Sassou arrache la levée de l’immunité parlementaire d’Okombi Salissa

 

Du rapport de force à l’état brut et cru. Le régime dictatorial du Congo-Brazzaville ne s’embarrasse plus de scrupules. Le Khalife d’Oyo, Denis Sassou Nguesso, ne fait pas dans la nuance. Il y va franco. Absolutiste, l’homme d’Edou-Penda confirme le totalitarisme dont toute la planète l’accuse (cf, l’interview du petit journal de Canal+). Il a voulu la levée de l’immunité parlementaire d’André Okombi Salissa, il l’a obtenue ce jeudi 19 janvier 2017. Place à Pierre Mabiala, le Garde des Sceaux et André Oko Ngakala de faire le boulot.
 
A la demande expresse et insistante de Denis Sassou Nguesso, les députés réunis en séance plénière le 19 janvier 2017 à Brazzaville, 113 sur les 117 présents, ont voté pour la levée de l’immunité parlementaire d’André Okombi Salissa, député de Lekana (Département des Plateaux). Son tort ? Avoir mené une campagne contre le changement de la Constitution du 20 janvier 2002 voulu par Denis Sassou Nguesso et surtout s’être présenté à la présidentielle du 20 mars 2016. Crime de lèse majesté.

Sans surprise donc, pas une seule voix des camarades membres du PCT et apparentés n’a manqué ce jeudi 19 janvier 2017 à l’occasion de la mascarade de vote pour la levée de l’immunité parlementaire d’André Okombi Salissa d’ores et déjà décidée par Denis Sassou Nguesso. Tout le monde a fait chorus. Le dictateur de Mpila a instillé la peur sur la ville, exerçant un terrorisme d’Etat qui passe pour une particularité en Afrique Centrale et, bientôt, un modèle exportable en Afrique, par exemple en Gambie.

Non que les députés PCT aient procédé à la levée de l’immunité d’André Okombi Salissa de gaité de cœur. C’est qu’il y allait de leur survie politique voire physique. Dans ce pays, le Congo-Brazzaville, transformé par Denis Sassou Nguesso en prison à ciel ouvert où la classe politique est corruptible à souhait, où l’on peut être assassiné, arrêté et jeté en prison pour avoir levé son petit doigt, les camarades membres du PCT n’avaient pas d’autre choix que rentrer dans les rangs. Une bassesse achetée, bien entendu, à coups d’espèces sonnantes et trébuchantes. La peur de mourir, l’appât du gain, l’incertitude du lendemain qui déchante ont eu raison des petits soldats du PCT déguisés en parlementaires. Nous sommes, tout de même, à la veille des élections législatives. Pourquoi tenter le diable en prenant le risque de perdre son strapontin ?

Quatre députés sur 117 n’ont pas voté la levée de l’immunité parlementaire d’André Okombi Salissa. Parmi ceux-ci, Claudine Munari Mabondzo, députée de Mouyondzi. Pascal Tsaty Mabiala, député de Loudima, s’étant abstenu, il faut croire que l’honorable Okombi avait une chance infinitésimale de s’en tirer à bon compte.

Absent de la salle, la légende n’instruit pas sur le positionnement ce jeudi 19 janvier 2017 de Guy Brice Parfait Kolelas, député de Kinkala. Ayant voté avec les pieds, il a donné un coup de patte à ce qui lui restait de dignité.

Benjamin BILOMBOT BITADYS

********************************************************************************

ANDRE OKOMBI-SALISSA ASSISTÉ DE SES 2 AVOCATS A ÉTÉ AUDITIONNÉ CE JEUDI 12 JANVIER 2017

 

André Okombi-Salissa (AOS) a été auditionné pour la 2e fois sur les graves accusations mensongères montées de toute pièce par les hommes de Sassou-NGuesso, ce jeudi 12 janvier 2017.

Combattant il est, combatif il le demeure, droit dans ses bottes, AOS a récusé devant la présence de ses 2 avocats, les chefs d’accusation de « détention illégale d’arme de guerre et atteinte à la sûreté de l’Etat ».

Bien que fatigué, car victime de torture psychologique de la part de ses geôliers, ses avocats ont demandé le transfert de l’opposant André Okombi-Salissa à la maison d’arrêt de Brazzaville.

 

Mardi 10 janvier 2017

ARRESTATION DE OKOMBI SALISSA : SASSOU-NGUESSO ET LES FAUX OPPOSANTS JUBILENT…

22h00

Arrêté très tôt vers 4h00 du matin ce mardi 10 janvier 2017, l’opposant André Okombi-Salissa (AOS) a d’abord été présenté à Sassou-NGuesso lui-même dans sa résidence du Plateau , pour son extase et sa jubilation, avant d’être transféré à la sinistre DGST (police politique) située dans le quartier de l’Hôtel Méridien à Brazzaville, haut lieu de la torture du régime de Brazzaville.

AOS a reçu en fin d’après-midi la visite d’un membre de sa famille qui lui a apporté vivres et vêtements. Il a donc pu se nourrir ce soir. L’homme était serein et sa détermination intacte.

Pour le moment, hormis la torture morale et psychologique, il n’aurait pas pour le moment subi de torture physique.

Au Congo-Brazzaville, la politique ne se faisant pas sur la base des principes et des valeurs, il n’y a pour le moment aucune condamnation de cette arrestation arbitraire de la part de ses « anciens » camarades avec qui il signait la charte de la victoire le 1 mars 2016, quelques jours avant l’élection présidentielle du 20 mars 2016.  Ça n’arrive qu’aux autres ou tout simplement, cela ne m’arrivera pas puisque les foudres du dictateur ne s’abattent que sur les vrais opposants doivent-ils se dire…jusqu’au jour où leur tour arrive !

ANDRÉ OKOMBI SALISSA TRANSFÉRÉ DANS LES GEÔLES DE LA POLICE POLITIQUE CE MARDI 10 JANVIER 2017 A BRAZZAVILLE

7h30

Nous venons d’apprendre que André Okombi Salissa, l’un des principaux opposants du dictateur Sassou-NGuesso a été arrêté très tôt  à 4h00 du matin.

Depuis l’assassinat de son jeune cadet Roland NGambou, le 22 décembre 2016,l’ancien candidat à la présidentielle du 20 mars 2016, André Okombi Salissa (AOS) qui vivait dans la clandestinité était très affecté, et avait fait part à congo-liberty.com de sa volonté de sortir de sa clandestinité pour affronter la barbarie du pouvoir, d’autant plus que Jean Dominique Okemba menacé de massacrer toute sa famille sans exception, vivant au Congo-Brazzaville !

C’est dans ce cadre, comme le Général Jean-Marie Michel Mokoko et Paulin Makaya actuellement en prison, qu’il a décidé de se laisser arrêter.

Après son arrestation, AOS a été emmené directement à la résidence du tyran Sassou-NGuesso, et aurait ensuite été transféré dans les locaux de la sinistre DGST (police politique).

Le Peuple congolais doit se rendre compte que chacun d’entre-nous doit se reveiller pour combattre cette dictature immonde , afin de chasser ce diable de Sassou qui finira par nous massacrer tous.

Au Congo-Brazzaville, les véritables opposants sont malheureusement dans la clandestinité ou en prison !

Plus d’informations sur l’arrestation d’AOS dans les heures qui suivent…

 

La Rédaction

Diffusé le 10 janvier 2016, par www.congo-liberty.com

ASSEMBLEE GENERALE DE « L’ASSOCIATION CITOYENNE DE SOLIDARITÉ DU CONGO-BRAZZAVILLE » : DIMANCHE 15 JANVIER 2017 DE 14H00-18H00 A PARIS

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actualités du Congo, Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

163 réponses à Sassou arrache la levée de l’immunité parlementaire d’Okombi Salissa

  1. OKO MPAKALA dit :

    Ce sont les services français qui ont livrés Okombi salissa à Sassou.
    En effet, Okombi avait commis la maladresse de donner une interview à Rfi suite à la fabuleuse trouvaille d’armes de guerre par Oko NGakala dans un lieu présenté comme l’une de ses résidences. A l’issue de cet entretien, il avait été géolocalisé par les services français qui protègent leur préfet-zident au Congo.
    Voilà encore un coup de la France contre les Congolais.

  2. zulubassemba dit :

    le régime de Brazzaville finira soit par l’imposer d’accepter le vote volé ou soit il se retrouvera à la maison d’arrêt coe les autres vrais opposants que ce regime craint!!

  3. LES DES SONT JETES! INGUETA PATRIOTE ATTERRE dit :

    TIENS! TIENS! SON IMMUNITÉ PARLEMENTAIRE SERT A QUOI…????
    BANA CONGO! EYINDA!!!!!!

  4. VAL DE NANTES, dit :

    LA MARMITE DE KOKABALA va exploser à BRAZZA deux gros morceaux batékés au gnouf il va falloir , que nos compatriotes de cette contrée cassent le plafond de verre .

  5. le fils du pays dit :

    @ MR OKO MPAKALA,Je vous cite:Ce sont les services français qui ont livrés Okombi salissa à Sassou.
    En effet, Okombi avait commis la maladresse de donner une interview à Rfi suite à la fabuleuse trouvaille d’armes de guerre par Oko NGakala dans un lieu présenté comme l’une de ses résidences. A l’issue de cet entretien, il avait été géolocalisé par les services français qui protègent leur préfet-zident au Congo.
    Voilà encore un coup de la France contre les Congolais.
    Vous avez totalement raison:Mr Okombi,Mr Bagbo en Cote d’Ivoire,Mr Mokoko,Mr Tsourou..etc.
    tous ont commis cette erreur de donner les interviews aux antennes francaises,ils n’ont jamais compris que les multinationales,la presse ,les journalistes etc un tout qui travaille pour la perpetuite de l’empire francais.
    Je le reitere une fois de plus que les Congolais doivent prendre leur courage entre deux mains et lancer les operations militaires de grande envergure non seulement contre Mr Sassou mais egalement contre l’empire francais.Les jeunes gens attendant le matos.

  6. Mark dit :

    Un non événement. Il fait partie de ceux qui ont tué les congolais et pillé les richesses du Congo. Okombi est milliardaire, de l’argent obtenu illégalement. Mon coeur va droit aux congolais pauvres et innocents qui sont quotidiennement sequestrés, aux femmes victimes des violes de la part des milices de Sassou.

  7. UNITE dit :

    UNITE dit: C’est très grave ce qui arrive dans ce pays. Et l’immunité parlementaire d’Okombi Salissa, Okemba et ses services en font quoi? Une chose est certaine, Sassou est décidé a passé le pouvoir à Kiki, les congolais dissidents passeront soit par la case assassinats, soit par la case prison. Souhaitons qu’il y ait un sursaut e prise de conscience contre l’oyocratie. Tant que les congolais n’auront pas compris que Sassou est le poison du Congo, et surtout ne jamais se résigner face à ce qu’on veut bien nous faire croire, ce criminel continuera à nous éliminer en toute impunité..

  8. Mark dit :

    Lire,,, victimes de viols

  9. CD JUMEAU dit :

    En vérité je vous le dis, OKOMBI n’avait jamais quitté Brazzaville comme certaines sources voulaient nous le faire admettre et croyez-moi les dinosaures du PCT ont toujours su là où il se trouvait.
    Je ne sais pas si je dois continuer à considérer OKOMBI comme un opposant, cela dépendra de la réaction de son ancien écurie, le Front, et celle, comme l’a dit mon aîné, de nos compatriotes d’une certaine contrée.
    Ni monah touéka monah bouahoubou. Le peuple n’est pas dupe!

  10. VAL DE NANTES, dit :

    @MARK ADMIS QUOI QUE ……….

  11. CD JUMEAU dit :

    Je n’ai rien contre OKOMBI, surtout, si son repenti est vrai par rapport à son passé. Mais, je l’accuse sans réserve d’être l’un des principaux acteurs qui avaient fait capoter la marche d’octobre 2015. Il était en contact direct avec un responsable terroriste, j’ai nommé AYESSA Firmin, et il avait demandé à ses troupes de rester au chaud chez eux. Aurait-il alors récidivé? Seul le très brave MAKAYA était au front de la manifestation et nous savons ce qui est arrivé ensuite.

  12. David Londi dit :

    Dans un régime à la dérive la tension au sein des différents groupes politiques, économiques et sociaux est proportionnelle à celle du générateur, le pouvoir de Brazzaville. En embastillant les leaders de l’opposition, notre petit dictateur exaspère la résistance des différents groupes dont certains, a priori, semblent faire partie de l’un des trois piliers du système. En outre, nous constatons depuis un certain temps que l’intensité dans les persécutions et les arrestations est croissante pour conjurer les évènements fâcheux pour le régime qui se profilent à l’horizon 2017 (élections législatives, situation en RDC, élections en France, etc.). Or, nous savons tous qu’il y a une relation intime entre la tension, la résistance et l’intensité. La tension = résistance x intensité. Plus la tension exercée par le pouvoir augmente plus la résistance et lintensité des réactions des groupes sur lesquels elle s’exerce augmentent. Nous pouvons en déduire facilement que la tension augmente avec la résistance et l’intensité. Donc cette situation montre que que ce régime est aux abois et est en train de scier l’une des branches sur laquelle il repose. J’ai toujours maintenu, ici, que le système Sassou repose sur trois piliers: l’instrumentalisation du tribalisme pour s’assurer du soutien de la partie septentrionale du pays, la corruption ou l’indifférence de la communauté internationale et l’opposition dont certains membres notoires sont corrompus (Kolélas, Tatsy et Dzon pour ne citer que ceux-là). Avec l’arrestation d’Okombi, il se fragilise auprès de l’électorat des plateaux, traditionnellement allié à Sassou à quelques exceptions près, à cela il faut ajouter le mécontement des Makoua suite à l’embastillement de Mokoko. Malgré le côté dramatique de cette arrestation, cela pourrait être l’hirondelle qui annonce le printemps pour les femmes et les hommes épris de démocratie. Le peuple se rend de plus en compte que le tribalisme est une duperie comme l’annonçait un des jeunes transfuges du système sur un des sites. Si un des piliers tombe, c’est la fin du système Sassou. Une structure reposant sur 3 pieds ne peut tenir debout si un des pieds cède ! Accentuons notre résistance et intensifions notre combat pour exaspérer la tension aux deux bornes (le système et le peuple souverain). Nous vaincrons !

  13. Mark dit :

    A Pointe-Noire, on peut voir ici et là dans l’espace puplic de la ville les posters de Sassou comme si l’on était en pleine campagne électorale. C’est l’un des symboles de la dictature. C’est ce qu’on peut voir à Pyongyang en Corée du Nord. C’est l’initiative du Préfet de Pointe-Noire (Alexandre Paka), question de séduire le roi, espérant obtenir un poste ministériel dans le prochain gouvernement. Il reste maintenant à bâtir des statuts Sassou dans toutes les villes Congolaises. C’est dire que quand on signe un pacte avec le diable Sassou, il faut lui rester loyal à vie même s’il couchait avec votre femme. Sassou mène toujours la guerre contre ceux qui se revoltent contre lui.Tous ceux qui sont autour de Sassou aujourd’hui doivent comprendre qu’ils sont dans une prison à ciel ouvert.

  14. SEL BIKO dit :

    Après NTSOUROU, voilà maintenant un autre chef de file Batéké incarcéré.

    Autant que les Kongos-Laris, les Batékés se retrouvent aussi acculés. Au pied du mur.

    Les Batékés étant l’ethnie la plus peuplée du Congo doivent maintenant nous montrer de quoi ils sont capables en terme de rébellion et de dissidence.

    C’est devant ce genres d’injustices et de la capacité ou non à s’opposer qu’on mesure la grandeur d’un peuple.

    Il incombe maintenant aux Batékés de toutes les régions du Congo, de nous montrer qu’ils sont un grand peuple. Les Kongos-Laris l’ont assez montré avec le FLC du Révérend NTUMI.

    Très récemment encore, au mois de décembre l’assassin NGUESSO avait invité toutes les Chefferies du Congo dont le Roi MAKOKO (héritier du Roi MAKOKO).

    Si ce dernier est vraiment un grand ROI, c’est le moment de le prouver en défendant clairement un de ses administrés spirituel direct.

    NTSOUROU, OKOMBI…. (après la mort de Roland GAMBOU)… à qui le tour ???

    Roi MAKOKO, montrez que vous êtes le « ROI » par une opposition énergique à cette barbarie !

    ROI MAKOKO !!!

    CHOISISSEZ MAINTENANT !

    LA GRANDEUR SPIRITUELLE ET MORALE D’UN HERITAGE METAPHYSIQUE, OU LA MEDIOCRITE ET LA POUBELLE DE L’HISTOIRE.

    PARLEZ MAINTENANT, OU TAISEZ VOUS A JAMAIS !!!

  15. Mark dit :

    @UNITE

    Non. Kiki est un gamin qui disparaitra après la mort de Sassou. Jean Dominique Okemba est le successeur potentiel. Que Dieu nous aide à écraser ce système.

  16. Qui a Tapé le Chien ? dit :

    N’IMPORTE QUOI !

    Il se fait arrêter qu’aujourd’hui?
    Pourquoi rien que maintenant?
    Juste après la mise en scène armée et autrement fatale contre Paulin Makaya?
    Hier encore, et ce n’est pas par hasard, nous réagissions justement, plus tôt, sévèrement déjà à son endroit. Chronologie quelconque? Certain ! Coincidence? N O N !

    La tentative de vouloir rephraser et présenter sympathiquement les faits à son sujet, ce qui ne nous surprend guère, ne peut être avalée que par les éternels naïfs qui n’y voient que du feu depuis toujours, année après année. Ceux-là même qui refusent de comprendre et croire, POURQUOI, ce monstre Sassou est encore au pouvoir malgré TOUT !
    Il y a bien une bonne raison fondamentale parmi tant d’autres: elle n’est pas si cachée que ça.

    Le cercle est bien vicieux!

    On ne peut pas jouer avec la même formation et perdre dix fois de suite, pour reprendre sans soucis les mêmes acteurs et penser recommencer avec succès, la onzième fois. Même le risque (s’il en est encore un, pour les patients endurants ) est usé…

    Veuillez remettre la dure réalité en question, devant vous, loin des états d’âmes conditionnés et sentiments secondaires, ensuite, interrogez-vous méthodiquement; ça cloche!

    Une autre conception pour convaincre? Ou bien une différente approche élaborée pour maquiller à n’importe quel prix? Les deux vont bien ensemble aussi. En tout cas cette vaste corruption accélérée, d’ailleurs bien vantée ouvertement en toute arrogance, n’a pas fini de faire de ‘grosses’ victimes d’un autre genre…

    Vous au moins, Paulin, essayez de tenir bon!

    Que ceux qui ont des yeux, lisent. Que ceux qui lisent, analysent. Que ceux qui ont lu, comprennent.

    A bon entendeur, décidez! Il se fait tard.

    (Je n’aimerais pas revenir ici pour simplement dire, une fois de trop: I told you so!)

  17. DEKELONDY dit :

    3On ne se moque jamais de celui qui se noie3, dit l’adage. Quoi qu’il ait fait et dit, je ne lui jetterai pas la pierre. Il a fait et commis des erreurs, sans doute les a-t-il regrettées, celles d’avoir mené la razzia dans à Brazzaville, ratissé Bacongo, Makelekele m² par m² et dans les forêts du Pool avec son « FRONT 400 » aux côtés de Sassou, le même qui vient de le mettre aux arrêts. L’arrestation d’Okombi Salissa sonne le glas du clanisme. Dans ce pays, plus personne n’est épargné et ne sera épargné s’il ne courbe pas l’échine. Il n’y a pas que Mokoko, Paulin Makaya, il y aussi Modeste Boukadia, Limbongo-Ngoka, Jean Ngouabi, etc. Ils sont très nombreux qui sont victimes de la barbarie et de la bestialité. Alors, liguons-nous contre cette pieuvre qui devore tout le monde. Qu’attendez-vous ? A leur place, je tremblerais aujourd’hui si j’étais de ceux qui se nourrissent du sang et des larmes des autres ou qui ramassent les miettes qui tombent sous la table où mangent le roi et sa cour. Pas de surprises. Attendons la suite.;;

  18. VAL DE NANTES, BATEKES VOUS NOUS DEVEZ UNE VENGEANCE ALLEZ GO dit :

    @
    SEL BIKO LOGOGNIA
    Alors on dit quoi les batékés ,,,???
    Maitre BIKO a tout dit ….ET J’ajoute pour la route ….
    Attention OKOKO vous épie .Souvenez vous de sa mémorable moquerie à votre égard .
    ALLEZ ALLEZ LES BATEKES CASSEZ DU MBOCHI ET REVENIR AUX SOURCES KONGO

  19. Pierre MOUKALA dit :

    @Mark dit, avec la bénédiction de VAL DE NANTES :

    « Un non événement. Il fait partie de ceux qui ont tué les congolais et pillé les richesses du Congo. Okombi est milliardaire, de l’argent obtenu illégalement. Mon cœur va droit aux congolais pauvres et innocents qui sont quotidiennement séquestrés, aux femmes victimes des violes de la part des milices de Sassou ».

    Pour mesurer le degré de votre légèreté, en comparaison avec des esprits plus érudits, sinon plus civilisés, il suffit de faire la lecture des événements qui se passent en Colombie.

    Le nouveau président a réussi à signer un accord avec l’ancienne guérilla reconvertie aux termes des accords en partie politique.

    La grandeur d’esprit vient non seulement de l’attention que l’on peut accorder aux plus faibles, mais aussi de la capacité à se tourner vers ceux qui se rendent comptent de leurs erreurs et décident d’abandonner un passé peu élogieux.

    Je ne suis pas étonné de votre raisonnement, pour avoir lu il y a quelques jours, votre commentaire concernant la déconfiture du tyran aux USA.

    Dans une formule acrobatique, vous avez suggéré au tyran de limoger ceux qui ont été à l’origine de son échec pour remplacer par des hommes compétents.

    C’est la preuve que vous avez un problème de compréhension de la logique de fonctionnement d’un système complexe, composé de différentes structures en interaction, et des mécanismes de régulation intra-clanique.

    Pour prendre l’exemple d’un ancien cobra qui défraie la chronique des réseaux sociaux, bien qu’étant réservé sur sa sincérité, son parcours reste choquant, notamment sur les raisons qui l’ont conduit à se laisser enrôler dans les milices en 1997.

    Ce jeune a vu à l’âge de 16 ans des personnes tombées sous des bombes qui n’étaient certainement pas tirés par Okombi ou son fameux front 400.

    Cela devrait faire réfléchir.

    Si l’on se limite à votre étroitesse d’esprit, l’on devrait ajouter aux chapitres des droits de l’homme, la possibilité de mettre sur un croc de boucher, tous ceux qui auraient été coupable de faits de violence ou de guerre, sans jugement, ni procès contradictoire.

    Ne devrait faire événement et avoir droit à une justice équitable la justice que tout homme réputé saint, ou victime.

    Tenir un discours comme le vôtre sur une personne dont le frère venait d’être assassiné relève d’un cynisme qui n’a rien à envier aux bouchers d’Oyo.

    Ces derniers savent bien exploiter ce genre de sentiments en s’attaquant minutieusement, par la ruse, à des hommes qui sont susceptibles de gêner la succession du père par le fils, sans susciter une réaction collective des congolais.

    Je suis de ceux qui pensent que l’on doit défendre des principes de droits et des libertés fondamentales et je soutiens ceux qui acceptent que ces règles s’applique à eux.

    Il me semble qu’Okombi s’était largement exprimé sur ce point. Il est de ces rares opposants qui ont choisi de garder le cap, pendant que d’autres ont très vite préférés sauvegarder leurs privilèges.

    On ne réussira pas le combat contre la dictature en excluant les bonnes volontés des anciens collaborateurs du diable ayant fait le choix de lui tourner le dot à leurs ancienne écurie pour aider le peuple à sortir de l’esclavage.

    Autrement, nous resterons dans des débats de cours de récréation, en observant la caravane de la conservation du pouvoir passer.

  20. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    Qui pleure sur les Laris qui sont en train d’être exterminer dans le Pool ?

    Les femmes, les pauvres vieux, les enfants Laris : qui pleure avec eux ?

    Le 05 Juin 1997 avait-il une raison d’être ?

    Pourquoi avoir accepter une guerre à 1 mois des élections ?

    Pourquoi ?

    Voilà les conséquences.

    NB : Nous sommes là face à un Western où le partage du « Butin » cause problème au sein des Gangsters eux-mêmes.

    N’oublions le drame en cours dans le Pool.

    Voilà ce à quoi je vous invite.

  21. VAL DE NANTES, Bénédictin moi , on verra bien dit :

    @

    PIERRE MOUKALA

    Je suis en train de scanner le parcours politique de SALISSA , je verrai s’il me faut donner cette communion finale à MARK ;
    J’ai , par précaution , mis les gants ( quoi que ).
    Car une bénédiction sans communion reste sans effet .

  22. Mark dit :

    @Pierre MOUKALA

    Dites moi la bataille qu’Okombi a menée pour sauver le Congo. Pour moi l’unique bataille d’Okombi était celle de s’enrichir en tuant les congolais. Je vous demande de tenir ce discours devant ceux qui ont perdu des parents pendant la guerre d’Okombi et complices, vous recevrez le prix nobel de la naïveté. C’est cette memoire courte qui fait que Sassou puisse prendre les congolais pour des ‘ZINZINS’. Vous croyez convaincre en disant que vous êtes prêt à manger à la même table que celui qui a tué votre fils? Oui mon cher ami, le Congo n’avancera jamais et Sassou continuera à detruire ce pays avec un tel raisonnement. Si vous êtes un parent d’Okombi, je comprends votre frustration. Seulement, Je suis desolé de vous apprendre que j’ai perdu des parents pendant cette sale guerre et je ne suis pas prêt à gracier toute personne impliquée de près ou de loin dans cette affaire.

  23. Miroir mouvance dit :

    Ce Mr a vecu tranquillement au quartier Congo Chine, lieu des apparatchik du Pct pendant quelques mois.

    bizarre bizarre…

  24. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    Nous sommes là face à un Western où le partage du « Butin » cause problème au sein des Gangsters eux-mêmes.

    Ce fût quoi le « Butin » :

    Chasser Pascal LISSOUBA du Pouvoir.

    Faire stopper le processus démocratique à peine remis sur les rails.

  25. kimpéné ya CONGO dit :

    Un Jour viendra où nous aurons la Vraie LIBERTÉ de bien vivre au CONGO-BRAZZAVILLE. Pour le moment le Congo ne nous ressemble pas du Tout, PITIÉ et DÉSOLATIONS sont les Lots de tous les jours. COURAGE , ABNÉGATION , PERSÉVÉRANCE nous Délivreront du Mal !!

  26. Mark dit :

    @ VAL DE NANTES

    Je peux vous rassurer que vos investigations sur Okombi aboutiront à un resultat assez revolant. A moins que vous soyez clément comme Pierre MOUKALA , la place d’Okombi serait dans l’une de prisons de COLOGNE.

    guter Tag.

  27. tebola babins dit :

    info ou intox, je veux savoir.

  28. VAL DE NANTES, Mark tu es invité à COLOGNE dit :

    @

    MARK

    Au fait j’avais besoin de toi , pour ton allemand , car je vivrai très bientôt à COLOGNE ;.
    On en reparlera sérieusement , tiens toi prêt .
    POUR le reste , depuis le pays où j ‘ai contacté mes parents au sujet de SALISSA , malheureusement son image politique n’est pas brillantissime , la maltraitance des retraités est restée au travers de la gorge de mon beau père .
    Son Anti SASSOUISME EST UNIJAMBISTE , mais s’est il réellement rebellé contre son géniteur ??? WAIT AND SEE;
    Il ne soulève pas la poussière du coté de nord de BRAZZA , c ‘est cuit , et il fera du NTSOURISME .
    DU COURAGE A PIERRE MOUKALA SAIT ON JAMAIS .

  29. David Londi dit :

    Toute personne qui s’exprime pour condamner le système sanguinaire de Sassou participe de la lutte que nous menons pour libérer notre pays. Ne tombons pas dans le piège que ce clan nous tend depuis les années 70, montrer qu’eux-seuls sont les garants de la sécurité des peuples du nord dans ce pays. En effet comment peut-on justifier le fait que nous n’allons pas tomber dans le cycle violence / vengeance en fontion du groupe au pouvoir si, à longueur de nos posts, nous ne cessons d’étaler notre haine de l’autre ? Il faut, à un moment, que l’on brise ce cercle infernal parce que je ne crois à cette idée chimérique de scission du pays qui, en soi, porte les gênes d’un conflit sanglant comme nous l’avons vu au Biafra, Erythrée, Yémen, Soudan, etc. La contradiction principale dans ce pays est la chute de Sassou et de tout son système. Il est plus facile de se venger que de pardonner.

    Toutes celles et tous ceux, originaires du Pool portent en eux des blessures profondes qui nous privent de sommeil parce que nous avons perdu des êtres chers, très chers. Sassou doit sentir que chaque acte barbare qu’il pose est condamné par le peuple souverain (nord, sud, est, ouest), il doit sentir une vague qui monte pour l’emporter. A contrario, si nos interventions tirent dans des directions différentes en nous entredéchirant nous le rendons plus fort et lui donnons, par le fait, le permis de continuer ses atrocités. beaucoup de grands hommes dans l’Histoire ont changé de comportement, attitude et même de convictions (Apôtre Paul, Victor Hugo, De Gaulle sur l’Algérie française, Mandela en passant de la violence à la non-violence, Malcom X en essayant de rallier Martin Luther King quelques mois avant sa mort, etc.) et beaucoup ont trahi leur classe naturelle (les grands aristocrates de la révolution française, par exemple) pour servir la cause du peuple. Ne donnons pas à Sassou l’occasion de constater qu’il nous divise, montrons-lui que nous avons compris son petit jeu et c’est uni que nous le battrons ! arrêtons les chikaya, agissons et condamnons fermement l’arrestation d’Okombi qui, lui aussi, a laissé un être cher dans cette lutte. Maintenant nous avons des géôles pleines d’individus innocents politiquement, oeuvrons pour qu’ils se transforment en bombe pour balayer ce système !

  30. Pierre MOUKALA dit :

    L’esprit de la vengeance par procuration ou de l’applaudissent d’un crime, quelque soit la victime est plus proche de la bestialité que du monde civilisé.

    De plus, pour VAL DE NANTES qui vient nous vanter les vertus de l’allemand, en attendant qu’il devienne VAL DE BERLIN, son raisonnement est plus proche de l’esprit français qui consiste à soutenir ou commettre des crimes par procuration, comme c’est le cas en Afrique avec l’aide des préfets de la France-Afrique.

    Quelle différence y-a-t-il entre vous VAL DE BOKO, Marx et ce mbochi qui dit:
    « les bakongo n’ont rien fait, vous aussi vous ne ferez rien! »

    Pour moi, vous êtes de ces gros braillards à ranger dans les poubelles de l’histoire, au même titre que les primitifs qui sont dans l’incapacité de lire les signes des temps en s’adaptant à la marche de l’histoire.

    @Mark, je ne pense pas que vous feriez mieux dans la mesure où vous avez été dans l’incapacité de donner une réponse pertinente à celui qui vous a qualifié il y a quelques jours d’idiot du siècle.

    Pour rappel, vous avez dit que votre stratégie, c’était de voir le tyran remplacer des incompétents par des hommes compétents qui le feront partir.

    J’avais pas voulu en rajouter à l’époque.

    Mais la, vous m’en donnez l’occasion : diminuez un peu la dose et consommez avec modération.

    Sinon, essayez de voir du côté de l’Allemagne…

    Pour vous aider à grandir d’esprit, méditez ceci :

    Je n’ai rien dit…

    « Quand ils sont venus chercher les communistes, Je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste

    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste

    Quand ils sont venus chercher les juifs, Je n’ai rien dit, je n’étais pas juif

    Quand ils sont venus chercher les catholiques, Je n’ai rien dit, j’étais protestant…

    … Puis ils sont venus me chercher,

    Et il ne restait plus personne pour dire quelque chose »

    Pasteur Martin Niemöller
    Président des Eglises réformées de Hesse-Wassau. Partisan de l’arrivée d’Hitler puis résistant. Déporté à Dachau de 1938 à 1945

  31. Pierre MOUKALA dit :

    Pour terminer avec Marc et VAL DE BOKO, je prendrai mon exemple, pour avoir perdu des êtres chers tués par l’écurie de Ntoumi.

    Malgré ces drames dont je continue à rêver que justice soit rendue, cela ne m’empêche pas de le défendre, lorsqu’il y a un doute sur sa responsabilité concernant le simulacre d’attaque du 4 avril 2016.

    Le fait d’afficher des bons sentiments n’empêche pas d’avoir une étroitesse d’esprit.

    Desmond Tutu nous a appris que la vengeance par procuration ne fait pas bon ménage avec le combat de la résistance et la lutte contre l’opposition.

    Continuez à méditer ceci:

    #Je n’ai rien dit…

    « Quand ils sont venus chercher les communistes, Je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste

    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste

    Quand ils sont venus chercher les juifs, Je n’ai rien dit, je n’étais pas juif

    Quand ils sont venus chercher les catholiques, Je n’ai rien dit, j’étais protestant…

    … Puis ils sont venus me chercher,

    Et il ne restait plus personne pour dire quelque chose »

    Pasteur Martin Niemöller
    Président des Eglises réformées de Hesse-Wassau. Partisan de l’arrivée d’Hitler puis résistant. Déporté à Dachau de 1938 à 1945

  32. UNITE dit :

    UNITE dit: Une réflexion doit être menée par tous pour comprendre comment Okombi Salissa qui a vécu dans ce quartier « Congo Chine » pouvait croire que Sassou avec tout l’argent qu’il verse dans le renseignement ,ne pouvait pas mettre la main sur lui. Pire nombreux nous ont fait croire qu’il était aux États Unis y compris, certain journaliste qui disait l’interviewer depuis le New jersey où il y était. Plus grave, on allait jusqu’à nous dire qu’il était en contact avec les autorités américaines qui aidaient le Congo dans la lutte pour l’instauration de la démocratie. Après un peu de recul, l’on peut se poser des questions sur tous ces scénarios. Espérons simplement que cet autre scénario de violences n’est pas mis en place uniquement pour apeurer les populations afin d’aller tranquillement aux élections législatives. On a connu cela avec des hommes politiques qui se disaient être candidat à l’élection présidentielle et au dernier moment refusé d’y aller, parce que semble t – il que Sassou les avait menacés.En réalité, ils avaient roulé leurs partisans « dans la farine de manioc », laissant ainsi un boulevard à Sassou pour se faire élire.

  33. Le Louboukou Yongo dit :

    « Tout d’abord, ce serait plus ‘amoureux’, de ne pas rater le début », comme l’eût dit une fois, une autre ‘perle’ congolaise hors pair. Ne toussez pas, s’il vous plait!

    Remarquez, on ne peut pas sélectivement voir cependant à chaque occasion, importe peu l’embarras, la paille dans les yeux de certains prochains, tandis que ces réligieusement catalogués voisins de manière habituelle, constate-t-on, ne font même pas l’objet de la discussion, et en même temps, prêcher avec ‘puissance’, des valeurs pieuses qui manifestent soit, un dévouement sincère et suivent strictement les préceptes de sa réligion, dès que et toutefois que l’index est pointé, non pas par hasard, ailleurs…

    C’est tristement consternant cette façon de vouloir décoller du sol en crabe avec un vent arrière ou calme! Je pense que même le Saint-Père, lui-même, doit naturellement se frotter les sourcils jusqu’au sang, ici.

    On pourrait toujours s’expliquer autant que l’on veut, mais avec le décor initialement planté, avant de revenir pour mieux soutenir son Gospel, serait primo, de préférence, de se regarder dans le miroir et enlever la poutre dans son propre oeil.

    Evitons déjà le camouflage, chers amis.

    « Quand un arbre tombe, on l’entend; quand la forêt pousse, pas un bruit. »

    Nul n’est dupe de ce côté-ci!

  34. CD JUMEAU dit :

    @ MARK

    Monsieur,

    J’avais plusieurs réponses à donner à vos questions mais fautes de temps je ne pouvais vous répondre aussitôt. Cependant, je constate que tout ce que j’avais en tête venait d’être dit mais je vais tout simplement ajouter que dès fois j’ai vraiment du mal à vous suivre, Monsieur MARK. En fait selon vous, tous ceux qui ont travaillé avec le dictateur-sanguinaire sont à écartés… sans distinction de leurs niveaux des responsabilités… même ceux qui n’étaient pas mêlé à la guerre du 05 Juin comme les MOKOKO… même les repentis (ceux qui ont expliqué pourquoi ils étaient avec SASSOU et pourquoi ils l’ont quitté) comme ce OKOMBI… et enfin, ceux qui voudraient peut-être aider le peuple aujourd’hui comme les généraux, par exemple. Je finirai par croire que vous êtes de mauvaise foi parce que chez vous… même MOKOKO serait très mauvais. Mais, vous nous avez jamais fournis la liste des hommes et femmes politiques Congolais qui n’ont jamais travaillés de près ou de loin avec SASSOU. Et comment peut-on avancer ce pays avec une logique comme la votre? Qu’on se canarde tous alors? Laissez-moi vous dire que moi, CD JUMEAU, j’ai toujours été supporteur de SASSOU NGUESSO. Pendant la guerre du 05 Juin, j’avais même apprécié l’allégeance de WILLY MATSANGA à SASSOU parce que je reprochais à LISSOUBA d’avoir bombardé Bacongo dont mon quartier Mpissa avec les BRDM et d’avoir assiégé le centre ville de Brazzaville avec ses aubevillois qui terrorisaient les Tchecks, nous autres. Donc, je ne comprenais pas pourquoi KOLELAS père avait volé à son secours. Mais, j’avais vite compris, malgré mon jeune âge à l’époque, que SASSOU était à des années lumières plus dangereux que le prof TOURNESOL. Le jour où SASSOU a massacré 352 PERSONNES au beach de Brazzaville, revenues au pays après un appel qu’il avait lui-même lancé aux réfugiés, j’avais juré d’être en lutte contre ce diable jusqu’à sa destruction. Depuis, je n’ai plus jamais changé de posture et aujourd’hui nous voyant l’ampleur des dégât de ce grand dinosaure.
    En décembre 1999, j’avais perdu le seul petit frère que j’avais, victime d’une balle dans le cœur devant l’église KISITO de MAKELEKELE, devant mon père et toutes mes sœurs. Il ne combattait pas, il ne faisait que fuir la guerre vers le pond DJOUE. J’aimerais voir le responsable de ce crime odieux derrière les barreaux mais ce n’est pas pour autant que je veux l’arrestation de tous les cobras. C’est SASSOU NGUESSO le vrai responsable. Aujourd’hui, moi, un sudiste (père Lari de KINKALA, mère Lari-Soundi de MADZIA) je suis derrière un fils du Nord, tâta MOKOKO, alors même que les miens sont bombardé par un autre fils, disant un démon, du Nord. Voyez-vous à quel point je choisis celui qui est propre et compétent, peu importe d’où il vient, dans le seul souci de voir notre pays avancer? Sauvons le Congo mes frères!

    Non relu! Sorry, I don’t have much time right now. I’m looking forward to hear back from you, Mister MARK.

  35. Mark dit :

    @ Pierre MOUKALA

    Bien sûr, mes capacités intellectuelles ne me permettent pas de repondre à un idiot. Je suis conscient que nous avons parmi nous des individus qui n’ont pas eu la chance d’obtenir le moindre CEPE dans leur vie. Ils ne sont donc pas capable de tenir un débat. S’il ya quelqu’un qui m’avait qualifié d’idiot, effectivement nous avons eu affaire à une personne qui sortait d’une forêt congolaise, et que ça ne valait pas la peine de perdre du temps à traiter avec une telle poubelle.
    En ce qui vous concerne, je ne peux que vous rappeler que votre parent Okombi avait pris les armes pour aider Sassou à prendre le pouvoir. Si Okombi se fait dévorer par son propre chien, je ne vois pas pourquoi allons nous casser la tête pour une telle situation. Que comptez vous faire alors? Etes vous prêt à aller faire des sittings chaque matin devant la DST pour demander sa libération? Vous n’allez pas resoudre le problème de votre parent Okombi en attaquant Mark ou VAL DE NANTES. La solution au problème de votre parent est ailleurs, certainement entre les mains de son patron terroriste. Sassou est le chef d’une organisation terrorite. Okombi est l’un des membres de cette organisation. Généralement, quand un membre ne respecte pas les règles, il peut être exécuté. C’est ce qu’il faut comprendre dans ce qui est en train de se passer entre Sassou et Okombi.

    Prener geduldig Ihre Probleme.
    Ich wünsche Ihnen viel Glück.

  36. David Londi dit :

    Tempérons, tempérons, je le répète, la pire des erreurs que nous pourrons faire est de tomber dans le piège d’un autre âge du petit dictateur de Brazzaville. Ne sommes-nous pas au-dessus de ce petit malfrat pour lui montrer un front uni ? L’opposition au Congo est dans une situation de mort clinique, la diaspora doit redoubler d’efforts pour chasser ce criminel du Congo. Je vous ai démontré dans un précédent post que nous devons faire de cette situation une force. Le dictateur est sur un fauteuil épineux, raison pour laquelle il fait feu de tout bois pour débrouiller toute cette situation inextricable qu’il a créée. La tension est en train de monter, situation favorable pour nous. Nous ne sommes plus dans les années 80/90 quand les tyrans pouvaient tuer à huis-clos. Un espace d’expression a été généreusement mis à disposition, utilisons-le pour l’entuber et exposer au monde le type de crapule qu’il est. Nous avons passé plus de 30 ans à nous entredéchirer pendant que lui et son clan commettaient les pires crimes dans notre cher pays, nous voilà encore dans les mêmes travers.

    Quelle leçon tirons-nous de tous nos échecs ? Quelle analyse faisons-nous des stratégies de Sassou ? Que voulons-nous, au juste ? L’on ne peut gagner un combat en y allant en rangs dispersés, la preuve, cela fait des décennies que l’on essaie pour un résultat nul. Nos amis de l’Afrique de l’Ouest nous double à toute vitesse pendant que nous dans notre tacot chargé de haine éthnique nous faisons du sur-place, je dirais même, nous reculons. Toutes ces haines recuites qu’elle qu’en soit la raison doivent être dépassées. Nous avons le temps d’écrire l’Histoire du Congo avec ses contradictions, ce job attendra pour un autre plus urgent : chasser Sassou. Apprenons à hiérarchiser les priorités !

  37. VAL DE NANTES, dit :

    @

    MARK

    QUELLE FORME OLYMPIQUE arrosé DU L’ALLEMAND , sacré MARK;
    Pour le reste , c’est du pipi de chat …..

  38. David Londi dit :

    Il faut d’urgence investir la société civile ravagée, déchirée et assassinée du pouvoir de la conscience collective, de la capacité, pour la première fois, de s’exprimer sans entraves. La solution aux crises de l’économie, de la démocratie, de l’environnement, de l’éthique… est, je dois le répéter, la transition de la force à la parole. Sassou doit savoir que désormais les citoyens – « Nous, le peuples… » comme établi au Préambule de la Charte de Nations Unis – ne seront pas seulement récepteurs impavides de ses décisions mais acteurs de leur avenir. D’ores et déjà ils ne sont plus endormis.

    C’est la mission que nous devons nous fixer, les uns et les autres et ce n’est pas en mettant en avant les haines tribales ou éthniques que nous y arriverons. Ayons, parfois la clairvoyance d’esprit d’avoir une pensée pour celles et ceux qui ont laissé leurs vies sur l’autel de ce combat.

  39. Mark dit :

    @ CD JUMEAU

    I’m kind of confused on what you’re saying. You mean that is there a way we can separate two miscible fluids? Should there be a way to take chicks away from chicken? Listen, if you think that Okombi is not guilty that’s up to you. If believe in Mokoko, that’s should be the way you handle your business. You don’t need to go crazy for that. We are different and we have different ways to look at things. Whatever fits your needs cannot necessary satisfy others. You can’t have 4 millions citizens in Congo thinking the say way you do. That’s why you don’t need to lose your mind when you’re facing a challenge. That’s what is. I hope you’ve found valuable answers to your questions.
    Good luck.

  40. Hallo hallo dit :

    Sassou se la coule douce. Il ne se passera rien. D’autres vont suivre. Ceux qui pouvaient inquiéter 8% sont assiégésur depuis 10 mois.

  41. Hallo hallo dit :

    Assiégés depuis 10 mois

  42. Mark dit :

    @ VAL DE NANTES

    L’un de mes anciens professeurs de Physique à l’université de Californie à Los Angeles est allemand , originaire de cologne. Je partais regulierement en vacance à Cologne avec lui. Il habitait non loin de la cathedrale de cologne en face de la gare centrale de cologne. C’est au près de lui et pendant mes visites à cologne que j’ai appris ce peu d’allemand. Maintenant, c’est à Limburgh, près de Frankfurt ou je vais passer mes vacances chez un amis de la RDC.

  43. Hallo hallo dit :

    On se tire sur les pattes et l’ancephalogramme est plat pour chasser sassou. Il se la couleur douce le salopard à cause de nos querelles intestines

  44. Le mercenariat israélien au congo et en afrique dit :

    Donc ce sont les fils d’israel, terre de jesus christ qui ce sont convertis en escadrons de la mort de sassou nguesso.C’etait donc à eux qu’est incombé le devoir tyrannique d’arrêter Okombi.Pendant ce temps Nethanyahou est empetré dans des affaires de corruption.Peut etre que ces services de mercenariat israéliens au congo finançait les hommes politique israéliens de tout bord.Ah Israèl !!!!!
    Pauvre congo.Après les français nous avons aussi les israéliens qui nous tue.

  45. Adhésif Côté Gauche dit :

    Je réitère, n’allez pas chercher loin, en voici donc la démonstration en directe:
    « Le congolais est exceptionnellement difficile! »

    Il vous oterait presque le droit même, s’il en avait les moyens (salut les webmasters!), de relativiser librement sur les questions brulantes de l’actualité, sinon, pour le désaccord, on vous stigmatise tout suite en vous collant à tout-va, une étiquette de tribaliste ceci, ethnie cela, sans la moindre preuve…

    Qui est éventuellement dangereux pour la démocratie dans tout cela? Amusant!
    Là où vous êtes paisiblement, la liberté n’était pas acquise avec de simples intentions. Pire, au contraire. Il faut casser des oeufs pour faire une omelette.

    On peut voir venir de loin en toute douleur et chaos, l’après Takou. Attention!

    Quel exercice inutile avec des obsédés rêveurs.

    Nauséabond!

  46. VAL DE NANTES, QUE nos compatriotes du nord , empruntent aussi le chemin inverse . dit :

    @ MARK
    C ‘est bon , je suis à l’opposé de la gare , en traversant le RHIN par le fameux pont cadenassé .
    j ‘y coule des jours paisibles .Pépélé , je rentre à PARIS ce vik end , pardon prof le week end .Cela me rassure , dans la perspective de notre rencontre .
    Je compte m’y installer vers fin juillet .
    Sur le pays , c’est dommage que SALISSA ait choisi la fuite , au lieu de faire face à SONI SASSOU , les faits ne se seraient pas passés ainsi .Je ne lis pas dans le marc de café des NGUESSO mais j’ai la forte conviction que , sa fuite a donné du grain à moudre aux NGUESSO CHERCHEURS des faux fuyants , qu’ils ont la magie de transformer en faiseur des troubles à l’ordre public .
    En plus je rends hommage , à nos compatriotes du SUD qui se battent pour voir certains leaders du nord prendre le pouvoir .Je pense à mon petit CD JUMEAU .
    Ce qui n’est pas vrai de l’autre sens .,

  47. Adhésif Côté Gauche dit :

    Lisez: (…en *direct) svp.

  48. Anonyme dit :

    A Mr/Mme @CD JUMEAU dit : 10/01/2017 à 18:03

    Je voulais vous (@CD JUMEAU) dire :

    Il faut savoir que les Tékés sont utilisés par 8%.

    Mais par la prière, il est possible de pardonner et Dieu reste fidèle.

    Nous prions et demandons à Dieu que chacun paie le prix. LE SANG du peuple Kongo est pur, car Jésus-Christ est mort aussi pour ce peuple. Or le peuple Kongo est une tribu perdue.

    La pâix, la grâce et l’espoir au peuple Kongo (Kongo, Téké, Wili…)
    Faire la paix c’est bien . On lisant @CD JUMEAU, il veut dire « FAITES TOUT, il y aura le pardon. » Non ! C’est pas notre analyse. Tout le monde a droit à la paix. Laisser tout le monde en paix est une loi divine. La loi de Dieu est divine.

    Il faut être chretien et pratiquer l’amour, et non de la Franc-maçonnerie pour…

  49. Anonyme dit :

    C’est un homme de conviction que nombre de congolais rassembleurs et patriotes reconnaitrons toujours le dynamisme. Aussi nous souhaitons que le pays demeure dans la stabilité malgré tout, que son développement socio-économique se poursuive dans la paix et l’unité, en dépit de la conjoncture économique internationale difficile. Tel est le souhait de tous, pour la nouvelle année.

  50. Pierre MOUKALA dit :

    Une petite dernière pour résumer :

    @Mark étant déclassé par ses incohérences, il reste à s’intéresser à VAL DE BERLIN pour mettre en évidence son étroitesse d’esprit.

    Quand il s’agit d’évoquer la tragédie du Pool, VAL DE MAKANA parle du sinistre personnage de Ntumi avec beaucoup de précaution, sans faire référence à son passé de criminel et pilleur des paysans de la région.

    Si notre combat pouvait aboutir et que l’on se retrouvait dans un état de droit, la bienveillance de VAL DE POTO-POTO à l’égard du sombre passé de Ntumi devrait prendre un coup, avec tous les cadavres que nous pourrions retrouver dans ses placards.

    Mais, notre esprit non sélectif arrive à faire la différence entre le moment présent, et le passé d’un homme victime d’acharnement et de fausses accusations.

    Il ne viendra pas à l’esprit d’un homme civilisé de crier vengeance, ou règlement de compte par personne interposée dans un moment d’injustice.

    Quelques extraits pour illustrer l’état d’esprit de VAL DE NANTES :

    1- VAL DE NANTES dit :
    01/11/2016 à 11:35
    C’EST NTUMI , dans sa folie qui massacre ces propres parents , au nom du pouvoir des NGUESSO ;
    La débilité a ses limites .Que ceux qui y croient consultent des psy .

    2- VAL DE NANTES dit :
    12/11/2016 à 16:16
    SASSOU a crée artificiellement un corbeau violet , pour nous divertir sur les vols et les crimes dont il est coupable d’une manière récurrente ;
    NTUMI n’est pas le problème .
    La théorie du banditisme dans le pool , est une drogue d’endormissement pour des esprits éparpillés ;

    3- « Notre pays , s’en sortira car il n’y a point de vie éternelle .Ces crimes placés sur le dos de NTUMI , auront un jour le vrai nom de leur bourreau .
    L’HISTOIRE remettra le curseur sur la vraie nature du pouvoir des NGUESSO . »

    Pour conclure:
    POUR RAPPEL, NTUMI INTRODUIT DES CRIMINELS DANS LE POOL QUI ONT COMMIS DES ASSASSINATS, DES EXPROPRIATIONS AVÉRÉS, SAUF POUR VAL DE NANTES.

    J’EN SUIS UNE VICTIME VIVANTE.

    MAIS, J’ARRIVE A FAIRE LA DIFFÉRENCE ENTRE SA SITUATION ACTUELLE, QUI S’APPARENTE A UNE LÉGITIME DÉFENSE, ET SON PASSE DE CHEF D’ORGANISATION CRIMINELLE.

    YA BA COLERE VE!

  51. revelino dit :

    JJ’ai souvent apprécié les posts de mon ainé David Londi pour sa constance dans ses écrits. Je pense aussi à Pascal Malanda, Val de Nantes, Bulukutu …

    Mark, autant j’apprécie tes remarques sur bien de sujets mais là j’ai du mal à te suivre. Je suis embêté. Le Congo, comme tu le sais, est un pays dans lequel la quasi-totalité de la classe politique a travaillé de près ou de loin avec Sassou pour des raisons diverses et variées. Certains ont fait le choix de le suivre jusqu’à la guerre du 05 juin 1997 (voir au-delà) qui reste et restera une période très sombre pour la jeune histoire de notre pays. D’ailleurs, je n’ai jamais compris le goût immodéré des politiques congolais pour le crime. Ça me laisse pontois sur leur goût du sang des autres et donner la mort est si simple pour ces gens au point que la sacralisation de la vie est sans objet. Ça en dit long sur état psychologique.

    Mark, nous avons la classe politique que nous méritons. Peut-on faire l’économie d’un politique qui rejoint l’opposition bien que ces actes passés soient répréhensibles ? Je ne le pense pas. Est-ce le fait de rejoindre l’opposition nous fait oublier ces actes passés ? Je ne le pense pas non plus. En réalité, nous ne sommes pas bien meilleurs qu’eux. Notre soutien est souvent sujet à caution. La constance n’est pas la qualité première des congolais. Okombi Salissa ira grossir le rang des prisonniers politiques pour avoir refusé de faire la politique de l’autruche mais plutôt de relever la tête et de dire qu’on peut ou qu’on doit faire la politique autrement.

    Tout homme est mortel et le Congo survivra au criminel de tout acabit.

  52. revelino dit :

    Point où nous en sommes, oublions ce qui nous divise et portons nous vers ce qui est en avant. Et ce qui est en avant, c’est en finir avec la dictature. C’est tout un programme. Ça me fait de la peine de voir que mes chers frères Mark et Moukala en viennent à s’échanger des mots. Nous avons un seul et unique ennemi : Sassou. Il tue sans distinction.

    La situation de l’Afrique en particulier de l’Afrique centrale et du Congo en tête de liste me fait penser aux dictatures de l’Amérique du Sud dans les années 80. Que sont-elles devenues ?

    Ça prendra le temps qu’il faut, nous obtiendrons notre liberté. Mais, nous le ferons ensemble mes chers frères Mark et Moukala. Après, si Dieu nous prête vie, nous pourrons exprimer nos opinions diverses et variées dans le respect de la dignité humaine.

  53. VAL DE NANTES, dit :

    @REVELINO

    D’accord , car on est mal très mal .Les congolais sont devenus volcaniques , la moindre étincelle se traduit par une explosion .
    Les colères sont enfouies en nous , au regard de notre inaptitude à braquer le voleur , l’assassin SASSOU ;
    A défaut de lui rentrer dedans , on se tire dans les pattes .

  54. OYESSI dit :

    Depuis un bon bout de temps, je me suis résolu à ne plus intervenir ici. N’empêche que je suis toujours connecté et continue de constater que beaucoup d’entre nous continuent de perdre leur temps à s’attaquer comme si c’était notre vrai combat.
    Il est souvent dit qu’il n’ y a que les imbéciles qui ne changent pas, et si un Okombi Salissa a pu quitter un Sassou celui là même qu’il a soutenu au front 400 en tuant comme bon lui semblait, il n’en demeure pas moins qu’après avoir quitté sassou le camp de ce dernier a été bien fragilisé.
    Si son arrestation est un non évènement comme semblent le penser d’aucuns d’entre nous, il faut bien lire entre les lignes.

    Cette arrestation programmée depuis longtemps qui n’arrive que maintenant confirme la fracture dans le camp sassou qui a toujours joué entre la division nord sud ne marche plus parce que Mokoko, Ntsourou, Limbongo Ngoka, Ngouabi, Banangadzala et d’autres du nord sont en taule et refusent catégoriquement tous les deals sataniques que le satan leur fait. Le camp du satan qui savait très bien où se trouvait Okombi Salissa qu’il croyait ramené dans leur camp et qui n’a pas cédé un seul instant a commencé d’abord par maltraité ses collaborateurs directs jusqu’à les laisser pour morts comme le Dr Kalla et finalement tuer son petit frère pour faire plier croyant lui faire peur. Rien à faire, Okombi Salissa a refusé de céder comme ses amis emprisonnés. Le pouvoir n’avait donc pas d’autre choix que de le sortir de là où il était faute de le tuer.

    La deuxième raison de cette fracture est le fait que les Tsiba et quelques uns des accompagnateurs de sassou depuis qu’il a assassiné le président Ngouabi sont hors circuit.Mieux le camp sassou leur demande de ramener tous les sous qu’ils ont planté dans les paradis fiscaux pendant que les Nguesso s’achètent des villas à coup des milliards à Palm Beach en Floride.
    Tsiba et les autres ont dit niet,ils ne ramèneront aucun sous tant que les sassou ne le feront pas.
    C’est le mécontentement en sourdine dans une marmite qui boue à longueur de journée et qui peut s’éclater à tout moment car il ne lui reste que le carré Ollombo Oyo Tchikapika Obouya Boundji, encore que dans ce carré où sassou veut imposer son fils Kiki venu de l’autre côté du fleuve de par sa mère ce n’est pas rose entre les protagonistes.

    Depuis plus de 45 jours, je suis rentré au Congo où j’ai pu rendre visite à Limbongo Ngoka et ses compagnons plus de trois fois sauf à Mokoko. Il y a quelques jours, le tyran a raté de faire assassiner les opposants qui sont en taule oubliant que nous travaillons en sourdine. Ce n’est pas ici le lieu indiqué pour en parler; Tout ce que je puis dire c’est que la peur a changé de camp depuis et le pouvoir est bien aux abois car il ne sait plus par quel bout commencer pour juger ses prisonniers politiques.

    Je respecte les points de vue de Mark et VAL De Nantes sur Okombi Salissa. Je comprends leur colère, moi non plus je n’ai jamais été tendre avec ceux qui ont aidé le tyran a accéder au pouvoir par coup d’état en chassant un pouvoir démocratiquement élu. Mais si ce même Okombi Salissa peut nous aider à pénétrer les secrets du tyran pour débarrasser la plancher, je ne dirai pas non, qui à ce que nous réglons leur sort au cas par cas le moment venu car ils devront rendre compte quoi qu’il en soit. A cet stade du combat contre le tyran, nous avions besoin de tous pourvu qu’ils ne nous trahissent pas.

    Frère David Londi, je vous remercie de la justesse de vos prises de position. Je profite ici pour dire à on frère Mwangou que je suis rentré au pays et qu’il peut me joindre par le contact convenu.

  55. David Londi dit :

    @frère Oyessi, vos analyses nous ont manquées et je tiens aussi à saluer cette bouffée d’espoir dans votre exposé. L’espoir est permis.

  56. LOKO BALOSSA dit :

    Okombi et son frère Bakoukouya Marcel Tsourou même destin , ils ont lourdement aidés sassou pour son coup d’état transformé en génocide okombi salissa chef du front 400 et Tsourou gouverneur civile et militaire de sassou à pointe-noire . Or sassou ne veut pas d’obstacle pour son fils Zaïrois kiki kaniki . parfait kolélas et Tsaty Mabiala ont déjà fait allégeance à kiki le pétrolier , c’est pourquoi ils ne sont pas inquiétés par les miliciens et le procureur d’oyo OKO NGAKALA.

  57. Hallo hallo dit :

    La milice de 8% atteint la vitesse de croisière dans l’arrestation des opposants. Tout le monde est concerné cette fois ci, du nord au sud.
    Mais comme les quartiers sud de b/ville sont quadrillés par la milice de 8%, je propose que les quartiers nord de b/ville se mettent dans la rue et commencent à poser des barricades.

  58. Anonyme dit :

    LONDI, VAL DE NANTES ET OYESSI, vous êtes les meilleurs analystes sur ce site, vous comprenez les enjeux. Ceux qui critiquent OKOMBI ne comprennent pas les enjeux, c’est très dommage pour eux, notamment Mark et cie. Critiquer et injurier Okombi dans ce contexte c’est faire le jeu du sanguinaire de mplila, le conforter. Heureusement LONDI, VAL DE NANTES et OYESSI sauvent les meubles et montrent la voie. Quant à Mark c’est encore l’heure du bibéron, encore d’efforts pour atteindre le niveau élevé d’analyse de VAL DE NANTES, LONDI et OYESSI, les seuls commentateurs-analystes qui me séduisent, toujours du plaisir pour les lire, que du bonheur.
    Jules de SIBITI

  59. Mark dit :

    @ OYESSI ,

    Bon retour. Votre silence m’inquiètait. Nous avons toujours besoin de votre contribution. Concernant Okombi, je viens d’apprendre en lisant ces posts, qu’il faut pardonner ceux qui ont tué et volé l’argent des congolais. La prochaine personne à bénéficier le pardon des congolais sera NDEGUET quand il aura également ses couacs avec le grand maitre. La derniere personne à pardonner sera Sassou lui même, comme l’ont fait les congolais pendant la conférence nationale, et le Congo avancera. Je viens également d’apprendre en lisant ces posts, que le Congo ne peut pas se debarasser de tous ceux qui travaillent ou ont travaillé avec Sassou. Il n’ y aurait certainement pas de congolais pour les remplacer. Pour ma part, je me dis que les Nguesso ont eu la chance de gerer le peuple le plus gentil au monde. Ils ont encore beaucoup d’années pour jouir de ce pays.

  60. QUE DE FLEURS POUR M DAVID LONDI! PATRIOTE ATTERRE dit :

    MERCI CHER AINÉ PUISQU’IL SEMBLE QUE VOUS ÊTES DE LA FEANF QUE JE N’AI PAS CONNU DE REPOSER LE DÉBAT DES CONGO-LIBERTAIRES SUR LES VRAIS ENJEUX!

  61. CD JUMEAU dit :

    @ MARK

    Sir,
    I just read your answer, how ever I’m not able to discuss right now. I gotta drive back to Detroit in a couple of hours, I’m outta town near Indiana tryin’ to relax. But, I saw you haven’t gave us the list of Congolese politicians who had never worked with the bloodthirsty dictator? And all I was tryin’ to say is that our main problem is SASSOU NGUESSO, not OKOMBI. Anyway, I respect your point of view and we can still talk about that later. I will get back to you as soon as possible, probably tomorrow.

    Regards!

  62. Jean OKOMBA dit :

    Les conquences de l’amitié avec Sassou Nguesso se déclinent en terme de mort, prison, mépris, dénie de la dignité humaine. Depuis qu’il avait tué un gamín en 1951, alors qu’il n’a pas encore atteint l’âge de dix ans et qu’il ait eu à bénéficier d’une impunité pour cet acte odieux en se refigiant chez sa tante dans un village près de Fort Rousset, Sassou Nguesso a fait du crime son gagne pain. Tant pis pour ceux qui n’ont pas encore compris cela.L’histoire de notre pays, notres terres est remplie de milliers de cadavres, amis ou non de Sassou Nguesso, victimes de la violence de cet homme particulièrement cynique et pervers. Aidé par Ngouabi pour se faire une place au soleil, il n’a pas manqué de le faire assassiner pour prendre sa place. Alors qu’il est impliqué dans le coup d’Etat du 18 mars 1977, il profite de ses fonctions à l’armée pour jéter la responsabilité de ce meurtre odieux sur son ami Bartelemy Kikadidi qui fera assassiner le 13 fevrier 1978. Les congolais, n’ont jamais analyser sérieusement ce comportement de Sassou Nguesso qui consiste à noyer ou à éliminer physiquement les autres.Xavier Katali,qui lui porta main en 1979 pour renverser le régime de Yomby a été empoisonné par Sassou Nguesso et se retrouve aujourd’hui depuis 1987 dans les cartons enfouis sur le sol congolais. Anga Pierre, l’ami du CMP est depuis 1988 une autre victime de la violence de Sassou NGuesso au Congo Brazzaville. Idem pour Okongo Nicolas qui fut empoisonné après la CNS de 1991 pour avoir lacher une partie de la vérité sur l’assassinat de Marien Ngouabi. Les congolais devraient s’éloigner à tout pris de Sassou Nguesso, quand il fait assassiner deux Prélats, le cardinal Emile Biayenda en 1977 et Mgr Benoit Ngassongo en 1981, deux personnalités vraissemblablement inocentes et éloignés des intérêts politiques. Le Genéral Jean Marie Michel Mokoko, dans sa cellule de prison devrait comprendre maintenant bien comprendre pour quelles les raisons avait il été motivé pour mettre la ville d’Owando sur surveillance militaire alors que son ami Sassou Nguesso abusait là du pouvoir pour éliminer un ami qui connaissait trop sur la mort de Ngouabi. Mokoko savait il que 29 ans après ce será son tour?Il en est de meme de Marcel Ntsourou, alors que le premier ministre André Milongo voulait mettre toute son intelligence en jeu pour tenter de trouver les vraies solutions aux problèmes de notre pays fortement surdentté à cause de la gabegie financière dont Sassou Nguesso etait le chef d’orchestre, Marcel Ntsourou et Moukoko se rapprocherent de ce criminel multirécidiviste.Ils ont refait la meme chose sous le mandat de President Lissouba pour renverser un pouvoir élu qui dans les fait n’allait produire des solutions miracles dans l’immédiat aux maux qui minaient notre pays. A ceux là s’en est joint André Okombi Salissa qui avec son front 400 à contribuir avec Sassou Nguesso pour renverser les institutions du pays. Aujourd’hui tout ce monde là humilié par Sassou Nguesso et jété en prison comme des chiens, va desormais comprendre ce qu’il ne comprenait pas lorsqu’il s’agissait de faire du mal aux autres. Pourtant une sagesse gravée dans nos traditions stipule: « celui qui fait du mal à une personne, il fera autant à d’autres aussi ». N’est ce pas ce qui se concretise aujourd’hui? Sassou Nguesso est un poison, un virus dangereux plus qu’ Ebola comment ces hommes l’ont ils rapporoché sans proteger convenablement au départ? Certes Pascal Lissouba ( un autre criminel affaire Pouabou, Matsokota et Massouémé en 1965) était mauvais, Mais Sassou Nguesso, un criminel multirédiviste me parait sans exagerer beaucoup plus cynique et démoniaque au point où on ne peut pas se liér en amitié avec lui. Les exemples sont legions! Aujourd’hui on peut affirmer aisément mieux voudrait un mauvais Pascal Lissouba qu’un démoniaque Sassou Nguesso : Ce dernier à causer en effet d’énormes préjudices à notre pays et à notre peuple. L’avez vous compris?

  63. Itoua Nganongo Ruffin dit :

    Mr Jean Okomba, tu aimes les affabulations. Tu peux nous dire quel est le membre de ta famille tué par Sassou Nguesso? Arrete avec tes conneries. En plus tu oses comparer le regime Lissouba avec celui du président Sassou Nguesso!!!!. Sassou paye les salaires tous les mois. Lissouba ne le faisait pas. Donc arrete avec tes mensonges bidons. Appuyons tous l’action du président de la rèpublique pour avancer notre pays.

  64. LE PATRIOT (A L'OPPOSITION ET LA DISPORA) dit :

    Si la définition du développement, et pays riche selon la France c’est développée les armes sophistiquées, et tisser une nasse médiatique pour maintenir les autres comme esclaves, ou animaux a abattre, a fin de voler leur richesse et se déclarer deuxième pays d’Europe, alors mes frères et sœurs de l’opposition ou de la diaspora nous pédalons tous hors du vélo.
    Par ce que nous sommes dans un monde barbare, le plus fort tue les autres et se déclare riche.
    LA DÉMOCRATIE, LES DROITS DE L’HOMME C’EST MENSONGE POUR EN DORMIR LES AUTRES.
    DANS SE CAS NOUS DEVRONS RÉSISTER AVEC LA FORCE MILITAIRE POUR PRÉTENDRE AVOIR LA PAIX AU CONGO BRAZZAVILLE.
    PRENONS LES CAS RESSÈMENT DES PHILIPPINES QUI VIENNENT DE CLAQUER LA PORTE AU USA POUR LA CHINE ET LA RUSSIE.
    RAPPELONS-NOUS QUE BEAUCOUP DES PAYS D’AFRIQUE ONT VU L’INDÉPENDANCE GRACE A LA RUSSIE.
    CRÉONS UNE BONNES ÉQUIPE ET TOURNONS NOUS VERS LE CLAN RUSSIE-CHINE DE CE FAIT NOUS TROUVERONS LA FORCE POUR METTRE LA France HORS DE NOTRE PAYS.

  65. Mark dit :

    @CD JUMEAU

    I saw you haven’t gave us the list of Congolese politicians who had never worked with the bloodthirsty dictator?

    Vous avez besoin de la liste de ceux qui n’ont jamais travaillé avec Sassou. En disant cela je ne vois pas le sens du débat. Je pense que vous tournez à rond. Qu’est ce que cela à avoir avec le débat actuel. Vous comprenez qu’il y a une confusion de votre part. Je suis desolé de vous apprendre que je ne vis pas au Congo. Je ne peux donc pas faire le recensement des hommes et femmes qui font la politique au Congo. Des politiciens que je ne connais d’ailleurs pas. Je ne suis donc pas en mesure de vous fournir une telle liste. Je vous recommnande par ailleurs de de lire vos posts pour comprendre votre confusion. Dans votre premier post, vous dites:

    Mais, je l’accuse sans réserve d’être l’un des principaux acteurs qui avaient fait capoter la marche d’octobre 2015. Il était en contact direct avec un responsable terroriste, j’ai nommé AYESSA Firmin

    dans un autre post, vous dites:

    même les repentis (ceux qui ont expliqué pourquoi ils étaient avec SASSOU et pourquoi ils l’ont quitté) comme ce OKOMBI.

    Si en Octobre 2015 Okombi était selons vous en contact avec un responsable terroriste. L’élection a eu lieu en Mars 2016. A quel moment s’était il repenti? Je n’ai jamais lu quelque part où Okombi avait demandé pardon au peuple congolais. Je n’ai jamais lu quelque part où Okombi avait promis remettre une partie d’argent volé au peuple congolais. Je n’ai jamais lu quelque part où Okombi avait parlé de sa demission du PCT. Ce que je sais c’est qu’Okombi avait pris les armes pour aider Sassou à prendre le pouvoir. Je sais également qu’Okombi a du sang dans ses mains et une fortune obtenue de maniere illégale. Je sais enfin qu’Okombi avait eu des antécédents avec Sassou qui l’avait par la suite mis à l’ecart. Okombi s’envole pour la France. De retour au Congo, Okombi se dit opposant, se faisant certainement pieger comme beaucoup de congolais qui croyaient que François Hollande allait chasser Sassou du pouvoir. Bref, il voyait comme nombreux, le pouvoir de Sassou mort.

    Un conseil, il faut d’abord chercher à maitriser sa propre pensée, ce qu’on écrit soi- même avant de chercher à contredire à tout prix la pensée de quelqu’un d’autre qui dans ce cas peut être difficlie à saisir.
    Pendant que je suis campé sur ma position, vous êtes contradictoire dans vos posts.

  66. Sitou Mpaka dit :

    Itoua Nganongo c’est incompréhensible et imbéciles de ne pas se rendre compte que sassou tues les pauvres innocents dans le pool et met en danger les vies des congolais on laissons les populations sans hôpitaux ni eau potable ? Vivre au Congo c’est dangereux car l’assistance publique est inexistante ! Certes les Mbochis se réjouissent avec le plein emplois 93 % des postes statistiques sont attribués aux Mbochis, pourtant ils ne représentent que 3% de la population du Congo, les sudistes qui partent à la retraite sont automatiquement remplacer par les jeunes Mbochis , le reste de la jeunesse congolaises est désorientés a 90% ils atteignent 50 ans avoir travaillé, vivent encore chez leurs parents donc la paie des salariés ne conserve en grande majorité que les Mbochis !

  67. Shakespeare dit :

    « …you haven’t *given us (yet)… »

    Faithfully!

  68. Nzambi ya Mpungu dit :

    Okombi et tout autre tueur à gages de certains coins au Congo, peuvent bénéficier à vive allure et sans condition, d’une absolution absolue à vie, d’une miséricorde sans équivoque ni sentimentalité, par les pieux exceptionels, CARREMENT.

    Mais, Kolélas et autre Mabiala, qui n’ont jamais tué une mouche de leur vie au Congo, doivent être abattus mille fois à une vitesse vertigineuse, sans possibilité de répentance, PUREMENT et SIMPLEMENT.

    ~ Buala yayi mambu eh eh, oh mama iyo, intsi yayi mambu eh eh — ummmh ~
    ` Massamba Débat mpe kavutua kala ko `

    (Yvon Bingui Mbemba Mounk’a Pablito dit Pamélo)

    Quel monde!

  69. Pierre MOUKALA dit :

    @revelino, bravo pour votre post qui relève le débat à un niveau de sagesse qui faisait défaut en raison de prises de positions épidermiques, sinon sans perspicacité.

    Ce qui fait la grandeur d’un homme, c’est sa capacité à se remettre en cause et à aller de l’avant.

    Beaucoup de réactions ici, couvertes de vertus et de probité candide ne sont pas forcément le témoignage d’une capacité à faire mieux que notre cible à tous à savoir : les barbares de l’Oyocratie.

    Mais, nous serons toujours là, même de façon épisodique, pour un recadrage des choses, malgré le caractère désespéré du cas de Mark.

  70. Tutsi Banyamulenge dit :

    Moi aussi, je viendrai au Congo-Brazzaville pour être président. Je volerai tout pour être riche, quitte à tuer tout ce qui bougera sur mon passage, pour accomplir mon objectif. C’est le seul coin de la terre où il y a un peuple très gentil. Là-bas, l’étranger est roi!

  71. INDIGNADOS dit :

    @Tutsi Banyamulengue, vous êtes dans la caricature et non dans l’analyse objective des événements.

    Vous me rappelez un reportage suivi sur France 2 en décembre 2015 concernant la non assistance à personne en danger.

    Dans ce reportage, on y voit une scène filmée par les caméras de surveillance de la RATP montrant un voleur qui portait secours à sa victime.

    Sans l’intervention du voleur, celui à qui il venait de dérober des choses serait écrasé par le métro.

    Et voici un des commentaires que l’on peut lire dans la presse sur ce reportage :
    « Comme quoi, entre le voleur et le type honnête, le pire n’est pas toujours celui que l’on croit ! Ça complique un peu nos schémas préfabriqués, mais ça mérite d’être rappelé. »

    Ces observations sont aussi valable pour @Nzambi ya Mpungu qui devrait faire la distinction entre les critiques portant sur un positionnement et une personne victime d’injustice.

    Sans vouloir changer de sujet, je tiens à vous rappeler qu’on terme de responsabilité dans les dommages causés pendant un conflit, la chaîne remonte jusqu’au qu’au niveau des donneurs d’ordre et Tsaty est un ministre de La Défense en période de guerre.

    Mais, ce n’est pas le sujet.

    Ce que l’on peut reprocher à Kolelas, c’est d’avoir fait chanter aux gens « Honda koua Ba Honda, ba Honda kouahou » . Maintenant de son père adoptif est passé à l’action, il repart à l’assemblée, organise des conventions ou va serrer de temps en temps la pince à un premier ministre figurant, pendant que ses administrés et électeurs broient du noir.

    Il n’hésite pas à se faire dérouler le tapis rouge dans une église, pendant que les populations du Pool marchent dans la gadoue.

    Pour un prétendu Nzambi ya Mpungu, je vous suggère de relire l’histoire de l’apôtre Paul, un ancien tueur touché par la grâce sur le chemin de Damas, en allant tuer.

    Il faut aussi distinguer les hommes qui forgent leur parcours sur la scène politique, en étant fidèle à leur conviction, quit à se remettre en cause quand il le faut, et les opportunistes commerçants, se servant d’une marque familiale ou régionale pour se faire une place aux côtés d’un imposteur et criminel de naissance.

  72. VAL DE NANTES, dit :

    @TUTSI pourquoi venir , vous y êtes déjà on vous voit à kintele selon les dires des mes parents , il ne reste qu’à te servir , le CONGO c’est la foire à cons .
    Pour le reste , au vu du climat qui y prévaut , j’en viens à me demander si c’est le CONGO QUI VA MAL ou les NGUESSO .
    La diaspora et notamment ces membres sont d’office condamnés et la maison d’arrêt pourrait les y loger , tel est le contenu de la prescription médicale des NGUESSO pour inhiber toute velléité contestataire de leur odieux pouvoir .
    Je ne suis pas certain , qu’ils y arrivent d’autant que la vague des contestataires s’amplifiera , au point de ravager la digue dressée autour de la maison NGUESSO .
    Les assauts répétitifs dont ils font l’objet , finiront par avoir raison de la conception bestiale du pouvoir qu’ils incarnent au nom de LUCIFER dont ils appliquent les méthodes .
    J’ai toujours dit que les conditions d’inflammabilité étant réunies , seul l’effet thermique qui y manque pour entamer le processus , de propagation de l’incendie dans tout le pays .
    Nous n’ en sommes pas loin ; mais hélas la tiédeur de nos réactions prime sur la vaillance de nos actions .

  73. Tutsi Banyamulenge dit :

    @# papa Val,

    En effet, c’est mon directeur de coupeurs de têtes à la retraite reprenant du service, et son impitoyable équipe de tia-moto-ba-kata, qui prépare le terrain.

    A bientôt donc, au paradis noir!

  74. Nzambi ya Mpungu dit :

    Parlons peu, parlons bien. Hélas!

    Alors, chantons seulement:

    ~ Si matsitsi ya ba intsi vuandiki mbongo, oh mama iyo,
    Kasi beto zengaka ba intsi nionso, oh mama iyo,
    Mambu nionso na buala yayi kaka mbongo, oh mama iyo,
    Ya ba nkaka; euh, ba MBOCHI du clan ke sakana na mbongo, oh mama iyo,
    Ba zaba ve mbongo kele pasi, oh mama iyo, oh mama iyo, oh mama iyo, oh mama iyoooooh ~

    En direct du pont de la Bouenza,
    Ku buelu noir!

  75. Alpha B dit :

    Bonjour a tous!

    Okombi pris dans les filets de Sassou, aussi facilement! Comment font alors les kamikazes ou bombes humaines sous d’autres cieux?

    Attribuer aux Londi, Val de Nantes et Oyessi, le titre de meilleurs analystes de ce site est un coup d’epee dans l’eau, sans aucun effet positif sur la situation actuelle et meme future de notre pays qui est notre objectif final.

    Succes = Objectifs + Actions. Les objectifs etant definis, ou sont les actions? Sassou lui (8%), est finalement l’homme des actions concretes (ses objectifs sont souvent atteints) face a nous (92%), incapables d’une seule action concrete (nos objectifs n’etant pas souvent atteints).

    Treve de bavardages.

    Bonne annee 2017

  76. M dit :

    C’est très grave ce que continue à vivre le Congo. Avec l’arrestation d’Okombi, le régime aux abois, ne fait que de plus en plus démentrer sa barbarie.C’est quoi toutes ces actions ? Sassou Nguesso et ses complices terroristes continuent à faire massacrer les populations dans le Pool en prétextant poursuivre Ntoumi.Hier c’était Paulin Makaya et ses militants sont accusés d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, assassinat, complicité d’évasion à la suite de la mutinerie montée par le pouvoir le 29.12.2016 à la maison d’arrêt de Brazzaville. Aujourd’hui c’est le cas d’Okomb qui mobilise toutes les énergies du diable Sassou Nguesso qui à peine revenu au pouvoir par la force des armes il près de 20 ans, laissent massacrér plus 352 Congolais au beach de Brazzaville, revenu »s au pays après un appel qu’il avait lui-même lancé aux réfugiés ». Quant est ce qu’ il sera temps de s’occuper réellement des affaires de gouvernance véritable de la république au Congo? Pour ceux qui ne le comprennent pas ou ne veulent pas le comprendre par opportunisme, par corruption, par idiotie, il est à savoir que ce qui se passe au Congo où le Pouvoir du tyran sanguinaire, mafieu ne cesse de rompre avec les intrigues de KBG des vieilles et très tristes époques, est une situation très alarmante que chacun est appelé à combattre . Comme l’a souligné BISHIKANDA DIA POOL dans Sukissa, »c’est la première fois dans l’histoire de l’humanité que l’on voit un prisonnier politique détenir des armes de guerre dans sa cellule. Tout le monde le voit maintenant, le pouvoir de Sassou-Nguesso est un pouvoir en voie de disparition qui n’a plus sa légitimité ; ni même sa raison d’être. Le grand criminel, terroriste Sassou Nguesso, 77 ans en réalité, dont les parents fesaient partie des Abbey furent déportés au Congo; au début des années 1900 est un danger permanent du Congoi. Sassou Nguesso et ses complices terroristes continuent de mener des arrestations des opposants, monter des faux coups, de justifier LES MASSACRES QU’ILS SONT EN TRAIN DE COMMETTRE dans le Pool, au sud du Congo sur le nom de Ntoumi. La mutinerie du 29.12.2016 à la maison d’arrêt de Brazzaville a été par exemple un coup monté par les extrémistes du pouvoir ultra criminel de Sassou Nguesso.Elle visait à abattre J3M, Ntsourou et Paulin Makaya à la sortie de leurs cellules dans la confusion, et créer ainsi des images fortes aptent à détourner l’attention sur l’humiliation subie par Denis Sassou Nguesso aux USA. Le tyran est prêt à faire davantage couler le sang des Congolais pour camoufler son incompétence, ses crimes contre l’humanité et accentuer son opération d’épuration éthnique dans le Pool. Sassou-Nguesso est un adepte du terrorisme d’État. Sassou-Nguesso humilié et devenu la risée du monde entier a besoin de faire encore usage à la violence, qui est pour lui seul moyen qu’il connait pour faire oublier la honte, les crimes contre l’humanité qu’ils imputent toujours aux autres , particulièrement à Ntoumi qui n`était qu’un petit enfant quant’ il a commencé à les commettre. Comme il fallait s’ y attendre, le pouvoir illégitime de Sassou Nguesso n’a pas tarder à accuser de nouveau Ntoumi, son victime de tous les temps, pour la dite mutinerie à la maison d’arrêt centrale de Brazzaville, le jeudi 29 décembre 2016 afin de justifier sa poursuite de ses arrestations arbitraires, l’épuration éthnique dans le Pool. La presse du pouvoir titre pour ce scénario de tous les temps:“La tentative d’évasion de prisonniers aurait été commanditée par quelques éléments du pasteur du pasteur Frédéric Bintsamou alias Ntoumi qui sont également en détention dans ces geôles. „ Cela est vraiment Cynique et relève d’ailleurs un aveu de faiblesse. Comment les élements de Ntoumi ont’ils pu réussir à pénétrer les enceintes de la prison si bien surveillées et dans une de Brazzaville si bien quadrilllées par les forces de l’ordre au service de Sassou et clique. Sassou Nguesso et sa clique qui font de Ntoumi un mythe, derrière lequel il faut se cacher pour tous les coups, ne peuvent désormais en tout cas tromper que les niais et les comrompus.Ntoumi est’ il l’ auteur des disparus de Beach? Est ce lui qui a tué les jeunes, les civils pendant la marche pacifique contre le référendum constitutionnel d’octobre 2015 et après le coup d’Etat constitutionnel?“Ntoumi est’ il l’auteur des turtures d’Augustin Kala Kala, dont le corps couvert de blessures avait été abandonné devant la morgue de Brazzaville? Remontons un peu plus loins.Ntoumi était ‘il l’auteur  » des assassinats qui installèrent le CMP (Comité Militaire du Parti) mars 1977 et celles des guerres civiles qui débutèrent le 5 juin 1997 pour se poursuivre en nettoyage ethnique jusqu’en 1998 et qui firent 400.000 victimes, » les dispaus du Beach?. « Lorsque Sassou Nguesso et Yhombi-Opango assassinent Marien Ngouabi. Quand Ils détournent les soupçons sur des innocents Laris-Bakongos qu’ils éliminent physiquement. Et qu’ ils organisent une semaine sanglante,au cours de laquelle sont opérées de nombreuses exécutions sommaires, et les malheureux sont enterrés comme des chiens, torturés avant d’être abattus ou enterrés vivants; tel que cela fut le cas de l’ex-Président Massamba-Debat, dont les yeux auraient été crevés, puis dépécé et jeté en pature aux lions du parc zoologique. le Cardinal Emile Biayenda, les lieutenants Kimbouala-Nkaya, Mboro, Ontsou, ainsi que d’autres innocents étaient massacrés, alors que Sassou Nguesso est ministre de la Défense, et dirigea provisoirement l’Etat, du 18 mars au 3 avril 1977, » Ntoumi était il là? La liste est encore très longue des crimes, assassinnats de Saou Nguesso.Le tyran Sassou Nguesso a rendu un vibrant hommage à sa force armée tribale et ses supplétifs qui bombardent le département du Pool depuis prèsque déjà une année, en déclarant : « Il s’agit des vaillants officiers et des braves soldats de nos forces de défense et de sécurité dont je salue l’esprit de mission, d’abnégation et de sacrifice qu’ils consentent au quotidien pour assurer notre sécurité et notre quiétude collectives. „Honte pour Sassou Nguesso et sa clique qui continuent à massacrer les Congolais au mépris des règles élémentaires des droits de l’Homme.Pendant son discours, Sassou Nguesso qui commandite depuis près ses forces à semer la mort dans le Pool,n’a pas du tout évoqué un seul mot sur les populations du Pool sous les bombes des hélicoptères, avions de Combats et sous les armes lourdes et légéres des milliers de soldats, policiers, milices, mercenaires venus de l’Afrique, du monde entier auxprès desquels ils les a livrés.Le Congo est un grand pays aux terres très fertiles et incroyablement riche en matières premières et très peu peuplé , quand un président, gouvernement sont incabable après plus de 10 ans à gagner la bataille du développement socio-économique, une telle équipes n’est pas du tout viable. Il faut que finisse le système sanguinaire et mafieu de Sassouz Nguesso pour que les Congolais vivent enfin.

    Sassou Nguesso et clique sont des des grands criminels, des individus sans foi ni loi. Pour 2017, Sassou-NGuesso demande à son gouvernement illégal de dire la vérité. Espérant pour cela que l’auteur de très nombreux crimes contre l’humanité, des disparus du beach, du hold-up électoral et massacre son peuple dans le département du Pool, des assassinats des présidents NGouabi, Massambat-Débat , du cardinal Biayenda, des détournements de fonds publics depuis plus de 33 ans, ainsi que du pillage systématique des revenus pétroliers, des biens mal acquis etc commence par nous dire la vérité sur les raisons qui lui pousse à agir comme il le fait depuis des années.Le peuple Congolais a besoin du départ sans condition de Sassou Nguesso le terroriste et de toute sa clique terroriste, mafieuse avant tout dialogue. Il ne faut plus tolérer la présence de Sassou Nguesso, le semi illétré et sa cliques . Ils sont des Terroristes, des individus dangereux. Avec eux, iln’ y aura pas de droits de l’homme, les droits humains, la liberté, individuelle, la démocratie, le développement au Congo.Les Congolais conscients de nos devoir et responsabilité. Il ne reste plus à perdre un seul instant le temps. Unissons nos efforts pour renverser sans retard, Sassou Nguesso et sa clique et sauver le Congo !

  77. le fils du pays dit :

    @ Mr Le mercenariat israélien au congo et en afrique je vous cite:

    Donc ce sont les fils d’israel, terre de jesus christ qui ce sont convertis en escadrons de la mort de sassou nguesso.C’etait donc à eux qu’est incombé le devoir tyrannique d’arrêter Okombi.Pendant ce temps Nethanyahou est empetré dans des affaires de corruption.Peut etre que ces services de mercenariat israéliens au congo finançait les hommes politique israéliens de tout bord.Ah Israèl !!!!!
    Pauvre congo.Après les français nous avons aussi les israéliens qui nous tue.

    Notre commentaire: Ce peuple usurpateur des terres de la Palestine n’est pas le peuple de dieu.
    Les gens convertis au judaisme qui se sont inventes eux meme une histoire biblique avec un nom juifs(jews) venant de mot anglais( jewellery)(bijoux en francais>
    Une ancienne journaliste d’origine Libanaise qui a travaille avec beaucoup de presidents Americains et habituee de la maison blanche avait dit sur un plateau de tele que les actuels habitants d’Israel devaient repartir chez eux en Europe Est d’ou ils viennent.Pour avoir seulement dit la verite,elle a ete bannie de la maison blanche.
    Si vous comprennez l’anglais,je vous recommande de suivre la conference du defunt professeur John Hendrix Clarke sur you tube, ou il explique clairement sur ce peuple usurpateur le titre c’est Who is exactly a jew (Qui est exactement un juif).
    Les francais,Israels etc ont trouve un coin du globe ou il y a beaucoup des idiots et des naïfs(Congo) pour se faire de l’argent facile.

  78. Jules Ngoyo dit :

    Alpha B

    Sans vouloir défendre Val, OYESSI ou Londi qui malgré leur bonne volonté tapent souvent à côté, force est de reconnaître qu’un forcené comme Dracula d’Oyo arrive à des fins par des méthodes barbares.

    Le problème de notre opposition est de n’avoir pas compris dès le départ que, face à un bandit de grand chemin qui règne par l’usage de la ruse et la force, on ne va pas l’accompagner à une élection pour jouer à des candidatures de témoignages.

    Nous avons toujours soutenu que le diable les prendrait sans difficulté, étant donné que ce monstre de l’Alima a baigné depuis l’enfance dans une culture où le fait de donner la mort à autrui relève de la vertu.

    Le problème des hommes comme Okombi, c’est d’avoir succombé à l’habillage politique que Satan Nguesso a voulu donner à sa sauvagerie.

    Il a bien été aidé par des hommes politiques comme Lissouba et Kolelas, qui l’ont à chaque fois servi de caution pour revenir au devant de la scène, quand ses crimes étaient mis en lumière.

    Il faut donc réaliser que nous avons à faire avec des bêtes sauvages au service des multinationales, à qui on donne les moyens de tenir les esprits libres et laisse.

    Votre raisonnement tend à faire l’apologie du crime, en confondant le réalité à un western spaghetti où Dracula d’Oyo aurait le droit de vie et de mort sur tout ce qui bouge.

    La frontière entre la fiction et la réalité, ce sont les valeurs morales qui chez ces hommes au pouvoir au Congo sont représentées par le fétichisme, la ruse, la paresse…

    Quand on a un esprit tordu, on peut faire des actions concrètes avec un arsenal de mort, lorsque le rapport de force est disproportionné.

  79. le fils du pays dit :

    @ Mr Jean OKOMBA ,vous avez totalement raison sur ce que vous venez sur Mr Sassou et son comportement.
    Si je me trempe corriger moi.A mon avis la personne qui avait compris qui etait Mr sassou c’est le Colonel Oniangue qui s’est distance de lui et qui n’est plus revenu a ses cotes après sa defait aux elections de 1992.Par contre Mr Okinga s’etait eloigne de lui puis revenu pour mourir empoisonne il y a quelques mois dans un hopital .Mon ami et proche parent de Mr Okinga me racontait comment Mr Sassou envoyait les emissaires convincre Mr Okinga de revenir dans son entourage et les rejoindre a Oyo ou ils preparaient la destabilisation du pouvoir en place de Mr Lissouba.
    Au debut Mr Okinga refusait jusqu’a ce que Mr Sassou a dit un jour a ses emissaires:Laissez-le souffrir dans la galere.
    A la fin de compte Mr Okinga avait cede et avait rejoint l’entourage de Mr Sassou.
    Les Congolais jeunes comme vieux doivent comprendre une fois pour toute que MrSassou,ses amis et son systeme sont un cancer pour Congo qu’il faut urgemment extirper.

  80. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    Faisons le choix entre les « HAUTS NIVEAUX des débats et les MASSACRES DES INNOCENTS DANS LES POOL ».

    Les MASSACRES dans le POOL, c’est depuis 1998 et ce jusqu’à ce jour.

    Dans le POOL, il y a des écoles qui sont fermées et des villages entiers qui ont disparu.

    Parlons de ça quand même.

  81. Robert POATY PANGOU dit :

    ERRATUM

    Lire : dans LE POOL.

    Merci.

  82. VAL DE NANTES, dit :

    AH LES NGUESSO ,étonnant qu’il n’y en ait pas un pour s’opposer publiquement à la construction méthodique de leur suicide familial .
    Se mettre tout le pays dans le dos , il n ‘y a rien de pire .Cette accumulation des crimes , des tortures comme celles qui agonisent présentement SALISSA à la DGST agrège autour de cette maudite famille la haine nationale dont les conséquences seront sans conteste destructives sur les membres de cette famille .

  83. OYESSI dit :

    @ Mark,

    Merci pour les civilités. A vous lire je pense tout de suite à ceux qui jettent l’eau avec le bébé que l’on vient de laver.
    Les analyses faciles en coupé cloué, les raccourcis ne peuvent nous habiter à cet stade de la lutte si et seulement si vous voulez lutter pour le départ de sassou.

    Dans nos analyses, nous ne devons pas faire semblant d’oublier la réalité qui s’impose à nous et comme telle nous devons l’intégrer dans nos résonnements et nos pulsions incontrôlées parfois qui nous emmènent à nous attaquer inutilement comme si aujourd’hui ce sont nos petites personnes qui comptent. Il s’agit ici de l’avenir de notre pays que le clan sassou a caporalisé depuis près de 40 ans.
    Je ne sais pas si vous êtes sérieux quand vous dites  » Je viens également d’apprendre en lisant ces posts, que le Congo ne peut pas se débarrasser de tous ceux qui travaillent ou ont travaillé avec Sassou. Il n’ y aurait certainement pas de congolais pour les remplacer. »

    Pour vous il faut arrêter le fonctionnement de toute la République, faire partir tout le monde même ceux qui s’opposent à sassou en sourdine craignant pour leur vie et qui sont fonctionnaires parce que le congo est aussi leur pays au motif que c’est sassou l’autoproclamé président qui commande pour enfin les remplacer par d’autres congolais qui seront surement saints. Trop facile comme analyse.
    Dans mon post, j’ai souligné qu’à un moment de la lutte, il faut savoir utiliser même les cartouches de l’ennemi et le fait que Okombi Salissa qui a aidé sassou à revenir au pouvoir en tenant le front 400 peut nous servir en ce moment, mais le moment venu, lui et les autres auront les comptes à rendre au peuple congolais pour les actes qu’ils ont posé à un moment donné.

    Que voulez vous qu’on fasse? Qu’on dise à Okombi Salissa de repartir dans le camp sassou alors qu’il peut nous être utile, lui qui a été dans les secrets du camp d’en face? Vous souhaitez surement qu’on appelle le chien avec la chicotte à la main, mais ce chien ne viendra jamais vers vous. Nous avions plutôt intérêt à déstabiliser le camp d’en face et plus nous avions les lieutenants du diable avec nous, mieux çà vaut pour l’isoler. C’est à ce travail que nous nous attelons, non pas parce que nous les aimons, mais tout simplement parce que nous avions un résultat à obtenir à la fin: celui de chasser sassou et son clan du pouvoir. J’ai été absent du Congo pour des raisons de santé. Je suis revenu et je n’ai pas coupé les ponts avec des amis qui sont dans le camp sassou tout simplement parce que je suis un combattant pour la cause de la démocratie et si je peux tirer des renseignements de la manière dont leur camp s’organise, c’est quelque chose de gagner pour notre cause. Je ne me gène pas de bavarder avec eux parce que je sais ce que je peux obtenir. Parfois il faut savoir jouer au mort face à l’ennemi et le poignarder du dos parce qu’il vous croyait mort.

    Quand le pouvoir a monté son coup pour vouloir assassiner Makaya, Mokoko Ntsourou et Limbongo Ngoka en prison, savez vous pourquoi ils ont eu le vie sauve? C’est tout simplement parce que notre camp a eu le renseignement en face et ils ont été averti à temps pour qu’ils ne sortent pas de leur cellule dès qu’ils entendront les coups de feu. Et si notre camp n’avait pas des canaux en face, que seront devenus nos leaders? Bon arrêtons nous là, mais de grâce essayons de ne pas penser que nous ne savons pas le mal que les Okombi Salissa,Tsourou et autres ont fait à ce pays à un certain moment. Nous devons les avoir à l’œil tant qu’ils seront de notre côté. Au moment des comptes à rendre quand le Congo redeviendra une
    République de droit, ils nous expliqueront leur attitude à un temps X. Je comprends vos colères. Mais elles ne nous apportent rien à ce stade de la lutte sauf provoquer aux esprits faibles des AVC ou des nuits blanches.
    Nous avions commencé à crier nos colères depuis le changement de la constitution jusqu’aux élections volées par mr 8% jusqu’au génocide du Pool. Nous savons aujourd’hui qui est opposant à sassou et qui ne l’est pas. Il nous reste à continuer le combat avec ceux qui s’opposent réellement à sassou. Curieusement le gros lot vient du nord que sassou a toujours instrumentalisé au motif que le pouvoir est celui des Nordistes pour se donner un beau rôle et continuer à nous diviser pour le pouvoir de son clan. C’est matière à réflexion pour les adeptes de la division du Congo. Sassou est un gros voyou qui n’a su que jouer sur le tribalisme. Cessons de tomber dans ce piège éternel

  84. VAL DE NANTES, dit :

    AH TIENS LE GRD OYESSI le retour . NOUS aurions aimé avoir tes commentaires sur sa folle chevauchée de SONI SASSOU AUX STATES .Mais bon , le cas de SALISSA te donne l’occasion de replacer les débats dans un contexte purement politique .
    Votre absence , en a désorienté plus d’un , sachant que vos commentaires , aiguisent le patriotisme sur le bord du RHIN .
    Espérant votre abonnement sur ce site , a un bras plus long que les bras des NGUESSO qui se servent depuis le trésor public …
    On a essayé de chauffer la marmite derrière toi , essaie de prendre le relais .
    BONNE ANNEE ;

  85. Qui apprend Quoi à Qui ? dit :

    Cessons d’être hypocrites!
    On est pas à l’école primaire ici, pour se faire réciter le syllabaire.
    La justice devrait être équitable sans détour, sinon c’est foutu. On le voit bien, point!

    Vaincre la peur.

  86. Jules Ngoyo dit :

    Robert Poaty,

    Il me semble que vous étiez au Congo et vous avez circulez sans difficulté.

    Vous avez donc la possibilité d’aller plaider la cause des populations du Pool à qui de droit, à défaut d’aller directement au contact des populations sinistrées.

    Les populations du Pool ne doivent pas constituer un fond de commerce pour les uns, et un terrain de chasse pour les autres.

    C’est à se demander si ce ne sont pas les mêmes qui tirent les ficelles.

    Il faut sortir des postures pour poser des actes significatifs.

    Autrement, RPP restera la révélation du siècle en matière d’imposture sur les réseaux sociaux.

  87. Mange Coton dit :

    VOILÀ !?!?!?!?

  88. Hallo hallo dit :

    La nuit était calme et rien a bougé?
    Je m’y attendais. Rien à attendre de ce côté là.
    Quand se lèvera le jour?

  89. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon très cher « Jules Ngoyo »,

    Depuis ma sortie du Congo en 1999, j’ai effectué trois (3) voyage à Pointe-Noire et Brazzaville 2008, 2009 et 2016.

    C’est depuis 1990 que je suis en politique.

    J’ai toujours eu la franchise et l’honnêteté comme règles en politique.

    Je dois y repartir encore.

    Pour quelle raison Denis SASSOU NGESSO me fera t-il peur ?

    J’ai jamais servi Denis SASSOU NGUESSO;

    Alors pourquoi ne devrais-je pas me rendre à Brazzaville et à Pointe-Noire ?

    Je pense que qu’il faut éviter ce genre de confusion.

    Pendant la Conférence Nationale Souveraine et durant la Transition, j’ai posé des actes francs et courageux.

    Alors ais-je eu peur de Denis SASSOU NGUESSO ?

  90. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon très cher « Jules Ngoyo »

    En quoi être franc te ferait-il courir des risques arrestations ?

    En ce moment il que nous nous taisions tous.

    C’est ce que vous voulez ?

    Moi, je ne suis pas de cette espèce .

  91. Sassouffit peut tout se permettre au Congo. Il a reçu la bénédiction de la France. Il a le titre de propriété, donc le droit d’user et d’abuser. Mèrde… Congolais réveillez vous !

  92. David Londi dit :

    @Itoua Nganongo Ruffin,

    vous vivez certainement sur une autre planète parce que votre vision de la situation du pays m’interpelle sérieusement. En plus de 30 ans de ce pouvoir de ce fameux président que vous semblez soutenir, êtes-vous satisfait :

    de l’état des systèmes de santé actuels,
    de l’état de l’éducation nationale avec des enfants qui ne disposent même du strict minimum pour suivre un cours dans les bonnes conditions,
    de votre université quand celle-ci est classée au-delà de la 100e place des universités francophones en Afrique,
    de la voirie structurant la ville dans laquelle vous vivez quand les chaussées deviennent impraticables et laissent parfois des citoyens sans logement,
    de la situation précaire des retraités qui ne touchent leurs pensions, étudiants sans bourse et des salariés sans salaire,
    de la situation économique laissant plein de jeunes au chômage dûe à une incompétence générale du fait du patronage éthnique au détriment de la méritocratie,
    de votre justice quand des procès staliniens s’enchaînent les uns après les autres selon le concept : le coupable d’avance (car l’on s’efforce à reconnaître son crime, à la suite des menances et des preuves fabriquées, etc.) est jugé sans pitié et avec un respect tout formel des procédures, car tout est préparé d’avance. Les procès servent à justifier les grandes purges au sein de la vraie opposition, mais aussi à faire porter le poids de ses échecs à des boucs émissaires,
    des assassinats dans le Pool parce que cette région dit non à l’esclavagisation rampante,
    de la honte qui accompagne ses comportements hasardeux à l’international,
    de la dilapidation des biens publics pour s’acheter des villas, des appartements somptueux, etc. quand le peuple crève la dalle.

    Mr Itoua, l’on peut laisser passer certaines plaisanteries mais là, vous poussez le bouchon un peu loin. Cette situation ne durera pas éternellement parce que toute notre énergie sera consacrée à chasser le petit dictateur de Brazzaville et tout son clan parce que c’est un droit inaliénable inscrit dans l’article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen :

    « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs » (Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin 1793).

    @Toutes celles et tous ceux qui pensent que l’on aligne des théories sans lendemain sur ce site, je tiens à attirer l’attention sur le fait que j’ai exposé une stratégie, ici. Il ne faut jamais verser dans les raisonnements à la noix de coco, certains d’entre nous agissent et cherchent les voies et moyens pour mettre en adéquation les paroles et les actes. Nous n’allons pas exposer les détails de nos actions réciproques parce qu’il y va de la sécurité de nos compatriotes. Exposer les grandes lignes, oui, les détails non ! Il faut seulement se rappeler d’une vérité qui semble être la mieux appropriée dans le contexte actuel où l’on bâillonne l’opposition, les combattants peuvent agir au sein des organisations que les uns et les autres devons mettre en place. Cela a été le cas en Afrique du Sud pendant l’apartheid et en Palestine pendant la première intifada.

    Agir ne correspond pas forcément à lever des fonds pour aller faire un coup d’état pour se retrouver quelques années plus tard avec des dictatures comme actuellement. Non. L’action doit revenir au peuple conscient qui prendra son destin en mains. Nous devons travailler sur la conscience de nos compatriotes en infiltrant les corps structurés de ce pays afin de créer les conditions d’une insurrection générale, le peuple à prendre ses responsabilités. Cela commence par une défiance politique comme la désobéissance civile, galvaudée par certains opposants alors que c’est un outil efficace. Ce peuple conscient ne se laissera plus berner. Voilà les stratégies sur lesquelles beaucoup de personnes travaillent, ici et au pays. C’est loin d’être de la rêverie !

    @Frère Anonyme, merci de nous ramener toujours à l’essentiel quand les esprits s’échauffent et dérapent un peu. Il faut te reconnaître cette constance de nous rappeler à la nécessité d’agir ou proposer des actions concrètes en lieu et place des paroles creuses et sans lendemain : « Actions speak louder than voice ».

  93. CD JUMEAU dit :

    Lil’ SHAKESPEARE

    Oh, Please!!! Is that all you have to say! I thought you were gonna teach us some more, you lil’ dumb! You spend your time watching others than you work on yourself, but you have no clue about the people you get to mess with. You think you are something but you’re nothing, just a piece of crap. I know you’re next to your computer searching every single word in your dictionary before you write anything, dummy you! I ain’t got time for that! You have inferiority complex and rage inside of you, like they’ve already told you once. I pity you, lil’ SHEKESPEARE. Hey, check this out, I suggest that from now and on, you and I would handle this in english. Buy the way, come closer and let me holler at you for a minute in your hear! Ok, I know you are my fan and you want more. You wish you were my lil’ bitch so I can do you in the ass, don’t you? But I’m sorry, I can’t help you ’cause I ain’t no fagot like you are (homo). However, if you bring me your wife and your sister I’ll be happy to fuck them both! Shall I continue? Bring me your mama too, fagot! Every time you try to come in my lane I will shit on you. Now, write back and let me see what you got, lil SHAKES PI-PI. You heard me?

  94. CD JUMEAU dit :

    I meant, BY THE WAY…

  95. SEL BIKO dit :

    A VAL DE NANTES

    Merci pour l’adhésion à mon post. Je ne suis pas très fréquent sur le site, mes obligations professionnelles ne me le permettant pas.

    J’apprécie également avec beaucoup d’intérêt, la pertinence de TOUS tes posts que je ne manque jamais de lire quand le temps me le permet.

    Nos idées diverses et variées, énoncées sur la toile, montrent que les Congolais ne sont pas dépourvus d’intelligence, mais je me demande alors où est le clash ???

    Pourquoi autant de personnes dotées d’énormes facultés intellectuelles n’arrivent-elles pas à déboulonner un seul CON qui fait « chier » tout le monde ??? Un « Yéza » dépourvu d’intelligence, idiot, médiocre et incompétent à l’infini ????

    Nos opposants ont sans doute oublier d’introduire dans leur logiciel la donnée capitale qui est : – « Qui travaille pour et à la place de SASSOU » ???

    Réponse :
    Certainement pas JDO,
    ni un vieux croulant comme Raymond MBOULOU
    Encore moins un idiot comme YOKA
    surtout pas celui qui pense avec le sang des autres NDENGUET,
    ne venez pas me dire que c’est KIKI qui ne pense qu’à son tout p’ti kiki,
    quant aux autres qui entourent le monstre de l’alima, ils sont trop occupés à baiser tout ce bouge, à s’empiffrer d’alcool, à cogiter sur les voies et moyens de détrousser le Trésor Public……

    Ce qu’il nous faut ce n’est pas forcément vaincre SASSOU, mais connaître, contourner et vaincre ceux qui font tout le travail pour lui.

  96. Anonyme dit :

    Ce sont les LOUNANA KOUTA, les BAKABADIO, qui travaillent pour lui en coulisse !!!

  97. Anonyme dit :

    Et d’autres « simba sac », comme les Kapata Cyriaque Malonga, Ngoma Maron, des « malanda ngoulou », qui font les sales rôles (empoisonnements , trahisons etc.).

    Les gens comme les DEBERNO MALONGA qui font le renseignement pour survivre , disposant d’un Motorola dissimulé, pour la transmission des info compromettant le pouvoir, trahissant ainsi les siens…

  98. Anonyme dit :

    Tous ces lari qui contribuent au déclin de leurs propres parents lari sont connus! Ils sont lari par accident ! Ils ont même honte de leur origine!

    Je peux citer en exemple : les Nick FILA , les Gomez DE MAKANDA, les SENGA BIDIE, SITA BITORI, les SILOU, les TCIBABELELA, les Mvouba avec son dircab Mr Mbemba , les NABIA, les BASSENGA, les LOCKO NAMO, les Hellot Mampuya, les Mugani , la liste est longue . Mais nous les voyons de près . Le jour viendra où ils rendront des comptes !!!!!!!!!!!!!

    des personnages sans aucune personnalité , se faisant passer pour Mbochi , en tous cas nous ne sommes pas dupes ! Vous rendrez des comptes un jour !

  99. VAL DE NANTES, dit :

    @ANO DU CHAMPAGNE , LE RESTE DE LA fête .

  100. AH! CES LARIS! ON DEVAIT EN RIRE SI LES PAUVRES POPULATIONS INNOCENTES DU POOL NE VIVAIENT PAS LE MARTYR! TYPOA UNTI B. dit :

    Bon Anonyme! Sachez que la maman de NICK FILLA est une BELGO-LIKOUALIENNE!
    Paix à son ame puisqu’elle vient de nous quitter!!! UNE GRANDE DAME DE POTO-POTO.
    EH! OUI C’est ca aussi POTO-POTO

  101. Anonyme dit :

    Archi faux sa maman fut belgo-zaïroise ;;,;;;; !!! Et de là à nier ses origines Lari ?

  102. Anonyme dit :

    Ce site est il uniquement dédié aux enfants de Poto-poto ????

  103. Anonyme dit :

    Il y a à Bacongo beaucoup de ceux qui sont d’origines diverses également, pas qu’à Poto-poto,

    Nous avons nos doyens qui sont restés statiques et stables dans leur position, ce sont des personnalités honorables ,;;;;;;;;

    On peut citer les Patou kimbalou bien que métisse mais fier d’être lari,

    Il y aussi des vétérans incontournables comme les ya FRANCOS UOMO de maman centrafricaine , mais qui toute sa vie a défendu les lari et Bacongo contre vents et marées ;;;;,

    On peut citer tant d’autres comme ça !!!!

  104. inconnu dit :

    les opposants chez nous n ont pas la culture de la mefiance à l egard de l etranger. ils ont la memoire courte. ils s imaginent que passé sur RFI est un gage de securite surtout qu on est traqué. les exemples de trahison passées à l exterieur ne servent ils pas de leçon?
    c est ainsi que
    Che Gueverra avait ete trahi par un certain Regis debré qui etait allé dans son maquis en bolivie en outre le Che gardait des contact avec sartre meme si celui ci humaniste on ne sait pas ce qui se passait dans sa tete
    le maquis de Ange Diawara sera inflitré par des français les FIOUX et d autres ce qu on appellaitle reseau Moundele.Ainsi Ngouabi pouvait savoir que Moboutu aidait Ange Diawara. les français qui faisaient du chantage a NGOUABI pour son maintien au pouvoir vont monayer Diawara qui avait nationalisé le bois français , contre du petrole. » donne nous ton petrole et nous te livrerons Diawara » la suite vous la connaissez
    Jonas Savimbi , le general Mané au cap vert et biens d autres etait tombé dans le meme piege
    Ntoumi fait gaffe avec RFI et les interviews pieges

  105. QUE DE BALIVERNES! J'ESPERE QUE NICK SERA PRESIDENT DU CONGO ET GOUVERNERA AVEC L'ESPRIT OUVERT DE MWANA POTAL! TYPOA UNTI B. dit :

    A ce rythme SAKO est GRECO- HONGROIS!

    Le vieux Papa FILLA n’est pas LARI, puisque son village se trouve de l’autre coté de MINDOULI en RDC. Et les lari, quelqu’un l’a écrit n’existaient pas avant le résistant MATSOUA!!!
    Bon! Les origines de la mère de Nick sont liées aux comptoirs fluviaux entre Liranga et Loukolela. Il y en a d’autres: Les SABOGA, les BOWELE, les EBADEP les FODE etc.

    ET SI SASSOU était LARI parce qu’il a longtemps habité BACONGO au camp de la milice???

  106. Anonyme dit :

    QU’EST CE QUE VOUS APPELEZ DE L’AUTRE COTE DE MINDOULI ???? PARCE QUE OUTRE MINDOULI C’EST LA RDC???

    NICK FILA DOIT ASSUMER SES ORIGINES LARI, SON PERE HABITAIT BIEN BACONGO ET PARTAGEAIT BIEN L’ENSEMBLE DES PRESSEPTES LARI, CERTES COMME BEAUCOUP D’AUTRES, IL AURA VECU A POTO POTO, MAIS IL RESTE ET RESTERA UN LARI PURE SOUCHE§§§§!!!!!!
    LES FILA N’ONT QU’A ASSUMER A l’INSTAR DES FRANCOS, ET AUTRES GRANDS LEADERS QUI N’ONT JAMAIS SUCCOMBE !!!!!!!!
    LEUR MERE, VOUS AFFIRMIEZ TANTO QU’ELLE ETAIT DE LA LIKOUALA ET là VOUS TERGIVERSEZ;;;;;;;;; ELLE ETAIT BEL ET BIEN ZAIROISE !!!!!!

  107. Anonyme dit :

    VOUS ETES A COTE DE LA PLAQUE EN PARLANT DES GENS QUE VOUS IGNOREZ §!!!!!!!

    C’EST BIEN VOUS QUI RACONTEZ DES BALIVERNES!!!!! LES LARI VOUS DERANGENT A CE POINT ? ?????

    ET BEN PRENEZ EN DE LA GRAINE §§§§!!!!!!!

  108. inconnu dit :

    Qu es ce qu ils sont tous idiots ses con de golais !!!! si vous refusez de denoncer l arrestation de okombi parce que soit disant il avait soutenu SASSOU lors du renversement de mr pascal lissouba , c est que vous ne savez rien de rien de notre histoire. dans ce cas mieux vaut sa taire .
    Avez vous oublie que mr lissouba avait lui meme crée les conditions d un retour de SASSOU au pouvoir?
    Mr lissouba avait cree une situation politique chaotique au point de retourner contre lui ceux là meme qui l avait voté
    Le chaos politique de Mr lissouba va etre à l origine de la grande guerre contre les peuples du nord et au cours de laquelle Sassou va se retrouver seul à lutter contre ce qui semblait etre une agression des sudistes contre le nord, puisque Kolela , tchystere et etc… bref les leaders politiques du sud vont se laisser embarquer ans une guerre non desirée au lieu d y mettre fin ou de la denoncer.
    KOLELA VA ACCEPTER D ETRE LE PREMIER D UN PRESIDENT GUERRIER , par cette adhesion à la politique bellisiste de lissouba il va engager et condamner le pool etre en guerre presque permanente
    A cet epoque bpc de militants avaient quitté le mccdi y compris moi criant à la trahison de leur chef .Ainsi des gars comme willy matsanga vont quitter kolela pour rejoindre sassou .
    Dans cette guerre nord sud okombi a soutenu son camp ce qui est normal, mais cette periode a passé.okombi de cette periode qui se battait legitiment pour sa survie n est plus le meme depuis la fin de cette periode trouble.
    Aujourd hui nous avons un compatriote , patriote que sassou a arreté il faut denoncer cette arrestation et demander sa liberation immediate.
    Comme a dit quelqu un ici il ne faut pas faire le jeu de Sassou qui se complait à diviser pour continuer à regner
    OKOMBI EST UN PATRIOTE QUI DOIT ETRE LIBERE , LES VRAIS TRAITRES SONT LES PSEUDOS OPPOSANTS LEADERS QUI NE DENONCENT PAS CETTE ARRESTATION . C EST LA LA ¨PREUVE QUE ILS COOPERENT AVEC LE POUVOIR JOUANT AUX FAUX OPPOSANT DONC TREMPANT LEURS MILITANTS

  109. brazzavillois dit :

    L’elephant est le ROI de la foret; le calme c’est bon.

  110. Parfait OHOUTAKA EBALE dit :

    @brazzavillois, effectivement l’éléphant est plus adapté en forêt dans environnement sauvage qu’en milieu urbain civilisé.

    Autrement, il ne peut que faire des dégâts, surtout s’il s’agit d’un troupeau en costume.

    Le but de notre combat est celui de combattre la transposition des méthodes archaïques, sauvage et éléphantesque dans un environnement qui devrait symboliser le respect de la vie humaine et la promotion des droits civiques fondamentaux.

    Cessez de voir le monde comme une jungle où l’être bien pensant est pris pour du gibier ou de la canne à pêche.

    Soyez progressiste et prenez le train de la modernité par le mérite et le travail, et non par usurpation et effraction ou ruse.

  111. MPONDO MBIMI dit :

    OKOMBI, SALISSANT ou éventuel NETTOYANT ?

    A l’instar de la maîtrise des sciences sans conscience qui n’est que ruine de l’âme, la révolte sans discernement ne serait que perte de temps vouée à l’échec.
    Après avoir lu tous les posts, plus ou moins enflammés les uns et les autres, j’aimerai inviter tous mes frères Congolais, y compris moi même, à modérer nos passions politiques.
    Faire de la politique quand on est du même camp, équivaut aussi et surtout à échanger des opinions sans véhémence, même quand nos avis divergent.
    Il est évident que vu la tournure et la teneur des débats, MARK et Pierre MOUKALA ne passeront pas les vacances ensemble.
    Et pourtant à tous deux je dirais : « ce qui nous unit, doit être plus fort que ce qui nous divise. »
    Ce qui nous unit, en tout cas pour 92 % d’entre nous tout au moins, c’est de terrasser le monstre SASSOU NGUESSO, son clan et tous ses affidés. Nos querelles intestines, au lieu de cèder la place à notre unanimité, ne peuvent que conforter le camp adverse à persister dans sa stratégie criminogène de guerre dans le Pool, d’embastillement, de tortures et d’expansion de la terreur dans tout le Congo.

    Cela étant dit, s’agissant d’OKOMBI SALISSA, nul n’est besion de tergiverser si on peut répondre aux deux questions capitales suivantes.
    1 – Son opposition à SASSOU est-elle sincère ?
    2 – Peut-on le considérer comme un répenti pardonnable ?
    La réponse positive à le première question, justifierait l’acquiescement à la seconde problèmatique. Il va de soi, bien entendu, que le pardon n’est pas une absolution de tous les pêchés précedemment commis par OKOMBI SALISSA.
    Cependant, plus forts serions nous, si nous admetions pour les besoins de notre cause que :
    – LES ENNEMIS DE NOS ENNEMIS, NE PEUVENT ETRE QUE NOS AMIS.
    Il serait franchement idiot de se passer d’une personne qui peut nous aider à nous débarasser de notre ennemi.

    Sur la sincérité de l’opposition d’OKOMBI face à SASSOU :
    La tournure des événements conforte la thèse positive de la réalité de son opposition vis à vis de son ancien mentor.
    Comme en témoigne le décès de son petit frère Roland NGAMBOU, l’arrestation et l’exhibition de son épouse, les arrestations et tortures des membres de son parti….
    En témoigne aussi son refus catégorique de reconnaitre la victoire de l’usurpateur, contrairement à deux anciens opposants candidats à la présidentielle de 2016 qu’on voit pérorer à l’assemblée nationale et circuler dans des Toyota 4×4 pimpamtes neuves ayant encore des sièges sous plastiques.
    Rien que par le courage d’un tel refus, connaissant la machine à broyer qu’il a pris le risque d’affronter, l’homme mérite notre respect. D’autant plus qu’il le fait pour nous, assis derrière nos claviers.
    Son opposition est non seulement REELLE, mais elle est lourde de conséquence pour l’Oyocratie. En effet, elle fissure le bloc de béton armé sur lequel SASSOU se repose : opposer le nord et le sud.
    MOKOKO et OKOMBI sont plus dangereux pour SASSOU que tous les candidats sudistes à la présidentielle, parce qu’ils lèvent le voile sur l’imposture qui voudrait faire croire à tous les nordistes qu’il n y a que les Sudistes qui veulent s’accaparer du pouvoir détenu par le nord.
    Eh bien non ! Y’a aussi des Nordistes qui ne sont pas d’accord avec la voyoucratie érigée en système de gouvernance pas le monstre de l’Alima et qui voudraient l’éjecter de son piédestal.
    Depuis belle lurette, avec les moyens modernes de détection, SASSOU savait où se trouvait OKOMBI mais ne voulait pas l’arrêter.
    La raison en est toute simple. Avec l’emprisonnement de MOKOKO, le régime au pouvoir s’est mis à dos les MAKOUAS. Et ce n’est pas Firmin AYESSA qui nous dira le contraire. Donc l’unité des Nordistes autour de l’idée de la conservation du pouvoir en a pris un sacré coup.
    Ensuite, avec Marcel NTSOUROU déja emprisonné bien qu’antérieurement à la présidentielle, faire arrêter un deuxième Batéké, revenait à grossir le nombre de mécontents Batékés en particulier et nordistes en général.
    Encore une énorme fissure dans la citadelle sassouiste qui accroit les risques d’explosion populaire au nord. C’est ce qui explique qu’Il a d’abord tout fait pour que ce dernier change d’avis comme les KOLELAS et NTSATOU MABIALA, en exerçant toutes les pressions possibles et imaginables. Cela en malmènant ses proches et sa femme, puis en tuant son jeune frère Roland GAMBOU
    OKOMBI ne voulant pas cèder, il a donc fini par le faire arrêter.
    Ceux qui aujourd’hui s’évertuent à sâlir OKOMBI sont ou des aveugles, ou des ignares ou alors de mauvaise foi.

    Sur le repentir d’OKOMBI

    Comme l’a dit quelqu’un précedemment, s’il fallait écarter de l’opposition tous les hommes politiques qui on travaillé avec SASSOU, il n’y aurait plus personne ou presque, comme opposant au Congo.
    En ayant suivi quelques uns de ses discours lors de la campagne présidentielle, OKOMBI a reconnu avoir mal agi par le passé. Il est l’un des seuls à avoir fait son mea culpa et à avoir reconnu qu’il s’était frauduleusement enrichi. Il a expliqué pourquoi il avait travaillé avec SASSOU et pourquoi il l’a quitté (comme l’a déjà dit CD JUMEAU je crois).
    Il est le seul à avoir dit qu’après l’éviction de SASSOU, il expliquerait comment il a fait pour s’enrichir et qu’il rendrait des comptes au peuple sur sa gestion de la chose publique pendant ses années au pouvoir comme ministre.
    Alors vouloir à tout prix exhumer le passé criminel d’OKOMBI pour justifier une espèce de lâcheté pour l’abandonner aux mains des tortionnaires de MPila, est aussi criminel et minable quand on se dit opposant à SASSOU NGUESSO.
    Le seul combat qui vaille aujourd’hui c’est d’oeuvrer tous à l’unisson pour vaincre l’épouvantail, le médiocre, l’assassin SASSOU NGUESSO.
    Nous ne pouvons donc en aucune manière laisser tomber OKOMBI SALISSA, qui non seulement à des comptes à nous rendre un jour sur son Front 400, mais qui doit certainement aussi connaitre quelques secrets sassouistes à nous dévoiler.
    En réponse à ma question initiale, il serait plus judicieux de considérer positivement le combat d’OKOMBI dans ses ambitions à vouloir purger ses propres pêchés et à oeuvrer pour nettoyer l’espace politique dans notre pays.
    Disons, qu’il n’est jamais trop tard pour bien agir.
    Peut-être un jour, éventuel NETTOYANT.

  112. La Vache Qui Rit dit :

    La charité bien ordonnée commence par soi-même.

    Allez-vous vous excuser de suite? Ça ne demande même pas 1/10è de courage. Voyons!

    A qui le tour, pour auditionner à Oyowood?

  113. kongo dit :

    Une simple suggestion, maintenant que okombi et mokoko sont en prison ,pour comprendre qu’ils sont des vrais leaders suivis par la population qu’ils prennent l ‘initiative par l ‘intermédiaire de leurs avocats de demander le soulèvement populaire du peuple du nord et le vaillant peuple du sud suivra et ca sera la fin de sassou nguesso

  114. Jean OKOMBA dit :

    Depuis la fin de la CNS, l’idée que j’avais de Sassou Ngueso était que ce Mr est un véritable criminel, un assassin notoire. C’est ainsi, lors de la présidentielle de 1992 j’avais voté pour André Milongo au premier tour et pour Kolelas au deuxième tour. Dans un pays où le vote suit souvent nos origines ethniques, originaire du nord, j’avais refusé de voter pour sassou nguesso et pour yombi opango d’autant plus que ma conviction est que ce sont ces deux officiers qui ont causé la mort de Marien Ngouabi et de nombreux congolais innocents entre 1977 et 1978. La mort de Pierre Anga en 1988 est aussi à inscrire dans ce dossier Ngouabi. J’avais donc préféré André Milongo et Bernard Kolelas parceque éloignés de crimes de sang au Congo Brazzaville. Personne, vraiment personne, ne peut pas changer ma conviction sur Sassou Nguesso, l’homme qui connait le goût et la saveur du sang des autres et leur fait couler beaucoup de larmes comme lui meme l’avait affirmé. A l’époque pourtant j’étais en premiere seulement et je comprenais presque les problèmes du pays. Je ne comprends pas qu’est ce que Ntsourou, Okombi et Mokoko trouvaient de meilleurs en Sassou Nguesso? Sassou mguesso c’est un homme à mettre en quarantaine. Vous qui le suivez aujourd’hui regarder ce qu’il fait à Ntsourou. Mokoko et maintenant Okombi. Demain ça será votre tour. Nous vivons dans ce pays, vous vous souviendrez de ce que je vous dis aujourd’hui.Ntsourou et Okombi avaient pris des armes contre Lissouba, un président légitimement élu par son peuple, comprennent aujourd’hui leur erreur pour renverser son régime et faire revenir un bourreau au pouvoir au Congo. L’histoire vous a rattrapper vous qui aviez engagé vos vies pour sassou nguesso et son pouvoir. Comment n’avez vous pas compris que sassou nguesso est impliqué dans la mort de marien ngouabi, celui là meme qui l’avait aidé à devenir un homme d’etat congolais (ministre de la défense et de la sécurité) et le voilà s’acharner sur vous aujourd`hui, menotte au poing pour degrader votre dignité. J’ai pitié de voir ntsourou okombi et mokoko menottes aux poings comme des bandits de droit commun. Alors il n’en est pas question. Cest la consequence de vos turpitudes. Sassou Nguesso n’est ni Ange, ni Messie, il est l’incarnation de lucifere sur la terre. Comprennez cela chers compatriotas.

  115. LE PATRIOT(POUR L'OPPOSITION ET LA DIASPORA) dit :

    AU CONGO NOUS SOMMES EN FACE D’UN PROBLÈME D’INDÉPENDANCE. QUI TUE AU CONGO EN PREMIER LIEU LA LÉGION ÉTRANGÈRE FRANÇAISE.
    POUR RÉUSSIR DE SE DÉBARRASSER DES FRANÇAIS UN SEUL SECRET, LE SOULÈVEMENT POPULAIRE COMMENÇANT AU NORD DE BRAZZAVILLE POUR FAIRE TOMBER L’ALIBI FRANÇAISE ( LA France TOUJOURS A PRÉSENTÉ A L’OPINION INTERNATIONALE QUE LE NORD EST PLUS PEUPLÉ QUE LE SUD ET EN PLUS FAVORABLE AU TERRORISTE FRANÇAIS AU NOM DE SASSOU).

  116. Mark dit :

    @ Tous les intervenants,

    Le remède au mal du Congo n’est pas celui d’écrire des choses en croyant avoir raison. Personne n’a raison dans tout ce que nous avons écrit. La personne qui aura raison est celle qui viendrait avec une solution à la situation que vit le Congo. Nous ne sommes plus en phase de faire l’histoire du Congo en partant de Youlou à Sassou. Le probleme n’est plus celui de savoir qui a raison et qui a tort. Nous sommes en face d’un problème qu’il faut resoudre. Je pense que l’essentiel pour un médecin c’est de traiter en premier lieu son patient avant de chercher à connaitre l’origine de la maladie. Comme j’ai toujours dit, le mal des congolais est le fait de reccupérer une situation, extrapoler et deformer les faits. Ecrire un post dans le but d’être apprécié ou de contrédire à tout prix ce que l’autre a écrit ne viendra jamais à bout du mal que vit le Congo. Qu’Okombi soit victime ou innocent, là n’est plus le problème dans la mesure où il est déjà dans le filet. Passons donc à l’essentiel. L’essentiel c’est trouver un remède à la maladie que souffre le Congo. Proposons quelque chose. Au lieu d’attendre que Sassou soit refoulé des USA pour reccupérer la situation en disant que c’est la diaspora qui aurait demmandé à Trump de ne pas recevoir Sassou, il serait temps que cette diaspora puisse seccouer les medias de ce monde afin qu’ils parlent quand même de ce qui se passe au Congo, les massacres des populations du pool par exemple qui n’ont jamais été parlés dans uncun media de ce monde. Ntumi continue la lutte seul dans la forêt. Nous ne sommes pas en mesure de lui apporter une aide. Le jour qu’on nous annoncera son arrestation ou sa mort, se site sera rempli de commentaires qui seront malgré tout inutiles. Volà ce que nous copngolais sommes.

  117. Bissa Bo dit :

    En realité, je ne sais quels sentiments exprimer au regard de ce « grand cinema » que nous joue Sassou nguesso et ses sbires (dont Okombi salissa , Marcel Tsourou et peut etre meme Mokoko etaient membres il y’a à peine quelques années).
    Comme l’a dit un internaute plus haut dans un post, voici la realité de l’histoire quand elle rattrape ! Okombi, Tsourou, Massengo Tiasse , etc, ont activement – armes et micros aux mains- participé a l’assassinat du jeune precessus democratique au Congo de 1992 à 1997.
    Nous voici aujourdhui dans la realité des choses.

    J’ai personnellement pitié de voir tous ces messiers (Mokoko, Tsourou, Okombi) ainsi menotés comme des bandits de grand chemin pendant leurs interrogatoires alors que tout le sait que personne d’,entre eux ne peut s’evader pendant ces seances. Mais là n’est pas le plus important. Nous savons tous aussi que le but de Sassou est d’humilier a fond tous ceux et celles qui lui tiennent tête et tombent.
    Okombi n’est pas le dernier.
    Parmi les sudistes qui ont activement complotés contre le Congo entre 1992 et 1997, citons pêle-mêle: Senga de la cour des competes, Bakabadio, Manoukou Kouba, Mbemba Martin, Koumba Justin, Mabiala Pierre, Nguimbi Michel François (aujourdhui ambassadeur au Senegal), route la famille Kolelas, Tchibambelela, Mampouya, Munari Mambozo, Mberi Martin, Massengo Tiasse, Boukadia Modeste, Moudilou Gilbert, Paka (actuel prefet de Pointe Noire), Ikounga Ayayos, etc, etc, etc.
    Je vous l’assure, le tour de chacun d’ eux, d’etre menoté et humilié par Sassou viendra, avant sa propre descente aux enfers.
    l’histoire finir toujours par tous nous rattraper, sauf coup de chance exceptionnelle.
    Que ceux et celles qui travaillent continuent à le faire. La liberté s’acquiert dans un processus de travail sans répit, et souvent dans le sang, la douleur, la mort de beaucoup. Comme l’a dit Mark ci-haut, travaillons!

    Sassou ne viendra jamais à bout d’un peuple de 4millions d’habitants. Il en a tué déjà près de 500 milles entre 1997 et 2016; mais il n’arrivera pas a tuer tous les congolais.
    À la famille d’Okombi Salissa, j’exprime mon reconfort. Il n’est jamais aisé de subir ce que l’on a fait subir aux autres familles d’un meme pays.

  118. Loko Balossa dit :

    Je ne comprends pas pourquoi Okombi a besoin des avocats au Congo ? Surtout que le trio Magistral Mbochis Sassou, Akiéra et oko Ngakala ont déjà sceller son sort ! Au Congo le droit est dit en Mbochi et l’école de la magistrature se trouve à Edou près d’oyo , c’est là où sassou forme magistrats en sorcelleries ! Chers compatriotes de la diaspora c’est pourquoi nous devons redoubler d’efforts pour mettre hors d’état de nuire ces barbares Mbochis !!!

  119. Alpha B dit :

    Allant dans le sens de Loko Balossa, j’ai toujours ete indigne de constater que les opposants arretes, menottes aux points, sourient et sont defendus par leurs avocats pas d’avocats commis d’office! Ils savent pourtant avoir affaire a un pouvoir criminel qui n’entend que le bruit de la violence, pourquoi utilisent-ils la non-violence? Je reitere l’UNIQUE et IDEALE solution du coup d’etat a la Rawlings.

    ah! J’aurai du integrer une ecole de l’armee, exercer mon courage et integrer la technique du combat. Le Congo aurait un autre visage aujourd’hui.

    Je soutiens cependant Okombi meme s’il a opte pour la mauvaise solution.

    Ou est le Front 400?

    Ou est le CADD-MJ?

    Sous le regne de Massamba-Debat, Sassou lui, avait participe a la liberation de Marien Ngouabi en investissant la Maison d’arret!

  120. Itoua Nganongo Ruffin dit :

    N’en déplaise aux sieurs Le fils du paysDavid Londi et leur maître à penser Jean Okomba, le Président Sassou Nguesso ne fait du mal à personne.De toutes les façons il n’a jamais appelé Ntsourou, Okombi Sallissa, Jean Marie Mokoko et les autres à le soutenir dans sa guerre contre Lissouba. Aussi, il faut rappeler que ces messieurs à l’époque n’étaient pas des mineurs. Ils savent eux mêmes pourquoi ils ont rallié librement le camp de sassou nguesso. La politique c’est aussi ce qu’ils vivent aujourd’hui. Ça ne pouvait pas en être autrement. Alors arretez vos qualificatifs contre Denis Sassou Nguesso qui n’a aucune dette morale envers Marcel Ntsourou, André Okombi Salissa , Jean Marie Michel Mokoko, Marien Ngouabi ou d’autres congolais.Vous pouvez faire vos gesticulations sur internet, mais sur le terrain sassou Nguesso est le président éternel du Congo Brazzaville.

  121. kimpéné ya CONGO dit :

    Plus de Peur que de Mal, Nous sommes Tellement Rassurés en Vous Voyant pas très mal en point. Cela nous conforte dans la Volonté de Vous Encourager dans le Prochain Combat qui est les Fausses Accusations que Sassou est entrain de Créer Contre ses Férus Opposants pour qu’il ait encore le Droit de Nous Détruire le Pays avant qu’il ne le Cède à ses Rejetons.
    Nous souhaitons que le CONGO-BRAZZAVILLE se Délivre de ce Monstre qui ne Sait que Boire le Sang de ses Opposants, un Jour cela s’Arrêtera et nous le Souhaitons le Plus Tôt Possible.
    ViVe le CONGO LIBRE , RÉUNIFIÉ , RÉSISTANT , COURAGEUX , dans l’Amour Éternel de Notre Pays !
    COURAGE à Vous André OKOMBI SALISSA dans ce Combat dans lequel nous ne Lâcherons Jamais !

  122. LA SHOAH dit :

    Les 3 piliers du 3e Reich au Congo Brazzaville sont le furher Sassou, l’état français et l’état juif, quel paradoxe?
    LISTE PRISONNIERS POLITIQUES du furher Sassou, de l’état français et de l’état juif pendant le 3e Reich au Congo <> La liste au 12 janvier 2017

    De part sa vocation à sensibiliser les organismes des droits de l’homme et d’inciter à la solidarité envers les prisonniers politiques du Congo Brazzaville, le Comité de soutien aux prisonniers politiques 242 soumet à Amnesty International la présente liste mise à jour.
    Cette liste des prisonniers politiques est non exhaustive et fait état de la situation connue au 12 janvier 2017 :

    PAULIN MAKAYA depuis le 23 novembre 2015 – PRISON

    Jean Ngouabi depuis le 07 Mars 2016 – PRISON

    Bruno Ngouabi depuis le 7 août 2015 – PRISON

    Roland Gambou 21 décembre 2016 – MORT SOUS LA TORTURE

    MARCEL MPIKA depuis le 31 mars 2016 – PRISON

    Anatole Limbongo-Ngoka depuis le 27 Mars 2016 – PRISON

    Christine Moyen depuis le 27 Mars 2016 – PRISON

    OKOMBI SALISSA Clandestinité depuis le 03 avril 2016 / prison depuis le 9 janvier 2017 – PRISON

    Raymond Ebonga depuis octobre 2015 – PRISON

    Serge Blanchard Oba depuis octobre 2015 – Interdit de sortie du territoire

    Martin Madébana depuis Mai 2016 – PRISON

    Modeste Boukadia depuis Janvier 2016 – PRISON

    Jean Marie Michel Mokoko Résidence surveillée depuis le 03 avril 2016 puis prison depuis juin 2016 -PRISON

    Jacques Banangadzala depuis Mars 2016 – PRISON

    Joseph Kitsadi depuis le 11 mai 2016 – PRISON

    Narcisse Mazouta depuis Mars 2016 – PRISON

    Patrice Legali depuis le 23 Mars 2016 – PORTÉ DISPARU

    Jean Claude Sita depuis Mars 2016 – PRISON

    Geoffroy Danghat depuis le 1er Aout 2015 – PRISON

    Cyr Mvoubi depuis décembre 2014 – PRISON

    JEAN ZEITA BOULALIEM depuis le 12 janvier 2016 – PRISON

    NICOLAS KOSSOLOBA depuis le 9 janvier 2016 – PORTÉ DISPARU

    JEAN CLAUDE NGOBOLO, son épouse et ses deux enfants depuis le 9 janvier 2016 – PORTÉ DISPARU

    EVARISTE NGAKIE depuis le 9 janvier 2016 – PORTÉ DISPARU

    BRUNEL MATONDO depuis le 9 Janvier 2016 – PORTÉ DISPARU

    SAMBA MOUNTA LOUKOSSI depuis le 31 mars 2013 – PRISON

    MARCEL NTOUSROU et 50 co-accusés depuis le 11 septembre 2014 – PRISON

    SOUAMI ERIC 13 février 2013 – MORT SOUS LA TORTURE

    Dieudonné Ganglia Depuis le 12 janvier 2017 – PORTE DISPARU

    GHYS FORTUNE BEMBA Depuis le 11 janvier 2017 – PRISON

    MOUSSAVOU YEMA 21 octobre 2017 – MORT SOUS LA TORTURE

    Jugal Mayangui Depuis le 20 novembre 2016 – Torturé et en Prison

    Augustin Kalla-Kalla Libéré après enlèvement du 28 septembre au 6 octobre 2016 – Torturé

    http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/01/le-paradoxe-israelien-de-la-shoah-au-regard-de-leur-servitude-du-genocide-encours-au-congo-brazzaville.html

  123. David Londi dit :

    @Mr Itoua, le silence est d’or, la parole d’argent. Il est des moments qui nécessitent un peu de recul avant de débiter des inepties. Sassou n’a, peut-être, pas de dette morale vis-à-vis des gens que vous citez mais il en a une énorme vis-à-vis des congolais : plus de 400.000 congolais sacrifiés sur l’autel des ambitions morbides et criminelles. Je vous fais le serment, ici, qu’il ne l’emportera pas au paradis, ton président éternel. Le peuple s’organise, je vois que vous vous comolaisez dans l’idée d’un peuple soumis, résigné mais sachez que l’activité est intense. J’y consacre toute mon énergie. Lisez mes posts. Il y a longtemps que j’ai dépassé la théorie pour passer à la pratique avec beaucoup d’autres compatriotes, dans la diaspora et au pays. La tension qu’il fait monter c’est du pain bénit pour les résistants parce que les troupes s’agrandissent à chaque embastillement et à la vue des images venant du Pool. À bon entendeur, salut !

  124. le silence est d’or, la parole d’argent. dit :

    Touché coulé.

  125. Rigolo dit :

    l’IMPOSTEUR de Detroit ci-dessus qui croit commencer un conflit comme à la PCT.
    R A N C U N I E R.

    Noyé englouti.

  126. Rigolo dit :

    Ba zo tricher ngai.

    Ignoré.

  127. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères : Itoua Nganongo Ruffin et David Londi savez-vous comment se terminent très souvent un film Western ?

    Réfléchissez-y mes frères.

  128. Lenza lenoi lekieokola ! dit :

    Rigolo

    Nani a tricher yo ?

    Yo nani ??

  129. Hallo hallo dit :

    Poto-poto, mouangali, ouenzé, Mpila, Nkombo, les plateaux, un bout de la cuvette. Sangha, la likouala, pointe noire commencez à dresser les barricades. D’ ici une semaine votre rêve deviendra une réalité.
    C’EST LA SEULE SOLUTION. Le reste c’est de la littérature.

  130. Lénéna dit :

    Ngai, Nani.
    Yo, Rigolo.

  131. léiba basi dit :

    ba ti yo manzaka chez nani ?

  132. CD JUMEAU dit :

    @MPONDO MBIMI

    Cher Monsieur,

    Merci pour votre contribution. J’osais espérer qu’elle ferait réfléchir Monsieur MARK pour sa position ultra radicale contre le sieur OKOMBI en partant du principe que même l’eau sale peut éteindre le feu, mais je suis au grand regret de constaté que notre compatriote reste intransigeant et ne veut rien comprendre. J’espère que mon ainé VAL DE NANTES, que j’adresse mes salutations au passage, vous a lu et maintiendra son « QUOI QUE », autrement dit, sa prudence, vis à vis de certains propos tenus par Monsieur MARK.

    Le peuple du Congo vaincra! Vive le Congo!

    CD JUMEAU from Detroit.

  133. CD JUMEAU dit :

    … Constater que…

  134. HO LA HONTE !!!!!!!!!!! dit :

    LA SHOAH,

    Merci d’avoir dressé la liste des victimes de cette barbarie à ciel ouvert,

    nous avons là un aperçu pas négligeable !!!

  135. LA SHOAH dit :

    MÉTADONNÉES: INFO OU INTOX REÇU EN PRIVÉ SUR MA PAGE FACEBOOK
    CHARLES BOWAO YIRI NGOOMBO-CITATION-Louis Ganongo -pour quelque centaine de mille tonton Charles a joué le jeux. y a deux semaine ce dernier est resté en ligne au téléphone avec okombi jusqu’à prêt de 13min 49 s ce qui a été suffisant pour géolocaliser la planque du fugitif. surtout que ce dernier à du mal avec sont train de vie et en particulier à cause de maman Rebecca qui a couché avec un ancien collaborateur du ministre déchu car tonton zac le philosophe éclairé n’a pu d’argent alors contrat a été passé il fait parti de la liste des personne qui ont joué le jeux–LOUIS GANONGO http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/01/le-paradoxe-israelien-de-la-shoah-au-regard-de-leur-servitude-du-genocide-encours-au-congo-brazzaville.html

  136. harloun faed dit :

    Traiter une maladie sans tenir compte de son origine, donc sa cause c’est assurer sa récidive et des complications plus graves. Des avis diversifiés certes, mais un seul objectif: dégager Sassou et son système de cohorte, comme un cancer et ses métastases. La plupart des opposants véritables que le temps et la patience nous ont révélé croupissent en prison dans l’indignité la plus cruelle, d’autres exilés. Nombreux sont de ces opposants ayant assuré la récidive de ce cancer que la CNS n’avait pas voulu éradiqué; en voilà aujourd’hui nous subissons les retombés de ses métastases et nous en payons lourdement le prix. Il y en a ceux qui approuvent les arrestations et persécutions de ceux-ci comme étant leur karma pour avoir soutenu le retour du dictateur; d’autres par contre sont contre et leur accordent même du pardon à l’image du « syndrome saint-paul » (désolé pour le néolisme). Les 02 camps ont détaillé le pourquoi de leurs soutiens respectifs selon leurs vecus, expériences et stratégies par rapport au combat contre la petite-bête; d’où mon respect à leurs différents points de vue. Mais la question n’est plus là aujourd’hui, nous avons longtemps bavardé, insulté…Nous sommes en nouvelle année 2017, donc changeons en tout. Dénoncer, humilier, affaiblir le pouvoir en place, connaitre son fonctionnement jusqu’à savoir son historique; tout ça a été déja fait mais malheureusement la petite bête ne tombe pas, il titube sans tomber. Que faire alors? En voici la bonne question d’actualité.
    Nombreux ont proposé des programmes d’actions louables sur ce site, à l’exemple du doyen respectable LONDI; nous n’avons pas commenté ni exploiter ses plans d’action. D’autres ont proposé la mise en place d’une radio pirate pour mieux véhiculer l’information sur le terrain afin de délivrer nos peuples du lavage de cerveau dont ils sont victimes et que nous bénéficions du soutien quasi-total de ce peuple meurtri du Nord au Sud. Cette noble idée évoquée par le doyen Mwangou et soutenu par le doyen Koongo, sans succès car ni les opposants dignitaires et les spécialistes en la matière dans la diaspora s’y intéressent. Quant à soutenir l’opposition armée sur place, matériellement, financièrement et médiatiquement; sur cette question les avis sont partagés, la volonté théorique y est parfois mais en pratique c’est nulle car c’est la réticence totale.
    La dernière option restante à mon avis, c’est de se constituer en groupe organisé d’actions bien planifiées; d’où nous devrons impérativement soutenir cette nouvelle association mise en place sur la place de Paris dont la rencontre prévue pour ce 15 janvier. Que la diaspora y soit représentative, que les stratégies se bâtissent avec du sérieux et textes en vigueur, en voilà une autre occasion offerte, soutenons là d’abord; proposez vos stratégies pour mener le vrai combat rude et sans merci au lieu de passer plus de temps à critiquer. Gagnons d’abord le combat, les critiques et règlements de compte viendront après.

  137. MUZUNGU dit :

    Le seule stratégie qui vaille aujourd’hui pour mettre fin au règne d’une organisation criminelle tribale, au service des multinationales n’est autre le déclenchement d’une mutinerie multidimensionnelle.

    Comme l’a si bien souligné Loko Balossa, il faut arrêter de jouer le jeu du pouvoir dont l’objectif est de neutraliser tout ce qui est susceptible de faire de la résistance à la logique de conservation du pouvoir par un clan mbochi, en acceptant tenir le second rôle ad vitam aeternam.

    Les pouvoir au Congo est tenu par des hommes n’ayant aucune notion même vague de ce qu’on appelle l’honneur.

    Le schéma de fonctionnement n’a pas varié depuis des décennies, pour ne pas dire des siècles. Il convient donc d’attaquer le mal à la racine et de ne plus tourner en rang en s’entourant d’une batterie d’avocat, sachant que tout cela finira par des mécanises de mise à mort à petit feu.
    Je peux comprendre que cela serve à garder un œil sur les conditions de détention pour continuer à alerter l’opinion.

    A la faveur de développement des moyens d’informations, la seule évolution que l’on peut reconnaitre à ces barbares est de ne pus pratiquer les méthodes utilisées pour éliminer Ngouabi, Biayenda, Massamaba Débat, Kakadidi…

    Ils ont choisi de passer par des simulacres de procès, en sachant que le résultat serait le même: mettre hors du champ politique les hommes insoumis et garder sur le coude ceux qui peuvent servir d’alibi pour l’unité nationale, d’opposition de façade.

    Le tyran gardera quelques opportunistes sous le coude, qu’il exhibera en temps utile comme des hommes de l’opposition à qui il aura tendu la main, en homme de paix, et qui auront en contrepartie les miettes jetées par les mbochis tenant les reines du pouvoir.

    Pour mettre fin à cette imposture, il ne reste donc que la résistance et la mutinerie généralisée.

    Comment procéder ?

    Il ne faut pas plus faciliter la tache du pouvoir à travers des structuras organisées du genre IDC-FROCAD et compagnie, infestées de girouette, prêts à se remplir de proche à la première heure.

    Chacun doit devenir un jihadiste contre l’Oyocratie et combattre par tous les moyens, sans exclusion, pour s’attaquer au système dont le noyau central est connu.

    Il faut donc:
    – Une compagne de communication sur les réseaux sociaux pour décliner davantage le caractère criminel du régime
    – Aux militants sur le terrain, de collecter tous les indices des exactions commis dans tous les coins du pays, et les mettre à disposition de réseaux sociaux
    – A la diaspora de mettre en place des structures de communication et de publication des atteintes aux droits de l’homme commis au Congo
    – Aux juristes de s’organiser pour relayer ces informations et inonder toutes les structures susceptibles d’engager des actions judicaires contre les barbares
    – Aux hommes de troupes, disposants des armes payées aux moyens des finances publiés, de ne pus les utilisées contre les populations, mais de trouver les moyens de les retourner contre les génocidaires, en s’offrant en martyrs pour la cause des générations futures sans attendre un ordre de quiconque
    – Chacun doit être un résistant la où il se trouve et être capable d’agir au noms des millions de congolais victimes de la barbarie, sans s attendre des ordres venant de structures organisées, souvent ne résistant pas à l’odeur des nguiris.
    – Aux combattants de la place de Paris, de prendre conscience de la gravité de la situation et de s’organiser afin de mener des actions ciblées, à l’endroit des tenants du régime et de leurs collaborateurs, d’où qu’ils viennent

    Que toute le personne ayant conscience de la mbochisation du pouvoir qui n’est plus à démontrer, comprennent une fois pour toute que personne ne viendra nous en délivrer de l’enfer, si ce n’est nous même.

    Ces gens sont des véritables bêtes sauvages dressées par les multinationales, contre toute velléité de résistante et de prise de contrôle de la gestion équitable de nos ressources par des hommes libres d’esprits.

    Il ne faut plus tomber dans le piège des opposants de façade dont le pouvoir se sert pour éviter l’adhésion des populations vers des hommes politiques plus sincères dans leur combat.

    Je me souviens d’un débat sur zenga-mabu où j’expliquait à mes contradicteurs que Kolelas n’était pas un homme de conviction, mais un opportuniste qui devait surfer sur la fibre régionaliste et tribale au profit du tyran, pour éviter l’émergence d’un autre leader dans le fief traditionnel de son père. Et que, son positionnement devait avoir la bénédiction du tyran. Car, avec la cooptation d’une partie de la population très hostile au régime sanguinaire, il allait trouver des astuces pour calmer le jeu et revenir dans le giran de l’Oyocartie.

    Je pense que l’histoire finaira par me donner raison et, Pacsal Malanda, Ni meho qui rêvaient d’une alliance Tsaty et PAKO à l’époque s’en souviendront et finiront par me donner raison.

    Il est donc temps de passer à la viettse supérieur et de ne pus se laisser avoir ou se faire prendre au dépourvu comme du bétail.

    Chacun doit devenir un combat de la liberté pour chasser cette vermine de barbares le plus tôt possible, car, il n’entendront jamais le langange de la raison.

    Tous ceux qui les accompagnent doivent dès maintenant se désolidariser et pendre des distances, quoique cela leur coûte.

    L’avenir de nos enfants et petis enfants, pour ne pas dire les générations futures en dépend.

  138. Anonyme dit :

    1997-2005, M. AOS était aux côtés du GENERAL GIAP alias Jean-Marie TASSOUA qui ont semé la désolation dans les zones Sud de Brazzaville, dans la Bouenza et surtout dans le Pool. Ils y ont ratissé m² par m² pour débusquer tout ce qui était « POOLOIS ». Voyez-vous. Ca n’arrive pas qu’aux autres. Okombi Salissa doit aujourd’hui découvrir que TAKOU KESSO est un mauvais maître. Mais c’est une très bonne chose qu’il vive cette épreuve. Ca le changera et ça lui permettra de comprendre pas mal de choses. Je suis sûr et certain qu’il deviendra un tres bon democrate. Toux ceux qui ont mangé dans la main de TAKOU KESSO y passeront tous. Il va les éliminer tous, parce qu’il prépare la succession de son fils KIKI TAKOU KESSO.

  139. David Londi dit :

    Je tiens à saluer certains de nos compatriotes qui arrivent avec des propositions et dépassent le cadre des polémiques et insultes inutiles. En lisant leurs posts j’ai le coeur rempli de joie parce que nous atteignons progressivement le sens de la mission qui est la nôtre : être une force de proposition et d’avant-garde dans ce combat qui sera, il ne faut pas se voiler la face, sera long. Je veux parler, ici, des compatriotes HARLOUN et Muzungu. Je tiens aussi à saluer le récit de mon frère Oyessi qui remet du baume au coeur.

    D’autres pays, avant nous, ont connu les affres des dictatures féroces. Ils ont développé des stratégies et des outils dont nous devrons nous inspirer parce que toutes les dictatures ont le même mode opératoire de Staline à Compraoré (muselage et persécution des opposants, faux procès, comportements brutaux, polices parallèles, privatisation des biens publics, etc.). Il faut procéder par étape :
    – travailler sur la conscientisation du peuple (cellules d’éveil) en prenant soin de ne pas le diviser. C’est unis que l’on gagne;
    – s’emparer de tous les sujets sociaux et sécuritaires pour les amplifier (grèves, arrestations arbitraires, etc.);
    – travailler sur une bonne stratégie et plan de communication ;
    – identifier et définir les rôles et responsabilités entre la diaspora et la résistance locale organisée en réseau;
    – travailler sur les plans d’action et les risques afférents ;
    – prendre conscience que la lutte a un coût (le nerf de la guerre ) même si la liberté n’a pas de prix.

    Nous avons toute la force combattante au pays orpheline de leadership. Nous avons tous une responsabilité historique de ne plus l’abreuver des contradictions nord / sud, bakongos / mbochis, etc. Pendant plus de 40 ans, ce système nous a conduits dans une impasse totale. Débatons sur les propositions, les objectifs, les actions et risques en s’éloignant des concepts d’un autre âge même s’il faut continuer à leur tordre le cou.

  140. Tsoua dit :

    A nos parents BATEKES la balle est dans votre camp .Après l’arrestation de Ntsourou, celle de OKOMBI maintenant , et avec la fameuse phrase de jacques Okoko ( même les BATEKES veulent commander ce pays ) , si vous ne faites rien, alors là vous êtes foutus , vous n’ êtes que des faibles.
    Si la phrase de jacques Okoko était l’oeuvre d’un LARI , en on parlerait encore aujourd’hui, faites vous un complexe d’infériorité envers les primitifs ?

  141. Anonyme dit :

    Vraiment désolant d’être encore pour une bonne partie de nos compatriotes dans les petites querelles et la chamaillerie de cours d’école alors que quoi que l’on puisse penser ou espérer pour le pays rien ne pourra se faire avec la mafia sassou à la direction du pays.
    Nous avons à combattre le mal absolu qui se trouve face à nous et nous perdons notre énergie en querelles inutiles qui eux trouveront facilement leur dénouement une fois le démon mis hors d’état de nuire.

  142. Miroir dit :

    Ce qui me pose problème dans la photo d’okombi, c’est ce manque d’abnégation dans le combat. A le voir, le bonhomme était bien nourri avec sans doute du bon vin à table. Combattre Sassou, c’est mourir symboliquement, faire abstraction de certaines futilités. Ce n’est manifestement pas le cas. Du reste, avait-il un plan B ou avait/il fait le choix de rester indéfiniment terré dans sa cachette avec tous les risques possibles, notamment exposer les hébergeants.

  143. Garcia Dekodia GDK dit :

    Observez bien les choses , essayez de prendre du recul dans vos observations & appréciations ….; et vous vous rendrez à l’évidence , qu’il n’y a pas d’opposants au Congo/Brazzaville! Faites un comparatif détaillé entre les opposants d’autres contrées ; et vous y verrez un peu plus clair;;;; pour la conservation du pouvoir ; ce scénario fait parti de tout un programme bien peaufiné ! Tenez, observez la quiétude et les sourire de Paulin makaya et okombi salissa, sous les menottes , cela ne vous interpelle-t-il pas? ? De Ntumi à Mpouélé ; aucun n’est opposant ! Ce sont des pactes signés de jour comme de nuit et ils ne peuvent aller à l’encontre du système auquel ils appartiennent simplement ! Dans ce jeux chacun a un rôle bien défini partant du fait qu’ils ont un plan A & un plan B!
    L’une des raisons qui empêche le sursaut général de la population dans son entièreté , est bien celle de savoir si ces opposants sont bien sincères et là sur cette question, il n’ya plus l’ombre d’un doute! Mais dites moi vous qui êtes censés avoir lu Machiavel, jusqu’où peut -on ne pas aller pour la conservation du pouvoir ? Pourquoi ne pas faire abstraction de tous ces opposants pour une lutte sans tâche ? Connaissez vous le fonctionnement de ce système qui nécessite sans cesse des sacrifices humains, et auquel bon nombre de gens ont adhéré en connaissance de cause ? Posez vous les bonnes questions car comme je l’ai toujours dit: il n’ya pas de problème insoluble mais d’abord, il faut le poser entièrement sans en oublier le moindre détail . Ne dit-on pas que le diable se trouve dans les détails ?
    Ôtons en nous cette béatitude qui consiste à faire fi des détails , cette façon de faire nous conduira, in fine au chaos total car trop de frustrations auront été cumulées ! Un homme de combat doit avoir un esprit ferme , une positon neutre et impartiale . Le choix partisan de certains empêchent la vraie lutte! Alors faisons fi de tous ces opposants et luttons sans appartenance ethnique ou politique ! Ce site attire de plus en plus du monde, certains le prennent pour un dépotoir à règlement de compte en citant des noms qui n’ont pas lieu d’être allant parfois jusqu’à confondre de paisibles et honnêtes personnes à des politiciens!! Il y a dans chaque quartier de Brazzaville des gens qui ont un leadership naturel, de manière naturelle. Ils ont acquis au fil du temps , Notoriété et Respectabilité sans avoir eu recours à la politique , ceux là ont toujours été un fardeau gênant pour les politiciens qui tentent toujours de les reléguer au dernier plan. Et ça, les populations locales respectives de ces quartiers s’en plaignent. Par exemple maintenir l’actuel maire de Makelekele pendant près de 20ans , alors qu’il n’est pas du coin, pour le simple fait qu’il ait fait la guerre , est une aberration pure et simple ! Il y a bien dans ce quartier des notables qui auraient pu occuper ce poste! Il en est de même partout ailleurs , à Bacongo , on prend un membre du PCT qu’on met à la tête de la mairie( je rappelle que ce quartier n’a jamais été acquis au PCT jamais jamais), même ceux là qui ne sont pas compétents , alors qu’il y a bien des gens très appréciés qui font même l’unanimité, et qui de facto, auraient pu occuper ce rôle . Des gens qui , je répète ont un bon parcours académique , riche en culture et en instruction,des gens qui ne passent inaperçus , irradiant sans même le vouloir la joie et le bonheur partout sur leur passage, et ça je l’ai vu de mes propres yeux. Ces gens sont d’une probité telle, qu’ils préfèrent mourir terrés dans l’anonymat et la pauvreté que de faire allégeance au pouvoir ! Alors ouvrons les yeux svp! Tous ceux que vous voyez en avant plan , qui font la une des médias dits d’oppositions et autres , qui ont pignon sur rue etc, sont des faux …
    Mandela , Martin Luther King, anta diop, etc…, tous sans exception furent bien des franc-maçons, qui pourtant sont accusés de détruire ce monde. Mais comment pointer du doigts contre Satan et faire encore l’apologie de ses oints que sont tous ceux là que j’ai sus-cités! On trouve le maçon partout : c’est lui qui fomente et créé la guerre, c’est lui le médiateur et il est en même temps parmi les victimes !! Alors Ange ou Démon ?D’aucuns diraient ni l’un , ni l’autre c à d ni Ange ni Démon ! J’ai le souci de vous édifier ! La gestion de la cité nécessite l’adhésion à une loge, condition sine qua non pour exceller de nos jours et on le voit si bien . Mais on peut toujours contourner ce cercle vicieux par la confiance en soi couplée de persévérance ! J’ai naturellement un regard froid sur les choses de ce monde , ce qui me permet d’être lucide et serein car même la franc-maçonnerie à laquelle j’ai fait allusion, il n’en demeure pas moins que , je n’ai rien ni pour, ni contre elle; je faisais là, une simple analyse ! Mais de grâce, vous qui êtes si combatifs , sachez que nous sommes presqu’à la croisée des chemins , je vous invite à prendre du recul afin de mener à bien ce combat sans y mêler ces opposants!
    Je vous en remercie !

  144. Ces Brutes au pouvoir à Brazzaville dit :

    Mais où allons-nous au fait? Où allons-nous? Les fameux dirigeants de ce pays savent-ils au moins où nous allons????

    Est ce une bande de brutes à tête fêlée ou a-t-on à faire avec des hommes et des femmes ayant la tête sur les épaules???

    Attendent-ils le point de non retour???

    Vous ne nous direz pas qu’on vous a pas avertis.

  145. le fils du pays dit :

    Juste un petit rappel pour certains Congolais qui ignorent,oublient vite ou font semblant d’oublier.
    Pour ce qui est l’Eglise catholique une parmi des institutions criminelles qui inondent ce monde.C’est bien un pape qui avait signe papal pour que les noirs soient deportes vers les Ameriques et mis en esclavage.
    Pour le cas Mr Sassou,il a son actif quarante huit ans (48 ans) presque un demi siècle de service a l’empire francais et d’activites criminelles( crimes economiques et crimes de sang).
    Pour finir je cite Mr Oba Pierre l’un des fidels lieutenants de Mr 8% et Mr Dzon Mathias son ancient ministre.
    Mr Oba Pierre avait dit ceci:Nous sommes venus au pouvoir par la force des armes et nous le quitterons que par les armes.
    Mr Dzon Mathias avait dit:le gouvernement acheter les armes et elles prennent d’autres directions que les casernes militaires.Comme prevue la cuvette Ouest est l’une de cache de ces d’armes.
    Bref,Mr Sassou et ses amis se sont armes illegalement sous la barbe de tout le monde.
    Il faut absolument chasser Mr sassou et ses amis par la force brute.C’est l’unique voie pour debarrasser le Congo de cette vermine.Les jeunes gens attendant le matos et ils iront chercher cet indecrottable dans son bunker.
    Tous ceux qui refusent de voir la realite et surtout doutent de ce que je preche depuis me donneront raison.

  146. Garcia Dekodia GDK dit :

    Tu n’as pas tord sur ce point. La bible , la torah , le coran ainsi que toutes les religions dites monothéistes, sont des canaux d’asservissement mondial ! La bible , le coran et la thora sont , ipso facto, de faux documents. Les religions , n’en parlons plus ; ce sont de fausses doctrines !

  147. Garcia Dekodia GDK dit :

    C’est l’un des canaux d’asservissement à l’échelle planétaire, il y’a bel et bien, plusieurs autres canaux !

  148. Delbar dit :

    Je termine la lecture de près de 150 interventions et je dois dire que beaucoup d’entre elles sont
    porteuses d’espoir car elles comportent des propositions et démontrent la foi que vous avez dans
    l’avenir du Congo.
    Malgré la tyrannie qui s’abat de plus en plus sur le pays, il demeure des êtres courageux qui
    n’ont pas peur d’être emprisonnés.
    Députés, journalistes et militaires savent qu’à la moindre incartade la prison leur est ouverte.
    Pourtant chaque jour nous constatons que certains choisisssent malgré tout la liberté.
    Tout est désormais clair pour l’extérieur, le Congo est une dictature sans foi, ni loi.
    Mis à part les chinois, de moins en moins d’hommes politiques osent se montrer avec Sassou.
    Je persiste à penser que ce régime est en fin de vie mais qu’il défendra chèrement sa peau tant
    il sait que note va être salée.
    La solution viendra du peuple.
    Mes pensées vont vers la prison de Brazzaville bondée de prisonniers politiques et d’opinion.
    Il faut y avoir été, ne fusse que comme visiteur, pour commencer à s’imaginer le calvaire que
    ces hommes vivent.
    Ne les oublions pas et surtout parlons d’eux partout.

  149. GDK dit :

    PERSONNE N’EST DUPE, CES OPPOSANTS DOIVENT PROUVER LEUR SINCERITE, PARMI EUX IL Y A DES TRAITRES QUI JOUENT LE JEUX ET IL Y EN A QUI LE SONT REELLEMENT. CES DERNIERS SONT EN TRES PETITE QUANTITE VOIRE UN SEUL EN LA PERSONNE DE PAULIN MAKAYA ET ENCORE…, LE RESTE C’EST DU PIPEAU. POUR NOUS LES VRAIS OPPOSANTS SONT DANS LA DIASPORA Là AUSSI, ILS SONT EN QUANTITE RESTREINTE CAR TROP DE CORROMPUS. EXEPTES QUELQUES UNS BIEN INTEGRES. POURQUOI NE PAS VOULOIR VOIR DE NOUVEAUX VISAGES EMERGES EN METTANT DE COTE CES VIEUX POLITICIENS SOIT DISANT OPPOSANTS? NE JOUENT-ILS PAS LE JEU DE LEUR MAITRE? POURQUOI ETRE AUTANT NAIFS ? N’Y A -T-IL PAS DE JEUNES AGUERI POUR REPRESENTER L’OPPOSITION? POURQUOI TOUJOURS LES MEMES QUI ECHOUENT DEPUIS DES LUSTRES ET LUSTRES? C’EST QUOI CE CULTE DE LA PERSONNALITE EN PERMANENCE ?

  150. GDK dit :

    LIRE. EMERGER.

    PAULIN MAKAYA C’EST MÊME SOUS RESERVE. RIEN N’EST SI SÛR POUR LORS.

  151. YANDI MOSI dit :

    Se présenter devant un juge et son tribunal ne signifie pas qu’on est d’avance condamner, la justice est aussi faite pour innocenter ou acquiter, car tout prévenu bénéficie de la présomption d’innocence. Je le souhaite en tout cas au courageux député de Lekana.

  152. Le temps des discours est fini, l'analyse est faite et le coupable connu: sassou nguesso et la france dit :

    Ce que nous africains en general et congo/brazza/kin et gabonais en particuliers devront faire est de laisser de discourir.Laissons les lamentations.AGISSONS OU MOURONS !!!!!

    Le nouveau Président américain a dit hier ceci: Le temps des discours vides est révolu, c’est le temps à l’action et le pouvoir au peuple.

    Cessons avec les LAMENTATIONS

    Alors Agissons pour débarquer les potentats dictateurs délégués de la france ( sassou nguesso, idris deby etc… sinon Mourons.

  153. KOO' NGOH dit :

    On na pas des larmes à verser et on en versera jamais… Sorry (1)!
    Le peuple congolais SE CHERCHE UN VRAI HERO depuis. Un héro capable de lui débarrasser des nguesso et lui servir la tête de sasoou et sa suite sur un tarmac militaire ou civile, avec fanfares et liesses populaires et surtout sans liturgies religieuses.
    « Si tu nous rapportes la tête de sassou et apparentés, ce sera: « OYE OYE SOUTOIEN !… Mais si tu ne peux pas, alors nous peuple, nous allons chercher à savoir et comprendre le pourquoi de ton engagement. Et dès que l’on découvrira que le tout de ton action populaire était et reste liée au ventre et à ta propre survie (enfants, femmes et progénitures, qui ne vivent pas la MEME VIE DE TRACAS que le commun des congolais), alors aussitôt tu es classé et que tout geste ou tenue par la suite ne seront que liés à ta supercherie de survie au service de tes nguesso. Le Front 400 a bon dos. Tsourou a bon dos. Kolela Parfait et ses 4×4 flambats neufs à bon dos. Willy-Matsanga a bon dos. Bon dos Mberi Martin, Munari, Moukoueke, Mokoko, Moudilou, Adada, Adoua et autres sanguinaires.
    Le peuple congolais n’est pas dupe. On voit, on scrute et on retient. On sait par la suite qui est de notre coté et qui ne l’est pas.
    Lissouba mauvais. OK… Mais quelle moralité politique et personnelle as-tu pour aller t’associer à ce genre de type nommé sassou?

    KOO’ NGOH

  154. KOO' NGOH dit :

    On na pas des larmes à verser et on en versera jamais… Sorry (2)
    Comment Dzon peut il expliquer son leadership à conduire et diriger un peuple et sa vision des choses en ayant décidé de ramener sassou dans ses bagages personnels? Avait-il été visionnaire en tant que leader politique? Avait-il pensé au lendemain du peule congolais ou rien que du sien propre? N’avait-il jamais entendu palé de sassou et ses malversations? … N’avait-il jamais su l’histoire de la mort de Marien. N’avait-il jamais connu que derrières les assassinats politiques au pays(Cardinal, Massamba-Debat, les bombes d’UTA, les disparussions forcées…), le vrai cardinal dans l’ombre était toujours sassou ? Comment donc avait-il pu prendre une décision morale pareille, celle d’aider sassou à revenir au pouvoir, être visible sur la scène politique nationale et internationale, sachant bien que ce Monsieur était un vrai diable assassin et cynique a qui on ne pouvait et ne peut faire un crédit politique morale?
    Dzon, Maitre Mbemba, Maitre Massengo-Tiassee (qui ne jurait que sur sassou et la tombe de Mouebara la maman d’adoption de Kolela), Munari, Martin Mberi, Moukoueke, Tsatou-Mabiala, Kolela fils ou filles, petits-fils ou filles, neveux et nièces, et à cela il faut ajouter les Mokoko, les Okombi, les Tsourou, les Mbiki-de-Nanitelamio, les Moukoueke, les Clément Mouamba, les Maitres Malonga, Maitre Pena-Pitra ou autres magistrats aux ordres, les Tsoumou-Moukala, les généraux de tribu aux ordres du ventre, bref, tous portent la lourde responsabilité de l’état de la nation actuelle. Même si la question logique et essentielle demeure celle de savoir s’ils en sont véritablement conscients actuellement et que peuvent-ils faire pour la délivrance des congolais.
    Le cas de Dzon, qui avait traversé les jambes à son faible cou, la forêt frontalière entre le Congo et le Gabon pour aller rejoindre son sassou, n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de nos prétendus politiciens congolais… Tous sont comme Dzon, Tsouru, Mokoko, Okombi, Munari ou Kolela… bref, tous ont prétendu débarrasser le Congo de la dictature nguessoiste, mais et ouvertement ont travalee et continu à travailler pour son enracinement et sa popularisation. Ils atterrissent sur le terrain politique de sassou, connaissant bien leur maitre et copain fougueux, sans préparation aucune et sans dispositions d’en finir à jamais. Tous viennent jouer le jeu de la démocratie de sassou et leurs comptes en banque à l’étranger ou au Congo se font plus épais et inimaginables. Et après quand sassou les met aux arrêts, ils sollicitent alors la délivrance des griffes de leur adulé du coté du peuple meurtri… Mais, franchement! Pour qui nous prend-on?

    KOO’ NGOH

  155. KOO' NGOH dit :

    On na pas des larmes à verser et on en versera jamais… Sorry (3)
    Tout ce qui se passe actuellement n’est qu’une lutte d’occupation d’espace entre les anciens copains immoraux affiliés à sassou. Un règlement de compte qui ne nous engage pas tant que les méthodes utilisées par les fameux opposants ne concourent qu’à faire asseoir le pouvoir de sassou. Et de là, sassou sort comme d’habitude gagnant…
    Le reste… au Diable et on ne versera aucune larme. Tsourou en sait bien. Maitre Mbemba tout comme Dzon, Massengo-Tiassee, Tsatou_Mabiala et autres APAKO des Kolela le savent bien.
    D’aucuns vont nous dire aujourd’hui:  » Oui… il faut être à l’intérieur et faire partie prenante afin de terrasser le système….  »
    OK… Dzon y a été… Tsourou y a été… Mokoko y a été… Kolela y a été… Munari y a été… et tous continu a y être… Et le résultat demeure la confirmation de sassou dans ces institutions à l’échelle nationale et internationale. Voila le résultat.
    Alors, est-ce avec les mêmes instruments de décisions pointés et choisis par sassou que le même sassou va vous donner des armes politiques pour le détruire?… Idiot pour idiot: Sassou ne s’auto détruira jamais.
    Sassou ne connait que le langage de la force et des armes:
    – Alors, … cessez de prendre les gens pour des idiots. On ne peut lutter ou prétendre le faire contre sassou et avoir sa tête en étant au même moment dans les structures politiques créées de toutes pièces par lui.
    – On ne peut être contre sassou ou être contre ses méthodes et à la fois circuler librement au Congo du nord au sud ou entrer librement et y ressortir, comme le fait Moudilou ou Robert Poaty-Pambou… Si vous le faites, vous faites partie prenante des nguesso… pas de calculs difficiles à propos pour nous..

    KOO’ NGOH

  156. KOO' NGOH dit :

    On na pas des larmes à verser et on en versera jamais… Sorry (suite et fin)
    En définitive et pour celui qui n’a pas saisit, s’il vous plait, nous cherchons un véritable héro pour commencer la destruction à jamais de la pieuvre sassou… Ne venez pas chercher l’appui du pauvre peuple meurtri dans vos histoires de recadrage de position à la mangeoire ou de soumission à votre idole sassou.
    On n’a pas des larmes à verser et on en versera jamais, tant que le vrai héro ne se fera pas vrai… Sorry!

    KOO’ NGOH

  157. LES KONGOS-LARIS SONT TROP TETUS!!!!! ALORS QUID????? dit :

    Hier, lorsqu’on emprisonnait et tuait des laris kongos, on entendait partout : « il faut les tuer ces gens. Ils sont trop têtus ».

    Les laris osaient se dresser devant les injustices et la mal-gouvernance et ce, depuis la colonisation pour ne pas dire la traite négrière. Il y a eu des gens qui ont donné de leur vie pour que justice soit rendue. Les laris sont traités de tous les noms jusqu’à ce jour.

    La mal-gouvernance et les injustices continuent et on constate que d’autres s’en rendent enfin compte. Il en a fallu du temps pour que les autres comprennent enfin. Comme quoi, il ne faut pas donner tort trop vite car ce qui arrive à Malonga peut aussi arriver à Okombi ou à Tati ou encore à Mabiala

    Aujourd’hui, nous pouvons faire un diagnostic correct. Nous voyons tous, à présent, les injustices commises par les chefs actuels. Ne vous y méprenez pas!!! Ce sont les mêmes injustices. C’est juste le regard qui a changé.

    Le moment est venu, à mon avis, de ne plus penser que ce sont les autres qui ont tort. Le moment est venu de changer de regard sur les autres. Que le lari ait un autre sur les autres communauté et que les autres aussi aient un autre regards sur les autres communautés.

    Devant, j’injustice, ne pas prendre position c’est choisir le camp de l’oppresseur, nous a dit Desmond TUTU.

    Je pense que le Congo est en train de devenir mûr pour construire cette nation qui a tant tardé et pour laquelle tant de citoyens (autant de constructeurs) ont perdu inutilement la vie.

  158. macktchicaya dit :

     » QUELLE HONTE AUX CONGOLAIS »

    <il se passe qu'il y a encore des congolais qui parlent en termes de: compatriote du nord et compatriote du sud je me demande à qui cela profite -il de voir que les congolais qui souffrent autant au nord comme au sud et au centre du pays sont eux mêmes en train de donner du grain à moudre à l'oppresseur.

    Franchement j'ai du mal à savoir qu'il y des congolais qui ont encore un cerveau très étriqué les empêchant de voir de tirer des leçons de toutes les calamités orchestrées par un groupe de gens donc un système autour des amis et ventriloque politiques. De tout ce qui se passe quelle est la tribu qui n'est pas touché depuis le règne de ce pouvoir au Congo la situation de marginalisation et de complot date de longtemps dans ce pays et ce que nous vivions n'est que la conséquence d'une inconséquence idéologique des uns et des autres. Ce système ne profite que des pires erreurs de la classe politique du pays,,,pour revenir qui ne sait pas que ntoumi était l'un des acolytes de ce régime (voir 98-2007), Anga P (mort de ngouabi en 77) le génocide d'inkonongo ,,le premier génocide du pool, combien de cadres y ont été impliqués? les assassinats et emprisonnement décriés pendant la conférence nationale et qu'est ce que nous vivons aujourd'hui si ce n'est la traîtrise de Tsaty mabiala et Koléla contre ce même peuple du Congo.

    Ce petit rappel c'est pour faire comprendre qu'il est inutile de vouloir stigmatiser dès l'instant que le seul but actuel reste: le changement du système de gouvernance avec tout ce qui s'ensuit. Le ministre Mabiala a été l'un des artisans du pouvoir de Lissouba en sus de Mbéri martin alors où sont -il aujourd'hui
    Le mieux serait de voir ce qui peut conduire le pays à la libération et non vers la division.

  159. EL MANISERO dit :

    Benjamin BILOMBOT BITADYS nous revient avec sa légèreté qui devient légendaire, quand il affirme que les députés n’avaient pas le choix et qu’ils étaient dans une logique de survie.

    Si toutes les victimes des dictatures, choisissaient de se coucher en tout temps et en tout lieu,
    beaucoup des peuples de ce monde seraient encore à l’âge de la pierre ou sous la servitude.

    Il y a des moments où l’on doit savoir prendre des risques pour servir l’intérêt général et non les humeurs pathologiques d’un dictateur.

    On peut avoir été animé de bonnes intentions en allant au service d’un pouvoir qui se révèle par la suie clanique et organisé autour d’une logique de reproduction tribale.

    Mais, au vu de la cruauté de ses modes opératoires, des hommes de bon sens ne devaient plus avoir d’autre choix que de rentrer en résistance ou de déserter pour ne plus être associé à des crimes en tout genre.

    Ce choix semble être celui des Okombi, Mokoko, Kala Kala, Jean Ngoubi, Paulin Makaya, Boukadia qui avaient aussi la possibilité d’opter pour la logique de survie.

    Fuir la réalité pour réapparaître dans des moments plus favorables ne peut être considéré comme un acte honorable, à l’instar de Kolélas à qui Benjamin BILOMBOT BITADYS semble faire implicitement des éloges.

    Quant à KOO’ NGOH, son raisonnement relève des causeries des vendeurs à la sauvette du marché total ou des anecdotes des cercles du buveur de « Bounganda ».

    Si tous les individus ayant collaboré avec un système devraient mériter la potence sans aucune forme de procès équitable, on serait tenté de dire que les populations du Pool mériteraient leur sort, pour avoir laissé recycler l’organisation criminelle de Ntoumi, qui a collaboré avec le tyran, lors des événements de 1997-1998-1999, d’après de nombreux témoignages.

    Depuis le 4 avril 2016, l’assassin est revenu sur le lieu des crimes de l’opération Mouébara, toujours avec le même protagoniste, sans doute pour tenter d’effacer les traces des crimes et du collaborateur devenu encombrant, après avoir changé, tout au moins officiellement, de bord.
    Dans tout ça, c’est encore la population qui se trouve à nouveau entre la marteau et l’enclume des barbares.

    Le manichéisme ne saurait faire la grandeur d’un homme.

    Seule la capacité de nuance peut aider à interpréter les faits à leur juste valeur et élaborer des approches constructives.

  160. revelino dit :

    Sassou a sonné le glas d’un Congo en décrépitude. Et c’est la mort annoncé d’un Congo respectueux des règles communément acceptées par tous. Le Congo a pris définitivement le chemin de la dictature sans possibilité de retour. Alors, ces messieurs les députés n’ont aucune dignité. Déjà, ils étaient dans l’illégalité. Mais, ils viennent de montrer à la face du monde leur incurie. J’ai honte d’être congolais. Le droit vient, une nouvelle fois, d’être piétiné. Ce pays est désespérant.

  161. LES KONGOS-LARIS SONT TROP TETUS!!!!! ALORS QUID????? dit :

    Bravo cher Macktchikaya

    C’est la semence qui a été plantée depuis longtemps et qui survit encore aujourd’hui : la semence de la division. La souffrance est la même partout mais qui a osé en parler?? Celui qui osait dénoncer était traité, soit de contre-révolutionnaire, soit de tribaliste, soit d’assoiffé de pouvoir, soit encore de valet de l’impérialisme et j’en passe.

    Ce qui change aujourdh’ui, c’est que tout le monde arrive à parler aujourd’hui pour dénoncer les mêmes maux. Il y a certainement des maladresses dans la façon de dire mais il n’empêche qu’il y a eu aussi des gens qui ont soutenu ces injustices, les encourageant même. Dire la vérité est une libération. Reconnaitre un bienfait ou même un simple tort n’est pas non plus un signe de faiblesse. Nous devons lire notre histoire avec responsabilité pour que chacun se situe à son niveau d’implication sans porter atteinte à sa dignité et à celle de l’autre.

    Or, notre pays n’est pas encore sorti de l’humiliation des uns par les autres, de la diabolisation des uns par les autres. Il faut cependant reconnaitre que les différentes voix qui s’élèvent ici et là dans notre pays, qui dénoncent la même chose, est un signe positif dans la construction de la NATION. Dire qu’un tel est du Nord ou du Sud ce n’est pas ça le mal du Congo.

    Le mal c’est faire du tort à autrui parce qu’il n’appartient pas à ce qu’on croit être sa communauté.

  162. Loko Balossa dit :

    Bitadys arrête la divertion , saches qu’au Congo c’est sassou qui nomme les godillots députés , même ton champion parfais Kolelas a été nommé député de kinkala par sassou ! Bitadys je préfère que parle d’économies car tu es complètement déconnecté la réalité politique du pays . Même Munari qui participe comme députée dans cette émicycle est aussi corrompu ! Ceci dit sassou donne l’ordre à ses godillots députés après c’est chose faite immédiatement .

  163. le fils du pays dit :

    Mr jerry Rawlings propose les memes methodes qui ont fait partir Mr Yahya Jammeth de la Gambie pour l’Afrique du centre.

    Je cite Zenga Mambu:

    La Cédéao gagne en crédibilité et prend une dimension nouvelle.

    Jerry John Rawlings, ancien président du Ghana, fait une suggestion, paraît-il…
    Celui qu’on appelait, autrefois, le Sankara des anglophones, soutient que la Cédéao, après la Gambie, devrait aider l’Union Africaine à envoyer quelques contingents au Cameroun, pour une mission identique… Sous prétexte que Paul Biya et lui seraient arrivés au pouvoir à peu près à la même période – lui, en 1981, et Biya en 1982 –, et que lui, Rawlings, a déjà eu cinq successeurs, depuis son départ du pouvoir au Ghana, alors que Paul Biya est toujours là,
    Notre commentaire:L’empire francais pas longtemps a renouvelle le bail de la vassalite de Mr sassou en contre partie ce dernier a finance avec l’argent du peuple Congolais le sommeil de l’environnment.Les Congolais doivent absolument chasser du Congo Mr Sassou,sa famille,ses amis et ses courtisans toutes nationalites confondues par la force brute.

Laisser un commentaire