Violence policière à Mouyondzi, une fillette de 3 ans assassinée

Une troupe coloniale tribale et totalitaire

À Mouyondzi dans la région de la Bouenza la police tribale de Sassou Nguesso a tué une fillette de 3 ans. Les policiers voulaient tuer le père du nom de Modeste, mais la balle a atteint l’enfant qui est morte sur le coup.

Cette violence récente illustre s’il fallait encore le mode opératoire de la milice tribale. Dans le rapport de l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme nous avions déjà démontré que la règle était l’exécution sommaire des citoyens cette police-politique quasi mono-ethnique.

Commissariat de Mouyondzi en flamme

Cette police est totalitaire, elle agit systématique en dehors du cadre des procédures, des lois et des traités internationaux. Pourtant, elle continue à bénéficier de la coopération technique de la France. Au Congo, les libertés sont systématiquement violées, la presse censurée, aujourd’hui 11 mai, le journaliste Ghys Fortuné Dombé est à son 5 mois de prison arbitraire au mépris de toutes les procédures.

L’Aveuglement rwandais n’aura donc servi à rien ?

 

Et La France collabore avec un régime totalitaire

Tassoua alias Général Giap avec Jean-Paul Delevoye

L’ambassadeur et le Consul de la France au Congo ne disent pas la vérité sur la situation du Congo. Sassou n’est pas et n’a jamais été le garant de la stabilité et de l’unité du Congo. Des criminels de guerre comme les Généraux Jean Dominique Okemba, Charles Richard Mondjo, Jean François NDenget, Pierre Oba, Guy Blanchard Okoi, Prosper Konta, René Boukaka, Norbert Dabira ainsi que le Colonel Serge Oboa etc… continuent  à bénéficier de l’indulgence des autorités françaises via les réseaux de connivence comme la Fondation Brazzaville de Jean-Yves Ollivier ou la revue Géopolitique Africaine.

A Brazzaville, l’Etat est dirigé par le crime organisé et les criminels de guerre sont à la tête des institutions.  La malheureuse phrase du Président Hollande : “Sassou Nguesso a le droit de consulter son peuple”, sur le changement de la constitution du 20 janvier 2002, a ouvert un nouveau cycle de violence politique qui culmine actuellement dans les massacres masse dans la région du Pool et le redoublement des bombardements pendant cette période d’installation du nouveau président français Emmanuel Macron.

Cette collaboration avec le totalitarisme détruit toutes les assertions sur les “valeurs de la République” et la nécessaire lutte contre le racisme. Pourquoi ce qui est bon pour les Français ne le serait pas pour les Congolais ? Il faut en finir avec ce ‘’partenariat raciste’’ que l’on appelle la Françafrique.

L’unité nationale emprisonnée et le risque de chaos est manifeste

Notre discours de modération a atteint ses limites. Les jeunes de Mouyondzi ont brûlé le commissariat de police et les maisons des policiers pour se venger de l’enfant décédé. L’embrasement et l’insurrection citoyenne menacent partout. Le garant de fait de l’unité nationale, le Général Jean Marie Michel Mokoko vainqueur véritable du scrutin présidentiel de mars 2016 est en prison depuis un (1) an ainsi que André Okombi Salissa qui composaient le trio de tête.  Nous ne pouvons pas nous résoudre à l’attente passive de l’avènement dynastique du criminel Denis Christel Nguesso commanditaire de l’assassinat du journaliste franco-congolais Bruno Ossebi. Tandis que l’Amérique vient de faire un geste à destination des Kurdes de Syrie, les congolais sont eux abandonnés aux caprices d’un moloch.

Les Congolais ont le droit de se défendre face à un régime tyrannique. Nous réclamons notre Hermione avec son chargement de baïonnettes pour défendre l’humanité et la liberté.

SOURCE : #SASSOUFIT

Diffusé le 10 mai 2017, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

35 réponses à Violence policière à Mouyondzi, une fillette de 3 ans assassinée

  1. VAL DE NANTES . dit :

    Demandons le prix d’un kamikaze pour en finir avec SASSOU ….Ce dernier ne peut partir qu’avec la violence ;;;

  2. Jean OKOMBA dit :

    Comment faire que cette image de l’enfant assassinée face le tour du monde ? S’il vous plait avec l’internet on peut vraiment pas faire quelque chose? Combien faut il payer à une chaine de televisión pour nous tourner en boucle cette barbarie inaceptable? L’enfant d’autrui à fait quoi?

  3. Anonyme dit :

    Et oui … ce que manque c’est la diffusion médiatique de cette barbarie..

  4. KOO' NGOH dit :

    Voyez-vous a présent? … Soupesez-vous vraiment la portée d’un acte odieux pareil?
    Ça c’est du sassou… une signature habituelle bien connue de tous.
    Quand nous disons ici jour et nuit que la solution au problème sassou passe obligatoirement par les armes, les « gros intellectuels » des « grosses associations » sur la place de Paris (lesquelles associations dont les messages et motions n’atteignent jamais les populations au Congo), vont vous dire qu’il faut d’abord passer par la conscientisation des populations et patati et patata… surtout avec leur thème de l’OBUMUTRI ou je ne sais quoi d’autres.
    En temps de guerre pareil, est-ce vraiment sur ces genres d’occupations qu’il faudrait qu’on perde du temps?
    Pourquoi ne jamais poser sur la place publique la véritable question des armes pour en venir a bout de sassou afin d’en discuter? Pourquoi ne jamais discuter publiquement sur les thèmes du genre: « Comment s’organiser et faire des cotisations afin de payer des armes et aider les combattants sur place? »…. « Comment faire parvenir de l’aide militaire au Congo? »….  » Comment communiquer directement avec les peuples du Congo? »…
    Pourquoi devons-nous discuter toutes fois rien que sur des thèmes trop politiques et très peu pratiques et pragmatiques?
    Non, nous devons changer d’approches et de méthodes… Nous devons parler publiquement de cette réalité militaire qui est incontournable si l’on veut libérer le peuple congolais.

    KOO’ NGOH

  5. KOO' NGOH dit :

    Cher compatriotes,
    Rien que la diffusion médiatiques de ces actes macabres de sassou ne suffira pas. Il nous faut poser les vrais problèmes pour trouver des vraies solutions: les armes et les actions militaires pour contrer et descendre sassou.

    KOO’ NGOH

  6. VAL DE NANTES . dit :

    Sachez que ,son féticheur indien lui aurait demandé un sacrifice humain à hauteur de 10 000 PERSONNES ….
    Ces meurtres tous azimuts , démontrent une fois de plus que ce contrat est en voie de réalisation ;;;

  7. Iwarangot dit :

    Mon cher VAL DE NANTES, ne nous fais pas peur avec ces soit-disant indiens, stp, il nous faut suivre scrupuleusement ce que vient de dire KOO’ NGOH. C’est exactement ce qu’il faut faire, tous les jeunes ne demandent que ça. Personne ne pensera à nous tant que cette paix de cimetière demeurera. Nous pouvons entreprendre une belle guérilla (attaques surprises et ambuscades, surtout de nuit…), les armes nous les aurons de l’armée tribale du tyran. Les braves Ninjas l’ont prouvé à maintes reprises. Le tyran idiot sera obligé de négocier et nous serons en bonne position pour demander son départ…..
    La liberté a un prix. Évitons surtout qu’il nous impose son fils encore plus idiot et déjà rodé pour voler..

    Merci KOO’ NGOH.

  8. Anonyme dit :

    Sassou et sa clique ne peuvent comprendre que la violence. Comment les vietcongs sont-ils venus à bout des Français et des Américains?Avaient-ils la bombe nucléaire? Ou Ntoumi qui terrorise les miliciens de sassou a quelle arme? La liberté a effectivement un prix.

  9. Prince Albert dit :

    Comment s’appelle cette enfant ?
    Son nom ?
    Son prénom ?

  10. Anonyme dit :

    Ce qui ne m’empêchera pas de dire et répéter que sans couverture médiatique toutes actions sera difficile et on sait qu’il existe une omerta sur ce pays autant politique que médiatique et que franchir ce mur ne sera pas simple mais ceci doit en incomber à la diaspora.
    Pour ce faire pas de risque humain en la matière simplement une volonté farouche en mettant les égos de chacun de côté.

  11. RENE MAVOUNGOU PAMBOU dit :

    Il convient de signaler que le corps du petit garçon kurde de 3 ans, mort noyé et echoué sur une plage et dont la famille fuyait la guerre, avait suscité une vague d’émotion dans le monde entier. Cela avait fini par déclencher un élan de compassion et de solidarité chez les Occidentaux qui s’étaient mobilisés pour l’accueil des migrants. La photo de cette innocente petite fille congolaise, qui a le même âge que le petit kurde, abattue sans ménagement par un milicien du régime totalitaire, doit être envoyée aux rédactions des médias partout dans le monde, pour sensibiliser l’opinion internationale des crimes crapuleux du régime de l’effroyable tyran sanguinaire Sassou Nguesso. Lequel a pris en otage tout un peuple et s’est arrogé le droit de vie et de mort sur des citoyens. D’emblée nous savons que le milicien tribal ayant perpétré cet odieux assassinat ne sera jamais inquiété, dans ce pays de non-droit où l’impunité est devenue la règle.

  12. tebola babins dit :

    Sassou Nguesso est lourdement armé. Il s’est préparé à la guerre dès son accession au pouvoir par les armes en 1997. Mais il n’a pas un personnel militaire bien formé. Le cas de la guerre du pool le montre à suffisance. L’opposition n’a pas d’armes certes, mais avec une détermination et une volonté farouche et une unité d’action, on peut arriver à quelque chose. Mouyonzi est au frontière du pool, alors on attend quoi pour rejoindre la résistance de Ntoumi. Où sont-ils les éléments de Okombi Salissa et Mokoko pour prêter mains fortes à Ntoumi, s’ils pensent que le pays doit être libérer des Nguesso. Ils se sont bien mobilisés pour combattre-Lissouba Kolélas en 1997. Eh bien, une bonne occasion se présente à eux pour corriger leurs erreurs de 1997. Ah peut- être ne veulent -ils pas se mêler aux sudistes pour ne pas voir échapper le pouvoir qui rester en principe au nord du pays.
    BANDE DE TRIBALISTES QUE NOUS SOMMES!

  13. Végétarienne dit :

    Je pleure ce matin pour cette enfant. Attristée mais, je n’oserai pas me mettre à la place de cette pauvre femme qui est sa mère.
    Aussi vais-je directement m’adresser à elle, en lui signifiant ma compassion et ma solidarité. Malgré l’image macabre de la dépouille mortelle de sa fille ci-haut affichée, le monde entier peut voir que son enfant était bien nourrie dans un pays où, y a plus qu’un repas par jour pour la majorité des foyers congolais, et encore…
    Je veux lui dire ma rage que, dans un pays où beaucoup d’enfants meurent de paludisme, de choléra ou de manque de soins, et même de guerre réelle ( dans le pool), sa fille qui meurt d’une balle dans la tête, tirée par un agent de sécurité, est un fait inadmissible.
    Madame que je ne connais pas, sachez que nombreuses sont les femmes qui éprouvent un sentiment inexplicable sur le malheur qui vous frappe.

  14. Jules Mounkala Tsoumouth dit :

    La violence que le président Maduro exerce sur les populations vénézueliennes est inacceptable. Le gouvernement espagnol aussi bien que l’oppostion ( sauf Podemos) ne tegiversent pas avec Nicolas Maduro. La condamnation est unánime.Pourtant au Congo cette même violence est patente. La photo de l’enfant vient rappeler ici la violence de Sassou contre sa propre population. Mais c’est curieux le silence des autorités française qui par la voix de Francois Hollande à la fin de 2015 avait donner le droit à sassou nguesso de consulter….Mais on peut aussi se demander quel type de soutien militaire la France apporte au Congo? Pourquoi n’interresse t-elle pas à la formation de ces criminels qui écument les commissariats?

  15. tebola babins dit :

    Jules Mounkala Tsoumouth, la population de sassou se situe au nord et non dans les autres partie du congo. Sinon il aurait au moins fait preuve de compassion. souvenez vous du jeune Régis Batola ni pour aucune autre victime d’ailleurs, ce psychopathe n’a fait montre de compassion. le manque de compassion est un des éléments qui caractérisent la psychopathie.

  16. Kiatu dit :

    Sassou Nguesso est lew plus Grand criminnel génocidaire de ses temps modernes. Lui et sa clique famillke doivent à tout faire la prison à vie
    « Jean-Marie Michel Mokoko est victime d’une opération politique menée par la France et la Françafrique depuis une année. François Hollande y est pour quelque chose, puisque c’est après le refus catégorique de J3M de reconnaître Mr 8% à l’ambassadeur de France au Congo que la machine judiciaire s’était mise en route contre lui. »
    Il faut porter plainte contre Sassou Nguesso et sa clique pour crimes repetés contre l’ humanité, pour affaires de genocides dans le Pool,les disparus du Beach.
    Il aussi faut porter plainte contre François Hollande pour Complicité.François Hollande mesure-t-il maintenant les conséquences de son soutien à Sassou-Nguesso.Pour le sang des Congolais qu’il fait couler, les comptes lui seront demandés un jour par la nature

  17. David Londi dit :

    Voici encore des images qui vous touchent et font monter en vous une rage sourde. Je le répète encore ici, la communauté internationale ne peut intervenir, éventuellement, qu’en appui d’un mouvement insurrectionnel interne. Nous devons impulser ce mouvement par une prise de nos responsabilités.

    La libération de ce pays ne passera pas par l’opposition conventionnelle, préoccupée à préparer les élections législatives donc à peaufiner le dernier étage de la fusée du hold-up électoral de Sassou. Des génocides ont eu lieu dans d’autres parties du monde, la fameuse communauté internationale n »est intervenue qu’après coup, toujours après coup. Il faut se rappeler des principes simples régissant la diplomatie internationale : la communauté internationale n’installe pas des démocraties dans les pays, elle a pour mission de maintenir la paix. Chaque fois qu’elle a essayé de le faire, installer une démocratie, elle a lamentablement échoué : l’Irak, la Libye, pour ne citer que ceux-là. Le cas de la France avec ses anciennes colonies est spécifique à cause de ses ingérences dans les politiques de ces pays.

    Ce comportement découle des intérêts économiques et diplomatiques que la France a acquis depuis 1885, à la conférence de Berlin. Ce pays sortant d’un désastre militaire lors de la guerre de 1870 avait perdu toute crédibilité et placé sous l’influence de Bismark qui ne manquait pas de l’humilier à l’occasion. C’est donc grâce à la conquête des pays de l’Afrique subsaharienne (AOF et AEF) que la France va redorer son blason dans les domaines économique et diplomatique. Elle redevenait ainsi une puissance à l’échelle mondiale. Nos aînés n’ont pas trouvé mieux que de s’nscrire dans une communauté qui les ont liés dans tous les domaines à l’ancienne puissance coloniale avec leur tête, Houphouët Boigny. Les voies de résolution des conflits dans cette zone, à l’échelle internationale, dépendent essentiellement de la France.

    La France n’est pas la 5ème puissance mondiale sans son ancien empire colonial. Des pays sont sortis de cette influence comme le Vietnam et l’Algérie par la lutte. La démocratie ne se donne ou ne s’installe ni par décret ou par une intervention extérieure ni par des coups d’état mais par la volonté ferme du peuple.

    Animer des cellules sur toute l’étendue du territoire pour la préparation de l »insurrection populaire est l’une des solutions préconisables pour prendre le relais de tous les mouvements de mécontentement qui se lèvent dans le pays.

  18. KOO' NGOH dit :

    Voila, comme d’habitude, tous les congolais sont bien d’accord que le problème du Congo est sassou. On le nomme sans se cacher et sans tournures. Point. Le nœud du problème est donc bien connu depuis. sassou ne partira que par les armes tel qu’il est venu. Point. On est tous d’accord là-dessus.
    A présent, sans s’attarder a cela, on doit élaborer des ébauches de solution qui aboutiront au fil des discussions a la solution finale elle-même.
    Propositions concrètes:

    1- Élaboration d’un Projet de levée de fonds
    2- Mise en place d’un petit comité de 5 membres ( tous trésoriers)
    3- Choix de la banque de dépôt (banque européenne?…, américaine?…, asiatique?…, latino?…, africaine?…)
    4-Mise en place des mécanismes populaires de contrôle des fonds levés
    5- Mise en place d’un comité d’achat des outils létaux (de préférence des anciens militaires)
    6-Acheminement des outils létaux – comment?… par où?….

    Quand au reste, sur place on n’attend que cette force nécessaire pour en découdre avec sassou.
    Voici ma proposition.
    S’il vous plait, discutons sur le fond. Apportez des contres propositions.
    Aux différentes associations et autres groupements bien connus sur la place de Paris, s’il vous plait, ce n’est plus le temps de la politique. Votre contribution claire a l’élaboration de ce projet serait bien appréciée. Merci!
    NB: Nous devons discuter de ceci en publique et de façon claire afin que sassou sache que nous aussi nous sommes capables de s’organiser. Ce n’est pas pour créer seulement de la dissuasion, mais pour aller bien au delà.

    KOO’ NGOH

  19. KOO' NGOH dit :

    Aux Messieurs MINGWA BIANGO et le WEMASTER

    Bonjour,
    S’il vous plait, pouvez-vous laisser cet article toujours en UNE afin que tous les congolais puissent venir et donner leur contribution organisationnelle a la solution proposée?
    Grace a vous et aux medias sociaux, les congolais de tous les coins du globe peuvent cette fois-ci s’organiser.
    Nous vous REMERCIONS infiniment et que Dieu vous garde.

    KOO’ NGOH

  20. David Londi dit :

    @Koo Ngoh,

    j’avais déjà proposé, ici, un projet détaillé et chiffré qui recoupe le tien. Celles et ceux qui me lisent doivent être au courant. Personne n’en a discuté. Il n »est jamais trop tard…

  21. KOO' NGOH dit :

    Merci Londi…

    Oui, il n’est jamais tard… Les faits de sassou nous acculent de plus en plus et il faut aller droit a l’essentiel.
    Bien a toi.

    KOO’ NGOH

  22. Anonyme dit :

    koo’ ngoh
    tu as raison sur toute la ligne une petite minorite sur quelques sites proposent depuis longtemps cette approche de resoudre le probleme par les armes , mais helas . on ,ne les ecoute pas . les gens font semblant de continuer de croire que leurs motions et autres theories abstraites feront reculer le tyran de brazzaville .
    pourtant l histoire recente est là toute riche en enseignement pournous montrer que un peuple opprimée et uni a plus de ressource que la dictature pour remporter la victoire dans le combat qui les oppose

  23. KOO' NGOH dit :

    Merci Anonyme…

  24. Dieu m'a dit. Le Diable sera tué et sa Maison brûlée dit :

    Voila encore une images de plus dans le catalogue de la barbarie génocidaire sassouiste contre le peuple congolais, une image choquante brutale. Cet enfant ne cherchait qu’à vivre sans plus. Mais bon Dieu qu’avons nous fait pour subir ce martyr imposé par la forfaiture sans riposter?
    Près d’une année durant que le tyran nous assassine en toute impunité devant les biens pensants: Communautés nationale et internationale, sociétés civile et religieuse, toutes: motus et bouche cousue. C’est à ne rien comprendre. Pendant que le peuple meurt sous les bombes, Il fait bombance avec sa clique de courtisans vieillots, véritable clique de sorciers ils osent même blasphémer à la cathédrale Sainte Anne. Que le FEU DU CIEL VOUS BRULE jusqu’à la 4è génération. Le diable sera tué et sa maison brulée. Courage le peuple vaincra Vox populi vox Deï

  25. Dieu m'a dit. AUX ARMES CONGOLAIS dit :

    ATTAQUE ATTAQUE ATTAQUE tout azimut dans tous les villages et les villes du nord au sud sans attendre un quelconque mot d’ordre une quelconque organisation cherchons à briser les lignes à franchir la ligne rouge Puis par un réflexe de survie le peuple sera rejoint par les vrais forces armées congolaises et républicaines. Les Falcs de Notre Ntoumi nationale sont un exemple à suivre. Surtout que les attaques soient simultanées ouvrons des fronts à Ngamboma, Djambala ,
    Ouésso, Imphondo, Makoua, Ewo, Dolisie, Mouyondzi, Pointe-Noire, Brazzaville, Nkayi, …etc Attaques ciblées des points stratégiques AVEC EN PRIME UNE ÉLIMINATION PHYSIQUE DES TÈTES D’AFFICHE DANS LA RÉPRESSION DES CONGOLAIS, sabotage des moyens roulants et volants du dictateur; Et nous verrons que les digues de la dictature seront rompues. Mais nous devons essayer et tenter quelque chose dans le sens d’une révolution spontanée du peuple ; Mais Bon Dieu que le peuple arrête de souffrir en silence. Il faut qu’il explose sa colère. ça coutera ce que ça nous coutera, y a plus de calcul à faire. TROP C’EST TROP AUX ARMES CONGOLAIS

  26. VAL DE NANTES .LE CONGO S'EN SOUVIENDRA dit :

    C’est la preuve intangible que ce pouvoir n’est pas issu de la volonté populaire , et donc honni par tout un peuple .
    SASSOU ET COMPAGNIE y restent par la force bestiale .D’où ,cette animosité contre un peuple qui leur a tourné le dos , depuis des lustres .
    Le seul moyen de s’exprimer , c’est semer la terreur , afin de régner sans souci , alors que chaque jour qui passe aggrave la colère contenue de ce même peuple , qui le leur fera payer très cher .
    La riposte populaire est mécanique , car on ne peut laisser demeurer , impunis ces crimes d’une horreur inqualifiable .
    Le CONGO ne fera son deuil NATIONAL qu’après le départ de ces criminels ;;;;;;;;
    CRIER LE VIVRE ENSEMBLE dans le seul but d’entuber un peuple en désarroi social ,a montré son vrai caractère PERNICIEUX ;;;;;;ET MENSONGER….
    Cette fille aurait elle aussi détourné l’argent public , comme on en accuse NTUMI ,,,,,???????

  27. Emmanuel Macaroni dit :

    Nous devrions dorénavant être INTRAITABLES même avec des moyens rudimentaires s’il le faut, partout au CON-go (dormeurs et ronfleurs des autres régions, réveillez-vous BON SANG, s’il vous plait !) et pourquoi pas aussi tactiquement à l’étranger, contre ces serviteurs traitres, assassins et voleurs con-go-laids, pour la racaille française, qui soutient becs et ongles cette merde…

    Comme a dit l’autre plus haut, et, réfère le dicton: oeil pour oeil, dent pour dent; le ton est lancé sans détour. Plus de: après la joue gauche, je te tends la droite. (Navré, Seigneur Jesus !)

    Mais en faisant même plus, nous allons multiplier sans état d’âme la riposte: toutefois qu’ils tuent 1 des nôtres, nous TUERONS au moins 2 ou donc plus des leurs.

    Ces barbares sauvages qui ne respectent plus RIEN du tout n’ont PAS le droit de vie ou de mort sur personne et doivent SÉVÈREMENT payer leur forfait macabre plus tôt que tard.

    Un nombre ‘indéfini’ de quelques armes de guerres et les drones civils bien équipés ne sont plus loin…

    Nous allons attraper ce sale MBOCHI !

  28. Emmanuel Macaroni dit :

    Notez bien: ces SINGES à ressemblance humaine sont un danger permanent pour la société civilisée (INACCEPTABLE !), à éradiquer au plus vite, même sans l’aide des hyènes et vautours.

    Ce sale MBOCHI, nous allons l’attraper !

  29. MAVOULA MA MOUANGANA dit :

    ESCROQUERIE EN BANDE ORGANISEE

    Après renseignements, voici la vraie version de cette affaire de Mouyondzy :

    – Des policiers véreux de Bouantsa ont monté une escroquerie avec deux ou trois individus scabreux. L’un de ces individus va vendre un article en l’occurence une télé écran plat à quelqu’un d’assez fortuné d’une ville voisine.
    Aussitôt le vendeur court renseigner ses complices policiers sur l’identité et le domicile de l’acheteur.

    Le lendemain, les policiers débarquent chez l’acheteur pour reclamer ladite télé en disant qu’elle avait été volé et que le propriétaire exigeait la restitution du bien. L’acheteur apeuré restitue la télé et paie même une amende aux policiers pour ne pas se faire arrêter comme réceleur.

    Les policiers et leurs complices se partagent les sommes d’argent escroqué ainsi et cherchent une autre victime dans une autre ville environnante. La même télé aurait pu être vendu 10 ou 15 fois et reprise par les mêmes policiers.

    Ce qui s’est passé à Mouyondzy, c’est que Mr Modeste qui a acheté la TV a été surpris par la rapidité de la découverte de son identité d’acheteur et de la trouvaille de son domicile. Il a demandé aux policiers de lui présenter celui qui leur avait fourni des preuves aussi rapidement et exigé une confrontation.

    Les policiers craignant d’être démasqués et de voir leur combine mise à nue dans cette opération d’escroquerie ont voulu le faire taire.

    Malheureusement c’est sa pauvre fillette qui aura été touché.

    La suite…. révolte des jeunes de Mouyondzy etc, etc.

  30. Le nul qui veut savoir dit :

    D’accord avec la stratégie proposée par KOO NGOH, presque jadis celle de LONDI. En théorie ça semble être faisable mais en pratique la faisabilité est quasi-nulle. Admettons que cela soit faisable, un ou deux fronts patriotiques de résistance farouche jusqu’à la victoire, Sassou est parti et après? Vous imaginez le chaos qu’il y aura au pays pour instaurer la paix! Pourquoi ne pas approchez Ntoumi, c’est vrai que le vrai mobile de Ntoumi n’est pas clair dans cette lutte car sa résistance dans la forêt sans ambition d’occuper Brazzaville laisse à réfléchir. A mon avis, il faut approcher Ntoumi, s’assurer de son soutien veritable puis le renforcer à tous les plans; là au moins la victoire sera sure et le chaos ne sera pas trop à craindre en suite pour instaurer la paix.

  31. Dieu m'a dit:.Il faut décapiter la tête dit :

    La vraie stratégie d’évitement du chaos demeure un décapitement de la tête (au mieux une destruction des centres de commandement) en l’isolant avec le reste du corps funeste composé des miliciens que nous pourrons capturer comme des mouches ayant perdu leurs ailes.
    En clair élimination physique ou kidnapping des chefs civils et militaires qui donnent les ordres de tuer les congolais: JDO, Denguet, Nianga Mbouala, Dabira, Obara, Okoï, Oba, Kiki, Edgard, Bouya etc… quelques supplétifs tels que Amboulou Ombele alias Zulu bad le boucher de Pointe-Noire qui tue à bout portant et à tour de Bras les jeunes du Kouilou, le commissaire de police de Madibou…etc
    Cette stratégie aura pour effet immédiat de raccourcir et terminer le combat de la libération du pays en isolant le dictateur qui sera capturé jugé et brulé vif. Ainsi l’on pourrait éviter bien des drames à une population déjà traumatisée et apeurée

  32. Craindre ou Feindre dit :

    Takou est le chaos, alors !

    On a plus besoin de philosopher en longueur, mais de vraies stratégie et tactique pour anéantir net le Cancre Absolu. On sait bien qui sont ceux qui engendrent impunément le chaos depuis dans cette contrée, avec leurs soutiens. Il faut donc les éliminer avec ruse, d’une manière ou d’une autre.

    On ne peut PLUS tout simplement leur laisser le monopole de la violence gratuite sans ciller ni broncher, sous quel que prétexte que ce soit après toute la boucherie du passé et en cours faisant des victimes innocentes, jour après jour.

    On fait, ou on bavarde…

    Choisissons, il se fait tard !

    Sinon, taisez-vous à jamais et, subissez.

  33. mwangou dit :

    Bjour! je me suis éclipsé par la force des choses… Bref! je reviens et je trouve cette info dont je dirais QU’ELLE N’EST PAS EN CIRCULATION AU CONGO. Peu de gens en sont informés.
    Aussi, ça ne m’étonne pas que à travers le monde, cela soit passé au travers et qu’on n’a entendu nul part les explosions d’émotion… 9a ne m’étonne pas; ça se passe au Congo; cela n’intéresse pas l’international.

  34. KOO' NGOH dit :

    @ Le nul qui veut savoir

    Bonjour et merci pour votre contribution…
    A mon humble avis, il est vrai que Ntoumi reste aussi une variante de la solution au problème sassou. C’est une bonne proposition selon moi et elle est a mettre sur la table des discussions et décisions.
    Il faut l’approfondir en cherchant a pressent a répondre a la question suivante: Comment contacter Ntoumi ou si contact il y a, Ntoumi est-il pret a accepter?. Le reste (tactique, positionnement, et autres dispositions) pourra découler de la suite donnée a la question posée. Encore une fois de plus Merci pour cette proposition.

    KOO’ NGOH

  35. KOO' NGOH dit :

    @ Mwamgou

    Bonjour!
    Merci Mwangou pour cette question que vous posez, a savoir celle de la stratégie de communication directe avec les congolais au pays, afin de leur livrer toute fois la vraie information.
    sassou pour arriver a ses desseins macabres avait organisé des radio-pirates. Aujourd’hui, il continue a avoir le monopole de la diffusion de l’information. Ce qui n’est pas bon pour nous autres épris de liberté.
    Depuis longtemps, j’avais il y a presqu’une année soulevé cette question de communication directe avec le peuple au Congo. Si je me rappelle bien, a l’époque je m’étais adressé a travers ce même forum a l’association « Les Assises du Congo », pour leur demander si leurs messages étaient reçus au Congo et comment. Car les conférences organisées, les motions, pétitions, et lettres ouvertes adressées, n’atteignent jamais le Congo.
    Eux, qui pour autant parlent au nom des congolais, se fâchent vigoureusement quand on leur fait remarquer qu’en lieu et place des réunions d’information et de sensibilisation qu’ils organisent toutes fois sur la place de Paris, il faut en faire une qui doit discuter concrètement de la question communicative, des outils communicatifs et des dispositions a prendre afin que le message atteigne directement les congolais au pays. Quand on leur dit cela, on vous accuse de tout.
    Voila pourquoi, il est question que chacun des intervenants ici, pêle-mêle, même n’étant pas en association ou autres structures organisées, doit donner aussi sa proposition pour faire parvenir les vraies informations que nous souhaitons, directement aux congolais. Est-ce une Radio Pirate qu’il faut?; est-ce une Radio dans un pays voisin?; est-ce… est-ce…
    S’il vous plait, parlons! Donnons nos idées là-dessus aussi.

    KOO’ NGOH

Laisser un commentaire