Les complices de Sassou Nguesso, chez ENI, bientôt emprisonnés en Italie ? Par Rigobert OSSEBI

SASSOU-RENZI

Dédicace : « Aux prisonniers politiques injustement retenus depuis un an ou depuis un jour ! Aux populations bombardées depuis des mois dans le Pool, sans aucune raison véritable ! La cause de vos malheurs se situe dans l’offshore, au large de Pointe Noire. Elle a pour nom « pétrole » et un petit clan constitué de Congolais et d’Etrangers se sont jurés de l’accaparer. Ils ne reculeront seulement que lorsque vous les traiterez de leur vrai nom : Voleurs ! » 

 

Un énorme scandale de corruption secoue actuellement la compagnie ENI en Italie.

Quelques jours avant le dernier Noël, les autorités italiennes ont décidé de poursuivre Dan Etete, un ancien ministre nigérian du pétrole pour son implication dans l’attribution d’un permis pétrolier, dans son pays, pour un montant d’1,1 milliard de dollars ; dix-huit années après que le Block PL245, reconnu comme l’un des plus riches du Nigéria avec un potentiel de 8 ou 9 milliards de barils, ait été attribué à une compagnie locale inconnue, Malabu. Presque dans un même temps, la très sévère Agence contre la corruption, EFCC (Economic and Financial Crimes Commission) à Abuja (Nigeria),  avait également annoncé des poursuites contre 13 personnes physiques et morales dont le même Dan Etete, mais aussi contre les compagnies ENI et SHELL.

C’est une affaire extrêmement complexe sur laquelle nous allons revenir en détail dans une suite d’articles, afin que les lecteurs CONgolais comprennent bien le processus de corruption utilisé au Nigéria par ENI, tel que décrit par la presse anglaise et italienne ; sûrement d’un niveau moindre de celui mis en place au Congo par la même compagnie.

Les affaires pétrolières et minières congolaises ont toujours été gérées par l’indéboulonnable dictateur du Congo-Brazzavole. Secondé par son fils Kiki pour ces dernières, il en a été le véritable ministre du pétrole mais aussi celui des mines, des finances, de l’intérieur, de l’injustice et de la défense.

Cette nouvelle affaire ENI qui secoue l’Italie, en relation avec le Nigéria, ne manquera pas de déborder rapidement sur le Congo des Nguesso. Après les anciennes affaires ELF à Paris et les plus récentes Gunvor/ BNP Paribas à Genève, Veiga / Asperbras au Portugal, Sundance Resources à Sydney, et EXXON Moho Nord sûrement bientôt à Washington, toutes sont devenues un tel boulet pour le tyran quelles finiront bien par le faire couler corps et âme ; si toutefois il en avait une !

La vie politique que Denis Sassou Nguesso a entretenue au Congo, depuis les assassinats dont nous allons commémorer les 40èmes anniversaires (18 – 23 – 25 mars), n’est en fait qu’une vaste fosse septique dans laquelle ont été enfouis tous les crimes de sang, économiques et financiers. Après son retour sanglant au pouvoir en 1997, cet improbable cocktail est devenu de plus en plus incontrôlable. Il ne fait pas de doute que la dernière couche d’excréments, liée à cette récente affaire ENI, qui agite actuellement le Parquet de Milan, accélèrera la fermentation pestilentielle et contribuera à l’explosion salvatrice que nous attendons tous.

Ne nous y trompons pas ! Dans ce nouveau dossier, il ne s’agira pas de petit fretin au sein de la compagnie italienne. Ses plus hauts responsables sont les véritables cibles des dénonciations qui en ont déclenché l’instruction en Italie. Paolo Scaroni, Claudio Descalzi et autres sont devant les Juges milanais. Oui ! Vous avez bien lu, il s’agit bien de « l’Ingegnere  Descalzi » le mari  de Mado, dont certains affirmaient qu’elle était une sœur d’Antoinette Sassou Nguesso. Claudio Descalzi s’était hissé, contre tout pronostic, à la tête de la « major » italienne notamment grâce aux relais maçonniques internationaux de Sassou Nguesso. Ce dernier n’était pas peu fier, en juillet 2014 lorsqu’il avait accueilli le 1er ministre italien, Matteo Renzi, à Brazzaville pour son premier déplacement officiel à l’étranger. Il lui fit alors cette confidence émue, concernant son complice au crâne dégarni : « je l’ai connu lorsqu’il avait commencé sa carrière d’ingénieur ici au Congo et voyez jusqu’où il est arrivé ! » Descalzi aurait-il vendu son âme à Sassou Nguesso, plus diable que pygmalion ?

Comme le Congo, la vie n’est pas un fleuve tranquille et il se pourrait bien que nos coquins soient très près des Rapides, entre Kinshasa et Brazzavole, qui les engloutiront tous ! L’écriture de leur destinée commune pourrait bien être rédigée bientôt par un greffier du Parquet de Milan. Ceux qui ont bien chanté jusqu’à maintenant vont devoir danser sans aucun doute… !

L’affaire a été particulièrement alimentée par les dénonciations d’un cadre de très haut niveau d’ENI, Vincenzo Armanna, qui avait été son représentant au Nigéria. Ce cadre aurait été licencié pour des irrégularités commises dans les Emirats. Vincenzo Armanna bénéficierait de relais puissants ce qui aurait pu expliquer cette apparente désinvolture. Certains affirmeraient qu’il serait le neveu d’un Cardinal et qu’il serait mêlé à la vente de « grâces papales » à des personnalités africaines… (Rémy Ayayos et Albert Ngondo figureraient-ils parmi ses chers et heureux clients ?) Vincenzo Armanna aurait-il été également le lobbyiste du pétrolier italien auprès du Vatican, très silencieux sur les affaires congolaises ?

Beaucoup de points sur lesquels nous reviendrons. Et pour que tout un chacun puisse saisir l’importance de leur compréhension, dans un des articles récemment publiés par la presse italienne, il est question de l’ex-gendre de Denis Sassou Nguesso, Fabio Ottonello, dont l’un des avions stationnés au Nigéria aurait servi à convoyer 50 millions de dollars en billets de 100 à l’extérieur du pays ( https://goo.gl/pzIcWA ).

Une histoire qui nous rappelle celle de José Veiga arrivant au Portugal par l’aéroport privé de Tires et débarquant des sacs de billets des petits avions qu’il empruntait…. Pauvre Congo ! Pauvres CONgolais !

 

Rigobert OSSEBI

Diffusé le 11 janvier 2017, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

19 réponses à Les complices de Sassou Nguesso, chez ENI, bientôt emprisonnés en Italie ? Par Rigobert OSSEBI

  1. Mark dit :

    Les lobbyistes du pétrole et d’armes sont les plus puissants. Ils sont les premieres causes de la destruction de ce monde. Ils gerent tout l’appareil politique de ce monde. Le systeme judiciaire de ce monde a t-il les moyens de les plier? L’avenir nous le dira.

  2. enfant de Komono dit :

    merci pour ces infos CL , cependant juste vous rappeler comme vous les avez bien pu constater que l Eglise Catholique est complice de la destruction au Congo , pour cela j aimerais bien que vous cessez vos posts de recherche de reconnaissance d une prostituee a l encontre de notre pays , elle couche avec n importe qui et croyez moi elle ne pourra jamais aider les congolais a moins que elle trouve sa part de sang . arretez de cherchez sa reconnaissance , changez votre ligne editoriale et surtout arretez de clamer a tout bon vent , la canonisation de Cardinal Bianyenda c est pas ca qui va aider ce peuple meurtri

  3. QUAND JE PENSE QUE SONANGOL DONT LES CADRES VENAIENT APPRENDRE CHEZ NOUS A P-NOIRE, EXPLOITE DES PUITS EN IRAK! PATRIOTE ATTERRE dit :

    ADADA, GOKANA et ITOUA TROIS MBOCHIS DE LA PIRE ESPÈCE!
    CUPIDE, BÊTE ET MÉCHANT SELON PONEL, MÊME AVEC DES DIPLÔMES.

  4. C/O Son Emminence Emile Cardinal Biayenda dit :

    Que de haine et de jalousie aveugles.
    Des pauvres ordures, tous petits imposteurs récidivistes, fauchés dans la galère quotidienne, qui confondent tout, tentent fébrilement et désespérément de s’attirer une rare reconnaissance sans valeur dans des petits lieux quasiment inconnus. Il est très facile d’évaluer ici leur psy car à chacun de leurs posts, on peut nettement disséquer en profondeur, le caractère tordu et pervers de leur insignifiante personnalité, qui transpire une déficience maladive qu’ils ne sont capables à distinguer eux-mêmes. Ils vivent depuis dans une totale illusion qui s’apparente au naturel. Tristement, ils ne peuvent le sentir, ni s’en apercevoir. Ne serait-ce que pour une auto-critique? Pouah! Savamment fixistes, sans le moindre sens d’humeur. La douleur n’empêchant pas le sourire courageux et réparateur. Ne vous étonnez pas s’ils se mettent tout à coup à courir en direction de la jungle, avec la seule intention fervente d’aller impressionner les singes. L’abbé Fulbert Youlou en savait bien quelque chose. De même, il y aura aussi bien, quelques humains semblables, qui applaudiront. Sans espoir. Pathologiquement!

    Peut-être, nous leur proposerons, ceux-là, prochainement, des bananes toutes vertes, pour leurs homélies élastiques, ennuyeuses et moralisatrices, pour espérer atténuer tant soit peu, leur courroux au delà de leurs prétentions stupides. Enfin, aux autres derniers, un tarif réduit, aller-simple chez les gaulois, pour nous quitter sans espoir de retour.

  5. Anonyme dit :

    IL est oû VAL DE NANTES EN MAL DE RECONNAISSANCE;;;;; connaît-il la force de proposition,,,??? des gens sans vertu aucune qui se goinfrent nuit et jour sur ce site, qu’il prennent pour son lieux d’habitat (leur poto-poto natal );;;;;;; PITOYABLE 🙂

  6. Anonyme dit :

    ……..leur lieu d’habitat……

  7. HELAS! SI ON SORT MASSAMBA-DEBAT, NGOUABI , CARDINAL BIAYENDA ET Mgr NKOMBO DE NOTRE PANTHEON! IL N'Y A PLUS RIEN! PATRIOTE ATTERRE dit :

    ALORS CÉLÉBRONS LES COMME TELS, ET POUR MOI CE SONT EFFECTIVEMENT DES GRANDS HOMMES QUI ONT BEAUCOUP DONNE DE LEUR PERSONNE A NOTRE PAYS!

    PAS DE BAVES HAINEUSES SUR EUX!

  8. Parfait OHOUTAKA EBALE dit :

    C/O Son Emminence Emile Cardinal Biayenda, s’exprimer avec une telle désinvolture en empruntant l’image d’une victime de la barbarie qui fait l’objet de préoccupation sur cet espace, c’est à se demander si vous ne seriez pas en pleine extase, dans case de féticheur, arborant en bandoulière les restes de Pierre Anga, réclamée par son frère à la CNS.

    Parler d’une quête de reconnaissance dans un espace peu connu, pour des gens venant d’un pays qui s’abstient de déployer la fibre optique à grande échelle et qui coupe les réseaux dans des moments critiques, c’est une façon de s’inscrire dans la bestialité et de faire l’apologie d’un monde où l’on marche sur des cadavres pour se donner une visibilité vaniteuse.

    En espérant voir certains aller chez les gaulois sans retour, on retrouve encore cet esprit morbide plus propice au fétichisme, à l’exclusion ou au refus de toute contradiction pouvant aller jusqu’à l’élimination physique.

    C’est un vrai cas d’école qui nous donne une bonne perception de l’état d’esprit de l’environnement oyocratique ».

  9. Laisser Un Commentaire dit :

    Tu aurais mieux fait de zapper comme t’es perdu comme d’habitude dans les méandres de l’incompréhension. Ça ne nous surprend pas cependant. C’est une plague! Reste toi-même, il n’y a aucune bonne raison de se rhabiller pour ne pas se couvrir de ridicule. Il n’est jamais trop tard pour apprendre, dit-on!

    N’hésite pas mon cher de relire lentement afin de piger, éventuellement.

    Bonne chance!

  10. Laisser Un Commentaire dit :

    « la canonisation de Cardinal Bianyenda c est pas ca qui va aider ce peuple meurtri »

    Il y avait pourtant bien, au bon sens, meilleures manières de rephraser. Mais non!

    C’était parti de là.
    Indulgent? Insulte? Ou outrage osé sans pudeur?

    Est-on permis de récuser les sens uniques? Positif, sans hésitation par ici!

    D’accord avec vous, Patriote Atterré!

  11. Laisser Un Commentaire dit :

    Et dans la métaphore ténébreuse, l’on vous préjudice dans l’aigre-étourdissement, en vous prenant pour un fan d’un quelconque politique congolais. Ignoble! Plutôt, AMUSANT.

  12. VAL DE NANTES, dit :

    Désolé je suis un peu grippé , mais je me refuse à attaquer ANONYME ;qQUE ce soit le vrai ou le faux .
    Anonyme , c’est un compatriote pour qui j ‘ai beaucoup de respect pour sa longévité et pour sa régularité sur ce site .Je m ‘en suis jamais pris à lui , et critiquer ses posts .
    ATTANQUONS LES NGUESSOS ;

    MERCI ;

  13. David Londi dit :

    Dans la guerre asymétrique que nous livre ce pouvoir sanguinaire, asymétrique parce qu’il dispose de la force militaire et financière face à une opposition cliniquement morte et un peuple désarmé, nous n’avons plus que le choix de nous organiser en réseau pour défaire cette dictature. Nous devons travailler sur le rééquilibrage des forces avant de lancer des actions définitives ou un dialogue sous l »égide du peuple conscient pas des opposants corrompus qui n’ont qu’un souci, celui de s’en mettre plein les poches. Les astres, comme disent les astrologues, commencent à être dans une configuration favorable à la résistance du peuple :

    1) un pouvoir aux abois qui génère des tensions à intensité croissante qui commencent à faire réagir le peuple (arrestations arbitraires des opposants, interpellation des journalistes et des bombardements des peuples du Pool et, je l’apprends, manifestation à la DGST ce matin suite à l’arrestation d’Okombi);

    2) une situation économique des plus préoccupantes (des salaires, des pensions de retraite et des bourses non versés, des entreprises qui ferment en laissant sur le carreau des milliers de chômeurs et des infrastructures dans un état lamentable);

    3) une situation sociale précaire (des hôpitaux dans un piteux état et manquant du strict minimum, une eau potable introuvable, une démographie urbaine non maîtrisée et une délinquance croissante);

    4) une prévisibilité dans les comportements, hérités de la old school stalinienne avec des procès arrangés et des coupables désignés d’office sur des motifs bidon et récurrents;

    5) une communauté internationale qui commence à comprendre le côté obcur du dictateur pour les nouveaux arrivants et pour les anciens, un allié encombrant (trumpérisation, point sur la situation du Congo au Quai d’Orsay, programmation du jugement sur les biens mal acquis, le prochain sur la liste, une situation de persona non grata dans les grandes capitales occidentales);

    6) une presse internationale qui commence à rendre compte de la situation au Congo (le Monde, Libération, RFI, AFP, Paris Match, etc., tous ces journaux titrent sur l’arrestation d’Okombi,par exemple).

    Pour inverser le rapport de forces, nous devons nous organiser en réseau pour palier les faiblesses de l’opposition. Cette organisation non personifiée nous permettra de déployer des stratégies, des mots d’ordre et des plans d’actions. L’objectif principal sera de mettre en place des actions de résistance non-violente ou de défiance politique comme une étape vers une insurrection générale. Plus besoin d’organiser de grandes manifestations, nous allons infiltrer les corps structurés comme les syndicats, l’armée et les associations d’apparence apolitique (aide scolaire, assistance sanitaire, accompagnement des personnes en difficulté, cercles de réflexion, etc. Nous savons que le principal problème est la corruption. Infiltrer ces corps c’est déloger les dirigeants corrompus pour redonner le pouvoir à la base. La désobéissance civile ce n’est pas seulement le fait de rester chez soi mais poser des actes qui peuvent nuire au bon fonctionnement du gouvernement. Nous devons résister sans nous pénaliser. Ce faisant, nous poussons le régime à multiplier ses coûts matériels, financiers et psychologiques (désertion, trahison interne, etc.)

    La désobéissance civile peut revêtir plusieurs formes. Les villes mortes ne sont pas l’alpha et l’oméga de celle-ci. Rester chez soi est pénalisant parce que nous avons différentes charges sociales (loyers, scolarité des enfants, repas, etc.), ce n’est donc pas la bonne solution. Si le taxi travaille mais refuse de payer des taxes, par exemple, il aura toujours son revenu assuré mais videra un peu plus les caisses de l’Etat. C’est donc l’Etat qui est pénalisé pas lui. Si le gouvernement décide de sévir, il en arrêtera un, deux, trois, etc. jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de places dans les prisons. Les étudiants peuvent refuser tous les frais que l’on leur réclame tout en allant toujours au cours. La répression peut en arrêter un, deux, trois, etc. jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de places dans les géôles du tyran. La maman peut aller vendre sa marchandise au marché mais refuse de payer les taxes, elle a ses revenus donc ne se pénalise mais embête le gouvernement. Eviter les actions violentes pour élargir la base à toutes et celles qui ne viendraient pas autrement. Chercher, chaque jour, de nouvelles actions pour faire durer et faire évoluer le momentum. Cette organisation non personnifiée a participé à entretenir la lutte contre l’arpartheid quand tous les leaders étaient embastillés ou en exil et cela a été aussi le cas en Palestine quand les dirigeants du Fatah étaient établis à Tunis. Inspirons-nous de ce qui a marché ailleurs.

    Le dictateur va en embastiller une, deux, trois, etc. jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de places dans les prisons.

    Des petites actions, de ruisseaux, peuvent devenir des fleuves. Elles tendront à rééquilibrer les forces entre le gouvernement et le peuple. Pas de manifestations de masse, cela ne sert à rien parce que le gouvernement est préparé à ce type d’actions. La surprise doit être la règle. Ces actions doivent être coordonnées dans tout le pays, c’est ici que l’organisation joue son rôle. Pour réaliser tout ceci, ’un changement de volonté et d’attitudes de la part de tous les citoyens est obligatoire. Un travail d’auto-libération est donc nécessaire avant d’entreprendre une lutte contre ce pouvoir oppresseur et criminel, travail réalisé pour les cellules ou associations déveil. Le peuple doit être acteur de sa libération pour éviter que des opposants véreux ne lui piquent sa victoire. La liberté n’a peut-être pas de prix mais elle a un coût. Rien ne se fera sans une volonté féroce de sortir de la situation. Nous devons aussi communiquer sur le « Quoi », « Pourquoi » mais pas sur le « Comment » qui doit rester secret. !

  14. La haine rien que la haine et la jalousie, zalaka pé na mwa kimiiiia !!!!! dit :

    Laisser Un Commentaire

    « il n’y a aucune bonne raison de se rhabiller pour ne pas se couvrir de ridicule. Il n’est jamais trop tard pour apprendre, dit-on! »

    A qui fais-tu allusion ? Tu vois le diable partout ou comment ? Kiekiekiekie !!!!!

  15. La haine rien que la haine et la jalousie, zalaka pé na mwa kimiiiia !!!!! dit :

    Wana penza suka y’a BA haineux!!!!!!!!!!

    « Tu aurais mieux fait de zapper comme t’es perdu comme d’habitude dans les méandres de l’incompréhension. Ça ne nous surprend pas cependant. C’est une plague! Reste toi-même, il n’y a aucune bonne raison de se rhabiller pour ne pas se couvrir de ridicule. Il n’est jamais trop tard pour apprendre, dit-on! »

    « Et dans la métaphore ténébreuse, l’on vous préjudice dans l’aigre-étourdissement, en vous prenant pour un fan d’un quelconque politique congolais. Ignoble! Plutôt, AMUSANT. »

    Je m’adresse à

    « Laisser Un Commentaire »;

    dis moi à qui penses-tu pouvoir t’adresser ? Jusqu’à imaginer des âneries !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    T’es vachement RIDICULE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Je laisse le soin donc au concerné c’est à dire

    « enfant de komono » ,

    de te répondre !!!!! un imbécile ignare de ton espèce haineuse !!!!!!!!!!!

  16. La haine rien que la haine et la jalousie, zalaka pé na mwa kimiiiia !!!!! dit :

     

    Laisser Un Commentaire 

    Arretez enfin d’amalgamer voici les different posts de « enfant de komono » que vous confondez à je ne sais qui, par votre idiotie manifeste!!!!!!

    enfant de Komono dit :
    29/10/2016 à 23:23
    pourquoi cherchez la reponse chez un bourgeois francais ? pourquoi le congolais veut toujours copier le francais ? c est comme si vous cherchez a vous justifier , de quoi je ne sais pas . oubliez les Francais et affrontons les

    enfant de Komono dit :
    19/10/2016 à 23:53
    les fils du Pool doivent se reconcilier , sorter de ce cocon ,de ce cercle vicieux qui vous maintien dans cette orgueil seculaire comparative d un peuple martyrise , subissant penitence , avec la certitude d un destin tracee qui conduirat a la prosperite et possession du promis . excusez moi mais franchement je vous le declare vos leaders : Matsoua et les autres , ils vous ont completement mentis , ils se sont servis de vous pour vous dominez , connaissant vos points faibles , votre fidelite , ils se sont joues de vos grands peres … il n y a pas de Moise pour le Pool , il y a seulement vous fils et filles du Pool , ne laissez pas une personne vous apporter la felicite , vous etes les uniques personnes createurs de votre joie , PERSONNE ne vous montrera la terre promise , la terre promise vous l avez deja , votre chere terre fertile , le Moise que vous attendez tant , c est l union qui vous manque , parlez entre vous , Laris Kongos , ja sais pas koi encore …
    ouvrez les yeux, bon sang …

    enfant de Komono dit :
    30/09/2016 à 17:40
    c est bizarre que vous comprennez tard , c etait clair depuis le debut , mais a cause de votre ethnicite vous vous ententez toujours a croire a votre identite culturelle , rejetant les principes unificatrices , paisaibles qui a toujours soudes ce pays , malheurement a cause du parti pris le General MOKOKO croupis en prison , parceque les gens ne savent pas interprete les signes , tant bien que mal il faut que tous le masque tombent , pour mieux vivre demain avec le General MOKOKO comme President de tous les Congolais , de Imfondo a Zambi

    enfant de Komono dit :
    11/10/2016 à 21:23
    enfin un texte clair

  17. ignare de ton espèce haineuse dit :

    Touché coulé.

  18. ignare de ton espèce haineuse dit :

    Tu as tout à fait raison.

  19. Anonyme dit :

    Val de Nantes, l’Anonyme que tu refuses d’attaquer n’est pas celui qui a écrit le :
    Anonyme dit :
    12/01/2017 à 10:30 **

    Merci pour ton discernement, j’étais absent.
    Cordialement

Laisser un commentaire