La France accuse le Général Ferdinand MBAOU de terrorisme pour son activisme politique contre Sassou-NGuesso

 

 

Source : www.legifrance.gouv.fr 

Démenti du Général Mahamat Nouri, accusé du terrorisme par le gouvernement français

Général Mahamat Nouri Allatch

Je porte à la connaissance de l’opinion publique qu’un arrêté signé conjointement le 18 Janvier 2017 par les Ministres français de l’économie et des finances et de l’intérieur, gèle mes avoirs et mes biens dans l’hexagone.

 

La raison invoquée (articles L.562-1, L.563 du code monétaire et financier) pour justifier ce gel est que je participerais et financerais des actions terroristes. Bien entendu, ces assertions sont sans aucun fondement. Elles sont calomnieuses et visent à porter une atteinte grave à ma dignité, mon honneur et ma réputation.
Ne nous trompons pas : Cet arrêté est pris en soutien au régime dictatorial d’Idriss Deby, ce même régime qui a détruit les fondements républicains de l’Etat, pillé en règle les richesses nationales et conduit le Tchad dans l’impasse sans issue apparente de sortie.
S’il y a un terroriste sur la terre tchadienne, c’est bien Idriss Deby.
Après que l’Etat français m’ait privé du droit d’asile reconnu à tous les êtres humains, en invoquant pour preuve de faux, en se basant sur des déclarations mensongères et grotesques comme celles de l’ancien Ministre d’Idriss Deby Ahmat Allami, les autorités françaises franchissent aujourd’hui un autre pas de plus, pour m’accuser du terrorisme barbare, ce mal du siècle que l’UFDD et moi-même avons condamné à temps, par écrit et plus d’une fois.
La vérité est que j’ai d’autres choses de mieux à faire pour mon pays et la société humaine que d’encourager de crimes contre l’humanité.
L’accusation est trop grosse pour être vraie.

Aussi, je demande solennellement à l’Etat Français d’arrêter de ternir et de salir mon image auprès de la Communauté Internationale, tout en voulant pérenniser une oligarchie honnie par le Peuple du Tchad.
L’amitié et tous les liens tissés par une longue histoire commune, une communauté de sang, de langue et de culture entre les peuples
français et tchadien sont incontestablement meilleurs qu’un despote qui saigne le Tchad depuis plus d’un quart de siècle, avec l’appui des forces extérieures. Les tchadiens opposés à la dictature de Ndjamena ne sont pas des terroristes, mais tout simplement des citoyens de leur pays qui s’opposent à l’injustice.

C’est un secret de polichinelle pour les citoyens du Tchad que le régime oligarchique de Ndjamena et le gouvernement français
travaillent en parfaite entente pour empêcher tout changement politique au Tchad, qu’il provienne d’une insurrection populaire ou armée. Toutefois, personne n’a imaginé que les officiels français puissent aller jusqu’à ce point dans le mensonge, traitant les opposants d’Idriss Deby de terroristes.

Les Ministres signataires de cet arrêté diffamatoire savent pourtant que la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen proclame en son article 35 : « Quand le gouvernement viole les droits du Peuple, l’insurrection est, pour le Peuple et chaque portion du Peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ». De plus, la constitution tchadienne du 31 Mars 1996, proclame dans son préambule : « Nous Peuple Tchadien proclamons solennellement
notre droit et notre devoir de résister et de désobéir à tout individu ou groupe d’individus, tout corps d’Etat qui prendrait le pouvoir par la force ou l’exercerait en violation de la présente constitution, Affirmons notre opposition totale à tout régime dont la politique se fonderait sur l’arbitraire, la dictature, l’injustice, la corruption,
la concussion, le népotisme, le confessionnalisme, le tribalisme,
le clanisme et la confiscation du pouvoir ».
Les autorités françaises ne peuvent pas reconnaître ces droits tels que définis par la déclaration universelle des droits de l’homme et en même temps qualifier de terroristes les citoyens tchadiens, armés ou non, opposés à la dictature.

Les hautes autorités de la France savent aussi parfaitement que je n’ai aucune source de revenu en France ou ailleurs, ni compte bancaire à geler, ni instrument financier, ni fonds à transférer pour financer d’activités criminelles. Entendent-elles me donner l’image d’un illuminé en opposition à la vision de la vie de la Communauté Internationale ou me faire passer pour un bandit de grand chemin
afin que je sois honni de tous ? C’est le but qui semble visé.

Il n’y a pas de doute par ailleurs, que les officiels français connaissent la situation politique, économique et sociale du Tchad, ont au moins l’information sur les crimes odieux commis par le pouvoir en place. Ils n’ignorent pas aussi que le Tchad aujourd’hui est un territoire sans Etat et un peuple laissé à son compte, face au banditisme de vieux temps, appelés aussi « Les temps sans religion ».
Quant aux forces extérieures qui y campent, elles sont en appui au système dictatorial qui se conduit en pays conquis par les armes et saigne ce Peuple malheureux malgré la manne pétrolière. Les tchadiens, dans leur majorité écrasante, ont la certitude que le Tchad, un de rares pays laïcs et multiculturels en Afrique et le reste. Les querelles politiques internes de plus de cinquante années et les ingérences extérieures n’ont pas pu remettre en cause son identité multiculturelle et multiconfessionnelle.
Le terrorisme tel que vécu en Europe, au Proche et Moyen-Orient ou dans une partie du Nigéria n’est pas connu à ces jours au Tchad. Il suffit pour ce faire de constater que le groupe terroriste Boko Haram, malgré tous ses efforts, n’a pas réussi à s’implanter sur la terre de Toumaï, en raison du rejet massif des populations catégoriquement opposées à l’islamisme violent.

Lors du dernier passage de l’actuel premier ministre français au Tchad, il a été recommandé (entre autres recommandations) à Idriss Deby de lever la mesure de ma condamnation à mort pour faciliter mon extradition.
La décision des Ministres de l’économie et des finances et de l’intérieur ne serait donc qu’un préambule à mon renvoi vers le Tchad. Ces Ministres feraient pourtant mieux d’user de leur ingéniosité pour de choses utiles aux relations franco-tchadiennes, au lieu de se démener pour sauver un régime oligarchique au bord du gouffre.
Dans tous les cas, les Ministres français n’ont et ne trouveront aucune justification de leur décision infondée.

Enfin, je rappelle à tous mes détracteurs invétérés et impénitents que je continuerai à apporter mon contribution, aussi modeste
soit-elle, au combat du Peuple Tchadien jusqu’à la victoire totale au Tchad des grandes valeurs de l’humanité telles que la liberté, la justice, la démocratie et le développement humain.

L’histoire de luttes de peuples pour la liberté, la justice, la dignité et leur épanouissement enseigne : « Tout peuple qui ose lutter pour l’idéal sublime de la justice gagne toujours le combat », « La volonté de l’homme d’être libre et responsable de son devenir est la source intarissable d’une force invincible ». Et le Peuple du Tchad ne fera certes pas exception à cette vérité universelle.
Aucune force ou menace ne pourra m’intimider de faire partie dans la marche impétueuse du Peuple Tchadien vers un avenir meilleur.

Pour laver cet affront, il est de mon droit de porter plainte pour diffamation et atteinte à ma dignité, mon honneur et ma réputation contre la République Française pour cet acte de ses représentants.
VIVE LE TCHAD UNI, FORT, LIBRE, DEMOCRATIQUE ET PROSPERE !

Le 25 Janvier 2017.

Général Mahamat Nouri Allatch

Source : Makaila.fr

Les avoirs de trois opposants africains gelés en France

Deux opposants tchadiens et un Congolais sont concernés par le gel de leurs avoirs pour une durée de six mois que le ministère français de l’Économie a annoncé mercredi.

« Les fonds, instruments financiers et ressources économiques » des Tchadiens Mahamat Mahadi Ali et Mahamat Nouri, ainsi que ceux du général congolais Ferdinand Mbaou, ont été gelés « pour une durée de six mois », selon trois arrêtés des ministres de l’Économie et de l’Intérieur publiés le 19 janvier au Journal officiel.

Interrogé par l’AFP, le ministère de l’Économie n’a pas donné plus de détails sur les raisons de ces gels.

Mahamat Mahadi Ali est le président du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT), un mouvement de rébellion armé créé début avril 2016.

Le FACT est une branche dissidente de l’ex-Union des forces pour la démocratie et le développement (UFDD), mouvement fondé par l’un des plus influents chefs rebelles tchadiens, le général Mahamat Nouri, également visé par ces sanctions.

En février 2008, l’UFDD, réunie avec d’autres rébellions au sein de l’Alliance nationale (AN) dirigée par Mahamat Nouri, avait mené une offensive sur N’Djamena et avait été tout près de renverser le régime du président Idriss Déby, retranché dans son palais.

Le général Ferdinand Mbaou, installé en France depuis 1999, est quant à lui un opposant déclaré au président congolais Denis Sassou Nguesso.

Ancien chef de la garde présidentielle de Pascal Lissouba (1992-1997), le général Mbaou est parti en exil avec ce dernier en 1997 quand Denis Sassou Nguesso a pris le pouvoir par les armes à l’issue de la guerre civile.

« Mes comptes ont été gelés parce que je m’organise pour aller renverser militairement le pouvoir de Sassou Nguesso », a déclaré Ferdinand Mbaou à l’AFP.

« Je me demande pourquoi (les responsables français, ndlr) m’ont sanctionné, alors que je suis ici depuis très longtemps et qu’ils savent qui je suis et quel est mon point de vue », a-t-il observé.

« Je vais faire un recours. Je ne suis pas terroriste, autrement (le général Charles) De Gaulle était un terroriste », a-t-il ajouté en ajoutant que cette sanction « ne change en rien » sa démarche.

Avec AFP

Source : La Voix de l’Amérique

 

Diffusé le 26 janvier 2016, par www.congo-liberty.com

L’ARMEE CONGOLAISE DOIT METTRE LE DICTATEUR SASSOU-NGUESSO HORS D’ETAT DE NUIRE. Par Mingwa Biango

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actualités du Congo, Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

53 réponses à La France accuse le Général Ferdinand MBAOU de terrorisme pour son activisme politique contre Sassou-NGuesso

  1. enfant de Komono dit :

    qu il conteste conforme l indique la Notification et aussi qu il invite la Presse , genre conference de presse pour montrer son opinion aupres de tout le monde , la France respecte ses lois donc utilisez les . apres s il a tort ou il a ete imprudent qu il assume les consequences , cela fait partie de la lutte , s il a raison le public le saura et il gagnera de points . c est la vie . s il ne vas pas en prison qu il quitte la France c est mieux .

    il faut chercher l alliance au pres de Trump , la porte fermee a Sassou peut etre ouverte a des gens serieux qui pouront avoir du business a donner a Trump .

    pour moi les congolais vivant en France ont trop besoin de papiers qu ils ne veulent pas exposer al salete Francaise , exposez les et apres le ciel ne tombera pas maintenant

  2. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    Le Général Ferdinand MBAOU ici en France où il bénéficie d’une Justice « Juste ». Dès lors il y a des voies légales qu’il doit suivre.

    La préemption d’innocence est la règle de justice ici. Si les faits qui lui sont reprochés sont faux, il s’en sortira sans égratignure.

    NB : Qui a saisi les services des 2 Ministères ?

    Qui est le plaignant dans cette affaire ?

    Enfin : Ferdinand MBAOU : est-il Colonel ou Général ? Car en justice, même une « virgule » peut te faire condamner combien de fois un grade.

  3. Delbar dit :

    Il est indispensable que Monsieur Mbaou se défende et fasse un recours devant le tribunal
    administratif.
    Je tiens à rappeler, comme l’indique Monsieur Poaty, qu’en France il existe la présomption d’innocence, et que la justice est indépendante.
    Quand il fera son recours, il aura accès aux pièces des ministères et il pourra savoir d’où viennent
    ces accusations.
    Je peux confirmer que la justice administrative en France est d’une indépendance absolue et
    qu’elle est contrôlée par le Conseil d’Etat.

  4. Malonga dit :

    Les trois intervenants avant moi n’ont pas compris une chose et c’est dommage. Il ne s’agit pas ici d’une affaire judiciaire ou d’une affaire administrative mais bien d’une affaire politique.Elle ne concerne pas que Mbaou mais elle est dans notre direction à nous tous. Depuis quand la France a t elle reconnu les résultats des élections de mars ?
    Depuis quand les patriotes syriens qui contestent Bachar ont été qualifiés de terroristes par la France ?
    Pourquoi la France ne traite t elle pas le Sénégal d’état terroriste puisque les chars sénégalais sont entrés en Gambie faire respecter les résultats des urnes ?
    Ressaisissez vous chers amis congolais
    Nous savons tous que la seule voie actuelle est celle de l’insurrection qui ne se fera pas avec des fleurs. Si vous n’aimez pas Mbaou, c’est normal, mais accepter que la France traite les résistants congolais de terroristes n’est pas acceptable.
    Vous devinez tous trés bien que cette opération sent l’intervention de Brazzaville
    Vous êtes vous demandé pourquoi l’affaire des disparus du Beach et celle des BMA trainent ?
    Si nous laissons passer cette affaire à qui le tour demain? aux jeunes combattants sur la place de paris ? A tous ceux qui parlent soulèvement armé sur Paris ?
    Reprenez vos esprits chers congolais, surtout ceux qui osent penser que le salut viendra de Trump. pour quel intérêt ce dernier prendra le risque de destituer un dictateur qui peut pour lui être interlocuteur commercial ?
    Tous les remerciements pour la direction du site qui a pris toutes ces responsabilités.

  5. Végétarienne dit :

    Ils l’ont loupé en lui tirant des balles dans le dos. Ils ont purement et simplement actionné le plan B. Et si B ne donne rien, y aura le C. Alors, survivant Mbaou, sachez que l’alphabet français compte 26 lettres, et que si vos ennemis savent où vous habitez, où vous mangez, ils finiront par vous avoir. Quelle idée d’avoir laissé vos avoirs à découvert depuis le temps? Bon courage!

  6. David Londi dit :

    @Malonga,

    merci pour cette mise au point qui remet les choses en place. La France, depuis les brigades internationales jusqu’aux activistes syriens en passant par Cesare Battisti des PAC (Prolétaires armés pour le communisme) et la FEANF a toujours eu une politique à géométrie variable vis-à-vis des résistants africains. Quoique l’on dise la FEANF a été dans le collimateur de Giscard d’Estaing qui va le dissoudre le 5 mai 1980 parce que ses thèmes de lutte contrecarraient les intérêts de la France.

    La France ne menace pas non plus les activsites français qui vont se battre en Syrie contre DAESH comme elle l’a fait, jadis (1936 – 1937), avec les brigades internationales qui allaient se battre aux côtés des Républicains, en Espagne. Cette action et décision contre notre compatriote est bien une démarche politique et un signal envoyé à tous les activistes congolais résidant en France. Elle met en application la fameuse loi qui interdit à tout réfugié politique de mener des actions de submersion contre son pays d’origine sur le territoire français. Cet avertissement est clair et nous ne devons pas le prendre à la légère.

    C’est un secret de polichinelle que de croire que la France n’a pas le gouvernement du congo à partir du moment où il y a eu échange d’ambassadeurs et de lettres des créances. Le sachant nous devons de cet événement un grand moment de mobilisation et de communication pour mettre devant le fait accompli le gouvernement français qui tient un double langage sous l’angle de la défense des droits de l’homme et du citoyen, spécialement son article 35. Dans la situation politique et sécuritaire qui prévaut actuellement au Congo, nous devons garder la France comme base arrière. C’est primordial. Se battre contre un tyran ou dictateur est un droit inaliénable du citoyen.

    La France libre a utilisé Londres comme sanctuaire de la résistance et base arrière importante des actions anti-vichy et anti-occupation nazi. Ensuite, nous savons tous que le coup d’état de Sassou a été préparé depuis Paris. Deux poids, deux mesures ? Non, nous ne pouvons l’accepter. La France entre dans une période électorale, c’est un moment important de communication. Utilisons-le. Ceci ne nous exonère de continuer à mobiliser sur le terrain parce que nous devons être acteurs de notre libération. Les États ne sont régis que par les intérêts.

  7. GUY-FERNAND LOULENDO dit :

    J’avais encore quelques circonstances atténuantes quant à la protection par le pouvoir socialiste des dictateurs africains, aujourd’hui je n’ai plus aucun doute Hollande s’est vraiment vendu aux autocrates sanguinaires africains, quelle honte.

    Le réponse du général Mbaou l’AFP est très judicieuse, défendre la démocratie et la liberté par les armes n’est pas être terroriste, oui autrement le général De Gaulle était un terroriste, Mandela aussi en son temps avait été traité de terroriste. le Général ne s’est pas démonté et a reconnu vouloir libérer son pays il m’a fait plaisir.

    Je suis très très content de savoir que le Général Mbaou est en train de préparer une action forte comme je l’ai toujours souhaité. Bravo mon général, vous êtes un brave un vrai.

    Oui mon Général, nous n’avons pas d’autres choix, seule la manière forte fera partir Takou Nguesso, vous avez mille fois raison, vous avez aussi mon soutien et mon profond respect.

    Chers Congolais professionnels du droit c’est le moment de montrer vos compétences, rejoignez svp la défense du Général Mbaou devant les tribunaux. Soutenons tous le Général Mbaou, si les audiences au Tribunal administratif sont publiques, que les dates soient publiées sur les sites de l’opposition pour que nous y assistons tous en soutien au Général.

    Chers amis takou Nguesso nos poses un défi sur notre propre terrain allons-nous le relevé?

  8. KOO' NGOH dit :

    Voila un véritable congolais, patriote et un combattant de première ligne qui connaissant bien sassou, n’hésite pas a aller dans le sens de l’application de la force contre les nguesso et leur système. C’est une méthode unique, très utilisée par sassou lui-même contre ses opposants…
    Il le dit haut et clair et a qui veut l’entendre: « je m’organise pour aller renverser militairement sassou ».
    Voila une idée militaire très noble que tout vrai congolais épris de liberté se doit de soutenir!
    La différence est nette avec les Mokoko, le sinistre Front 400 des Okombi et consort, les Tsourou et surtout les Dzon…
    Bravo mon général… Tu es le feu lui-même par nature et quiconque te touchera brulera.

    KOO’ NGOH

  9. Anonyme dit :

    Puisque cette affaire est la, prenons la comme une opportunité à faire parler du pays et de sa gouvernance familiale mafieuse.
    Ce sera peut-être la tribune qui nous ouvrira la porte des médias.

  10. MPONDO MBIMI dit :

    Quand SASSOU préparait son coup d’état en France contre LISSOUBA, pourquoi cette même France n’avait pas réagi. La France pays des droits de l’homme est devenu pays protecteur des criminels.

    Du reste comment se fait-il que ceux qui ont attenté à la vie du Général MBAOU ne sont pas encore sous les verrous.

    C’est ce qu’on appelle deux poids, deux mesures.

    La France au service des crimes contre l’humanité.

    Le pire c’est que ça se fasse sous la houlette d’un gouvernement socialiste. Vraiment pas de modèles de vertus ces socialos capitaines de pédalos.

    Déjà François MITTERAND avait fait assassiné Thomas SANKARA, puis orchestré le génocide entre Hutus et Tutsis. Et voilà François YOLLANDE qui lui emboîte le pas dans la criminalité de l’Etat français.

    Il est plus que jamais grand temps, que les pays Africains puissent rompre le cordon ombilical avec ce pays criminogène.

  11. Espion dit :

    @MPONDO MBIMI,

    « Françoise Yollande » irait mieux; n’est-ce pas?

  12. Espion dit :

    C’est le mesquin français typique ce mec. Il sait très bien qu’il n’a plus rien à perdre en politique. Alors, il s’en fout éperdument dans son fort intérieur et s’en fait plein les poches au dernier passage, même avec l’argent sale. Histoire de préparer sa retraite.

  13. LULENDO de Ponton dit :

    Ce problème peut se voir philosophiquement.

    Il y a un bon et un mauvais terrorisme. On ne peut examiner le terrorisme d’un bloc et d’une manière unilatérale comme le fait ici la justice française.

    La France doit savoir que le soldat MBAOU ne vise pas le terrorisme de l’égoïsme, la puissance déchaînée de l’individu privilégiant ses purs intérêts individuels. Tous les êtres épris de paix et qui aiment la justice et la démocratie, désirent la fin de Sassou par tous les moyens. C’est connu !

    Dès lors,le bon terrorisme est ici opéré dans le but final de supprimer la violence : servitude et oppression que Sassou ,clan et fanatiques écervelés infligent aux populations congolaises.

    Cette bonne violence ne méprise pas la Valeur ni le Droit. Elle en est l’organe et l’instrument. Sa cible est le système politique aliénant et despotique de Sassou.
    La mauvaise violence, dès qu’elle prévaut, donne au contraire, naissance au monde la terreur. C’est ce que connaît le Congo, et Sassou incarne ce Mal, un Mal qui nie que l’homme soit vraiment humain .

    France, souviens-toi ! En prenant la Bastille , le peuple ne s’était-il pas libéré du destin?
    Le colonel MBAOU suit la même logique. Chasser Sassou par les armes est un bon terrorisme universel et éthique. En outre, ce soldat a toute la bénédiction du peuple congolais opprimé.

    Comme c’est risible : Sassou « président réélu le 20 MARS 2016 » . Il doit en rire ! Cet homme incompétent et méprisé n’a jamais gagné d’ élections.

    En somme, derrière cette com risible, se tapirait l’ambassadeur de Paris qui veut montrer à son maître d’Oyo, son indéfectible zèle. Espère t-il déstabiliser la lutte des Congolais et sauver le système politique le plus rétrograde encore en cours ? Il se trompe.

    Nous ne lâcherons rien !!

  14. enfant de Komono dit :

    le connait tout s est cela qui a detruit la mentalite des congolais , faire etaler devant tout le monde que je connais voila pourquoi le congolais continue dans l ombre , le General doit repondre a cette convocation comme la loi Francaise l exige et se defendre , aussi c est une opportunite qu il se fasse connaitre aussi mondialement , qu il exige la mediation de Trump en public ou de Buhari du Nigeria – libanga na molili , sa fera toujours resonnance , maintenant il faut accepter de faire du marketing politique , si on veut que Sassou sort il faut contacter ceux la qui dirigent les Francais , faire du chantage ca marche toujours .. si il ya des gens qui ont dossiers qui peuvent compromettre qu ils les publient

  15. Pierre Abel Ntsouari dit :

    Petites questions:

    1. Pourquoi la France soutient-elle l’Armée Syrienne Libre contre Assad?

    Tout le monde sait que la France et les USA ont fourni et continuent de fournir des armes à l’opposition syrienne.

    2. Si Mbaou ouvre un front au Congo, la France lui livrera-t-elle des armes contre le dictateur Sassou?

    L’opposition congolaise doit se servir activement et massivement de cette brèche que la France vient d’ouvrir pour mettre à mal la stratégie diabolique de la France au Congo.

    Parfois, en voulant bien faire, votre adversaire peut vous offrir des bâtons pour le frapper.

    Retournons le « deux poids deux mesures » de la France contre elle-même

  16. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    De grâce, invitons de dire ce qui n’a pas été dit dans le courrier.

    Autrement c’est devant un juge anti-terroriste qu’il aurait été convié de se présenter.

    Donc évitons de lui faire porter une responsabilité qu’il n’affiche pas.

    D’ailleurs il existe d’autres milieux où certaines choses doivent être traitées en tout cas pas dans la « RUE ».

    Laissons Mr Ferdinand MBAOU suivre le chemin qui lui a été indiqué pour les faits qui lui ont été reprochés et signifiés.

    Nous devons tous savoir qu’avec notre activisme ici, chacun de nous est suivi par ses faits et gestes et par ses paroles. Ce qui est une très bonne chose pour nous.

    Sachons aussi que le Congo n’a jamais obtenu l’Indépendance. A ce sujet seule la Guinée Conakry et l’Algérie sont Indépendants.

  17. Mark dit :

    Je pense qu’il a manqué du professionalisme à celui qui a redigé cet arrêté que je qualifierais de chiffon qui engage deux different ministeres au même moment. Cela indique des manquements très sérieux dans l’administration française. Si Mr Mbaou est soupçonné de mener des actions contre le pouvoir de Brazzaville, et de blanchissement d’argent sur le territoire français, il doit être entendu par un juge. Ils n’ont pas le droit d’écrire des choses telles que: ‘Mbaou est opposant au regime de Sassou…, Mbaou prepare un coup d’Etat…….’ Une fois de plus, cela ne se dit pas ouvertement de la sorte même s’ils ont des preuves. Il revient à un juge de le dire en premier lieu. Si Mbaou ne se reproche de rien, il a le droit de poursuivre ces corrompus qui ont écrit ce chiffon d’arrête pas forcement au nom de la France.

  18. M dit :

    L’arrêté signé par les Ministres français de l’économie et des finances et de l’intérieur, qui gèle les avoirs n’est pas serieux au moment où les avoirs du terroriste d’état reconnu de tous Sassou Nguesso et clanne le sont pas du tout.
    Honte au gouvernement de la France, condit par Hollande le complice des dictateurs de l’ Afrique qui accuse le Général Ferdinand MBAOU de terrorisme pour son activisme politique contre Sassou-NGuesso qui se livre au génocide depuis une année dans le Pool et transforme le Congo en prison ouverte. Sassou Nguesso et clique sont des vris terroristes, des grands criminels, des individus sans foi ni loi. . C’est très grave ce que continue à vivre le Congo. Avec l’arrestation d’Okombi, le régime aux abois, ne fait que de plus en plus démentrer sa barbarie. C’est quoi toutes ces actions ? Sassou Nguesso et ses complices terroristes continuent à faire massacrer les populations dans le Pool en prétextant poursuivre Ntoumi.Hier c’était Paulin Makaya et ses militants sont accusés d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, assassinat, complicité d’évasion à la suite de la mutinerie montée par le pouvoir le 29.12.2016 à la maison d’arrêt de Brazzaville. Aujourd’hui c’est le cas d’Okomb qui mobilise toutes les énergies du diable Sassou Nguesso qui à peine revenu au pouvoir par la force des armes il près de 20 ans, laissent massacrér plus 352 Congolais au beach de Brazzaville, revenu »s au pays après un appel qu’il avait lui-même lancé aux réfugiés ». Quant est ce qu’ il sera temps de s’occuper réellement des affaires de gouvernance véritable de la république au Congo? Pour ceux qui ne le comprennent pas ou ne veulent pas le comprendre par opportunisme, par corruption, par idiotie, il est à savoir que ce qui se passe au Congo où le Pouvoir du tyran sanguinaire, mafieu ne cesse de rompre avec les intrigues de KBG des vieilles et très tristes époques, est une situation très alarmante que chacun est appelé à combattre . Comme l’a souligné BISHIKANDA DIA POOL dans Sukissa, »c’est la première fois dans l’histoire de l’humanité que l’on voit un prisonnier politique détenir des armes de guerre dans sa cellule. Tout le monde le voit maintenant, le pouvoir de Sassou-Nguesso est un pouvoir en voie de disparition qui n’a plus sa légitimité ; ni même sa raison d’être. Le grand criminel, terroriste Sassou Nguesso, 77 ans en réalité, dont les parents fesaient partie des Abbey furent déportés au Congo; au début des années 1900 est un danger permanent du Congoi. Sassou Nguesso et ses complices terroristes continuent de mener des arrestations des opposants, monter des faux coups, de justifier LES MASSACRES QU’ILS SONT EN TRAIN DE COMMETTRE dans le Pool, au sud du Congo sur le nom de Ntoumi. La mutinerie du 29.12.2016 à la maison d’arrêt de Brazzaville a été par exemple un coup monté par les extrémistes du pouvoir ultra criminel de Sassou Nguesso.Elle visait à abattre J3M, Ntsourou et Paulin Makaya à la sortie de leurs cellules dans la confusion, et créer ainsi des images fortes aptent à détourner l’attention sur l’humiliation subie par Denis Sassou Nguesso aux USA. Le tyran est prêt à faire davantage couler le sang des Congolais pour camoufler son incompétence, ses crimes contre l’humanité et accentuer son opération d’épuration éthnique dans le Pool. Sassou-Nguesso est un adepte du terrorisme d’État. Sassou-Nguesso humilié et devenu la risée du monde entier a besoin de faire encore usage à la violence, qui est pour lui seul moyen qu’il connait pour faire oublier la honte, les crimes contre l’humanité qu’ils imputent toujours aux autres , particulièrement à Ntoumi qui n`était qu’un petit enfant quant’ il a commencé à les commettre. Comme il fallait s’ y attendre, le pouvoir illégitime de Sassou Nguesso n’a pas tarder à accuser de nouveau Ntoumi, son victime de tous les temps, pour la dite mutinerie à la maison d’arrêt centrale de Brazzaville, le jeudi 29 décembre 2016 afin de justifier sa poursuite de ses arrestations arbitraires, l’épuration éthnique dans le Pool. La presse du pouvoir titre pour ce scénario de tous les temps:“La tentative d’évasion de prisonniers aurait été commanditée par quelques éléments du pasteur du pasteur Frédéric Bintsamou alias Ntoumi qui sont également en détention dans ces geôles. „ Cela est vraiment Cynique et relève d’ailleurs un aveu de faiblesse. Comment les élements de Ntoumi ont’ils pu réussir à pénétrer les enceintes de la prison si bien surveillées et dans une de Brazzaville si bien quadrilllées par les forces de l’ordre au service de Sassou et clique. Sassou Nguesso et sa clique qui font de Ntoumi un mythe, derrière lequel il faut se cacher pour tous les coups, ne peuvent désormais en tout cas tromper que les niais et les comrompus.Ntoumi est’ il l’ auteur des disparus de Beach? Est ce lui qui a tué les jeunes, les civils pendant la marche pacifique contre le référendum constitutionnel d’octobre 2015 et après le coup d’Etat constitutionnel?“Ntoumi est’ il l’auteur des turtures d’Augustin Kala Kala, dont le corps couvert de blessures avait été abandonné devant la morgue de Brazzaville? Remontons un peu plus loins.Ntoumi était ‘il l’auteur » des assassinats qui installèrent le CMP (Comité Militaire du Parti) mars 1977 et celles des guerres civiles qui débutèrent le 5 juin 1997 pour se poursuivre en nettoyage ethnique jusqu’en 1998 et qui firent 400.000 victimes, » les dispaus du Beach?. « Lorsque Sassou Nguesso et Yhombi-Opango assassinent Marien Ngouabi. Quand Ils détournent les soupçons sur des innocents Laris-Bakongos qu’ils éliminent physiquement. Et qu’ ils organisent une semaine sanglante,au cours de laquelle sont opérées de nombreuses exécutions sommaires, et les malheureux sont enterrés comme des chiens, torturés avant d’être abattus ou enterrés vivants; tel que cela fut le cas de l’ex-Président Massamba-Debat, dont les yeux auraient été crevés, puis dépécé et jeté en pature aux lions du parc zoologique. le Cardinal Emile Biayenda, les lieutenants Kimbouala-Nkaya, Mboro, Ontsou, ainsi que d’autres innocents étaient massacrés, alors que Sassou Nguesso est ministre de la Défense, et dirigea provisoirement l’Etat, du 18 mars au 3 avril 1977, » Ntoumi était il là? La liste est encore très longue des crimes, assassinnats de Saou Nguesso.Le tyran Sassou Nguesso a rendu un vibrant hommage à sa force armée tribale et ses supplétifs qui bombardent le département du Pool depuis prèsque déjà une année, en déclarant : « Il s’agit des vaillants officiers et des braves soldats de nos forces de défense et de sécurité dont je salue l’esprit de mission, d’abnégation et de sacrifice qu’ils consentent au quotidien pour assurer notre sécurité et notre quiétude collectives. „Honte pour Sassou Nguesso et sa clique qui continuent à massacrer les Congolais au mépris des règles élémentaires des droits de l’Homme.Pendant son discours, Sassou Nguesso qui commandite depuis près ses forces à semer la mort dans le Pool,n’a pas du tout évoqué un seul mot sur les populations du Pool sous les bombes des hélicoptères, avions de Combats et sous les armes lourdes et légéres des milliers de soldats, policiers, milices, mercenaires venus de l’Afrique, du monde entier auxprès desquels ils les a livrés.Le Congo est un grand pays aux terres très fertiles et incroyablement riche en matières premières et très peu peuplé , quand un président, gouvernement sont incabable après plus de 10 ans à gagner la bataille du développement socio-économique, une telle équipes n’est pas du tout viable. Il faut que finisse le système sanguinaire et mafieu de Sassouz Nguesso pour que les Congolais vivent enfin. Sassou Nguesso et clique sont des des grands criminels, des individus sans foi ni loi. Pour 2017, Sassou-NGuesso demande à son gouvernement illégal de dire la vérité. Espérant pour cela que l’auteur de très nombreux crimes contre l’humanité, des disparus du beach, du hold-up électoral et massacre son peuple dans le département du Pool, des assassinats des présidents NGouabi, Massambat-Débat , du cardinal Biayenda, des détournements de fonds publics depuis plus de 33 ans, ainsi que du pillage systématique des revenus pétroliers, des biens mal acquis etc commence par nous dire la vérité sur les raisons qui lui pousse à agir comme il le fait depuis des années.Le peuple Congolais a besoin du départ sans condition de Sassou Nguesso le terroriste et de toute sa clique terroriste, mafieuse avant tout dialogue. Il ne faut plus tolérer la présence de Sassou Nguesso, le semi illétré et sa cliques . Ils sont des Terroristes, des individus dangereux. Avec eux, iln’ y aura pas de droits de l’homme, les droits humains, la liberté, individuelle, la démocratie, le développement au Congo.Les Congolais conscients de nos devoir et responsabilité. Il ne reste plus à perdre un seul instant le temps. Unissons nos efforts pour renverser sans retard, Sassou Nguesso et sa clique et sauver le Congo !

  19. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon très cher « Mark »,

    C’est exactement le sens de mon intervention au sujet de cet Article.

    C’est Ferdinand MBAOU de contester ce qui lui a été signifié.

    Cependant nous devons tous savoir que nous sommes bien suivi par l’Etat français.

  20. Iwarangot dit :

    Cher Robert Poaty, tu es un peu flou…

  21. Bulukutu dit :

    @Pierre Abel Ntsouari ;

    Permettez moi de vous exposer une partie de la réponse à votre question sur la Syrie. Les occidentaux dont la France voulaient recoloniser une partie de la Syrie sur la base des accords des Sykes Picot. Pour cela, les occidentaux ont soutenus des terroristes qui allaient leur laisser le champ libre pour piller la Syrie. C’est le même scénario qui s’est produit en 1997 au Congo. Sauf qu’au Congo, le plan a bien marché. L’autre but caché, était de couper le passage d’un nouveau pipeline qui allait de la Russie vers l’Europe, en passant par la Syrie. L’idée était de réduire la dépendance de l’Europe vis à vis de la Russie sur le plan énergétique. L’Arabie Saoudite et le Qatar ont leur propres objectifs aussi (politico-religieux)
    Si vous avez suivi les primaires du PS, vous remarquerez que les deux finalistes parlent de la nécessité de réduire la dépendance énergétique de l’Europe vis à vis de la Russie. Sachant qu’il n’y a pas de ressources énergétiques en Europe, capable d’irriguer tout le vieux continent, où est ce que la France compte – elle tirer ses approvisionnement en énergie? Où la France a-t-elle encore les coudées franches pour s’approvisionner en énergie pas chères? Avec les déclarations du nouveau président américains vis à vis de l’Europe, je suis forcé de constater que nous sommes à l’aube d’une colonisation 2.0 de l’Afrique francophone. Le renforcement de l’AXE Londres – Washington poussera la France vers ses anciennes colonies pour réaffirmer sa puissance au niveau internationale.

  22. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon très cher » Iwarangot »,

    Vous pouvez tout dire, mais moi je pense que Ferdinand MBAOU a aujourd’hui tous les moyens pour dire aux deux administrations françaises toutes les vérités sur ce Régime et il a aussi l’opportunité de porter un démenti formel sur les allégations dont il fait l’objet.

  23. Iwarangot dit :

    Pauvre Sassou, il devient tellement ridicule et ceci peut lui causer de vrais ennuis !
    La perte du pouvoir le préoccupe a un dégré indescriptible au point de tout donner dès qu’il entend une quelconque intervention qui pourrait lui remettre sur la scène. Pour tirer le maximum d’argent, la France et les autres font du chantage et le chantage provoque des décaissements sans contrôle. C’est ainsi que tout ce beau monde va sécher le trésor congolais, pitié pour le Congo !
    La FRance en réalité n’aime pas Sassou, mais elle profite de la position actuelle du tyran pour tirer le maximum.
    Il suffit de dire à Sassou, je suis prêt à t’aider, à chanter pour toi, à témoigner sur RFI, cela peut valoir 5 à 10 millions de dollars. C’est ce que Cohen l’américain a fait recemment par le biais de RFI et Boisbouvier. C’était tellement cousu de fil blanc, Boisbouvier savait-il que ça se saurait ??

    C’est simple, dites à Sassou, je vais voir TRUMP pour toi, il décaissera le million en dollars Us.
    C’est la belle preuve que M. 8% est conscient de sa situation actuelle, IL NOUS FAUT POUSSER, Sauvons le general Mbaou par des marches et/ou des memorandums bien rédigés comme je l’ai vu ci-dessus dans les différentes interventions.
    Même Antoinette a perdu l’horizon.

  24. Anonyme dit :

    A MARK,

    Mark t’as fait une bonne analyse, en quoi les ministères français de l’intérieur et des finances doivent se prononcer à la place des juges? La France fait pitié, vraiment pathétique.

  25. Kassava de Tsibakala dit :

    Chers compatriotes,

    moi, je dis: « Bravo et merci la France  » … Fini la guerre à visage couvert contre le bien -être du peuple congolais … Le jour où les rapports de force changeront au Congo, l’ambassade de France fermera ses portes dans les 48 heures qui suivront.

    Dans quelles conditions ???? L’histoire nous le dira .

    Vive le Congo

  26. revelino dit :

    De toutes les façons, Sassou et son pouvoir tomberont. La liberté n’a pas de prix et nous l’obtiendront. Aussi longtemps que dure la nuit, le jour finit toujours par arriver. Ces gens se trompent d’époque. Au moins, ils ont le mérite de se découvrir.

    Bon retour Bulukutu. Et bonne année à toi.

  27. VAL DE NANTES mon fréro MARK dit :

    @MARK DU CHAMPAGNE T ‘ATTEND A COLOGNE. JE VALIDE;

  28. VAL DE NANTES dit :

    @ M ; DU NTSAMBA C’EST BON .

  29. VAL DE NANTES dit :

    BON RETOUR @ BULUK MON compétiteur frangin .ON EST ENSEMBLE ;

  30. VAL DE NANTES dit :

    Je déguste GOULÜMENT vos posts , car je me suis mis au vert …Je suis reparti à COLOGNE où je m’occupe à m’approprier la langue de HITLER .
    CONGO POUR L INSTANT ,CONNAIS PAS .
    MES EXCUSES , chers compatriotes ne m’en veuillez pas , pour ce vik end pardon week end .

  31. Mark dit :

    @ VAL DE NANTES

    Vielen Dank für den Champagner. Ein gutes Wochenende in Köln.

    Les parents français nous foutent le bordel . Je me demande ce que les congolais avaient fait pour mériter un tel sort. Ah ah ah je vois c’est peut- être le fait d’avoir assassiné un cardinal. Notre malheure doit partir de là. .Nous reussirons un jour. Inshallah.

  32. David Londi dit :

    Je me permets d’apporter quelques précisions sur la présence de deux ministères sur ce document. Il y a une décision relative aux conditions de résidence des réfugiés en France et un volet financier qui couvre la décision de geler les avoirs. Il est donc normal que les deux ministères soient impliqués. Il n’y a rien d’anormal dans la décision des autorités comme je l’ai expliqué dans mon précédent post sauf que cette loi a une application géométrie variable.

    @RobertPoaty,

    ce n’est pas simplement aller se présenter auprès des autorités compétentes pour répondre des faits qui lui sont reprochés. Il n’est pas dans cette situation. C’est une sanction. Par contre il peut faire un recours dans les délais qui lui sont indiqués, s’il le souhaite. C’est comme une amende, vous la payez ou vous faites un recours. C’est tout !

  33. Mark dit :

    @ David Londi,

    Il n y a rien de normal dans cet arrêté. La France est un pays du desordre. C’est en fait ce desordre qui fait que les choses aillent mal dans ses anciennes colonies. Mbaou est soupçonné de vouloir destabilisé le pouvoir de Brazzaville depuis la France. Il revient à la police française (ministere de l’intérieur) d’envoyer Mbaou devant un juge (Minstere de la justice). Mbaou est soupçonné de blanchissement d’argent, il revient au ministere de l’economie et des finances de convoquer Mbaou dans ses locaux afin que ce dernier puisse expliquer l’origine des fonds. En cas des doutes, les comptes sont saisis et le ministere de l’economie et des finances saisie un juge. Il n’ont donc pas besoin de créer un arrêté bidon impliquant deux minsteres, arrêté dans lequel, le minstere de l’interieur et celui des finances disent des choses qu’un juge devrait dire. Si c’est pas le fruit d’une manipulation et la corruption, c’est donc l’adminstration francaise qui va mal. Merci pour avoir donné votre point de vue.

  34. Marie laure dit :

    Un fait logique que la France feint de ne pas voir. Quelle hypocrisie ! Je vais lui rafraîchir la mémoire .

    Sassou est arrivé au pouvoir par la force, en massacrant la population. Il s’y maintient depuis par la fraude et les armes , toujours en massacrant la population. Les Congolais ne sont pas sots pour élire une telle canaille.

    Pour arrêter le carnage, il faut employer les armes. Le général MBAOU a donc raison de vouloir se battre à armes égales contre le putschiste tyran d’Oyo.

    M. MBAOU, quittez la France et allez à ailleurs. Le combat que nous menons contre la dernière tyrannie de la planète est juste, et a aussi besoin des moyens financiers .

    A bas la France de Tartuffe !

  35. Louati MOUKALA BOULA dit :

    A ceux qui se posent la question de savoir quel grade possède Ferdinand MBAOU, la réponse est clair.

    Ferdinand MBAOU est un Général des FAC.

    Général nommé par le Président élu Pascal LISSOUBA.

    Après son retour au pouvoir par les armes, Sassou NGUESSOT a voulu détricoté ce que l’élu du peuple Congolais avait construit.

    D’où s’en suivit une remise en cause de son grade de Général au nom de la sainte ou plutôt diabolique exception tribalo-clanico-mbochi qui veut que tous les Généraux d’une armée soient majoritairement issus d’une même région.

    Comment peut on accepter que sur une cinquantaine de Généraux des FAC, 45 soient du nord et parmi lesquels une trentaine sont des MBochis ?

    Le sud partie la plus peuplé du Congo n’ayant que 4 ou 5 Généraux parmi lesquels 2 ou 3 sont totalement inaptes, impotents et grabataires d’un âge ou ils ne peuvent même plus courir un 100 m en 10 minutes.

    Quoiqu’il soit de notoriété dans la majorité des armées que les Généraux ne mènent que très rarement les soulèvements, les révoltes populaires et les révolutions, l’exclusion des cadres militaires du Sud (en dehors de quelques traitres que je ne m’abaisserais pas à désigner du doigt) explique en grande partie la déliquescence et la passivité de notre armée à prendre le contrôle des affaires du pays contre ceux qui à la vue et au su de tout le peuple, l’engloutissent dans les marécages et les sables mouvants du sous développement.

    Le Général Ferdinand MBAOU est et reste l’un des rares sinon, le seul Général du Sud encore apte, vaillant, valable et capable de diriger une armée que ce soit en temps de paix ou en temps de guerre.

    L’un des rares Généraux de l’armée Congolaise à avoir diriger des forces militaires en situation de guerre dans des missions à la tête des casques bleus.

    Le Général Ferdinand MBAOU est un homme de conviction, un fervent combattant de la libération de notre pays, un défenseur du peuple Congolais.

    Il mérite le soutien de tous les patriotes épris de paix, de liberté, de démocratie et de fraternité œuvrant pour un Congo à sortir de la médiocrité, de l’obscurantisme et de la misère galopante de son peuple qui se meurt.

  36. Bulukutu dit :

    Cette cabale contre M. Mbaou prouve que ce dernier est pris au sérieux à la fois par la France et le prefet-zident. À tous ceux qui veulent attirer l’attention des autorités françaises, mais aussi des médias hexagonaux, cessent cette comédie. C’est une perte de temps, car comme je l’ai déjà dis sur ce forum, la France a choisit son camp en Octobre 2015. Les congolo-français qui luttent pour la restauration de l’état de droit au Congo, sont dans la gueule du loup.

  37. Anonyme dit :

    Ce n’est pas l’attention des autorités Françaises qu’il faut attirer, eux ils sont parfaitement au courant, c’est la population dans son ensemble qu’il faut sensibiliser et alerter.
    Car il y a une omerta médiatique et politique sur le Congo et les populations ne sont pas au courant de ce qui se passe, voir quand elle connaissent même l’existence du Congo.
    De nos jours ce sont les opinions des populations par la communication qui font et défont les politiques.
    Voyez vous même qu’un simple petit scandale politique lorsqu’il est montré au grand jour, au vu et au su de tout le monde, peut stopper net des carrières.

  38. Mark dit :

    Oui Louati MOUKALA BOULA , Si les gens ont un peu de confusion à ce sujet c’est parceque Mbaou était nommé general par Lissouba juste les derniers moments de son règne pendant la guerre. Les gens n’ont donc pas eu le temps de le connaitre comme general. C’est vrai Mbaou est general. Quand ce français cancre qui a écrit ce chiffon d’arrêté l’appelle colonel, on sent la main noire du roi de Mpila dans cette affaire. Le pauvre venait de s’ echapper de la mort après avoir reçu des balles au dos en banlieu parisienne. Je me demande si ses malfaiteurs étaient arrêtés et jugés.

  39. mwangou dit :

    Mbaou est général d’armée, le plus haut grade de l’armée; on dit, « Général de corps d’armée ». c’est ça qui a effarouché sassou nguesso qui ne peut souffrir de concurrence à ce niveau…c’est cela qu’on a suivi à Brazza à un moment donné quand Mbaou avait été traîné jusqu’en justice, ou plutôt que c’est lui qui s’en était remis à la justice pour rétablir les faits et donc être remis à sa vraie place dans cette armée. ce qui ne pouvait passer dans la gorge de sassou nguesso, seul général d’armée dans l’armée congolaise, jusqu’à sa disparition. d’où vous voyez que le dernier grade attribué est le grade de ‘Général de Division’.
    qu’on n’y voit pas un scandale. Le passage du grade de colonel au grade de général d’armée à l’époque pour sassou nguesso 1, avait été une décision du comité central du pct parti-Etat. quelques grimaces dans l’armée n’avaient rien pu y faire (contre). C’est donc qu’il s’était créé un précédent qui fera prendre d’autorité légale Pascal Lissouba président en exercice, la décision de « grader » Mbaou par le même saut initié par le pct.

  40. Hallo hallo dit :

    Si j’ai bien compris, 8% élimine les opposant qui sont au Congo et la France se charge de ceux qui sont en France.
    Si j’ai aussi bien compris c’est une erreur de se réfugier en France si vous êtes opposants aux dictateurs africains.
    Enfin si j’ai vraiment bien compris, le général De Gaulle serait livré à Pétin ou accusé de terrorisme s’il s’était réfugié à Berlin.
    En conclusion france/sassou même cause.
    Que ça nous servent de leçon.

  41. David Londi dit :

    @Mark,

    il est convenu que la France joue pour Sassou et ce, depuis le fameux « un président a le droit d’interroger son peuple… ». Là n’est pas le problème, je tenais seulement à apporter quelques précisions sur les éléments du débat. Il ne s’agit pas de blanchîment d’argent, ici. Il s’agit d’une sanction pour lui retirer tout moyen matériel ou financier qui lui permettrait de continuer ses activités jugées subversives par le ministère de l’intérieur qui ne dispose pas de mécanismes de blocage des comptes financiers. C’est ici qu’intervient Bercy !

  42. Robert POATY PANGOU dit :

    Vous savez mes frères,

    J’adore la vérité. Par contre pour l’exprimer, il faut avoir le courage.

    Laissons Ferdinand MBAOU faire ce qui lui a été demandé de faire par les deux Administrations. Ensuite lui-même s’il le souhaite, nous donnera la suite.

    C’est peut-être lui qui va avoir raison dans cette « Affaire ».

    Je conseille mon frère MBAOU de se rapprocher des deux Administrations et d’exiger des explications sur les faits qui lui sont reprochés.

    C’est la voie légale car il va de son porte-monnaie d’abord.

  43. DEMAIN dit :

    POUR CEUX QUI SONT ENCORE DANS LE NOIRE, IL EST TEMPS DE COMPRENDRE QUE LE TERRORISTE FRANÇAIS AU NOM DE SASSOU EST UN IMBÉCILE DE NAISSANCE. LA France VOIT LE DIABLE PARTOUT MAINTENANT.
    LA DESTRUCTION DU CONGO BRAZZAVILLE PROGRAMMÉ PAR LA France, POUR LE VOLE DU PÉTROLE. LA France REFUSE DE DONNER AU CONGO MÊME NE PUISSE QUE 10% DE NOTRE PÉTROLE. LA FERMETURE DE L’AMBASSADE DE France EST IMPÉRATIVE

  44. Mark dit :

    @ David Londi,

    Je vous comprends. Seulement, dans une democratie normale, le minstère de l’intérieur n’a pas le droit de demander au ministère des finances de bloquer les comptes de quelqu’un. Il revient à la justice de le faire. C’est pourquoi, je pense que si c’est pas la justice qui a fait une telle demande, alors la décission de bloquer les comptes doit venir du minstere des finances. Si c’est le cas, alors il y a donc deux faits qui lui sont repprochés: Ces activités de coup d’Etat ( qui intéressent le ministere de l’interieur) et l’origine des fonds dans ces comptes(qui intéresse Bercy). Je vous conseille de lire le dernier paragraphe de l’arrêté qui dit: Considerant que depuis 2015,…recherche activement les soutiens financiers,.. par là vous comprendrez quil y a des supçons sur l’origine de son argent. C’est pourquoi j’ai dit qu’il est également soupçonné de blanchiment d’argent par Bercy (Je corrige mes precédents posts en écrivant  »blanchissement », au lieu de blanchiment). Effectivement sans une aide financiere, je ne vois pas le genre de travaille que Mbaou fait en France pour avoir de l’argent lui permettant de financer un coup d’Etat. C’est dire, tout ce qu’on lui repproche n’est qu’une façon de le nuire. Quand le même arrête dit: Ses differents contacts établis en Centrafrique, au Nigeria, et en France… Effectivevment, il peut reçevoir des transferts d’argent des amis ou parents établis dans ces pays, mais de l’argent pour sa survie en France et non pour un quelconque coup d’Etat. Pour ses detracteurs, c’est de l’argent illégal, destiné à mener des actions illégales (Ce qu’on appelle blanchiment d’argent). Il ya donc deux situations que chaque ministere devrait régler séparément avec la justice comme point commun que de nous écrire un arrêté impliquant les deux. C’est pourquoi je pense qu’il ya de l’amateurisme dans cet arrêté .
    Merci pour ces échanges d’idées. Au plaisir de vous lire prochainement.

  45. le vendu dit :

    Cher Robert Poaty, je te comprends pas

  46. Mark dit :

    Quand l’arrêté dit: toujours animé d’ambition putschistes, on sent la rage en la personne qui a écrit cet arrêté . On a l’impression que la personne avait un probleme personnel avec Mbaou.
    L’arrêté commence par: Le ministere de l’economie et des finances et le ministere de l’interieur arretent , au lieu de s’achever par: Nous vous informons que ce présent arrêté …, la fin est plutôt: Je vous informe que le présent arrêté …..On a l’impression que c’est une personne manipulée qui aurait pris une initiative personnelle dans le but de nuire. En lisant sérieusement cet arrêté , on sent l’usage des mots très dispropotionnés pour un document officiel. C’est pourquoi, je pense qu’il y a des anomalies dans cet arrêté.

  47. CD JUMEAU dit :

    Peuple du Congo,

    L’heure des actions a sonné, arrêtons avec les discours. Si ce MBAOU veut sauver le pays et qu’il dispose des armes de guerre, nous lui demandons solennellement d’ouvrir un front ou de les mettre tout simplement à la disposition du courageux peuple Congolais pour que celui-ci se libère du tyran psychopathe et de la France. Parlons un peu de ce pays, la FRANCE… S’il considère ce général MBAOU comme un terroriste ça veut donc dire que le Général DE GAULLE, en son temps réfugié à Londres où il organisait la résistance pour libérer son pays, était lui-aussi un terroriste. Soyons clair là dessus. Merde! Ce pays déteste vraiment les Africains et ne veut aucun développement en Afrique. Il faudrait que le Congo de demain puisse rompre toute relation diplomatique et commerciale avec la (souf)FRANCE.
    Pour ce qui concerne les 2 ministères français, pour être plus direct, ils vises essentiellement à priver les Congolais des résistants capables de tenir tête à SASSOU NGUESSO. Comme ils l’ont fait d’ailleurs avec la conspiration de jeter en prison le président de la république élu, le général MOKOKO.

    Je soutiens les résistants Congolais et je crois en la lutte armée, face à des oppresseurs.
    Hier, 28 Janvier 2017, les forces du chef terroriste Denis SASSOU NGUESSO (77ans) ont subies de lourdes pertes humaines de ses pauvres miliciens dans le Pool, au niveau de GOMA TSE-TSE. Il y a eu aucun survivants chez les terroristes et tout leur arsenal de guerre flambant neuf a été emporté par les braves combattants de la résistance. Au moment où les renforts des terroristes sont arrivés sur les lieux de l’embuscade, certains ont commencé à prier Jésus comme si c’est Jésus qui les avait envoyé d’aller tuer, bruler et violer dans le Pool. Voir vidéo sur Zenga-Mambu.
    Nous demandons à tous ces miliciens qui ne veulent plus de la guerre dans notre pays de se retourner contre le responsable qui est Denis SASSOU NGUESSO; nous demandons à tous ceux qui sont déjà dans le Pool de rejoindre la résistance de NTUMI ou de remettre leurs armes à la résistance et de rentrer chez eux; nous appelons tous les Congolais du Nord au Sud à se soulever contre Denis SASSOU NGUESSO et contre son soutien, la France.

    LES JOURS DU SANGUINAIRE DICTATEUR SON COMPTÉS. VIVE LA RÉSISTANCE! LE PEUPLE VAINCRA!

  48. CD JUMEAU dit :

    Lire: Ils visent… aucun survivant etc… (Je déteste écrire cette langue trop compliquée avec ses accords muets à l’oral).

  49. le fils du pays dit :

    Tous les Congolais qui fermaient encore les yeux pour ne pas voir que l’empire francais etait la vraie source du malheur Congolais doivent le comprendre maintenant une fois pour toute.
    Quand,Mr Sassou est venu voir Foccard pour l’aider a destabiliser le Congo afin de reprendre sa function de valet de la france aucun mot n’a ete dit a propos.
    Le defunt Jean francois probst,l’ami de Chirac de 30 ans,l’un des artisans de la remise sur le perchoir de leur pantin Mr Sassou par un coup etat sanglant et aiguilleur de Mr Oba pierre vers un marchant d’armes en Suisse disait ceci de Mr Sassou:il n’etai pas content du changement qui avait eu lieu la-bas au Congo( c’est a dire l’election de Mr Lissouba a la tete du Congo) et il etait venu voir foccard,ce dernier m’a demande si je connaissais Mr Sassou et si je pouvais lui donner un coup de pousse.J’avais pris connaissance de son dossier au quay d’orsay sur l’assassinat de Marien Ngouabi qu’ils avaient liquide après l’avoir porte au pouvoir.

  50. L'affaire fillon ou la sulfureuse france mafieuse dit :

    Suggestions:

    Vu l’offensive médiatique du club d’oyo et associés je suggère aux associations de la diaspora qui s’inscrivent dans l’ordre de la lutte contre la tyrannie de mettre en place les actions également médiatiques pour contrer celles du clan criminel d’oyo et de bien saisir ce scandale français de l’affaire Fillon ou Penellopegate pour dénoncer la mafia française qui soutient les dictateurs africains.Rappelons-nous que l’affaire Fillon n’est que l’arbre qui cache la foret, Au fait, les sulfureux politiques et hommes d’affaires français habitués a vivre de détournement et de l’ escroquerie des fonds en afrique et ailleurs mais cette fois ci par querelle de prise de pouvoir en france une partie de la mafia mécontente du partage du gâteau a décidé de lâcher prise.Ceci n’est qu’un debut.
    Alors soyons nombreux a commenté et relayer ces scandales et faits mafieux pour la lutte de liberation des peuples noirs d’afrique francophones opprimés.

  51. ZEKI dit :

    il est absolument hallucinant de voir que les gens pensent toujours en terme de medias français et de s adresser aux français pour combattre Sassou soutenus par le gouvernement ou l etat français.
    les français ne s interessent pas aux noirs ou à la condition des noirs dans leurs pays d origine ILS NE LES AIMENT PAS , A COTE DES ANIMAUX ONT PLUS DE VALEUR .
    LES FRANCAIS PREFERENT S INTERESSER AUX ANIMAUX QUI ONT ETE PRIVE D UN REPAS A MIDI ,POUR CA ILS PEUVENT SE MOBILISER ET CROYEZ MOI ILS VONT DES MIILIERS A ALLER PROTESTER SI D AVENTURE IL LEUR ETAIT DEMANDE DE MANIFESTER POUR LE CHIEN QUE LE VOISIN A BOUSCULE DU PIED CAR IL LUI ABOYAIT DESSUS.
    BREF JE VEUX DIRE ICI QUE IL FAUT CESSER D ETRE NAIF AVEC LES MEDIAS FRANCAIS ? LE GOUVERNEMENT FRANCAIS , LE PEUPLE FRANCAIS.NE COMPTEZ PAS SUR EUX POUR LIBERER LE CONGO DE LA DICTATURE
    VOUS VOULEZ GENER LE GOUVERNEMENT FRANCAIS EH BIEN FAUT SE SERVIR DES MEDIAS NON FRANCAIS .UTLISER PAR LES MEDIAS ANGLAIS , BELGES MOYENANT FINANCE ON PEUT FAIRE PUBLIER DANS LES JOURNAUX DE CERTAINS D EUROPE DES ARTICLES QUI METTENT A MAL LA POLITIQUE ETRANGERE DE LA FRANCE. CERTAINS PAYS N ATTENDENT QUE CA !!!!!
    SOYONS GRAND!!!!!!!!!!!!!!

  52. mwangou dit :

    @ ZEKI
    Vous avez vu juste. C’est bien cela la réalité qui croise la vérité. Et toute ma reconnaissance pour votre proposition d’action. Voilà qui donne de l’espoir pour/dans ce combat de la libération. Ce message doit être martelé le plus possible pour qu’on se ressaisisse sur nos comportements jusque-là affichés. Bravo donc ZEKI.

  53. Vu des États-Unis. Pourquoi la France est si corrompue dit :

    Lu sur le net et a relayer…..

    L’affaire Fillon fait les gros titres aussi à l’étranger. Ce cas de possible emploi fictif dans les coulisses du pouvoir révèle une corruption ancrée dans la Ve République, estime le magazine américain Foreign Policy.
    “Qui imagine le Général de Gaulle mis en examen ?” Cette phrase, lancée par François Fillon au mois d’août 2016 en référence à son rival Nicolas Sarkozy, a tendance à être souvent reprise par les médias depuis la révélation de l’affaire Penelope Fillon. Le magazine américain Foreign Policy ne fait pas exception, ajoutant dans la foulée :
    Maintenant que les enquêteurs financiers ont entamé leurs recherches sur l’affaire Fillon, le Général semble plus seul que jamais.”
    Dans un article au titre évocateur – “Pourquoi la France est si corrompue” – le bimestriel va chercher les racines de cette affaire dans les règles politiques françaises. “La France n’est pas un pays particulièrement corrompu au sens large, écrit-il, mais c’est un cas atypique en Occident.” En effet, d’après le classement 2016 de Transparency International sur la corruption, la France est classée 23e sur 170, juste derrière l’Estonie.
    Au plus haut sommet du pouvoir
    Ce qui aggrave ce constat, c’est que la corruption française concerne avant tout ses élites : elle ne vient pas de ses policiers demandant des petits pots-de-vin ou d’entreprises achetant des bureaucrates. Au lieu de ça, grâce au système très français de monarchie républicaine, la corruption en France implique des sommes considérables et se déroule au plus haut sommet du pouvoir.”
    Pour le magazine américain, la raison de cette corruption des élites est due à l’exemple donné par le sommet de cette pyramide et aux fondements de la Ve République. “Le président, par principe, n’a pas à répondre de ses actes face au Parlement : il règne et ses ministres gouvernent à peine.” Et si de Gaulle avait montré l’exemple par “son autorité personnelle et son incorruptibilité”, ses successeurs ont conservé le principe de règne mais “ont saccagé l’incorruptibilité”, constate Foreign Policy. Et la revue de citer une série de scandales présidentiels français, des diamants de Bokassa au “kaléidoscope d’affaires judiciaires entourant Sarkozy”.

    Un remède bien timide
    Foreign Policy reconnaît tout de même un début d’effort en France pour “remédier à ce problème” grâce à la loi Sapin 2, adoptée en 2014 et relative à la transparence et la lutte contre la corruption. Si elle va dans le bon sens, admet la revue américaine, “la majeure partie de cette loi vise des cibles bien en dessous de l’Élysée”.

    Et le magazine de conclure que, si la campagne pour la présidentielle est plus indécise que jamais en France, “une chose apparaît clairement : grâce au Penelopegate, une vieille tradition française semble destinée à se perpétuer.”
    Fondé en 1970 dans le but de “stimuler le débat sur les questions essentielles de la politique étrangère américaine”, Foreign Policy a longtemps été une revue académique avant de devenir un bimestriel en 2000. Son ambition aujourd’hui : être le premier “magazine sur la politique, l’économie et les idées internationales”. Dirigé depuis 2012 par David Rothkopf, le titre appartient à la Graham Holdings Company, ancien groupe du Washington Post, qui possède aussi le site Slate. Foreign Policy a lancé au début des années 2000 plusieurs éditions étrangères, en Europe, en Afrique, Au Moyen-Orient, en Asie et en Amérique latine.
    Outre le contenu du magazine, on trouve sur le site des articles originaux, des blogs, des brèves et bien d’autres rubriques. Aux enquêtes et reportages journalistiques s’ajoutent de nombreuses contributions d’experts des relations internationales, avec des orientations politiques très variées. ForeignPolicy.com se veut le premier quotidien en ligne traitant des questions de politique étrangère et de sécurité nationale.

Laisser un commentaire