Combien la photo de Hollande-Bamako a coûté à Sassou Nguesso ?

Les photos sont des symboles et des souvenirs que Denis Sassou Nguesso adore. Souvent, il s’attarde ému, avec Antoinette, sur l’album-photo présidentiel avec toutes ses rencontres qui ont été immortalisées. Il s’est payé une belle tranche de vie à se balader aux quatre coins du monde, pendant que les CONgolais s’enfonçaient dans la pauvreté, pour capturer les prétendues preuves de sa grandeur.

Alors la photo non truquée qu’il n’a pas eue à New-York ni à Miami lui reste en travers de la gorge. Heureusement que la France bonne fille, plutôt que bonne mère, est toujours là pour le consoler. « Tu n’as pas eu de photo avec Trump, mais on va-t’en offrir une jolie avec François Hollande ! » A peine deux semaines après l’affront américain dont toute l’Afrique se raillait, jovial et renaissant Sassou Nguesso était de toutes les situations et de toutes les photos officielles à côté d’un François Hollande « l’Africain » ravi !

Rencontre virtuelle de Trump et Sassou NGuesso

Photo historique de « Monsieur 8% » à côté de « Monsieur 4% ». Bonne moyenne à eux deux. L’un pourra être éjecté à tout moment. L’autre à ses valises déjà prêtes pour le début mai prochain.

Ce dernier a réussi à faire descendre la sympathie des Congolais à l’égard de la France à des niveaux inconnus jusqu’alors, par ses revirements et ses soutiens inattendus.

Tous ceux qui se moquaient, il y a quelques jours encore, du ridicule d’un Denis Sassou Nguesso baladé aux Etats-Unis pour un pseudo-rendez-vous avec le prochain locataire de la Maison Blanche s’interrogent, compte tenu des pratiques de l’autocrate congolais, sur le coût réel, officiel ou officieux, de cette remise en selle. Et, surtout, qui aurait bien pu en profiter !

Officiellement, ces derniers mois, les tours de magie du Gay d’Orsay ont stupéfié les CONgolais. Au retour pitoyable de Chine, d’un Sassou Nguesso qui n’avait pas pu récupérer ses avoirs qu’il y avait placés, immédiatement la bonne fille souriante avait annoncé le 14 juillet 2016, sa joie non dissimulée, de coopérer avec un pouvoir usurpé qu’elle n’avait pas reconnu jusque-là.

Après la récente gifle américaine, la même bonne fille s’est proposée de financer les prochaines élections législatives dont Denis Sassou Nguesso connait déjà tous les résultats à la voix près. A ce niveau, la générosité de la France des Droits de l’Homme devient un stupide gaspillage de fonds publics ; d’autant plus que dans le même temps les arrestations, les bombardements se multiplient dans le pays et que sa capitale est dans un état de siège permanent.

Dès que Sassou Nguesso chute, de son cheval ou pas, la bonne fille est toujours là pour le remettre sur sa monture ; perpétuant ainsi le calvaire congolais…

Aussi, cette photo, pathétique, de Bamako soulève beaucoup d’interrogations. Pas seulement celle qui est en titre. Il est évident que l’on n’en verra plus de sitôt, tant on aura jamais réuni depuis les indépendances autant d’incompétents, même avec un Ali Bongo absent, et d’usurpateurs sur un même cliché !

La Rédaction

Diffusé le 16 janvier 2017, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à Combien la photo de Hollande-Bamako a coûté à Sassou Nguesso ?

  1. L'argent extirpés aux africains par les sulfureux politiques français se recycle dans les fonds d'investissement et aussi à L'AFD. dit :

    Cette photo sassou-hollande de Bamako aura coûté la bagatelle somme habituelle que le tyran offre ordinairement à ses corrompus.Soyons vigilant à voir l’usage que sera fait de cette somme d’argent par les prêtes noms ou rejetons d’hollande à l’instar du fils Fillon qui recycle l’argent de sassou en profit de pere fillon dans un fond d’investissement.Les fils Hollande qui etaient dans l’associatif avant le passage au pouvoir de leur père passeront tres bientot dès le mois de mai au même exercice que leurs homologues à savoir Blanchir l’argent extirpés aux africains par leurs politiques de Pères ou Mamans.Souvent aussi cet agent reviens en forme de dons par l’agence française de developpement.

  2. N'GABARU dit :

    Cette photo du diable à coté de Hollande nous fait penser à l’histoire des « rebelles modérés » en Syrie, qui sont en train d’être pulvérisés par la force et la détermination de Poutine.

    Connaissant l’influence de la diplomatie française en Afrique et leur moyens de renseignements, comme nous avons eu à l’observer sur le cas de la Côte d’Ivoire, avec un Sarko qui avait assiégé les couloirs de l’AU pour amener les amis dictateurs à lâcher Gbagbo, on peut se permettre d’en déduire qu’il y a bien un accord tacite, pour laisser un génocidaire s’afficher aux cotés d’un homme dont le pays qui se veut, officiellement, à l’avant de la promotion des droits de l’homme.

    Sauf à ne pas considérer des africains comme des humains, il eut été plus élégant d’épargner d’un tel scénario à la majorité des congolais.

    C’est une occasion donnée à un malade mental et criminel en costume, de faire passer un message subliminal d’acceptation par la France-Afrique, de son coup de force qui continue à faire couler le sang et les larmes.

    Quand un homme de plus de 76 ans continue à forcer le destin au prix du sang et des larmes des congolais, les causes ne peuvent être recherchées que dans l’environnement qui a façonné ce genre d’individu.

    A la faveur de la description faite par PONEL du mbochi, beaucoup de vautours bien renseignés, n’ont du mal à cibler un vivier de chiens de chasses susceptibles de sauvegarder leurs intérêts, en faisant émerger une chefferie capables de museler les intelligences et de neutraliser la combativité de toute une majorité de population.

    Il convient donc de donner l’occasion à la majorité des congolais de comprendre les fondamentaux de notre histoire et les conséquences sur le devenir du pays.

    C’est en partant de ce principe, et en mettant en place d’important moyens de communication que nous pourrions aider nos concitoyens à prendre conscience de la dérive, en les incitant à se démarquer d’une gouvernance tribale, dans laquelle ils sont appelés à jouer les seconds rôles.

    Pour ceux qui continuent à se voiler la phase derrière des pseudos concepts d’anti-tribalisme à l’évocation de la situation de guerre civilisationnelle, il suffit de se poser une question simple :

    Est-il imaginable, sous Massamba débat ou Youlou, de voir des président se taper le luxe de venir exhiber des corps des opposants ou « contre-révolutionnaires » au stade en public ?

    Comment ne pas faire une liaison entre cette pratique et des traditions de sacrifices humains évoquées dans les récits des explorateurs chez les mbochis ?

    Le combat pour la libération du Congo ne peut faire l’économie véritable de la question s de promotion des s valeurs de la civilisation modernes chez ceux qui semblent nous ramener à l’état sauvage, dans un règne de la violence, de la ruse et de l’abandon du sens de l’honneur qu’ils n’ont pas connu dans le passé.

  3. STOP A L’EX PREMIER SINISTRE DU PRÉSIDENT FRANÇOIS HOLLANDE, MANUEL VALLS ET POURQUOI ? dit :

    STOP A L’EX PREMIER SINISTRE DU PRÉSIDENT FRANÇOIS HOLLANDE, MANUEL VALLS ET POURQUOI ? https://www.youtube.com/watch?v=ZlW5DajOf7k

  4. David Londi dit :

    La première vérité dont il faut toujours se rappeler est celle-ci : entre les états la seule relation qui vaille est celle basée sur la raison. On n’a jamais vu, au monde, un état voler au secours d’un autre rien que pour les beaux yeux de son peuple. Il y a toujours une contrapartie économique, géostratégique ou diplomatique. Rappelez-vous des affres qu’avait subies Sékou Touré quand il avait osé dire NON à l’union que lui proposait De Gaulle. La Guinée l’avait payé très cher, raison pour laquelle Sékou Touré s’est tourné vers l’URSS. Il faut encore se rappeler de cette déclaration de De Gaulle, je cite, « La France n’a pas d’tats amis… ». Ii arrive, parfois, que l’on se sente humilié quand toutes ces grandes puissances nous infantilisent.

    Comment voulez-vous qu’il en soit autrement quand nous n’arrêtons pas de pleurnicher après une photo prise dans les circonstances et le contexte que l’on connaît ? Cette assemblée de dictateurs, semi-dictateurs et quelques démocrates est un club corrompu qui porté Sassou à la tête d’un comité de résolution du problème libyen alors que même Trump, un être étrange, lui a fait porter le costume de Dictateur tropical. Tout ceci montre à quel point nous ne connaissons pas celui que l’on combat autrement ceci serait un non-évènement. Il se fait son cinéma pour amuser sa galerie, pas le peuple congolais. J’ai des amis, un couple mixte, qui sont allés passer des vacances au pays. La seule chose qui a marqué sa femme, blanche, c’est l’hostilité des gens dans la rue contre Hollande et la France, en général. Le peuple n’est donc pas dupe. Sassou consacre un budget certainement supérieur (je présume parce que la comptabilité publique n’est pas si fiable que cela au Congo) à celui de la République pour corrompre la communauté internationale, le deuxième pilier de son pouvoir. Ce n’est un secret pour personne.

    Hollande dans son discours de Dakar, exprimait les convictions qui étaient les siennes et celles que portait le parti socialiste pendant la campagne électorale. Ce positionnement a été confronté à la dure réalité des lobbies, arrosés par Sassou, qui ont travaillé au corps ce président qui, avant tout, devait défendre les intérêts de la France. Ên France le prix du baril agit directement sur la cote de popularité des direigeants (mécontement des usagers, blocage des routes par les routiers, etc.) et coûte quelques points de croissance à l’économie. Aucun président ne peut ignorer cette réalité. Nous ne sommes pas en dictature, en France, donc il arrive un moment où les présidents doivent présenter le bilan de leur mandat devant le peuple qui peut les sanctionner ou les reconduire. Dans le cas présent, Hollande ne se représente plus mais il a le souci de soigner sa sortie et transmettre à son successeur une France trop abîmée.

    Il ne faut pas oublier non plus que dans la zone CFA se lève un vent de révolte contre cette monnaie scélérate qui nous enchaîne à une puissance coloniale qui ne se prive pas de gérer ses équilibres budgétaires sur le dos des anciennes colonies. Hollande doit tenir compte de toutes ces tensions pour essayer de maintenir le statu quo dans ce domaine. En un mot, il défend les intérêts de la France. Nous sommes tous conscients que la France ne serait pas la 5e puissance mondiale sans ses anciennes colonies sur le plan économique, géostratégique et diplomatique. La diplomatie française est consciente que le peuple congolais n’est pas content (campagnes sur internet, manifestations dans la capitale, sites internet des grands journaux comme Le Monde, Paris-Match, Libération, etc.), raison pour laquelle le Quai d’orsay, avant ce voyage, a fait une déclaration sur la situation des opposants et la situation dans le Pool. Un double jeu qui est la marque de fabrique du hollandisme, brouiller les psites en tenant un double discours.

    A mon compatriote N’gabaru, il n’est pas responsable de tenir un discours comme celui que vous développez dans votre post. Cela ne fait avncer en rien la lutte que nous sommes en train de mener. La meilleure façon de perdre c’est de se diviser sur des concepts qu’entretient le système Sassou pour se maintenir au pouvoir. L’Africain doit écrire sa propre Histoire pas s’approprier celle du colonisateur. Pendant la dernière grande exposition universelle de Paris, certains noirs ont été exhibés dans des cages. Cette façon biaisée de lire l’Histoire est pénalisante pour notre développement socio-culturel. Nous n’allons pas passer notre temps à vouloir ressembler au Blanc. Nous en avons déjà débatu, ici. Vous ne m’avez pas apporté les arguments pouvant justifier ce déterminisme culturel ou civilisationnel. La thèse de PONEL n’est pas l’alpha et l’oméga des études anthroplogiques en Afrique. Elle n’est pas à hisser au panthéon de l’Histoire africaine. Acceptez-vous l’image de sauvage, paresseux, gentil, indolent et insouciant dont nous affublent les Blancs ? Cette image continue à faire des ravages dans la diaspora noire, en Amérique du Nord et dans les Antilles. Beaucoup d’Antillais ou d’Américains ont mis longtemps à accepter leurs racines africaines à cause de la description que leur en faisaient les Blancs. Je l’ai expérimenté avec mes amis américains et antillais. Je ne vous ferai pas l’affront de vous renvoyer à Aimé Césaire ou Baldwin, etc. pour en comprendre les ravages. Arrêtons avec les clichés et focalisons-nous sur l’essentiel: construire l’unité pour chasser Sassou et son clan.

  5. David Londi dit :

    Lire Une France pas trop abîmée !

  6. Kuna dit :

    C’est ce qu’affectionne ta Matalàn’a alias Mr 8%. Cela suffit pour son bonheur. Grâce à cette photo Mr 8% va enfin bien dormir en attendant que ses mercenaires mettent la main sur Ntoumi et continue de perpétrer le massacre du Pool. Dommage que dans cette armée qu’il n y ait plus des officiers comme les Kinganga et les Ange Diawara.

  7. Bulukutu dit :

    Qu’est ce qu’on en a à faire d’une photo où l’on voit un vieux dictateur sénile, et un président sortant sur le départ. Dans quelques mois, on aura oublié Hollande. On se contre fiche de cette photo. Ils peuvent prendre toutes les photos qu’ils veulent, cela ne nous empêchera pas de virer le FCFA de nos porte-monnaie. On sent le vent de révolte dans les autres pays, contre cette monnaie. Il n’y a que les congolais, qui demeurent amorphes sur cette question. Nous devons redevenir le fer de lance de la contestation anti-coloniale en Afrique. On en a cure des frasques d’un vampire assassin. Faisons tomber le FCFA, tout le reste suivra.

  8. Lero dit :

    Une plainte pour « association de malfaiteurs » doit être déposer contreprde la France; Hollande pour complicité, assoiciation des malfaiteurs en Afrique, particulièrement au Congo. Dans un temps où Sassou Nguesso se donne aux arrestations, bombardements incéssants au Congo Brazzaville et que la capitale est dans un état de siège permanent, Hollande ne trouve pas mieux que de promettre de financer mascarade des prochaines élections législatives du Congo, d’aider un régime sanguinaire, anti démocratique, illégal et se permettre d’ offrir encore des photos au tyran Sassou Nguesso ? Aucun démocrate digne de ce nom ne devrait s`’autoriser à se faire voir avec un « Sassou Nguesso, qui s’est payé une belle tranche de vie à se balader aux quatre coins du monde, pendant que les CONgolais s’enfonçaient dans la pauvreté, pour capturer les prétendues preuves de sa grandeur. »(CL). La photo de Hollande à Bamako qui, avec certitude a coûté à Sassou Nguesso, au trésor du Congo, une bonne fortune est une insulte au peuple du Congo et de l’Afrique. Cela est une trahisant à l’égard du monde libre. Une plainte pour « association des malfaiteurs du Congo et de l’Afrique doit viser Hollande qui soutient encore le fou dictateur, l’hither de l’Afrique Sassou Nguesso qui se livre au génocide dans le Pool, aux arrestations massives, tueries, à la terreur au Congo.

  9. leonard da vinci dit :

    la france a toujours soutenu denis sassou nguesso a commencer par valery giscard destaing qui l’avait detecte au sein du cmp pour le grand bien du peuple congolais.de toutes les facons quoique l’on dise sassou ng est mieux que b kolelas p lissouba et yombhy opango.en matiere de de crimes assassinats des congolais guerres civiles de coups de fouets contre le pool aucun des trois n’est chretien.sassou ng n’aime pas les milices.

    j’espere que fr hollande se rendra a brazzaville avant la fin de son mandat.il ne s’est pas encore incline devant le general de gaulle.j’espere que la france mettre la main a la poche pour fionancer la modernisation des gares du cfco.

    a quoi ont donc servi toutes vos lettres?

  10. VAL DE NANTES, MOUAMBA IVOIRIEN dit :

    Cette place à coté de HOLLANDE coûta la peau des fesses au trésor congolais …….EH OUI DU SASSOU sinon rien …
    Que voulez vous ,l ‘argent du Congo est domestiqué PAR LES NGUESSO sans l’accord desquels rien ne peut se faire au CONGOBRAZZA ;
    La rigueur ,une punition sociale à l’ensemble des congolais non initiés .
    L ‘ivoirien MOUAMBA en est réduit à colmater les trous de rats , comme pour se donner l’iLLUSION qu’il maitrise la gestion des finances publiques .PAUVRE IVOIRIEN lâché au milieu du désert des NGUESSO .

  11. LULENDO de Ponton dit :

    Regardez bien cette photo et surtout la position gênée de Hollande.
    Il semble dire : « Diable, pourquoi êtes vous là ? Vous, l’oppresseur de votre peuple ! Vous le despote congolais ! »

    Le Président français démocratiquement élu, se sent mal. Il tente une fuite. Veut s’approcher du Président Malien, lui aussi démocratiquement élu. Il ose un écart afin de s’écarter du putschiste de Brazzaville. Du coup, il s’en fiche du photographe. Des pensées se bousculent.  » Quelle idée d’être borné avec un anti valeur de cet acabit ?  »

    Il réalise qu’un piège lui a été tendu. Il veut reculer en mode crabe et laisser suffisamment d’espace entre lui et l’incarnation de la bassesse sur Terre. Personne au monde ne veut s’afficher avec un spécimen aussi honteux en politique. L’effort de Hollande ; Ne surtout pas sourire auprès d’un adepte de beuveries du sang de ses compatriotes !.

    Ah ces gouvernants africains! ! Toujours minables ! Toujours mus par des idées de conspiration !

    Pendant temps, le putschiste récidiviste d’Oyo croit naïvement progresser dans l’estime des Congolais. Pauvre gourde. Comme il se trompe !

    Hollande a dû passer les instants les plus horribilis de son mandat ce 14 Janvier 2017.
    Bien fait !

    Les Congolais ne devraient pas se réjouir des malheurs d’autrui !

  12. Cette photo de Bamako où l’on voit Sassou à côté d’Hollande est parfaitement l’illustration de l’instrumentalisation de Sassou par son entourage.

  13. LE PATRIOT dit :

    Holland n’a fait que montre aux congolais que sassou est UN terroriste au service de la France.
    HONTE A LA France QUI SE NOURRIT DU SANG DES CONGOLAIS
    DEUXIÈME PAYS D’EUROPE SANS SANS ÉCONOMIE SI NON RENDRE LES AFRICAINS ESCLAVES POUR SE NOURRIR.
    HONTE A LA France LES AUTRES PAYS D’EUROPE ONT FINI AVEC L’ÉCONOMIE COLONIALE
    HONTE A LA France DONT LA CLASSE GOUVERNANTE EST UN ENSEMBLE DES PILLEURS D’AFRIQUE
    HONTE A LA France QUI S’ACCROCHE SUR LES AFRICAINS

  14. VAL DE NANTES, SASSOU VOIR MACRON et espérer davantage dit :

    On attend la photo avec MACRON saint on jamais , au vu de la populace que draine ce MACRON
    dans ces meetings .L ‘on ne serait pas étonné que les NGUESSO investissent à AMIENS dans le but de caresser dans le sens des poils , les parents , de ce dernier afin de s’assurer un éventuel rendez vous politique avec ce MACRON qui rase gratis .
    Les NGUESSO ACTUELLEMENT MANGENT à tous les rateliers la flatterie internationale est devenue la préoccupation majeure de leur quotidien , avec les conséquences financières qui s’y collent . PAUVRE ET ORPHELIN CONGO

  15. le fils du pays dit :

    Zenga Mambu,je cite:
    Nguesso vient de déployer des éléments de la police politique et ceux de la GR (garde prétorienne) autour du palais du parlement. Objectif: intimider les  »députés » et les forcer à lever l’immunité du député André Okombi Salissa. En ce moment, certains  »députés » sont chez Christel Sassou afin de percevoir l’argent pour accepter de voter la levée de l’immunité parlementaire d’André Okombi Salissa. 300 millions ont été débloqués pour ces basses manœuvres politiciennes..
    Notre commentaire:Il faut absolument chasser du Congo par tous les moyens de preference la force brute ce valet de l’empire francais,sa famille,son clan,ses amis et tous ses courtisans toutes nationalites confondues

  16. VAL DE NANTES dit :

    @LE FILS DU PAYS GROSSE VALIDATION

  17. Akoli Hervé dit :

    De l’échec diplomatique de Sassou Nguesso aux Etats-Unis d’Amérique, à la magouille protocolaire de Bamako.
    Dans la vidéo ci-jointe publiée par France 24, on constate que jusqu’à la 18ème seconde, François Hollande avait pris la précaution de mettre à sa droite le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc-Ayrault pour la photo de groupe. Entre la 15ème et la 20ème seconde, arrive une personne du protocole, corrompue certainement par les services diplomatiques congolais, qui extrait Jean-Marc Ayrault placé initialement entre Hollande et Sassou-Nguesso. Hollande est surpris et constate qu’à sa droite se trouve désormais le 1er terroriste en col blanc de l’Afrique (Sassou-Nguesso), qu’il a eu à encourager pour lui avoir laissé changer la constitution… Trop tard, Sassou en bon tricheur, profite du sommet France-Afrique pour effacer l’humiliation américaine. Mais Hollande a compris qu’il a affaire à un bandit de grand chemin, effronté, mythomane, narcissique et qui ne respecte pas la parole donnée. Nous espérons que cette France humiliée par ce dictateur, au plus haut sommet, sait désormais avec qui elle doit compter au Congo…
    Pour les Congolais martyrisés, délaissés par la communauté internationale, voir Sassou-Ngesso à la droite de François Hollande, c’est la preuve que le sommet de Bamako entérine la dictature, le terrorisme d’état et le Génocide au Congo-Brazzaville. Nous continuons à le dire, les Congolais ne se libéreront que par leur propres forces. Comptons sur notre génie et agissons. Avec cette photo, Sassou voudra montrer aux Congolais que son pouvoir est béni par François Hollande, alors qu’il n’en est rien. A la France officielle de prouver le contraire.
    Lien Youtube de la vidéo :
    https://www.youtube.com/watch?v=LMOosNYleI0
    Akoli Hervé

  18. Un patron français avoue des pots-de-vin au CONGO BRAZZAVILLE : "Un sport national..." dit :

    Lu sur le net:

    Un chef d’entreprise a reconnu avoir corrompu des cadres de la Société nationale des Pétroles du Congo, dont l’un des dirigeants est le fils du président Sassou Nguesso.
    Ce n’est pas tous les jours qu’un chef d’entreprise avoue à voix haute qu’il a cédé à la corruption pour obtenir des marchés. Il est plus exceptionnel encore que le détail des versements soit connu au centime près et que la justice s’empare de l’affaire pour tenter de lever le voile sur les arrière-cuisines de marchés passés avec une entreprise publique africaine. C’est rare, mais c’est arrivé. Et le 13 septembre dernier, dans une salle d’audience déserte du palais de justice de Paris, un corrupteur a parlé.

    Nizar Ben Abdallah, Français de 36 ans né en Tunisie, est fondateur et gérant de Consosystem, une petite entreprise spécialisée dans l’informatique. En jean et tee-shirt marron, d’une voix rauque, il admet :

    « J’ai fait des erreurs, j’aurais dû faire les choses plus proprement, j’ai pris conscience de la gravité des faits. »

    Son client, la Société nationale des Pétroles du Congo (SNPC), n’est pas une banale entreprise. Elle gère une production de 35.000 barils d’or noir par jour. Et Denis Christel Sassou Nguesso, le fils du président en exercice, surnommé dans le pays « Kiki le pétrolier », est le PDG de sa filiale de distribution.

    Plusieurs milliers d’euros versés… par virement

    Sur procès-verbal, devant les policiers de l’Office central pour la Répression de la Grande Délinquance financière (OCRGDF), Nizar Ben Abdallah a expliqué benoîtement que « s’[il] n’avai[t] pas versé ces commissions, [il] n’aurai[t] pas pu avoir de missions car en Afrique, ça se passe comme ça, c’est monnaie courante, c’est un sport national ».

Laisser un commentaire