L’interview-mensonges de Sassou Nguesso accordé à France24

L’interview a fait grand bruit. En méritait-il tant !

Pas fréquent que le tyran reçoive une équipe de télévision étrangère. France24 s’y était collée. Ce n’était pas une mince affaire, non plus, que de se rendre à Oyo dans l’un des nombreux palais présidentiels que le dictateur s’est fait construire au Congo. Dommage que France24 ne nous ait pas présenté les coulisses de l’interview : Brazzaville, ses contrastes ; la navette en jet privé pour rejoindre Oyo et son aéroport international tout aussi privé (quasi réservé à l’usage personnel du dictateur ou de son armement) ; les investissements démentiels dans le petit village de pêcheurs, dont est originaire l’autocrate, pour le transformer en un lieu de villégiature pour privilégiés en pleine forêt équatoriale. Pour cela, très sûrement, aurait renforcé l’intérêt de suivre l’échange entre Denis Sassou Nguesso et Marc Perelman, Journaliste-Editeur à France24.

Pourtant, les questions de ce dernier avaient beaucoup de sens, et bien ciblées. Imperturbablement l’imposteur en chef niait tout en bloc. Systématiquement, il a répondu par la négative à toutes les affirmations, bien plus que des questions, de l’envoyé spécial de France24. Pas de crise postélectorale, pas d’élections truquées ; pas de problème sécuritaire et pas de crimes humanitaires dans le Pool, rien que des bandits profitant d’une « guerre asymétrique » ; pas d’exactions dénoncées par le Département d’Etat américain (qu’il s’est bien gardé de traiter de menteur !) ; pas d’opposants politiques emprisonnés rien que des coupables de droit commun ; pas de black-out des réseaux de communication en période d’élection ; pas de fraude et pas de détournement financier de la part de ses proches. Rien qu’une volonté de nuire (à son encontre) ; une cabale, presque menaçant, lorsqu’il a été question d’une prochaine inculpation de son fils, Denis Christel, par les Juges en charge de l’affaire des Bien Mal Acquis ; et sur le tard devenu croyant, il s’en remet par trois fois à Dieu s’agissant de la fin de son mandat « qui lui a été confié par le peuple congolais !» (Sic)

Il faut se faire violence pour tenir jusqu’au bout de cet exercice de mauvaise foi ! Vingt minutes de supplice supplémentaire qui viennent s’ajouter aux  bientôt vingt années de son insupportable tyrannie … ! Sassou Nguesso affichait sa satisfaction de n’avoir rien concédé ni reconnu. Quant aux spectateurs et aux observateurs, ils auront tous compris qu’avec lui toute discussion et tout dialogue sont impossibles !

En ces derniers points, l’interview de Marc Perelman a été utile. Sinon, il pourrait toujours faire un reportage sur les policiers du quartier de la Défense, près de Paris, qui interviennent lorsque des Congolais vont manifester dans le hall d’entrée de la Tour TOTAL. Après des contrôles d’identité très courtois, pour la forme sans le moindre reproche, certains fonctionnaires leur font discrètement la confidence qu’ils savent, pour tout ce qui touche aux affaires du Congo, que « beaucoup de dirigeants français ont été corrompus » pour que le système, qui les enrichit, perdure. Egalement, des employés de la compagnie pétrolière, tout aussi discrètement, rejoignent alors nos compatriotes pour dénoncer le comportement criminel de leur société en affirmant qu’ils s’attendent à ce qu’un jour prochain tout soit déballé, enfin, sur la place publique tout en les encourageant à poursuivre leurs actions.

Il suffirait de prendre le RER A pour faire une super enquête… Pas la peine d’aller à Oyo, capitale des mensonges et des non-dits. Et, n’est pas Emmanuel Macron qui veut pour contredire Sassou Nguesso comme ce fut le cas lors du débat avec  Marine Le Pen : « Vous dites des bêtises ! » Il ne reste plus qu’à espérer que le nouveau président français saura sortir de son actuelle sphère d’influence imprégnée d’un sérieux soupçon de Francafrique, dont il conviendrait de s’éloigner… Pour que l’Afrique à son tour, et sans trop tarder, soit elle aussi En Marche !

La Rédaction

Diffusé le 16 mai 2017, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

31 réponses à L’interview-mensonges de Sassou Nguesso accordé à France24

  1. SASSOUFIT,DEGAGE SASSOUFIN dit :

    Ce type est un menteur pathologique,il a perdu pied avec la réalité.Il mérite d’etre égorger

  2. GIL dit :

    Aucun intérêt pour le Congolais patriote. Cet homme n’a plus d’importance que pour son clan ou sa famille.

     » Il ment comme il respire », disions nous, enfants. Il est si pathétique que l’on en vient à penser qu’il n’existe plus .

    Il est la honte parfaite, totale et la méchanceté personnifiée.

    Qu’il aille au diable !

  3. RENE MAVOUNGOU PAMBOU dit :

    Toute honte bue, le boucher de l’Alima ment comme un arracheur de dents! Cette façon de nier systématiquement et ostensiblement l’évidence, propension au mensonge compulsif, relève d’une attitude de mensonge pathologique, c’est-à-dire de la mythomanie. Il ne lui restait plus qu’à déclarer à la face du monde qu’aucun de ses miliciens n’a été abattu par les hommes de Ntumi.
    Un effroyable tyran sanguinaire, la conscience engluée dans le sang, qui n’a pas le courage d’assumer ses crimes et délits.
    Pitoyable et pathétique!

  4. anonyme dit :

    Il est né avant la honte.

  5. Faed Arloun dit :

    En voilà bien les signes de la fin, lorsqu’on commence à mélanger politique et Dieu; il faut s’en méfier. Dévier les champs de réponse, ses yeux presque fermés durant toute l’interview et des petits mouvements saccagés des doigts et des pieds signifiant « sauvez moi car je sais que je mens et j’en suis condamné… » Et le journaliste ne voulant plus insister sur ces réponses incohérentes. On sent la vieillesse dans toutes ses décisions non raisonnable jusqu’à plaider l’intervention de Dieu pour son salut

  6. Robert POATY PANGOU dit :

    Et si depuis longtemps vous aviez appris à m’écouter.

    Tout le monde s’étonne aujourd’hui.

    N’ai-je pas appelé tout le monde à une prise de conscience ?

    J’ai tout dis. M’aviez-vous écouté ?

  7. VAL DE NANTES . dit :

    @ROBERT
    Qu’ avez vous dit , qui aurait permis de libérer le CONGO , j’ai totalement oublié votre recette ,,,????

  8. Anonyme dit :

    Le Congo était paraît il black listé, dans les médias mainstream occidentaux, suite à l’envoie de divers mémos proustiens. Or cette interview diffusée sur un grande chaîne internationale, à l’instar de france24, semble dire le contraire.

  9. Anonyme dit :

    Il ne fallait rien en attendre de cette interview c’est le contraire qui aurait été étonnant.
    El le Poaty pangou qui se réveille pour nous déclarer des devinettes ?

  10. SASSOUFIT,DEGAGE SASSOUFIN dit :

    Ce menteur criminel et manipulateur a perdu 27 soldats aujourd’hui dans les affrontements à Goma Tsétsé,il a donné l’ordre d’enterrer sur place tous les soldats qui tombent et ne pas informer les parents sauf s’ils sont des officiers supérieurs.Il est parti se réfugier à Oyo car les Ninjas menacent de rentrer dans la capital et certains militaires les attendraient pour les rallier.C’est la peur et l’incertitude auprès des politiques.Et oui il n’y a pas de crise dans le Pool pour ce sociopathe.

  11. sibiti dit :

    Non il n’est pas à Oyo, il est à PNR

  12. Anonyme dit :

    Jeudi 25/05/2017 après l’émission envoyé spéciale,dans complément d’enquête sera évoquée la situation du Congo Brazzaville dans le Pool.

  13. Anonyme dit :

    Petite précision, l’émission aura lieu sur France 2

  14. Anonyme dit :

    Ce sanguinaire est laid, un malade mental, un homme sans dignité, bref un pauvre type. La preuve, à 78 ans il se maquille, le visage est jaune, le front rouge et les mains très noires, ce monsieur est superficiel

  15. VAL DE NANTES . dit :

    @ANO , C ‘est bon quoi ;;;;;

  16. VAL DE NANTES . dit :

    Sur ce site on distingue clairement ceux qui critiquent inlassablement et sans cachotteries , le CLAN SASSOU ;:;;;;
    AAAH LES NVILIS …..MAWOUA MINGUI , il n’y a pas des canons de ce coté là .On y ENTEND réseaux , écoutes , déjà dit , vous avez dit quoi ?????
    Avec vous , SASSOU ROI DU CONGO .

  17. VAL DE NANTES . dit :

    En démocratie on peut devenir ministre par militantisme , par ses qualités professionnelles , en résumé par son talent , son bagout ;;;;.
    Cette démocratie dont nous a privés HOLLANDE , en octroyant son visa de tuer à SASSOU , aurait permis à faire de nous des ministres , des secrétaires d’Etat , des directeurs généraux , directeurs centraux , etc .Mais du fait de la présence continue d’un macchabée tribaliste au pouvoir ; on en est encore à bailler en EUROPE ;;;;
    Tant qu’il y a la vie , il y a espoir .GERARD COLLOMB est devenu ministre à 70 ans ;;;;
    DONC , chers amis , un peu de patience ;;;;
    Si ce pays nous appartient réellement , l’espoir est permis :::
    QUE DIEU donne quitus , à NTUMI pour déloger SASSOU de ce trône , imbibé de sang ;;;;;;

  18. ALOULA dit :

    Il ne s’agit pas pour les congolais et les hauts cadres de la DIASPORA de s’attarder sur l’état de santé, ni sur la médiocrité, encore moins sur la méchanceté de Sassou; mais de prendre le relais de ce que Munari a dit à RFI de mener un travail de communication tous a si-mute à l’échelle nationale et internationale pour une fois enterrer ce Mr sur ses mensonges, le journaliste de France 24 qui l’a interroger a ouvert le chemin, antenne 2 prendra le relais le 25/05/2017 sur envoyé spécial cela prouvera aux yeux du monde la preuve A sur B sur le génocide qui est entrain de s’opérer au pool et au Congo les militaires patriotes qui ne souhaitent pas un jour se voir convoquer par le CPI, doivent prendre leur distance, car la chute est certaine, le ciel a donné l’autorisation, le prix du péché c’est la mort.Prions pour le Congo.

  19. Robert POATY PANGOU dit :

    « RESTONS ANNONYME » : c’est mieux

  20. Anonyme dit :

    Mr Pangou ou en est votre référendum ?

  21. C’est bizarre! Françoise hollande avait parlé, Denise sassou était réanimé mais resté sous silence dans le coma. francoise est parti et remplacé par le mondialiste macro, Denise réapparaît dans les médias et les médias francais sortent de leur long silence pour essayer de parler de nouveau du Congo B. A quoi jouent-ils, protégez le dictateur ou essayer de l’exposer? Quelqu’un peut apporter un grain de lumière dans mes inquiétudes! Ce qui est sûr, ça sent du louche et quelque chose d’événementiel se prépare d’ici peu, soyons vigilant.

  22. Anonyme dit :

    A le nul qui veut savoir.

    Je suis d’accord avec vous. Pourquoi après un si grand silence, des émissions sur le Congo B ?
    J’espère qu’ils ne vont pas nous le faire à l’envers.

  23. Anonyme dit :

    Comme d’habitude

  24. Anonyme dit :

    L’exposition de la situation du Pool prouvera qu’il n’y a pas de démocratie au Congo B. Et que le changement que demande le peuple est tout à fait légitime.

  25. ALOULA dit :

    Le nul qui veut savoir.

    Ton interrogation est juste; comme je viens de le dire le travail de communication faites par les Assises en envoyant les lettres ouvertes en direction des candidats à la présidentielle et à la presse écrite a provoquer un bouillonnement dans les médias, d’autre part la presse française a retrouvé sa force après le silence complice de François Hollande et sa gouvernance; le jugement du ciel va tomber, car les américains les premiers ont été les seuls à se préoccuper de la question congolaise,Il faut savoir que le silence a trop duré. Sassou a trop tué il est temps qu’il en paie le prix, il a trop duré.

  26. @ALOULA
    Je l’espère bien que c’est dans le but de crucifier ce dictateur, mais je n’ose pas penser au contraire en tout cas, ça serait trop injuste!

  27. le fils du pays dit :

    Les Anglophones disent: History repeats itself.Those who do not learn from the mistakes of the past are doomed to repeat them.
    Certains Congolais continuent quand meme d’espérer quelque chose de bien de la part de cet indécrottable et de l’empire qui l’emploie.
    Les noirs ont l’oreille dure ils ne comprennent toujours pas Mr Macron ne pourra pas se démarquer du système qui nourrit l’empire français et ses véreux hommes politiques.
    Mr Bokel au moins avait eu le courage de vouloir enterrer le système mafieux(la france afric) et tout le monde sait suite a cette sortie médiatique il a été vire et envoye s’occuper des anciens combattants français.Faites l’effort d’apprendre de ne pas avoir la mémoire court.
    Seule votre prise de conscience et votre volonte de vous libérer vous sortira de cet esclavage.

  28. Anonyme dit :

    La communication, la diffusion de l’information voila la guerre qu’il faut gagner si nous arrivons à franchir le mur de l’omerta médiatique qui pèse sur ce pays le petit tyran de brazzaville tombera.
    La médiatisation est une arme bien souvent plus efficace que les armes c’est pour cela que le tyran de brazzaville a tout mis en oeuvre pour corrompre à tout va pour que rien ne sorte au vue eu su des opinions internationales.

  29. ZIBULAMESSO dit :

    Cet homme n’est plus un humain.

  30. zabazaba dit :

    ZIBULAMESSO cet homme n’ a jamais été un humain mais un demon.

  31. tivy dit :

    wumela wumela

Laisser un commentaire