INTERVIEW DE ROBERT POATY-PANGOU : Toutes ses vérités sur Sassou-NGuesso , le Pasteur NTumi, Parfait Kolelas, Tsaty-Mabiala…et le pacte diabolique des législatives 2017


Robert Poaty-Pangou est un activiste politique de la diaspora congolaise de Brazzaville. Dans cette interview, il crache toute ses vérités sur Sassou-NGuesso et le Pasteur NTumi dans la guerre du Pool, et exhorte Parfait Kolelas et Tsaty-Mabiala à ne pas se présenter aux élections législatives…pour le reste, regarder l’interview !

Diffusé le 04 mai 2017, par www.congo-liberty.com

*************************************************************************************

CONFÉRENCE-DÉBAT

 

Date : Ce Samedi 10 Juin 2017 à Bourg-La-Reine une Conférence –débat.

Heure : 14h30 à 17h

Adresse : 4 Rue Bobierre de Vallière

92340 Bourg-la-Reine

 

Thème : Pourquoi l’accession aux Indépendances est conditionnée par la tenue des Référendums d’Autodéterminations des États-Membres des Colonies Françaises d’Afrique ?

  • : Article 86 de la Constitution du 04 Octobre 1958 et de la Loi Constitutionnelle N°525-60 du 04 Juin 1960
  • « LE FCFA, LES INDÉPENDANCES, LA CONSTITUTION DU 04 OCTOBRE 1958, LES ACCORDS DE MATIGNON »

 

Intervenants : Robert POATY PANGOU

Gertrude MALALOU KOUMBA

Alfred MAKOSSO

Ce contenu a été publié dans Interview. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

28 réponses à INTERVIEW DE ROBERT POATY-PANGOU : Toutes ses vérités sur Sassou-NGuesso , le Pasteur NTumi, Parfait Kolelas, Tsaty-Mabiala…et le pacte diabolique des législatives 2017

  1. VAL DE NANTES . dit :

    Demandez , de visu , à SASSOU de quitter le pouvoir , aurait été plus réaliste que cette rhétorique incantatoire ;;;;;

  2. STOP AMALGAME dit :

    Un hirondelle ne fait pas le printemps, un Robert Poaty-Pongou ne fait pas les sudistes,

    Le Pasteur NTumi, Parfait Kolelas, Tsaty-Mabiala et Robert Poaty-Pongou et surtout Marie Antoinette Tchimbota ne représentent pas seul l’image des sudistes,

    Sassou Nguesso, ses enfants, son clan et ses dignitaires nordistes ne représentent pas les nordistes,

    Robert Poaty-Pongou: question: J3M Mokoko Président de la République aurait-il bombardé le Pool, emprisonné Boukadia, Paulin Makaya et assassiné tous ses jeunes sudistes depuis 2015 à nos jours?
    Robert Poaty-Pongou avez-vous des nouvelles de votre ancien allié sécessionniste Modeste Boukadia?
    Je suis du Nord et fier d’être d’ailleurs, et vous du sudiste et peut être fier de l’être d’ailleurs. Nous savions que vous, Robert Poaty-Pongou vous préférez avoir Sassou au pouvoir que J3M Mokoko et les raisons pour lesquelles vous alimentez des amalgames contre ce dernier.

    Vous, Robert Poaty-Pongou, vous avez la haine viscérale contre J3M Mokoko et les nordistes aussi. Vous les traitez comme entité homogène et non hétérogène.
    Le paradoxe est que Sassou Nguesso est du Nord et que vous êtes son allié à travers les réseaux Marie Antoinette Tchimbota.

    Quoique qui se ressemble s’assemble, sinon tous les pions et espions politiques sudistes travaillant pour le compte Sassou auraient été solidaire de la victoire du peuple contre la tyrannie.

    C’était le 20 mars 2016, vous étiez d’ailleurs à Brazzaville et à Pointe Noire sans être inquiété, ni arrêté et encore moins emprisonné comme l’est Modeste Boukadia qui, rappelant-le fut votre partenaire sécessionniste.

    Robert Poaty-Pongou continuer à jouer votre rôle d’amalgame au sein de la diaspora (division Nord/sud et soutien à Marie Antoinette Tchimbota et puis), c’est votre moyen de subsistance, on peut ne pas le comprendre, mais un jour proche viendra où les responsabilités des uns et des autres seraient mises en lumière devant le peuple y compris ce que vous aviez fait à Modeste Boudadia.

    Quand au congolais du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest, ne vous inquiétez pas Robert Poaty-Pongou, le peuple saura toujours qui sont, ses amis, ses ennemis, ses traitres, ses pourris et vendus, ses dignes fils, ses indignes fils, ses partenaires, etc

    En terminant, je vous laisse avec ses trois pensées, à vous de devinez l’auteur  » Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les laisse faire sans rien faire » ensuite  » le monde que nous vivons est un processus de notre pensée, il ne peut être modifié sans repenser nos modes de pensée » et enfin  » on ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’on engendré »

    C’EST STUPIDE DE CROIRE QU’ON PEUT CHANGER LE MONDE A L’ÉCHELLE CONGOLAISE TOUT EN RÉPÉTANT A CHAQUE FOIS LES MÊMES CHOSES, LES MÊMES ERREURS, LES MÊMES PROBLÈMES ET LES MÊMES SOLUTIONS…

  3. KOO' NGOH dit :

    @ ROBERT POATY-PANGOU

    A quand le énième tour a Brazzaville pour boire un petit verre avec le beau-frère sassou, tout en embrassant sa bien aimée sœur Antoinette?
    A quand la énième visite a Brazzaville et y ressortir grâce a l’immunité familiale permanente accordée par ton sassou?

    La question de la crédibilité des acteurs congolais contre ce sassou est a tenir toujours en compte. Trop d’incongrus et de transfuges dans nos rang…

    Au sû des actes posés par ce Monsieur dans un passé proche, et tenant compte de ses liens avec la femme de sassou (d’où son immunité permanente et perpétuelle), ce Monsieur doit être tout simplement écarté du chemin de notre lutte. Point final.

    KOO’ NGOH

  4. Lier L'Ultime À L'Agréable - Qui Peut dit :

    ARGH ! Mais où est donc Le Nord, où est alors L’Est, et puis L’Ouest, et oui, tenez-vous bien, où diantre est le reste du Sud, au Pool ?

    OÙ SONT-ILS ?!?!?!

    Serait-ce dans les forces armées des cons (FAC), comme qui dirait ?

  5. Lier L'Ultime À L'Agréable - Qui Peut dit :

    Mokoko, tout général qu’il serait, peut traiter tout un peuple de toutes les injures et qualifications abominables: « ce sont des histoires du passé » nous-dit-on ?!

    « Il peut se tromper », lui; veut-on vite excuser et minimiser ?! Mais seulement les ‘autres’ ne sont pas assez humains en toute rationalité pour être sujets à l’erreur, si faute il y a ?!

    (C’est mon poulailler et mes volailles; je m ‘en fous de ce cocotier et ses palmes sèches à proximité), ne tient pas debout et donc ne passe plus…

    Souffrez toujours bien, mais NUL ne sera au dessus de la loi, demain. Soyons sérieux au delà des passions !

  6. luomo dit :

    IL FAUT LAISSER LA POLITIQUE LES GARS! ROBERT POATY-PANGOU EST COUPÉ DE LA RÉALITÉ DE CE QUI SE PASSE DANS LE POOL.IL TIENT RÉFÉRENCE DES PROPOS DE SASSOU, OUBLIANT TOUTEFOIS LES FAITS. IL Y A MORT D’HOMMES, IL Y A BEL ET BIEN CRISE…….C’EST AUSSI SIMPLE QUE CA…..

  7. VOTER MACRON POUR L'EXTERMINATION DU CONGO EN COMMENÇANT PAR LE POOL dit :

    LES GRANDS PILIERS DU SYSTEM SASSOU AU SUD DU CONGO
    TSATY MABIALA DANS SA MÉTAMORPHOSE IL A DONNÉ LES PIONS COMME THIERRY MOUNGALA PIERRE MABIALA
    KOLELAS PARFAIT
    POATY-PANGOU
    A MONSIEUR POATY DE LE SAVOIR QUE LE CONGO BRAZZAVILLE EST UN PAYS INDÉPENDANT RECONNU AUX NATIONS UNIS, C’EST QUE FAIT LA France AU CONGO C’EST UNE INGÉRENCE, ET UN ENVAHISSEMENT D’UN PAYS SOUVERAIN.
    NTUMI NE TOMBERA PAS SUR LE MÊME JEUX QUE OKOMBI (TOI POATY- PANGOU TU AS FAIT LA MÊME CHOSE SUR OKOMBY EN DISANT QU’IL N’ÉTAIT PAYS AU PAYS JUSQU’À LE FAIRE SORTIR DE SA CACHETTE.
    ET EN PLUS SI TU DIS QUE NTUMI EST AVEC SASSOU QUI EST RESPONSABLE DANS TOUT CA N’EST PAS SASSOU LE PLUS GRAND CRIMINEL QUE L’AFRIQUE N’A JAMAIS CONNU.
    VIVE LA RESISTANCE
    TANT QUE L’EMBRASSADE DE France SERA A BRAZZAVILLE IL N’AURA JAMAIS LA PAIX AU CONGO BRAZZAVILLE, LA France LE SEUL VOLEUR DES RICHESSES CONGOLAISES AVEC SON MANQUE DE SAVOIR FAIRE, ELLE NE FAIT QUE ORGANISER LES GÉNOCIDES AU CONGO.

  8. VOTER MACRON POUR L'EXTERMINATION DU CONGO EN COMMENÇANT PAR LE POOL dit :

    SASSOU REFUSE TOUTES NÉGOCIATIONS C’EST LUI LE TERRORISTE AU CONGO, MÊME PAS AVEC NTUMI, CAR CE DERNIER N’EST PAS AVEC LUI. SASSOU REFUSE DE RECONNAITRE LE PROBLEME DU POOL PAR CE QU’IL NE VEUT PAS QUE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE PUISSE Y IMBRIQUER, CAR LE EST LE SEUL RESPONSABLE, C’EST UNE ÉPURATION ETHNIQUE. POATY VEUT NOUS FAIRE COMPRENDRE QUE L’EXISTENCE DE NTUMI DONNE LE DROIT AU PLUS GRAND CRIMINEL AFRICAIN DE TOUS TEMPS SASSOU D’EXTERMINER TOUTE UNE RÉGION MAIS ÊTRE MALADE DANS TÈTE POUR TENIR UN TEL RAISONNEMENT

  9. Le nul qui veut savoir dit :

    Que des suppositions, des divisions qui nous affaiblissent; Ntoumi joue le jeu de Sassou par ceratins, Ntoumi est résistant par d’autres, pendant ce temps le vrai coupable est tranquille dans son coin. Si on laissait tout ça puisque personne n’a les preuves et on se concentrait sur la vraie cible que tout le monde connait? C’est comme si tous ses leaders d’opposition qui étaient tous dans le silence, et du coup ils passent à tour de rôle sur les antennes internationales pour faire semblant de mener le combat du coté du peuple mais ils ont eu comme mot d’ordre de condamner Ntoumi…à l’exemple de Parfait Kolela, Mounari et Portella; et aujourd’hui c’est poaty pangou, vraiment j’hallucine!

  10. LE DICTATEUR SASSOU NGUESSO / BERNARD SQUARCINI / JEAN MARIE MICHEL MOKOKO ET A TÉMOIN LE PEUPLE CONGOLAIS. dit :

    Le coup d’état du Général Jean-Marie Michel Mokoko ? Je ne doute pas que Bernard Squarcini renoncera rapidement à se ridiculiser à se présenter devant le petit juge de Brazzaville.

    Le Général Jean-Marie Michel Mokoko accusé d’avoir fomenté un coup d’Etat en intelligence avec des éléments français installés au Gabon ? Mais, c’est une blague ? Bernard Squarcini sait que cela relève d’une pure vue de l’esprit…

    Oui, Cher Bernard Squarcini, moi, Bienvenu Mabilemono, je vous le dis, les yeux dans les yeux, je connais toute la vérité sur cette histoire totalement fabriquée et montée de toutes pièces par vous et votre fils Jean-Baptiste basé au Gabon (vous êtes tous les deux très proches de Frédéric Bongo, le Directeur des renseignements gabonais).

    Pour Bernard Squarcini (ex-patron de la Direction centrale du renseignement intérieur – DCRI) et son fils Jean-Baptiste la fabrication de cette affaire d’un prétendu « coup d’Etat fomenté par le Général Jean-Marie Michel Mokoko « J3M » en intelligence avec des éléments français installés au Gabon » était une aubaine, un bon moyen de gagner beaucoup d’argent auprès de « l’ami » Jean-Dominique Okemba « JDO » et son oncle Denis Sassou Nguesso « DSN » qui voulaient coûte que coûte trouver un (faux) alibi pour sceller définitivement le sort de J3M.

    C’était une demande pressante de « l’ami » JDO, qui voulait coûte que coûte offrir à son oncle la tête de J3M, parce que J3M n’est pas un candidat et un opposant comme les autres, c’est un symbole…

    Et, en bons affairistes, Bernard Squarcini et son fils Jean-Baptiste devaient donc profiter de l’aubaine, ça n’arrivera pas deux fois.

    Mais il est d’autres raisons plus proprement moins politiques qui expliquent l’appui de Bernard Squarcini à son ami JDO

    En effet, dans l’Affaire Hermès-LVMH, où, pendant un peu plus de deux ans les géants du luxe français s’affrontaient sur le terrain des marchés, Bernard Squarcini avait besoin de régler un différend commercial avec son concurrent qui n’était autre que Bertrand De Turckheim, l’associé de Jean-Renaud Fayol. En fait il en a profité pour noyer le poisson…

    Pour ce faire, il a bénéficié de la complicité de ses contacts au Gabon et notamment de la complicité de son fils Jean-Baptiste ainsi que des contacts de Gallice & Partners (Gallice Security), l’entreprise fondée et dirigée par Gilles Gilles Sacaze, son allié en affaires, avec Arcanum Global et RJI Capital…

    ll s’agit en réalité d’un règlement de compte relevant d’un simple différend commercial entre deux sociétés d’investigation, à savoir, Kyrnos Conseil de Bernard Squarcini et Axis & Co. de Jean-Renaud Fayol.

    En clair, dans cette histoire sans queue ni tête, Bernard Squarcini en a profité pour faire d’une pierre de coups.

    Au final, dans ce grossier montage, Frédéric Bongo est une victime collatérale. Pour avoir fait preuve à cet égard d’une étonnante négligence et d’une certaine naïveté et il s’est fait manipuler par Bernard Squarcini et son fils Jean-Baptiste.

    En vérité ce fameux coup d’Etat qui serait fomenté par J3M en intelligence avec Stéphane Ravion et Jean-Renaud Fayol releve d’une pure vue de l’esprit et je ne doute pas que Bernard Squarcini, qui, du reste, est un grand flic (et ce n’est pas Nicolas Sarkozy qui me dira le contraire à ce propos) et un homme d’honneur, renoncera rapidement à se ridiculiser à se présenter devant le petit juge de Brazzaville (par opposition au petit juge de Meaux) avec un récit qui présenterait toutes les apparences d’une affabulation grotesque.

    Mais comme nous le savons tous, quoique relevant d’une pure vue de l’esprit, au Congo de l’Ogre de l’Alima, le vieux dictateur sanguinaire et corrompu Denis Sassou Nguesso, la théorie du « complot synarchique » (La Synarchie, ce complot permanent qui n’existait pas) trouvera, une fois de plus, son application et J3M sera condamné…. Il était déjà condamné d’avance… et je le lui avais dit lors de notre entretien en tête-à-tête à Paris…

    Bref, comme je l’ai promis à mes amis, pour cette fois, je n’en dirais pas davantage. Donc je m’arrête là pour le moment.

    Bienvenu MABILEMONO: http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/06/le-dictateur-sassou-nguesso/bernard-squarcini/jean-marie-michel-mokoko-et-a-temoin-le-peuple-congolais.html

  11. VOTER MACRON POUR L'EXTERMINATION DU CONGO EN COMMENÇANT PAR LE POOL dit :

    LE MAL DU CONGO C’EST SASSOU UN CRIMINEL SANS ÉGAL, LES USA ONT PONDU UN RAPPORT ACCABLANT CONTRE LUI, LE CANADA, UN JOURNALISTE L’APPEL DICTATEUR, ET QUE FAIT LA FRANCE, SUPPORTÉ SASSOU DANS SES GÉNOCIDES A RÉPÉTITION EN ARMES ET MÊME EN HOMMES DE TROUPES (EN 1997). CECI VEUT DIRE QUE LA FRANCE EST LE VÉRITABLE MAL DU CONGO.
    LA PRÉSENCE DE NTUMI DANS LE POOL NE DONNE PAS LE DROIT A SASSOU D’ORGANISÉ UNE ÉPURATION ETHNIQUE. NE CHANGER PAS LES CHOSES SASSOU ET SA MILICES SONT LES PRINCIPAUX ACTEURS DE CE DÉSASTRE DANS LE POOL. LES MEDIAS FRANÇAIS AU DÉPART DÉFENDAIENT SASSOU EN DISANT QUE C’ÉTAIT UNE OPÉRATION POLICIÈRE.
    ET APRÈS QUE SASSOU AI BOMBARDÉ LES CIVILISES NON ARMÉS (LE BÉBÉS, LES ENFANTS, LES FEMMES)
    LES VIOLES
    BRULÉ LES VILLAGES LES ÉCOLES, C’EST PAS MOI QUI LE DIT SUIVEZ LES TÉMOIGNAGES SUR L’ÉMISSION DE rfi.
    ALORS MAINTENANT LES PILIERS (TSATY,KOLELAS,POATY THIERRY…) CE CRIMINEL COMME D’HABITUDES VEULENT, TOUT TRANSFÉRER SUR NTUMI, MAIS SOYONS SÉRIEUX AVEC NOUS MÊME.
    QUAND SASSOU PAYERA T-IL DE TOUS CRIMES?

  12. LE SUDISTE dit :

    Le NORD et le SUD au Congo- Brazzaville, n’ont aucun avenir ensemble . Alors, pourquoi insister à vouloir mélanger à tout prix l’eau et l’huile ? Sassou seul n’est pas un problème pour le SUD .Si cela avait été le cas, il ne serait pas au pouvoir à l’heure qu’il est . Il a le soutien de la majorité des nordistes . Et, cela n’est pas surprenant , car c’est un des leurs .Pour le nordiste,la vie politique mérite d’être vécu que quand le NORD domine sans partage le SUD. Certains objecteront à juste titre qu’il y a des sudistes qui bossent pour Sassou .D’accord , mais c’est dans le cadre de l’unité nationale des voleurs-incompétents . Mouamba ,Mabiala , Moungala et biens d’autres ne représentent pas le SUD . Ils ne représentent que leurs piètres et tristes personnalités . Ils sont au gouvernement à titre personnel pour satisfaire leur incurable cupidité .
    Le SUD échappera tôt ou tard du contrôle nordiste . Il sera indépendant dans le cadre des DEPARTEMENTS UNIS DU SUD . Pas par haine des nordistes comme le prétendent nos détracteurs insensibles à nos souffrances mais pour protéger les sudistes contre les belliqueux nordistes dans une première phase . Et enfin , dans une deuxième phase , promouvoir le développement du SUD qui n’est possible que sans le NORD .

  13. VAL DE NANTES . dit :

    @LE SUDISTE , PAS LOIN DE LA réalité .C’est ce que pensent tout bas , nombre des sudistes épuisés de la bestialité nordiste ;;;;.
    Ce problème pollue la vie congolaise , car il renferme l’impossibilité existentielle entre deux entités qui ne s’accordent pas sur les modalités de la gestion commune de notre pays …
    La récurrence intemporelle des faits discriminatoires à l’égard du sud , pose de façon directe la question de la coexistence entre le nord et le sud ;;;;.

  14. reponses rpp dit :

    il n y a aucune eglise au congo dont l’autorite repond au nom de pasteur ntumi.seul nexiste que mr bintsamou frederic ne en 1964 ancien eleve du ceg nganga edouard evidemement recale plusieurs fois au bemg.il n a jamais fait le lycee.il n est donc pas bachelier.il n a donc jamais fait luniversite. il est finalement vide. il n y a pas au congo de « pasteur ntumi ».en teke ntumi signifie commandement derivatif de tete .ce quen mamangement on appelle par directoire.

    il n y a pas de crise dans le pool il n y a aucune guerre dans le pool.aucune!

  15. Monsieur Robert Poaty-Pangou ou l’art de parler beaucoup sans répondre aux questions. Je suis conscient que ce n’est pas de la naïveté mais un peu de la mauvaise foi. Le pr´aident Jacques Chirac, avait-il eu besoin de l’accord de l’Assemblée Française pou aider Sassou à revenir au pouvoir? tu as martelé que rtu avais parlé avec un proche de Macron qui est maintenant au gouvernement, et que tu venais encore de voir….tu uses là d’un argument d’autorité pour donner du poids à une argumentation ambiguë qui rappelle le Charabia de Peter Lawrence…Réecoute-toi. Qu’est-ce que l’auditeur congolais retiendra de tout ça?…
    De même que tu utilises un argument d’autorité pour insinuer que tu es au parfum de quelques secrets des autorités françaises, tu aimes appuyer tes dires de proverbes Kongo, ça fait sage! Mais c’est plutôt opportuniste! « Mputa ya mana wassa ba nianzi ba fwidi nsoni ». Ta stratégie:la plaie, c’est Ntumi, qu’il sorte de là où il est – ( au moins cette fois-ci tu es honnête, pour Okombi tu disais qu’il n’était même pas au Congo, la suite on la connait) – ce qui peut lui arriver, tu t’en fous, je te comprends, cette planète fonctionne suivant des lignes bien définies des mythes et légendes, par amour on donne sa vie pour ceux que l’on aime, Ntoumi tout zélote du Christ doit le comprendre…Les « Nianzi », c’est Sassou et son clan…Ntoumi à la prison, dans les meilleurs des cas, ou mort, ce qui est plus évident, on verra ce que feront les « nianzi »,leur prétextes pour continuer à décimer les populations du Pool.
    Mais « il n y a pas de crise dans le Pool », Saassou l’a dit et tu es d’accord avec lui. Tout se réduit à sa stratégie, à son contrôle de la situation, contrairement à ce qui sétait passé avec Diawara, ou d’autres conflits…mais la crise, c’est peut-être avant tout la population qui est décimé…
    J’aurais aimé poursuivre, mais ça ne vaut pas la peine. Je pense Monsieur que vous avez été bloqué par votre « Ego » qui vous ramène sans cesse à ce « moi » répété à plusieurs reprises par répéter en boucle les mêmes idées que vous avancées depuis une décennie avec la certitude d’avoir raison. Et voua avez raison, on est chacun le créateur d sa réalité. Mia ce n’est pas une raison pour ne pas se taire, parfois.

  16. Lucien Pambou dit :

    Réponses à Robert Poaty-Pangou : comment l’analyse du réseau participe à la stratégie de dévoilement des propos de Monsieur Pangou

    1. Je suis du Sud, Vili comme Monsieur Pangou, respectueux de sa personne en tant que citoyen et débatteur sur ce site, mais je suis en totale contradiction et en opposition avec ses analyses qui se contentent de décrire. On peut aussi se demander si l’action lui est demandée et en quel nom le ferait-il. J’aborde mon propos en disant que je suis Vili et du Sud car j’ai une conception différente de l’Etat-Nation à construire par rapport à Monsieur Pangou.
    Tous les Vilis ne se ressemblent pas, Dieu Merci, tous les MBochis non plus et pas plus les Laris et je peux étendre mon propos) à tous. Je commence par la réflexion tribale de son propos car elle est au cœur du non-développement de notre pays sur les plans économique et social et de la mise en place d’une démocratie apaisée car, quoiqu’en dise Londi (et je suis d’accord avec lui pour un Etat politique détribalisé) les Congolais raisonnent, même s’ils s’en défendent en termes de tribus et de clans, puisqu’on parle bien sur ce site du clan MBochi à tous les niveaux du pouvoir représenté par Sassou et les siens.

    2. Décryptage de la vidéo de Pangou en partant de l’analyse du réseau (Nota Bene : tout le message de Pangou se résume en partie aux analyses du réseau).

    – Pangou dit, en reprenant Sassou, qu’il n’y a pas un problème N’Tumi, alors qu’en 1970 il y avait un problème Diawara et Kiganga. Pour Pangou, il n’y a pas un problème au Pool car N’Tumi n’en est pas un. Il ne serait qu’un membre du réseau qui se serait fâché avec le nœud central, à savoir Sassou. Sans le dire réellement, il va jusqu’à suggérer que N’Tumi ne serait pas dans le Pool. Si c’est le cas, pourquoi Sassou continue d’attaquer les populations et de causer les dégâts matériels et humains dans cette partie du Congo ? La réponse que suggère Pangou est au milieu de son intervention dans la vidéo lorsqu’il évoque Sassou qui, par un accord tacite avec les chefs et responsables politiques du Nord, dit qu’il va s’occuper de la partie Sud du pays. Pour étayer ses propos, il démontre que l’emprisonnement de Mokoko (originaire de Makoua) et de Okombi (Lekana) n’a pas fait bouger les populations dont sont issus les deux prisonniers. Faut-il entendre par là que ces notables ont été achetés par Sassou pour le prix de leur silence ? Pangou doit en dire un peu plus.

    – Pangou reprend le message du MSA de Opangault d’octobre 1958 qui estimait que le Congo devait être séparé entre le Nord et le Sud. Sur cette base, il pense que la solution au Congo revient à une mise sur la table de ce qui sépare les sudistes et les séparations sont nombreuses (c’est moi qui ajoute) entre les Bembés et les Laris, les Vilis et les Laris, les Laris et les Kongos. Les choses sont plus complexes, même si certains estiment qu’il faut évacuer tout ce ressentiment pour la construction d’un nouveau pays. Certes, mais l’analyse du réseau montre que les accommodations en politique ne font pas disparaitre les haines recuites et les cristallisations ethno-tribales dans le réseau, sinon on ne parlerait pas du clan des MBochis, comme hier on n’a pu parler d’un clan du Niboland conduite par les Bembés. J’expose, je ne prends pas partie.

    – Pangou demande à Kolelas et à Tatsy Mabiala de ne pas participer aux élections législatives. Il oublie que Kolelas et Mabiala originaires du Pool et de la Bouenza (je peux me tromper pour Mabiala) ont des agendas différents de ce qu’il se passe au Pool car ils sont membres du réseau politique qui structure le Congo-Brazzaville et dont le Président Sassou est le grand ordonnateur. Ils jouent leur propre carte politique privilège et ils entendent aller jusqu’au bout en ayant une partie du pied dans le réseau et quelques orteils en dehors de celui-ci au moment où les alliances et mésalliances vont se faire et défaire.

    Conclusion :
    La vidéo de Pangou est symptomatique du langage complexe, stratégique, voire opportuniste de ce que représente le comportement de la plupart des intellectuels et élites du Congo-Brazzaville qui derrière des positions ambigües ou claires, selon les situations, n’ont aucune stratégie de réflexion économique de la vie politique (et j’inverse volontairement les termes) pour ce pays dont chacun dit du bien ou du mal, mais dont finalement on se fout en attendant le meilleur moment pour faire partie du réseau et s’enrichir à moindre frais et à moindre coût. L’enrichissement dans l’analyse économique suppose une organisation, du travail, des efforts. J’ai bien peur que nous Congolais en soyons éloignés, nous préférons boire, bouffer et baiser à moindre frais grâce au Trésor Public et à nos relations de proximité ou non avec les membres du réseau. Je ne demande qu’à me tromper, hélas les faits sont implacables. Toutes les réconciliations entre Congolais depuis les années 1960 n’ont abouties qu’à des guerres civiles, des évitements et à la constitution des clans, pas simplement tribaux, mais politiques et économiques. Tiens-tiens, la théorie du réseau est encore de retour et valide la démonstration en amont.

  17. Lucien Pambou dit :

    A Pangou
    je complete mon propos

    Dans sa video pangou n ‘éprouve aucune compassion pour Mokoko car il estime qu’il a été desagreable avec les populations du sud quand il était membre du réseau de Sassou et aux affaires avant d’en faire les frais en se présentant contre Sassou aux élections présidentielles

  18. M dit :

    Attention à ceux qui sciemment ou sans le vouloir font le jeu de De Saasou. Nous devrons tous prendre conscience. Dans la lutte contre la dictature génocidaire, contre Sassou Nguesso et son régime. Soyons sincères avec nous et ne pas agir dans la peur, dans l’opportunisme, dans la corruption. Cessons d’avoir peur.Il ne faut pas affaiblir la position comme l’ a déjà écrit certains,” Il faut “ dénoncer haut et fort Sassou Nguesso entant que instigateur de la misère de de la population congolaise et du génocide des Laris, Bakongos dans la région du Pool. Il faut encourager ceux qui hier étaient avec Sassou mais qui aujourd’hui le combattent sincèrement car ayant compris son jeu, mieux vaut tard que jamais.“ Condamner le Pasteur NTumi dans la guerre du Pool , alors que tout le monde connait l’existence des bombardements, les agissements, les massacres des miliciens,-, militaires, mercenaires de Sassou Nguesso, sa clique commencés brusquement le 4 avril 2016, après avoir juste désigné Ntoumi et ses ninjas d’avoir est très irresponsable. Ntoumi n’est qu’ un alibi pour Sassou Nguesso et sa clique. Les massacres du Pool en passant par l’affaire des disparus du Beach, la guerre de 1997, n’ont comme instigateur, responsable que Sassou Nguesso qui refuse d’ailleurs tout dialogue pour mettre fin à la crise.« Ce qui se déroule dans le Pool, c’est un génocide programmé, un holocauste, intitulé „Opération Mouébara“ nom de la mère de l ‘ initiateur ,dictateur , sorcier, criminel, génocidaire Denis Sassou Nguesso.Cette épuration éthnique avait déjà eu lieu entre 1998 et 2004. Cette nouvelle Opération Mouébara a pour objectif final de faire disparaitre du Congo les Laris, Bacongos, raser le Pool. Denis Sassou Nguesso et sa clique, complices veulent terminer leur crime de massacre de masse en s’achetant à coup des millions de Dollars, d’euro obtenu par l’argent du pétrole, bois, minerais du Congo bradés et appartenant au peuple Congolais, le silence, la complicité des médias, des politiques, dirigeants des organisations internationales.„Sassou Nguesso est le plus grand assassin, corrupteur, génocidaire du Congo, de l’Afrique. Il est le mal du Congo et de la sous région. Il y a très longtemps qu’ il a planifié le génocide contre les Laris, les Bacongo du Pool.“ En 19 mars 1977; moins de 12 heures après l’assassinat du président Marien Ngouabi, un comité militaire du Parti congolais du travail,composé de 11 personnes et dirigé par le ministre de la Défense de l’époque, le commandant Denis Sassou-Nguesso prend le pouvoir, dirige l’état.L’Etat se transforma subitement en une immense machine à terroriser, à réprimer, à tuer. Sassou-Nguesso, premier vice-président chargé de la défense. Des deux, le plus puissant est clairement le premier vice président qui, tenant sous sa coupe l’appareil sécuritaire du pays, fait arrêter des dizaines de personnes avant même la création du CMP.
    http://www.mwinda.org/fr/congo-b/19-politique/881-mars-1977-une-saison-de-folie-meurtriere-au-congo
    Massamba-Débat sera fusillé. Son ancien Premier ministre, Pascal Lissouba, lui aussi arrêté, sera condamné à mort, une peine qui sera commuée en détention à perpétuité. Il sera libéré deux ans plus tard. le cardinal Émile Biayenda est lui aussi assassiné.Des centaines de personnes appartenants à la tribu Lari, Bacongo sont brutalement fusillées. Sassou-Nguesso et sa clique font circuler le mensonge que ce sont les Laris, Bocongo qui ont tué le président Ngouabi.Ils créent ainsi la méfiance, la division entre les nordistes contre les Laris, Bacongo du Pool qui sera de plus en plus renforcé avec le temps , afin de mieux régner. Pour ceux qui l’ignorent ou veulent le cacher, “des innocents appartenant à la tribu Lari, Bakongos ont été tués pour rien. Nombreux ont fait la prison, assassinés au petit matin, comme le martelait si bien, le général Florent Tsiba.
    Oui, le petit matin pour tuer, donner gratuitement la mort aux innocents, alors que Marien Ngouabi a été bel et bien tué par Sassou, uniquement pour le pouvoir, Même pendant la Guerre de 1997, il a encore tué en revenant au pouvoir toujours par les armes. Il a commencé à grande échelle le premier grand génocide contre les Laris, les Bakongos du Pool.

  19. M dit :

    Je n’arrive pas ‘a comprendre pourquoi on laisse publier tant d’interviews à ce Monsieur qui ne vient faire ici que le jeu de Sassou. Monsieur Pangou est un opportuniste,une des personnes qui ne viennent que semer la confusion dans la lutte contre Sassou Nguesso. Les crimes contre l’huminité de Sassou, ainsi que son génocide contre les Laris expérimentée depuis 1977 ne peuvent pas etre oubliées oubliées ni restées impunies.

  20. Mwana Mfoua dit :

    Moi,personnellement j’ ai du dedain envers ce compatriote ( Mr Pangou) pour une simple raison que, ses analyses n’ont jamais eues de fond , donc loin d’ espirer. D’ ailleurs en l’ ecoutant, nul ne peut ignorer ses mimiques qui sont contradictoires a ce qu’ il dit,pitoyable. Et,il n’ a jamais repondu aux questions qu’on lui posent, toujours a cote dela plaque.
    Je pense fermement que Congo liberty doit cesser d ‘inviter ce Mr sous peur de contaminer cette plateforme dont nous sommes tous fiers.
    Notre beau Congo a besoin d’ une unite indivisible pour amputer le mal qui nous ronge tous, en nom des N’guesso et ses spires.
    Pour cela, nous avons besoin de tous sans distinction regionale pour n’ est dire etnnique.
    Ce n’est on semant la division tel que le fait Mr Pangou et, bien sure la strategie d’ oyo, que nous arriverons a vaincre un ennemi aussi puissant que Mr Sassou.
    Vive le Congo uni, vive la Republique.

  21. Ta Malanda dit :

    Robert Poaty Pangou sait que j’ai eu à le critiquer en plusieurs occasions.

    Cependant, sur le cas Ntumi, je partage tout à fait son analyse, pour bien connaitre les actions de ses écuries qui ont eu à commettre des crimes avérés dans la région lors des événements ayant débuté en 1997-1997.

    Je trouve sidérant de voir des personnes se faisant passer pour des intellectuels venir défendre le positionnement d’un homme qui sert de prétexte à un plan destruction de l’une des régions les plus dynamiques du pays.

    Nous avons peut-être l’avantage malencontreux d’être parmi les victimes des écuries de Ntumi pour avoir plus de recul dans l’observation des faits.

    Au regard ce qui se passe dans le Pool, il est incontestable que les conséquences subies par les populations du Pool sont tout à fait disproportionnées par rapport à une prétendue résistance ou des actes que l’on semble attribuer à une guérilla.

    De ce qui remonte des populations qui arrivent à s’échapper « des zones occupées », il y bien des opérations menées par des hommes en armes, se réclamant des forces de l’ordre, qui commettent des exactions, sans aucune force en face pour les protéger.

    Le positionnement de Ntumi face à cette barbarie reste ambigu et le bon sens aurait voulu qu’il sorte de cet engrenage pour ne plus servir d’alibi à un plan d’extermination d’une population.

    Malheureusement, le piège du grand criminel et Dracula de l’Alima semble fonctionner, quand on voit des personnes s’exalter devant des actions attribuées à des résistants tuant des hommes présentés comme des militaires, alors qu’on face, les morts se compteront, sans aucun doute, par dizaine de milliers, sous l’effet des bombes depuis plus d’un an, des conditions de vies exécrables ou de réclusion.

    Si Ntumi a des moyens de résister, qu’il aille s’attaquer à Oyo, ou aux résidences des dignitaires, par des actions commandos.

    Cela aura plus d’impact que son positionnement actuel.

    De plus, cet homme de Ntumi, qui mérite le même sort que son homologue criminel d’Oyo, devrait faire la comptabilité des crimes commis par ces miliciens pour faire réparation, et demander pardon, avant que la justice d’un Congo libre et démocratique ne puisse le rattraper.

    J’ai également été sidéré que l’on ait obligé Mme Munari de faire un rétropédalage pour avoir dit une vérité qui est celle de la majorité des populations du Pool qui haïssent autant Ntumi que Nguessang.

  22. Lucien Pambou dit :

    Tiens mes chers compatriotes, l’analyse du réseau ici trouve-t-elle sa signification ou pas ? Tiens-tiens, je ne vois pas d’argument contradictoire à ce que je dis pour expliquer le réseau qui comprend l’analyse de Pangou. Personne ne dit ici que Pambou raconte n’importe quoi.

    Soyons sérieux, analysons méthodiquement ce qu’il se passe dans notre pays en utilisant des outils théoriques, contradictoires. Cela nous permet de ne pas trop nous égarer dans l’insulte et l’invective.

  23. Merci Poaty Pangou dit :

    Tu fais du bon boulot et tout le clan y compris mami Anto te remercient beaucoup. Pour nous tu es un génie, continue à les embrouiller ici en France, même tonton otsombé est d’ailleurs très content de toi. A bientôt au même lieu.

  24. Ba Dédoublement Pé Lokuta Monéné Po Ba Inciter Ba Naïfs dit :

    Délit Takou Ngué-Sot les manipule tous facilement depuis déjà près d’un demi siècle, ils continuent tout de même de tomber encore et encore à ce jour sur tous ses sales coups.

    Pourquoi donc, qui se veulent ‘intellectuels’ (alors bien instruits de surcroit sur le cas), sont bonnement repartis s’associer ENCORE avec le diable en personne malgré et après le déballage incarcéral, assommant et criminalisant de la conférence nationale souveraine ? POURQUOI ?

    Ils sont maudits ces con-go-laids; ces con-go-laids sont maudits parceque des actions comme celles-là, ce n’est pas possible…

    Nauséabond !

  25. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    Le 15 Janvier 1992 lors des Barricades de Bacongo et Makélékélé je m’étais levé et parlé.

    Aujourd’hui 25 ans, il y en a qui ont fait le choix de se taire face aux Massacres des Laris et face à la Destruction du Pool.

    Moi, j’ai fait le choix de m’exprimer et d’agir.

  26. Lucien Pambou dit :

    @ ba dedoublement
    Vous avez raison de vous interroger sur ces con-go-laiS

    Et pour cause ils n’ont aucune passion pour le congo si ce n’est que pour leurs petits priviléges
    ils ont compris que leur existence politique sociale et économique ils la doivent au réseau apres avoir critiqué sassou les exemples sont nombreux au congo Obenga n dalla graille M BERI MARTIN MICHEL NGUIMBI ETC ETC

    la force du réseau c’est de montrer comment au nom de la construction du pays certains politiques congolais composent avec la realite qu ils n aiment pas et qu ils disent vomir quand ils sont loin du maitre du reseau a savoir sassou qui le sait et qui continue à modifier au fil des évenements le fonctionnement du reseau pays congo
    pambou

  27. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    En lisant les commentaires, je découvre qu’il y a des gens qui souhaitent voir perdurer ces tragiques Massacre dans le Pool.

    Pour ces commentateurs, la tragédie dans le Pool fait rire beaucoup d’entre-eux.

    Ces mêmes commentateurs ne souhaitent pas que ce genre de tragédie se passe dans leur village natal.

  28. anonyme dit :

    A entendre le passage où il parle de mokoko et d’okombi en faisant allusion à leurs tribus qui auraient tu leur colère en raison de ce qu’elles feraient partie du pseudo nord du Congo, j’ai vite compris que j’avais devant moi un congolais perdu, irrécupérable donc inutile.
    Cher webmaster, ne perdez plus votre temps avec ce monsieur.

Laisser un commentaire