INTERVIEW DE JUSTIN BALONGA : Génocide de Sassou dans le Pool ; Alerte aux faux opposants ; Assises Nationales du Congo ; refondation de la résistance…

Justin BALONGA est un intellectuel et activiste de la diaspora Congo-Brazzavilloise. Il accuse Sassou-NGuesso d’épuration ethnique dans le département du Pool. Il exhorte les Congolais à se détourner des transfuges du pouvoir de Sassou, et appelle les Congolais à poursuive la lutte de libération.

Diffusé le 03 novembre 2016, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Interview. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à INTERVIEW DE JUSTIN BALONGA : Génocide de Sassou dans le Pool ; Alerte aux faux opposants ; Assises Nationales du Congo ; refondation de la résistance…

  1. KOO' NGOH dit :

    OK… OK… On vous a bien entendu au Congo grâce aux moyens de communications que vous avez mis là-bas pour que les congolais dans tout le pays puisse toujours vous suivre… OK… OK… Tout est bien arrivé comme d’habitude dans les oreilles des congolais…
    Sincèrement, vous êtes a plaindre vous autres des Assises…
    Tout simplement dégoûtant !

    KOO’ NGOH

  2. Okouya dit :

    Les rumeurs sont portées par ceux qui HAISSENT
    Reparties par des IMBECILES
    Acceptées par des IDIOTS

    A chacun de choisir son camp

  3. URGENT dit :

    LE PORT MARITIME DE POINTE NOIRE AU BORD DU NAUFRAGE.
    Arlette info: Michel Roussin, l’un des donneurs d’ordre francafrique de Sassou quitte son allié au Congo Brazzaville, le sulfureux affairiste francafrique Bolloré (source: lettre du continent). Rien n’a va plus au Port de Noire ou plutôt dans la propriété privé de Bolloré, le torchon brule entre allié de la destruction du Congo Brazzaville. A suivre…

  4. David Londi dit :

    Merci pour cette intervention qui remet les choses en perspective. Il faudrait bien comprendre que nous sommes dans une synergie d’actions entre les diasporas et les résistants au pays. les champs d’intervention ne poorront se recouvrir que si et seulement si des passerelles fiables sont établies. Ici réside la difficulté qu’il va falloir résoudre au plus vite.

    Je comprends certaines réactions de nos compatriotes qui accusent les diasporas de ne pas agir concrètement. C’est normal parce qu’il est difficile de vivre au quotidien des situations de souffrance, de frustration et d’impuissance face aux scènes qui se déroulent sous vos yeux.

    Les diasporas sont en train de s’organiser en une structure centrale qui va unifier les stratégies à mettre en place, dixit Balonga. Nos compatriotes au pays doivent aussi s’organiser bien que ceci soit plus difficile. Il est crucial d’aller dans ce sens pour l’efficacité de l’action. Il faut arriver à fédérer les mécontents du système (salairiés sans salaire, étudiants sans bourse, retraités sans pension, etc.). Je reviens à mon cheval de bataille, construire de petites cellules actives sur toute l’étendue du territoire. Pas besoin d’être nombreux, il y a eu 2 à 3% de résistants en France contre les occupants nazis. Il y a des embryons de strucures mis en place pour surveiller les élections présidentielles. Que sont-elles devenues ? Pourquoi ne pas les réactiver ? Centraliser, ces cellules dégageront un porte-parole qui sera en relation directe avec la structure centrale des diasporas.

    Il est évident, comme l’a souligné Justin Balonga, que sans une organisation capable de créer une synergie entre les deux parties combattantes. Ceci va aussi améliorer la communication et la programmation des actions communes.

    Le Congo n’est ni le premier ni le seul pays à connaître une situation de dictature ou d’occupation. Des stratégies et réflexions ont été développées et mises à disposition des citoyens confrontés à ce genre de problématique. ne réinventons pas la roue. Quand le pays est quadrillé par des groupes organisés, la stratégie d’insurrection populaire est plus facile à mettre en place. C’est l’un des principaux messages de Balonga. Les combattants sur place sont orphelins des leaders, des meneurs capables de donner des mots d’ordre clairs de mobilisation. Décapités, ils ne peuvent agir efficacement. Cette prise de conscience de révolte ou d’insurrection doit couvrir toute l’étendue du pays. C’est la raison pour laquelle, les divisions ne peuvent pas être souhaitables. A défaut de l’unité faisons l’union pour relever le défi que le petit dictateur de Brazzaville nous a lancé.

    Une autre vérité, devant une dictature il n’y a pas d’opposition, seule la résistance peut en arriver à bout. Résister c’est refuser de dialoguer, de coopérer ou de se fondre dans des structures scélérates et illégales. Nous sommes pas sur le même référentiel avec le dictateur donc il n’y a pas d’intersection possible. Sassou doit dégager !

  5. DOMINIQUE MAF dit :

    KIE KIE KIE KIE KIE KIE KIE LES POLITICIENS DE PARIS
    BEAUCOUP DE FRANÇAIS SAN ETRE DANS LA REALITÉ DES FAITS. INCAPABLE DE REPONDRE AUX QUESTIONS DE FOND, TOUJOURS EN SURFACE KIE KIE KIE KIE KIE KIE KIE C’EST MALHEUREUX……. LES KOLELAS SONT SUR LE TERRAIN, VOUS LEUR DEVEZ DU RESPECT. PAR EXEMPLE CELLE QUI FAIT LA DECLARATION CI-DESSOUS EST À PARIS, QU’AVEZ VOUS FAIT SUITE À CELA…
    https://youtu.be/a2nFbciKPZs

  6. Anonyme dit :

    David Londi à 100% nous indique la ligne à tenir. Arrêtons de pleurer et de nous trouver des excuses à notre inaction.

  7. VAL DE NANTES , SASSOU L'INNOCENT DRIBBLEUR DU CONGO , ongagnia excellent politique du congo dit :

    Maintenant qu’ADELAIDE MOUGANI sait que ce sont les miliciens de SASSOU qui assassinent ces parents .
    On attend sa réaction . Elle a eu des témoignes des gens de son village , près de MINDOULI ;On espère qu’il va en référer à son mentor .
    Le mensonge va plus vite que la vérité ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;
    Nous attendons les témoignages des familles dont les parents ont été assassinés par NTUMI .
    La vérité emprunte le plus souvent les escaliers , à contrario du mensonge qui préfère l’escalator;
    Qui a tué MARIEN NGOUABI ,???
    C’est ONTSOU
    C’est MOTANDO
    C’est KIKADIDI
    Tous morts , pour un même crime .
    SASSOU toujours innocent , mais toujours président de la république sans tâche .
    Qui a tué ANGA ,,,,????
    C’est KONTA ……..SASSOU innocent .
    Qui a tué le CARDINAL BIAYENDA ;,,,?
    C’est une bande des lascars tribalistes ;;;SASSOU innocent .
    Qui a tué les vrais innocents de la mort de NGOUABI ex ;;DOUDI NGANGA , KIANGUILA ; MIZERE etc ,,,, c’est la justice tribaliste congolaise ,,, SASSOU INNOCENT ;
    Mais président de la république .
    Qui tue dans le POOL ????? C’est NTUMI . SASSOU INNOCENT ;
    Mais SASSOU président de la république .
    Alors , si ça , ce n’est pas une baraka , trouvez nous un autre nom .
    EH OUI MOUEBARA , LOGOGNIA ……Tu aurais pu appeler ton fils INNOCENT .

Laisser un commentaire