INTERVIEW DE BENJAMIN MOUTSILA : Pasteur Ntumi cheval de Troie de Sassou dans le Pool ; Nettoyage ethnique des sudistes ; Corruption des politiques ; Eglise catholique et le dictateur de Brazzaville…

Benjamin MOUTSILA est le délégué général de la Fédération des Congolais de la Diaspora.

Il affirme que Sassou-NGuesso est le principal responsable du génocide commencé le 6 avril 2016 dans la région du Pool, avec  le pasteur NTumi comme cheval de Troie.

Fervent catholique, il défend sa chapelle, mais reconnait que plusieurs membres du clergé foulent aux pieds les doctrines de l’Eglise de Rome.

Diffusé le 26 novembre 2016, par www.congo-liberty.com

Congo-Brazzaville : répression dans le Pool. A qui profite le crime ?

Ce contenu a été publié dans Interview. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

21 réponses à INTERVIEW DE BENJAMIN MOUTSILA : Pasteur Ntumi cheval de Troie de Sassou dans le Pool ; Nettoyage ethnique des sudistes ; Corruption des politiques ; Eglise catholique et le dictateur de Brazzaville…

  1. S. NKALA dit :

    Je partage des doutes sur le personnage de Ntumi pour bien connaitre les victimes des exactions de ses hommes dans le Pool lors de la guerre de 1997-1999…

    Dans les événements actuels, la responsabilité est à rechercher auprès de ceux qui veulent détourner l’attention l’attention de la communauté congolaise du Nord et de l’opinion internationale sur le passage en force pour la conservation du pouvoir.

    Mais, ce qui a retenu mon attention dans l’interview, ce sont quelques légèretés bien relevées par notre cher frère Mingwa au sujet de l’Eglise.

    L’Eglise, depuis l’époque coloniale a joué un rôle prépondérant dans le processus de construction du fait scolaire, mais aussi dans le domaine de la santé.

    Dans le cas du Congo, ce processus a été stoppé par la période d’orientation marxiste léniniste.

    Le mérite de cette tradition de l’église, faisant partie intégrante du processus de pénétration coloniale, ne saurait être attribué aux évêques du Congo, ni à la fameuse association dont le président nous a étonné par son article peu convaincant.

    Ce qui est choquant dans l’interview, c’est la confusion des termes miséricorde et pardon, quand il parle de s’aimer les uns les autres et de demander pardon dans la perspective d’un dialogue.

    Pardonner, c’est croire en la capacité de tout être humain de choisir entre le bien et le mal, en espérant un changement d’attitude et une ouverture de l’esprit à des actions constructives..

    Cette croyance ne peut nous empêcher de faire appel à notre connaissance sociologique pour analyser la propension des hommes, pris dans des environnements culturels quelquefois rétrogrades, à abandonner leurs vieilles pratiques, au profit d’une vie harmonieuse dans une société multiethnique.

    Concernant le miséricorde, un prêtre aimait relever les deux expressions contenus dans ce mot : « misère et corde ».

    Il décrivait la misère comme un état interpellant notre conscience et notre cœur, dans un processus appelé miséricorde.

    Dans le même état d’esprit, le Pape François écrivait :

    « J’ai un grand désir que le peuple chrétien réfléchisse durant le Jubilé sur les œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles. Ce sera une façon de réveiller notre conscience souvent endormie face au drame de la pauvreté́, et de pénétrer toujours davantage le cœur de l’Evangile, où les pauvres sont les destinataires privilégiés de la miséricorde divine »

    Ces deux références nous amènent à souligner que les hommes qui ont vocation à être aux cotés des pauvres, des plus fragiles ne peuvent se limiter à des postures de complaisance, face à un pouvoir qui tue à ciel ouvert.

    Ces hommes d’église devraient contribuer à faire entendre la voix des plus faibles, plutôt que de réciter béatement des textes hérités des sociétés qui ont leur histoire, et qui ont eu à faire évoluer leur institution en rapport avec leur environnement.

    Notre société est à un stade nécessitant l’identification des facteurs déclencheurs des faits de violences et de trouver des solutions de long terme.

    Mais, l’urgence est surtout la dénonciation de façon plus prononcée, des pratiques rétrogrades d’un régime qui excelle dans la barbarie, sous les ordres de ceux ui on le privilège de faire bénir des grottes.
    .
    Sur ce point, je regrette qu’un homme qui se dit catholique puisse assimiler l’histoire des grottes ou de la présence des mafieux italiens aux cultes, à des personnes qui sont poursuivies pour crimes contre l’humanité et qui exercent le répression au quotidien.

    Sauf erreur de ma par, je ne pense pas que l’on puisse assimiler la dictature de Mussolini aux pratiques de la mafia Italienne.

    L’église doit être en mesure de répondre aux défis de son époque.

    Autrement, elle n’est aucune utilité, si ce n’est pour servir de véhicule d’une culture en inadéquation avec les enjeux des sociétés africaines en général, ou congolaise en particulier.

    Mais, je dois connaitre qu’il y a quelques chrétiens ou évêques dans le monde jouant un rôle actif en Afrique et bien au delà; ce que est loin d’être le cas au Congo.

  2. Loko Balossa dit :

    Cher Benjamin Moutsila , ton analyse est très proche de celle d’Anatole Milandou ou encore de Parfait kolélas . Or le comportement de Milandou Anatole pose un gros problème ! ce dernier est monseigneur depuis bientôt 30 ans et probablement ne sera pas cardinal . Parfait kolélas est le premier qui reconnait la réélection de Sassou sur RFI . Cher Benjamin ces deux personnages dont tu es proche sont en réalité deux escrocs ! J’ai lontgtemps discuté avec les deux, pour eux le problème du pool c’est Ntoumi . ce dernier est pourchassé depuis le 4 Avril , il vit en forêt , il possède ni hélicoptères encore moins des armes lourdes . C’est Sassou qui veut traumatisé une fois pour toute la population du pool , pour bien asseoir sa dynastie , car il le dit clairement a son entourage après moi c’est christel son petit Zaïrois de fils . Cher Benjamin le pool n’appartient pas qu’aux Laris , kongos, Soundis , HANGALAS ,les gens de Mindouli ou MISSAFOU je cite JULIEN BOUKAMBOU OU Mpassi Moumba il y’a aussi des tékés comme Jean MALONGA qui est originaire de Kindamba ou Maître Mbemba qui est de Kintélé qui peuvent aussi parlé nom du pool .Ntoumi est un résistant de la liberté point final .

  3. Anonyme dit :

    Milandou Anatole monseigneur depuis bientôt 30 ans ??? et pas un seul mot sur les horreurs perpétrés par son mécène sassou.

  4. Uhem mesut dit :

    Hypocrisie et fourberies. Deux termes qui caractérisent parfaitement l’église catholique du Congo.

  5. Franchement, vous décevez. Comment jusqu’au 21ème siècle vous n’avez pas compris le rôle premier d’une église?

    Jesus a créé son mouvement, aujourd’hui appelé le Christianisme, pour libérer son peuple, juif, contre l’oppresseur romain allié aux politiciens juifs appelés Pharisiens et Esseniens, dans une moindre mesure. Mahomet a eu la même approche que Jesus pour unir les arabes qui étaient en proie à des guerres interminables.

    Brief, les trois réligions monothéistes, à leur départ, ont eu pour mission d’émanciper leurs ouailles de l’oppression. C’est cette dimension révolutionnaire qui explique la théologie de la libération au sein du Christianisme et que l’on a vu en oeuvre en Amérique Latine à partir des années 70 et aux USA.

    Ceci est pour dire que crier sur tous les toits que la mission de l’église est de prêcher l’hypocrisie comme le fait si bien le clergé congolais est faux. Dieu merci que l’église de la RDC a bien compris le rôle historique du Christianisme dans la libération des peuples opprimés.

  6. David Londi dit :

    Il est temps que l’Eglise du Congo comprenne la problématique posée par la « théologie de la libération », née en 1968 en Amérique latine, qui affirmait déjà « Nous sommes au seuil d’une époque nouvelle de l’histoire de notre continent, époque clé du désir ardent d’émancipation totale, de la libération de toutes espèces de servitude » parce que tous les peuples de continent étaient sous l’emprise des Dictateurs sanglants et féroces. Par cette affirmation cette Eglise prenait ses responsabilités et se rangeait définitivement du côté des peuples.

    Que dit la « théologie de la libération »?

    Prenant sa source dans une expérience de contemplation, de compassion, d’indignation et d’engagement aux côtés des plus pauvres, la théologie de la libération offre une réponse spécifique à toutes les communautés opprimées : «La théologie de la libération dit aux pauvres que la situation qu’ils vivent actuellement n’est pas voulue par Dieu», dira Gustavo Gutiérrez, le Fondateur de cette thèse en 1968.

    Elle repose sur la prise de conscience que les pauvres attendent un libération réelle et qu’il est vain de parler du Christ et du salut qu’il apporte si ce salut n’est pas immédiat. Le critère le plus précis de l’authenticité évangélique est donc la lutte contre la pauvreté. « La création d’une société juste et fraternelle est le salut des êtres humains, si par salut nous entendons le passage du moins humain au plus humain. On ne peut pas être chrétien aujourd’hui sans un engagement de libération » Gustavo Gutierrez

    Pourquoi a t-elle eu un tel impact?

    Parce que face à l’immense écart entre riches et pauvres, elle plaçait l’homme américain au centre de sa réflexion, non pas un homme abstrait mais un homme engagé dans sa propre histoire et acteur de sa libération.

    L’Eglise au Congo est l’une des forces constituées qui peut valablement et efficacement mobiliser les fidèles contre tant d’injustices, d’humiliations et de morts. Face à un génocide aussi révoltant qui se déroule à quelques kilomètres de Brazzaville, dans la zone qui a vu la naissance des premières communautés chrétiennes (Linzolo), le séminaire de Mbamou dont les images d’un haut-lieu intellectuel et religieux, fierté du Congo, des bâtiments majestueux dans lesquels j’ai appris l’essentiel de ce que je suis, d’ailleurs avec Mbampé (Mgr Milandou) comme prof, disparaissant sous les herbes folles d’une nature qui reprend ses droits, m’ont brisé le coeur. Beaucoup de ceux qui sont à la tête de cette Eglise congolaise y sont passés. Comment peuvent-ils observer cette scène d’un peuple, d’une région que l’on tue dans l’indifférence la plus totale ? N’ont-ils pas compris ce que l’Eglise d’Amérique latine avait su identifier ? Incroyable !

    Quant à Ntumi, l’alternative c’est la résignation, quartier libre à l’assassinat gratuit, au génocide. Que toutes celles ou tous ceux qui s’acharnent à le ramener à son passé de collabo commencent par entreprendre des actions capables d’arrêter ce fou. Nous sommes dans un désert d’initiatives et nous passons notre temps à critiquer ceux qui osent mouiller la chemise.

    Quant au dialogue au Congo, je suis de ceux qui pensent que l’on ne discute pas avec un Dictateur parce qu’il y a des valeurs fondamentales de la démocratie que l’on ne peut négocier (la Liberté d’expression, la liberté religieuse, la liberté de choix et le droit au bonheur,). Et puis, Sassou n’a pas commis tous ces crimes pour laisser le pouvoir or pour moi, il doit partir, lui et tout son clan !

  7. antonella dos santos dit :

    l’eglise n’a fait que dire a ntumi a quoi peut servir cet autre dialogue des l’instant ou le tout premier signé en 1998 a mindouli s’etait solde par une execution a la chevrotine de dix eveques tous tues par les ninjas du mcddi .l’eglise pleure en silence ses freres tues il y a 18 ans de cela que cest passe vite par les ninajs du mcddi (promotion 1998).elle ne voit pas linteret d’en signer un troisieme.le deuxieme dialogue avait fait de lui un delegue minsiteriel.nul n’en parle.l’eglise pleure son frere le pere guth tue dans le pool par un autre milicien du mcddi de la promotion ninja 2002.l’eglise catholique se pose des questions.ce mouvement ninja finira t il un jour?

    pour les evenements du 04 avril 2016 l’eglise catholique ne pointe aucun doigt accusateur sur frederic bitsangou.l’eglise pointe un doigt accusateur sur les laris vivant en france qui ont besoin de f bitsangou pour acceder aux postes ministeriels. l’eglise dit NON

    l’eglise dit aux lari que l’election est ouverte plurielle et democratique.mgr nkombo disait un jour que lon ne pouvait laver le visage avec un seul doigt.le pool et bzv ne font que 30% de la population.en 1992 b kolelas n’avait eu que 20% et 17% pour denis sassou ng contre 35% pour p lissouba.en realite selon l’eglise catholique mr kolelas ne meritait pas un deuxieme tour.

    l’eglise catholique est convaincue du fait que p lissouba avait remporte l’election presienteille de juillet 1992. mr milongo lari aussi navait eu que 10% . au deuxieme tour 20 + 10 + 5 de j p t tchicaya cela faisait bien un total de 35% pour mr b kolelas.helas le pool avait crie a la tricherie et avait prit les armes.leglise catholique que le pool ne doit pas resoudre ses pbs par les armes.

    leglise catholique reconnait que le pool court derreire le pouvoir depuis 1968 soit 48 ans de footing politique.oui c’est epuisant et traumatisant.le pool est fatigue et traumatise.au point ou il en veut a tt le monde.ngouabi mauvais yombhy mmais l’eglise dit que le pouvoir se merite.le seul pool ne peut pas faire de vs un chef d’etat.

    en 2016 cetait le tour de guy fils de dieu.leglise catholique dit que seul dieu est Dieu.kolelas b netait pas dieu.guy ne l’est pas.guy n’est pas un dieu.prefere des seuls lari il n’a eu que 15%.docn il ne meritait pas le deuxieme tour pour l’eglise catholique ce score reflete bien la sociologie nationale.

    pour conclure l’eglise catholique demande aux laris de foutre la paix a f bitsangou.vs avez besoin de lui pour faire craquer les nerfs de sassou ng afin qui il vous offre des postes ministeriels pra le truchement d’un dialogue. l’episcopat congolais dit NON.

    l’eglise catholique felicite denis sassou ng et le gouvernement chinois pour la remise d’un batiment universitaire flambant neuf.l’eglise catholique les recents laureats de luniv marien ngouabi au dernier concours d’agregation au cames.

    leglise catholique demande a bitsangou de se detacher des laris de se desolidariser d’eux car ils l’utilisent a des fins cruelles.ils n’accedent au pouvoir qu a la suite dune conf nat d’un dialogue pour etre qui ministre qui conseiller de la rep qui ceci qui cela l’eglise dit STOP.

    ce nest pas frederic bitsangou qui a conseille a guy b p kolelas de manquer de respect au frocad.ce sont les henry blaise nzonza les vivien manangou les ceci les cela gustave je ne sais plus qui les dombe mbemba ce sont eux les excitants de bitsangou contre sassou ng.

    leglise catholique dit a denis sassou ng que mr bitsangou n’a jamais appele au renversement des institutions a la difference des laris vivant en france qui le disent nuit et jour sur internet.il y a de quoi se demander s’ils ces gens travaillent en france. mr bitsangou ne vit pas en france.

    l’eglise appele mr denis sassou ng a lartret de la campagne militaire.tuer mr ntumi n’est ni le pb ni la solution au pbs du congo.

    voici le pb.quand est ce qu un candidat du pool franchira t il la barre des trente pour cent a une l’election? bernard kolelas 20% andre milongo 10% et guy b p kolelas 15% contre p lissouba 35% et j m m mokoko.brazzaville et le pool en faisant qu’un total maximal de 30% de la population congolaise. voila pourquoi cet homme crie chaque fois a la fraude electorale et prend les armes casse tout detruit la voie ferre chasse les niboleks de bacongo c’est lui l’homme ivre de la politique congolaise.ils ont quitte le frocad.le frocad a dit ok en 2021 on ne votera pas pour guy..il ignore tout des enjeux electoraux.

    donc la reponse a une telle question n’est pas mr denis sassou ng la mort de ntumi.non.

  8. BENDO dit :

    Monsieur Moutsila à une vision biaisée de la situation actuelle du pool , car ce monsieur vit en France depuis 40 ans , il est retraité de l’éducation nationale en France . Ancien séminariste il est très ami Anatole Milandou à qui nous reprochons sa proximité avec sassou et son silence pendant que les fils du pool meurent sous les balles de sassou et même son silence par rapport à la vie sociale des congolais qui est très chaotique avec une jeunesse à 85 % désorientée , une expérience de vie qui stagne à 38 ans fautes des soins médicaux ,un congolais sur cent ne mange pas à sa faim, pourtant nous sommes un pays pétrolier. Le vatican est au courant des failles de YA MILANDOU ANATOLE ce prélat est un jouisseur ,il ne défend pas le peuples de dieu . Voilà pourquoi il restera éternel Monseigneur depuis 30 ans ,cependant en Centrafrique un jeune de 49 ans est élevé cardinal par le saint père à ROME son éminence Dieudonné NZAPALAINGA.

  9. Gabio dit :

    Une eglise qui accepte le don d’un criminel est complice consciente de la criminalite. Cette eglise aurait du demander a son ami sassou d’acheter des table-bancs pour des milliers d’enfants abandonnes a eux memes dans les ecoles sans enseignants. Au lieu de cela, elle a accepte, sans gene aucune, le batiment construit par le criminel avec l’argent du crime, pendant que les enfants du pays s’assient au sol dans les ecoles pourries.

    Ces monseigneurs ne pensent qu’a eux memes, leur bien-etre personnel. Des egoistes comme on en connait chez l’homme noir. Ils n’ont aucun sens du sacrifice, ils ne seront jamais Martin Luther King ou Janusz Korczak, ils ne mourront jamais avec le peuple martyrise, ils ont choisi le camp de l’oppresseur. Ils tremblent devant le criminel sassou comme si leur voeu de suivre l’exemple de Jesus n’etait prononce que pour profiter des bienfaits materiels de l’eglise, donc des pauvres donneurs des dimes offrandes.

  10. LE PATRIOT dit :

    Il faut attraper le serpent par la tête alors a partir de maintenant il faut faire des marches partout ou se trouve le congolais de demander la fermeture de l’ambassade de France de Brazzaville, et de dénoncer l’implication de la France dans les massacre du POOL en BLOQUANT toute action humanitaire dans département.
    LA FRANCE EST LE CANCER DU CONGO, LA FRANCE EST COMPLICE DE L’OPÉRATION MOUBERA (DISPARATION DU PROCÈS DES DISPARUS DU BEACH). ET AUSSI DE CE QUI SE PASSE MAINTENANT AU POOL (LA FRANCE BLOQUE TOUTE OPÉRATION HUMANITAIRE AU POOL.
    FAISONS DES MARCHES POUR LA FERMETURE DE L’AMBASSADE DE FRANCE AU CONGO. UN JOURNALISTE DE RFI POSE UNE QUESTION A OKOMBI SUR LES LÉGISLATIVES CECI VEUT DIRE LA FRANCE SANS FOU DE NOS MORTS ET S’EMPRESSE POUR QUE LE TERRORISTE NOME LES NOUVEAUX DÉBUTÉS
    LA FRANCE EST LE MAL DU CONGO DÉNONÇONS LA FRANCE SI NON NOS EFFORTS SERVENT A RIEN

  11. LE PATRIOT dit :

    Il deux pays qui sont devenus les destructeurs de l’Afrique central
    L’Afrique du sud le pays de transite des armes venant de la France aux terroristes africains (sassou)
    L’Angola est devenu l’armée française en Afrique centrale, en associant le Tchad pour exécuter les sales besognes.

  12. VAL DE NANTES dit :

    En tuant le cardinal EMILE BIAYENDA SASSOU avait cyniquement défié le pouvoir de l’église catholique .
    Cette posture pour le moins inhabituelle de la part du clergé , est synonyme d’abandon des valeurs chrétiennes qui régissent le rapport entre nos compatriotes catholiques et les prêtres catholiques congolais .
    La culpabilité réligieuse est avérée , tant tout ce monde semble réduit au silence conspiratif auquel le congolais lamnda ne comprend grand chose .
    Le sacrifice fait par LE CARDINAL BIAYENDA à l’endroit de notre pays indiffère royalement ceux qui ont la charge morale et religieuse de défendre de manière antagonisante la vie des compatriotes congolais menacée , potentiellement par un pouvoir qui s’abreuve du sang de ces derniers .
    Le constat du désert religieux , est la résultante d’un pacte satanique entre SASSOU et certaines sommités religieuses dont je me garde de citer les noms .

  13. Mon Cher Benjamin, je reviens vers toi et donc aussi vers les lecteurs de Congo–liberty.
    Le journaliste t’a posé certaines questions, tu as répondu par d’autres questionnements personnels et aussi par des affirmations qui posent d’autres problèmes.
    Et tu le sais très bien  » CERTUM EST IN QUAESTIO ».
    Le premier reproche que tu fais à NTOUMI est d’avoir détruit les  » Nzo za ba Nkita » Les maisons des Esprits », ces petites construction de forme cuneiforme dans lesquelles étaient censés vivre les mânes te les esprits de nos défunts.Tu as expliqué et avec raison les dommages que cela a occasionnés, par leur disparition ou destruction, dans le pays lari-sundi, (car c’est dans cet espace que Ntoumi se meut plus particulièrement). Pendant que tu parlais, je doutais même que 90% des jeunes de Paris aient jamais vu ou sachent ce que c’est qu’un « Nzo na Ntsita), et pour cause!. Pour moi qui ait beaucoup  bourlingué dans cet espace, c’est à la fin des années 50 que j’ai vu pour la dernière fois cet habitâcle des esprits dans le village du mari de ma tante. J’ai assisté à de nombreux rituels devant cette construction d’un grande simplicité et qui pourtant suscitait le respect et même la peur. Pour ceux quie ne le savent pas, on nourrissait les esprits qui vivaient dedans avec du vin de palme, des noix de cola et aussi des poulets et parfois du gros bétail 8mouton, cabri) quand le problème le nécessitait. Il faut dire que le mari de ma tante était féticheur. Il y en avait beaucoup encore en ces années. Mais quand il alla fonder un autre village, il n’y construisit pas de maison des esprits. Que s’était-il passé? Tu le sais très bien, mon cher ami. Le Christianisme( religions catholique, protestante, l’Armée du Salut) est passé par là. Et puis il y a eu la grande déferlante de l’Homme de Ka-Nkata, Ta Malanda. Un ami de nôtres le sait très bien pour avoir travaillé dans le musée de Ka-Nkata. Aussi je ne sais pas où es-tu allé trouver des « Nzo Ba Nkita » dans les années 90. Les anciens qui étaient encore liés à ce rituels, le faisaient dans l’intimité de leur demeure., et c’est la vérité.
    Tu dis que tu ne sais pas qui est ce monsieur qui se fait appeler Bintsamou par- ici et par-là Bintsangou. Où est son village? Tu voulais sous-entendre qu’il doit aller avec ses emmerdes chez lui, s’il a réellement un chez-lui et non aller dans le POOL servir de prétexte à SASSOU pour détruire nos vies. Ma première observation est que les deux noms veulent dire à peu près la même chose. Et si ce Bintsamou ou Bintsangou est né à Brazzaville, sa lignée vient tout de même de quelque part. Mais au moins ces noms disent clairement comment cet homme sait avancer masqué et sait donc entretnir son mystère. Lui faire le reproche à ce niveau n’est pas pertinent. Et par dessus-tout , dis-tu, comment ose-t-il se faire appeler « NTOUMI » ; dit par toi cela ressemble à un sacrilège. « Envoyé » et par qui? Tu sais que je suis catholique comme toi et je peux comprendre.Et je voudrais que tu fasses l’effort de mettre cette casquette catholique de coté, si cela est possible. Bintsangou, Bintsamou « Ntoumi » vient d’une autre branche de l’interprétation de la Bible: Le Pentecôtisme. Bien avant que l’Eglise Catholique fasse l’expérience du mouvement charismatique, les pentecotistes avaient leur « Mbikuri »,les fidèles entraient en transe, avaient des révélations…aujourd’hui avec les Nouvelles Spritualités (NS) on trouve ici en Europe des Channels à profusion (Channelling). Donc lorsque tu poses la question « de « qui l’a établi comme Ntoumi », tu sais où tu mets le débat.
    Tu as expliqué pourquoi l’Eglise Catholioque congolaise n’a plus eu de cardinal. Peut-être avoir de grands Mbikuri, « des prophètes-channel¨ de « gran calado » comme on dost en espagnol, aurait aidé les prêtres à prendre les bons chemins. Mais beaucoup d’entre eux pensent que Dieu ne leur parle plus. ..et beaucoup n’ont plus le courage et la témérite de leur mission dans le peuple ( je me sens très mal d’être obligé de porter un jugement, car je n’en sais rien, de ce qui se passe dans le fond de leur coeur; pardonnez-moi). Ta question veut tout simplement dire que tu ne comprends pas comment les autres vivent leur foi. Les messages de Mbikuri pentocotistes peuvent être des illusions, mais ce sont leurs illusions. Je crois, je pense fermement que chaque homme est le créateur de sa réalité.
    Pour moi la question clé sur Ntoumi est comment se fait-il qu’un pasteur pentocotiste eat arrivé à incorporé le culte des Archanges Gabriel et Michel dans ses rites??!!…et donner à ses commandants qu’il adoube (Bieka) des bâtons de commandement, un rituel qui appartient à la Chevalerie, telle annoncée par Zoroastre et plus tard Josué.
    « CERTUM EST IN QUAESTIO » : LA BONNE RÉPONSE ATTEND LA BONNE QUESTION.
    Merci. et je m’excuse d’avoir été si long, mais on continue à regarder le doigt et non la lune que ce doigt nous montre.

  14. Kuna dit :

    Belle interview et bravo à M. Benjamin Moutsola d’avoir rétabli la vérité historique sur les origines de Ntoumi véritable cheval de Troie de Sasdou. Ntoumi c’est le prétexte de Sassou pour exécuter son plan de destruction du Pool. L’autre idiot qui a servi de porte d’entrée à Sassou c’est Parfait Kolelas. En accueillant Ntoumi à Brazzaville au mois de mars 2016 pour son dernier meeting, Kolelas est tombé dans le piège fatal élaboré par Sassou. Ntoumi qui rentre à Brazzaville pour soi disant soutenir Kolelas ne fait qu’exécuter le plan de Sassou. Pour Sassou c’est bingo. Le plan a fonctionné. Voilà comment par le manque de vision, de lecture politique les leaders du Pool se font manipuler comme des idiots pour le malheur de tout un département : le Pool devenu par excellence un champ de tir, le champ d’expérimentation de sa politique d’extermination des populations du Pool.

  15. Pasteur D. MIZELE dit :

    Monsieur Benjamin MOUTSILA,
    Merci et félicitations pour tes recherches qui ne sont pas encore concluantes…

    Les choses doivent être claire:
    Le Pasteur Ntoumi ne peut pas être pour le Pool et donner sa position (Je suis dans la forêt du pool) à combattre en restant encore dans le « Sud Kongo ». Cela a encore permis à Monsieur Sassou de demander l’aide de la population du Pool. Comme si la population, toute la population du Pool constituait le service secret du du Ministère d’intérieur.

    Monsieur Frédéric (Ntoumi) est l’enfant spirituel de Mr Dénis Sassou Ngesso.

    Le pasteur Ntoumi serait dans la Cuvette, au norddu Congo.
    Il faut alors, si c’est la cas, une mission devrait être envoyée au nord, dans la Cuvette.
    N

  16. L'Indigné dit :

    antonella dos santos :

    tu es un menteur ! Ce ne sont pas les Ninjas du Mcddi qui ont assassiné ces religieux, ce sont les cobras de sanguinaire sassou nguesso qui ont massacré ces religieux ! Il faut dire la vérité et ne pas raconter des mensonges lamentables.

  17. L'Indigné dit :

    Selon sa culture, le Kongo dans une situation de guerre en légitime défense, ne peux pas assassiner des religieux, cela est impossible.

    Qui a assassiné le Cardinal Emile BIAYENDA ? Les militaires mbochis sur instruction de leur président. C’est eux qui ont le goût du sang. C’est eux qui répandent le sang sacré d’ êtres humains, ce qu’ils sont encore entrain de faire dans le Pool, la vue du sang humain les rend fous puisqu’ils sont assoifés de sang, des sauvages qui ont leur place en forêt.

  18. Anonyme dit :

    @Antonela. Sassou, Sassou, Sassou… Laris, Laris, Laris, Kolélas, Kolélas, Kolélas. Mais nous on a soif. Quand est ce qu’on aura de l’eau potable dans nos robinets. 32 ANS de dysenterie amibienne ça suffit n’est ce pas?

  19. Anonyme dit :

    antonella dos santos sur 26/11/2016 à 23:12 dit [[
    l’eglise n’a fait que dire a ntumi a quoi peut servir cet autre dialogue des l’instant ou le tout premier signé en 1998 a mindouli s’etait solde par une execution a la chevrotine de dix eveques tous tues par les ninjas du mcddi .l’eglise pleure en silence ses freres tues il y a 18 ans de cela que cest passe vite par les ninajs du mcddi (promotion 1998).elle ne voit pas linteret d’en signer un troisieme.le deuxieme dialogue avait fait de lui un delegue minsiteriel.nul n’en parle.l’eglise pleure son frere le pere guth tue dans le pcroyiez dire la veriteeez dire la veritepar un autre milicien du mcddi de la promotion ninja 2002.

    ]]

    Réaction :
    La mission française de juillet-aout 2016 pour retrouver le Pasteur Ntoumi n’a pas permis de le localiser.
    Elle est rentrée en août à Paris par le vol d’air France.
    Monsieur Ntoumi se trouvait dans la cuvette en NON dans le Pool.

    Nous mélangez le mensonge et la vérité en sorte que personne ne vous plus au sérieux.

    Il y a un dossier sur le génocide au Congo-Brazzaville,
    Identifier vous et aller soutenir vos thèses si vous croyez dire la vérité.

    Le dialogue n’aura pas lieu, je l’ai dit à Monsieur Français Hollande, le responsable premier du génocide.
    Chacun doit répondre de ses actes. Ou nous sommes dans la mondialisation, l’international tient et le président français cède, ou l.ambassade de France ferme. Il y a un choix à faire.
    Il n’y aura pas de dialogue.
    A ceux qui cherche la place de l’église dans la poli que, c’est aux politiques de prendre ses responsabilités. C’est-à-dire que, la décision de l’État du Sud Congo (Kongo) est sur la table de la République (France). L’État membre (République du Congo) n’existe plus.
    Les Kongos sont devenus indépendants. Les articles 52 et 53 de la constitution doivent être lus.

    Nous travaillons.
    En mai 2016, nous avons demandé la fermeture de l’ambassade de France.

    Dieu est vrai et puissant.

  20. spander dit :

    j ai toujours pense que au congo le role de l eglise a ete nefaste dans notre histoire . celle ci servait beaucoup plus le pouvoir que le peuple.
    l eglise au congo qu elle soit protestante , catholique ou autres ne s est jamais engagé dans la l emancipation du congolais. elle a passé tout son temps à faire accepter le congolais son sort d etre opprimé par un pouvoir brutal et à promettre le paradis apres la mort
    elle n a jamais exhalté l esprit de combat de sacrifice comme c est le cas dans l islam . elle est plus interessée par l au -dela chez nous
    L eglise congolais si elle veut se racheter peut aider à la liberation du congo en s inspirant de la theologie de liberation comme ce fut le cas dans les amerique. elle doit exhalté l esprit de lutte de combat le sacrifice ultime elle doit aider à mobiliser et à orienter le combat vers la lutte contre la dictature.. il ne sert à rien de promettre le paradis si sur terre les gens sont miserables et opprimés

  21. MPONDO MBIMI dit :

    Comme toujours voilà un enfant du Pool à la rescousse de Sassou NGUESSO, l’assassin des milliers de Congolais.

    Objectif visé : Rendre NTUMI responsable de tous les malheurs du Pool.

    Après Monseigneur Anatole MILANDOU,

    Après Gabriel NTSOUNGA-BOUKONO,

    Voilà l’inquisition de Benjamin MOUTSILA, un autre enfant du Pool sans aucun doute « Nguirisé » lui aussi par le diable de l’Alima.

    Benjamin MOUTSILA, qu’est-il plus URGENT de dénoncer ?

    – NTUMI cheval de Troie de SASSOU, ce qui est non moins sûr,

    OU

    – SASSOU NGUESSO multi-criminel dans le Pool, génocidaire et usurpateur patenté ?

    Votre sortie est une charge abjecte et non fondée contre le Révérend NTUMI, alors que le bénéfice du doute pouvant bénéficier à ce dernier, ne peut pas être accordé au seul grand responsable de TOUS LES CRIMES DIABOLIQUES DANS LE POOL, qui n’est autre que Denis SASSOU NGUESSO.

    Ce que vous feignez d’ignorer en chargeant NTUMI.

    Quand les NGUIRIS parlent, la raison, le bon sens et la morale se taisent

Laisser un commentaire