Congo-Brazzaville : la guerre du Pool épuise le moral des troupes

Tandis qu’il cherche à protéger les siens, le président du Congo-Brazzaville Denis Sassou-Nguesso fait face à une crise de Leadership liées à des difficultés financières inédites

Par la signature par Denis Sassou-N’guesso d’un décret, 2016-238 du 20 août 2016, la « Maison Militaire du Président de la République » a été remplacée par un « Etat-major particulier du Président de la République ». Mais le Chef de l’Etat congolais tarde à nommer les membres qui animeront ledit Etat-major particulier.

Dans le cadre de ce nouveau décret présidentiel, des personnalités comme Jean Batispte Ondaye et Benjamin Boumakani, ont été maintenues respectivement aux postes de Secrétaire Général de la Présidence de la République et Secrétaire Général du Gouvernement. Mais en ce qui concerne l’Etat-major particulier du Président de la République, où devraient être soit démis, soit confirmés, l’Amiral Pierre Ngombe, le Général Nianga Mbouala Ngatse ou encore le Colonel Serges Oboa, rien n’a été décidé. Et pour cause, selon certaines indiscrétions, le pouvoir voudrait mettre ces officiers à l’abri au cas où le conflit armé dans le Pool déboucherait sur d’éventuelles poursuites judiciaires. En effet, confie un homme très proche du pouvoir, « il suffira que le gouvernement démontre, que sur le plan juridique, la structure Maison Militaire du Président de la République avait été totalement dissoute avec l’avènement du décret 2016-238 du 20 août 2016. De ce fait, Serges Oboa et compagnie, n’étaient plus en fonction au moment du conflit armé dans le département du Pool ». C’est sans compter avec un autre fait, poursuit notre source, « tous ces gens, à commencer par le Président lui-même, ne signent jamais des ordres opérationnels ». Et, il en serait le cas pour l’essentiel des opérations militaires menées dans le département du Pool. Où, selon les activistes des Droits de l’Homme, des officiers de la garde présidentielle et républicaine, s’adonnent à des crimes crapuleux et imprescriptibles, détruisent des habitations et brûlent des villages entiers, sans se soucier de savoir si des gens s’y trouvent ou pas.

« Nous ne sommes pas prêts à mourir pour Sassou »

La traque du Pasteur Ntumi a quant à elle été confiée à une unité mixte, spéciale, essentiellement composée d’éléments de la réserve ministérielle de Tsambitso, de la garde présidentielle et du GPC. Unité directement sous le commandement de Denis Sassou-N’Guesso lui-même, avec pour relais sur le terrain, le colonel Serges Oboa, lequel est par ailleurs Directeur général de la sécurité présidentielle (DGSP). Le modus operandi de Sassou et ses lieutenants consiste à centraliser toutes les informations relatives à cette traque à la présidence de la république. Une fois que le Pasteur Ntumi est aperçu ou localisé à un endroit donné, cette unité spéciale, composée de parachutistes, est mise en route. C’est ainsi, qu’un jour de mi-octobre 2016, les éléments de la garde présidentielle ont fait irruption dans une des cachettes du Pasteur Ntumi, en pleine forêt, où ils affirment avoir trouvé des tentes, des ustensiles de cuisine, des plaques solaires… Visiblement, le Révérend Pasteur Ntumi venait juste de quitter les lieux.

A lire aussi:La partie de chasse de Sassou

Selon un sécurocrate très proche du pouvoir, le Président Denis Sassou-N’guesso a demandé à ses officiers d’employer la même méthode qui leur avait permis dans les années 80 de mettre la main sur un autre frondeur, Pierre Anga. Ce dernier était également retranché à Ikongono, sa contrée d’origine, où les populations refusaient de le livrer. Pour contourner cette difficulté et, surtout, celle d’un renseignement fiable, l’Armée s’était mise à fouiller de fond en comble toutes les forêts environnantes jusqu’à ce que, par pur hasard, le fugitif soit retrouvé et abattu. Instruction a donc été donnée, s’agissant du cas Ntumi, de fouiller entièrement et sans distinction toutes les forêts du département du Pool et celles à proximité.

Sassou a désarmé l’essentiel des casernes militaires

D’après une information qui a filtré dans les hautes sphères, Denis Sassou-N’guesso serait confronté à un problème de commandement dans la guerre du Pool. Les cadres militaires formés refusent, selon cette information, de participer à la traque de l’ancien ministre. Pour cause, jusqu’à ce jour bon nombre desdits cadres n’ont pas reçu les grades et autres traitements tant promis après services rendus. « Nous ne sommes pas prêts à mourir pour Sassou, en tout cas pas pour un pouvoir aussi ingrat, où le privilège est donné à la tribu régnante », soutiennent-ils à mi-voix dans les casernes militaires et à l’Etat-major général des FAC. Sassou, spécule-t-on, a bien équipé sa réserve ministérielle de Tsambitso, ses gardes présidentielle et républicaine au détriment des autres composantes de la Force publique. Comme si cela n’était pas assez, Sassou a désarmé l’essentiel des casernes militaires, soit disant, parce que « Le président redoute un coup d’Etat de la part de l’Armée », susurre-t-on dans certains salons feutrés de la capitale congolaise. Autre fait, qui pousse actuellement le Président Sassou à ne plus faire confiance aux hommes en treillis, c’est qu’il a été largement battu dans toutes les casernes militaires par le général Jean Marie Michel Mokoko lors de la présidentielle de 2016.

Paris Match|

Guy Milex M’BONDZI à Brazzaville

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

37 réponses à Congo-Brazzaville : la guerre du Pool épuise le moral des troupes

  1. CONGO UN ETAT MACONNIQUEMENT CRAMEE PAR UNE MAFIA CUPIDE!!! dit :

    La pieuvre est partout dans les rouages de ce qui aurait du être un ÉTAT!
    TERRIBLE! TERRIBLE PUTRÉFACTION SOUS LE COUVERT DE LA PSEUDO RESPECTABILITÉ MAÇONNIQUE EN ATTENDANT L’ASSISTANT GRAND MAITRE KIKI NGUESSO !!!

  2. C’est très regrettable que les soit -disant élites du pool très affamées , cours toujours derrière Sassou . Par ce que tous craignent de perdre leurs petits privilèges que les offres le dérangé mental d’oyo . Parfait kolélas , Isidore Mvoumba , kinffoussia ect … Reçoivent l’argent de main de kiki le Zaïrois fils du diable . En réalité c’est Sassou qui veut enfin on finir avec le pool , la revendicatrice des droits humains , ceci dit Ntoumi est prétexte fallacieux, donc préparer la succession du prince d’EDOU et du LAC MAYI NDOMBE en RDC Christel KANIKI SASSOU sans effusion de sang .

  3. Kuna dit :

    Des vrais militaires dignes de portrer l’uniforme, le Congo notre pays en a eu. Des soldats et officiers pour qui seul comptait la défense de la République. En août 1963 les deux officiers supérieurs de l’armée congolaise Félix Mouzabakani et David Mountsaka qui avaient obtenu la démission du président Gilbert Youlou ont vite fait de remettre le pouvoir à un civil Alphonse Massamba-Débat. Dieu merci que l’ assoiffé de pouvoir le sanguinaire et criminel Sassou Nguesso était encore en bas de l’échelle militaire. Si c’était lui à la place de Mouzabakani ou Mountsaka, il se serait accaparé du pouvoir comme Eyadema. Imaginez de 1963 à nos jours 2016= soit 53 ans de règne.
    Pourquoi les militaires d’aujourd’hui ne sont pas motivés? Ce n’est pas parce qu’ils ont l’amour de la patrie. Non c’est parce que leur salaire ne passe pas. Et au lieu de le dire ouvertement , ils boudent comme des enfants à qui l’on n’a pas donné de jouets. Un vrai militaire qui n’est pas satisfait le fait savoir. Et s’ils sont assez nombreux, ils montent un coup d’état, n’y vont pas par quatre chemin. Car dans ce coup ils doivent aller franco sans faire de quartier et vran!

  4. David Londi dit :

    Ni guerre de conquête, ni guerre de « défense nationale », la guerre du Pool est une action propre à Sassou et son armée qui manifeste un zèle que n’auraient pas renié respectivement les armées nazi et fascistes d’Hitler et de Mussolini.

    C’est, aujourd’hui, principalement sur l’armée que s’appuie Sassou Nguesso pour perpétrer ce génocide dans le Pool, et cette armée, par le rôle politique que plusieurs de ses hauts représentants, à la botte de ce sanguinaire, lui font jouer, agissant ouvertement et violemment, trahissant les fins que l’ensemble du pays, le peuple, lui confie, compromet et risque de pervertir l’idée de la marche vers la construction d’une nation même, en forçant les citoyens sous ses ordres à se faire les complices d’une action factieuse, criminelle et avilissante. Faut-il rappeler que, plus de quinze ans après les exactions de 1998 – 2000 dans la même région, l’activisme de certains chefs militaires, par suite des exigences d’une telle guerre, est parvenu à restaurer la torture, l’élimination physique sans autre forme de procès de paisibles citoyens qui, ni de loin ni de près, n’ont bénéficié des largesses d’un politicien quel qu’il soit. Cette armée saccage, brûle les villages, obéissant ainsi aux ordres d’un criminel passible de la Cour Pénale Internationale sans se poser le moindre cas de conscience.

    C’est dans ces conditions que beaucoup de Congolais en sont venus à remettre en cause le sens de valeurs et d’obligations traditionnelles. Qu’est-ce que le civisme, lorsque, dans certaines circonstances, il devient soumission honteuse ? N’y a-t-il pas des cas où le refus est un devoir sacré, où la « trahison » signifie le respect courageux du vrai ? Et lorsque, par la volonté de ceux qui l’utilisent comme instrument de domination politique ou tribaliste, l’armée s’affirme en état de révolte ouverte ou latente contre les ordres criminels, n’est-ce pas, ici, l’attitude la mieux appropriée ?

    Le cas de conscience aurait dû se poser dès le début de la guerre, en 1998, il aurait été normal que celui-ci se transformât concrètement en des actes toujours plus nombreux d’insoumission, de désertion, aussi bien que de protection et d’aide aux citoyens martyrisés. Encore une fois, en dehors des cadres et des mots d’ordre préétablis, une résistance est née, par une prise de conscience spontanée, cherchant et inventant des formes d’action et des moyens de lutte en rapport avec une situation dont les groupements politiques de l’opposition, certains, et les médias locaux et internationaux se sont entendus, soit par corruption ou peur du dictateur, soit par cynisme ou intérêts, à ne pas reconnaître le sens et les exigences véritables. Ne condamnons pas aveuglément Ntumi. Sans Ntumi et Mokoko, l’actualité politique du Congo aurait disparu de la presse nationale et internationale depuis belle lurette. Grâce à eux, Sassou continue à montrer son vrai visage de criminel et d’un homme sans foi ni loi.

  5. VAL DE NANTES , dit :

    Depuis que SASSOU a pris goût aux délices du pouvoir douillet , le CONGO a perdu , autant de ces fils et filles que le ravage du sida au sein de la population .
    La gouvernance , par tribalisme aux fins de cacher par devers lui ; des crimes humains et économiques est une menace sur l’existence de notre pays .
    L ‘après SASSOU , sera un puzzle , où toutes les pièces ne seront pas intégrantes pour la reconstruction de notre pays .
    Il va de soi , que le premier le réflexe sera la stigmatisation de la tribu polluante , car de la résolution des problèmes inhérents au sassouisme , dépendra la place de cette tribu dans la république .

  6. DANS CETTE PLOUTOCRATIE PETRO - MACONNIQUE: QUEL EST LE REGARD DES SERVITEURS DU GENRE BAKABADIO??? TYPOA UNT B. dit :

    Chaque jour qui passe depuis le 04 Avril nous dévoile un pan de cette manipulation diabolique! QUI PEUX ME DIRE QUEL EST LE REGARD DE BAKABADIO SUR LES ÉVÉNEMENTS ACTUELS DANS LE POOL..???
    AH! QUE C’EST DUR DE VOIR LE SILENCE DES IDOLES DE NOTRE JEUNESSE NOUS DÉCEVOIR AUTANT!

  7. Anonyme dit :

    Quand on nous a vendu la grossière mascarade du changement de constitution comme étant une demande directement formulée par la population. Cette population dont la préoccupation principale est de survivre au jour le jour et qui pour la plus part ne connaissent même pas ce qu’est la constitution.,…..nous n’avons pas bougé.

    Quand le référendum sur la constitution à eu lieu….. nous n’avons pas bougé.

    Quand la date de l’élection présidentielle a été avancée….. nous n’avons pas bougé.

    Quand l’élection présidentielle truquée à eu lieu….. nous n’avons pas bougé.

    Quand les opposant ont été enfermés….. nous n’avons pas bougé.

    Quand on a commencé à massacré la population dans le pool….. nous n’avons pas bougé.

    Quand KIKI le pétrolier, le fils spirituel de petit Satan, prendra bientôt le pouvoir pour faire perdurere la dynastie des nguesso sur le pays … NOUS NE BOUGERONS PAS.

    Pays de MERDE

  8. Anonyme dit :

    OUPS …Lire  » à massacrer » et « perdurer »

  9. Bulukutu dit :

    Il faudra bien un exutoire à cette population pour expier toute la lâcheté dont à fait preuve tout au long du règne du préfet-zident. C’est exutoire est tout trouvé. Futur victimes expiatoires, nous risquons d’assister un à progrom inversé au crépuscule du règne sanguinaire que nous connaissons. Cette issue est-elle fatale?

  10. S. NKALA dit :

    Nous n’avons pas d’armée au Congo, mais un groupement de fonctionnaires formés quelques fois dans des écoles militaires, associés à des miliciens hautement gradés, qui obéissent aux ordres d’un criminel multirécidiviste bénéficiant de la bienveillance de la mafia pétro-france-africaine.

    Les termes de « cadres militaires formés » sont donc inappropriés dans le cas du Congo, pour des hommes qui sont en réalité au service d’une milice tribale.

    La particularité de ces fameux « cadres militaires formés », c’est leur incapacité à résister au vice, ainsi qu’une faiblesse à s’incliner devant la ruse d’un homme quasi-illettré, mais ayant hérité d’une tradition de manipulation et de violence, lui inspirant des méthodes de gouvernance par la soumission.

    Ainsi, nous observons une surreprésentation familiale et mbochi dans l’occupation des postes stratégiques et des hauts grades de cette pseudo-armée

    Ceux qui font exception à la règle de mbochisation en s’approchant du cercle de commandement ou de hauts gradés sont grassement payés, au point de n’avoir comme seule préoccupation que la sauvegarde de leur butin, plutôt que de défendre l’honneur et la dignité que devraient représenter l’uniforme.;:

    Des militaires dignes de ce nom n’ont pas besoin d’avoir le contrôle de stocks d’armes pour s’affirmer.

    C’est avant tout une affaire d’intelligence stratégique, de sursaut de la dignité humaine pouvant conduire à prendre l’initiative de s’attaquer aux fondements d’un système clanique.

    Pour l’instant, très peu d’hommes ont pris de la hauteur, pour remettre en cause leur contribution à la consolidation de ce système mafieux.

    Beaucoup ne prennent la parole qu’une fois pris pour cible par la mafia d’Oyo qui a pour tradition d’éliminer par anticipation tout résistant supposé ou potentiel.

    Ce système ne tient donc par la collaboration de ceux qui ont fait le choix de l’enrichissement personnel, au détriment des valeurs qui fondent des civilisations ayant connu le mode de gestion extra-clanique du patrimoine commun.

    Tous ces collabos devraient prendre l’exemple de cette magistrate de la RDC qui a préféré le chemin de l’exil, après avoir été forcé de condamner une personne à la demande des autorités, sans respecter les règles conventionnelles.

    Si ce genre d’initiatives pouvaient se multiplier au Congo, autant dans l’armée que dans d’autres secteurs d’activités, les barbares iraient s’enfermer dans les cases de leurs féticheurs.

    « La juge Chantal Ramazani accuse Joseph Kabila de l’avoir forcé à condamner Katumbi »

    https://youtu.be/T68xQVt2eko?t=307

  11. Hallo hallo dit :

    La milice ethnique de l’ex président sassou nguesso doit quitter le pool où elle tue des enfants, des femmes, des vieux sans moyens de défense dans l’indifférence glacée de la communauté internationale et de la France en particulier.

  12. Anonyme dit :

    Hallo hallo il faut ajouter à vos propos; dans l’indifférence du peuple Congolais

  13. Ayé dit :

    Qui peut faire partir Sassou?
    Sassou lui-même.

    L’opposition a râté l’occasion qui lui était offerte en septembre 2015. Donc, quelle autre opportunité se présente à l’horizon pour faire partir ce Monsieur? Aucune jusqu’en 2021.

    Coup d’état? Il ne faut pas rêver. C’est un petit à lui qui prendrait ce pouvoir au cas où il réussissait ce coup d’état.

    Que nous reste-t-il?

  14. dédé dit :

    ALERTE : RDC le jour le plus long…KABILA à Oyo ?
    La révolution du bassin du Congo est en marche ! Comme disait Frantz Fanon <>.
    #Kabila #Exit
    #Sassoufit

    *** Selon nos sources Joseph KABILA se serait mis en retrait à Oyo au côté de SASSOU NGUESSO avec lequel ils vont tenter de mater le droit légitime de nos frères de la RDC à l’alternance démocratique. Secret de polichinelle, le régime de SASSOU NGUESSO tient à un fil tout aussi, lorsque Kinshasa Tousse, Brazzaville Tic Tac Tic Tac …. pour mémoire mai 1997, Kabila père rentre à Kinshasa, 5 juin 1997 le Président élu Pascal LiSSOUBA est attaqué à Brazzaville. L’histoire bégaie !
    Brazzaville est devenue le pont d’évacuation pour les chancelleries basées a kinshasa, tous les expatries ont presque vide la ville même les chinois ont traversé. Parmi ses expatriés des agents spéciaux des puissances occidentales…Wait and see.

    *** L’ancien premier ministre de la RDC, MATATA PONYO a fait fuir sa femme et ses deux enfants sur Paris hier via Brazzaville. Les services de renseignements des FALC a localisé cette délégation à l’hôtel Léon avant le départ par Maya-Maya.

    *** Il est 11h30 a Kinshasa ce dimanche 18 Décembre .un jour de culte et de détente .le boulevard du 30 juin est presque désert .A 24h de la fin du mandat constitutionnel de l’actuel locataire du palais de la Nation Joseph Kabila .Le pays tout entier retient son souffle car il se trouve sur la balance entre Wumela( Reste encore au pouvoir ) et Yebela (tu es prévenu ton mandat prend fin ).

  15. Ces brutes au pouvoir à Brazzaville dit :

    C’est un titre bien ronflant pour une activité beaucoup plus dramatique.

    Si le moral de cette soldatesque est si atteint, alors qu’elle pose des actes visibles et perceptibles par tous. En principe, personne n va à la guerre de gaieté de coeur car, on ne sait pas ce que l’on va y rencontrer. Il y a peut-être l’envie et la fougue de vaincre mais cela ne suffit pas pour rassurer tout le monde.

    Et comment relever le moral des troupes lorsque l’ennemi pour qui on va combattre est presque invisible? S’acharner sur les civil n’a jamais relevé le moral des troupes. C’est en repoussant l’ennemi que le moral revient. Mais ramener des corps des compagnons n’a jamais été source de motivation.

  16. Ayé dit :

    Pauvres de nous. Croyez-vous que la chute de Kabila va entrainer celle de Sassou?

    Sassou va mourir au pouvoir. Celui qui va le remplacer n’est pas encore né. Il nous avait averti en 2012.

    Si vous croyez Qu,il va partir avec Kabila, qui va le faire partir? Et avec quelle armée?

    Né rêvons pa debout.

  17. VAL DE NANTES , dit :

    SASSOU peinard dans un pays où les militaires n’en sont plus .ILs sont comme tétanisés à l’idée de faire don de leurs personnes au pays .
    Les jouissances financières et cuissardes en valent la peine , mieux que le martyr .La devise de défendre un pays , en état de mort clinique ,est une supercherie dont ils rient sous cape.L’honneur est enseveli , sous ses uniformes de honte , souillés des déjections des NGUESSO .
    Que celui qui est capable , de défier militairement SASSOU à l’instar de NTUMI se lève ????.
    Le degré de la poltronnerie a été atteint , avec l’embastillement DE MOKOKO sans la moindre toux du coté de l’armée .
    MOKOKO , qui part vers ses 71 ans , doit être meurtri de voir combien , ces collègues militaires ont vendu leur âme , à la camorra congolaise .
    IL croyait en la bravoure de certains d’entre eux ,MOKOKO s’était trompé sur toute la ligne .Les officiers issus du NORD , se délectent de ce pouvoir dont ils obtiennent moult avantages .
    Le minimum syndical leur est assuré par SASSOU et COMPAGNIE .
    Moudilou n’est qu’une mouche , tournant autour d’un repas auquel , il ne sera jamais convié .

  18. Garcia Dekodia GDK dit :

    Je réitère mon opinion, n’en déplaise à ceux qui par souci de s’abreuver font des criminels des héros .
    Sous Sassou il n’y a jamais eu d’opposants! Ce sont des simulacres d’opposition.

    Maintenant s’agissant de Ntumi,
    Pourquoi le 18 Décembre 1998 les nsilulu entrent dans Brazzaville sévir en toute impunité ? Et d’ailleurs pendant qu’ils avançaient sans arme de la forêt à la ville de Brazzaville il n’y avait pas riposte sous ordre des autorités militaires d’alors. Pourquoi ?
    Arrivés dans Brazzaville, ils se dépoliront à tuer les leurs , je cite : Ngoma Étienne, le fameux Coré WAWA etc… Que des laris sudistes massacrés . Pourquoi ?
    Pourquoi tuaient ils (ces nsilulu bien sur ), les anciens ninjas de kolelas qui se retrouvaient dans les forêts fuyant la guerre tels que les Capi Justins & autres . Pourquoi ?
    Lorsque dans les combats certains par bravoure et efficacité parvenaient à déjouer l’armée et se retrouvaient proches du but c à d de Brazzaville pour ainsi mettre fin à ce pouvoir, Ntumi leur demandait de replier, et ceux qui n’obtempéraient pas subissaient le fameux « Mbata ya Saint Michel ». Pourquoi ? Nombreux étaient ceux de la Bouenza qui lui venaient en renfort et qui y ont perdu la vie par traîtrise (présumée ) de Ntumi. Je cite : Kubua-kutelama, Yogochi etc…
    Autant de questions qui n’ont pas de réponse !
    Finalement nombreux sont ceux qui débattent sans connaître véritablement qui est-il ce Ntumi !
    Je ne suis ni pour ni contre qui que ce soit j’ai simplement un regard froid et neutre sur ces événements qui perdurent! À ceux qui prétendent mieux savoir de nous éclairer sur ces points !

  19. CD JUMEAU dit :

    R.D.C (ZAIROIS): VOICI UN PEUPLE COURAGEUX!

    https://www.youtube.com/watch?v=gl33XIwc998

  20. BEAUCOUP DE VERITES! MAIS HALAS MEME L'EAU SALE ETEINT LE FEU! PATROITE ATTERRE dit :

    MÊME L(EAU SALE ÉTEINT LE FEU!
    QUI MANIPULE QUI MON FRÈRE DANS CETTE NÉBULEUSE DU POOL!

  21. Anonyme dit :

    Les Congolais passent leur temps à se chamailler pour des sous fifres alors que le mal absolu est connu de tous, lorsqu’on a la gangrène il faut amputer pour espérer guérir le malade.
    Le diagnostique est connu, si vous retirez le cancer sassou le pays sera en convalescence il ne restera plus qu’à éradiquer les métastases qui se sont propagés au plus profond de la société. Mais n’est t’il pas trop tard ? sommes nous pas déjà en phase terminal.

  22. CD JUMEAU dit :

    @GARCIA DEKODIA,

    Monsieur,
    Je ne sais pas de quelle source vous prenez vos informations, mais concernant l’histoire récente de notre pays, disant celle à partir des années 80- 90 que nous connaissons tous, nous ne pouvons pas vous laissez faire autant d’amalgames.
    Je reconnais (même si j’ai encore du mal à le croire) que NTUMI 1 était un collabo de Denis SASSOU NGUESSO en 1998. Le but de ces deux hommes était d’éliminer les cadres et intellectuels du Pool ainsi que certains Ninjas récalcitrants abandonnés par KOLELAS père, lui même, en fuite et à l’abri en ce temps là.
    Oui, les Ninjas de NTUMI avaient abattu le colonel NGOMA Etienne qui habitait à Bacongo, avenue Mbiemo et dont je connaissais bien la fille, Capi JUSTIN, BIYOUDI De Lourde… Mais pas Koré WAWA. Lui était abattu par un ninja de KOLELAS avec qui il avait eu un contentieux au temps où il organisait ses tournois de foot au Stade YGOS, près du marché total et de ce qui était le C.E.G Raphaël BOUBOUTOU. Koré a été tué en 93- 94, Monsieur! En plus Koré, un Bembé qui habitait dans la rue Kitengué à Bacongo et qui s’exprimait très bien en lari, était suspecté d’être un informateur des aubevillois. LASKY, un chef Ninja (de KOLELAS), avait essayé de lui en dissuader d’éviter BACS pendant que régnait la tension entre Ninjas et aubevillois, en vain.

    Je ne crois pas un seul instant que NTUMI 2, le nouveau maquis, (après le simulacre attaque des terroristes de SASSOU le 4 Avril) soit un montage entre les terroristes et lui. NOUS AVONS TOUS VU CE QUI S’EST PASSE ET NOUS VOYONS CE QUI SE PASSE. Je ne suis pas un supporteur de NTUMI, même si j’aimerais qu’il nous débarrasse de ce monstre SASSOU, ce qui fera peut-être pardonné à moitié sa trahison des années 98-2002. SASSOU NGUESSO est le roi des coups mais, cette fois, NTUMI n’y est pour rien.

    Déclarer et réitérer que sous Sassou il n’y a jamais eu d’opposants (tout le monde confondu, dont, aujourd’hui, les MAKAYA, les MOKOKO, et tous ceux qui sont en train de subir la torture dans les geôles de Brazzaville comme ce sergent torturé récemment, s’apparente presque à une insulte de votre part et ça relève de mauvaise foi, Monsieur NKODIA (tâ Nkoria).

    Comment expliquez-vous alors que certains soient en prison s’ils étaient tous du parti-unique (le Parti Congolais des Tueurs, P.C.T)? Ah oui! On fait semblant de les priver de liberté, de les laisser affamer, de les humilier et de les laisser moisir. Non?

  23. CD JUMEAU dit :

    SASSOU NGUESSO ROI DES COUPS…

    Tenez! Vous vous souvenez de la fausse accusation « Bakongo ba bomi Marien »? Pendant les Jeux Africains, j’ai assisté personnellement à un échange entre un colonel (terroriste) de SASSOU qui demandait à un adjudant Mbochi d’écrire une fausse déclaration concernant les détournements d’argent qu’il y avait eu sur les tickets du Stade de la Concorde. Le Colonel a dit à l’adjudant de ne pas mettre son vrai nom mais de mettre MASSAMBA. J’etais écœuré! l’adjudant, visiblement agacé, savait que j’étais un Bakongo venu de l’étranger mais pas le terroriste. Voilà les méthodes SASSOU!

  24. Garcia Dekodia GDK dit :

    PFFF DES NIAISERIES SANS CESSE!
    Pour ta gouverne toi là haut, mon nom est DEKODIA, Tà NKORIA (NKODIA) est mon grand père paternel, et mon père c’est DE KODIA.
    Quand on sait pas on ne se jette pas dans les imaginations, mais on se renseigne simplement.
    Je retire Koré de ma liste, c’est juste une erreur de date car mort en 1993, pour le reste je maintiens….
    Vous qui êtes censés m’apporter des réponses, ne me convainquez pas du tout mais alors là !!!!!

  25. Garcia Dekodia GDK dit :

    Objectivement vous reconnaissez d’une part les méthodes communistes de Sassou et d’autre part vous mettez en doute certains de ses procédés ! N’ya-til pas dichotomie ? Je vous conseille d’observer le temps et vous en serez complètement persuadé! Car comme on dit: il n’y a point de secrêt que le temps ne finit par déceler !!!

  26. VAL DE NANTES , dit :

    MON PETIT CD JUMEAU
    TU es une petite bibliothèque , sur cette sombre page de l’histoire politique de notre pays .BRAVO , je n’y étais pas , tu confirmes les infos que j ‘avais entendues depuis ces drames .

  27. Garcia Dekodia GDK dit :

    CD JUMEAU

    OÜ se situe l’amalgame en dehors de Koré dont j’ai oublié l’époque d’assassinat ? ou?
    Voyez-vous que des niaiseries !!!
    Par ailleurs vous dites OUI, vous consentez sur Ntumi 1 ; et dites non sur Numic 2, je rêve ou quoi ? en êtes-vous si sûr que Ntumi 2 est pour la vraie justice ?

    Tout ce que j’ai dit a servi de reprise à votre argumentaire, finalement vous n’avez rien dit en dehors de resituer la mort de Koré qui du reste n’est qu’un détail.

    A quelle bibliothèque faites vous alors référence ???!!! MORT DE RIRE ! Et les moutons n’arretent pas de vous suivre!

  28. CD JUMEAU dit :

    @ mon ainé VAL DE NANTES,

    Cher ainé, je me sens très honoré à chaque fois que je reçois un compliment de vous. Vous êtes cet intellectuel complet, ce grand cerveau, que plusieurs analystes ici n’atteignent même pas à la cheville, malgré le dénis des faits réels qui ronge la plus part d’entre nous sur cet espace.

  29. CD JUMEAU dit :

    @ MOI

    PFFF DES NIAISERIES SANS CESSE!
    Pour ta gouverne toi là haut, mon nom est DEKODIA, Tà NKORIA (NKODIA) est mon grand père paternel, et mon père c’est DE KODIA.

    A quelle bibliothèque faites vous alors référence ???!!! MORT DE RIRE ! Et les moutons n’arretent pas de vous suivre!

    Que vous êtes brutal! Alors qu’il y a moins de 2 jours, vous plaidiez pour un espace avec des échanges courtois et sans insultes, ayant même obtenu le soutien prématuré de Monsieur ANONYME lors de votre accrochage verbal avec un autre intervenant, aujourd’hui, vous y voilà vous-même dans l’insulte gratuite.
    D’abord, concernant votre nom (devenu) DEKODIA, je n’ai pas voulu le remettre à sa source « NKODIA » mais j’ai voulu tout simplement montré que c’est un nom du terreau que je connais bien, d’où la petite appellation « tâ Nkoria » que j’ai même utilisé. Desolé!

    Pour tout le reste, je vous trouve suffisamment arrogant et trop intelligent pour débattre sur ce que vous considérez comme niaiseries. Je suppose que vous n’avez pas le temps, donc je m’arrête là et je suis mon troupeau.

  30. Chez Les Chiroptères De Marque Distincte dit :

    Heureusememt que même Aimé Fernand David Césaire au moins, je le suspecte, ne se considérait pas ‘intellectuel’ sur l’attribut singulier et fait d’avoir écrit un livre ou plusieurs d’ailleurs. Sinon, le Cancre Absolu de Brazzaville, semi-illéttré de son état qui a aussi, l’on s’en souvient vaguement, toutefois écrit quelque chose telle « Le Mendiant – La Chauve-Souris & Le Rat de Palmier », aurait, relativement selon les hypos assez tarés et peu constants mais confortablement confus au commencement de la saison hivernale, une notoriété louable de référence, et toujours par leur rationalité très irrationnelle, serait alors plus catholique que François le Pape… Quel blasphème!

    Regardez là-bas, comment un éclairé self-éclaireur en herbe qui comme le cobaye voulant être plus gros qu’un phacochère, s’est fait avoir, tout simplement! Remarquez-le ici en toute honnêteté, et ce n’est pas moi du reste qui le rapporte, à juste titre!

    Ironie du sort, la géante compagnie technologique de la photographie, ‘Kodak’, n’est pas la pionnière de l’imagerie numérique…

    A bon entendeur, eugh, tout simplement!

  31. Garcia Dekodia GDK dit :

    CD JUMEAU

    Bon ! On va faire simple!

    Oû est l’injure ? Considérer que c’est des niaiseries est pour vous une injure ?

    Vous vous êtes empressé de répondre pour me semble -t-il apporter du nouveau, mais au lieu de ça, vous vous servez de tout ce que j’ai dit pour parfaire votre argumentaire … En dehors de Koré que vous restituez dans son contexte , quelle amalgame y’a-t-il ? Si ce n’est la volonté manifeste , de vouloir s’exhiber !
    Dites moi ce que vous apportez de nouveau que je n’ai pas dit ?
    Vous consentez sur Ntumi 1 alors que pour moi ça reste le même Ntumi. Il n’y a ni 1 ni 2! Voila oû se situe nos divergences !
    J’ai senti dans votre intervention une volonté de nuire! J’ai également observé une ascendance délibérée ! Peut-être suis-je gênant dans ma position ou radical dans mes interventions, car il y a comme une gène à se voir arracher son speudo leadership, que j’observe en filigrane rien qu’en vous lisant !
    Ceux qui perdent leur temps dans le souci des formulations pour donner un avis sur la crise actuelle , soit sont dans le faux car pas suffisamment sincères, orientés plutôt à exhiber leur talents littéraires supposés ou avérés, soit le font à dessein dans le but de se faire une tribune aux fins de mieux divertir .
    Moi je n’ai pas le temps à réfléchir sur les formulations car les choses vraies se disent simplement, je m’exprime naturellement comme j’ai toujours été ! Loin de moi le souci de séduction qui est contraire à la vérité ! Ici vous venez tâter vos prouesses en Littérature , moi je viens pour donner une opinion !
    Enfin , vous considérez que Ntumi 2 va vous libérer de Sassou! Avez vous écouté ses cris de secours ??? A-t-il ne fusse que de quoi tenir une bataille ? Vous vous moquez de qui ? Ntumi n’a ni les moyens ni la capacité de renverser ce régime : pas d’armes , pas de moyens équipementiers ni logistiques! Rien !
    Le pool est bombardé à cause de Ntumi voila la raison officielle , pourquoi ne va-t-il pas en exil pour qu’il n’y ait plus de bombardement ?
    Dites moi si je ne me trompe ce site est un espace de compétitions intellectuelle ???

  32. Garcia Dekodia GDK dit :

    Votre speudo leadership (supposé) exprimé de manière subtile et conforté par des exhibitionnistes en mal être qui ignorent l’objet principal de ce site qui a pour but premier d’informer et de permettre l’échange, me laisse pantois car INFONDÉ !!!

    Vous vous réjouissiez des accrochages survenus entre un de vos intervenants et moi. Non mon cher, ça n’était pas un accrochage frontal puisqu’au départ ça ne m’était pas destiné, j’avais tenu à défendre certains principes majeurs et je l’ai fait jusqu’au bout avec élégance !
    As-tu déjà assisté à un débat de scientifiques ??? Je ne pense pas! Vos littéraires n’atteignent même pas à la hauteur des scientifiques les moins bons!

  33. Garcia Dekodia GDK dit :

    L’IMAGERIE NUMERIQUE de « Kodak », voila encore une bourde !!!
    Depuis quand « Kodak » est CONNU dans l’imagerie numérique? Vous employez les mots et expressions sans en maitriser le sens !!!!!

  34. Balancer une Salade dit :

    Pauvre de toi, évidemment t’es ridicule et ignorant sans le savoir! Vraisemblablement, tu ne connais RIEN.

    Repars te récycler aux ‘petites’ sciences-éco’ à Marien Ngouabi. Que du temps à perdre!

  35. Garcia Dekodia GDK dit :

    L’imagerie numérique n’est pas le propre de « Kodak » ! « Kodak » ne fait même pas parti des géants du numérique tout simplement c’est un leurre de faire allusion à  » Kodak », s’agissant de « l’IMAGERIE NUMERIQUE », terme qui est usité dans le domaine médical et en particulier radiologique!
    QUELLE CACOPHONIE ??? RIDICULE !!!! Et ceux qui n’ont rien dans leur caboche, acquiescent sans retenue !

  36. A Dessein dit :

    RISIBLE!

    Change de boulot et considère à échanger dans ta langue maternelle.

    Adios gringo!

  37. Garcia Dekodia GDK dit :

    Oui ce n’est sans doute pas de ton niveau mais dommage que j ‘ai bien raison!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.