François Hollande, le complice des dictateurs africains renonce à la présidentielle de 2017

sassou-hollande-7juillet-2015-highLe président François Hollande dans une allocution télévisée pathétique, ce 21 novembre 2016 à 20h00, vient d’annoncer qu’il renonce à se présenter à l’élection présidentielle de 2017.

Cette décision est la résultante de son amateurisme et bilan catastrophique sur tous les plans en France, mais aussi à l’international , principalement en Afrique, où il demeurera le président de la Françoisfrique, pardon de la Françafrique, soutenant avec le pire des cynismes des présidents et dictateurs africains, qu’il a encouragé à se perpétuer au pouvoir, au-delà de la limite de leur mandat, mais surtout au prix du sang de milliers d’Africains, au Tchad , au Congo-Brazzaville, au Gabon.

Ce retrait de François Hollande ne réjouit pas du tout, les nombreux franco-africains qui auraient voulu, le lui faire payer dans les urnes à l’élection présidentielle de 2017, pour l’éliminer dès le 1er tour, synonyme d’humiliation totale !

François Hollande restera dans la mémoire de millions d’Africains, comme l’un des  présidents de la France, ayant le plus grand mépris pour les Noirs, pour avoir soutenu, les dictateurs africains les plus sanguinaires, symbolisés par le congolais Denis Sassou-NGuesso.

Pauvre Hollande, une capitulation sans combattre, et sans gloire…un président ne doit pas faire ça !

La Rédaction

Diffusé le 01 décembre 2016, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actualités du Monde, Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

30 réponses à François Hollande, le complice des dictateurs africains renonce à la présidentielle de 2017

  1. VAL DE NANTES dit :

    BON DEBARRAS …………….QUE LE CONGO LE MAUDISSE …pour le reste de sa vie .
    .

  2. Hallo hallo dit :

    Aucune lisibilité dans la politique africaine. Il condamne les dictateurs et s’est avéré leur meilleur allié. Il dit quelque chose et fait l’inverse de ce qu’il a dit. Trop de mensonges comme s’il n’avait pas le courage d’assumer ses convictions. Son bilan est tellement calamiteux que même lui même n’ose pas le défendre.

  3. LABROUSSE dit :

    Eh voilà les conséquences que les COCHONS POLITIQUES n’ont toujours pas compris, quand tu prends l’argent du DIABLE-SASSOU ton avenir dans tout les domaines devient incertain.

    Tant que cette FRANCE-DE-MERDE n’abdique pas à ses intérêts machiavéliques envers L’AFRIQUE, ce pays sera le DERNIER de toute L’EUROPE.

  4. David Londi dit :

    Hollande a toujours été l’Homme qui ne tranche jamais, le champion de la synthèse. Ce comportement a toujours plongé ses adeptes dans la perplexité. Il a toujours gardé deux fers au feu au cas où. Telle a été son attitude avec la situation politique au Congo, ne pas approuver officiellement les résultats mais reconnaître officieusement. Il avait eu le même comportement avec Compraoré. Ce dernier exemple montre que c’est le peuple qui a la clef des situations politiques dans nos pays.

    Ceci nous coupe l’herbe sous les pieds, nous qui voulions le sanctionner dans les urnes. On peut aussi avoir une autre lecture de son désistement. Il a commencé à esquisser un début d’autocritique sur sa politique, espérons qu’il se rendra compte de son énorme erreur en adoubant Sassou pour le Référendum. Ceci avait été considéré comme un manque de maîtrise de la situation politique africaine (Christophe Barbier de l’Express ). Il lui reste 6 mois pour revenir sur cette erreur par souci de l’image qu’il va laisser. Il n’a plus à céder aux lobbyistes de tout bord, il ne se représente plus. Il est libre d’assumer ses convictions. Dans cette hypothèse, ce troisième pilier du système Sassou risque de pencher dangereusement. Il va soigner sa sortie.

    Encore une fois, ne comptons pas sur une intervention étrangère mais sur noud-mêmes.

  5. Bissa Bo dit :

    Accordons lui – par pitié – le bénéfice des bonnes intentions vis-à-vis des pauvres africains.
    S’agissant du cas du Congo Brazzaville, il a agit comme il a toujours agit, c.à.d incapable de decider de lui-même.
    Fabius, Valls, Taubira, Le Drian, les fidèles amis de Sassou Nguesso et consors avaient, évidemment, imposé à Hollande ce qu’il fallait dire. Les peuples, on s’en fout.
    Finalement, on ne le regrettera pas.

  6. Joey dit :

    Vous êtes désolant. Je dis vous, tous ce qui veulent que leur liberté vienne de la France. Vous voulez que votre maître vous accorde la liberté. C’est pathétique. La liberté s’arrache. C’est tout. Vous dites qu’il méprise les noirs. Mais vous vous méprisez vous même ! Vous ne vous respectez pas. Vous avez choisi d’être un paillasson pour l’humanité et vous vous étonnez qu’on s’essuie les pieds sur vous. C’est pathétique. Toujours en France, pays adoré de ceux qui « combattent  » la françafrique. Vraiment ? Respectez vous et on vous respectera. Hollande est aussi pathétique que vous l’êtes. Aussi faible que vous l’avez montré

  7. Anonyme dit :

    Rien a rajouter mon cher Joe

  8. Anonyme dit :

    Joey dit :
    02/12/2016 à 03:52 [[

    Vous voulez que votre maître vous accorde la liberté. C’est pathétique. La liberté s’arrache. C’est tout.]]

    IL a raison. C’est la même la vérité.

    C’est l’heure pour tout ceux qui veulent un pays
    . De créer une radio .FM à Brazzaville
    . De forcer la fermeture de l’ambassade de France
    . De réclamer la liberté et de demander la libération de prisonniers politiques
    . De confirmer l’État du Sud
    . De poursuivre l’ex Président français(2017) en tant que Président de la République ayant encourager et autoriser le représentant, Président de l’État membre) à organiser la vraie fausse consultation du peuple.
    Il y a aussi non assistante de personnes en danger, génocide,deni des droits humains.

    Concrètement, il faut faire une marche à Bruxelles.le vendredi 16 décembre 2016 à gare du nord(Bruxelles) et déposer nos « positions » à l’ambassade de France en Belgique.

    Contact +243 815 616 896 uniquement par SMS

  9. Anonyme dit :

    Le poulain de Sassoufit en lisse pour la primaire de la gauche. J’ai nommé Manuel Valls.

  10. Anonyme dit :

    Nous avons besoin des compétence.
    Vive Dieu qui exauce nos prières.
    Que Dieu bénisse le Sud Congo

  11. Anonyme dit :

    HOllande était une bonne excuse qui permettait aux Congolais de cacher leur propre incapacité à se libérer du dictateur sassou..
    Maintenant il va falloir en trouver une autre !!!!

  12. le vantard dit :

    A mon avis, Hollande n’aura pas été compris dans sa démarche politique notamment par la cohorte d’assoiffés politiques de son propre PS.
    Désormais, nous sommes assuré de voir monter sur le trône de France un nouveau Trump car Fillon ne sera jamais le mokitano de francois. On va bien rigoler au mois de mai 2017.

  13. Anonyme dit :

    Nous critiquons Hollande mais nous même que sommes nous capable de faire.
    Lorsque l’on nous offre une tribune sur Africa 24 et que le Porte parole du Général MOKOKO monsieur MAPINGOU bafouille et est incapable de tenir une interview crédible et à la hauteur des enjeux face à la journaliste alors il y a leu de s’inquiéter sur notre propre capacité à réellement vouloir nous libérer du tyran de l’Alima et de sa progéniture.

    Ce qui ressort de cette interview pour des non initiés c’est que l’on ne peut apporter aucune crédibilité à ses dires, désolé mais ce monsieur est un bien piètre communicant qui ne sert pas la cause des Congolais.

    Nous avons des jeunes courageux et impétueux sur la place de Paris donnons leur la chance de nous représenter et laissons de côtés tous ces anciens qui ne peuvent plus sortir de leur costume trop étriqué par tant d’années à cotoyer le régime de Mpila.

  14. CD JUMEAU dit :

    La suite des bonnes nouvelles.

    Le président (le futur ex président) ultra versatile, ultra impopulaire, un homme qui dit des choses qu’il ne fait pas ou plutôt qui fait les choses qu’il ne dit pas, François ZOllande, qui entretient par ailleurs une première dame clandestine, ayant pertinemment compris sa défaite inévitable dès le 1 tour (comme Sassou) à l’élection présidentielle de l’année prochaine dans son pays, a renoncé de se porter candidat pour un deuxième mandat, ce qui aurait été également son deuxième mandat en tant que chef exécutif des dictateurs Africains francophones. Nous, citoyen du Congo, nous considérons cet homme comme complice des massacres du 20 Octobre 2015, du génocide dans le Pool et des tortures qui se passent jusqu’à aujourd’hui au Congo, perpétré par le fidèle lieutenant de la France et seigneur de guerre, le terroriste-usurpateur SASSOU NGUESSO Denis (76 ans). Nous, citoyens du Congo, nous allons demander aux futures autorités d’un Congo libre et démocratique de poursuivre Monsieur ZOllande devant le Tribunal Pénal International et aussi, de le convoquer au Congo où il sera présenté devant un juge Congolais afin qu’il réponde pour sa participation direct ou indirect aux crimes contre les Congolais aux côtés de SASSOU NGUESSO Denis, cet autre étranger que nous allons bientôt capturer.

    Vive le Congo!

  15. Anonyme dit :

    DVD JUMEAU, parole, parole, toujours parole. Aide-toi et le ciel t’aidera.

  16. David Londi dit :

    Si un sauveur étranger se présente on ne devrait probablement pas lui faire confiance, je le répète assez souvent, ici. Car de dures réalités sont à considérer avant de s’en remettre à une intervention étrangère :

    • Fréquemment, les puissances étrangères tolèrent et même soutiennent une dictature afin de faire avancer leur propre intérêt économique et politique, la France n’échappe.

    • Certains iront jusqu’à trahir le peuple opprimé plutôt que de tenir leur promesse d’aider à sa libération, cela afin de poursuivre un autre objectif, la trahison sur le discours de Dakar s’inscrit dans cette réalité.

    • D’autres agiront contre la dictature pour mieux maîtriser le pays aux plans économiques, politiques ou militaires. Il ne faut pas oublier que les ressources liées au pétrole sont en train de s’épuiser (exploitation éhontée) et les énergies renouvelables sont à leur balbutiement. D’ici quelques dizaines d’années, le pétrole reprendra une place stratégique dans l’économie mondiale. Stratégiquement la France pousse ses pions dans le but essentiel de préserver ses intérêts. Elle a un positionnement économiquement stratégique au Congo et au Gabon, c’est tout. Le Congo n’est pas un pays politiquement et diplomatiquement stratégique pour la France et la communauté internationale au contraire de la RDC qui focalise toute l’attention et dont le traitement médiatique est différent. Cela a toujours été. Pendant la guerre froide, les soviétiques s’étaient installés au Congo pour surveiller les Américains en RDC (Zaïre) et créer une base arrière pour les combattants du MPLA (Angola). Il faut se rendre à l’évidence, la France est au Congo pour des intérêts économiques, elle se fout comme de l’an 40 de vos problèmes internes aussi longtemps que les uns et les autres ne touchent pas à toutes les ressources qu’elle exploite. Fillon, Walls, Le Pen, etc. suivront la même logique car il n’y a que les intérêts et la raison qui comptent dans les rapports entre Etats. C’est la dure réalité qu’il faut affronter.

    • Les puissances étrangères s’investissent parfois de manière positive pour le peuple opprimé, mais seulement si le mouvement intérieur de résistance a déjà ébranlé la dictature au point d’attirer l’attention internationale sur la nature brutale du régime. Nous avons tous vécu le martyr des Biafrais (Nigéria), le génocide au Rwanda (plus de 800.000 morts) sans que la communauté internationale ne s’en émeuve réellement à l’exception de quelques initiatives comme « Médecins sans Frontière » pour le Biafra et une intervention tardive pour le Rwanda.

    Les dictatures existent principalement à cause de l’insuffisante répartition du pouvoir dans le pays lui-même. La population et la société sont trop faibles pour poser des problèmes sérieux au pouvoir dictatorial, la richesse et le pouvoir sont concentrés en trop peu de mains. La survie des dictatures dépend principalement de facteurs internes, même si elles peuvent être renforcées ou affaiblies par des actions internationales.

    Juste après la Deuxième Guerre Mondiale, le Vietnam avec à sa tête l’oncle Ho s’était lancé dans la guerre de libération contre la France dans un premier temps et les USA ensuite. Après des sacrifices énormes tant humains que matériels, ce pays a maintenant une voix qui compte au sein des concerts des Nations et connaît un développement social et économique incontestable. Il traite avec la France, l’ancienne puissance coloniale, d’égal à égal, il est respecté.

    De 1954 à 1962, l’Algérie après près de 150 ans de colonisation, a livré une guerre d’indépendance avec un coût humain, social et matériel très élevé. Ce pays a maintenant aussi une voix qui compte au sein des Nations. Elle traite d’égal à égal avec l’ancienne puissance coloniale. Dans son intervention militaire au Mali, la France avait été obligé de demander toutes les autorisations de survol à l’Algérie qui n’a pas forcément accédé à toutes les demandes. Ce pays est respecté et ce n’est pas demain qu’il ira demander l’aide de la France pour résoudre un conflit interne et la France ne peut pas se permettre de l’infantiliser comme elle le fait avec les autres pays d’Afrique francophone.

    Le point commun entre ces 2 pays c’est le combat qu’ils ont mené contre l’ancienne puissance coloniale pour leur Liberté. Ils ont consenti des sacrifices énormes pour la conquérir et l’installer durablement. Aucun autre pays ne leur impose l’organisation de leurs politiques internes, économiques et sociales. Ils se sont battus et ils ont vaincu la bête qui les exploitait depuis des décennies. Qu’attendons-nous, au lieu de pleurnicher, pour prendre la voix que ces pays nous ont montré ? N’avons-nous pas eu notre lot de misère depuis l’Esclavage jusqu’à la Néocolonisation en passant par la Colonisation ? Sommes condamnés à être infantilisés, exploités et humiliés sans réagir ? Certains d’entre font des propositions concrètes, pourquoi ne pas se concentrer à les exploiter au lieu de tourner en rond ? Des solutions existent, ayons le courage de les mettre en oeuvre, la liberté se conquiert, elle ne se donne pas.

  17. Anonyme dit :

    David Londi dit :
    02/12/2016 à 10:57[[
    Si un sauveur étranger se présente on ne devrait probablement pas lui faire confiance, je le répète assez souvent, ici. Car de dures réalités sont à considérer avant de s’en remettre à une intervention étrangère :]]

    Anonyme dit :
    02/12/2016 à 07:30 [[[
    Joey dit :
    02/12/2016 à 03:52 [[

    Vous voulez que votre maître vous accorde la liberté. C’est pathétique. La liberté s’arrache. C’est tout.]]

    IL a raison. C’est la même la vérité.

    C’est l’heure pour tout ceux qui veulent un pays
    . De créer une radio .FM à Brazzaville
    . De forcer la fermeture de l’ambassade de France
    . De réclamer la liberté et de demander la libération de prisonniers politiques
    . De confirmer l’État du Sud
    . De poursuivre l’ex Président français(2017) en tant que Président de la République ayant encourager et autoriser le représentant, Président de l’État membre) à organiser la vraie fausse consultation du peuple.
    Il y a aussi non assistante de personnes en danger, génocide,deni des droits humains.

    Concrètement, il faut faire une marche à Bruxelles.le vendredi 16 décembre 2016 à gare du nord(Bruxelles) et déposer nos « positions » à l’ambassade de France en Belgique.

    Contact +243 815 616 896 uniquement par SMS

    ]]]

    Réaction:

    David Londi, on a annoncé une marche pour engager le processus de libération du pays.
    Ce n’est pas criant jours après jour que les choses.
    Les actions doivent être faites.

    Seriez-vous prêt le 16 décembre, pour déposer nos(nous et le peuple, les politiques) positions.
    David Londi, vous devriez décider. Moi je serait présent à Bruxelles ce jour là.
    Vos réactions, votre vision sur ce qu’il faut faire aujourd’hui va éclairer le peuple.

  18. Morceau Choisi dit :

    Il faut porter plainte contre Sassou Nguesso et clique, sans oublier les complice: Hollande, Maky Sall, Do Santos etc. Qu’en le dise ou pas à haute voix, les massacres dans le Pool par le dictateur, sanguinaire; Sassou-NGuesso est un des grands problèmes auxquels le Congo et l’Afrique sont confrontés. Le régime mafieux , sanguinaire de SASSOU NGUESSO est un véritable problème pour la paix, la démocratie, le developpement au Congo et la sous région.Sassou Guesso et sa clique sont des véritables criminels, terroristes. » La haine de Sassou Nguesso contre les Laris, Bacongos; est connue publique depuis 1977 après qu’il ai assassiné le Président Ngouabi et quand il accuse les Laris- Bacongos d’avoir commis cet assassinat. L’ancien président, Alphonse Massamba-Débat; soit disant premier accusé est exécuté précipitament. Le cardinal Émile Biayenda est enterré vivant 2 jours plus tard. Des centaines d’autres cadres, personnes appartenant à la tribu Lari – Bacongos sont fusillées sous les ordres de Sassou Nguesso qui va continuer allégrement à commettre d’autres crimes contre l’humanité tel que celui des disparus du Beach, les explosions de Mpila, les massacres chez Ntourouet le problème actuel du Pool pour ne parler que de ceux là.

    Le changement de la constitution en 2015 qui était rejetée par plus de 90 % de la population Congolaise et qui fut adoptée de force et ensuite le fou dictateur sanguinaire Sassou Nguesso ainsi que son hold-up électoral ont été suivi par une répression brutale et systématique de ses principaux concurrents et ont débouché à l’épuration éthnique dans le Pool qui lui avait donné une une cinglante défaite électorale.

    La repression du régime sanguinaire du Congo avait dépassé les frontières du Congo. En France par exemple,“le 9 octobre 2015, les bires du dictateur sassou à l’ambassade à Paris avaient brutalisé les congolais sous l’œil protecteur de ces sbires par la police française.“

    Après avoir falsifié les élections et validé sa soit disant victoire par la Cour constitutionnelle en se donnant vainqueur dès le premier tour avec plus de 60% des voix pour l’élection présidentielle de mars 2016, alors qu’il avait obtenu que 8% des suffrages, le dictateur Sassou Nguesso n’a pas trouvé mieux que de plonger le Congo dans la terreur, les massacres du Pool pour empêcher

    au peuple du Congo de lui demander de rendre les comptes sur la gestion très catastropique de plus de 32 ans de pouvoir. Le résultat du scrutin avait été donné à 3 heures du matin et entre temps les chars et véhicules blindés avaient été déployés dans toute la ville de Brazzaville, les forces de l’ordre du dictateur surveillaient les rentrées et sorties de la ville.Après ce hold up électoral, la stratégie diabolique de Sassou Nguesso et bande s’est tablée sur le fait d’empêcher la population du Pool de prendre part aux élections législatives. Un plan appelé“ MAMA MBOUALE „ fut adoptée pour l’extermination de la population du Pool

    qui l’avait infligée une cuissante defaite et qui n’est nullement prêt à voter pour Sassou Nguesso et son PCT. A la veuille de l’annonce du résultat du scrutin „le 4 avril 2016, la population de Brazzaville est réveillée par les détonations des armes lourdes, à une période où tous les carrefours, tous les « buissons des forêts » sont sous haute surveillance par une Force publique du pouvoir de Sassou Nguesso agressive et intransigeante, pour cause de protection des résultats électoraux avec en prime un pays coupé du reste du monde, (internet et portables coupés), tout citoyen lucide et sensé connaître la Loi s’est retourné vers le Pouvoir dont la mission cardinale est la protection des biens et des personnes. „

    un grand massacre est entammé depuis le début avril.Il est perpétré dans le pool et en partie dans la Bouénza. Aujourd’ hui depuis 8 mois de bombardement, la pluspart des villages ont été brulées, les villageois ont été tués par les obus, par les forces terrestres du pouvoir de Sassou Nguesso, allant de la garde présidentielle, en passant par les milices d’un député du PCT au nom de Hyldevert Mouhani et de Nduegué , renforcées par des milliers de mercenaires

    tchadiens,burundais, rwandais et centrafricains, angolais etc.“Peu avant le viol de la Constitution par Sassou, les Congolais, bouche bée, découvrent à la télévision nationale le visage d’une milice composée d’hommes en noir dont le leader est un député du PCT, un certain Hyldevert Mouhani. Le commando qui se présente à l’antenne menace de représailles quiconque oserait contester Sassou sur la voie publique. Armés de fusils en bandoulière, coiffés de cagoules, on aurait pu confondre les miliciens de Mouhani avec les Indépendantistes corses ou les djihadistes de Daesh“.

    Le nettoyage éthnique continue son cours dans le Pool. La communauté internationale, la grande presse et surtout la France qui bloque les résolutions auprès de l’ONU restent complices par leur silence. La terreur, les enlevements,tortures,emprisonnements arbitraires commencées pendant la période du changement de la constitution en 2015 persiste à Brazzaville et à Pointe-Noire et dans les autres localité. Il y a plus d’ une année que Paulin Makaya a été fait prisonnier par la dictature de Sassou Nguesso. En ce qui concerne le Général Jean-Marie Michel Mokoko, qui „depuis la proclamation des résultats qu’il a contesté, le Général Mokoko a été assigné en résidence. Le 14 juin 2016, il a été à nouveau convoqué à la Direction Générale de la Surveillance du Territoire et traduit au parquet qui l’a inculpé d’ « atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat », après 48H de garde à vue. Depuis le 16 juin 2016, il est écroué à la Maison d’Arrêt de Brazzaville. Dans les cas des tortures et enlevements, parlons en un peu.„Après d’Augustin Kalla Kalla torturé, pris pour mort et abandonné sous la pluie devant la morgue, il ya un certain temps, la presse indépendante et les organisations de droit de l’homme évoque le cas M. Passi Franck Euloge, secrétaire national du CNR enlevé lesamedi 26 novembre 2016,à 16h45 à Mayanga par les éléments de Ndengué.“Le dit samedi, au vu et au su de tout le monde, des hommes sortis d’une toyota land cruiser V8 immatriculée 237 FV4 et d’une toyota BJ ont violenté Franck Passi avant de l’embarquer par la suite dans une direction inconnue, „alors ce dernier sortait d’une réunion sur la crise du Pool.“le 28 novembre 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) exprime sa profonde indignation et condamne fermement les actes de torture infligés à M. MAYANGUI Jugal, sergent en service à l’intendance militaire.“ Ceux ci ne sont que quelques exemples parmi des milliers d’autres. En tout cela, le Pouvoir du dictateur génocidaire Sassou Nguesso qui réagi à l’ attaque attribuée sans preuve au Pasteur Ntoumi, le 4 avril dernier à Brazzaville, alors que la ville sous la haute sueveillance policière et militaire,en envoyant une expédition punitive dans le Pool, se transforme en crise du Pool que Sassou et sa clique ne veulent pas admette Nous voici maintenant au 9e mois, la Force publique n’arrive pas à « mettre hors d’état de nuire » les « bandits » retranchés dans « les buissons des forêts » du Pool.“Pour mettre fin aux massacres, les Congolais de toute la république dovent tous se lever comme un homme et exiger à ce que le pouvoir annuler le mandat d’arrêt international contre NTUMI et retire toutes les Forces en armes présentes dans le Pool . Tous les prisonniers politiques doivent retrouver la libérté sans condition tous les prisonniers.Et former un gouvernement de transision qui doit convoquer un dialogue national inclusif et par suite les élections après 2 ou 3 ans. »la confiscation perpétuelle du pouvoir d’Etat par un seul clan et une seule famille, dans des visées de domination absolue des autres Congolais.Pour exécuter cette idéologie, Sassou et ses adeptes entreprennent depuis 40 ans la destruction du Congo et de multiplier des crimes de sang et des crimes économiques pour conserver un pouvoir usurpé.Il est urgent de stopper cette visée diabolique et sanguinaire avant qu’il ne soit trop tard.

  19. EtatDuSud-EtatDuNord dit :

    @CD JUMEAU dit :
    02/12/2016 à 10:01 [[

    La suite des bonnes nouvelles.

    Le président (le futur ex président) …François ZOllande…
    Nous, citoyen du Congo, nous considérons cet homme comme complice des massacres du 20 Octobre 2015, du génocide dans le Pool et des tortures qui se passent jusqu’à aujourd’hui au Congo, perpétré par le fidèle lieutenant de la France et seigneur de guerre, le terroriste-usurpateur SASSOU NGUESSO Denis (76 ans). Nous, citoyens du Congo, nous allons demander aux futures autorités d’un Congo libre et démocratique de poursuivre Monsieur ZOllande devant le Tribunal Pénal International et aussi, de le convoquer au Congo où il sera présenté devant un juge Congolais afin qu’il réponde pour sa participation direct ou indirect aux crimes contre les Congolais aux côtés de SASSOU NGUESSO Denis, cet autre étranger que nous allons bientôt capturer.]] – fin-citation

    @David Londi dit :
    02/12/2016 à 10:57 [[
    De 1954 à 1962, l’Algérie après près de 150 ans de colonisation, a livré une guerre d’indépendance avec un coût humain, social et matériel très élevé. Ce pays a maintenant aussi une voix qui compte au sein des Nations.]]

    Reaction:

    Monsieur @CD JUMEAU;
    il faut envoyer les preuves sinon les préparer. Il y a une plainte qui doit être consolidée, enrichie…
    Le Leader de l’Etat Sud Congo ont déjà informé le ministère des affaires étranères de la plainte.

    Cher(s) @David Londi,
    La guerre n’est pas la solution. Il faut suivre la voix pacifique, c’est plus facile, sauf qu’il faut s’impliquer.
    « Le Sud Congo » est un dossier sur le bureau de l’ex futur Président Francais. Il faut utliser les moyens que nous avons.

    LE MONDE EXISTE, IL NOUS FAUT VIVRE ET DEMANDER NOTRE LIBERTE. Mais dans le contexte actuel, aujourd’hui. C’est à dire, en 1999, il mise à jour le monde politique calsse le Congo Brazzaville comme territoire francais. Agir en déhors de ce contexte serait difficile mais pas impossible. c’est accepter la giuerre actuelle et combattre physiquement. CE N’EST PAS notre vision actuelle.

    Mettre le monde devant la vérité, c’est trouver la raison.
    En gait, monsieur F. Hollande a un coeur. Il peut etre utile aux congolais qui demande la liberté.
    Notre vision est de séparer le pays en deux : le nors et le sud. C’est dans ce cadre que l’ETAT DU SUD CONGO trouve sa place.

    On parle du 16 décembre 2016, pourquoi ne pas s’unir pour asresser un message fort à la France.
    C’est de l’extérieur qu’on france l’interieur de la France.

  20. EtatDuSud-EtatDuNord dit :

    Les cartes sont redistribuées.
    Il faut dire le droit avec les articles 52 et 53 de la constitution française.

    Merci monsieur François Hollande d’ordonner le Ministère des affaires étrangères de lire le droits en son article 53 particulièrement. Les articles « 86 » ayant été abrogés.

  21. François dit :

    Flamby champion ! Bof, le scénario a été d’avance prédit depuis le début de l’aventure du scooteur, par des GRANDS VISIONNAIRES. Point n’est besoin de refaire le monde, en se vautrant dans des tardives rodomontades jubilatoires, à l’encontre de celui qui était pourtant la maskotte des gauchistes errants et sans vision. Francois Hollande c’est qui ? « Un jour vous apllaudirez ». Je condamne avec force la réforme constitutionnelle sur le mariage dit pour tous.

  22. CD JUMEAU dit :

    Monsieur Anonyme,

    Aucune aide ne vient du ciel si vous ne la demandez pas(d’abord) en parole. Rien ne se réalise si vous ne prononcez pas une parole. Il est d’ailleurs dit dans les saintes écritures qu’au commencement était LA PAROLE et cette PAROLE créa les choses.
    Vous serez surpris de voir que les paroles, paroles, toujours paroles de DVD JUMEAU, qui sont en fait des pleurs (maniongo) ainsi que les paroles (les pleurs) de tout le pays qu’est le Congo pris en otage vont s’accomplir un jour. Nous sommes faits à l’image de Dieu et nous avons le pouvoir de la parole.

    Je ne peux terminer sans ajouter que je suis prêt à m’aider moi-même. Je suis parmi les rares combattants de la liberté ici qui croient aussi fermement en la lutte armée. Si nous prenons les armes, si les opposants politiques nous donnent des armes, nous les citoyens courageux qui voulons participer à la chute de cette dictature féroce vielle de plus de 3 décennies, nous qui voulons que notre pays puisse écrire une nouvelle histoire, nous sommes convaincus que le ciel sera de notre côté. Voilà doyen!

  23. Les brutes au pouvoir de Brazza dit :

    Les pleurs et les lamentations du peuple congolais commencent à faire leur effet. L’Univers ou Dieu (peu importe comment on le nomme) ne laisse jamais des situations pourrir éternellement.

    Moi je lis l’abdication de ZOLLANDE comme une punition venant d’en haut. Alors que, naturellement, un chef d’état en exercice n’a aucun problème à vouloir briguer un autre mandat, notre Hollande s’est trouvé bloqué dans un empêchement terrible. D’aucuns lisent cela comme un acte de courage. Mais pas du tout!!!!!! Il a été coincé par les faits et les événements venant de son propre camp.
    Le parti socialiste a tenu à organiser une primaire. Voilà d’où vient le blocage de notre Zollande international. Bloqué par un quinquennat désastreux, une popularité catastrophique et un chômage ininguissable, monsieur le président a du abandonné la lutte. Il n’ira plus se pavaner devant la bande des cons africains en tête de leur pays. Il ne pourra plus apporter un soutien efficace contre ceux des dictateurs qu’il a soutenus durant son mandat. C’est ça la dure réalité.

    C’est du ciel que lui sont tombées toutes ces malchances. Le Congo aurait pu lui apporter sa bénédiction s’il nous avait aidé à faire comprendre à Sassou que le pouvoir pour le pouvoir ne peut pas se perpétuer d’éternité en éternité.

    Hollande n’a pas compris que Sassou dort dans le même lit que le diable et que lui était sur une chaise éjectable malgré sa puissance mondiale. Et, pour avoir pactisé avec un partisan du diable, il a perdu toutes ses chances de briguer un autre mandat. La courbe du chômage ne s’est pas inversée en 2013 comme promis et pas plus qu’en 2016.

    La prière des congolais ayant été exhaussée sur Hollande, Sassou aura aussi son temps pour que s’abatte sur lui la malédiction d’un peuple en colère. Les armes tueuses utilisées contre ce peuple en ce moment est un acte aggravant. L’histoire du Congo nous promet encore beaucoup de péripéties.

  24. Jules NGOYO dit :

    Culbuto aurait dû essayer la formule qu’il a prêté au petit timonier d’Oyo pour tenter de se relever:
    « Passer en force en se présentant aux élections, pour ensuite apaiser, dialoguer et rassembler la gauche après la défaite au premier tour. »

    Il aura été nul d’un bout à l’autre.

    Il doit son ascension à notre anti-sarkozysme qui lui a fait profité de nos voix.

  25. Pasteur D. MIZELE dit :

    @CD JUMEAU sur 03/12/2016 à 00:29

    Monsieur/Madame, il faut parler, donc prier et agir.

    Merci de votre courage.
    Il faut être présent le jour de vendredi 16-12-2014 à Bruxelles.
    De la gare du nord à l’ambassade de France en Belgique.

    Vive les ko’ngo.

  26. Anonyme dit :

    CD JUMEAU dit :
    03/12/2016 à 00:29

    Du courage, rendez-vous le 16-12-2016 à Bruxelles
    Trajet: gare du nord Belgique à l’ambassade de France en Belgique

  27. Les mafieux nguesso & sassou dit :

    ,
    @
    CONGO
    DES MILLIONS DÉTOURNÉS PAR LA FAMILLE DU PRÉSIDENT BLANCHIS À MONTRÉAL
    Le « clan familial mafieux » qui contrôle le gouvernement de la République du Congo (communément appelée Congo-Brazzaville) a blanchi à Montréal une partie des centaines de millions volés à ce pays où 70 % de la population survit avec moins de 1 $ par jour, confirme une vaste enquête des services d’immigration canadiens obtenue par La Presse. Retour sur l’affaire en six temps.
    VINCENT LAROUCHE
    LA PRESSE
    INTERDICTION DE TERRITOIRE
    La Cour fédérale du Canada a validé la semaine dernière les conclusions de l’enquête, qui détermine que Wilfrid Nguesso, fils adoptif du président congolais Denis Sassou-Nguesso, est interdit d’entrée au Canada parce qu’il existe des motifs raisonnables de croire qu’il appartient à une organisation criminelle. Depuis 10 ans, Wilfrid Nguesso tente d’obtenir le statut de résident permanent canadien. Sa femme et certains de ses six enfants résident à Montréal, où il est souvent venu en visite. En 2013, il avait essuyé un premier refus, mais il avait réussi à faire casser la décision l’an dernier, sous prétexte que les fonctionnaires avaient été injustes en n’identifiant pas précisément l’organisation criminelle dont il serait membre et les articles du Code criminel canadien qui correspondraient aux infractions dont il est soupçonné à l’étranger.

    DICTATURE
    Après ce premier revers, les fonctionnaires canadiens ont mis le paquet. Une preuve abondante a été déposée pour démontrer que M. Nguesso appartenait à ce que les avocats du ministère de la Justice ont décrit comme « un petit clan familial mafieux » qui exerce une « dictature » et détourne les fonds du pays pour son bénéfice personnel. Le président Sassou-Nguesso, homme fort qui a dirigé le pays sous un régime de parti unique de 1979 à 1992, est revenu au pouvoir par la force au terme d’une guerre civile en 1997. Il a depuis remporté toutes les élections dans la controverse. L’organisation criminelle identifiée par les fonctionnaires canadiens comprend Wilfrid Nguesso, son père adoptif, ainsi que plusieurs associés qui les aident dans la gestion de leurs finances, notamment Stéphane Saintonge, un consultant en fiscalité québécois qui avait été condamné pour fraude fiscale en 2012.

    FRAUDE ET BLANCHIMENT
    Les crimes en droit canadien qui correspondraient aux actions posées à l’étranger par Wilfrid Nguesso et son clan sont aussi clairement nommés cette fois : fraude, fraude fiscale et recyclage des produits de la criminalité. Les crimes seraient liés à Socotram, l’entreprise dont il est PDG. Le Congo-Brazzaville a délégué à l’entreprise la charge de percevoir des droits de trafic maritime de plusieurs millions par année sur les chargements de pétrole qui quittent le pays. En retour, l’entreprise devait bâtir une flotte maritime nationale, ce qui n’a jamais été accompli. En fait, selon l’enquête, il existe des motifs raisonnables de croire que Socotram « n’existe que pour fournir [à Nguesso] une source très importante de revenus, au détriment de l’État ». À titre de PDG, Wilfrid Nguesso jouit d’un salaire annuel de 3,5 millions de dollars, de véhicules de luxe dans plusieurs pays, de la prise en charge des frais d’éducation de ses enfants, d’une possibilité de se transférer des fonds pour ses dépenses personnelles et de plusieurs logements de fonction.

    INVESTISSEMENTS À MONTRÉAL
    Une partie de la fortune détournée au profit de Wilfrid Nguesso a été recyclée à Montréal, toujours selon l’enquête. En 2007, la famille a acquis sans hypothèque une maison à Mont-Royal au coût de 840 000 $. La résidence a été rénovée au coût déclaré de 220 000 $ en 2011, selon les registres municipaux. Plusieurs des enfants de M. Nguesso ont été scolarisés dans une école privée française de Montréal. M. Nguesso et sa conjointe ont ouvert plusieurs comptes bancaires canadiens où au moins 1,2 million a été transféré à partir d’Europe. Ils ont aussi acquis ici une Mercedes GLK, un Chrysler Voyageur ainsi qu’un autre véhicule.

    DES APPUIS
    Wilfrid Nguesso jouissait d’appuis au Québec pour sa demande de résidence permanente. Édouard Préfontaine, président de la firme de consultants Stratem, a signé une lettre pour appuyer la demande de celui qu’il appelait son « collaborateur » pour les projets en Afrique centrale. Il le disait « très bien adapté au pays ». Joint hier, M. Préfontaine a précisé avoir travaillé à un seul projet de cimenterie avec M. Nguesso, projet qui n’a pas abouti. Il dit ne pas avoir eu de ses nouvelles depuis sept ou huit ans. « Ce n’est pas parce que quelqu’un est dans le cercle du président qu’on ne peut pas faire affaire avec lui », observe-t-il. Une avocate de Laval, Valérie Jolicoeur, avait aussi signé des documents à l’appui de M. Nguesso, certifiant qu’il avait bien payé ses impôts au Congo. Mais la juge de la Cour fédérale est restée perplexe devant sa démarche. « Elle n’explique pas comment, pratiquant à Laval au Québec, elle peut avoir une connaissance personnelle des faits allégués, ou en quoi les documents en question seraient confidentiels. Au mieux, il s’agit là d’une preuve par ouï-dire ; au pire, d’une déclaration complaisante », a observé la juge Jocelyne Gagné. Valérie Jolicoeur a été radiée du Barreau depuis pour non-paiement de sa cotisation. Elle n’a pas rappelé La Presse hier.

    « VISION BIAISÉE DU CONGO »
    L’avocate de Wilfrid Nguesso, Me Johanne Doyon, a tenté de faire valoir que l’enquête était basée sur une « vision biaisée et entachée de préjugés du Congo ». Elle a aussi expliqué que Socotram pouvait accorder les conditions de travail de son choix à son PDG. Mais la juge n’a pas retenu ces arguments. « Il ne s’agit pas, comme le prétend le demandeur, d’ingérence dans les affaires de la Socotram ou encore dans celles de l’État du Congo, mais bien de déterminer si le demandeur est inadmissible au Canada pour des gestes que la société canadienne ne tolère pas et qu’elle qualifie de criminels », écrit-elle. Me Doyon n’a pas rappelé La Presse. Elle dispose d’un mois pour porter la décision de la cour en appel.

  28. CD JUMEAU dit :

    @Pasteur D. MIZELE

    Monsieur,
    Merci pour l’invitation que vous m’avez adressé directement à moi concernant le rassemblement du 16 Décembre 2016 devant l’ambassade de France à Bruxelles. J’aurai tant voulu participer à tous ces mouvements qui réclament,en Europe, la libération de notre pays des mains de la tyrannie doublée de l’esclavage français, mais malheureusement je vis à Détroit (MICHIGAN). Je vais bientôt m’installer en France, début 2017, ce pays qui doit énormément des choses aux Congolais, en espérant avoir plus de facilité pour aller souvent au Congo (depuis Paris) et pour y installer ma petite agence. Je promets que vous me verrez souvent dans les manifestations des combattants de la liberté. Je vous souhaite bon courage pour le 16 Décembre à Bruxelles, ne lâchez rien!

  29. LE PATRIOT dit :

    SI LES USA SONT PERTE DE VITESSE C’EST PAR CE QUE L’AMÉRIQUE A EU A COMMETTRE UNE GROSSE ERREUR CELLE D’ÉPOUSER LES IDÉES TORDUES DE LA FRANCE.
    L’ÉCONOMIE SELON LA France = FORMATION DES TERRORISTES POUR ENVAHIR OU MAINTENIR LES TERRORISTES A LE TÊTE DES PAYS POUR ORGANISER LE PILLAGE MASSIVE.
    LA France N’A JAMAIS TRAVAILLÉ LA France SE NOURRIT QUE SUR LE SANG DES AFRICAINS
    MES CHER COMPATRIOTES NOUS DEVRONS ÉVITER D’ASSOCIE LE MASSACRE EN COURS DANS LE POOL OU LE VOLE DES RÉSULTATS DES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES, A UN SIMPLE COMBAT POUR LE POUVOIR.
    NOUS SOMMES DANS SUR UN COMBAT D’INDÉPENDANCE, LE COLON FRANÇAIS N’A JAMAIS ÉVOLUÉ NI APPRIS A SE DÉBROUILLÉ POUR VIVRE. ATTENTION A LA DIVISION, LES MBOCHI C’EST LE PEUPLE LE PLUS IGNORANT DE LA PLANÈTE CAR, ILS SONT INCAPABLE DE FAIRE LA DIFFÉRENCE L’INTÉRÊT NATION ET LES RELATIONS AVEC LA France.
    LES REBELLES OU LES TERRORISTES SONT PERTE DE VITESSE EN ALEPPO EN SYRIE, LA France EST MALADE CAR C’EST SA L’ÉCONOMIE FRANÇAISE.

Laisser un commentaire