L’Inforoman suivi de Quand la rue s’en mêle… Serge Armand ZANZALA

Dans un pays comme le Congo où la vie fait toujours une marche à reculons ; où l’on se baigne plusieurs fois dans les mêmes eaux ; où l’histoire bégaye et se répète ; où le sang des innocents coule à flots tous les jours ; où l’on incarcère, à la maison d’arrêt de Brazzaville des jeunes mères de famille avec leurs enfants à bas âge, parce qu’elles sont des épouses des ninja, la milice rebelle ( ?); où l’on a assassiné un cardinal et tué par empoisonnement trois évêques, où pour reconquérir le pouvoir perdu dans une élection, on se permet de tuer 400.000 personnes; où pour conserver le pouvoir qui, pourtant, est arrivé à la fin, conformément à la loi fondamentale du pays, on extermine une tribu jugée, à tort ou à raison, rebelle ; où l’on enterre vivants six jeunes miliciens rebelles; où l’on brûle vivants dans un grenier 40 pauvres paysans ; où l’on arrête arbitrairement et assassine lâchement les opposants et leurs militants parce qu’ils ont tout simplement refusé de reconnaître des résultats électoraux qui sont truqués; où l’on torture les prisonniers jusqu’à leur arracher la vie; où la violence est devenue une forme de gouvernance et le détournement des biens publics ainsi que l’enrichissement illicite ne sont pas des délits ; où l’on affame le peuple pour le soumettre ; où le taux de malnutrition aiguë parmi les enfants déplacés de la guerre du Pool, âgés d’au moins de cinq ans, interpelle, il serait lâche et insensé pour moi : chrétien, journaliste et écrivain donc prophète de mon temps, d’utiliser la fable, la métaphore ou la parabole pour faire entendre au-delà des horizons les pleurs et les cris de détresse des Congolais.

C’est pourquoi dans ce recueil de nouvelles, titré « Quand la rue s’en mêle», j’inaugure l’«Inforoman» qui est un nouveau style dans le journalisme et un genre littéraire qui fond l’information dans le roman, je me permets de reconquérir ma liberté et d’établir un équilibre entre le journalisme qui obéit à une déontologie et le roman qui est un genre littéraire caractérisé essentiellement par une narration fictionnelle, je fais des portraits de quelques personnalités qui ressortent dans le filigrane de la crise sécuritaire et humanitaire que connait le Congo-Brazzaville depuis octobre 2015. Je n’ai donc pas châtié mon style et mon langage.

C’est pourquoi aussi dans ce livre, je ne vous parlerai pas de la truie qui mange ses petits, mais de Denis Sassou Nguesso, un multirécidiviste qui massacre ses concitoyens ; de la France qui soutient les dictateurs africains, mais de son ancien président, François Hollande, qui a donné un chèque en blanc à Denis Sassou Nguesso; de Jésus qui avait logé chez Zachée, mais du Pape François que le président congolais a invité à effectuer un voyage à Brazzaville; de Nicodème qui était nuitamment parti s’entretenir avec Jésus, mais du président du Sénat, André Obami Itou, qui serait allé clandestinement féliciter Denis Sassou Nguesso dans sa stratégie de la conservation du pouvoir et ses succès dans la guerre du Pool; de Judas qui a trahi Jésus, mais de Guy Brice Parfait Kolelas, leader politique, qui a trahi et abandonné ses électeurs du Pool et ses amis de l’opposition; d’un marchand inconnu des œufs qui avait amené dans son poulailler une bagarre déclenchée loin, très loin, à la place du marché, mais de Fréderic Binsamou alias Pasteur Ntumi dont la traque sert de prétexte pour dévaster le département du Pool et massacrer toute sa population; du têtard qui est noyé dans un étang, mais du président de la cour constitutionnelle, Auguste Iloki, avec lui tous les intellectuels congolais qui ont été incapables de mener le débat sur l’évolution des institutions dans leur pays, point de départ de la crise sécuritaire et humanitaire que connait le Congo-Brazzaville, aujourd’hui.

SERGE ARMAND ZANZALA

Lien de téléchargement : http://manuscritdepot.com/livres-gratuits/pdf-livres/n.serge-armand-zanzala.2.pdf

Page dédiée à ce livre sur le site web de la Fondation littéraire Fleur de Lys

https://fondationlitterairefleurdelys.wordpress.com/2017/08/16/nouveau-livre-numerique-gratuit-linforoman-suivi-de-quand-la-rue-sen-mele-serge-armand-zanzala-recueil-de-nouvelles-fondation-litteraire-fleur-de-lys/

Ce contenu a été publié dans LIVRES A LIRE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à L’Inforoman suivi de Quand la rue s’en mêle… Serge Armand ZANZALA

  1. SASSOU LE CANNIBALE, L'ENFANT CHERI DE LA FRANCE dit :

    N’enterre pas ton rêve, ni avec le criminel le plus redouble d’Afrique (sassou) ou les traitres Kolelas et Ntsaty que nous construirons notre pays. L’école nous donne seulement les outils pour atteindre le but mais, la valeur de l’homme et sa grandeur est dans lui-même. Sassou a échoué dans tous les plans, un imbécile peut être même le plus idiot des congolais.
    Aux nordistes aux mbochis de comprendre qu’avec sassou nous pédalons hors du vélo, ceci n’est pas un défit c’est une question de se mettre en cause. Que laisserons nous pour les futures généralisons (les violes les tueries, la destruction du pays la haine envers ton compatriote le maintient du pouvoir sans savoir quoi faire avec, s’accaparer du bien commun sans savoir l’utilisée, accumulé plusieurs femmes…)
    Pensons a notre pays. NOUS AVONS BESOIN D’UNE PERSONNE QUI RÊVE LOIN POUR LE BIEN DE TOUTS LES CONGOLAIS

  2. mwangou dit :

    Ok! zanzala. suis de tout cœur avec toi… et bravo pour ce roman. j’espère que ton ancien frère de la semaine africaine te lira, lui le chrétien, à la tête du journal chrétien, qui est de tout cœur avec les dictateurs, sous prétexte que le journal se devait de survivre et les journalistes avec…

  3. Loko Balossa dit :

    Le frère Zanzala le pool à payer et continu à subir la folie meurtriere du dérangé psychiatrique sassou ! Mais aussi par la complicité des fils du pool comme Parfait Kolelas ou encore Isidore Mvoumba qui vient d’accepter de légitimer un pouvoir criminel on acceptant le poste de président de l’assemblée nationale populaire de la république D’oyo ! Sans compter l’ambiguïté d’Anatole Milandou , Les escrocs comme Nsilou, Rosalie Matondo tous les enfants Kolelas, même ton frère Joachim Mbandza qui depuis travaille pour Ndenguet idem pour François Binkindou . Les fils et filles devraient désavoué sassou et le génocidaire s’arrêtera .

  4. Serge Armand Zanzala dit :

    A mon frère Loko Balossa
    J avais opte pour le silence et l analyse de toutes les réactions après plusieurs mois.Mais votre réaction me pousse à délier ma langue.J avoue que vous m avez eu. Ma première question est celle de savoir combien sont-ils aujourd’hui ceux qui continuent à soutenir Sassou? Sassou ne règne que parce que il a des mercenaires étrangers. Même le soutien de la France n est plus comme au temps de François Hollande.Vous parlez de Mgr Milandou. Je vous invite à lire la nouvelle On se verra a Rome. Vous verrez que les évêques sont limités et ne peuvent pas aller au delà de ce qui leur est permis.Le cas de Mgr Ernest Kombo que Rome avait livré à Sassou laisse encore nos coeurs meurtris. Lisez la nouvelle On se verra a Rome.

  5. Loko Balossa dit :

    Mon frère mon bien Serge Zanzala, j’apprécie beaucoup ton papier courageux, car la lumière nous recommandent d’éclairer certains compatriotes encore égarés derrière Parfait Kolelas, alors que ce garçon représente un danger pour le pool ! J’ai reproché à ya Milandou la solitude de monseigneur Portella et sa déclaration sur contre Ntoumi . Tous au pool devons êtres inanimés à désavouer la barbarie de sassou…

  6. Anonyme dit :

    Devant la barbarie aucune excuse n’est permise et justifiée surtout lorsque l’on détient une autorité morale et religieuse comme mgr Milandou qui devrait plutôt montrer la voie de la sagesse et dénoncer l’ignominie comme l’on fait d’autres hommes d’églises.

    « Si tu es neutre en situation d’injustice, alors sache que tu as choisi le côté de l’oppresseur. »
    Desmond TUTU .

  7. Serge Armand Zanzala dit :

    Si vous avez lu le communiqué qui présente ou résume mon livre et la présentation de la nouvelle On se verra à Rome. Les présentations de toutes les nouvelles ne sont pas des fictions. J ai partant de l inforoman voulu commencer toutes les nouvelles par des articles pour être proche de la réalité. Dans le premier texte il est écrit qu un cardinal avait été assassiné et 3 évêques tués par empoisonnement.Lisez toutes les nouvelles vous aurez des réponses à certaines questions que vous vous posiez. L église a déjà payé un lourd tribu dans la barbarie de sassou. Nous n avons pas le droit d envoyer des évêques ou des congolais a l abattoir de sassou. Le combat prendra le temps qu’il prendra. Le match, sassou ne le gagnera ni par forfait ni a l issue des prolongations non plus par des tirs aux buts. Ce n est pas le moment de désespérer.Garder votre courage. D ailleurs vous avez vu comment il a transformé le Ko électoral qu’il avait promis à ses fans en chaos total. Et lorsqu’il dit dans une interview dans la presse internationale qu’il n a pas dit qu’il est Dieu pour mourir au pouvoir. Ne voyez-vous pas un affaiblissement? A croire une certaine rumeur son fils allait être nommé président de l assemblée nationale. Mais pourquoi ne l a t il plus nommé? Et pourquoi Isidore mvouba originaire du pool. On veut calmer le foyer de tension qui est le département du pool. Une certaine opinion propose que le successeur de sassou soit un fils du pool pour éviter la revanche et satisfaire les appétits des ressortissants de cette région.Ah ntele wo! Je m arrête là. C est un vieux projet que les yoka avaient fait capoter et au ils ont dépoussiéré parce que mayele esili.

  8. LIBERTE SOUS CONDITION dit :

    LE DICTATEUR SASSOU NGUESSO EST-IL VRAIMENT EN DIFFICULTE ? DETROMPEZ-VOUS ET POURQUOI ?

    Contrairement à ce que l’on pouvait croire, le tyran SASSOU NGUESSO n’est pas prêt à sacrifier ses enfants pour le pouvoir.

    Pourquoi nous avançons cet argument ?

    -《Je ne partirai pas seul 》dixit Sassou NGUESSO. Ce qui explique les décès à la queue-leu-leu des personnalités qui se sont enrichies frauduleusement pendant ces trois décennies de tyrannie.

    – 《Il n’est pas question que je paie tout seul les pots cassés. Vous serez tous reconduits dans vos ministères》, dixit Sassou NGUESSO hier mardi 22 aout 2017 au cours d’une réunion de famille.

    Ceci explique la reconduction de la quasi-totalité des ministres issus des gouvernements de Sassou-1-2-3, à l’exception de 6 ou 7 nouveaux ministres. Ils ont tous pillé et mis le pays à sec pendant toutes ces années d’abondance de pétrole.

    Son fils Christel Sassou NGUESSO est mystérieusement porté disparu. Il devrait être présenté devant le juge du tribunal de NANTERRE. En fait, avec l’aide de ses réseaux francafricains, le dictateur a réussi à mettre à l’abri son fils Christel Sassou NGUESSO.

    Le bracelet électronique et la présentation devant le tribunal ne sont que des manœuvres de diversion des congolais.

    Une fois la période difficile de restructuration du FMI passée, une caution sera versée et son fils Christel reprendra le flambeau pour poursuivre la tyrannie.

    Vous êtes donc prévenus que le transfert du pouvoir à son fils, est toujours d’actualité dans le clan des NGUESSO.

    Fait le 23 Août 2017

    Le collectif des résistants extérieurs à la dictature. http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/08/le-dictateur-sassou-nguesso-est-il-vraiment-en-difficulte-detrompez-vous-et-pourquoi.html

  9. SSSOUFIT,DEGAGE dit :

    Kiki le voleur entre les mains des juges Français avec un bracelet électronique pour ne pas quitter la France.Les choses commencent à bouger

  10. Merci à Serge Armand Zanzala pour ce partage, nous reviendrons certainement sur votre ouvrage après une lecture passionnée

Laisser un commentaire