INTERVIEW DE MARC MAPINGOU : Election d’Emmanuel Macron ; Législatives 2017 et légèreté politique de Tsaty-Mabiala et Parfait Kolelas ; Paranoïa de Sassou-NGuesso et fabrication de preuve contre le général Mokoko…


Esprit libre et indépendant, Marc MAPINGOU milite pour la restauration de la démocratie au Congo-Brazzaville . Il appelle Parfait Kolelas à s’inspirer du combat politique de son père contre le Communisme , et de ne pas sombrer dans la légèreté politique comme Tsaty-Mabiala. Il condamne l’extermination du Peuple Koongo par Sassou-NGuesso , et exhorte tous les Congolais à l’unité nationale…

Diffusé le 24 mai 2017, par www.congo-liberty.com

 

INTERVIEW DE MINGWA BIANGO : Président Emmanuel Macron et la Françafrique ; Médiocrité de Sassou-NGuesso sur France24 ; Génocide dans le Pool ; Procès politique du Général Mokoko…

Ce contenu a été publié dans Interview. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

32 réponses à INTERVIEW DE MARC MAPINGOU : Election d’Emmanuel Macron ; Législatives 2017 et légèreté politique de Tsaty-Mabiala et Parfait Kolelas ; Paranoïa de Sassou-NGuesso et fabrication de preuve contre le général Mokoko…

  1. ABIGNA dit :

    Merci Marc pour cette prise de position courageuse qui honorent la famille des démocrates et des patriotes que nous sommes. Le philosophe Platon a une sentence inouïe qui devraient faire réfléchir beaucoup d’entre nous , il déclare que :  » Pour un homme une vie sans examen de conscience ne mérite pas d’être vécu ». Sassou et les siens (PCT) devraient s’en rendre compte, mais obnubilés par les jouissances et les plaisirs de la chair ils poursuivent leur oeuvre de destruction; car un homme ou un groupe d’hommes doivent connaitre à un moment donné les limites dans leur action. Malheur à tous ceux et celles qui qui ont accompagné de près ou de loin Sassou et les siens dans cette sale besogne. Nous sommes arrivés à un point que les philosophes et les théologiens appellent la plénitude du temps, car ce groupe d’hommes doivent rendre compte du mal qu’ils ont fait aux autres
    Une fois de plus merci Marc pour cette propagation de cette noble cause que nous défendons tous, car tous les morts que le système a occasionné nous écoutent et cela confirme les propos d’un célèbre chrétien Sédir qui déclare que: « la réalité visible a une contre partie invisible. Sassou n’a pas affaire seulement avec le visible mais il a également affaire avec l’invisible. .

  2. Anonyme dit :

    Bonne analyse Marc MAPINGOU, au moins un homme qui dit la vérité sur la haine de sassou, okemba, ndengué sur les populations du sud. C’est la vérité historique, il faut le dire. Pendant longtemps certains avaient honte de dénoncer la haine de sassou sur les populations Laris et Kongos. iL FAUT MAINTENIR DIRE LA VERITE, DENONCER LES MASSACRES DES POPULATIONS DANS LE POOL. NOUS DEVONS AVOIR LA MEME ATTITUDE SI CES MASSACRES SE DEROUAIENT DANS LA SANHGA, LE KOUILOU OU LA CUVETTE OU LE NIARI. MERCI MARC POUR TON FRANC PARLER ET TA FRANCHISE.

    JUSTIN

  3. sibiti dit :

    ARRETER DE BEAUCOUP PARLER, IL EST TEMPS DE REUNIR LES PREUVESET D’ALLER PORTER PLAINTE A LA CPI. IL FAUT BOUSCULER LA CPI SINON CETTE PROCUREUR CORROMPU NE FERA RIEN POUR LE CONGO.
    UN REGRET POUR CETTE INTERVENTION, C’EST LE FAIT QU’IL N’EST PAS DIT UN MOT SUR CLEMENT MOUAMBA QUI DEVIENT VA-T-ON GUERRE

  4. Anonyme dit :

    Bonne interview Marc, toi au moins t’es digne et n’a pas fait comme tes parents Nibo qui choisi la mangeoire, comme le pauvre et pathétique Mouamba. Bravo Monsieur MAPINGPOU

  5. Loko Balossa dit :

    Merci cher frère Marc Mapingou , mais l’interview de parfait kolélas à RFI me laisse très perplexe , je suis convaincu que ce garçon joue à un jeu très dangereux , il légitime sassou comme le président du congo , comme au lendemain de l’élection présidentielle il prenait acte sur RFI ,c’est un escroc ce parfait sa complicité à sassou n’est plus à démontré dans le maintien de la barbarie de sassou . Chers compatriotes n’attendons pas Kolélas parfait et Tsaty Mabiala c’est deux voleurs alliés de sassou qui pensent amasser beaucoup d’argent dans la mafia d’oyo …

  6. Anonyme dit :

    Réflexion éloquente Marc Mapingou, cérise sur le gâteau, ta capacité et ton courage de dire la vérité sur la haine de sassou et son clan pour les populations du sud, une vrais obsession pour ces criminels et barbares

  7. GUY-FERNAND LOULENDO dit :

    Que le Général Mokoko ou Mr Mapingou ait voulu tenter un coup de force au Congo, il n y a vraiment pas de quoi à se justifier, à le nier, en avoir honte ou en de s’en expliquer. Le putschiste en chef au congo c’est ssassou nguesso qui n’a jamais gagné aucune élection.

    Actuellement aucune alternance n’est possible sans coup de force, les forces de l’opposition n’ont donc pas d’autres choix. A votre place si sassou nguesso m’accuse de fomenter un coup de force je lui répliquerai et alors!

    Messieurs si vous avez tenté un coup de force, revendiquez le, c’est votre droit face un tyran infatigable haineux et assoiffé de sang. Par pure stratégie, je comprendrais que vous ne puissiez crier vos actions sur tous les toits, mais de grâce vous n’avez pas à vous justifier ni à la justice française encore moins à la pseudo justice congolaise.

  8. UNITE dit :

    UNITE dit : L’interpellation de Pierre Mabiala, actuel garde des sceaux, ancien conseiller juridique de Lissouba qui a rejoint Sassou, pour lui donner un coup de main dans sa politique dévastatrice serait l’idéal puis que je suis certain que Mapingou et Mabiala doivent bien se connaître.
    Les congolais doivent comprendre que ce pays ne retrouvera sa quiétude que, quand nous aurons quelqu’un qui aura compris qu’il est temps de mettre dehors tous ces politiciens qui ont fait de la politique leur job. Et qu’une autre génération arrive pour remplacer toutes ces femmes,et tous ces hommes qui ont failli dans la gestion de la chose publique au cours de ces cinquante années.

  9. Anonyme dit :

    KOUMBA DE MASSIENDZO KOMONO MBIDA _ PAPA NOEL, KOKO LEKE SONT TRES FIERS DE TOI

    L’analyse est claire et apaisée malgré la gravité de la situation de notre pays et ce que vie la population du Pool. Car le but est d’unifier le pays (Nord_Sud_Est_Ouest) le moment venu. Car les mêmes causes produisent les mêmes effets.

    Merci

    VIVE LE CONGO LIBRE UNI ET PROSPERE POUR TOUS, RICHE DE TOUS CES ENFANTS (DE TOUTES LES REGIONS). APPORTANT CHACUN SELON SON TALENT LA PIERRE A L’EDIFICE POUR LE DEVELOPPEMENT DU PAYS ET LE BIEN ETRE DE TOUS.

    MERCI

  10. ni meho dit :

    Tous ces propos sont tenus par des personnes loin de la realité des 10 dernières années et qui relève un peu d’angélisme pour ne pas dire un manque de connaissances historiques.

    Willy Matsanga disait que dans ce pays, il n’y a que trois Bandits. Moi, Sassou et Ntumi. Parmi nous trois, il ne restera qu’un seul et c’est celui là qui fera la LOI. Pour l’instant il va nous tenir près de lui….. Nous savons tous, ce qu’il est advenu de ce Bandit de grand chemin… Et l’on voit ce qui se passe entre Ntoumi et Sassou.

    Toutes les analyses autour de Kolelas et Tsaty Mabiala ne sont que perte de temps en ce qu’elles nous eloignent des véritables enjeux. Dans la grece antique il est un Dieu majeur du point de vue symbolique. C’est Prométhée. Ce dieu qui est parti volé le feu aux mains des Dieux pour l’amener parmi les Hommes.

    Pourquoi chercher à trouver Prohmeté en Kolelas ou en Tsaty Mabiala.
    Qu’ont-ils de transendant ces deux là en termes de connaissances militaires.

    Il est une question cependant à se poser. Mais où se trouve donc l’aile militaire de l’Upads ???
    Que sont donc devenus les mambas ? Les ninjas continuent leur autodéfense dans le POOL, les Cobras tuent et pillent dans le POOL. Ils continuent leurs méfaits et forfaits à P/N par le biais de la police et de l’armée. Quid des mambas ?

    Il est à noter que les populations du Grand Niari se sentent quelques parts orphelin de cette securité qui a échappé aux mains des leurs à tel point qu’ils se sont portés massivement sur un MILITAIRE en qui il voyait un sauveur a même de les sécuriser. Ce qui n’a pas été le cas du POOL, qui jamais n’a cru en ce général qui pour eux reste Mbochi produit de Sassou. Autant Mapingou dit à juste titre que le MBOCHI a une haine viscérale du Kongo, autant le Kongo du POOL sait qu’il n’attendra rien, jamais rien du MBochi fusse t-il Mokoko. Que mes parents du Grand Niari dans leurs interviews posent et se posent les bonnes questions au lieu de chercher à nuire des civils qui font ce qu’ils peuvent pour survivre à la furia actuelle.

    Hier, on disait ba Kongo, bâla ba Ntsana, je ne crois pas qu’ils sont si seuls aujourd’hui. Mais à leur avantage, ils ont tant d’années de plaintes et complaintes, ils ont pour eux la memoire des batailles livrées par leurs anciens. Ce qui se passe aujourd’hui est juste un homme et ses affidés qui ont décidés de perdre du temps au Kongos. Dans quelques années, ceci ne sera qu’une parenthèse.Dans 100 ans, nos petits enfants prendront la relève de cette belle histoire faite de sacrifices et de bravoure. Le KONGO est éternel.

  11. VAL DE NANTES . dit :

    @ ni meho
    JE VALIDE , les analyses et commentaires désobligeants sur les KOLELAS et TSATOU MABIALA
    sont improductifs , car ils nous détournent du vrai coupable ;;;;;;

  12. Anonyme dit :

    Très Cher Val de Nantes, tu sais combien j’apprécie tes interventions sur ce site. Cependant, contrairement à toi je valide les critiques sur Tsaty Mabiala et Parfait Kolelas. Il faut aussi atatquer ceux qui soutiennent sassou ou qui sont bienveillants à son endroit, l’heure est grave. Je valide les critiques de Mapingou sur Asie Dominique de Marseille. Ce monsieur Asie ne peut comprendre l’impact de ses mensonges auprès des familles des victimes du Pool et sur la famille de Mapingou, car un citoyen innocent de surcroit père de famille de graves accusations de vouloir fomenter un coup d’état est très grave. Asie comprend-il qu’il y a des congolais qui ne peuvent répartir dans leur pays, même pour enterrer les leurs.

  13. ni meho dit :

    En ces moments de méconnaissance historique, je voudrais partager un extrait de
    Jean Claude GANGA dans son livre COMBAT POUR UN SPORT AFRICAIN paru en 1979 à l’harmattan. Que dit le vieux GANGA.

    « Toute ma carrière d’enseignant s’est déroulée à la campagne où, comme on disait en ce temps là, en brousse dans le POOL. Quelques mots sur cette région aideront à mieux comprendre mes réactions et la nature de certains actes que je poserais plus tard.

    Une particularité : le POOL est à la porte de Brazzaville. Une réputation : ses habitants sont d’infatigables contestataires. D’où de nombreuses frictions avec le pouvoir sous tous les régimes. Qu’ajouter d’autre ? Son histoire ? Elle serait trop longue à raconter. Et d’ailleurs elle n’aurait pas sa place dans un ouvrage comme celui-ci. Pourtant elle est belle cette histoire. Elle résonne à chaque détour de chemin de cris de guerre et de combats héroïques. Elle s’exprime dans nos villages en clameurs de luttes incessantes contre ce qui asservit et oppresse, contre la tyrannie qui tue la liberté. Elle éclate en Hymne de gloire, en champs de victoire au sons des tam-tam royaux, de gongs et de cloches à double battant, au rythme des « nsambi ». Elles inspirent de longues complaintes populaires qui évoquent nos défaites sans jamais éteindre la flamme de l’espoir qui brûle en nous. L’histoire du POOL, mais elle est émaillée de figures illustres, ponctuées de faits irréfutables et indéformables ! L’encre qui a servi à l’écrire au fil des années est faite de sang et de larmes. N’est ce pas qu’une telle histoire est belle ? »

    Nous sommes en 2017. Et c’est reparti une nouvelle fois….

    Kongo N’tsilulu chantaient les jeunes lors des elections!!!
    Le Kongo est un héritage laissé par nos anciens.

  14. Le nul qui veut savoir dit :

    Ce que nous révèle @ ni meho, est très profond car au delà de la réalité politique il y a aussi la dimension spirituelle, culturelle et historique pouvant expliquer la détermination de certains, la ruse et l’abandon des autres. Car dans cette bataille la puissance de l’arme ne suffit pas, c’est plutôt l’endurance dans le temps et dans l’espace maintenue par une croyance ferme du sens du combat qui apportera la victoire; ceci explique pourquoi les juifs sont les maîtres du monde actuel.

  15. Sitou Mpaka dit :

    Cher frère Mapingou notre soutien au combattant de la liberté Ntoumi devrait être sans ambiguïté , le seule qui fait des cauchemars à sassou ! Ton Mokoko est une femme il en prison , la version de Munari sur RFI est fausse , toute les façons Munari , parfait Kolelas , Tsaty Mabiala travaillent pour sassou , Ntoumi vit avec femmes, mère , frère et ses enfants en forêt …

  16. KOUMBA DE MASSIENDZO KOMONO MBIDA _ PAPA NOEL, KOKO LEKE SONT TRES FIERS DE TOI dit :

    Je valide les propos de Le nul qui veut savoir.

  17. Anonyme dit :

    Mouamba devient un va -t’en guerre, pauvre type mouamba

  18. Anonyme dit :

    MASSOU

    Bonne interview Marc, que Dieu te bénisse, nous avons besoin de toi, que le Tout Puissant veille sur toi. Tu n’est pas UN POULE MOUILLEE comme Mouamba qui a vendu son âme.

  19. VAL DE NANTES . dit :

    @LE NUL , à COLOGNE vous y êtes invité ;;;

  20. Anonyme dit :

    Merci Monsieur Mapingou pour votre engagement, votre humanisme tiré de votre éducation, laquelle vous oblige de défendre les populations martyrisées par le régime sanguinaire d’Oyo.

  21. Anonyme dit :

    Comme par hasard, tous ceux qui nient les massacres des peuples du Pool sont tous du sud, aucune mbochi ne nie publiquement l’épuration ethnique des kongos du pool. ce sont les non-mbochis qui jouent au zèle en sombrant dans le négationnisme le plus abject: mouamba clément, thierry moungale, pierre mabiala, asie de Marseille de je sais d’où. Mouamba qui hier traitait de sassou d’assassin après avoir rejoint Lissouba traite avec mépris les victimes du pool. la honte.

  22. David Londi dit :

    Je pense que le combat sera rationnel ou ne sera pas. Nul n’est besoin de chercher une dimension surnaturelle sur ce qui se passe actuellement dans le Pool. Il y a 3 parties en présence : Sassou, Kolelas, Dzon d’un côté, Ntumi de l’autre et le peuple au milieu. Ne pas prendre cette réalité en compte est une erreur d’appréciation qui peut nous conduire dans des stratégies contraires à notre objectif principal : chasser Sassou et son clan. Je reste persuadé qu’il y a une nouvelle classe politique qui fait du tribalisme son fonds de commerce. Cette classe est clairement identifiée, il ne faut pas chipoter. Il faut la dénoncer et ne pas leur trouver des excuses aussi fallacieuses qu’ils n’ont pas le choix. Ils ont le choix de ne pas aller aux législatives, dernière étape qui valide le hold-up de Sassou.

    Le message que l’organisation de ces législatives envoie au monde est clair : tout roule démocratiquement au Congo. Toutes celles et tous ceux qui y vont sont complices de non assistance à personne en danger quand toute la vie sociale, économique et culturelle est déstructurée dans le Pool. Où iront voter les habitants de Madzia, Kololo, Kibouendé, Kibossi, Goma tsé-tsé, etc ? Nous ne pouvons pas pleurer après l’indifférence de la communauté internationale quand notre opposition valide toute la stratégie de Sassou ? Quelle crédibilité? Nous nous tirons une balle dans le pied là où nous devons piquer un sprint pour la sensibilisation des opinions internationales ? Les gens composant cette classe politique n’ont aucune circonstance atténuante. Je constate et vois qu’il y a des parents qui meurent tous les jours dans le Pool et en écho à cette souffrance les uns demandent l’ouverture des couloirs humanitaires sachant qu’ils n’ont pas les moyens de leurs exigences, les autres convoquent un nième dialogue inclusif sachant que Sassou s’est assis sur tous les attendus des dialogues précédents. L’on ne dialogue pas avec une dictature parce que certaines valeurs démocratiques ne sont pas négociables. Contre une dictature on résiste. C’est tout ! Ntumi a un obstacle majeur : la prise de Brazzaville. Le peuple, sevré de dirigeants crédibles, doit saisir cette occasion, pour amplifier l’offensive de Ntumi par un soulèvement populaire dans tous les quartiers. Les forces répressives de Sassou ne sont pas extensibles à l’infini.

    Multiplier les fronts c’est desorganiser ou amoindrir la capacité de Sassou à réprimer la révolte du peuple. Je maintiens encore et maintiendrai toujours l’argument selon lequel que le système Sassou est maintenu par 3 piliers : 1) l’instrumentalisation du tribalisme ; 2) la corruption de l’opposition locale ; 3) la corruption de la communauté internationale. C’est une réalité que personne ne peut nier. Une dictature ne peut tenir longtemps si elle n’a pas le soutien d’une partie du peuple. Le travail que doivent faire toutes les forces d’avant-garde c’est de convaincre toutes celles et tous ceux qui le soutiennent que Sassou ne s’investit pas spécialement pour eux. Ne remettons plus en place l’episode des milices qui ont détruit le pays. Le peuple doit pouvoir reprendre son destin en mains en amplifiant le mouvement de Ntumi et préparer ainsi les conditions d’une table ronde d’après le départ de sassou et toute la classe politique qui le soutient. Sassou est dans un processus de normalisation de ses relations avec la communauté internationale, il ne pourra donc pas faire tirer sur le peuple. La libération ne passera pas par les Kolelas et consort mais par le peuple et Ntumi. A Mouyondzi, suite à la mort du petit garçon, le peuple est descendu dans la rue, Sassou n’a pas tiré. Il faut encourager la multiplication des fronts un peu partout dans le pays et communiquer d’une façon efficace sur les exactions du pouvoir dans le Pool, les images font aussi la guerre.

  23. Anonyme dit :

    MR David Londi vous avez tout dit et parfaitement bien cerné la réalité, mais il ne faut pas oublier ceux de la diaspora comme les Lucien Pambou, voir dans une moindre mesure Robert Poaty Pangou, qui par leurs écrits laissent à penser aux opinions internationales que le Congo est semble toute un état comme un autre avec ses propres difficultés.

    Mr Lucien Pambou qui a tous les moyens intellectuels et accès aux médias fait tout sous couvert d’intellectualisme et d’analyste très partial pour rendre acceptable l’inacceptable aux yeux de cette opinion.
    Tout ceux qui lissent l’image de cette mafia, participent à l’entretenir. Il ne peut y avoir de neutralité quand on a en face de soit un clan familial mafieux des plus abject.

  24. Bulukutu dit :

    Son message de résistance est presque inaudible. Il traite Ntumi de bandit, mais que propose – t-il pour libérer le Congo de la dictature. Dans un contexte où la solution militaire est devenue incontournable, que nous apporte une énième dénonciations de ce qu’il se passe au congo et dans le Pool en particulier ? Nous avons besoin d’un message plus combatif. Il faut galvaniser autour d’un discours de combat pour provoquer un soulèvement populaire au congo.

  25. VAL DE NANTES . dit :

    @MAITRE ANO , A COLOGNE ;;;;VOTRE présence y est très attendue;;;;;;;; SVP

  26. Dieu m'a dit:.Empoisonnement des leaders de la diaspora congolaise par sassou dit :

    Je plaide pour une violence légitime en décapitant le cerveau du sinistre plan mouébara, en réponse au génocide du pool, aux emprisonnements politiques des vrais opposants au régime du dictateur ssassou et aux crimes de tous genres dont les congolais sont devenus des victimes expiatoires de la folie meurtrière et démoniacoméphistolèque du roi d’Oyo, l’homme qui aime s’abreuver et se laver du sang des congolais depuis belle lurette.
    Il faut maintenant s’en prendre physiquement aux membres de ce cerveau diabolique que les congolais connaissent tous c’est un secret de polichinelle.

    L’urgence de la situation nous impose d’agir de facto pour noyer dans l’œuf les tentatives d’élimination physique par empoisonnement des leaders d’opposition de la diaspora décidées par Sassou et mis en oeuvre par Jean Dominique Okemba le sous fifre à travers un commando composé de 26 filles et 45 hommes et qui se trouve déjà en Europe
    Près d’un million d’euros est engagé pour la réussite de cette opération sinistre et macabre. voici la liste des leaders d’opinion de la diaspora à éliminer par empoisonnement ni vu ni connu.
    Marc Mapingou , Massengo Tiassé, Amédé Nganga, Karanda, Mouélé, Roland Nitou et les indignés 242, Mobébissi, Sadio, Clarisse Akouala,Binith Nzaba, Ngombe Andrea, Alain Makaya, Marcus Kissa,Antoine Page, Aimé Miakassissa, Ehoulong, Mouketo, Paul Bizenga, Francis Tsila, Georges Goma Guy Mafimba, Sylvain Senda, Donald Ngouma, Faye Monama, Arold Samba, Antoine wada alias Djo Ballard, Kongodila Samba et collaborateurs, Georges Passi, Aya Tonga… et bien d’autres

    A vous leaders de la diaspora d’être prudent tout en continuant la lutte sachez le: Le dictateur émérite veut votre peau. N’est ce pas par empoisonnement qu ‘il a fait disparaitre les grands hommes politiques (Milongo, Kolela,Thystère Tchycaya….) civiles et réligieux (Mgr Kombo, Abbé wamba…) de notre pays lorsqu’il ne les a pas abattu froidement
    (Massamba Débat, Diawarra…), voire émasculer (Anga, Tsourou…. )? La liste est longue.
    Soyez donc vigilant et surtout attentif à ce que vous consommez et avec qui. Evitez de vous retrouvez seul dans les lieux isolés. Souvenez vous du général Mbaou qui a failli en faire les frais jusqu’e là son assassin court toujours. curieux n’est ce pas?

    Sassou déplace la guerre du Pool en Europe. Aux congolais de la diaspora de lui répondre par la meilleure des répliques à l’ image de notre général national le Pasteur NTOUMI

  27. Anonyme dit :

    Frère VAL DE NANTES merci pour l’invitation mais personnellement je n’ai Jamais été très doué dans le domaines des langues …. alors l’allemand très, très, compliqué pour moi.

    Je préfère ceux qui cognent fort, même maladroitement, contre cette mafia familiale abject que ceux qui tergiversent et laissent à penser que nous avons à faire à un état démocratique.
    De toutes les façons on ne tapera jamais assez fort il n’y a se sentir gêné, pas besoin d’avoir de la retenue.

  28. Anonyme dit :

    il n’y a PAS, à se sentir gêné

  29. Anonyme dit :

    Marc merci pour tout ce que tu fais pour notre peuple. Aux dignes fils du pays la patrie sera reconnaissante.

  30. Self-Service dit :

    Les archives sont bien classées. La liste de tous les malfrats et truands culturels parfaitement dressée.
    Gardez-vous d’écouter ces imposteurs; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n’est à personne.

    On est pas loin de faire une publication tapageuse sans pitié ni merci…
    Les internautes encore naïfs, seront tout simplement ébahis et ahuris avec un profond dédain irréversible. Les chauvins oseront nier mais en vain.

    A vos (marques) !

  31. Anonyme dit :

    Courage Mapingou, nous sommes derrière Mokoko et vous,

  32. Anonyme dit :

    Les interventions de Marc Mapingou sont principalement personnelles et axées sur le fait qu’on l’ai accusé de fomenter un coup d’état et qu’il tente de se justifier par tous les moyens au cours de ses interventions. A par cela peut, d’actes fort entrepris depuis le dernier coup d’état de sassou alors qu’il se positionnait comme étant le représentant du général MOKOKO.

Laisser un commentaire