Lettre ouverte à Madame Theresa May, Première Ministre du Royaume Uni, à propos de Paulin Makaya

Paulin Makaya

Madame la Première Ministre,

Au nom des membres de Unis Pour le Congo (UPC) et en ma qualité de membre fondateur ainsi que l’un des responsables de ce parti au Royaume Uni, je me permets de vous adresser cette lettre pour vous informer de la préoccupante situation du président de l’UPC et opposant politique Paulin Makaya qui purge une peine de prison depuis le 23 novembre 2015, date de son arrestation au Congo-Brazzaville.

Paulin Makaya est un sujet de la reine d’Angleterre jouissant de la double nationalité congolo-britanique. Après avoir vécu longtemps en exil au Royaume Uni, il est rentré au Congo-Brazzaville pour des activités politiques. Mais sa famille réside toujours à Londres.  Suite à la contestation d’un référendum impopulaire et anticonstitutionnel prévu par le pouvoir en place, visant le changement de la constitution, et ayant organisé une marche pacifique de prostestation le 20 octobre 2015, Paulin Makaya s’est attiré les foudres du pouvoir dictatorial, tyrannique et oppressif incarné par le général Denis Sassou Nguesso. Depuis lors il a été arrêté, jugé et condammné injustement; au mépris de la procédure judiciaire et surtout pour un tissu de mensonges comme chef d’accusation.

Non content de l’avoir embastillé arbitrairement pour une peine de deux ans de prison, qui actuellement tend vers sa fin, le pouvoir manifeste des vélléités maléfiques sinon macabres d’éliminer physiquement Paulin Makaya, au motif farfelu qu’il aurait accumulé des armes de guerre en prison et se préparerait à renverser le pouvoir par un coup d’Etat. A cet effet, Paulin Makaya a été l’objet de plusieurs tentatives d’enlèvement et d’assassinat en prison. La dernière en date est celle de ce jeudi 14 septembre 2017, au cours de laquelle il y a eu un déploiement, très tôt le matin aux environs de 4h00, à la maison d’arrêt, des dizaines des troupes d’hommes armés des fusils d’assauts et des blindés.

Il y a cependant lieu de signaler que nous, membres de l’UPC, déplorons cet inquiétant acharnement sinon cette constante persécution sur la personne de Paulin Makaya et surtout craignons beaucoup, et à raison, pour la vie, compte tenu de la nature criminogène du pouvoir Brazzaville. En effet, Celui-ci pratique le terrorisme d’Etat, ne menageant guère des citoyens innocents encore moins des opposants politiques. Il convient aussi de préciser que nous avons affaire à l’une des dictatures les plus féroces au monde. Aussi nous présumons que, présentant l’imminente libération de Paulin Makaya, le pouvoir aurait planifié son assassinat pur et simple, plutôt que de le voir recouvrer sa liberté.

Madame la Première Ministre, au regard du danger avéré qui plane sur la vie de Paulin Makaya, je vous prie d’être attentive à cette préoccupation, d’user de votre pouvoir et surtout d’exiger des autorités du Congo-Brazzaville le respect des droits de ce sujet de la reine d’Angleterre et la protection de sa vie.

Dans l’espoir d’une ultime action de votre part, veuillez agréer, Madame la Première Ministre, l’expression de ma plus haute considération.

 

René MAVOUNGOU PAMBOU

 

Version anglaise :

Open Letter to the Prime Minister of United Kingdom, the Rt Hon Theresa May MP, about Paulin Makaya

 

Dear Prime Minister,

 

On behalf of the members of the Unis Pour le Congo (UPC) and as a founding member and one of the leaders of this party in the United Kingdom, I would like to send you this letter to inform you of the President’s worrying situation of the UPC and political opponent Paulin Makaya who has been serving a prison sentence since 23 November 2015, when he was arrested in Congo-Brazzaville.

Paulin Makaya is a subject of the Queen of England enjoying dual Congolo-British nationality. After living for a long time in exile in the United Kingdom, he returned to Congo-Brazzaville for political activities. But his family still lives in London. Following an unpopular and unconstitutional referendum by the current regime, aimed at changing the constitution, and having organized a peaceful protest march on 20 October 2015, Paulin Makaya drew the wrath of the dictatorial, tyrannical and oppressive power incarnated by General Denis Sassou Nguesso. Since then he has been arrested, tried, and condemned unjustly; in defiance of the judicial procedure and above all for a web of lies as a charge.  Not content with having arbitrarily incarcerated him for a two-year jail sentence, which is now drawing to a close, the regime manifests the macabre intention to physically eliminate Paulin Makaya, on the wacky grounds that he would have accumulated weapons of war in prison and would prepare to overthrow power by a coup d’Etat. To this end, Paulin Makaya has been the object of several attempts to kidnap and assassinate in prison. The latest one is that of Thursday, September 14, 2017, during which there was a deployment, early in the morning around 4:00 am, at the prison, dozens of troops of men armed with rifles assault weapons and armoured vehicles.

It should be noted, however, that we members of the UPC deplore this disquieting fury or persistent persecution on the person of Paulin Makaya and, above all, fear very much for his life, given the criminogenic nature of the Brazzaville regime. Indeed, the latter practices state terrorism, usually menacing innocent citizens even less political opponents. It should also be pointed out that we are dealing with one of the most ferocious dictatorships in the world. So we presume that, with the imminent liberation of Paulin Makaya, the regime would have planned his assassination pure and simple, rather than seeing him regain his freedom.

Madam Prime Minister, in view of the apparent danger to Paulin Makaya’s life, I ask you to be attentive to this concern, to use your power and, above all, to demand from the authorities of Congo-Brazzaville respect for rights of this subject of the Queen of England and the protection of her life.

This is our deep concern and we look forward to the further action or engagement with you on this matter.

Yours sincerely,

 

René MAVOUNGOU PAMBOU

 

Diffusé le 20 septembre 2017, par www.congo-liberty.com

 

RENTREE SCOLAIRE : FAITES UN DON AUX ENFANTS VICTIMES DE LA GUERRE DU POOL AU CONGO-BRAZZAVILLE

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à Lettre ouverte à Madame Theresa May, Première Ministre du Royaume Uni, à propos de Paulin Makaya

  1. Anonyme dit :

    Vos mieux tard que jamais,cette lettre est une bonne initiative car j ai constaté que nous congolais ne prenions pas d initiatives pour la liberation par tout les moyens de tout les prisonniers politique incarcerés sans motif valable dans notre pays.
    Je constate avec amertume,que nous somme encore tournés vers les blancs pour plaider la cauise de nos opposants au regime en place dans notre pays.Sincerement nous congolais ,nous avons un grand probleme a resoudre de la maniere de sortir notre beau pays a tous, du marasme sociaux politique dans lequel se trouve notre CONGO.

  2. WA NI TA-TELE-WO dit :

    Je comprends la démarche mais croyez-vous vraiment par ce qu’il serait un sujet de la reine d’Angleterre que Paulin MAKAYA digne fils de Congo-Brazza pourrait bénéficier d’un soutien qui viendrait de Madame THeresa MAY. Que représente t-il pour l’Angleterre ?
    Quels sont les intérêts du royaume uni au Congo ?

    La protection europénne vis-à-vis des africains devenus français, britannique, allemand, belge etc joue quand ceux-ci deviennent un moyen ou une technique de destabilisation d’un pouvoir qui ose remettre en cause les intérêts des pays européens.

    WA BA N’GÛNA WE NA MESO ! L’homme victime des manœuvres de tromperie n’est pas celui qui est non voyant.

  3. Anonyme dit :

    Tout a fais d accord avec vous mon cher frere WA NITA H.Imaginer ,depuis l incarceration de Paulin Makaya il n y a pratiquement jamais eu de mobilisation pour sa liberation dans les sites qui porte nos differentes voix et d ailleur meme pour tout les opposants( RESISTANTS) qui sont emprisonnés par le regime en place au congo brazzaville .Raison pour laquelle,la queue entre les jambes ,j encourage cette initiative car au moins cela nous permet de nouveau de remettre le sujet dans nos esprits.Toute initiative est bonne ,le but c est la liberation sans conditions de nos parents et freres qui se trouve entre la vie et la mort dans les mourroirs de SASSOU LE CRIMINEL et deja pour votre gouverne bon nombres de nos freres(LES SANS NOMS) meurent pratiquement tout les jours dans ses geoles sans qu on nous le dise.Pendant ce temps ,nous ici on se donne en spectacle dans les soirées entrain d exiber les habits du colon qui nous a enchainés depuis des lustres.
    PEUPLE CONGOLAIS REVEILLEZ VOUS, ARRETONS DE NOUS DISTRAIRE ,NOTRE SEUL
    COMBAT DOIS ETRE LA LIBERATION DE NOTRE BEAU PAYS.
    TOUS LES BLANCS QUE JE CONNAIS QUI ONT VECUS AU CONGO REVENT TOUS DE REPARTIR LA BAS MALGRES TOUT .TROUVER L ERREUR.

  4. Mark dit :

    @ WA NI TA- TELE-WO,

    Les français, britanniques, allemands, belges ……d’origine africaine et autre beneficient toujours la protection de leurs pays adoptifs. La vraie question est celle de savoir si reellement Paulin Makaya avait pu obtenir la nationalité britanique pendant son séjour en Grande Bretagne. Si c’est le cas, Theresa May n’a pas besoin de la lettre d’un individu pour regler le probleme. Sa famille en Grande Bretagne serait mieux placée pour alerter les autorités britaniques. Makaya lui meme pouvait alerter les autorites britaniques. Il aurait au moins beneficier d’une visite des autorités britaniques en poste à l’ambassade de UK en RDC. Il y aurait toujours des tractations entre Brazzaville et Londres sur sa situation. Makaya communique depuis sa cellule. Il n y a pas quelqu’un d’autre mieux placé que lui meme ou un membre de sa famille pour faire pression aux autortés britaniques. Un sujet occidental ne peut pas etre oublié jusqu’à ce point. Les pays africains sont loin de defier les occidentaux. Les occidentaux africains ont toujours un traitement different dans leurs pays d’origine. Makaya est traité comme les autres prisonniers locaux, c’est ce qui me laisse penser qu’il n’est pas sujet britanique. En plus, au lieu d’envoyer une lettre à Theresa May, une lettre qu’elle ne va pas lire, pourquoi ne pas alerter l’ambassade de Grande Bretagne la plus proche du lieu de residence de la personne qui a redigé cette lettre? Si Makaya est britanique et se retrouve oublier jusqu’à ce point, il est temps pour lui de déchirer ce passport britanique.

  5. VAL DE NANTES dit :

    @ADMIS MARK , décidément ;;;tu pètes la forme .

  6. VAL DE NANTES merci , tantine SULLIVAN dit :

    TANTINE SULLIVAN apparemment a fait un travail de sape contre SASSOU auprès de D TRUMP .Ce dernier a juré ne pas voir SASSOU .En dépit des lobbys payés par SASSOU , pour organiser cette rencontre .
    Résultat ;; TRUMP INVITE quelques présidents africains , sans SASSOU au plaisir de ALPHA CONDE …

  7. Anonyme dit :

    Merci Mrs Mark de cette parhentese que vous ouvrez et je serais outrer d apprendre par la suite que notre frere Makaya paulin ne serais pas sujet Britanique meme si ,a mon sens cela n enleve rien de son devouement dans son combat pour la liberation du Congo.Mais de grace pourquoi a t on mis en avant cette idée de sujet Anglais.Que cela ne tienne,nous congolais avions le devoirs de liberer nos freres.Et sa devrais étre le combat a nous tous.NA LOBI NA SILISSI.

  8. VAL DE NANTES dit :

    @ANO , tu as encore un petit fond de lingala ;;;;????

  9. VAL DE NANTES dit :

    Sujet ou verbe , SASSOU n’a pas le droit de vie et de mort sur les vrais congolais .Ce n’est pas non plus MAKAYA , qui aurait asséché le trésor public .
    Quelle est la personne vivant au CONGO qui connaisse le chef d’inculpation de PAULIN MAKAYA ,,??
    Nous avons un pays qui doit garantir la liberté d’expression , des opinions ,de la parole politique et donc nul besoin d’être un esclave assermenté , par un pays dit civilisé , pour se protéger des vautours criminels placés , à la tête de notre pays ;;;;
    QUE DEVIENDRONT tous les autres prisonniers politiques asservis à la nationalité congolaise ???
    Les fils et filles de notre pays ne doivent s’esclavagiser du fait d’un homme imbu d’un logiciel criminel .
    Pourquoi avoir acquis notre indépendance ???????????????.

  10. VAL DE NANTES dit :

    Vous aurez remarqué que le FMI , objective son diagnostic économique et financier , sur la présentation réelle des agrégats macro économiques de notre pays .
    En aucun cas, il fait de NTUMI , un préalable à la négociation de la dette congolaise .Ainsi pour LE FMI , la dette est étrangère au cas NTUMI .
    Pour me résumer de façon lapidaire , NTUMI et les autres prisonniers politiques ne sont pas les problèmes du CONGO .
    QUE LE FMI ne cède pas à la sirène venue d ‘ALIMA , car les poissons qui s’y trouvent sont déjà rassasiés ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

  11. VAL DE NANTES dit :

    LIRE ….. en aucun cas , il ne fait de NTUMI

  12. Kuna dit :

    Paroles du Cobra royal, grand criminel devant l’Eternel

    Bienheureux aux voleurs, corrompus comme mon batard de fils, Chrsitel Denis Sassou-Nguesso,né d’un viol au Plateau des 15 ans, il pourra un jour me ssuccéder
    Bienheureux aux pilleurs des richesses du pays comme mon neveu Jean-Jacques Bouya, il pourra à défaut me succéder
    Bienheureux aux porteurs de mes fétiches comme le villageois Jean-Dominique Okemba devenu par ma volonté contre-amiral, il pourra lui aussi prétendre au trône
    Bienheureux les paresseux: ils auront des salaires garantis
    Bienheureux les griots à la Milandou Gérard, ils continueront d’avoir la belle et tranquille vie
    Bienheureux les cireurs de pompes à la Dominique Asie de Marseille, ils seront toujours à l’aise
    Bienheureux les carpes à la Henri Ndjombo, il seront toujours ministres à vie
    Malheurs aux hommes intègres, ils finiront en prison
    Malheur aux honnêtes gens, ils finiront en prison, voire empoisonnés
    Malheur à ceux défient l’ordre établi, ils finiront en prison comme J3M
    Malheur aux à ce qui aiment et disent la vérité comme le journaliste Ghys Fortuné Dombé Bemba, ils croupiront toujours en prison
    Malheur à ceux qui pensent un seul instant au pouvoir, ils finiront comme Paulin Makaya en prison
    Malheur aux têtus et à ceux qui défient mon pouvoir comme le colonel Marcel Ntsourou, ils ne verront plus jamais le jour se lever.

    Car ce pouvoir est moi, à moi tout seul. Puis à mon idiot de batard Chrsitel Denis qui a fait ma honte en se faisant prendre comme un poisson au Pôle financier de Paris où aussi bête qu’il est, a livré tous les secrets. Enfin j’hésite entre le glouton Jean-Jacques Bouya mon neveu et mon oncle féticheur, un villageois que j’ai nommé contre amiral, défiant toutes les règles de l’armée. D’ailleurs qui pouvait ouvrir sa gueule? Voyez-vous même le soit-disant saint cyrien le général Okoï est obligé d’être au garde à vous. Comme quoi, je suis puissant hein. Tout le monde tremble devant moi.

    Bon, je laisse un peu de temps au petit Macron qui ne veut pas me sentir. J’ai commencé à remplir les malles de billets: c’est comme ça que j’arrive à les mettre tous dans ma poche. Maintenant je dois vous quitter pour aller lire les fiches que vient de m’apporter Jean-Dominique Okemba sur les opposants de Paris qui m’emêchent de dormir.

  13. Brioche dit :

    Bonjour à tous ceux qui ont commenté cet article de la lettre ouverte à Theresa May pour Paulin MAKAYA.
    Je crois qu’il est grand temps que nous africains, nous devrons comprendre que les dictateurs à la tête des pays africains sont des chefs de corvée ou des gouverneurs noirs faisant le travail non achevé des gouverneurs blancs. Faire appel à Theresa MAY pour la libération de Paulin MAKAYA (un noir) qui se trouve actuellement entre les mains d’un gouverneur noir travaillant pour des gouverneurs blancs est une pure et simple utopie. Je vous assure que les gouverneurs blancs peuvent nous leurrer en demandant à leur au gouverneur noir de changer juste la méthode d’incarcération. Sinon…

Laisser un commentaire