INTERVIEW DE BENJAMIN TOUNGAMANI : Tragédie des populations du Pool ; Irresponsabilité des leaders de l’opposition ; Non aux législatives 2017 ; M22 et l’OBUMITRI…


Benjamin Toungamani est une personnalité politique du Congo-Brazzaville. Activiste politique dès son adolescence, il rencontre le révolutionnaire Che Guevarra, ainsi que son alter ego congolais, le lieutenant Ange Diawara qu’il rejoint dans le M22. Dans cette interview, M. Benjamin Toungamani parle de l’Oligarchie Bureaucratique Militaire et Tribale (OBUMITRI) et du chaos politique dans son pays d’origine consécutif à 32 années de pouvoir de Denis Sassou-NGuesso.

Diffusé le 8 avril 2017, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Interview. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à INTERVIEW DE BENJAMIN TOUNGAMANI : Tragédie des populations du Pool ; Irresponsabilité des leaders de l’opposition ; Non aux législatives 2017 ; M22 et l’OBUMITRI…

  1. Loko Balossa dit :

    Cher Benjamin Toungamani , arrêtons avec la langue de bois , les vrais opposants sont en prison , parfait kolélas est un escroc , oublions pas que ce garçon fut directeur de compagne de sassou en 2009 puis ministre de sassou , malgré le génocides du pool , les disparus du Beach et maintenant les bombardements du pool ! Comment Comprendre certains natifs du pool qui continuent à servir Sassou ils faut les dénoncés ! Voilà aujourd’hui sassou présente TCHISSAMBOU Makosso Nestor comme le grand voleur du congo ! ça s’appelle du tribalisme , alors que rien qu’à Oyo , ollombo,boundji regorgent des centaines des milliardaires je cite , jean jaques Bouya , dominique Okemba, sendrine Sassou,Claudia sassou, christel sassou , Yéla ngakosso, Lucien EBATA, Inencent peya , Richard okessi , willy nguesso , Edgard Nguesso , shara ndenguet … Des jeunes a peines dont la moyennes d’âge est de 45 ans qui détiennent les 3/4 de la richesses nationale ils sont tous Mbochis .

  2. David Londi dit :

    Notre frère Toungamani pose ici quelques éléments de la genèse de la situation politique et sociale qui prévaut actuellement au Congo. En effet l’erreur originelle c’est le ralliement de Diawara au trio Ngouabi, Yhombi et Sassou en 1968.

    Cette décision est l’acte fondateur de l’OBUMITRI parce qu’il précipite la chute de Massamba Débat et la prise du pouvoir par le trio infernal qui semer tous les germes d’un tribalisme éhonté, du patronage au détriment de la méritocratie dans l’armée, la haute fonction publique et la communication.

    Garder le pouvoir dans la partie septentrionale était l’unique objectif de ce trio quand ils ont installé le pseudo socialisme scientifique avec la primauté donnée à un parti unique dirigeant l’Etat. Écartant ainsi les élections au suffrage universel qui les mettaient systématiquement en minorité. Cette forteresse a évolué en un clan qui a mis le pays en coupes réglées qui tire directement sa force sur les acquis de l’obumitrisation lancée par Ngouabi qui se rendra plus tard qu’il avait créé un monstre qui allait échapper à son contrôle. Trop tard.

    La privatisation des biens, véritable pompe aspirante des finances du pays, obligent les femmes et les hommes politiques à se satelliser à ce clan. C’est ainsi que ce clan, au départ éthnocentré, accueille en son sein des hommes comme Kolelas, Tsaty, Dzon, etc. pour former une classe politique qui se partage les richesses du pays à des degrés différents.

    Cette classe se bat pour éloigner le peuple qui pourrait perturber cette belle machine qui leur procure tant d’avantages. Alors ils mettent les formes :
    une opposition, certaine opposition, qui appelle le peuple à manifester contre le changement de la constitution pour mieux le trahir en accompagnant le boucher de Brazzaville à mettre en place toutes les institutions issues issues de la nouvelle constitution. Ceci par leur participation aux élections législatives. Cette opposition comme le souligne notre compatriote est hors sol, preuve supplémentaire de leur appartenance à une classe des privilégiés. Sa déconnexion d’avec le peuple, se traduit par le non accompagnement des mouvements sociaux qui se multiplient dans le pays et le manque d’implication réel dans le génocide dans le Pool.

    Ils organisent des réunions, des causeries un peu partout dans le pays jusqu’à participer à des dialogues (Ouesso) pour certains d’entre eux. Cette opposition n’ignore pas que le peuple a rejeté le référendum donc la nouvelle constitution.

    Toutes les institutions sont illegales, les listes électorales non fiables et le génocide dans le Pool. Comment peuvent-ils, dans ces conditions, aller aux législatives sinon consolider le système Sassou, cette classe dont ils font partie.

  3. Anonyme dit :

    Merci Benjamin TOUNGAMANI pour les éclaircissements historiques, belles analyses nous permettant de revoir notre passé pour ne plus commettre les erreurs et les fautes d’hier.

  4. Anonyme dit :

    Cher LONDI, je souscris entièrement à votre analyse pertinente, le clan au pouvoir aspire toute l’élite dans ses pattes, pour devenir ministre, député ou sénateur il faut s’approcher de ce clan maléfique et satanique d’Oyo. Voilà le drame du congo aujourd’hui

  5. Cher LONDI c’est le conflit laris kongo de Boko qui provoque le coup de force de 1968 , d’ailleurs c’est n’est par hasard que Mouzabakani est le ministre de l’intérieur et Diawara ministre des travaux publiques du gouvernement NGOUABI en1968 ! C’est encore Bernard kolélas avec sa position girouette qui va ressusciter sassou après la conférence nationale
    ! Et depuis nous payons très chère la folie meurtrière de sassou au pool . Parfait kolélas en difficultés accuse les bokotois qui le dénoncer ,alors que nulle doute ce garçon est corrompu et le premier complice de sassou , en revanche il reçoit beaucoup d’argent pour améliorer sa vie familiale et entretenir ses nombreuses maîtresses .

  6. David Londi dit :

    @Samba dia Moumpata,

    merci pour ces précisions et j’adhère à l’appréciation que vous faites de Kolelas. Je la partage entièrement, cher Samba. Le problème est de convaincre une base qui semble le soutenir dans sa traîtrise. Nous, originaires du Pool, en avons marre de ce profiteur !

    Merci et bonne fin de week-end !

  7. Shortcut (Kolélas- Le Mal du Congo) dit :

    La folie balancée de RIGOLO qui résume, trouble de l’esprit, dérèglement mental.
    On nous apprendra bientôt aussi si ce n’est déjà fait pratiquement, tenez-vous bien, que Kiki est « égal » à Pako, sans cligner de l’oeil.

    MAWA!

  8. David Londi dit :

    Kolelas fait partie de l’oligarchie au pouvoir, je n’en démordrai pas jusqu’à preuve du contraire. Cette preuve du contraire c’est qu’il annonce clairement que ces Législatives sont une mascarade et qu’il n’y va pas. Dans le cas contraire il est une des béquilles du pouvoir. J’attends les preuves qui montrent le contraire. À vos plumes, chers contradicteurs !

  9. Fais ton Lit dit :

    Va te faire foutre. Sinon va sur le terrain vociférer sur place. Qui ne savait pas que les élections présidentielles dernières étaient anticonstitutionnelles et pipées pour autant, entre autre chose sans même un deuxième tour prévu au calendrier? A qui avais-tu alors fait tes requêtes de rancunier ou de pragmatique spontané de façon libre et dépourvue de toute contrainte – pour te « prouver » à toi « le contraire »?
    Aujourd’hui, vraissemblablement après le droit juridique qu’on a lamentablement du mal à maitriser, on veut cyniquement et lâchement s’insurger tout à coup contre le seul Parfait Kolélas sous le prétexte du Pool, comme ‘caveat’ ou échappatoire courante, et au préliminaire prenant le soin sans ménager aucun effort de s’identifier comme un ‘corbeau’ blanc.
    Chahuter pitoyablement sur le net contre Kolélas et même autre Mabiala ne vous grandira guère. Que du bla-bla-bla à la con depuis toujours: vous aussi, prouvez-nous le contraire, politicard à deux vitesse. Prépare ta valise…

    Kolélas est là à la Glacière à Brazzaville, si vous voulez savoir où le trouver. Bon voyage!

  10. David Londi dit :

    @ Fais ton lit, tu devrais aller te coucher cela vaudrait mieux. Pour ma part tu peux vociférer avec tous les lions de la terre ou vociférer plutôt, je maintiens et souligne que Kolelas est un traître. Le démasquer officiellement n’est qu’une question de temps. Il sera en bonne place pour notre Nuremberg à nous. Au faîte, pourrais-tu me donner deux ou trois bonnes raisons qui te poussent à te soutenir Kolelas ?

  11. Tam-tam dit :

    Définis (soutenir), pour toi! Etonne-toi maintenant pour ta petite lanterne: Pako ne me connaît pas, et je ne l’ai jamais rencontré non plus de toute ma vie. C’est quoi le dénominateur ici selon toi? Alors, vois-tu? Tu ignores beaucoup, mais fais très semblant aussi…

    Après tout ce temps tu n’as rien compris encore? Sois seulement honnête. Arrête de prendre tes vessies pour des lanternes. C’est triste ‘David’; que penserait Goliath?

    Tiens, rassure-toi, je ne dors pas avant l’heure. Est-on sur le même fuseau horaire, aussi?

Laisser un commentaire