jetés dans le désert du Nevada après seulement une heure et demie de vol, après sa sortie d’usine.

Enfin, un petit bout de voile se lève sur ECAir…

Cependant, dans quelques jours, les voleurs, au sens kleptocratique, sortiront peut-être  de leurs magots de quoi payer la note ; et les avions se remettront à voler, au sens aéronautique ! Moungalla, ou tout autre aboyeur de service aux ordres de Sassou-Mouamba, viendra nous chanter qu’il s’agissait d’une erreur administrative et que les arriérés envers l’ASECNA ont été payés. Comme ce fut le cas pour l’échéance impayée du Club de Londres qui dernièrement faillit dégrader la notation (trop favorable) accordée par Fitch Ratings, Moodys et Standard and Poor’s… !

Retraités, fonctionnaires, étudiants boursiers, lycéens, chômeurs,  créanciers petits et grands, employés d’Ecair, suivez le bon exemple de l’ASECNA ( et aussi de Fitch Ratings etc…). Faites comme l’ASECNA qui a dit : « ON NE VOLE PLUS ! » Bloquez, paralysez la misère économique imposée par la tyrannie ; la même depuis 1977 !

Faites-vous entendre et respecter !

Que vous soyez encadrés par vos leaders politiques ou pas ! Exprimez votre ras-le-bol comme vous le pourrez et comme la nouvelle constitution vous y autorise !

Ce régime à l’agonie ne résistera pas à une semaine de grève générale !

Faites comme l’ASECNA ! Dites : « ON NE VOLE PLUS ! »

 

La Redaction

Diffusé le 22 octobre 2016, par www.congo-liberty.com

ECAIR: une compagnie aérienne au service de la mafia du pouvoir de Brazzaville (1ere partie)

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actualités du Congo, Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

43 réponses à L’ASECNA dit au Congo de Sassou Nguesso : « On ne vole plus ! »

  1. Mascad dit :

    Ah les Ngala ! Depuis plus de 40 ans, ils sont à la tête du Congo-Brazzaville. Ils aiment le pouvoir. Ils aiment l’argent. Ils aiment piller. Mais quand on leur dit : REGARDEZ L’ETAT DU PAYS ! REGARDEZ CE QUE VOUS AVEZ FAIT, CE QUE VOUS FAITES ! Là, ils vont chercher les mercenaires Ukrainiens pour pulvériser les populations surtout celles du Pool, leur terrain de chasse où ils trouvent du « gibier » gratuitement et du « sang à boire » gratuitement.
    D’ailleurs, dans leur nouvelle constitution de novembre 2015, ils disent que si vous les critiquez et dénoncez tous leurs crimes et génocides commis, vous serez poursuivis pour forfaiture, haute trahison, etc. Lisez les articles 10 et 96 pour avoir plus de précision.
    Moi je pensais que c’est celui qui détient et exerce le pouvoir qui doit être poursuivi pour forfaiture et haute trahison? Comment un simple citoyen qui n’a aucun pouvoir peut-il être poursuivi pour forfaiture et haute trahison? Comment? Pour avoir dénoncé les pillages, les assassinats, les crimes de sang, les génocides, etc. ? C’est le monde à l’envers.
    C’est ça la barbarie, la bestialité, la dictature et Soko-Muntu !

  2. JBoss dit :

    Et pourtant elle (la patronne d’ecair) a été la récipiendaire du prix de « la meilleure manager » de l’afrique.Souhaitons qu’avec l’entrée en service du dreamliner, la récurrence d’erreurs administratives ne sera qu’un mauvais souvenir.

  3. UNITE dit :

    UNITE dit : Sassou et ses intellectuels, Yoka, Moussa, Adada, Ondongo, et tous leurs partisans qu’ils ont nommés à des postes de direction, n’ont fait que calomnier,comploter, piller en toute impunité au nom de la tribu. Les résultats sont là, le Congo est en faillite, rien ne marche. Pire les hommes intègres qui auraient pu relever ce pays après tous ces contacts d’échecs, sont soient tués, soit en exil pour protéger leur vie. Le Congo étant un bien commun, ce n’est pas par ce terrorisme d’état qu’ils ont instauré que le Congo se développera. La nouvelle république tant vantée par Moungala sera celle où tout sera voué à l’échec quoiqu’ils disent, quoiqu’ils fassent.

  4. TRISTE CONGO!!!! dit :

    Le problème a une solution technique et juridique….

  5. VAL DE NANTES dit :

    ON arrose à tout va , pour enjoliver la mariée .OUI , LES NGUESSO sont passés maîtres dans l’art de camouflage d’incompétences .ç ‘aurait été trop beau ,de croire au père NOEL SASSOU , tant la gangrène a domestiqué tout le corps .
    Ainsi , je ne suis pas surpris de voir ECAIR, en arriver à la mouise financière .SOUS NGUESSO les contes de fée sont virtuels .
    Les succès économiques sous NGUESSO ressemblent à des hirondelles , qu’on ne peut retenir du fait l’insécurité juridico – financière qui y règne .
    Le maquillage des nuls ,comme institution de promotion sociale , fait des cadavres sociaux au sein de la société congolaise .

  6. NATTA dit :

    Un pouvoir qui perdure et qui se caractérise par la destruction des valeurs morales, la destruction politique, la destruction économique, la destruction du Congolais.

    C’est lamentable !

    Tout dans ce régime despotique n’est que du vent et incompétence !

  7. OYESSI dit :

    Quand j’ai voulu démontrer dans un article qu’EC’Air mourra de sa belle mort avant 5 ans en voulant contredire sa Directrice Générale qui racontait des conneries dans leur Journal les Dépêches de Brazzaville qui a refusé de publier mon article alors que la déontologie de leur métier exige que ma réponse ne pouvait se faire que par le journal qui a publié l’article premier,

    Curieusement, j’ai, par la suite eu droit à la visite de la police qui m’a interrogé longuement pour savoir quelles étaient mes intentions et pourquoi je sabotais la Compagnie Nationale.

    Mieux,on m’ a fait comprendre que je suis du nord et je n’avais pas droit d’être contre le pouvoir. Por Dios, moi le fils de mon père, chercher à me confiner dans la tribu classe, quelle honte., moi qui pensais que cet EC’air était Compagnie Nationale, donc c’était la Compagnie des nordistes?

    Bon, comme je n’ai pas pu publier mon article pour remettre miss Moussa à sa place, au moins je suis content de savoir que mon analyse était juste. Comment pouvez vous comprendre que dans un métier comme celui de l’Aviation qu’on se mette à ouvrir à l’emporte pièces des lignes sans études de lignes pour savoir si oui ou non elles sont rentables comme si on faisait du taxi où les clients peuvent se trouver à travers la ville. Quand je sais qu’il ya des compétences dans ce pays qui ne sont parfois pas utilisé au motif qu’ils n’appartiennent pas au clan, j’ai souvent honte d’être né au nord Congo.

    De toutes les façons,il n’ y a rien d’étonnant quand je pense que c’est un Bouya qui été à la manœuvre et qui est le géniteur d’Air Oyo alias EC’Air quand je pense qu’il n’a même pas pu être Commandant De Bord à LINA CONGO, son employeur même sur le plus petit appareil de la société qu’il a liquidé pour créer la mourante EC’Air.

  8. Oh Itoua Négoce!

    Qu’est-ce que tu vas dire encore? Tu vas encore dire que nous sommes des aigris qui critiquent pour le plaisir.

    Itoua Négoce, pourtant avec des ratios financiers que l’on vous avait dit que Ecair était une compagnie en faillite. Tu disais que c’était des aigris qui tiennent pareils propos. Aujourd’hui,la science vient de vous rattraper.

    Pour faire plaisir à une fille gâtée, on lui crée une compagnie. Mais quelle experience professionnelle avait-Elle? Une étudiante moyenne partisane du moindre effort bombardée D.G d’une compagnie évoluant dans un domaine très technique qui est l’aviation civile.

    Mboussa Fatimata, ossuki wapi? Tu croyais avoir des epaules larges? Ah petite fille!

  9. WOUMELA dit :

    Malgré les insuffisances que nous connaissons tous, rien ne doit dissuader les congolais de soutenir une compagnie nationale d’aviation qu’ils ont toujours souhaités de leurs vœux. Partout dans le monde les entreprises rencontrent des difficultés passagères.

  10. Bakala dit :

    Itoua Négoce,

    Même jeune Afrique est sans nouvelles de toi à en croire un de ses articles publié sur le web.

    « La direction des relations publiques d’Ecair n’a pas pu être jointe par l’AFP. Contactées par l’AFP, les autorités congolaises n’ont pas réagi immédiatement à cette information. »

    N’est-ce pas toi qui es en charge des relations publiques d’Ecair?

  11. Blogs, internautes, médias et réseaux sociaux dit :

    LES MBOCHIS ONT-ILS MANDATÉ SASSOU DE DEVOIR MASSACRER LES CONGOLAIS ET DÉTRUIRE LE PAYS?

    LE DICTATEUR SASSOU NGUESSO EST DEPUIS DE NOMBREUSES ANNÉES KANITISÉ (KANI). PAR AILLEURS, CHEZ LES MBOCHIS(BOUNDJI, OYO, etc), KOUYOU(OWANDO) ET AKOUA (MAKOUA) – LE KANI EST CULTURELLEMENT DÉTENTEUR DE L’AUTORITÉ MORALE ET JUDICIAIRE MAIS AUSSI DE POUVOIR MYSTIQUE.

    CHEZ LES MBOCHIS, LE DICTATEUR SASSOU NGUESSO A COMPLÈTEMENT DÉTOURNÉ LA KANITE EN L’INTERPRÉTANT A SA GUISE ET PERTURBANT AINSI TOUTE LA KANITISATION DANS LA RÉGION.

    LE KANI SASSOU NGUESSO PAR EXEMPLE EST PLUTÔT DEVENU UNE AUTORITÉ IMMORALE ET DISSOLUE. EN TANT QUE PRÉSIDENT DE FAIT AU CONGO, IL A AINSI TRANSFORMÉ SON POUVOIR POLITIQUE EN POUVOIR MYSTIQUE A CARACTÈRE CRIMINOGÈNE ET DE CRIMES DE MASSE.

    PAR CONSÉQUENT, LES MBOCHIS SONT DÉSORMAIS IDENTIFIÉS AUX YEUX DE L’OPINION NATIONALE COMME LA TRIBU DES ÊTRES PRIMITIFS, SAUVAGES, BARBARES, CRIMINOGÈNES, IMMORAUX ET DISSOLUS.

    ON PEUT EN CONCLURE QUE SASSOU NGUESSO A TOTALEMENT SOUILLÉ ET ABUSÉ DE CETTE CULTURE TRADITIONNELLE ET ANCESTRALE DE LA RÉGION DE LA CUVETTE… MÉFIEZ-VOUS DONC DE CERTAINS APÔTRES DE VOTRE CULTURE …http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/10/les-mbochis-ont-ils-mandate-sassou-de-devoir-massacrer-les-congolais-et-detruire-le-pays.html

  12. Dieu m'a dit Ecair=Equerre symbole franç-maçonnique dit :

    Comprenez une fois que tous ce qui se fait sous le couvert du tribalomagicosatanisme point de longue vie. En réalité le mimétisme franc-maçonnique a tourné court en voulant copier coller les grandes entreprises franc-maçonniques mondiales bien et mieux gérées.
    Que veut dire Ecair ? Ecair signifie ÉQUERRE un des symboles de la franc maçonnerie Il ne manque plus le compas et le marteau. N’eut été la crise ce pouvoir dans sa folie maçonnique nous créera d’autres entreprises avec des initiales Campa ou Mharto.
    En clair voyager par Ecair c’est voyager dans l’antre du diable avec tous les risques mystiques à court moyen et long terme que cela implique.
    Ecair c’est ou c’était un message subliminal à la gloire de la franc-maçonnerie congolosassouiste

  13. rog dit :

    il faut sortir de l’ASECNA comme du francs CFA,

  14. rog dit :

    Il faut soutenir notre compagnie,Nous devons commencer a’ faire par nous meme comme le fait ecair, et petit a’ petit nous maitriserons la matiere. Beaucoup de compagnies meme europeennes ont rencontre’ des difficultes.Penssez un peu au prix du billet congo/france et essayons d’imaginer combien d’argent les compagnie etrangeres qui operent chez nous, soutirent.
    de notre pays, Non ,nous devons percevere.

  15. Anonyme dit :

    Soutenir une compagnie nationale peut-être ! mais il faudrait d’abord que les dirigeants soient à la hauteur qu’ils soient intègre et aient les compétences nécessaires sinon c’est simplement l’argent du pays qui s’évapore, cet argent dont tous les Congolais ont tant besoin pour survivre.

  16. VAL DE NANTES dit :

    Donner la prime à l’incompétence , sous le label de la congolité , c’est une autre connerie qui caractérise les congolais adeptes de la myopie sassouienne .
    MOI, je ne mange pas de ce pain là , pardon , de cet ECAIR là .

  17. VAL DE NANTES, LE CONGO transfusé à l'impéritie d'OYO dit :

    D’ailleurs à propos d’ECLAIR , lire OYESSI et mourir .Sinon se convaincre de l’état d’esprit des dirigeants de notre pays , qui en ethnicisent les compagnies .
    Le CONGO a leurs yeux , est une enclave virtuelle où , l’argent se gère en clans , et sexualise les relations entre membres du clan .
    C’est la tour de pise , elle se déforme , au gré de l’usure du temps mais résiste grâce à des déchets financiers qui s’y aventurent .Les cadavres sortent des placards , par excès d’odeur nauséabonde .
    Voilà , un pays qui innove , en matière des morgues dites humaines , et celles dites des sociétés d’ETAT .
    La cause , de cette épidémie , c’est l’impéritie comme liquide de transfusion à toute la nation congolaise .

  18. Dieu m'a dit dit :

    Ecair c’est le diable volant, il s’est crashé au sol par l’incompétence de ses géniteurs et sans voyageurs tant mieux.

  19. LES BONS RESULTATS 2015( 1 300 000 passagers) DE MAYA MAYA TROISIEME DE LA CLASSE APRES DAKAR ET ABIDJAN SOURCE ASECNA RAPPORT 2015 DISPONIBLE EN LIGNE dit :

    L’ASECNA a dit sur son site internet que Brazzaville maya maya est l’un de ses troii aeroports de plus d’un million de passagers.GRAND MERCI A L’ASECNA Brazzaville vient donc derriere dakar et abidjan .merci denis sassou ng.pour les aeroports.merci a l’asecna pour la pertinence du rapport 2015.avec denis sassou ng promis et jure maya maya sera le premier aeroport de l’asecna a franchir le cap des deux millions de passagers.avant la fin du premeir quiquannat a vie maya maya va tourner autour de 1900 000 passagers.certainement en 2022 2023 au debut du second quinquennat a vie de denis sassou ng maya maya sera dans les 2500 2800 000 passagers.

    pour ecair ben non mr ce sont des choses qui arrivent.l’asecna elle meme sait que c’est un non evenement.air gabon air zaire sabena air senegal int senegal airlines air burkina air ivoire air mali west african airways belleviews airlines air guinee air mauritanie ….toutes ces compagnies qui se posaient a dakar avaient fait faillite.d’autres avaient eu une seconde vie.cest comme ca la vie dune compagnie aerienne.rachat fusion acquisition…

    actuellement en france la compagnie aerienne corsair qui exploite des airbus A 330 court derriere un nouvel acquereur.je dis bien corsair.l’asecna connait bien l’avion corsair.a madagascar c’est pareil.madagascar est membre de l’asecna.

    air madagascar a besoin d’un nouvel acquereur.je dis bien air madasgacar.

    ce sont des choses qui arrivent et promis et jure elles seront corrigees. ECAIR VIENT JUSTE DETRE BAPTISEE SAUF QUE SON BAPTISEUR C’EST L’ASECNA. ELLE NE BLAGUERA PLUS.

    vive l’asecna vive le gl denis sassou ng vive maya maya vive amadou ousmane gitteye

    2021 horizon temporel du premier quiquennat a vie de denis sassou ng BRAZZAVILLE MAYA MAYA PREMIER AEROPORT DE L’ASECNA DE PLUS DE DEUX MILLIONS DE PASSAGERS CONTRE 1 300 000 PASSAGERS A LA DATE D’AUJOURDHUI. SOURCE ASECNA RAPPORT ACTIVITE 2015 DISPONIBLE EN LIGNE.MERCI ASECNA.

    PAR CONTRE VS MEMES VS N’ETES PAS EXEMPTES DE REPROCHE.ET LA NOUVELLE TOUR DE CONTROLE DE MAYA MAYA.? « 10 ETAGES » OU EST CETTE TOUR? LORS DE L’INAUGURATION DE LA NOUVELLE TOUR DE CONTROLE DE POINTE NOIRE PERSONNE N Y AVAIT ETE. JE DIS BIEN PERSONNE.JE M’ATTENDAIS A UNE PETITE FETE UN MOT DE L’ASECNA ZERO.

    JE N’AVAIS VU QUE LES FRANCAIS DE L’AEROCLUB DE POINTE NOIRE TRES SATISFAITS ET UN SITE TUNISIEN QUI S’EN ETAIT FAIT L’ECHOS SUR SA PAGE FACEBOOK. QUANT A L’ASECNA EN TANT QUE TELLE ZERO.

    FACILE DE CRITIQUER.

  20. INSOUTENABLE LÉGÈRETÉ DES DIRIGEANTS ET COUP BAS DE L'ASECNA: ENJEUX 700 MILLIARDS DES CONGOLAIS D'INVESTISSEMENT EN PÉRIL dit :

    INSOUTENABLE LÉGÈRETÉ DES DIRIGEANTS ET COUP BAS DE L’ASECNA: ENJEUX 700 MILLIARDS DES CONGOLAIS D’INVESTISSEMENT EN PÉRIL

    Un Psychopathe comme Conseiller du Chef de l’État, un DG de l’ASECNA qui connaît la cupidité et la légèreté des Dirigeants actuels pour les manipuler facilement dans les questions de successions à des postes.
    VOILA LE COCKTAIL EXPLOSIF DE CETTE CRISE!

  21. Lucien Pambou dit :

    ALLONS CHERS COMPTRIOTES
    NE faites pas les étonnés.Nous sommes des incapables chroniques plus instruits de la chose politique que des matieres scientifiques et de gestion
    N ayons pas honte de l’ avouer et ne faisons pas comme les francais qui nous ont colonisé qui ont du mal a dire leur inculture dans le domaine des nouvelles technologies face aux américains
    Nous congolais sommes incapables dans les domaines de la gestion et de la technique
    Combien de laboratoires, d’ingenieurs en recherche et developpement et des ecoles de management capables de former des managers. la compétence professionnelle ne nous interesse pas .on préfere les discours ethniquo – tribaux et politique pour la gestion du congo
    REGARDEZ L ‘Afrique du sud apres mandela
    heureusement que les blancs sud africains tiennent l’économie sinon ce serait le désastre

    Il ne s’agit pas de nous flageller et de se comporter en victimes.il faut reconnaitre que nous sommes nazes paresseux et jouisseurs impénitents

    Débarrassons nous de cette image mortifère et réelle que les occidentaux ont de nous. intervenez sur des lblogs autres que congolais en france pour donner votre point de vue sur le congo
    comme je refuse l’egoisme épistolaire j ‘interviens et certains d’entre vous le savent il s’agit du site Blastings news
    Bien entendu il s ‘agit de publier des articles d’analyse et il vous faut respecter les normes de publication sans invectives ni insultes.il va falloir faire des efforts pour certains d ‘entre vous qui considérent que meme apres de nombreuses années de vie dans des pays dits démocratiques
    comme la france ou d’autres pays qu’on peut toujours se comporter comme des etres a part mes amis auraient dit comme des barbares et des incapables inintégrables

  22. Ondélé-mbochi dit :

    @Mascad,
    Vous les gars du Pool qui êtes les plus intelligents des noirs d’Afrique, en plus vous êtes majoritaire au Congo(70%), Brazzaville se trouve au Pool, comment expliquez vous qu’une petite minorité de Ngalas idiots et analphabète vous confisque le pouvoir depuis 48 ans. Toute autorité vient de Dieu.

  23. Lucien Pambou dit :

    La remarque de mon frère Ondélé-mbochi me désole, même si elle apporte de l’eau à mon moulin sur l’analyse des trajectoires et des réseaux. Je veux essayer de rendre plus concret ce que dit mon frère Ondélé-Mbochi en partant de l’analyse des réseaux et des trajectoires. Ondélé dit qu’une partie du sud, le Pool est majoritaire en population et en intelligence, mais que le véritable patron est le nord qui est le maître du réseau et du domine le Pool qui fait partie des trajectoires.

    Si vous transposez mon analyse en partant des dirigeants qui sont aux affaires, qui sont du Nord, c’est à dire le Président Sassou et les affidés du Pool comme Kolelas et Mabiala, peut-être de la Lékoumou ou du Niari, peu importe, vous notez chers congolais que ma théorie a du sens. Une fois que j’ai dit ceci, que je pourrais montrer les muscles grâce à Mascad, et bien je suis triste car ce qui m’intéresse c’est comment on déconstruit ma théorie des trajectoires et des réseaux et comment on construit un Congo uni en réglant nos problèmes sans nous entre-tuer sur la base du droit et de la justice. Nous sommes trop dans la réactivité et dans la violence physique. Nous risquons de nous perdre et d’être dominés par les Blancs (ce que nous sommes déjà), surtout Français, qui nous regarde avec gourmandise et qui applaudissent nos divisions. Chers frères, comment dépasser les divisions entre les trois groupes Teke, Kongo et Ngala et leurs subdivisions et autres connexions poru construire un Congo de l’intelligence et du mérite. Nous sommes des nazes intellectuellement, sur le plan scientifique, de la gestion et politique.

    Les Français hier et aujourd’hui, les Chinois, les Brésiliens, les Espagnols estiment que nous ne sommes rien et c’est vrai que nous ne sommes rien car nous ne montrons pas le contraire pour être en situation de partenaire égal avec nos interlocuteurs. Nous sommes bavards comme je le suis ici et maintenant, et incapables, mais nous avons besoin de cette thérapie de la parole et du verbe pour monter en gamme vers la science, la technologie et la gestion. Il faut espérer que Ecair retrouve ses ailes malgré notre incompétence structurale et congénitale.

  24. OYESSI dit :

    Aussi désolé que vous Lucien Pambou, la réaction d’ Ondélé-mbochi est tout sauf d’être intelligente, mais on est déjà habitué à ce genre de provocation imbécile sur ce cite. D’accord avec vous, nous ne sommes que des bavards.

    Ecair, retrouvez les ailles, il ne faut pas y compter, il n’ y a plus d’argent au trésor public car cette équerre n’a respiré un temps qu’avec les fonds généraux. Le robinet est fermé, plus de petrole.

  25. Bakala dit :

    Itoua Négoce, direction des relations publiques d’Écair,

    Nous avons besoin du bilan et du compte des résultats d’Écair. Pourquoi faire diversion avec les chiffres de Maya Maya?

    Ah les enfants gâtés! Voilà à quoi s’attendre quand un pays est dirigé par des individus ayant l’âge des enfants.

    Congoliberty avait publié vos états financiers, des gens animés de bons sentiments vous dit que vous étiez en faillite. Mieux, ils vous avaient conseillé de diminuer la voilure. Fidèles à votre slogan, ébonga ébonga té toujours meilleurs, vous fonciez têtes baissées droit au mur pour vous fracasser le visage.

    @Lucien Pambou, prof titulaire,

    Quelle est votre diagnostic, prognostic et solution à la crise financière qui frappe Écair?

    STP, remarque ta théorie des réseaux ne s’applique pas à ce business case. Aussi, prière de nous épargner ton baratin.

  26. LE GANG DU BOA DOIT VOMIR QUELQUES MILLIARDS POUR SAUVER ECAIR! TYPOA UNTI . dit :

    LE GANG DU BOA à savoir BUYA ONDONGO OSSA ADADA doit vomir quelques milliards pour sauver ECAIR!
    Les ventres pantagruéliques et les overdoses de milliards doivent etre pour une fois mis au service de la patrie, sinon il n’y a qu »une seule issue pour : LA HAUTE TRAHISON

  27. Lucien Pambou dit :

    A Bakala,

    je t’épargne mon baratin, tu es mauvais mais je t’adore, au sens de blagounette à la française.

    Dans le cas d’Ecair, voici les solutions éventuelles:

    1. Si la faillite est avérée, liquider la compagnie et faire payer les dettes par les actionnaires de premier ordre, l’Etat congolais, propriétaire de la compagnie et les autres actionnaires minoritaires qui sont souvent des personnes physiques et/ou des sociétés d’investissement.
    2. S’il s’agit d’une défaillance de gestion qui a entrainé la dette,
    – réduire les dessertes inopportunes d’Ecair sur l’Afrique qui perdent de l’argent
    – garder celles qui en gagnent en augmentant les dessertes sur celles-ci
    – arbitrer en termes de coûts/avantages entre la ligne de Paris et de Dubaï et évaluer les fréquences de desserte
    3. Mettre une taxe supplémentaire à payer sur les bagages sur la ligne Brazza-Paris et Brazza-Dubaï
    4. Revoir la politique de location des aéronefs et des conditions de leur location et maintenance.
    5. Réduire les salaires des agents de la compagnie qui travaillent à l’extérieur pour la compagnie.
    6. Revoir la structure du comité exécutif en passant par la direction opérationnelle.
    7. Mettre en place un plan de restructuration en termes de management, de location des aéronefs et d’évaluation contrôle des résultats. Sur ce dernier point, j’ai des idées précises et comme je suis consultant dans le domaine de la gestion , si j’étais choisi comme mandataire, j’exigerais un mandat clair et précis pour lequel je serais rémunéré et que j’aurais négocié en amont avec les responsables de Ecair.

    Voici Monsieur Bakala, de façon précise et compétente, comment on devrait bosser au Congo.

    LPC Lucien Pambou Consulting
    Je suis auto entrepreneur visible sur la toile, je m’occupe des problèmes d’éducation, de politique, de management en tant qu’auto-entrepreneur.

  28. Lucien Pambou dit :

    je fais cette activité d’auto entrepreneur avec mes charges à l’éducation nationale en tant que prof titulaire

    la double activité a été rendue possible par Sarkozy bonne nuit
    lp

  29. Lucien Pambou dit :

    @cher Bakala j ‘attends vos observations ce qui nous sortira des débats sempiternels sur la tribu et l’éthnie meme si dans la résolution methodologique et professionnelle l ‘élèment tribal est là et de facon pressante
    je ne suis pas naif et encore moins le perdreau de l’année
    cdlement
    lp,

  30. KIA! KIA! KIA! SACRE LUCIEN PAMBOU. dit :

    Bon ! Une bonne leçon de management d’entreprise à BAK, ça ne fait pas de mal!
    Mais posez vous la question de savoir quels sont les actionnaires d’ECAIR?
    En management on dit GÉOGRAPHIE DU CAPITAL.
    4MBOCHOS irresponsables de la pire espèce c(est à dire ceux des PROTOTYPES DE PONEL dénommés LE GANG DU BOA se sont réunis et ont pris l’argent au trésor: BOUYA OSSO ONDONGO ADADA. C’est pour cela que beaucoup de congolais ne se mobilisent par sur le camouflet de l’ASECNA puisque c’est une première si ECAIR est une compagnie nationale.

  31. marechal mobutu dit :

    pour ecair effectivement il ya des corrections a apporter.je l’ai dit sur kouilou matin cette compagnie aurait du se positionner sur pointe noire.comme air france ethiopian et tac.de pnr elle lancait deux vols pnr bzv paris et pnr bzv dubvai.elle n’avait pas interet a se rendre a cotonou douala libreville dakar et bamako ou la concurrence est rude. deja entre deux consoeurs tac et eciar ce n’etait pas deja bon surtout que le congo est faiblement peuple.ensuite il ya air ivoire asky south african airways la ram qui font bzv et pnr. donc elle peut supprimer ses dessertes ouest africaines et les alirsser a tac pour ne se concentre que sur paris et dubai.

    pour ecair 4 destinations suffisent.bzv pnr paris et dubai.namibian airways ne va pas partout.elle ne fait que francfort et johannesbourg.avec 4 destinations plus kin non ecair peut vivre un vrai bonheur.evidement ce projet de desservir abidjan new york…bon il faut arreter.on perd de l’argent dans le secteur aeronautique.bon la encore c’est l’asecna sinon qu il ya d’autres creanciers plus impitoyables.les assistants au sol, le service de catering, l’avitaillement…

    en france corsair a des pbs.je pense qu ils ont ete rachetes par air caraibes. air france avait eu des pbs et setait mariee a klm.ecair pêut se mariee a la ram par ex.il ya ausis les alliances.ecair na meme pas ete membre d’une alliance aerienne a la difference de ethiopian south african airxways et de kenya airways qui sont membre de sky .ecair doit etablir un partenariat avec la ram.

    sinon que ecair a fait du bien a brazzaville.1 300 000 passagers faisant de cet aeroport lun des aeroprots millionaires de lasecna derriere dakar et abidjan.en principe pnr a traite plus d’un million de passagers mais l’asecna n a pas voulu le reconnaitre dans son derneir rapport d’activites 2015.intentionnellement cette partie a ete masquee.ns attendons le retour d’ecair avec des nouvelles methodes de gestions.ce sont des choses qui arrivent chaque annee dans le secteur aeronuatique.

    est ce que maya maya va faire plus d’ 1 million 300 passagers en 2016?

    enfin ns attendons de l’asecna la construction de la nvelle tour de controle de maya maya.la maquette de cette tour annoncait 10 etages. depuis plus rien.

  32. MORAZAMBE DENIS ET LA KLEPTOMANIE ANTIPATRIOTIQUE DE BOUYA OSSO ET ADADA dit :

    L »ASECNA NE PREND aucun franc sur les passagers au CONGO et le reste c’est du baratin!
    Les parents de RADADA ont fait perdre au Congo toute dignité en Aviation civile en trompant même le pauvre SASSOU pour une fois et les dirigeants de l’ASECNA se font un malin plaisir de les DÉSHABILLER PUBLIQUEMENT UNE NATION et cela à 1 semaine de la réunion des autorités de l’aviation civile africaine à BRAZZAVILLE.
    BOUYA OSSO ADADA &CO en portent l’entière responsabilité par leur kleptomanie antipatriotique! QUELLE CATA!

  33. Cher Lucien Pambou,

    Je crois qu’avant de sauter aux solutions, il faut diagnostiquer la situation de l’entreprise. Vous avez râté un élément important du cas. C’est comme en médecine où pour trouver une thérapie appropriée à un corps malade, le médecin doit d’abord diagnostiquer le sujet malade. Ce n’est qu’après ce diagnostique que le médecin pourra prescrire le médicament.

    Dans le cas d’Écair, je crois que nous sommes en face d’un problème de sous-capitalisation, de ventes insuffisantes Incapables de générer des liquidités suffisantes pour couvrir les charges opérationnelles et financières. L’insuffisance des ventes est à relier avec un plan / une stratégie marketing inadéquate tant elle est déconnectée de la réalité du marché très concurrentiel de l’aviation civile. À cela il faut ajouter une gestion des opérations qui frôle l’amateurisme consommé. Cérise sur le gâteau, la gestion financière et juridique de cette entreprise est calamiteuse pour ne pas dire douteuse. En effet, depuis sa création, cette entreprise n’a publié les états financiers qu’au cours des deux dernières années. Et même là, ces états financiers n’étaient pas fait selon les principes comptables généralement reconnus que j’ai eu à enseigner à la fille Mboussa Fatimata quand j’étais chargé de cours au HEC Montreal en 1993-1996.

    C’est un vrai gâchis de mon temps que d’avoir tenté de l’inculturation des vraies valeurs et habiletés managériales. C’est un vrai scandale dont je n’arrive pas à me relever tant elle fait honte à notre prestigieuse école. Vous me diriez que Juppé était major à l’ENA de sa promotion et ce qui ne l’avait pas empêché de vouloir vendre Thompson à 1franc symbolique alors quelques mois cette entreprise était revendue à plus de 7 milliards de Francs. Mais, Juppé C’est autre chose.

    Cher Lucien,
    La raison d’être d’une entreprise est de faire des profits. Quand on perd de l’argent, soit on restructure soit on liquide l’entreprise.

    Mboussa Fatimata a voulu créer une vache à partir d’une grenouille. Donc, pour la survie de cette entreprise, il faut enlever le gras en se concentrant sur les lignes de produits où on fait de l’argent, et ce en coupant les sources de déficit. L’Etat doit mettre l’épaule à la roue en imposant le quota de 50% à Ecair sur certaines lignes. Les étrangers doivent l’accepter ou ils plient bagages surtout qu’ils se sucrent sans vergogne sur le dos des congolais.

    Sur le plan opérationnel, l’entreprise doit mettre en place une stratégie digne de ce nom qui lui permettra d’avoir des coûts compétitifs. À ce niveau, il faut revoir les contrats de sous-traitance léonins signés avec certaines compagnies européennes. Il y a des pays du sud qui peuvent faire le même travail avec peu. Souvenons-nous que le poste sous-traitance d’Ecair est le plus grand poste comptable budgétivore. Lina Congo avec un personnel local faisait du Bon travail.

    Sur le plan financier, il faut commencer par mettre en place des instruments de gestion et de contrôle dignes de ce nom pour rompre avec la gabégie, le vol et l’amateurisme. Ce faisant, une comptabilité par activité doit être instituée en lien avec chaque ligne de produit devant être géré comme un Centre de profit. Une stratégie d’investissement et de financement débarassée des scories du népotisme et des trafics d’influence doit voir le jour.

    Pour ce qui est du remboursement de la dette, l’Etat n’a rien à faire ici. Ecair est une entité juridique autonome qui doit règler ses problèmes seule sans l’aide l’Etat. Si Elle n’arrive pas à faire face à ses engagements financiers, Elle doit procéder à son diagnostic car, le problème des liquidités de cette entreprise provient, en partie, d’une mauvaise gestion faite de détournements de fonds. Pourquoi appauvrir l’Etat pour enrichir des individus?

    Bref,mil fait tard, Cher Lucien Pambou. Pour ton information, je te renvoie à l’analyse financière sommaire que j’avais faite de cette entreprise à partir des états financiers que Congoliberty nous avait divulgués il y a quelques années.

  34. Lucien Pambou dit :

    @Bakala
    Nous allons éviter aux lecteurs de ce site un concours du meilleur analyste.
    Si le CONGO en regorgeait cela se saurait. En revanche en faisant des préconisations je répondais à une demande de votre part
    .J ‘ai beau etre stupide je sais que dans tout dossier de faillite, de restructuration, ou de reoganisation managériale, il faut débuter par un diagnostic du périmetre global de l ‘entreprise à partir des données aussi basiques que sont le statut juridique , la structure de son capital, sa nationalité, ses métiers, son organisation operationelle et stratégique, ses alliances les relations avec les banques et avec les fournisseurs, la masse salariale, le mode de remuneration des administrateurs et des actionnaires de 1er etde2eme rang

    j attends tous ces élements venant de vous dans un prochain post pour me permettre de faire un diagnostic semblable ou different du votre ainsi que les solutions à apporter

    il ne vous a pas échappé que j ‘ai commence de facon trés claire à faire quelques preconisations en vous évitant le baratin sur les trajectoires et les réseaux
    Mon cursus n’est pas dominé par la matiére politique mais aussi par la finance, la gestion et l economie,.plus le journalisme et la tenue des blogs sur blastings news .Vous le savez car vous l ‘avez deja verifié
    ATTENTION à ce que vous allez dire ,je ne me vante pas.
    j attends tous les elements qui me permettront d’etudier Ecair.Merci de me les transmettre assez rapidement sur la toile

    Merci cher bakala et on est tres heureux de savoir que vous avez eu Mme FatimaMoussa comme étudiante à hec MONTREUIL ET ON VOIT LES RESULTATS
    BRAVO CHER BAKALA POUR VOTRE ENSEIGNEMENT
    C EST DE L HUMOUR NOIR A LA PAMBOU LUCIEN

    CORDIALEMENT

  35. Lucien Pambou dit :

    il faut lire HEC MONTREAL AU CANADA

    désolé cher bakala

  36. OYESSI dit :

    Cher Bakala Téléma,

    « il faut diagnostiquer la situation de l’entreprise avant de sauter aux solutions » ce qui est vrai. Ce qui est grave dans le cas d’Ecair, c’est qu’il faut se demander si au départ, juridiquement cette entreprise existait.
    A ma connaissance non au point où l’ANAC( Agence Nationale de l’Aviation Civile) le gendarme de notre aviation civile a eu du mal à avoir les statuts de cette société qui par le suite ont été bricolés quelque part à Talangai quand çà commençait à jaser dans toute la ville. Je parie même que jusqu’à ce jour la situation de celle ci reste flou juridiquement parlant.

    Quand une société est née dans ces conditions,sans un business plan qui donne la voie à suivre, est ce qu’il est étonnant qu’ECair se retrouve là elle se trouve? Dans un de mes papiers, j’avais prédit que cette société disparaitra du ciel aérien dans moins de 5 ans.

    D’aucuns m’ont traité de tous les noms quand je leur expliquais que rien qu’à voir leur planning d’exploitation,rien ne ressemblait à une société qui avait pour vocation de se faire de l’argent. Je ne m’expliquais pas par exemple qu’on mette un gros porteur comme un B. 757 sur une destination comme Pointe Noire où le rapport qualité/ prix, ne pouvait rendre le vol viable quelque soit le remplissage de cet aéronef car rien que les coûts du vol ne s’équilibraient pas avec les recettes du vol surtout qu’il y avait des passes droits qui voyageaient sans payer.
    Aujourd’hui nous y sommes.
    Tout ce que vous posez comme problème qu’ECair aurait dû observer pour une bonne tenue de route ne rentrait pas dans le schéma de fonctionnement de cette société qui n’avait comme stratégie première que la facilité et l’orgueil mal placé des BOUYA, OSSO, et les autres penseurs de la Nouvelle Espérance, de la Municipalisation, et d’ Allons plus loin Ensemble.

    Le problème de rentabilité ne les habitait pas du tout. Le Trésor public était là pour la trésorerie quand le pétrole coulait à flot. ECAir n’a été crée que par l’orgueil des tenants du pouvoir qui n’ont pour mode de gestion que le tape à l’œil et la propagande sans fin. Mais dans un monde comme celui de l’aéronautique, tout comme celui de toute société qui veut vivre de sa bonne gestion, il n’ y a point d’amateurisme, sinon on n’y laisse les plumes.

    Merci d’avoir eu une pensée pour Lina Congo qui avec un personnel local faisait du Bon travail. J’en faisais partie comme cadre.

  37. Lucien Pambou dit :

    @Oyessi
    merci pour ton éclairage.
    je vais donc attendre sereinement les documents que le frére Bakala va me fournir pour continuer la discussion de facon argumentée sur la base d élements « concrets » concernant ECAIR

    cdlement

  38. OYESSI dit :

    @ Lucien Pambou,

    Ne te distrait pas avec ce que notre frère Bakala dit ici. Je paris qu’il ne t’apportera aucun document concernant Ecair fait de bris à bloc comme dirait , je crois Juppé à moins qu’il soit dans les jupes de Beyina Moussa ou du gang Bouya/ OSSO qui sont presque seuls dans le secret de Dieu s’agissant d’ECair.

    La contradiction qui n’apporte rien de nouveau ne nous intéresse pas s’il ne nous apprends rien de nouveau. Celle que mon frère Bakala a voulu opposer à ton analyse n’avait à mon entendement aucune raison d’être car il était hors sujet de ce que vous développiez. Pour moi, ce n’ était qu’une chamaille inutile comme certains nous ont habitués sur ce site. Il vaut mieux vous occuper d’autres choses.

  39. Lucien Pambou dit :

    @OYESSI
    CHER FRERE , merci pour cet eclairage
    cdlement

  40. Bakala Telema dit :

    Oyessi,

    Je te trouve très dur à mon égard. Est-ce les retrouvailles avec ton ami de la classe de 4eme au lycée Savorgnon de Brazza qui te poussent à une telle saillie? Bon, je croyais que tu avais perdu ses traces. Lol!

    Tu dis que je suis hors-sujet, mais tu ne le démontres pas. C’est vraiment dommage pour une pointure de ton envergure. Je t’invite à un effort avant d’affirmer ce que tu ne peux prouver.

    Lucien Pambou,
    Voyons! Ce n’est point un concours d’analyse. Je ne m’inscris point dans un tel schèma. Aussi, un peu de la hauteur dans ton propos.

    Tu veux les données sur Écair? commence déjà à travailler avec ce que Congoliberty a mis à notre disposition en 2015. Il y a un dossier très épais existe sur ce site relatif à cette entreprise. Te connaissant, tu joues encore au petit malin qui feint de ne pas savoir alors qu’il a tout à sa portée.

    Pour Mboussa Fatimata, je ne peux rien pour elle. Elle avait réussi tous ses cours à HEC Montreal. Si elle refuse d’appliquer à bon escient le savoir que nous l’avons transmis, nous ne sommes pour rien.

    Pour finir, heureux de te voir sorti de ta fantaisie des réseaux et trajectoires.

  41. Bakala Telema dit :

    Lucien Pambou,

    Comme je t’aime bien, j’ai fait de la recherche pour toi. Ci-dessous l’un des titres des trois articles de Congoliberty sur Ecair. Les deux premiers sont faciles à retrouver. À ta plume!

    ECAIR : le business plan prouve la non-rentabilité et la faillite de la compagnie aérienne congolaise (Partie 3)

  42. OYESSI dit :

    @ Bakala Télema,

    Non je ne suis pas dur avec toi. Si j’ai dit que tu es hors sujet c’est tout simplement parce que Lucien développait autre chose et vous parlez de diagnostiquer d’abord cette entreprise alors que beaucoup d’articles ont été mis à notre disposition par Congo Liberty. A moins de penser que Lucien ne les a pas lu comme toi et moi.

    Je pensais justement que si Lucien essayait de donner des pistes de sortie d’ ECair c’est parce qu’il avait en sa possession le business plan de cette société ou tout autre document qui lui permettait cette analyse. Et même là, ces documents étaient – ils fait selon les règles de l’art?

    Et puis de vous à moi, pour peu qu’on soit rôdé à l’analyse des problèmes liés à l’entreprise selon le domaine de sa compétence, on peut tout de suite savoir à quoi s’en tenir surtout quand il s’agit d’une société comme ECair qui a tant fait parler d’elle et qu’on savait mal ficelée au départ. Congo Liberty nous a en trop parlé ici.

    Je n’ai donc soulevé ton hors sujet que parce que pendant qu’il présentait des solutions éventuelles, vous êtes aller le chercher sur le diagnostique.
    Vous auriez peut être voulu qu’il commença par faire le constat que vous faites ci dessus:

    « je crois que nous sommes en face d’un problème de sous-capitalisation, de ventes insuffisantes Incapables de générer des liquidités suffisantes pour couvrir les charges opérationnelles et financières. L’insuffisance des ventes est à relier avec un plan / une stratégie marketing inadéquate tant elle est déconnectée de la réalité du marché très concurrentiel de l’aviation civile. À cela il faut ajouter une gestion des opérations qui frôle l’amateurisme consommé. Cerise sur le gâteau, la gestion financière et juridique de cette entreprise est calamiteuse pour ne pas dire douteuse. En effet, depuis sa création, cette entreprise n’a publié les états financiers qu’au cours des deux dernières années. Et même là, ces états financiers n’étaient pas fait selon les principes comptables généralement reconnus que j’ai eu à enseigner à la fille Mboussa Fatimata quand j’étais chargé de cours au HEC Montreal en 1993-1996. »

    Pour ceux qui ont lu les articles de Congo Liberty sur le sujet, tu n’apportes rien de nouveau sauf « selon les principes comptables généralement reconnus que j’ai eu à enseigner à la fille Mboussa Fatimata quand j’étais chargé de cours au HEC Montreal en 1993-1996. » Dommage qu’elle n’a pas su appliquer tes enseignements. Ecair n’en serait pas là.

    Tout ce que vous faites comme diagnostique ici est pratiquement commun à toute entreprise qui se retrouve dans la situation d’Ecair. A quelque différences près, quelque soit sa taille, les bonnes règles de gestion d’entreprise font appel au même schéma. S’en départir c’est se casser la gueule qui vous conduit là se trouve ECair.

    Et pour redresser une entreprise, les règles à appliquer, à quelque chose près, sont les mêmes à adapter à chaque situation bien sur. Dans le cas d’Ecair, je ne pense pas que ce que proposait Lucien sortait du schéma habituel. Toutes sociétés aériennes se gèrent de la même façon parce qu’ayant les mêmes problèmes. Et si vous ne pouvez même pas avoir un pneu de réserve dans votre lot de bord,ou le 1/3 du matériel de rechange dans votre stock composant la flotte de votre compagnie ce n’est pas la peine de gérer une compagnie aérienne et on a pas besoin de diagnostiquer quoi que ce soit, tout comme, propriétaire d’un super marché, vous refusez de renouveler le stock de vos marchandises, vous courrez droit à la faillite et la fermeture.

    « Pour finir, heureux de te voir sorti de ta fantaisie des réseaux et trajectoires. » Mais qui vous a dit que j’étais dans la théorie des réseaux de trajectoires cher à Lucien Pambou!!! Nous en avions débattu c’est vrai, mais je n’ai pas été d’accord avec lui.Relis nos échanges à ce propos.

  43. JDM dit :

    Pour plus rêveur que pouvait être le cerveau penseur du projet, la déconfiture était inexorable, car Pour avoir suivi de très pret l’évolution de la situation de Lina Congo, il était impérativement nécessaire d’une véritable métamorphose des mentalités, comment pouvions nous attendre d’un athlète un saut de plus 2m alors qu’il a été incapable de franchir plus d’ 1m, au Congo les plus gros corrompus pilleurs sont toujours bien récompensés, monsieur Mouamba en est un exemple . Deux nuls se retrouvent sous l’effet certainement de stupéfiants décident de pondre ECAIR, pourquoi? Pourquoi pas pour le blanchiment d’argents?

Laisser un commentaire