Vang’sy GOMA milliardaire, merci mémé Antoinette Sassou Nguesso

Vang’sy GOMA et ses grand-parents Sassou-NGuesso lors de son mariage à Abidjan en Cote d’ivoire

La presse afro-optimiste, et complice,le présente volontiers comme le créateur du “UBER” Africain. Sur la lagune ivoirienne et en papier glacé le jeune homme présente bien. Il est passé par la maison mère la Fondation Congo Assistance où il a appris le métier visiblement.

Voici le portrait de Vang’sy Goma petit fils d’Antoinette Sassou Nguesso et escroc.

LE DÉTOURNEMENT DE FONDS PUBLIC : UNE AFFAIRE DE FAMILLE.

Fonction : Petit fils du Président de la République

Chez les Nguesso, on vole en famille, c’est la base. AFRICAB Côte d’ivoire au capital de 1 million CFA appartient à une mystérieuse société d’investissement CEMAC CAPITAL (99 parts) et à Gabrielle Claire Hadja épouse Goma (1 part). Dans cette première coquille c’est Madame qui est exposée.

Un enchevêtrement de sociétés cache le propriétaire majoritaire : AFRICAB GROUP au capital de 10 000 €, à l’Ile Maurice, mentionne Vang’sy Goma comme CEO et AFRICAB UK LTD laisse apparaitre un Vang’sy Olivier Goma Kany comme Business Owner à Londres.

AFRICAB Côte d’Ivoire, pour la réalisation du service, AFRICAB UK LTD pour la facturation bancaire et Maurice pour les facilités fiscales, le schéma de facturation entre les sociétés est classique. Vang’sy est titulaire d’un passeport diplomatique congolais ce qui facilite grandement son ballet entre Maurice, la Côte d’Ivoire et le Royaume Uni.

SUIVEZ L’ARGENT ET VOUS REMONTEREZ TOUJOURS JUSQU’À NGOULI

Vang’sy Goma Kany est le fils de Blandine Malila, fille d’Antoinette Sassou Nguesso et directrice de son cabinet. Dans une lettre de recommandation, elle plaide pour “l’équipe dirigeante de CEMAC CAPITAL qui fait de la distribution de véhicules bon marché avec l’aide du constructeur chinois HAWTAI.

CEMAC CAPITAL, dont Vang’sy Goma dit être le Directeur Général, est le fond d’investissement à l’origine du projet AFRICAB.

Il y a CEMAC CAPITAL LTD, holding immatriculée aux Seychelles avec siège social au Congo : financement de projets, consulting, intermédiation (monnayage de sa proximité avec Ngouli) dans les secteurs comme le transport, les télécoms, les métaux précieux etc.

CEMAC CAPITAL est donc l’outil de collecte des pots de vin nécessaire pour faire des affaires au Congo en passant par Blandine Malila et son fils.

AFRICAB Côte d’Ivoire appelle des fonds en décembre 2015 à CEMAC CAPITAL CONGO pour un montant de un demi-milliard de FCFA et l’argent est entièrement viré par la BGFI BANK de Jean Dominique Okemba le patron des Services secrets congolais. Un autre virement de 200 000 € de CEMAC CAPITAL par la BGFI BANK est allé à une société belge CPS AFRICA filiale de CFAO GROUP avec un compte domicilié chez la Société Générale belge.

L’origine de l’argent de CEMAC CAPITAL CONGO reste un mystère. Il s’agirait d’une sorte de “fond souverain” de l’Etat Congolais déguisé pour échapper aux nombreux créanciers.

JOUER À L’ENTREPRENEUR AVEC MAMIE NGOULI COMME CHAPERON

L’entreprise AFRICAB est une arnaque destinée à enrichir des fournisseurs véreux et certainement à se faire reverser des rétro-commissions juteuses à Maurice ou aux Seychelles. La rentabilité économique de projet est nulle, l’entreprise est insolvable pour les prêteurs avec une dette de 2 milliards de FCFA en 2016.

Qu’importe, Vang’sy joue à l’entrepreneur, dans les comptes courants de AFRICAB il se réserve une somme due de 3 milliards pour lui même via CEMAC CAPITAL et de 200 millions pour son épouse.

Le temps d’attente est long et le service déplorable chez AFRICAB. Les clients principaux sont des sociétés ayant déjà des affaires avec la grand mère Antoinette Sassou Nguesso ou désireuses d’entrer dans le cercle de la mafia de Ngouli qui fait ici caution. Il y a Socimat Lafarge Holcim, CFAO, Navette Sofitel, Heden Hotel Golf, Unilever etc.

Les fournisseurs aussi sont des sociétés ayant déjà des affaires avec la grand mère et qui ferment les yeux sur l’insolvalibilité chronique d’AFRICAB : Total CI, MTN CI, CFAO CI, Gras Savoye etc. Le petit fils veut jouer à l’entrepreneur, pourquoi le contrarier ? Avec CEMAC CAPITAL CONGO il peut “intermédier” pour des métaux précieux, des télécoms, du transport et cela au plus haut niveau de l’émirat pétrolier du Congo Brazzaville.

Des millions de FCFA sont investis en terme de publicité propagande chez Radio Nostalgie et ailleurs. Vang’sy UBER Africain c’est vendeur.

VERS UN SCANDALE À LA PONZI AU BORD DE LA LAGUNE IVOIRIENNE

Pris de cours par sa mauvaise gestion, Vang’sy a décidé de lever l’épargne des ménages ivoiriens afin de combler ses lacunes en gestion : c’est AFRICAB Invest. AFRICAB Invest est un artifice monté afin de ne pas perdre l’agrément à l’investissement qui était conditionné à un niveau d’investissement en termes de véhicules et d’emplois.

Cette offre AFRICAB Invest tellement alléchante, garantie par la présence de Ngouli lors de cette cérémonie de levée de fonds, a pu en effet recueillir plus de 700 millions de Fcfa .

Cependant, l’argent n’a pas servi directement à l’achat de véhicules comme promis mais dans un premier temps au remboursement partiel de sa dette sociale dont les fameuses sommes dues aux actionnaires Cemac Capital et Gabrielle Claire Hadja épouse Goma. Pris en tenaille par les revendications des souscripteurs qui pour la plupart ont souscrit à un prêt bancaire pour participer au placement d’AFRICAB Invest, le Vang’sy a usé de la stratégie de la pyramide de Ponzi : rémunérer les anciens sur la base des cotisations des nouveaux.

Le système ayant atteint ses limites, il a été obligé de recourir au soutien familial c’est à dire le Trésor public congolais pour des montants inconnus.

En résumé, le contribuable Congolais déjà endetté à 120% par la mauvaise gestion de l’oncle Denis Christel Sassou Nguesso devra en l’occurrence supporter le renflouement de la société AFRICAB du petit fils Vang’sy Goma qui est gérée comme une épicerie par son promoteur au mépris des règles élémentaires de la comptabilité.

La crainte qui plane est qu’avec la difficile situation financière que connaît le Congo, le promoteur fasse perdre aux souscripteurs ivoiriens leur placement sur 3 ans. La police économique ivoirienne avait d’ailleurs ouvert une enquête préliminaire sur ce dossier, mais elle a dû vite tempérer ses ardeurs après une intervention venue de très haut après que Vang’sy Goma pris de peur ait pris la clé des champs pour Brazzaville, et sollicité l’intervention de sa grande mère Ngouli auprès de certaines autorités ivoiriennes. Ce qui explique en partie la présence d’Hamed Bakayoko à la fête du 15 août à Brazzaville.

Après avoir ruiné les Congolais, les Nguesso exportent leur savoir faire pour ruiner les ménages ivoiriens tout en blanchissant l’argent récolté aux Seychelles et à Maurice.

Maman Blandine Malila et Grand mère Antou braquent le Trésor public congolais et le petit Vang’sy escroque les ménages ivoiriens : c’est beau la famille !

Vangsy Goma diplomé d’une licence Marketing et Management de l’IDRAC en France retourne dans son pays d’origine et intègre dès 2008 [en 2007 ENI fait un don de 8,5 millions euros à Congo Assistance], la fondation Congo Assistance. Il reste en poste pendant plus de 2 ans. Dès 2010, il change de secteur lorsqu’il est embauché par la société nationale pétrolière dirigé par son oncle Denis Christel Sassou Nguesso en tant que responsable du service commercial. A partir de 2012 la société MBTP [au congo depuis 1985], spécialisée en bâtiment et travaux publics, le nomme directeur commercial comme un service rendu pour l’attribution de marché publics juteux des municipalisations accélérés et pour l’entreprise Mère Burotop IRIS. Il y travaille pendant plus de 3 ans. Parallèlement il s’engage avec le fond d’investissement Cemac capital dans son escroquerie Africab.

SOURCE : COLLECTIF SASSOUFIT

Diffusé le 31 août 2017, par www.congo-liberty.com

FONDATION CONGO ASSISTANCE, LA FACE CACHÉE DU SYSTÈME SASSOU

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Vang’sy GOMA milliardaire, merci mémé Antoinette Sassou Nguesso

  1. JDM dit :

    Le petit fils du président n’a rien à cirer de la vie des Congolais, il a tout Le temps de sucer jusqu’à la racine les ressources du Congo, il peut faire le mariole avec son passeport diplomatique , mais qu’il ait à l’esprit que la trouille qu’il a eu en prenant la poudre d’escampette à Brazzaville lorsque la police Ivoirienne a voulu ouvrir une enquête préliminaire contre lui, peut à n’importe quel moment ressurgir, mais avec une intensité supérieure quand les Congolais ou les Américains mettront la main sur lui, qu’il se renseigne auprès de son oncle Kiki et de son grand pere Maurice, apparemment dernièrement les vents ne leur sont favorables.

  2. Mascad dit :

    « En 1963, ce sont ses parents, grands-parents et peut-être même ses grands-parents qui criaient : « YOULOU A TOUT VOLE ».

    Pathétique ! Le pauvre prêtre n’avait rien volé ! Rien ! Ce sont les Sassou, les Noumazalayi, les Ndalla Graille, les Ndebeka Maime, les Aimé Matsika, etc., qui avaient tout inventé. Les survivants de cette époque, comme les Ndalla Graille, devraient avoir honte. Mais ils sont nés avant la honte.
    Aujourd’hui, les Sassou et son clan, même leurs petits-enfants, se sucrent sur le dos des Congolais. Le sang des Congolais, c’est leur « champagne », leur abreuvoir et leur douche. Quand ils ont soif et quand ils veulent se baigner, le sang des Congolais est là ! Les VAMPIRES !

    « YOULOU A TOUT VOLE » !
    Demain, nous dirons quoi du Clan des Sassou & Nguesso ?

    Ce dont je suis sûr et certain, c’est que les noms de SASSOU et NGUESSO seront bannis comme les noms de HITLER, MUSOLINI, MENGELE, etc., que plus personne ne porte dans le monde italo-germanique…

    Demain, leurs petits-enfants et/ou arrières petits-enfants, même leurs parents, changeront de nom. Ils auront peur et honte d’afficher leur identité en tant que SASSOU et/ou NGUESSO.

    YOULOU A TOUT VOLE !
    Et les BOUYA, les WILFRID NGUESSO, les EDGARD NGUESSO, les KIKI SASSOU, les CLAUDIA SASSOU LEMBOUMBA, les NINELLE SASSOU, etc ? Que font-ils ? Que fait Kiki? Que fait Sassou lui-même, le promoteur, le parrain de cette mafia clanique ? La liste est tellement longue… Parce qu’en fin de compte, il y a même certainement plus de 200 enfants SASSOU plus ou moins connus.

    Demain, ils ne diront plus qu’ils s’appellent SASSOU NGUESSO ou NGUESSO !

    Mais, pendant ce temps et en attendant : LES PREDATEURS ET VAMPIRES CLANIQUES SONT A L’OEUVRE au détriment du peuple Congolais !
    Quant à madame Sassou, sait-elle comment avait fini MARIE-ANTOINETTE dont elle porte le prénom ?

    TCHIN-TCHIN LES VAMPIRES, A VOTRE SOIF !
    ET BON APPETIT LES PREDATEURS, LES CANNIBALES ET LES ANTHROPOPHAGES !

  3. Val de Nantes dit :

    @mascad grosse validation .Ehoui les mbochis complaisants.Ils puent la complicité .

  4. Jean OKOMBA dit :

    « « YOULOU A TOUT VOLE » !
    Demain, nous dirons quoi du Clan des Sassou & Nguesso ? » Demain ce n’est pas très loin? Je pense qu’on peut déjà le dire aujourd’hui.L’état calamiteux dans lequel se trouve plonger le Congo est la conséquence d’un vol systématique des deniers du pays. Allez y voir, de poto poto à kintelé comment des grands immeubles qui surplombent ces quartiers remplis de pauvres appartenant au clan; tandisque de poto poto à nganga lingolo il n’y a que des maisons normales construites à la sueur du front. Alors attendre demain pour décreter Sassou a tout pillé c’est oublier les faits actuels. Il est temps déjà de le clamer.

  5. Sitou Mpaka dit :

    Effectivement sassou est un dérangé mental, le pétrole du pays est devenu propriété familiale des Ngeusso , enfants, petits fils , neufs, nièces s’improvisent dans les affaires et des investissements hasardeux jusqu’à plomber l’économie du pays avec une dette de plus 120% , or la fille du président Angolais Isabelle Do Santos ingénieur de formation formé à Londres aujourd’hui devenu une chance pour l’Angola cette dernière a créé vingt trois milles emplois , contrairement aux enfants sassou des abrouti au parcours scolaires douteux .

  6. Anonymous dit :

    L’opposant qui ne crie pas aujourd’hui que « Sassou a tout volé » est un complice !

    Aujourd’hui et pas demain lorsqu’il ne sera plus …!

  7. Val de Nantes dit :

    Le concours du pillage des ressources du pays oppose antou d’un coté et les nguesso de l’autre.Les spectateurs congolais sont groggys.

  8. Val de Nantes dit :

    Et vlnt, une provocation nationale ,l’addr (association Denis doit rester).Voilà comment on contribue au démembrement d’un pays .

  9. Mark dit :

    Des fautes même sur les documents officiels. C’est REQUESTS et non REQUEST. Si le document dit en français MINISTRE, la traduction en anglais est the MINISTER et non the MINISTRY qui veut dire MINISTERE. La première phrase serai: NOUS, MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES et non NOUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES. C’est PROVIDE ASSISTANCE et non AFFORD ASSISTANCE. Ça donne la nausée en decouvrant de telles fautes sur un passeport, un document qui fait le tour du monde. Cela n’a que pour conséquence, ternir l’image du Congo, comme si personne n’est parti à l’université dans ce pays.

  10. Mark dit :

    Voici ce qui serait écrit sur ce passeport dans un Congo normal:

    Le Ministre des Affaires Etrangères de la République du Congo prie toutes autorités compétentes de laisser passer le titulaire du présent passeport, sans délais ni difficulté et, en cas de besoin, de lui accorder tout aide et et protection légitimes.

    The Minister of Foreign Affaires of the Republic of Congo hereby requests all whom it may concern to permit the bearer of this passport to pass without delay or hindrance and in case of need to give all lawful aid and protection.

  11. Bo Mona Où ? dit :

    Fonction: Petit Fils Du Caca De La République Bananière.

    B O U Z O B A !

  12. anonyme dit :

    Décidemment dans cette famille, on ne parle que des sous. N’ont ils pas d’autres sujets pour éduquer les enfants que des questions de pouvoir, de députation,de domination, de trésor public et des sous. Voilà qu’ils ont gaspillé le fils de feu Colonel NGOMA avec ces histoires de sous.Ce qui risque de lui pourrir toute sa vie.
    une famille boulimique qui compte plus de 10 personnes à la représentation nationale de 150 personnes en brisant les destins des autres..

Laisser un commentaire