Congo-Brazzaville:  Les massacres dans la région du Pool  doivent s’arrêter immédiatement (IDC-FROCAD).

pool2pool3pool5

          Depuis  avril   2016,    les   paisibles  et   laborieuses  populations   de la  région   du Pool,  au  Congo Brazzaville,   sont  martyrisées   par l’armée,  les   milices et les     forces   supplétives  de  Mr  Sassou  Nguesso. Après   une légère  accalmie,  le temps   de  l’été,  les  exactions ont   repris  avec  gravité  début  octobre  et   s’intensifient    de  plus belle.

         Du   mercredii  26  au  vendredi  28  octobre, des    hélicoptères de   combat ont   bombardé des   localités de Kibouendé, Magneto, Bonga  Kopa,  Nkampa, Malengo, Mardi   et  Kinsasa  dans  le district de  Kinkala. Ces    bombardements   ont   été   suivis   d’opérations militaires   terrestres   qui   ont  semé   la terreur  et   la désolation   au sein des   populations   civiles.   Des    villages   entiers   ont été    incendiés,  certains   habitants ont   péri   brûlés dans   leurs  cases,   d’autres   se   sont   vus   obliger   de fuir   dans  les   forêts.

          On   ne   compte   plus les   morts,   les   disparus   et   les   blessés.

          Ces  violences  sur les  populations du Pool   se déroulent  sans  que la  communauté   internationale,  si  diserte   sur  d’autres   points   chauds du  monde,   ne  réagisse.

          Les  organisations   humanitaire, de  leur   côté,  n’agissent   past, laissant   ces  populations  dans la   douleur et la désolation.

          Les   Plateformes    congolaises  FROCAD-IDC-Composante Jean Marie Michel Mokoko dénoncent,   avec la   plus grande fermeté,  ce silence   coupable et l’indifférence  générale  devant   les   malheurs de  ces   populations.

          Les   Plateformes    congolaises  FROCAD-IDC-Composante Jean Marie Michel Mokoko  exigent   de  la  communauté   internationale   que tout   soit   mis  en  oeuvre  immédiatement, au  nom  du  droit  d’assistance  aux  populations  injustement   décimées et  en danger,  qu’elle  obtienne  de  Mr  Sassou  Nguesso  l’arrêt  des   violences. Elles  exigent  également   des organisations   humanitaires  que  celles  ci  interviennent  de  la  manière  la  plus   urgente  pour   secourir   ces   populations  du  Pool  en  détresse.

                                 Fait    à  Paris   le  31  octobre  2016

Joseph OUABARI-MARIOTTI

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

37 réponses à Congo-Brazzaville:  Les massacres dans la région du Pool  doivent s’arrêter immédiatement (IDC-FROCAD).

  1. VAL DE NANTES dit :

    EH OUI , AVEC TOUTES CES IMAGES on nous demande de prendre la communion nationale .

  2. VAL DE NANTES dit :

    C’EST NTUMI , dans sa folie qui massacre ces propres parents , au nom du pouvoir des NGUESSO ;
    La débilité a ses limites .Que ceux qui y croient consultent des psy .

  3. Le fouineur dit :

    La Guerre du Pool sera longue. C’est de Mr Mondjo, la semaine derrière Au lieu dit Parlement. Donc les tueurs on les connait. Il s’appellent Mondjo, Okoy et companie. Curieusement par une Espere de loi du silence, Jamais OKOY n’est cité. Mr Ouabarri, nommez mr Okoy, Mr Mondjo qui sont les vrais assassins de ce qui se passent. Demain vous allez encore nous pendre une composante Okoy pour enfummer les gens. Okoy est Le tueur en Chef. De quoi est fait Le silence autour de ce nom?

  4. Bulukutu dit :

    Tant que cette barbarie continuera, il sera totalement inutile et indécent de venir nous parler d’union nationale. Par respect pour tous ces morts inutiles, les chantres de l’amour Bonobo, devront ravaler leur soupe immonde, qu’ils appellent pompeusement  » unité nationale « . Les populations du Pool sont toujours abandonnées à elles même. Où est la solidarité de nos soit disant compatriotes ? Une nation introuvable, un pays introuvable, unité introuvable,… Les églises, cette connerie héritée du colonialisme, fidèle à elle-même se tait, comme pour l’esclavage des noirs et le génocide des juifs. L’hypocrisie fait partie de leur doctrine. Prompt à endormir les masses avec des messages mielleux sans prises avec la réalité. Mais quand il faut agir, parce que le peuple à besoin d’actes, et non pas d’incantations, il n’y a plus personne. Congolaises et Congolais arrêté d’aller à l’église pour réfléchir à ce que vous voulez pour ce pays. Je sais que par ces mots, je ne vais pas me faire que des amis, mais je n’en ai cure.

  5. séparation total dit :

    si ont ne peu pas vivre ensemble alors il est temps que ce divorce sois consommée, je ne suis pas tribal mais la vérité est lá , les mbochis ne nous aiment pas et veulent prendre le pays à vis,
    mais qu’il le sachent que la revenge serra très sanglante et kil n’oublie pas aussi que Brazzaville est dans le pool donc kil trouve déjà ou partir bientôt, merci

  6. OYESSI dit :

    Faut-il pleurer devant une telle horreur? Mon Dieu qui arrêtera sassou dans cette folie meurtrière.

    Que disent mes frères du Nord de la Léfini à Souenké en passant par NGO, DJAMBALA GAMBOMA, BOUNDJI, OWANDO, MAKOUA, EWO, KELLE, ITOUMBI, MBOMO, OUESSO IMPFONDO, MOSSAKA et d’autres contrées du nord qui acceptent que sassou continue de massacrer nos frères du Pool sans qu’on ne les entende crier sassou arrêter votre soif de sang pour le pouvoir car vous AVIEZ DIVISER LE CONGO A JAMAIS.

    C’est aux nordistes de crier haut et fort pour faire comprendre à sassou qu’ils soutiennent que trop c’est trop. Que le Pool n’est pas le kosovo. Qu’a fait vraiment ces pauvres paysans qui ne demandent rien à sassou et qui ne font pour la plupart pas de politique.

    Bon DIEU, que sassou prenne Kolélas, Mokoko, Tsaty Mabiala, Okombi Salissa, Dzon, Anguios et tous les autres qui s’opposent à lui et les tue tous sur la place publique pour qu’il reste seul coq dans le basse cours au lieu de massacrer les gens dans le Pool pour son pouvoir usurpé.

    Qui au nord dira demain qu’il ne savait pas ce qui se déroule devant nous? Reste encore au Nord des humanistes qui peuvent dire à sassou en face qu’il faut qu’il arrête? Oui c’est aux nordistes d’être les premiers à se désolidariser de leur sassou même s’ils ne veulent pas perdre leurs privilèges qui ne sont que des choses terrestres qui resteront sur terre le jour où ils auront quitté ce monde.

  7. UNITE dit :

    UNITE dit: Arrêtez nous vos incantations . Ne trompez pas ceux dont les cœurs sont meurtris par ces morts odieuses. Nous savons que seuls comptent vos privilèges, pour lesquels vous recourrez aux pauvres populations qui aujourd’hui en paient un lourd tribu. Nous vous disons on trompe un peuple une fois, mais pas deux. Nous saurons résister aux massacres de ce criminel multirécidiviste.

  8. OYESSI dit :

    Cher UNITE,

    J’espère que ce n’est pas à moi que vous vous adressez sans me citer. Si vous estimez que ce que je dis ne sont que des incantations, libre à vous de dire ce que vous pensez. Je ne rentre pas dans un débat idiot parce que vous ne me connaissez pas.

    Des privilèges, je n’en ai cure parce que je ne suis pas un arriviste pour attendre des privilèges de je ne sais de qui. Je n’ai jamais travaillé ni dans administration ni adhéré à un Parti politique pour prétendre bénéficier d’un privilège quelconque. Arrêtons ces blagues qui ne viennent pas résoudre le problème du Pool. En attendant, tu es au frais quelque part et tu te gargarises de résister aux massacres. De qui vous vous moquez, de moi ou de ceux qui subissent le martyr en ce moment.
    Si vous étiez logique avec vous mêmes, j’aurai bien voulu que vous me dites que vous êtes avec Ntumi qui est entrain de résister et de s’opposer à sassou puisque vous estimez que le problème du Pool ne concerne que les natifs du Pool. Vous n ‘aviez pas le monopole de la pitié.

  9. M dit :

    Ne laissons pas Sassou Nguesso continuer à bombarder le Pool, à permettre à ses milliers de miliciens, mercenaires à se livrer aux génocides et cintinuer à les étendre dans les départements de la Bouenza, du Niari et de la Lékoumou et poursuivre le génocide des sudistes. « Nous devrons prendre courage, dresser une stratégie et mettre hors d’état de nuire les vraia terroristes qui sont le tyran génocidaire Sassou Nguesso et sa clique. Il faut attaquer le tyran et sa clique sur le plan judiciaire.Il faut  » unir leurs forces, pour aider le Pasteur NTUMI, qui est pour l’heure, le seul résistant capable de changer la donne dans ce pays, que Sassou et les siens ont pris en otage, en usant de la force des armes, lesquelles armes demeurent le seul moyen pour vaincre ces usurpateurs.
    Il faut soutenir le travail de Me Massengo par les photos, filmes, témoignage. La diaspora doit multiplier les initiatives en informant à fond les médias et l’opinion publique d’Europe, d’Amerique. Il faut créer une radio mobile pour informer les populations du Congo qui n’ont pas accès à l’internet. Il faut soutenir l’effort de tous les résistants contre ,des Combattants Congolais à Paris » qui mènent depuis la France une guérilla féroce contre les dirigeants politiques congolais de passage en France avec pour objectif « de leur faire sentir qu’ils ne sont pas tranquilles quand ils viennent à Paris et eouvrer à un Congo qui aura fermé le chapitre de la dictature sanguinaire de Sassou

  10. L dit :

    Sassou Nguesso et clique ; terroristes qui , depuis 7 mois laissent bombarder dans le Pool les localités maison par maison, village par village et district par district et veulent se donner un motif d’étendre le génocide dans les départements du Niari et de la Lékoumou. Ce interessent Sassou Nguesso et clique qui ordonnent les bombardements sauvages sur les civiles, laissent stationner des forces barbares se livrer au génocide, c’est la sauvegarde du pouvoir par tous les moyens. Des milliers de soldats de la garde présidentielle, des miliciens, mercenaires qui se livrent aux massacres, viols contre les paisibles populations au su la communauté internationale, sont déployés dans le Pool et en partie dans la Bouenza.Il y’a encore des gens, des médias à croire aux mensonges du Pouvoir génocidaire de Sassou Nguesso que Ntoumi et ses ex ninjas sont ceux qui sont les responsables du massacre des populations, de la destruction dans le Pool et que les forces du pouvoir illégal y sont pour protéger les populations. Comment peut-on être naïf à ce point et croire aux déclarations du pouvoir illégitime de Sassou Nguesso? Le génocidaire, Sassou Nguesso trompe, manipule le monde depuis des années. Porter le moindre crédit aux discours du pouvoir illégal, illégime de Sassou Nguesso, animés par l’instinct criminel, maniac, qualifiant de délinquants ou terroristes Ntoumi, tous les vaillants enfants du Pool qui se défendent contre les agissements des forces barbares, les escadrons de mort envoyés par Sassou Nguesso et la clique pour tuer les Laris-Bacongos est une naïveté ou une bétise absolue. Comment Ntoumi peut d’ailleurs avoir tant d’armes, d’hommes, être partout dans le Pool, la Bouenza pour donner la mort aux populations et détruire tant de localités, alors que plus de 5000 soldats, miliciens, mercenaires du pouvoir , sensés protégés les populations y sont déployés? « Ntumi est accusé de faits qui se sont déroulés dans la nuit du 4 avril 2016. Des faits ponctuels qui se sont déroulés à Brazzaville ont déclenché non pas une enquête et une opération de police mais une guerre avec des chars, des voitures blindées et des hélicoptères de combat pilotés par des mercenaires ukrainiens. La réaction du régime Sassou Nguesso, l’ homme qui se croit trés fort et intouchable, est vraiment trop disproportionnée: Elle est insensée,car une opération de police se fait sous enquête menée par des juges d’instruction et nonpar des bombardements aveugles, pendant des mois,qui inéluctablement ne peuvent que tuer sans distinction et non à capturer qui que ce soit, si le but réel n’est pas la poursuite du génocide( l « opération Mouébara » amorcé en 1998- 2003 par Sassou Nguesso) et resté jusqu’à présent impunis qui engendré l’affaire des disparues du Beach.Des milliers de Congolais anonymes ont été enlevés et mutilés depuis le 17 Octobre 2015 parce qu’ils se sont opposés à la stratégie d’installation d’une monarchie au Congo :le dernier exemple parmi 1.000 est celui d’Augustin Kalla Kalla, dont le corps a été saccagé à l’extrême et les os brisés parce qu’il a dit NON à Sassou et son clan. »Comment Sassou et son gouvernement peuvent’ils nous dire qu’ils soutiennent un dialogue inclusif d’un côté et de l’autre, encourager les enragés de la propagande et de la tuerie continuer à sévir dans une région ou résidents pleins d’enfants, des femmes et vieillards ? Comment peut-on accuser tout le monde en partant de l’opposition, l’Église catholique, en passant par la société civile d’être des ennemis du peuple clairement appelé de surcroit « des terroristes » Dans ce contexte vers quel dialogue naviguons-nous lorsque l’on sait que le double langage de ce gouvernement est établi ? « la confiscation perpétuelle du pouvoir d’Etat par un seul clan et une seule famille, dans des visées de domination absolue des autres Congolais.Pour exécuter cette idéologie, Sassou et ses adeptes entreprennent depuis 40 ans de multiplier des crimes de sang et des crimes économiques pour conserver un pouvoir usurpé. » La haine de Sassou Nguesso contre les Laris, Bacongos; les habitants, les originaires du Pool est connue publique depuis 1977 après qu’il ai assassiné le Président Ngouabi et quand il accuse les Laris- Bacongos d’avoir commis cet assassinat. L’ancien président, Alphonse Massamba-Débat; soit disant premier accusé est exécuté précipitament. Le cardinal Émile Biayenda est enterré vivant 2 jours plus tard. Des centaines d’autres cadres, personnes appartenant à la tribu Lari – Bacongos sont fusillées sous les ordres de Sassou Nguesso qui va continuer allégrement à commettre d’autres crimes contre l’humanité tel que celui des disparus du Beach. Depuis le 17 Octobre 2015 à nos jours, des centaines de Congolais ont été assassinés par les adeptes de Sassou dans leur quête extrémiste de confiscation perpétuelle d’un pouvoir usurpé. Des dizaines de leaders politiques sont soit emprisonnés ou soit en clandestinité forcée à cause de la « machine à détruire » de Mpila.Des milliers de Congolais anonymes ont été enlevés et mutilés depuis le 17 Octobre 2015 parce qu’ils se sont opposés à la stratégie d’installation d’une monarchie au Congo :le dernier exemple parmi 1.000 est celui d’Augustin Kalla Kalla, dont le corps a été saccagé à l’extrême et les os brisés parce qu’il a dit NON à Sassou et son clan. » Ce qui se passe au Congo Brazzaville depuis des années où un putschiste semi-analphabète, autoproclamé géneral de l’armée et président de la république, qui ne cesse de se maintenir par fraude au pouvoir,persiste et signe pour ses crimes impunis contre l’humanité,ne se passe nul part ailleurs qu’au Congo. Partout dans le monde, des crimes contre l’humanité, crimes de génocide et crimes de guerre, ne sont jamais restés impunis. Sassou Nguesso perpétue tous ces crimes depuis des années. Il continue à acheter le silence des grands de ce monde en optant à la strategie basée de faire passer la victime pour le coupable que certains esprits et la grande presse manipulée continuent à divulguer. Le Pool ne souffre nullement pas de la loi de terreur qu’impose Ntumi, qui n’a entre autre pas assez d’armes, ni d’hommes pour envahir toute la région du Pool et en partie de la Bouenza. Mais c’est Sassou Nguesso, le terroriste et sa clique qui sément la terreur au Congo, mènent encore une épuratiom éthnique commencée quand Ntoumi n’ était pas encore là qui sont à l’oeuvre.
    Prenons garde!

  11. François dit :

    Malgré tout, les miliciens « ninjas » restent des congolais. Au sein des groupes extrémistes il ne manque pas des gens réfléchis qui souhaitent que le dialogue ait lieu, pour mettre un terme à cette cavale forestière faite de rapine et d’exactions terroristes en tout genre.

  12. SASSOUFIT,DEGAGE dit :

    @OYESSI
    Merci pour votre premier post,merci pour cette solidarité.

  13. Massenguo Diakafouana dit :

    Au fait, ils sont où, les nommés Kolelas Bernard, Kolelas Euloge, Kolelas Parfait, Mbemba Martin, Massengue-Tiassé, Mampouya Hellot, Mvouba Isidore, Makaya Paulin, et j’en passe, … Ils sont où, tous ceux-là qui qui avaient trouvé en Lissouba Pascal un « malade-mental, un véritable danger pour la democratie au Congo, un criminel contre le Pool »… Ils ont où eux, eux tous qui ont prié matins et soirs et ont tout fait pour le retour de « l’ange Sassou Nguesso au pouvoir » ? Ils sont où? Et notre « ange » est là aussi !

  14. dgfip dit :

    Un mot de compassion dès lors qu’il est sincere est toujours le Bienvenu en ces temps où on est demuni sur le quoi faire.

    J’ai échangé ce matin avec des amis, des parents qui ont fait à titre individuel et collectif ce qu’ils pensaient juste et Bon de faire pour denoncer et arreter ce qui est et cours. Une Soeur me demandait, Yaya que pouvons nous faire d’autre que nous n’avons fait? Je suis resté scoché

    Ce que je ne lui ai pas dit, C’est que ce matin, j’ai été deposé des fleurs sur une tombe inconnue dans un cimetiere près de chez moi. Au nom des miens qui meurrent, tués par des compatriotes dont les donneurs f’ordre sont forcement pour certains des copins d’ecole primaire, de college, de lycee, où d’université à default d’avoir des liens familiaux croisés. En ce moment j’ecoute Jacques Loubelo. Ça me fait un bien fou.

    Merci @Oyessi.

  15. DAVID dit :

    @ Massenguo Diakafouana
    Merci pour cette lecture. A cette liste, il faut nommer mberi, moukoueke, tamba tamba, robert poaty pangou, etc……

    Arretons avec les constats et la l auto presentatiin des condoleances. Passons aux actes. Seuls les actes parlent au monde.
    Vos tetes d’intellectuelles, vos real politics, ou vos geopolitique ne jous amenerons nulle part. Mais les actes qui repondent a la terreur que Sassou impose aux congolais pourront chager cet etat de vie. A ce jour parler d arreter les massacres c est peut dire. A ce jour il faut se concentrer sur l effort a regarder la justice. Surtout la justice americaine car celke la ne peut pas etre influencer par Obama contrairement a celle en carton de la france.

    Mr Ouabari, voila l endroit ou il faut mettre le doigt.

  16. Le fouineur dit :

    @mr Massenguo Duakafouana

    Merci pour votre lecture.

    Il faut rajouter a votre liste Oba, Ayessa, Ndenguet, Mabilemobi, Soudan Nonault, Okoy et autres Dabira …car dans la nuit d’internet tous les chats sont Gris.

  17. OYESSI dit :

    @ SASSOUFIT,DEGAGE et dgfip,

    Ceux de nos frères qui peuvent chercher à polémiquer sur ce qui se passe dans le Pool sont des idiots. Sassou est un mal qui peut frapper partout pour son pouvoir et celui de son clan. Je ne mange pas de la sauce du nord et ce génocide qui se déroule dans le Pool m’écœure au plus haut degré. Se taire va mieux pour moi parce qu’il me manque des mots pour sincèrement l’exprimer. J’espère que tout çà s’arrêtera un jour.

  18. DAVID dit :

    @ Oyessi, Ça ne peut plus s’arreter. Pour l’amour de la justice, Sassou et ses complices ne peuvent pas avoir fait autant de mal au Congo et aux congolais et nous allons les laisser se tirer facilement ou commencer a les supplier d arreter. Je n adhere pas a cette lachete de meme que je n’adhererai pas a l’amnesie qui caracterise le congolais.

  19. David Londi dit :

    @Oyessi,

    merci frère, puisse ton appel être entendu par nos compatriotes du nord.

  20. David Londi dit :

    Le 05 novembre, les jeunes du mouvement « Ras-le-bol » organise un sit-in près du siège de l’ONU à Brazzaville.

    Cette initiative devrait être suivie et déployée dans toutes les villes du pays en synchronisé pour déborder les forces de Sassou. Sassou n’a pas assez de prisons pour enfermer tous les insurgés et n’a pas 1million de militaires, policiers et mercenaires pour surveiller 3 millions de révoltés.

    La solution à cette situation est ici. Nous ne sommes pas démunis parce que l’on n’a pas tout essayer. Cette stratégie a marché dans tous les pays dans la même situation que nous. Le peuple doit s’organiser devant une opposition incapable de donner un mot d’ordre pour des actions décisives que, pourtant, le peuple attend, un vrai leader, meneur d’hommes. Nous devons donc passer à la résistance.

  21. DEKELONDY dit :

    SUITE AU COMMUNIQUE CI-DESSUS, LE RESEAU CONGO-MFOA A ECRIT :

    « Chers amis,

    Ce qui se passe au Congo-Brazzaville n’intéresse personne. Parce que DENIS SASSOU NGUESSO EST UN TRES BON DONATEUR.

    C’est pourquoi toutes les Obédiences maçonniques, toutes tendances confondues, ferment les yeux et se bouchent les oreilles pour ne pas voir et/ou entendre ce qu’il se passe dans ce pays où un FRANC-MACON, un Enfant de la Veuve, est en train de massacrer ses compatriotes(?), les populations civiles sans défense, aucune, dans la région du Pool.

    Cet homme, nommé Denis SASSOU NGUESSO, président prétendu de la République(tte) du Congo et GRAND MAITRE (pétendu) de la GRANDE LOGE MACONNIQUE DU CONGO, est un grand criminel. Des dossiers sont contre lui à la CPI pour génocide et crimes contre l’humanité. Malgré cela, les GRANDES LOGES MACONNIQUES AFRICAINES ET OCCIDENTALES, toutes tendances confondues, FERMENT LES YEUX et BOUCHENT LEURS OREILLES devant les crimes de leur frère/partenaire. Parce que Denis SASSOU NGUESSO est un TRES BON DONATEUR et donc UN TRES BON CORRUPTEUR, corrompant allègrement toutes les obédiences maçonniques.

    Comment peut-on se regarder dans la glace? En effet, l’ARGENT EST SUPERIEUR à la vie humaine.
    Pendant ce temps, des enfants, des femmes, des hommes, des vieillards sont en train d’être massacrés à grande échelle, sans que personne ne bouge, ne lève son petit doigt et ne dise un seul mot : STOP !

    TAISEZ-VOUS, MAIS NE DITES PAS DEMAIN : « NOUS NE SAVIONS PAS ! ».
    Une chose à retenir : « LES FRANCS-MACONS TUENT, ASSASSINENT, MASSACRENT AU CONGO-BRAZZAVILLE ».
    Leur silence signe leur complicité dans ce génocide. »

  22. OYESSI dit :

    @ Non David, quand je dis que j’espère que çà s’arrêtera un jour, je ne les supplie pas et n’adhère pas à ce que tu crois être une amnésie des congolais, tu l’es autant que nous.

    çà s’arrêtera un jour de force ou de gré, par la mort de sassou, son départ en exil ou encore par son emprisonnement. Que le seigneur n’arrête pas son parcours sur terre pour qu’il ne s’en tire pas à bon compte. C’est ce que je voulais dire mais ne suis pas aller au bout de ma phrase.

  23. VAL DE NANTES SASSOU CRIMINEL infatué d'une animalité hors norme . dit :

    Au départ , ce fut un conglomérat des régions , donc de tribus , pour faire mordre la poussière à SASSOU .Au final c’est le POOL , qui paie les pots cassés .Le crimineL revient toujours sur le lieu de son crime .LE VOYOU D’OYOBEEK n ‘y a pas dérogé .
    IL n’y a de BONS cadavres que ceux du pool …
    Cette tuerie de masse répond , à un nouveau plan cynique d’exterminations des Laris kongos .
    CHEZ le connard d’OYOBEEK , le hasard n’existe pas .IL cale ses tueries au moment d’inadvertance internationale et surtout d’étourderie française .Car ,Hollande président de la république française , n’en est plus , il s’est pendu tout seul , sur son confessionnel lyrique .
    Les regards internationaux sont davantage tournés , vers les élections présidentielles américaines et françaises , et les dictateurs exotiques en profitent , pour nettoyer leurs écuries d’Augias ..
    SASSOU a installé tout le pays dans un cycle de violence indomptable , seules les mouches trouvent grâce à leurs yeux .
    La perspective de perdre le pouvoir , les insupporte , les intranquillise au point de piétiner les valeurs humaines , les plus élémentaires …..
    Le prochain président , aura la lourde mission de pacifier le pays , pour lui éviter le syndrome rwandais .Ce dont je doute , au vu des témoignages qui nous viennent de l’enfer du pool.

  24. Okombi Biayenda dit :

    On pose la question que disent les gens d’Owando aussi? Non soyons un peu sérieux. Qu ‘on ne se laisse pas porter par les sentiments ou l’émotion. Nous les gens d’Owando nous ne sommes jamais d’accord avec la violence exercée par Mr Sassou Nguesso et tous ceux qui l’ont toujours accompagner dans cette folie barbare. En ce qui concerne la violence dans le Pool, les gens d’Owando condamnent avec fermété comme par le passé le régime de terreur de Sassou Nguesso sur les populations civiles. Mais ils sont quand en droit aussi de rappeler que lorsque Sassou Nguesso avait utilisé en 1987, l’armée nationale et les engins lourds pour bombarder la ville d’Owando et les villages environnant lors de l’affaire Anga, qui au Congo avait lever son petit doigt pour condamner cette folie. Les images que nous voyons aujourd’hui, sur les maisons brulées et personnes assassinées et brulées, nos mamans, soeurs violées, des pères s’accouplant avec leurs filles et mères avec leurs fils, nos parents ont vécus ces horreurs sassounguessoniques. Avez vous oublié que Sassou Nguesso dans sa soif du sang humain avait fait opérer la soeur du Capitiane Anga, maman Thérese Okouli par plus de deux fois à la recherche des pouvoirs secrets de son frère en fuite? Et le groupe de medecins commis pour commettre ces atrocités étaient du Pool? Curieusement, le chef de cette bande de criminels était un fils du Pool, l’actuel général Konta Prospere, alors colonel. Pourquoi le général Konta le courageux qui est parti assassiné Anga dans les forêts d’Owando ne peut pas aller défendre les enfants du Pool pris en otage aujourd’hui par l’ormeta Sassou Nguesso Ntoumi? Il faut le dire, autant que Sassou Nguesso est responsable de ces crimes, toutes les personnes qui travaillent avec lui, et toutes les personnalités du Sud Congo sont responsables de ces crimes contre l’humanité. Donc évitons l’amalgame. Sassou Nguesso exerce sa violence sur tout le monde indistinctement et pour cela et lui et tous ceux qui le soutiennent activement ou non sont responsables de ces crimes contre l’humanité:

  25. UNITE dit :

    UNITE dit ; L e problème du pool est trop grave pour que nous nous lancions dans des polémiques inutiles. Face à un multirécidiviste, l’heure n’est plus aux constats de ses génocides, mais beaucoup plus aux actes pour que Sassou et ses complices soient traduits devant la CPI ou devant des tribunaux compétents dans ces cas d’espèce. Ces populations à qui les politiques ont recours pour leurs campagnes électorales doivent être défendues par eux. Ne pas le faire en pensant à ses privilèges est indigne, c’est la raison pour laquelle, nous le dénonçons. Nous disons de nouveau que nous attendons des actes devant les tribunaux et des résultats qui doivent être les poursuites de Sassou et ses complices. Ce sont ses hélicoptères qui bombardent les civils, ce sont ses canons qui tuent vieillards, femmes et enfants.Brûler des villages ne mérite plus des simples constats, mais plutôt des actes de tous ceux que se révoltent face à ses atrocités

  26. OYESSI dit :

    @ David Londi, je sais que c’est ton éducation qui te demande de me remercier. Mais comment peut on rester silencieux devant un tel banditisme d’état orchestré par un seul individu le nommé sassou, du reste moitié congolais sans que les siens en l’occurrence mes frères du nord ne disent mot et taisent en bon complices pour sauvegarder leur position d’homme de pouvoir.

    Comment peut on rester aussi insensible et ne rien dire quand on assassine, brûle, viole tout dans le Pool à quelques mètres de Brazzaville et les gens dansent, boivent, rigolent dans les quartiers nord comme si ceci se passe à un millier de kms.

    Ou sont les intellectuels du nord Congo, où sont les hommes politiques du nord Congo? OBENGA, LEFOUOBA, DZON, PROFESSEURS MOYIKOI, MOYEN et tant d’autres, ce sont nos parents, ce sont les parents de nos promotionnaires qui sont massacrés tous les jours par sassou et vous vous taisez? Après vous direz que vous ne saviez pas?

    Comment allez vous regarder vos amis du Pool après ce génocide perpétué par un président du nord que vous soutenez car vous ne dites rien donc vous êtes d’accord avec lui. En tout cas,je ne vous laisserai pas tranquille et parmi vous, il y en a qui ont reçu mes mails dans leur boîte et si vous voulez me dénoncer à votre DGST, allez y car vous savez le langage que je vous tiens toujours en temps normal. Si vous me lisez, vous savez qui écrit. Sassou a trop tué, un de plus ne change rien.

  27. David Londi dit :

    @Oyessi,

    nous avons souvent échangé sur ce site. Tout au long de ces confrontations nous nous sommes enrichis mutuellement. De nos contradictions sont sorties des consensus qui nous ont permis d’avancer vers le coeur du combat que nous livrons contre le petit dictateur de Brazzaville. Ta critique a toujours été dans le sens de positiver le débat et de lui apporter le petit détail qui éclaire tout. J’apprécie.

  28. OYESSI dit :

    @ UNITE, voyez vous quand je vous dis de ne pas aller dans tous les sens par rapport à ce qui se passe dans le Pool parce que c’est trop grave, vous faites semblant de ne pas prendre cela en considération.
    Dans mon tout premier post sur ce site quand vous mettez en doute ma bonne foi, je vous avais dit que sassou est seul notre objectif nonobstant nos différences.

    Ceux qui ne le comprennent pas finissent par faire réagir des gens comme Okombi Biayenda qui a vécu aussi des évènements douloureux d’Owando du fait du même sassou. Évitons donc de réveiller des vieux démons et ne tournons pas les couteaux dans les plaies parfois encore béantes mais concentrons nous sur sassou qui est notre mal à nous tous.

    A mes frères du nord, même si sassou nous a fait subir par Owando interposé des souffrances qui nous sont encore vivantes, soyons solidaires de nos frères du Pool qui souffrent en ce moment et ne tombons pas dans la provocation parfois inutile de ceux qui croient qu’ils ont le monopole de l’émotion ou la pitié.

  29. UNITE dit :

    UNITE dit: Oyessi, quel est votre problème? Pourquoi vouloir parler d’une personne que vous ne connaissez pas? Allez dans tous les sens veut dire quoi? Êtes vous un politique pour que mes propos vous concerne? C’est au nom de l’IDC FROCAD que ce post est en ligne. En quoi s’adresser à ces politiques qui sont incapables de défendre ces pauvres populations vous concerne? Face à un multirécidiviste, ce ne sont pas les condoléances, ou les constats qui feront que Sassou qui a toujours assassiné arrêtera ces crimes. Je vous redis que je ne me suis pas adressé à vous, mais aux politiques qui se disent être de l’opposition. De grâce évitez moi cette polémique que vous voulez instaurer , elle n’en vaut pas la peine.

  30. kamoungué dit :

    Firmin AYESSA directeur de cabinet et beau-père de 8% lunché par des enfants à Makoua. ces derniers l’ont demandé de ne pas venir à une veillée o% le véritable concerné est en prison. en effet, on a interdit toute danse pour raison malgré ta présence c’est celle du Gl J3M que nous attendant , ce député n’a plus aura chez lui car des enfants viennent lui demandé s’il n’y a plus de place en prison pour eux. Ayessa croyais défié J3M dans son village mais il a eu pour son compte depuis qu’il est né voici sa deuxième désolation après celle d’être un enfant à deux pères. ON a dit au ministre d’oyoland qu’ il n’a qu’à vivre à OYO. tout cela à l’occasion d’une veillée au village OTALA à 22km axe Makoua- Ouesso RN2

    Désormais il est interdit toute manifestation traditionnelle genre danse en présence des hommes de sassou satan jusqu’au moment ou la vérité sur le complot ayessa-bouka-nkondo- yandza- kama-niamayoua-okemba sera rendu.

    info sur les états de santé et moral de chacun prochainement

  31. VAL DE NANTES dit :

    @ MON GRD OYESSI , le monopole du pardon est une culture , et non est une posture circonstanciée .
    J’ose espérer que votre élan à la EMILE ZOLA sera compris de nos compatriotes , rétifs à l’idée du partage de pouvoir …..

  32. DAVID dit :

    @ Oyessi, nerci pour la precision. Je craignais que certains de nos cerveaux s’engouffrent dans une piece qui ne nous a jamais conduit des lendemains meilleurs.

    Non, je peux etre congolais et ne pas etre caracteriellement amnesique aux crimes de Sassou. Et il revient a tout citoyen congolais de se reconnaitre dans la pathologie ou pas. Les autres se cachent surement derriere le pardon et le lavement des mains.

    @ Londi, cette idee de se constituer prisoniers de masse est bonne. Je l’ai organisee a Cotonou au Benin en 1999 lorsqu’a la demande de Sassou, Kerekou a procede a l’arrestation des refugiés congolais en vue de nous livrer au broyeur Mouebara. Nous sommes tous partis a la prison et le deal etait mort a la naissance. Mais dans le cas du Congo actuellement, tout cela a ete savemment spolié par Kolelas et Tsaty Mabiala.
    Armons Ntumi et ses hommes. Je ne sais pas pourquoi nous avons honte d envisager cela. C est la seule chose qui fait reflechir sassou. Autrement, garantissons les sots pour nos larmes.
    S’il y a juste equilibre de la terreur a brazzaville ( prochainement appelee Congo City), vous verrez que sassou s’enfuira. Les mercenaires qu’il ramasse ne sont pas au Congo pour mourir. Ils y somt pour l argent contre les morts dont ils sont la cause. Sassou sait que ses propres chasseurs de sangliers ne pourront jamais faire le poids.

  33. OYESSI dit :

    @ UNITE dit :
    01/11/2016 à 15:09
     » Arrêtez nous vos incantations . Ne trompez pas ceux dont les cœurs sont meurtris par ces morts odieuses.

    Quand vous postez ce qui est dessus cité tout juste après mon post, vous vous adressez à quels politiciens qui font des incantations et trompent ceux qui ont les cœurs meurtris. Vous ne les aviez pas cités et vous ne vous adressez pas à eux sinon à moi qui disait:

    « Faut-il pleurer devant une telle horreur? Mon Dieu qui arrêtera sassou dans cette folie meurtrière ».

    Moi, non plus je n’ai pas de problèmes avec vous et je n’ai pas de problèmes, sauf que si l’on veut contredire quelqu’un on le cite et vous débattez jusqu’à vous mettre d’accord ou pas mais on ne se cache pas derrière des généralités quand on parle des milliers de morts que tue sassou. Moi non plus je n’aime pas de polémique qui n’apporte rien au débat. Merci

  34. Hallo hallo dit :

    Ya t-il encore un intérêt de prôner l’unité nationale? Peut on encore parler du vivre ensemble? Quel est le sens de la démarche de 8%? Rayer le sud ou diviser le congo?

  35. Bulukutu dit :

    C’est une insulte de parler d’union nationale en ces temps ténébreux pour le Pool et le Sud du Congo.

  36. VAL DE NANTES dit :

    @HALLO , Sassou , de par ces folies meurtrières ,avait déjà répondu à ta lancinante question .
    IL ne fait pas mystère de son intention de sabrer le CONGO ;;;
    Les congolais , comme toujours ,renâclent à accepter l’évidence , en s’enfumant des idéologies superficielles sur l’impossibilité de vivre ensemble .
    Le courage des mots , précède celui des actions , pour le cas du CONGO , on en est loin , ni l’un ni l’autre n’y figurent .
    On est admirateur passif des actes de folie , de cet assassin venu d’OYOBEEK depuis 40 ans.ON y a pris goût ;;;;
    Incapable , d’accidentaliser cette cohabitation ethnique ,pour oser poser la question existentielle du mieux vivre ensemble .
    Les mbochis sont ils solubles dans la république ??????.
    Voilà la question nationale sur laquelle tous les congolais épris de paix ,doivent pouvoir travailler
    ;Le CONGO brazza avait il fait un accident d’avoir en son sein ce peuple barbare .?
    Voilà , l’occasion pour ceux qui n’ont pas encore soutenu des thèses , de se rattraper .Des thèses on en a , mais des thèses appliquées à la barbarie de cette tribu perdue , on en cherche .
    Surtout , en ce net moment .
    Vous avez là , deux questions qui peuvent FAIRE l’objet des thèses doctorales .Le jury en sera le peuple congolais .

  37. N'GABARU dit :

    Nous avons affaire à des barbares formatés par une culture ancestrale de ruse, de fétichisme et de sacrifices humains couplés à la paresse, au goût du sang…

    De Brazza comme PONEL font la différence, au XIXe siècle, entre ceux qui ont l’aptitude à gagner leur vie par l’effort et les sociétés lignagères, vivant de la chasse et la cueillette et de l’agression des voisins.

    De Brazza par exemple rapporte ceci dans ses comptes rendus :

    « Les Batékés du haut Alima ont commencé à devenir nos pagayeurs, et à l’ouest de Brazzaville les Ballalis, en attendant de devenir nos porteurs, nous fournissent plus de travailleurs qu’on n’en saurait utiliser.

    Dans le haut Congo, enfin, chez les peuplades encore barbares, notre action est trop récente pour avoir pu produire de semblables résultats; je ne doute pas, toutefois, que nous ne les obtenions par la patience. Les immolations humaines, qui sont dans les coutumes de ces peuples, deviennent moins fréquentes. Si nous avions voulu moraliser par la force, nous n’aurions pas obtenu ce commencement de progrès, qui nous a dédommagés de lents et pacifiques efforts. »

    BOUKLOTON.- Imprimeries réunies, A, me Mignon, 9, Porie.

    Et, aujourd’hui, ces mêmes peuplades, toujours barbares du haut Congo, que nous devons faire rentrer dans l’histoire pour vivre en paix, récidivent avec les immolations humaines sous diverses formes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.