INTERVIEW DE MINGWA BIANGO : Président Emmanuel Macron et la Françafrique ; Médiocrité de Sassou-NGuesso sur France24 ; Génocide dans le Pool ; Procès politique du Général Mokoko…


Mingwa BIANGO est un activiste panafricain d’origine congolaise, et responsable du site congo-liberty.com . Dans cette interview, il souhaite plein succès au Président Emmanuel MACRON, tout en rappelant que la politique africaine du jeune président sera celle de ses prédécesseurs, à savoir, la perpétuation de la Françafrique ; que  le salut des Africains ne viendra que d’eux-mêmes. Tout en fustigeant la dictature de Sassou-NGuesso, Mingwa BIANGO appelle les militaires de son pays à renverser le pouvoir de Brazzaville.

Diffusé le 19 mai 2017, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Interview, publication de mingua mia Biango. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

24 réponses à INTERVIEW DE MINGWA BIANGO : Président Emmanuel Macron et la Françafrique ; Médiocrité de Sassou-NGuesso sur France24 ; Génocide dans le Pool ; Procès politique du Général Mokoko…

  1. VAL DE NANTES . NTUMI FILS SPIRITUEL DE DIAWARA dit :

    Y A T’il encore des militaires au CONGO ? .Les images de la débandade de ces derniers dans le pool en témoignent ;;;;
    L’armée républicaine s’est grimée en cohorte des tribalistes armés au service d’une camorra ;;;
    Je me suis longtemps affranchi de l’idée d’une rébellion armée contre SASSOU , car les congolais courageux se comptent sur les bouts des doigts ;;;
    IL VA FALLOIR multiplier NTUMI par 10.000 fois , pour espérer renverser SASSOU .

  2. JEan-Claude MAYIMA-MBEMBA dit :

    @Val de Nantes
    Tragédie du Pool ou pas, il y a une chose qu’il faut retenir. Un Etat digne du nom n’a pas d’armée constituée que d’éléments issus d’une seule et unique tribu. Aujourd’hui, ce qu’on appelle « FORCES ARMEES CONGOLAISES (FAC) » n’est constituée que de Mbochis et leurs sous-groupes ethno-tribaux. Combien y a-t-il d’Officiers Généraux dans cette armée? 90% des Généraux sont Mbochis, sans compter des Colonels, etc. Au niveau de tous les grades, ils sont majoritaires. Vous appelez cela une armée ? C’est une milice tribale. Non, l’Etat n’existe plus. C’est une tribu, un clan qui fait main basse sur le pays tout entier.
    Reste à réfléchir sur ce phénomène qui, depuis 1960, consiste à subir des « Chefs » que nous ne choisissons jamais. C’est toujours un Etat tiers qui nous impose des hommes que le peuple congolais n’a jamais choisi, LIBREMENT !
    Quant à Sassou, son nom au Congo sera comme celui de Hitler en Europe ou dans le monde entier. Celles et ceux qui le portent aujourd’hui seront bien obligés de le changer demain, parce qu’il signifiera : la honte, le crime, le sang, le vol, le pillage…

  3. Baghana dit :

    Merci Mingwa de vous révéler à vos lecteurs. Vous êtes Ingénieur et chef de projet fibre optique dans les télécoms. Rien à voir avec la voyoucratie congolaise qui saigne à blanc depuis 50 ans le malheureux pays que nous sommes nombreux à avoir fui. Merci encore, tout au long de ces années avec Congo Liberty, d’avoir été la bouée d’encrage de la contestation et de l’opposition congolaise. La France s’est macronisée en peu de temps. Cet air frais qui se répand en Europe soufflera bientôt en Afrique pour mettre de côté les vieilles classes politiques imbéciles et gangrènées. Il est bon de penser que le Congo détient également de sérieuses réserves d’hommes jeunes de grande valeur.

  4. Isidore AYA TONGA dit :

    Très bien dit, no comment !!!
    Mingwa
    Patriotiquement, Isidore AYA

  5. VAL DE NANTES . dit :

    @BAGHANA ,ADMIS DU COUP ….

  6. le fils du pays dit :

    Vous donnez Mr Sassou la raison de vous appeler par les agitateurs de Paris par vos interviews.
    Trop des interviews qui ne sont pas accompagnees d’actions.
    Ce qui existe au Congo depuis le 31 juillet 1968 ca s’appelle milice.
    Pourquoi ne voulez-vous pas comprendre les choses une fois pour toute.
    Il faut maintenant vous envoyer les enfants Congolais pour qu’ils vous le fassent entendre.
    Le Congo is a big mess (une grande pagaille) diront les Anglophones,un pays totalement en ruine malgres les 250,000 millards de petro cfa engranges de 2001 a 2012.
    Transforme en un vrai far west par les amis de Mr Ngouabi,les hommes qu’il avait naivement mis dans son sac a dos sans prendre la peine de faire le tri au de la region et de l’ethnie.
    Faire des interviews de trop releve le manque de courage qui caracterise nombreux Congolais surtout les semouleux de la place de Paris.

  7. Robert POATY PANGOU dit :

    Mr Mingwa,

    Tu sais bien ce qui se passe à Brazzaville et dans tout le pays.

    Tout le reste …

  8. M dit :

    « Ce qui se déroule dans le Pool, c’est un génocide programmé, un holocauste, intitulé „Opération Mouébara“ nom de la mère de l ‘ initiateur ,dictateur , sorcier, criminel, Génocidaire Denis Sassou Nguesso.Cette épuration éthnique avait déjà eu lieu entre 1998 et 2003. Cette nouvelle Opération Mouébara a pour objectif final de faire disparaitre du Congo les Laris, Bacongos, raser le Pool. Denis Sassou Nguesso a sa clique, complices veulent terminer leur crime de massacre de masse au plus vite pour éviter que la communauté internationale ne finissent par tourner les regards vers le Congo. „Sassou Nguesso est un vrai assassin, corrupteur, génocidaire. Il est le mal du Congo. Il est un nul absolu qui ne cherche qu’à tromper tout le monde à l’infinie.Il faut voir la médiocrité de Sassou-NGuesso pour son interview, sur France24 pour se rendre à l’ évidence.
    Pour ceux qui se laissent tromper et qui pretent le moindre credit en ce qui concerne la poursuite contte Ntoumi et la responsabilite de celui ci pour la crise du Pool, il faut revenir à l’histoire: Sassou Nguesso ne des parents venus de l’ etranger, a toujours voulu la disparition des Laris, Bacongos.l
    Il est apres avoir assassinne le predident Ngouabi, la personne qui dirige la junte militaire, le comité militaire du parti (CMP) qui s’etait empare du pouvoir.
    « Pour un mouvement monté à l’improviste, les rôles étaient plutôt mieux repartis. Par ailleurs, les enquêteurs agissent vite, mieux qu’au cinéma. Massamba Débat la tête à claques en prend pour son compte. Sur la charrette quarante-quatre autres personnes. La scène du crime, tel que le rapporte la version officielle ne tient pas debout. L’inculpation de Massamba-Débat a été vite déterminée.
    l’assassinat de Marien Ngouabi le 18 mars 1977, est un crime crapuleux.
    La -fausse culpabilité de Alphonse Massamba Débat n’est que le fruit d’une conspiration de la haute hiérarchie militaire de Sassou Nguesso et ses complices de l’époque. Un moyen détourné de cacher un petit meurtre entre amis. Le coupable devait venir du voisinage. Dès le début de l’enquête, et mieux que dans les polars du cinéma hollywoodien, les « fins » limiers de la criminologie congolaise, avancent les noms des coupables. Sans qu’aucune preuve tangible de l’implication des coupables ne soit fournie. Massamba Debat, Cardinal Biayenda ainsi ded nombreuses autres personnes appartenant a la tribu Lari, Bacongo sont tuees pendant des nombrrux jours.
    https://clubsassou2016.com/2016/01/26/marien-ngouabi-les-petits-secrets-dun-crime-odieux/
    https://clubsassou2016.com/2016/01/26/marien-ngouabi-les-petits-secrets-dun-crime-odieux/
    Denis Sassou Nguesso n’a pas gagné l’élection présidentielle du 20 mars 2016, c’est donc un dictateur diminué qui est aux commandes de l’ethnie-Etat. le PCT se prépare à aller aux législatives en désordre. »
    http://la-lettre-du-congo-mfoa.over-blog.com/2017/05/congo-situation-critique-tot-ou-tard-les-falc-entreront-a-brazzaville-congo-situation-critique-tot-ou-tard-les-falc-entreront-a-braz

  9. Lucien Pambou dit :

    A Mingwa,

    Salut cher compatriote et encore bravo.
    Pour la plupart d’entre nous qui écrivons sur ce site, nous sommes tes aînés en âge et toi tu l’es par tes convictions clairement affichées. On peut ne pas être d’accord avec toi, mais au moins tu ne te caches pas et tu affiches tes convictions. J’avais posé sur ce site des questions à Anonyme, à Val De Nantes et à d’autres sur l’alternance au Congo Brazzaville. J’avais fait deux propositions :
    1. un coup d’Etat militaire pour faire partir Sassou,
    2. une alternance politique par le vote.

    Faire la proposition de ces possibilités ne veut pas dire forcément que ce sont ces deux là qui vont être adoptées, mais au moins le choix de l’une des propositions permet de continuer l’analyse sur le site Congoliberty. Je te remercie par ton interview du premier choix que tu as fait, ce qui me permet d’apporter des éléments de débat. Cela ne veut pas dire que tu es un révolutionnaire, un mercenaire qui veut la mort de Sassou. Tu es beaucoup plus fin que cela et par ta proposition tu penses que le départ de Sassou de façon militaire est une façon d’avancer l’alternance au Congo car la deuxième proposition, celle de l’alternance par le vote, est difficile.

    Dans ton interview et dans tes remarques, tu appelles à un sursaut de l’armée et dans le même temps on te dit que dans l’armée il n’y a que des Bochis et que c’est impossible car Sassou a tout cadenassé.

    Que faire ? Quand je dis que faire, cela ne veut pas dire qu’il faut baisser les bras. Au moins toi en tant que jeune par rapport à nous tes aînés, tu nous montres ton courage, tu mets à défaut nos bavardages sempiternels et tu nous obliges à un débat au sein de la diaspora sans invective et sans insulte sur mes deux propositions et sur la première qui reçoit ton assentiment. Ton analyse va être forcément discutée, acceptée ou rejetée. Tu as été clair, tu es un activiste. A la différence de toi, moi qui ne suis qu’un simple analyste et non un activiste et non militant politique, je comprends ta proposition. Mais d’autres sur ce site qui confondent les termes, les moments et les temps, ne peuvent pas comprendre ma position car ils préfèrent me traiter de compromis avec le pouvoir de Sassou. Je ne resterais pas en France si c’était le cas. En revanche, je suis un militant de Droite, j’ai été élu dans la société française Conseiller municipal de 2008 à 2014 pour le compte de l’UMP, LR aujourd’hui. Je suis membre de la diversité de LR en tant que chargé des questions économiques et de la fiscalité. J’ai refusé au nom de ma conception de la politique d’être reconduit en tant que conseiller municipal en 2014 sur une autre liste de Droite et j’aurais été élu sans problème, car j’estime que dans la vie politique il faut avoir des convictions.

    Merci à toi petit frère d’éclairer le débat. Sur ce site j’ai toujours dit à des jeunes comme toi et à mes collègues vieux comme moi qu’il fallait maintenant l’alternance générationnelle. C’est vous qui devaient les fonctions pour conduire le Congo vers des destins futurs or la plupart des vieux comme moi sur ce site qui ont raté leur vie politique, n’attendent qu’une chose : la chute de Sassou pour aller se remplir les poches et raconter n’importe quoi aux populations congolaises. Quelles sont les stratégies, les thèmes programmatiques, les études d’évaluations financières et d’ensemble du Congo sur ses budgets, ses secteurs, ses programmations économiques et financières en cas d’alternance ? On va me répondre : on fait d’abord partir Sassou et on voit après. Oui en tant qu’activiste et militant Congolais d’opposition on peut avoir raison, mais moi l’analyste économique doublé du politique et de la démarche rationnelle et instrumentale, j’attends toujours et je reste insatisfait.

    Encore bravo, voilà un jeune qui ouvre un débat intellectuel cohérent au lieu des phrases creuses, baveuses sur ce site. Nous vieux de la diaspora, ne soyons pas trop aigris, notre temps est passé pour exercer des activités politiques de premier rang, contentons-nous d’être des conseillers des jeunes générations et activons la société civile pour être des contre-pouvoirs non inféodés au pouvoir politique.

  10. Anonyme dit :

    A la libération de notre pays, la tâche sera immense pour qu’il se relève. Ne dit-on pas que : « Quelque soit la durée de la nuit, le jour finit par se lever ? »

    En mémoire de nos très chers qui nous ont quittés à cause de leur amour pour notre très cher pays.

    https://youtu.be/_hZpFHx3D5g

  11. Loko Balossa dit :

    Merci Mingwa Biango , pour l’interview et d’ avoir crée cet espace de liberté où chacun peut exprimer en toute quiétude ! Certes on attends pas grand chose du président Macron , mais c’est aux congolais de la société civile de rendre visible cette guerre à huit -clos que nous imposent sassou . Comme le font Alain Mabanckou ou encore Tchikaya Missamou en alertons Le Département d’état Américain ,aujourd’hui ça paie nous constatons la solitude de Sassou ,son avion ne le sert plus que pour aller à OYO . Chers compatriotes nous devons sans cesse dénoncer sassou et sa famille , comme nous dénonçons la guerre du pool ,voilà un an jour pour jour que Florence Morice de RFI fait un reportage pour montrer la bestialité de sassou au monde entier accélérant ainsi son infréquentabilité . Cher nous devons êtres intraitables avec sassou et ses complices comme Parfait kolélas et Tsaty Mabiala qui participent aux simulacres d’élections de sassou , il faut dénoncer cet enfant kolélas c’est un escroc…

  12. Anonyme dit :

    Merci Mingwa, bonne interview, merci de plus pour le site Congo-Liberty en dépit des difficultés. La dictature va disparaître et nous allons rebâtir le Congo

  13. LULENDO de Ponton dit :

    Analyse juste, M. Mingwa.

    Un putschiste ne peut pas quitter le pouvoir suite à une élection. C’est contraire à sa logique. Aussi, les élections seront fausses, truquées. Sassou appréhende au plus haut point, les divers procès qui l’attendent. Ils sont bigrement nombreux.

    Dans son cas en effet, il faut contre la violence des milices, appliquer la violence des armes. C’est d’ailleurs pourquoi le grand gagnant des élections présidentielles fut MOKOKO. La population l’avait choisi, croyant alors qu’il était soutenu par une frange de l’armée qui aurait mis ses canons au service de la victoire du peuple souverain.

    Sassou a triché comme il sait le faire afin d’éviter le gniouf. Humilié à vie par le peuple congolais, il a cru se venger en mettant MOKOKO en prison. Le peuple est loin d’être dupe. Il espère un jour rappeler au putschiste qu’il est un fraudeur et un assassin.

    Quant à ceux qui s’agitent en faveur des législatives, c’est tout simplement ridicule ! Il est difficile de comprendre leur comportement compte tenu du passé récent et de la violence actuelle dans le Pool. Doit-on leur signifier une fois de plus, qu’ un putschiste nomme les députés, car il veut s’entourer des valets sans esprit critique qui l’applaudissent sans répit et le flattent avec zèle ?

    Courage à nos amis injustement emprisonnés !

  14. Anonyme dit :

    Mauvise nouvelle pour le CONGO Brazza avec Jean Yves Le Drian aux affaires entrangeres du gouverment macron. Le drian est l’ami intime de sasou et jdo. On n’es mal barre’ les gars.

  15. VAL DE NANTES .congolais , la honte à COLOGNE dit :

    AH ça ;;;;ii faut faire une pression permanente sur le petit MACRON ;;;C’est lui qui faire mordre la poussière à ce crimino – tribaliste .
    Discussion entre amis africains , devant l’ église de COLOGNE GARE ;;;Nous congolais au nombre de 3 , avons failli disparaître sous l’effet de la honte ;;;;
    Car effectivement , à l’instar de KURUNZIZA aucun président de l’ère moderne n ‘ a osé s’en prendre a son peuple après une défaite présidentielle ;;;;
    Une tricherie qui s’accompagne d’un génocide in petto , sur une région , avec des prisonniers politiques transformés en bandits , c’est le moyen âge ;;;;;
    Chers amis , je puis vous assurer d’une chose que nous sommes à la risée du monde moderne , les réseaux sociaux amplifient notre honte mondiale à chaque seconde ;;;;;
    Ceci , à cause d’un homme , qui s’accroche éperdument au pouvoir ;;;;grâce à l’achat massif des armes dédiées à son peuple ;;;;;

  16. VAL DE NANTES .congolais , la honte à COLOGNE dit :

    LIRE … QUI PEUT FAIRE MORDRE ..

  17. VAL DE NANTES .congolais , la honte à COLOGNE dit :

    C ‘était terrible , des camerounais , pas mieux lotis que nous en démocratie , nous ont donné une leçon sur le respect de la vie humaine , sous l’angle politique ;;;
    BIYA , est préféré à SASSOU dans le domaine de la sauvegarde des vies innocentes de ses compatriotes ;;;;fermez le ban ;;;;
    ah ah SASSOU , que DIEU NOUS EN DEBARASSE ….LA HONTE .
    Tout se sait , il a beau cacher ses crimes , le monde le sait par les réseaux sociaux ;;;;
    Le café et la bière traversaient difficilement nos gorges , sauf celles de nos amis camerounais ;;;
    EH oui LE CONGO à ras de pâquerettes ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;
    ON n’est rien ;;;;;;;;;;;
    SASSOU a tout détruit ;;;;;;;;

  18. MASCAD dit :

    @Lulendo de Ponton,
    Maintenant on se rend compte que le roi était nu. Mokoko n’était pas suivi par les militaires. Il était seul. Il n’avait personne derrière lui.
    Par exemple, JAS OKOUYA sur Facebook regrette la mort de ses amis d’armes sur Facebook, mais ne regrette pas l’assassinat des populations du Pool. Il ne présente pas d’excuses et ne demande pas pardon pour les crimes qu’il y a commis au nom du CLAN des SASSOU & NGUESSO. Les massacres des populations civiles, il n’en parle ps, il ne les regrette pas. Il regrette seulement la mort de ses compagnons dans cette régions. Comme si les populations du Pool n’étaient pas ses compatriotes.

  19. MASCAD dit :

    Le roi des coups d’Etat au Congo a peur des coups d’Etat. Combien y a-t-il eu de coups d’Etat au Congo chaque fois que DENIS TAKU KESSO est au pouvoir? Un adage du Pool dit : « ON NE MARCHE JAMAIS DANS LA PLANTATION D’UN VOLEUR… » Car il sera le premier à crier « AU VOLEUR…!!! »
    DENIS TAKU KESSO est le Plus Grand Criminel du Congo que le pays ait jamais connu. Il est plus que temps que nos compatriotes du Nord se désolidarisent de son clan avant qu’il ne soit trop tard. Car le mal de Sassou risquera de rejaillir sur eux. Pour son pouvoir, Sassou n’épargnera personne. SOUVENEZ-VOUS DU CAS PIERRE ANGA A OWANDO DANS LA CUVETTE !

  20. llina dit :

    Ne vous faites pas d’illusions: Le nouveau président de la France, Mr « Emmanuel Macron ne va pas mettre fin à la Françafrique et au génocide du Pool: La France s’est macronisée
    va persister dans son soutien à la dictature sanguinaire de Sassou Nguesso et ne sera pas capable de souffler en Afrique et mettre de côté les vieilles classes politiques imbéciles et gangrènées.Yves LE DRIAN, le nouveau premier ministre et ministre de la Défense dans le gouvernement de François Hollande, est responsable de l’ association mafieuse de Brazzaville qui travaille directement avec Sassou Nguesso le l’hitler de l’Afrique et s’y rend d’ailleurs et régulièrement dans la ville natale du dictateur congolais en jet privé sans passer par la capitale Brazzaville pour éviter les regards indiscret. »
     » La France sera tenu pour personnellement responsable des nouveaux drames que le Congo traverse depuis que Jacques Chirac avait fait que le tyran, sanguinaire Sassou Nguesso revienne au pouvoir en 1997 et commencer à grande échelle avec l’ épuraration éthnique contre les Laris-Bacongos. « Au regard des soutiens, tous azimuts qui prolifèrent autour de MACRON, force est de constater que la politique africaine de MACRON serait, d’emblée, orientée vers une continuité de la françafrique. Bertrand DELANOË, François BAYROU, Jean PISANI-FERRY, Gérard COLLOMB, François de RUGY, Dominique PERBEN, Philippe DOUSTE-BLAZY, Laurence HAïM, Jacques ATTALI, Robert HUE, Pierre BERGE, Jean-Yves le DRIAN, Dominique de VILLEPIN, sans être exhaustive cette crème de la politique française est de loin la plus manipulatrice, la plus impliquée dans les magouilles avec nos dictateurs »http://berijc.over-blog.com/2017/04/macron-sauvera-t-il-le-congo-brazzaville-de-la-dictature.html

  21. bikindou simeon sylvain dit :

    Mes freres congolais et congolaises,soyons un peut responsable sur les propos que vous divulguer sur les medias sociaux.je m appercois que personne d entre vous apportent une solution pacifique ,si non que des declarations de guerre qui ne va profiter a personne, n ayant pas une courte memoire .combien des guerres que nous avons vecu et quelles sont les resultat?vous avez la reponse.il n ya pas de gagnons a la fin.les meme gens que vous considerer comme des petit dieux ,ne vont venir a bout de vos problems car en politique il n ya pas des freres eternel ou d enemie eternels,donc chacun a besoin de l autre une coalition vous le savez mieux je pense.ne nous faisons pas des bon citoyens ou inttectuel qui ne sement que de la haine.vos opinions peuvent etre bon ,mais la maniere dont vous les exposer vous exclu de la bonne moyenne.:les photos ,les commentaires qui ne refflet pas que nous sommes chretiens .je pense que vous ne tourner que autour de rien.ne croyer pas que tu faite que vous viviez a l etranger les choses vont mieux,.le congo se le seul pays la ou tu peu mieux valoir des droits nul part a ailleur ,quelque soit la nationnalitee que vous adopter.alors penser a trouver les solutions positives .vous repeter continuellement le meme mensonge et vous vouler en faire une verite.vous voulez que les occidentaux vous arrongent le pays ,oubliez .parfoi il faut accepter la realiter et tirer les lessons.soyons diplomatique et non pragmatique ,prouvons a l opinion international que le congolais et congolaise sont des veritables peuple qui peuvent changer l image du continent et du monde en apportant des solutions favorable .

  22. Mwana Kongo dit :

    Mon intuition était la bonne la relève est assurée pour le combat de la liberté au Congo. De jeunes formés avec des têtes bien faites…

  23. VAL DE NANTES . dit :

    Des cerveaux bien formatés , il y en a , dans la diaspora , on n’attend que le départ de SASSOU pour que les rendre opérationnels ;;;
    L’intelligence a horreur de la médiocrité , d’où ce désert intellectuel au pays .SASSOU constitue inévitablement un frein à l’éclosion des cerveaux transformateurs et par ricochet , les bénéfices socio économiques qui en résultent .
    La condition sine qua non , de cette amplification de cet apport technique et technologique , est la naissance d’une véritable démocratie au CONGO BRAZZA ;;;;.
    Tout le monde ne peut vivre de la politique , mais la politique vit et s’épanouit dans un environnement sain d’esprit , ce qui apporte un climat d’émulation sociale , lequel dérive des efforts personnels issus du capital éducatif de chacun de nous ;;;;.
    Le départ de SASSOU est synonyme de l’exploitation efficiente du cerveau congolais …..
    Que tous ceux qui n’ont pas étudié , qu’ils s’y mettent , car DEMAIN , ce sera plus le cerveau que le pétrole ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

  24. @VAL DE NANTES
    Totalement d’accord avec votre réflexion, j’y adhère comme du ciment

Laisser un commentaire