Sassou Nguesso, saigneur du Congo, dans le hold-up permanent depuis 40 ans ! Par Rigobert OSSEBI

Bernard Madoff est un financier américain qui s’est révélé être un escroc lorsque son fonds d’investissements, basé sur un système « Ponzi » (les nouveaux entrants permettant le paiement d’intérêts élevés aux prédécesseurs), s’est écroulé. Son escroquerie a porté sur plus de 50 milliards de dollars. L’aigrefin américain a battu tous les records des grandes escroqueries financières mais Denis Sassou Nguesso, encore impuni, a-t-il été plus fort que lui ?

En 1977, Denis Sassou Nguesso est un colonel, ministre de la défense. Au prétexte de sauver le pouvoir marxiste-léniniste et de préserver le socialisme, avec quelques officiers congolais et pétroliers français complices, il lança son entreprise de conquête personnelle et d’appropriation d’un pays de 342.000 km2, riche de pétrole, de minerais et de forêts primaires pour 3 millions d’habitants, à cette époque.

Si l’on n’avait pas eu à déplorer tant d’assassinats, de crimes de guerres civiles, d’attentats, de malheurs accumulés, de misère, de pauvreté, de mépris des droits humains, Denis Sassou Nguesso aurait facilement pu être reconnu comme le maître incontesté de tous les escrocs et pilleurs de la planète. Devant Bernard Madoff !

Toutes les ressources du pays, depuis son retour au pouvoir en 1997, ont été destinées principalement à l’enrichissement de sa famille au détriment de 75% de la population congolaise qui connait maintenant l’extrême pauvreté. Les courtisans membres de son clan ont reçu des miettes consistantes qui leur ont permis un semblant d’opulence. Les complices n’ont pas manqué ; tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Le savoir-faire des pétroliers était à l’origine du complot de la prise du pouvoir, en 1977 et l’a été aussi vingt ans après, dès le 5 juin 1997.

Les proches de Sassou-Madoff n’ont pas été en reste. Hormis les célèbres méfaits du précurseur Willy Nguesso et du fiston Denis Christel, un de ses gendres (déjà dans le collimateur des justices nigérianes et italiennes)  s’est constitué une très solide fortune, dans des transactions douteuses, totalement sous le sceau d’un trafic d’influences au sommet des institutions corrompues de l’Etat congolais. Le Congo, débarrassé de Sassou Nguesso ne saurait tarder à rejoindre le Nigéria dans sa quête de justice. Un autre, un ami seulement, avait tellement bénéficié de sa proximité avec le président kleptocrate, qu’une de ses participations dans une opération pétrolière a attiré l’attention de la très redoutable S.E.C. (Securities and Exchange Commission) de New-York. Cette dernière, sûrement dépassée par l’ampleur des connections politico-maffieuses du secteur pétrolier au Congo ou peut-être simplement téléguidée par l’ancien patron d’EXXON, le Secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson, aurait saisi le Justice Department  à Washington pour enquêter sur les opérateurs pétroliers présents au Congo-Brazzavole. Cette information n’a pas encore été confirmée officiellement mais la source est de toute première qualité. Si tel était bien le cas, c’est un large pan des complicités, dont Denis Sassou Nguesso a bénéficié, qui sera révélé. Sans conteste possible, les sanctions seront lourdes, très lourdes … !

Les banques qui ont permis les préfinancements, les traders qui les ont organisés devraient se faire également un peu de mouron ; surtout ceux qui livraient à MPila, dans des petites valises à roulettes, un petit dollar en espèces par baril… Le petit péché mignon du tyran qui, en différentes devises, aimait savourer le goût délicieux de « son » juteux pétrole ! [i] D’autres banques, plus discrètes ont organisé le blanchiment de faux prêts mais avec de vrais remboursements de centaines de millions de dollars.

Ces affaires, les unes ou les autres, comme une marée noire, finiront bien un jour par remonter à la surface. Le plus tôt serait le mieux… L’impact médiatique sera énorme et contribuera largement à l’effondrement définitif d’un pouvoir moribond qui ne tient plus qu’à un fil. Le monde entier pourrait alors connaître les véritables méfaits de la tyrannie congolaise, l’ampleur de ses crimes et de ses détournements.

L’éducation nationale au Congo, dès que Sassou Nguesso avait pris le contrôle du pays, était une des meilleures d’Afrique. Une quarantaine d’années plus tard, sous sa botte taillée sur mesure, les élèves congolais s’entassent jusqu’à 398 par classe souvent à même le sol, sans banc ni table pour un pays qui exporte 2,5 millions de m3 de bois par an.

Par les armes, par son totalitarisme, le pillard de l’Alima, s’est assuré une impunité sur le plan national. Par sa complaisance sur les conditions de l’exploitation pétrolière, par la corruption d’élites et d’élus de toutes nationalités, français et européens en particulier, le dictateur kleptocrate a eu droit à une reconnaissance internationale, à des aides et à des éloges TOTALement usurpés. Des Evêques et des Cardinaux à l’intérieur même du Vatican ont servi cette même cause, avec les mêmes moyens et aux mêmes fins… Idem à Bruxelles, au siège de l’Union Européenne toujours silencieuse s’agissant des élections ou de la situation politique au Congo.

Exsangue financièrement et économiquement le pays est mort, complètement mort. Aucune structure de production agricole ou d’élevage n’existe réellement au Congo pour répondre aux besoins d’une demande intérieure et encore moins pour l’exportation.

Suscitées pour masquer la faillite financière, le pays est actuellement la proie de grandes violences. La tentation pourrait être grande chez certains de laisser, sans mot dire, le sang congolais couler à flots, comme nous le voyons déjà dans le Pool, et laisser le pays s’embraser dans un feu purificateur qui effacerait toutes traces de complicités, comme ce fut le cas en 1997-1998. Cela n’avait alors dérangé personne. Cependant, ce coup de poker sera très difficile à répéter.

Denis Sassou Nguesso n’est pas un dirigeant africain tout à fait comme les autres. Il est temps de démasquer l’escroc-dictateur congolais et de dresser son bilan catastrophique. La farce a assez duré : perte d’influence, instabilité politique, guerres à répétition, émigrations et sous-développement. La France derrière le Président Macron vient de se débarrasser de sa vieille classe politique. C’est un exemple qui devrait servir à toute l’Afrique et principalement au Congo avec ses vieux réseaux françafricains.

Par Rigobert OSSEBI  

Diffusé le 12 juin 2017, par www.congo-liberty.com

 

[i] Tanker Suezmax = 1 million de barils

Tanker VLCC (Very Large crude carrier) = 2 millions de barils

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

20 réponses à Sassou Nguesso, saigneur du Congo, dans le hold-up permanent depuis 40 ans ! Par Rigobert OSSEBI

  1. VAL DE NANTES . dit :

    LE CONGO LE LUI FERA PAYER très cher ;;;;.LE MIEUX SERAIT qu’il se suicide tout seul ;;;;;

  2. Mokengeli dit :

    Non, VAL DE NANTES, c’est le peuple qui va régler son compte comme les Italiens le firent avec MUSSOLINI à la fin de la dernière grande guerre : pendu par les pieds après qu’il soit passé par les armes, afin que tout le monde puisse voir son macchabée. La place de la Liberté, à la gare CFCO de Brazzaville serait le lieu le plus indiqué pour cette fête populaire. Patience !

  3. LE CONGOLAIS dit :

    POURQUOI SASSOU LE CRIMINEL VA TOUJOURS CONTINUER A TUEE LES CONGOLAIS, DILAPIDÉ LE BIEN PUBLIQUE, BRULÉ LES MAISONS DE CONGOLAIS, TERRORISÉ LES CONGOLAIS TOUT EN RESTANT AU POUVOIR?
    LA PREMIÈRE RAISON, il bénéficie de 100% de l’aide de la France, car le désordre arrange la France pour piller le CONGO, (ceci n’est pas un problème politique mais il le faut pour garantir le budget français).
    DEUXIÈME RAISON, les congolais se trompent de leurs ennemis
    Ceci est très simple, si vous être ressortissant de sud Congo ou en particulier du Pool. Sassou (la France ) fait une grande diversion des nouvelles
    « sassou le criminel est la recherche de NTUIMI dans le Pool »
    Du coup la France veut justifiée aux yeux du monde qu’a cause de la présence de Ntuimi dans le Pool qu’il y a cette situation malheureuse dans cet département car il ya rien. Or la réalité ces les milices de sassou qui tuent violent brullennt les villages, et NTUMI est le seul resistant.
    DANS LA MÉMOIRE DES PERSONNES NTUMI EST LE PROBLÈME, ALORS QUE C’EST LE SEUL RESISTANT, OU LA SEULE PERSONNE QUE SASSOU CRAINS.
    SUITE A CETTE SITUATION LES TRAITRES COMME KOLELAS NTSATY DEVIENNENT LES GRANDS GAGNANTS.
    KOLELAS PREND TOUS LES RESSORTISSANTS DU POOL (A ESPRIT FAIBLE).
    SASSOU VA GAGNÉ LA NOMINATION DES DÉPUTÉS
    IL Y A-T-IL UNE DÉMOCRATIE AU CONGO, DANS LA RÉALITÉ NON MAIS LA France DIT QU’AU MOMENT OU IL Y A ÉLECTIONS IL Y A DÉMOCRATIE.
    NTSITY MABIALA REPRÉSENTE LE DEUXIÈMES PARTI DU CONGO (L’UPDS)
    KOLELAS LE TROISIÈME PARTI DU CONGO (MCDDI ET YUOKI)
    CES DEUX TRAITRES SE SONT DÉCLARÉS EN FAVEUR DE LA NOMINATION DES DÉPUTÉS
    EN CONCLUSION LE TOUR EST GAGNÉ
    ALORS QUE LE FROCAD AUJOUD’HUI REPRÉSENTE PLUS DE 92% DE LA POPULATION DEVIENT INEXISTANT, ET EN PLUS MOINS DE 3% DE LA POLPULATION IRRA A CETTE NOMINATION DES DEPUTES.
    NOTRE ECHEC C’EST KOLELAS ET NTSATY MABIALA, SE SONT LES VRAIS ENNEMIS DU PEUPLE APPRENDRE AU MEME NIVEAU QUE SASSOU. ILS NOUS ONT JOUEE LE COUP AVEC LES ELECTIONS PRESIDENTIELLES, ILS VONT LE FAIRE POUR LA DEUXIEME FOIS AVEC LA NOMINATION DES DEBUTÉS.

    VIVE LA RESISTANCE LA RESISTANCE

  4. Mascad dit :

    S’il vous plaît, n’annoncez pas la couleur. Sinon, ils vont fuir avant la sentence. Ne dites surtout absolument rien, sil vous plaît. Sassou et son clan ne dit jamais où il va frapper. On sait seulement qu’il va toujours et toujours aller chercher ses « 10 000 sacrifices » dans la région du Pool, son terrain de chasse traditionnel depuis 1972 avec les fameux « Andzimba ». Ne l’oubliez jamais ! Mais demain, qu’en sait-on ?

  5. VAL DE NANTES . dit :

    Voilà un vieillard , qui a décidé de vivre ostentatoirement des finances publiques , jusqu’à ce que mort s »en suive .
    Pendant la conférence nationale , MONSIEUR MAKANGA , interrogé par JEAN CLAUDE KAKOU , le prononçait cette terrible phrase prémonitoire et réactualisée , par ce monstre de SASSOU .
    C’est LE CONGO à eux ;;;;
    Quand ;SASSOU dirige notre pays , il chosifie le CONGO , nous y sommes ………………

  6. VAL DE NANTES . dit :

    LIRE ….CLAUDE KAKOU , prononçait cette terrible

  7. Anonyme dit :

    Lorsqu’on prépare la guerre, on peaufine tous les éléments qui rentreraient en jeux. Cela nécessite un apport humain, équipementier, matériel, financier, et toutes les techniques nécessaires au combat pouvant nous assurer de la victoire, sont revues dans le moindre détail. Seulement, pendant la guerre, lorsqu’elle éclate, on fait comme on peut, selon nos possibilités conformément aux diverses situations imprévisibles qui surviennent dans la plupart des cas auxquels nous n’avons pas toujours de parade efficiente. Pour avoir lu et relu les « techniques de coup d’état » écrit par Malaparte, je puis vous affirmer qu’il en est ainsi. Et cela est vrai pour toutes les guerres. D’ailleurs, à propos, il y a « la peau », du même auteur qui est un ouvrage très révélateur de ce qui peut ou ne pas se produire lors d’une guerre, fut-elle asymétrique.

    Maintenant, la question qu’on peut légitimement se poser est la suivante: si deux personnes sont susceptibles de livrer un combat, l’une d’elle est largement plus faible que l’autre. Que conseillerez vous au faible? n’est-ce-pas d’abdiquer au risque de se voir broyer par le plus fort? Cette lutte disproportionnée que l’on qualifie de « guerre asymétrique », qui oppose « Ntumi et ses Nsilulu » contre tout un pouvoir, ne nous garantit pas la victoire car beaucoup trop disproportionnée. La sagesse nous commande de demander à Ntumi de cesser sa pseudo résistance car trop et beaucoup trop de morts pour rien. Jusqu’à quand ?
    Personnellement je suis pour la fin des hostilités de part et d’autre.

    Ntumi qui hier était qualifié à raison de cheval de Troie devient tout d’un coup un héro. La question qu’on peut se poser : quels sont ses nouveaux objectifs et comment compte-t-il s’y prendre pour en finir avec ce pouvoir ?
    Or, son discours reste le même, et pendant ce temps les gens meurent de plus bel. Certes la situation est, on ne peut plus complexe mais pour lever toute ambiguïté, il eut fallu que ce dernier fasse le choix difficile d’abdiquer sa pseudo-résistance qui ne profite pas à la population si ce n’est qu’à lui même.

    Personnellement si je vois deux jeunes qui veulent en venir aux mains et que le duel me semble disproportionné , je séparerais les deux mais dissuaderais le plus chétif au combat afin de le préserver, le prémunir du mal qu’il subirait en s’entêtant.

    Lorsqu’on a pas les moyens de sa politique on abdique, et on prend le temps qu’il faut pour se munir desdits moyens dans les termes courts, moyens ou longs. Il faut prendre le temps d’aiguiser ses armes, se préparer en conséquence, pour prétendre livrer une lutte quelconque autrement ça n’est pas sérieux.

    Vu sous le prisme politique, la guerre du Pool annonce les prémices d’un chaos certain de tout le Congo dans son entièreté.

    Si comme diraient d’aucuns Ntumi est tant soit peu résistant , encore faut-il qu’il le prouve par des actes forts, il aurait fallu qu’il sollicite clairement de l’aide extérieure même dans ses déclarations. Si tant est qu’il ait fait cela, il s’en repentira. A ce moment là, les gens ne manqueraient pas d’y aller lui apporter leurs soutiens multiforme, si tant est qu’ils le puissent. Ils se mettraient d’ores et déjà à l’affût.

  8. Garcia Dekodia GDK dit :

    Lorsqu’on prépare la guerre, on peaufine tous les éléments qui rentreraient en jeux. Cela nécessite un apport humain, équipementier, matériel, financier, et toutes les techniques nécessaires au combat pouvant nous assurer de la victoire, sont revues dans le moindre détail. Seulement, pendant la guerre, lorsqu’elle éclate, on fait comme on peut, selon nos possibilités conformément aux diverses situations imprévisibles qui surviennent dans la plupart des cas auxquels nous n’avons pas toujours de parade efficiente. Pour avoir lu et relu les « techniques de coup d’état » écrit par Malaparte, je puis vous affirmer qu’il en est ainsi. Et cela est vrai pour toutes les guerres. D’ailleurs, à propos, il y a « la peau », du même auteur qui est un ouvrage très révélateur de ce qui peut ou ne pas se produire lors d’une guerre, fut-elle asymétrique.

    Maintenant, la question qu’on peut légitimement se poser est la suivante: si deux personnes sont susceptibles de livrer un combat, l’une d’elle est largement plus faible que l’autre. Que conseillerez vous au faible? n’est-ce-pas d’abdiquer au risque de se voir broyer par le plus fort? Cette lutte disproportionnée que l’on qualifie de « guerre asymétrique », qui oppose « Ntumi et ses Nsilulu » contre tout un pouvoir, ne nous garantit pas la victoire car beaucoup trop disproportionnée. La sagesse nous commande de demander à Ntumi de cesser sa pseudo résistance car trop et beaucoup trop de morts pour rien. Jusqu’à quand ?
    Personnellement je suis pour la fin des hostilités de part et d’autre.

    Ntumi qui hier était qualifié à raison de cheval de Troie devient tout d’un coup un héro. La question qu’on peut se poser : quels sont ses nouveaux objectifs et comment compte-t-il s’y prendre pour en finir avec ce pouvoir ?
    Or, son discours reste le même, et pendant ce temps les gens meurent de plus bel. Certes la situation est, on ne peut plus complexe mais pour lever toute ambiguïté, il eut fallu que ce dernier fasse le choix difficile d’abdiquer sa pseudo-résistance qui ne profite pas à la population si ce n’est qu’à lui même.

    Personnellement si je vois deux jeunes qui veulent en venir aux mains et que le duel me semble disproportionné , je séparerais les deux mais dissuaderais le plus chétif au combat afin de le préserver, le prémunir du mal qu’il subirait en s’entêtant.

    Lorsqu’on a pas les moyens de sa politique on abdique, et on prend le temps qu’il faut pour se munir desdits moyens dans les termes courts, moyens ou longs. Il faut prendre le temps d’aiguiser ses armes, se préparer en conséquence, pour prétendre livrer une lutte quelconque autrement ça n’est pas sérieux.

    Vu sous le prisme politique, la guerre du Pool annonce les prémices d’un chaos certain de tout le Congo dans son entièreté.

    Si comme diraient d’aucuns Ntumi est tant soit peu résistant , encore faut-il qu’il le prouve par des actes forts, il aurait fallu qu’il sollicite clairement de l’aide extérieure même dans ses déclarations. Si tant est qu’il ait fait cela, il s’en repentira. A ce moment là, les gens ne manqueraient pas d’y aller lui apporter leurs soutiens multiforme, si tant est qu’ils le puissent. Ils se mettraient d’ores et déjà à l’affût.

  9. bikindou simeon sylvain dit :

    Mes freres congolais .c est vraiment deplorable que nous continuons a favoriser un esprit aussi mediocre.depuis un certain temps beaucoup de nos freres de la diaspora restent dans la logique de la destruction de la nation.ecouter lorsque vous aller meme a aclamer les morts cela reste une moquerie et la non consideration de la valeur humaine,n ayons pas une courte memoire ne continuons pas a geter les bois dans un feu qui brule deja,le peuple congolais en particulier veulent vivre comme tout le monde dans un climat de paix veritable et vaquer a leurs preoccupation majeurs.ceux qui vous incitent a la destruction du congo n aimeraient jamais vivrent autant.disciplinons s il vous plait ,le congo n est pas une cause perdue nous sommes et nous avons des valeurs dans la republic ne faites pas croire a l opinion internationnal que nous ne sommes que des bon a rien et en plus nos enfants que nous faisons a l etranger aiment or aimerons voir le pays de leur parents par exemple,meme si vous n avez plus l envie de repartir au congo laisser ceux qui y habitent continuer a construirent leur future par ce que le congo se leur seul espoir et non pas la chance comme certain vous d etre hors du continent pardon.mais ne croyer pas que vous aller vous transformer en blanc un jour meme si vous habiter et manger ensemble le congo restera le plus beau pays du monde pour les congolais car la majorite d eux y vivent :non a la division et la haine .le doit etre indivisible et nous seront fort et puissant.eduquons nous mieux,car l europe na pas de place pour les africains voila pourquoi il ne financerai plus les guerres qui leurs causent du tor.donc penser a cree un climat de paix chez vous n inciter pas a la division,n insulter paset respecter les uns les autres car la chariter bien ordonnee commence par soit meme.

  10. bikindou simeon sylvain dit :

    Il ya souvant 3 point:connaitre :1 connaitre qu il ya un createur dieu ,2 avoir peur et 3 avoir honte.nous devons beaucoup louer dieu pour toucher les coeurs des congolais en particulier et les africains en general et prions dans la sincerite si nous voulons un lendemain bien.ecouter mes freres je n impose rien ,dans la maniere dont vous consever les choses c est peut etre votre opinion mais pensee avons que vous envoyer car nous avons tous des parents au pays ,on inxoquant cela rien vient a dire nous les aimons pas please .

  11. Garcia Dekodia GDK dit :

    Je dis qu’on a beau préparé une guerre avec minutie, il n’en demeure pas moins que sur les champs de bataille, on fait comme on peut, (par opposition à ce qu’on avait prévu faire). Par conséquent, la guerre est très loin d’être la solution.

    Et paradoxalement dans toute révolution quelle qu’elle soit, il faut d’une part un censeur, pour mettre en exergue certaines vertus; et d’autre part, un homme fort au relent de dictateur pour si il le faut, savoir imposer ces vertus tout en maintenant l’ordre. Donc pour conclure : un homme à la fois dictateur et censeur.

  12. GDK dit :

    Lire: …l’une d’elles…
    …les termes court, moyen et long…

  13. VAL DE NANTES . dit :

    PLUS DE 30 voir 40 ans qu’une personne a pris tout un pays en otage , grâce à la complicité de ces hommes de main , pour faire le sale boulot , celui d’éliminer physiquement ces compatriotes jugés politiquement nocifs ;;;
    Le règne impossible , par nature , sous le prisme des contingences démocratiques , est devenu possible .
    Du coup , il s’est convaincu de régner sur le pays , par consanguinité , dés lors aucun obstacle n’a pu contrarier ce piteux scénarii dont les contours s’écrivent sous les yeux larmoyants des congolais , nostalgiques des DIAWARA , et autres .
    Heureusement que NTUMI y supplée ;;;;
    Il va de soi ,que si les congolais observent passivement , la construction d’un grand village autour du chef autoproclamé , sans y faire obstacle , ils finiront par admettre , une chefferie composée des potentiels successeurs , lesquels n’attendent quel’abdication de celui , qui ne se satisfait guère du sang de ces sujets que sont les congolais passifs ;;;

  14. VAL DE NANTES . dit :

    lire ;;;;dés lors qu’aucun obstacle ;;

  15. GDK dit :

    Si changement doit y être , il doit être pacifique ! Autrement, prendre le temps qu’il faut pour s’armer et se réarmer suffisamment et suffisamment encore pour ne fusse que tenir sans trop de dégâts (morts par milliers).

    *(Lire plus haut: …Vue au lieu de vu…)

  16. LE CONGOLAIS dit :

    Du nord au sud de l’ouest a l’est aucun congolais n’est pour la guerre, même ceux de la diaspora.
    Selon la dialectique matérialiste, le changement magret ses mélancolies est un facteur du développement.
    Dieu a créée le monde dans la diversité, ceci veut dire le changement est naturel. NOUS NE SOMMES PLUS AU TEMPS DES ROIS.
    Alors après 32 ANS de pouvoir, il est temps que sassou puissent prendre sa retraite.
    Mais ce denier répond aux que je resterais même si vous ne me votez pas, pour ceux qui ne veulent plus de moi leur châtiment c’est la mort et l’épuration ethnique, c’est ce qu’il est en train de faire au Pool. Mettre les opposants en prisons. La torture, les arrestations arbitraires, le vol du bien publique, la terreur, les tueries, le tribalisme,les violes… sont les éléments principaux de la politique de se criminel. Entre 1997 et 2002 , il a tue 10% de la population congolaise.
    Personne ne veut la guerre même pas Ntumi, car il continue de le dire « je veux négocier »
    Sassou refuse de un, de reconnaitre son épuration ethnique dans le Pool alors qu’il présente les corps partout dans la ville de Brazzaville t de deux, il refuse de négocier
    EN CE MOMENT LA SASSOU EST UN TERRORISTE.
    Je demande aux traitres du peuple qui nous ont joué le coup durant les élections présidentiels et qui veulent faire le meme coup sur la nomination de députés, a savoir KOLELAS ET TSITY MABIALA DE FAIRE COMME MOUAMBA, ALLAIENTs’Y DANS LE PCT NE PARLER PLUS AUX NOM DE L’OPPOSITION LAISSER LE FROCAD, ET APPARENTÉS DE DÉFENDRE LE PEUPLE.
    EN SE MOMENT LA SEUL LE PCT SERA AU RENDEZ-VOUS DE LA NOMINATION DES DÉPUTÉS.

  17. VAL DE NANTES . dit :

    A entendre MADAME AMBIERRO DG CHU DE BRAZZA on a l’impression qu’on l’avait appelé à ce poste pour enterrer un cadavre en décomposition avancée ;
    Car les anciens gestionnaires tous cuvettiens , avaient opéré le CHU jusqu’à la moelle épinière ;;;
    Après ECAIR , voilà un mourant en direction du cimentière du centre ville ;;;;.
    C’était le CONGO , DIXIT FILA FUMU ,mais c’est LE CONGO de maintenant ;;;;où les meilleurs sont devenus les ennemis de la république ;;;;

  18. VAL DE NANTES . dit :

    lire ;;; appelée ;

  19. Anonyme dit :

    Fila Fumu
    Drôle de fumiste !
    Bel oncle maintenant de Denis Christel Sassou Nguesso

  20. GDK dit :

    Oop’s! Lire: On a beau préparer…

Laisser un commentaire