INTERVIEW DE POATY-PANGOU : Départ immédiat de Sassou-NGuesso ; Génocide dans le Pool ; affaire Ferdinand MBAOU ; Référendum contre la France…


Robert POATY-PANGOU appelle Sassou-NGuesso à quitter le pouvoir ; condamnation des massacres dans le Pool ; la non-indépendance des pays africains francophones…

Diffusé le 06 février 2017, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Interview. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 réponses à INTERVIEW DE POATY-PANGOU : Départ immédiat de Sassou-NGuesso ; Génocide dans le Pool ; affaire Ferdinand MBAOU ; Référendum contre la France…

  1. KOO' NGOH dit :

    Et comment penses-tu faire partir ton beau-frère sassou nguesso du pouvoir?
    Est-ce parce que simplement tu l’aurais dit depuis Paris qu’il t’écoutera en tant que parent proche ou bien tu comptes le lui dire en tête a tête (comme la fois passé) lors de votre prochaine rencontre a Brazzaville?
    Nous le disons et le repetons:
    Tant que le congolais épris de justice et de liberté n’a pas mené une purge dès a présent, les pseudo et autoproclamés politiciens se disant opposants, qui ne sont que des marionnettes du ventre percevant leur solde des mains ensanglantées de sassou, continueront a occuper l’espace médiatique publique et politique en renforçant le pouvoir de leur adulé sassou.
    Notre société est malade, très malade et manque de sincérité et de conviction. Une société corrompue que sassou utilise et manipule a sa guise…
    Comment voulez-vous que des gens qui ont fait revenir ce diable de sassou par les armes au pouvoir, et qui continus a le soutenir par plusieurs moyens, faits et gestes puissent mériter notre confiance pour le simple fait qu’ils se seraient autoproclamés opposants?
    C’est profondément regrettable et on est pas encore sorti du bois…

    KOO’ NGOH

  2. Anonyme dit :

    Poaty Pangou et la rengaine habituelle et l’art de ne pas répondre aux questions, c’est fatigant.
    Congo Liberty n’avez vous pas sur la place de ¨Paris, voir de France, d’autres intervenants plus crédibles à nous proposer, d’ailleurs vous vous êtes fait rouler dans la farine car à la question mais « comment Poaty Pangou comptait faire partir sassou » il a brusquement détourné la réponse en se lançant sur son sujet favori « l’indépendance et le référendum » et n’y a jamais répondu.

  3. Anonyme dit :

    Des ACTES Monsieur Pangou, des ACTES ….

  4. KOO' NGOH dit :

    Monsieur Pambou,

    Quand on pose avec insistance la question de la moralité au centre des actions de tous congolais et surtout des politiciens ou pseudo opposants, vous comprendrez que tout comme sassou, assassin de son espèce, est comptable d’autant de morts au Congo, Antoinette Tchibota l’est aussi.
    Tout comme DZON et OKOMBI, ou Tsatou-Mabiala et KOLELA sont des artisans indéfectibles de la venue et la maintenance de sassou là où il est, tout comme vous l’êtes aussi grâce a vos relations de parenté avec Antoinette sassou, lesquelles relations vous permettent de faire des aller et retour au Congo sans être inquiété.
    Une moralité puante, vous dites?

    KOO’ NGOH

  5. KOO' NGOH dit :

    Sorry… lire « Monsieur Pangou »… Merci!

  6. Jean OKOMBA dit :

    Mr Robert Pangou Poaty, avec tous les jours la même antienne, scission du Congo (nord /sud) ou indépendance avec l’ancienne puissance coloniale qui refuse de partir, crois tu sincèrement résoudre les problèmes du Congo? Les problèmes de notre pays sont bien complexes et ne peuvent pas avoir des réponses populistes que tu récites pendant toutes tes interventions. Je te prie de beaucoup lire pour analyser avec lucidité et sans passion le lourd passif de ce pays. Je te propose les textes suivants et analyse les comportements des acteurs.
    Patrice Yengo, la guerre civile du Congo Brazzaville 1993- 2002 Ed Karthala Paris 2006 ( Introduction est très suggestive). G. Menga, Congo, la transition escamotée. Ed. L’harmanttan Paris 1993.
    Ces libres m’ont permis me comprendre que Lissouba et sa bande de l’UPADS Mberi, Tsaty Mabiala, Mokouékéké, Kombo Nguila Moungounga,Tamba Tamba n’avaient jamais accepté l’élection de Milongo André comme premier ministre de transition. Kombo Ernest, l’évêque d’Owando a, à plusieurs reprises en complicité avec Sassou Nguesso, torpillé le premier ministre Milongo. Kolelas Bernard n’est pas resté en marge. Et si Kolela était sérieux il allait appuyer simplement Milongo pour plusieurs raisons.André Milongo est un cadre international completement immaculé par rapport aux scandales financiers.Il l’a prouvé en refusant les chèques de Elf ou le versement de l’argent sur son compte par cette campgnie française dont la moralité laisse à désirer. Il était dejà premier ministre et beneficiait d’une grande admiration des congolais au dela de leur ethnie. Pour moi, André Milongo reste l’un des tres tres rares homme politique congolais ayant le sens très, très élevé de ce q’est l’Etat. C’EST L ‘UNIQUE VRAI HOMME D’ETAT DU CONGO DEPUIS SA SEMI INDEPENDANCE EN 1960. En ´moins d’une année de gestión publique d’un pays jeté en enfer par Sassou Nguesso, Milongo l’a reconduit sur les rails. Si Milongo cumulait les trois decennies de pouvoir de sassou nguesso, meme les eleves de l’école primaire qui travaillaient bien devraient bénéficier d’une petite bourse mensuelle de 20euros. Milongo cétait le technicien complet. Malheusement Kolelas n’a pas compris!

  7. le fils du pays dit :

    Les pays Africains parlant francais ne sont pas independants c’est connu par tout le monde memes les nouveaux nes le savent.La liberte ne se donne pas mais elle s’arrache.
    pour paraphraser le defunt Professeur John Hendrix Clarke:l’oppresseur ne donne jamais a l’opprime de facon consciente les instruments pour sa liberation.
    Diantre !,il revient aux Africains en generale et aux Congolais en particulier de deserrer l’etau.
    Ceux qui sont a Paris qui pensent voter la droite a la place de la gauche,les verts a la place des ecolos vis versa-versa vis sont tous les dindons de la farce dans tout cela car les francais actuels suivent la ligne ou doctrine tracee par leurs ancestres tres racistes comme eux memes tels que jules ferry ….
    Il faut faire comme les Vietnamiens,les Algeriens,les Cubains pour ne citer que ceux la qui ont arrache leurs libertes.Deja nombreux commettent l’erreur de vouloir combattre l’empire sur son terrain c’est a dire combattre Mr Sassou leur valet-serviteur c’est combattre la france.Il faut sortir du carcan francais ou occidental.On veut chasser le valet de l’empire francais mais on vocifere et prepare les actions sur le sol de son employeur c’est du n’importe quoi.C’est enfantin cette maniere de proceder.
    Je continue a croire que le Congo possede encore les fils et filles qui laiment cette terre et ses populations.Mr Mbaou,vous avez fait l’ecole de guerre de l’havane,avez vous entendu Fidel Castro et ses amis se preparer depuis les etats Unis pour chasser Mr Batista?.Il faut sortir de la france en l’occurence de l’occident (c’est le monde de cousins).

  8. K dit :

    Robert Pangou Poaty, il ne faut pas continuer à fatiguer les gens avec des intervention ennuyeuses.Il faut dénoncer l’épuration éthinique dans le Pool commanditée pour la deuxième fois par le dictateur Sassou NBguesso et sa clique et ses complices de la France telle que Hollande. Congolais de Diaspora de la France, des USA, Angleterre. Faite tout pour informer les peuples de ces pays. Ce que font les autorités de la France, par exemple qui soutiennent les dictateurs de l’Afrique et l’argent qu’ils prennent de ces tyrans qui finance aussi les campagnes électorales de ses polique n’est pas connu par le peuple de la France. Les Congolais de la diapora doivent aussi créer et financer une Radio mobile apte d’émmettre au Congo. Il faut que tous les Congolais opte à une resistance infatigable, intensive, rigoureuse contre la dictaure sanguinaire, mafieuse de Sassou Nguesso. Sassou Nguesso est le mal numéro 1 du Congo depuis plus de 40 ans.

  9. Anonyme dit :

    Merci mon dieu, nous sommes sauvé, Robert Poaty Pangou par sa propre force de persuasion va faire partir le tyran de l’ Alima.
    Mais pourquoi n’avons nous pas pensé à cette solution avant.

  10. Loko Balossa dit :

    Robert Poaty est officieusement le porte-parole de Landry et parfait Kolelas , il exprime exactement la pensée de ces sorciers qui empoisonne vie politique du pays on aidant sassou à reculer la révolte populaire ! Poaty ton instrumentalisation par les enfants Kolélas est connu, personnes n’est dupes que avant hier t’a rencontrer parfait Kolelas qui t’envoie raconter des bêtises ! Alors que tes deux champions soutiennent le genocide du pool par leurs participations au gouvernement de la barbarie !!!

  11. Antonyme Paronyme Anodin dit :

    Hou là-là, beno tala beno mosi ba pangui ya Vincent !

    Hein, ben’ tal’ kak’, ba me kum’ na ngol’ ko. Ba muscles ya Mâ-Ntcheche (Massa Kokari) me basika na kou attaquer kuandi RPP. Ba me kum’ kuboumbana na ba ‘sans’ pseudos…

    AAAAAAaaaaaahhhhhhh, bizoba bia bouta matakou. Des GROS Cons vauriens !

    Attendez T O U J O U R S mon-coco ou votre-coco et autres pantins-consorts, farceurs, zigotos et zigoteaux de luxe, pour vous libérer au 22è siècle, au plus tôt. Allez-y, et surtout ne vous fatiguez pas en revanche, cracher et bassement lâchement toute la réserve de votre venin, à l’ADN bien connu: tiens-tiens, ouf, ‘la bataille va enfin avancer et la guerre finalement être gagnée.’

    Et on voudrait que l’on discute avec des MORONS éternels qui s’estiment doués, alors que vrais piteux rêveurs joyeux, dans la confusion.

    SALADES !

    « On a tant besoin de combattants déterminés dans le Pool. Billets d’avionl gratuits s’il vous plait, vous etes couverts. Faites-vous recencer ici-même, sous vos masques préférés ! »
    ATTENTION: touristes opportunistes; S’ABSTENIR.

  12. Kassava de Tsibakala dit :

    Chers compatriotes,
    @Cher Robert Poaty-Pangou

    Je suis sidéré après audition de votre interview. Vous possédez certes une forte prétention à se propulser comme « avant-gardiste » des affaires politiques au Congo, mais souffrez que je vous dise d’y aller un peu à pas feutrés. Pour un meneur d’hommes, je m’attendais à une messe abondante d’inspirations ou bien une forme de catéchisme pour attirer les mécréants. Malheureusement rien de tout cela. Le seul passage, qui est apparu assez ingénieux dans votre interview est celui qui a été réservé au référendum qui saura un jour sanctionner le statut définitif de l’indépendance du Congo vis-à-vis de la France. Un coup de chapeau de ma part !

    Mais quant à vos prises de positions sur les images de la soldatesque de Sassou qui a essuyé un carnage au front, vous ne devez pas user un langage de fourbe pour répondre à cette question d’actualité. Vous n’êtes pas un bon politicien …

    La guerre du Pool n’est pas du tout médiatisée et pour cela tout le monde doit tomber d’accord. Les quelques rares images qui nous parviennent de cette guerre opaque, sont tantôt des scènes d’obsèques et funérailles officielles du gouvernement de Sassou qui parle à « grosses larmes » des soldats tombés au champ d’honneur, ou parfois des photos des victimes des pires traitements hideux des miliciens de pouvoir. Mais soyons sérieux, de quel champ d’honneur parlent-ils ces gouvernants du régime actuel ? Retournez les fusils achetés par le contribuable congolais contre sa population s’appelle champ d’honneur ? Mais voici que pour une fois, une scène de ce que le gouvernement nous cache en l’appelant « champ d’honneur » nous parvient dans nos salons, un politicien appelé Robert Poaty-Pangou, qui se veut être désigné « avant-gardiste » de la cause congolaise, devrait avoir un autre discours à mon avis.

    Pour me mettre un peu au-dessus de la morale à 2 balles, dont certains lecteurs de Zenga Mambu pourraient me brandir en me lisant, il serait à mon humble avis de rappeler qu’il est de coutume dans toutes les académies militaires et surtout dans les écoles de guerre, qu’on apprenne toujours aux soldats, que dans les cas où un ennemi en face de vous posséderait une puissance de feu plus importante que la votre, vous devriez choisir le guet apens pour vous défendre au lieu de l’affronter de face. Et c’est justement ce qui s’est passé dans cette vidéo.

    Les combattants de Ntoumi ont utilisé la tactique asymétrique des écoles de guerre et je ne vois rien d’immorale dans cette affaire. Que Sassou se serve de cette défaite militaire pour en faire un fonds de commerce, cela n’engagera que lui, car lui au moins en tant que militaire en son âme et conscience doit savoir de quoi je parle. N’avait-il pas eu le temps ni la présence d’esprit de le dire à ses miliciens avant de les envoyer chercher le PASTEUR NTOUMI?

    Pour votre position sur Kolélas, eh bien cher compatriote je dirai que vous avez remuez un peu trop fort le cocotier. Ramenez une situation d’envergure nationale que représente la guerre du Pool à une vulgaire rixe qui opposerait deux gamins dans la rue et qu’un troisième devrait venir les séparer, ceci me paraît comme un raccourci assez hasardeux. En se considérant soi-même comme « élite de la politique » congolaise, vous ne devez pas utiliser ni cautionnez une même grille de lecture que Sassou. Si Sassou raisonne en catégorie « régionaliste », il faut se créer soi-même d’autres astuces et génies pour trouver une solution pour la nation congolaise. Ne nous faites pas avaler cette doctrine sur le régionalisme.

    Les congolais ont soif et sont avides des solutions sérieuses pour leur survie, alors faites un peu plus d’efforts chers politiciens.

    Si Kolélas a été maintes fois interpellé, ce n’est pas à cause du « régionalisme politicien du replis identitaire de Sassou », mais plutôt à cause de sa position de député de la ville de Kinkala qu’il occupe et que cette ville est aujourd’hui sinistrée par cette guerre. Si un politicien siégeant à l’assemblée nationale en légitime représentant de son électorat ne prend nulle part position, c’est qu’il y a un problème …

    Vive le Congo

  13. Jules NGOYO dit :

    Kassava de Tsibakala,

    Je me suis infligé la peine de regarder la vidéo de RPP de bout en bout, chose que je ne faisais plus.

    Le seul passage où je l’ai trouvé bien inspiré, contrairement à vous, c’est sa réponse sur la vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, filmée par les miliciens du gang des barbares.

    Je pense comme lui que cette vidéo sert avant tout la propagande du Sassouland qui consiste à montrer des éléments pouvant permettre de justifier la présence des forces du massacre dans le Pool.

    Avec cette vidéo, comme vous le dites si bien, on présente Ntoumi comme étant en capacité de causer des dommages à ces miliciens barbares qui jouent le rôle de force publique.

    Pour le reste, RPP paraît de plus en plus abîmé par quelque dont il a seul le secret, et qui l’amène à rêver en public.

  14. LES FORCES ARMEES DE LA DESTRUCTION QUELLE HONTE dit :

    LA FRANCE DOIT S’ACCROCHER EN TUANT LES CONGOLAIS DE BRAZZAVILLE POUR MAINTENIR SON ÉCONOMIE.
    rt.com/business/376544-china-us-gdp-pwc-2050/

  15. ZEKI dit :

    il faut organiser un referendum populaire contre la france, il faut boycotter le français et les produits français au congo. il faut boycotter le franc CFA utiliser d autres monaies que l euro.cela on peut le faire
    il faut utiliser la rumeur et le bouche à oreille pour informer la population

  16. Anonyme dit :

    Il faut…. il faut…. il faut….. le mieux ne serait-il pas de dire comment on le fait !

Laisser un commentaire