DIASPORA CONGOLAISE : JE VOUS ECRIS

La solidarité est une valeur, qui se perd, il est grand temps  d’y réfléchir et de la réinventer. Notre Congo va mal, nombreux se posent la question de savoir si le Congo de Matsoua et des pères fondateurs de indépendance du Congo : YOULOU et OPANGAULT a bel et bien une Diaspora? Face à la sous estimation des aspirations du peuple congolais et à la réalpolitik de la FRANCE.
OSONS
      Il n’y aura pas d’évolution au CONGO sans révolution
                                        
Hier, ils ont fait la leur, qui les a portés au pouvoir, du nord au sud. Aujourd’hui, faisons la nôtre !
Qui apportera, notre vision du changement en héritage pour les générations futures ?
Je ne sais que dire, un vent souffle sur une partie du globe terrestre, incapable d’en faire le distinguo, est ce que c’est l’Harmattan ou le Sirroco ? Je n’en sais rien, mais il me semble que c’est le vent irréversible de la contestation des peuples opprimés, comme le nôtre, celui qui ne connait pas de frontière. Comme d’ailleurs tout mouvement de l’air qui se déplace.
L’insouciance de la diaspora congolaise, en dépit de l’éveil des peuples opprimés du monde arabe fera tache d’huile dans l’histoire du 21ème siècle.
En effet,  des appels doivent être lancés contre le pouvoir autocratique et kleptocratique du Congo Brazzaville par la Diaspora qui doit jouer un rôle central, comme dans les autres pays, en donnant une impulsion, au changement radical des politiques qui font entorse à l’élévation de l’esprit pour une démocratie sereine. Malheureusement, le mouvement ne prend encore corps.
La diaspora congolaise de Paris préfère la philosophie et le nihilisme au pragmatisme à l’égard des mouvements qui se font ici et là, au nom des droits de l’homme et des libertés.
Nous montrons ici notre inefficacité à ne vouloir rien faire et attendre un changement qui sera décidé sans notre approbation pour changer l’ordre mafieux installer au Congo. Cela rejoint systématiquement l’autisme du pouvoir du Congo d’Oyo, refusant tout dialogue inclusif.
A chaque fois que des occasions se présentent à la Diaspora, censée être le berger et la cheville organisatrice des mouvements du changement aux aspirations du peuple congolais, la Diaspora n’a jamais été au rendez vous.
Avons-nous les moyens de notre combat ?!!! Je ne saurai apporter une réponse mais, il serait souhaitable que nous nous définissions à une démarche commune…Le peuple congolais dans son intégralité attend beaucoup de nous pour l’aider à se libérer.
Armand Mandziono Militant Politique
Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.