INTERVIEW DE SANELY TAMBA-TAMBA : 4e Edition du Grand Meeting des opposants à Paris le mardi 15 aout 2017 ; Dénonciation des Elections législatives et des faux opposants comme Jeremy Lissouba ; Conscientisation et patriotisme des femmes congolaises…


Sanely TAMBA-TAMBA est l’une des femmes les plus ardentes de la diaspora congolaise. Elle milite pour la restauration de la démocratie au Congo-Brazzaville. Elle est l’initiatrice et l’organisatrice du rendez-vous incontournable de l’opposition congolaise , « LE GRAND MEETING DE PARIS », dont la 4e Edition aura lieu, ce mardi 15 août 2017, à l’Hôtel Ibis de Gennevilliers en banlieue parisienne. Elle dénonce les faux opposants ayant participé aux Législatives 2017, comme Jeremy fils de Pascal LISSOUBA.

Elle appelle à un dialogue inclusif de toutes les forces vives de son pays, et surtout exhorte les femmes à rejoindre la lutte contre la dictature de Sassou-NGuesso, car elles en sont les premières victimes !

Diffusé le 11 aout 2017, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Interview. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à INTERVIEW DE SANELY TAMBA-TAMBA : 4e Edition du Grand Meeting des opposants à Paris le mardi 15 aout 2017 ; Dénonciation des Elections législatives et des faux opposants comme Jeremy Lissouba ; Conscientisation et patriotisme des femmes congolaises…

  1. Communiqué : A propos de la libération de M. Modeste Boukadia dit :

    L’Association UNION-CONGO porte à la connaissance de tous que le prisonnier politique, Modeste BOUKADIA, incarcéré le 15 janvier 2016 et condamné à 30 ans aux travaux forcés, a bénéficié d’une évacuation sanitaire. Il a quitté le Congo-Brazzaville le 10 août et est arrivé à Paris le 11 août 2017.

    M. Modeste BOUKADIA dont l’état de santé est très préoccupant, va être pris en charge par les établissements habilités pour y subir tous les examens médicaux afin de déterminer le degré de gravité des séquelles dues aux agressions par lui subies

    L’Association UNION-CONGO remercie vivement, pour leur pugnacité et abnégation, Madame BOUKADIA, l’Ambassade et le Consulat de France au Congo-Brazzaville, ainsi que toutes les personnes qui, de près ou de loin, se sont mobilisés pour obtenir l’évacuation sanitaire de M. Modeste BOUKADIA.

    L’Association UNION-CONGO voudrait encourager les autorités congolaises à agir de la même manière en faveur des autres prisonniers politiques se trouvant dans la même situation que M. Modeste BOUKADIA.

    Enfin, contrairement à ce que font circuler certaines sources, l’Association UNION-CONGO rappelle que M. Modeste BOUKADIA n’a pas bénéficié d’une mesure de grâce présidentielle. Il n’est donc pas libéré. Il bénéficie d’une mesure humanitaire et est donc un évacué sanitaire. Sa condamnation est toujours en vigueur.

    Strasbourg, le 11 août 2017

    P. L’Association UNION-CONGO

    Jean-Claude MAYIMA-MBEMBA

  2. le fils du pays dit :

    Bonjour Mr le Webmaster.
    La lutte du peuple Congolais doit etre globale,elle est contre l’empire francais,son valet et tous ses mecanismes de la servitude qui tiennent le peuple Congolais la tete sous l’eau.
    Nous devrons commencer a aseptiser nos comportements et etre fiers de ce que nous sommes.
    Il est temps de commencer a faire les interviews dans nos langues,vos invites choisiront l’une de nos langues dans laquelle il se sentira a l’aise.Il faut commencer des maintenant a sortir du carcan de colonises.Nous avons nos propres langues ainsi nos propres noms.Nous devrons nous debarrasser des noms venus d’ailleurs.Il faut valoriser nos noms.

    Merci

  3. Anonyme dit :

    Faire les interviews dans nos langues natales, c’est se refermer sur nous mêmes ,c’est faire le jeu de la mafia d’oyo qui fait tout pour que les forfaitures de ces mafieux ne sortent pas hors des frontières du pays.
    Au contraire il faut ouvrir la communication à l’internationale.

Laisser un commentaire