Quelques 10 Vérités sur le “petit rendez-vous du siècle Trump-Sassou.”

Rencontre virtuelle de Trump et Sassou NGuesso

Souvenons-nous: Le 13 Décembre 2016, Congo-Liberty publiait un intéressant article sur les relations antérieures entre Sassou et la compagnie Exxon Mobil de Tillerson (lire: REX TILLERSON, FUTUR SECRÉTAIRE D’ÉTAT AMÉRICAIN, LE PIRE ENNEMI DE SASSOU-NGUESSO. Par Rigobert Ossebi.)  Cet article apparemment n’avait pas beaucoup retenu l’attention des internautes. Aujourd’hui, Rigobert Ossebi devrait se frotter les mains pour son texte et la pertinence de ses analyses.

La débâcle diplomatique et l’humiliation subies le Mardi 27 Décembre 2016 en terre américaine par Sassou Nguesso et toute sa diplomatie sont sans précédent dans les annales  de l’histoire de la République du Congo, et ce depuis 1960. Et même, de mémoire d’Africains, aucun chef d’Etat africain en exercice n’a eu une telle humiliation diplomatique depuis 1960, année des pseudo-indépendances. Une débâcle de telle ampleur est à rechercher dans les annales profondes de la diplomatie du monde.

Venons maintenant à quelques vérités sur le “célèbre petit rendez-vous – manqué – du siècle entre le président-élu des USA , Donald Trump  et Denis Sassou Nguesso, le dictateur de Brazzaville”:

Vérité numéro 1: Évidemment, les lobbies (groupe d’intérêts, groupes de pressions) travaillant pour la famille Sassou aux Etats-Unis d’Amérique avaient fait leur “minimum” pour décrocher ce “fameux tête-à-tête Trump-Sassou” auprès de certains collaborateurs de Trump. Au passage, ces lobbyistes ont empoché des millions de dollars (des milliards de francs cfa) venant des caisses de la République du Congo, argent qui devrait servir à améliorer les conditions – toujours et toujours archaïques – des populations congolaises. Aux côtés de ces lobbies, quelques langues secrètes chuchotent que Vladimir Poutine aurait mis son doigt dans cet arrangement …

Vérité numéro 2: Le régime dictatorial de Brazzaville a visiblement un réel problème. Pourquoi: eh ben, au vu de leur précipitation sans commune mesure à vouloir rencontrer Trump. Monsieur Trump n’est pas encore le président en exercice des USA. Et on prétend annoncer que Sassou vient discuter avec Trump des questions relatives à la paix en Libye et aux autres sujets sur l’Afrique et le monde.  Tout simplement curieux, intenable, pathétique, etc … Sassou Nguesso médiateur dans la crise Libyenne, c’est une moquerie ou quoi ! La Lybie a été déstabilisée (et Kadhafi tué) par les amis ou partenaires de Sassou Nguesso: Nicolas Sarkozy de France, Mme Clinton des USA et les autres de la coalition (Grande-Bretagne, Italie, …) Les présidents africains auraient nommé Sassou Nguesso comme président du Comité de Haut Niveau de l’Union Africaine sur la Libye, on espère que ce n’est pas une moquerie de ce syndicat de dictateurs contre les libyens. Allez poser des questions aux libyens (même responsables) combien sont-ils à connaitre Sassou Nguesso!!!. Spéciale Afrique !

Vérité numéro 3: Le président Barack Obama, en fonction jusqu’au 19 Janvier 2017, n’a pas un problème personnel avec monsieur Sassou Nguesso. Mais Obama avait, dès sa prise de fonction en 2008, annoncé les couleurs: il avait dit qu’il ne traiterait pas avec les “soi-disant hommes forts du continent: en clair avec les dictateurs africains”. Et ces dictateurs n’ont jamais porté Obama dans leur cœur, bien que ce dernier, combattu dans son propre pays n’a rien pu faire pour faire partir ne fût-ce qu’un seul de ces dictateurs. On ne lui en voudra pas trop.

Vérité numéro 4: La mégalomanie avec laquelle Sassou passait en revue les troupes à l’aéroport Maya-Maya et l’arrogance avec laquelle il saluait tous ses ministres venus se courber lors de son départ de Brazzaville le Lundi 26 Décembre 2016 (pour les USA) traduisaient à elles seules les éléments d’un pouvoir au fait de sa gloire; un pouvoir ayant apparemment conquis et vaincu le monde entier (par les armes et par la corruption.) Même Trump et son futur ministre des affaires étrangères étaient vaincus (comme l’ont été Chirac, Hollande, Sarkozy!) Evidemment, les assurances des lobbies et des parents installés aux USA (ambassadeurs, courtisans et autres proches) étaient “absolues, nettes, sûres!” Rien n’échoue jamais à monsieur Sassou. Relisez le fameux communiqué du beau-père ministre Ayessa et la suite.

Regardez ensuite les images de son retour à Brazzaville le Vendredi 30 Décembre à 7H30 du matin (sans fanfares!): la victoire du siècle et les joies annoncées en grandes pompes le Lundi et Mardi 26 et 27 se sont transformées en visibles douches froides, en ténèbres à peine dissimulées.

Les sbires de la presse de propagande accusent aujourd’hui pêle-mêle les medias occidentaux, les medias ouest-africains, les diasporas congolaises d’être à l’origine de l’humiliation – sans commune mesure – de leur chef de bandes. (lire ici: (http://www.portail242.info/Congo-Denis-Sassou-N-Guesso-regagne-Brazzaville-apres-un-rendez-vous-non-abouti-avec-Donald-Trump_a2233.html). Ces mêmes sbires insultent même madame Hope Hicks, l’une des porte-parole de monsieur Trump de “naïve et d’innocente.” C’est cette dame qui a annoncé au monde entier le “non-rendez-vous entre Trump et le dictateur du Congo.”

Vérité numéro 5: Sassou Nguesso, en quête perpétuelle de reconnaissance, voulait flanquer au président Obama une humiliation manifeste. En 8 ans de séjour à la Maison Blanche de Washington, Sassou Nguesso n’a jamais réussi à obtenir une invitation personnelle en tant que président reconnu et n’a jamais été reçu en tête-à-tête par le couple Obama. En dehors des réceptions de masse (ONU) ou comme celle de 2014 lors du Sommet Afrique – USA pendant laquelle tous les dictateurs s’empressaient de faire des photos de souvenir avec le président Obama, aucun dictateur africain n’a été reçu avec honneur par le président Obama aux USA.

A écouter la jubilation (faussement dissimulée: 1er président africain à être reçu par Trump!) de Moungalla Thierry, le porte-parole du gouvernement de Brazzaville, le Mardi 27 Décembre matin sur les ondes de Radio France Internationale, on croyait assister à la victoire finale suite à une quête mondiale menée depuis longtemps.

Vérité numéro 6 : Évidemment, le régime dictatorial de Brazzaville aurait été plus à l’aise avec l’élection de madame Clinton comme présidente des USA. Raté ! La famille Sassou Nguesso et les Clinton sont depuis longtemps “liés” ! Pendant le coup d’Etat sanglant de 1997 au Congo, c’est Clinton qui était au pouvoir; il ferma yeux et oreilles aux cris du peuple congolais. Les Nguesso ont donné des tonnes d’argent à la fondation des Clinton. Argent donné, non pas pour des raisons humanitaires comme on pourrait l’imaginer, mais en réalité  pour acheter des faveurs des Clinton (ce que l’on appelle aux USA: le pay-for-play – genre de mafia corruptrice que monsieur Trunp a dénoncé durant sa campagne et promis de démonter durant son règne.) Autrement dit, du blanchiment d’argent pur et simple, au détriment des populations congolaises. A contrario, l’élection de monsieur Trump a visiblement donné quelques sueurs froides à Brazzaville. Malgré le pragmatisme du guerrier Sassou  et celui de monsieur Trump, rien ne semble “réglé” entre les deux hommes, malgré la supposée amitié qui lie les deux à Vladimir Poutine. Rex Tillerson est venu déranger les paisibles sommeils de Brazzaville.

Vérité numéro 7: De la presse internationale francophone basée en France. Toute la matinée du Mardi 27 Décembre, quelques radios et media francophones basées en France ont repris, presqu’à titre de publireportage, l’information de la rencontre du siècle Trump – Sassou. Comme exactement elles avaient fait des publireportages mondiaux sur la visite du ministre congolais des affaires étrangères (Ngakosso) chez Vladimir Poutine en Russie en début de cette année. La vérité est que: on y perd la tête car on est vite amener à soupçonner que tous ces gens reçoivent  des ordres et de l‘argent du pouvoir de Brazzaville pour faire un travail que tout journaliste dûment formé dans un pays libre comme la France devrait dénoncer. Merci à quelques esprits éclairés, surtout de la presse anglophone qui ont dans la recherché de la vérité, d’une façon ou d’une autre, contribué à faire échec à ce scenario des grandes mafias du monde.

Vérité numéro 8: Des auteurs de l’échec de la rencontre du siècle et de  l’humiliation de Sassou Nguesso et de sa diplomatie, on en saura pas trop, on en dira pas trop. En tous cas pas pour l’instant. Mais au moins, on peut, même dans l’ombre, féliciter le travail de tous ces humains qui œuvrent pour le bien des autres humains. Comme on dit, “chaque victoire a plusieurs parents.” Et c’est tant mieux. De l’actuelle ambassadrice au Congo (Stéphanie Sullivan) en passant par tous les militants des bonnes causes humaines et des libertés fondamentales dans tous les pays, qu’ils trouvent ici la reconnaissance du peuple congolais meurtrie depuis des décennies par la cupidité de ses propres enfants. Celui que les sbires, les griots patentés et les “sans-foi-ni-lois” ont crié qu’il est (ou sera) le premier africain à être reçu par Trump comme chef d’Etat a réalisé qu’il n’a pas finalement le contrôle absolu et la main mise sur le monde entier comme ils se le croient, malgré la puissance de la corruption et de l’argent. Ces sbires et griots accusent les diasporas congolaises et les medias ouest-africains et internationaux d’avoir fait échouer les entreprises de leur maître. Pathétique! Pitoyable! En lieu et place de ces accusations, ces griots et sbires feraient mieux de dire a leur chef “d’acheter toutes les diasporas congolaises et tous les medias” comme ils le font déjà avec beaucoup d’occidentaux arpentant les avenues de Brazzaville dans des véhicules aux vitres noires, avec l’argent des congolais dans des valises.

Vérité numéro 9 : Quelque soient les suites de la diplomatie entre Sassou Nguesso et monsieur Trump, cette humiliation ne restera pas sans traces. Le président-élu Trump, qui  très certainement ne connaissait pas l’existence d’un petit pays pétrolier appelé Congo-Brazzaville où règnent toutes les corruptions possibles va apprendre à conjuguer entre ses promesses de “clean up Washington” (nettoyer Washington de ses mafias), la présence de son Secrétaire d’Etat Rex Tillerson et la realpolitik des affaires. Il a sûrement fait la connaissance du Congo grâce à Rex Tillerson ce Mardi 27 Décembre. La cuisante défaite (non méritée) de Tillerson (futur ministre des affaires étrangères des USA) et Exxon Mobil face à Sassou et son clan (en faveur de Elf Aquitaine) dans les années 80-90 au Congo n’est pas quelque chose que l’on efface comme cela, comme si de rien était. Malgré la présence de Poutine. Manifestement, au regard de cet épisode de fin 2016, on a tous compris que Rex Tillerson n’a pas une mémoire courte. Ça prompt !

Vérité numéro 10: Obama n’a pu rien faire pour le continent africain dans sa partie subsaharienne (le débat à ce sujet est plus que profond.) En dehors de Compaoré chassé par le peuple Burkinabé avec le soutien invisible de la France, tous les dictateurs africains sont restés en place durant son règne. En sera-t-il de même pendant tout le règne de monsieur Trump: rien n’est moins sûr. (J’entends déjà certains dire, à la lecture de cette conclusion qui n’en est pas une: vous africains attendez toujours les solutions des autres ! Triste argument car tous ces dictateurs sont là avec la bénédiction des occidentaux.)..

Bien sûr que oui, aucun président américain, anglais, français ou autre ne viendra prendra la place des africains pour réclamer ou établir la démocratie dans leurs pays. Mais nous demandons l’arrét des assistances multiformes aux dictatures quelles qu’elles soient, d’où qu’elles soient.

Justice Makanda

Diffuse le 31 décembre 2016, par www.congo-liberty.com

 

DONALD TRUMP – SASSOU NGUESSO : cherchez l’erreur !

 

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

17 réponses à Quelques 10 Vérités sur le “petit rendez-vous du siècle Trump-Sassou.”

  1. VAL DE NANTES SASSOU cadaveré dit :

    SASSOU cadavéré , AVION cadaveré , AUX MILITAIRES CONGOLAIS de ramasser ce cadavre en état de décomposition très avancée .

  2. Mark dit :

    Sassou est allé derranger Trump de son sommeil à Miami. Nous sommes toujours à l’attente de la réaction de Moungalla. Si j’étais Sassou, j’allais marquer le monde en me suicidant depuis Miami.

  3. Kokoriko dit :

    Excellente analyse. Lire ci dessus ce que déclarait Trump parlant des  » dictateurs Africains, ce qu’il pense d’eux, ils sont radins et inhumain »

    Subject: FW: African Presidents Are Greedy And Inhumane– Donald Trump
    FYI

    « African Presidents Are Greedy And Inhumane, Africa Should Be recolonized’ – Donald Trump
    Speaking yesterday in Nebraska, Trump said that Africans are slaves living like slaves in their own land yet they claim they are independent.
    Trump was responding to a question by a South African journalist on whether he thinks African leaders were right to seek mass withdrawal from the Hague based International Criminal Court.
    “It is shameful for African leaders to seek exit from ICC. In my view, these leaders want to have all the freedom to oppress their poor people without anyone asking them a question. I think there is no shortcut to maturity and in my view, Africa should be recolonized because Africans are still under slavery. Look at how those African leaders change constitutions in their favour so that they can be life presidents. They are all greedy and do not care about the common people” Said Trump
    “When I saw them gang up against ICC yet they can’t even find an amicable solution for the ongoing quandary in Burundi, I thought to myself these people lack discipline and humane heart. They can’t lead by example. The only thing they are interested in is accumulating wealth from poor tax payers. Before they think of exiting from ICC, they should first restore peace in Burundi and other war-torn countries rather than gathering like hyenas with the aim of finishing the poor people” Added Trump. »

  4. L'addition S'il Vous Plait dit :

    Ça se voit très bien qu’il a été mis précisement au parfum, non!

  5. Kuna dit :

    Allo Thierry Moungala ici cest François Hollande. Écoute j’ai un vide dans mon agenda tu peux dire à ton idiot de président que je suis prêt à l’accueillir à l’Elysée. Comme çà il sera le premier président africain reçu à l’ Élysée avant de passer à 2017.

    Allo Thierry Moungala, c’est Bashar Assad le boucher de Damas et d’Aller. Tu peux dire à ton idiot de président que je suis prêt à l’accueillir à Alep la ville martyr que que j’ai écrasé par deux mois de bombardements intensifs. Comme cela je lui montrerai comment il pourra ecrasertles populations insoumise du Pool.

    Allo Thierry Mongala c’est Nashralla le chef du Hezbollah. Tu peux dire à ton idiot dr président sue je suis prêt à l’accueillir pour lui montrer les méthodes de guerre totale comme mes combattants ont fait à Alep . Il lui suffira d’appliquer les mêmes méthodes pour venir à bout de Ntoumi.

    Allo Thierry Moungala c’est Kadhafi. Quoi? Qui? C’est moi Kadhafi. Mais tu n’étais pas mort? Si mais je rappelé depuis les enfers. Qu’est ce que tu veux? Va dire à ton idiot dr président qu’il risque de finir comme moi.

  6. Tata Ndoundou dit :

    _ Oui, allo Thierry le moux ngaya-là, c’est moi tonton Takou Ngué-sot le refoulé trumpé! On recommence par où là? Aleppo peut-être nous irait mieux, fiston Albi? Tu sais, il n’y a plus d’éboueurs là-bas!

    _ Oui tonton, juste un instant, je fais caca! Prourrrrr, prrrat-prrrat, bonne année tonton, Miami c’est jolie hein…

    _ *Click ~ clack »

    _ Allo Allo, tonton Takou?

  7. Jean OKOMBA dit :

    Les congolais de Brazzaville sont ils les êtres les plus menteurs du monde? La question mérite d’être posée et en même temps nuancée. D’emblée, il ne s’agit pas de tous les congolais. Mais ceux là formés à l’école du sassouisme. En effet je ne comprends pas que la semaine africaine, un organe de presse appartenant à l’Eglise catholique, puisse répondre un paragraphe de Paris Match qui charge contre la diáspora congolaise et les ONG d’être responsable de la débacle de la visite de Sassou Nguesso aux USA. S’il vous plait reflechissons un peu pour ne pas se laisser emporter par vos accusations gratuites.Et surtout ne suivez pas certains jmédia français dont les journalistes sont connus par leur mediocrité notoire et qui se laissent parfois trainer dans la bout par les dictateurs africains de tout acabit comme Sassou Nguesso. S’il vous plait comment peut on accuser la diáspora `congolaise ou les ONG de faire louper à Sassou Nguesso, une rendez vous qui allait legitimer son pouvoir dans le monde entier? Dans sa compagne et d’autres interventions, Mr Trump a tourné en dérision le comportement des dictateurs africains qui depuis 1960 n’ont rien fait pour leur peuple et ont volé de l’argent qui servait à l’amélioration des conditions de vie des populations. Pour dire que le nouveau Président élu des USA connait le comportement des dirigeants africains. Il a toute une équipe qui travaille dans ce sens. Ce qui suppose qu’il n’a pas besoin que la diaspora congolaise et les ONG viennent lui dire d’annuler les rendez vous. En tout si c’était un rendez vous fixé en bonne et due forme, dans son communiqué Madame la porte parole de Trump allait le signifier. Il n’en est pas question puisqu’elle dit que Trump n’a pas de rendez vous avec des dirigeants étranger avant son investiture le 20 janvier 2017. Par ailleurs, avec des nouveaux moyens de communication actuels le monde entier l’équipe de Trump n’allait pas attendre que Sassou Nguesso arrive aux USA pour annuler un Rendez Vous avec le président élu de ce grand pays. Fait curieux dans ce mensonge, On ne comprend pas comment ce Rendez vous n’interessait pas Madame l’ambassadrice des USA au Congo. Que les sassouistes toujours en clin à accuser les autres de leurs propres erreurs apprennent à l’humilité. Vous avez mal fait, vous avez mal fait, La diáspora congolaise et les ONG ont ne sont pour rien. Sassou Nguesso avait dit qu’il assumait, pourquoi refusez vous d’assumer la megalomanie de votre président et la cohorte de sauvages qui l’entoure? Mais je ne comprends pas que si Rendez vous officiel avec la future administration américaine avait vraiment été pris, comment comprendre que Thierry Moungala, Firmin Ayessa et Jean Claude Ngakosso les protagonistes de cette affaire honteuse ne répondent plus aux questions de journalistes et sont introuvables dans le monde entier? Je crois sincèrement on serait aisé de se justifier que le Rendez vous en question est » porté siné dié ». Rien de tel, Arretez inutilement d’accuser les gens pour votre´médiocrité notoire que vous venez d’étaler aux yeux du monde mundial.
    Par ailleurs, un autre argument utilisé par les amis des dictateurs africains qui a conduit Mr Trump `à annuler sa rencontre avec  » el dictador mas tenebroso y sanguinario de toda Africa, » comme le qualifie la presse hispanique, serait la violation des droits de l’homme et la torture dans les prisons du Congo à l’instar du jeune sergent Jugal dont les photos sont sur la toile. Ridicule! Pour un seul pauvre africain torturé ( meme si toute une partie de la population congolaise serait concernée) je ne vois pas les Etats qui ont des intérêts à préserver puissent se mouvoir en annulant des rendez vous. En tout cas ce serait une première pour ce XXIe siècle. En syrie, en Rdc, au Congo Brazzaville, en Irak, les peuples sont entrain de vivre des situations difficiles personnes ne se meut pour interpeller la ou cela est possible, les dirigeants des pays concernés vous allez penser que Sassou Nguesso n’a pas été reçu parce qu’il a fait torturer une jeune sergent. Hallucinant! Alors qui est l’auteur de la photo choisie par l’auteur de cet article « Quelques 10 Vérités sur le “petit rendez-vous du siècle Trump-Sassou.” » ? La diáspora congolaise et les ONG? Quoiqu’il en soit les propos de Madame Hope, sont sans appel: Le president Trump n’a pas de rendez vous avec Sassou Nguesso, ni aujourd’hui, ni avant le 20 janvier 2017. Pour comprendre juste cette petite phrase c’est vraiment difficile et qu’il faut chercher à détourner les gens dans vos rivières intarissables de mensonge! Laissez diáspora congolaise et les ONG tranquilles, elles ont d’autres chats a fouéter. Sassou Nguesso et sa diplomatie en mondialement et lamentablement ont échoué, ils ont échoué. N’accusez pas les autres assumer les echecs en toute humilité. Ça fait partie de la vie.

  8. Lucien Gildas Malonga dit :

    « Cette affirmation, naïve et innocente de Hope Hicks met alors le feu aux poudres, et provoque un volte-face médiatique des grands journaux internationaux. Ce qui explose littéralement les réseaux sociaux détracteurs, tout en laissant sans voix, les communicants officiels et les diplomates congolais, qui n’avaient pas prévu un tel scénario ». Voila ce qui est ecrit dans les média pro sassou, le portail 242. Vous qualifier Hope Hicks pour « naïve et innocente ». Mais vous êtes malades les sassouistes. Alors si rendez vous existait, publier nous la document l’attestant dument signé par les autorités américaines. Ça serait là une preuve irrefutable.

  9. Hallo hallo dit :

    Le REFOULÉ voulait être le premier président africain à être reçu par le président élu Trump. Maintenant, c’est le premier président au monde à être refoulé par trump. C’est un cas unique dans l’histoire de la diplomatie. Du jamais vu. Quelle innovation!
    Si ya Boundzeki était encore vivant, il chanterait #Président refoulé #

  10. Kuna dit :

    Allo Thierry Moungala ici c’est François Hollande. Écoute j’ai un vide dans mon agenda tu peux dire à ton idiot de président que je suis prêt à l’accueillir à l’Elysée. Comme çà il sera le premier président africain reçu à l’ Élysée avant de passer à 2017.

    Allo Thierry Moungala, c’est Bashar Assad le boucher de Damas et d’Alep. Tu peux dire à ton idiot de président que je suis prêt à l’accueillir à Alep la ville martyr que que j’ai écrasée par deux mois de bombardements intensifs. Comme cela je lui montrerai comment il pourra écraser populations insoumise du Pool.

    Allo Thierry Mongala c’est Nashralla le chef du Hezbollah. Tu peux dire à ton idiot de président que je suis prêt à l’accueillir à Beytouth pour lui montrer les méthodes de guerre totale comme mes combattants ont fait à Alep . Il lui suffira d’appliquer les mêmes méthodes pour venir à bout de Ntoumi.

    Allo Thierry Moungala c’est Kadhafi. Quoi? Qui? C’est moi Kadhafi. Mais tu n’étais pas mort? Si mais j’appelle depuis les enfers. Qu’est ce que tu veux? Va dire à ton idiot de président qu’il risque de finir comme moi.

  11. OH! LA HONTE!!!!!!! dit :

    C’est l’humiliation des deux siècles 20è et 21è.

    Bolukaka makamboooooo Bokozuaaaaaa!!!!!!!!!

    Moro lawa!!!!!

    Muntu wu fua

    Mutu ke kufua

  12. VAL DE NANTES, SASSOU LE SANS PAPIER AMERICAIN ON ATTEND TON MESSAGE dit :

    CHUTTTTTT ON ATTEND SON MESSAGE A LA NATION ;;;;;
    bizarre , on attend toujours ;;;;
    CHUTTTT …ON ARRANGE LES MICROS POUR LE SANS PAPIER AMERICAIN ;;;;;;
    Mais tata sullivan essaie de revoir le cas du sans papier refoulé d’AMERIQUE AU RISQUE DE VOIR sa colère américaine déverser sur les poolistes .
    Parait il que c’est NTUMI QUI EN EST LE RESPONSABLE .LUI qui aurait téléphoné à TONTON MAC DO POUR te niquer .
    Et celui qui aurait appelé TONTON HOJEIJ pour la confiscation de ton AVION CHERI falcom.
    Vos méthodes mafieuses ont été mises à nu , par ce horrible fiasco , et cela sous entend la façon
    apocalyptique dont vous gérez les affaires du PAYS .
    Avoir ce toupet , d’ouvrir votre sale gueule , pour oser faire une déclaration à la nation relève de la psychopathie avancée .
    La dernière solution qui soit la meilleure pour vous c’est de quitter le pouvoir .Ces pouvoirs prennent toute une éternité , virent au ridicule ,et ne fait qu’enfoncer le pays dans les ténèbres de la misère .
    L’argent du pétrole a t’il animalisé les comportements de nos compatriotes mbochis , pour laisser faire un homme qui se réclame de vous ?????
    Votre curieuse accoutumance aux agissements inhumains de votre compatriote , vous préjudicie au partage des valeurs cardinales qui fondent notre nation .

  13. Bulukutu dit :

    Le pouvoir est en train de quitter le prefet-zident par petits bouts successifs. Qu’il le veuille ou non, cette déconvenue vient de lui indiquer la place qu’il occupera dans l’histoire. LA POUBELLE.

  14. enfant de Komono dit :

    la poubelle pour Sassou et Hollande

  15. GDK dit :

    À ce gouvernement de fait, d’apprendre que lorsqu’on s’adonne à autant d’euphorie , les illusions n’en deviennent que plus amères! L’illustration parfaite du passage de la « pénombre  » à l’obscurité la plus totale! C’est inévitablement, le déclin qui se profile à l’horizon, si ce n’est déjà enclenché!

  16. GDK dit :

    Lire:
    -les désillusions

  17. Quand on etait encore des enfants dans les annees 80, on nous avait fait croire que le plus grand savant congolais etait le professeur maba matatou, l’inventeur de la tribu classe, mais la realite est differente, car le plus grand savant congolais c’est le professeur TOTO Denis sassou Nguesso, l’inventeur de la mbochisation scientifique du Congo, celui qui a cree la formule du vol des elections en afrique, celle qui consiste a couper toutes les communications, y compris l’internet et les reseaux sociaux pendant les elections. Cette formule fait maintenant le Bonheur des dictateurs d’afrique en general, et d’afrique centralel en particulier.
    Le professeur Toto Denis Sassou Nguesso est revenu a la une de l’actualite avec une nouvelle formule, pour aider les dictacteurs voleur d’elections a devenir des president elus.
    D’apres cette nouvelle formule de notre savant national, pour devenir un president elu, il suffit de serrer la main d’un president elu americain, comme Donald trump.
    Mais dans la pratique, quand vous etes un criminel ,un sanguinaire, voleurd’election, serrer la main d’un president elu americain revient a deplacer les montagnes.Meme la corruption ne marche pas! Notre savant ,toto denis, vient d’en faire l’amere experience.en tentant coute que coute a serrer la main de Donald trump, le nouveau president elu americain, il a fini par se faire expulser des etats unis et est de devenu le president le plus ridicule de la planete.Sous d’autres cieux, il serait deja mort de honte, mais comme au congo le ridicule ne tue pas, il est encore en vie.Mais pour lui ,plus rien ne sera comme avant !

Laisser un commentaire