INTERVIEW DE JOHN BINITH DZABA : Non au dialogue corrupteur de Sassou-NGuesso ; Disqualification de Pafait Kolelas et Tsaty-Mabiala ; Union sacrée pour chasser Sassou-NGuesso du pouvoir ; Solidarité avec les enfants orphelins du Pool…


John-Binith DZABA est une entrepreneur et activiste congolais en France. Son association le SACER milite pour la restauration de la démocratie au dans son pays le Congo-Brazzaville. Il s’insurge contre l’initiative du Dialogue avec Sassou-NGuesso, synonyme de bouée de sauvetage pour la dictature de Brazzaville.

Egal à lui-même, John Binith DZABA ne mâche pas ses mots au sujet de la cohabitation de Sassou-NGuesso , Kolelas Parfait et Tsaty-Mabiala dont les derniers sont qualifiés de faux opposants par le Président du SACER…

John-Binith DZABA appelle la diaspora congolaise à faire preuve d’humanisme en participant à la collecte de dons pour l’achet de kits scolaires en faveur des enfants orphelins du Pool.

Diffusé le 8 octobre 2017, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Interview. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à INTERVIEW DE JOHN BINITH DZABA : Non au dialogue corrupteur de Sassou-NGuesso ; Disqualification de Pafait Kolelas et Tsaty-Mabiala ; Union sacrée pour chasser Sassou-NGuesso du pouvoir ; Solidarité avec les enfants orphelins du Pool…

  1. Sassou haute trahison passible de peine de mort a venir dit :

    LA DETTE DU CONGO BRAZZAVILLE RÉVÈLE UNE ÉTENDUE PLUS DÉSASTREUSE…
    Les montres ne font que des montres et ne posent que des actes monstrueux. Sassou Nguesso a engendré KIKI ANGWALIMA. Les deux, aidés par quelques sous-fifres ont dilapidé monstrueusement 14000 Milliards de CFA et curieusement endetté le Congo à hauteur de 9176 Milliards de CFA, 236% du PIB.

    En effet, de nos échanges avec des amis du FMI dont certains ont fait partie de la mission qui a séjourné au Congo du 25 septembre au 04 Octobre 2017, il ressort ce qui suit.

    La dette du Congo n’a pas fini de nous révéler son étendue désastreuse.

    En prenant soin de préciser dans son communiqué de fin de mission que celle-ci est de 4273 Milliards de CFA hors dette intérieure et considérant que le gouvernement congolais n’a pas fourni plus d’éléments sur sa dette gagée, le chef de la mission du FMI au Congo, nous fait comprendre que la dette du Congo est un monstre géant.
    4273 Milliards de CFA c’est le montant de la dette extérieure hors dette gagées et litigieuses.

    1850 Milliards de CFA c’est la dette intérieure minorée par le gouvernement congolais dont le FMI n’a tenu compte.

    Sur déclarations de l’état congolais sa dette globale serait donc de l’ordre de 6123 Milliards de CFA soit environ 11 Milliards de dollars.

    Si une dette de 4273 Milliards de CFA représente 110% du PIB, alors la même dette ramenée à 6123 Milliards de CFA représenterait 158 % du PIB.

    Le même gouvernement congolais qui a crié au scandale, à un complot hier quand RFI annonçait la dette du Congo à 120% du PIB, reconnaît sans tambour battant que sa dette représente 158 % du PIB.
    Mais seulement, la dette du Congo n’a pas fini de nous révéler son étendue monstrueuse.

    En effet, si le FMI n’a pas tenu compte des chiffres de la dette intérieure présentées par le gouvernement congolais, c’est simplement parce que le gouvernement n’a pas mis sur la table tous les documents financiers et comptables pouvant permettre de circonscrire avec exactitude cette dette intérieure. En réalité, le gouvernement congolais n’a pas présenté ces éléments pour minorer sa dette intérieure.

    Selon nos sources, cette dette intérieure serait non pas de 1850 Milliards de CFA mais de 3479 Milliards de CFA.

    Quand à la dette gagée, estimée à 1424 Milliards de CFA, c’est sur instruction personnelle et ferme de Denis Sassou Nguesso que son montant et les éléments contractuels attestant celle-ci n’ont pas été fournis.

    Sachant que la dette gagée n’a pas été contractée par les services appropriés de l’état mais par son fils KIKI ANGWALIMA.

    Sortir ces éléments contractuels c’est signer un billet sans prescription mentionnée direct-prison à son fils.

    C’est d’ailleurs l’une des principales causes de son entêtement à s’accrocher au pouvoir et d’imposer son fils KIKI ANGWALIMA comme successeur . Pour contribuer à camoufler leurs crimes de tout genre et leur garantir l’impunité.

    Comme on peut le constater , la dette du Congo est en réalité de 9176 Milliards de CFA soit environ 236% du PIB.

    C’est l’équivalent de 15 Milliards de dollars.

    Devant l’étendue monstrueuse de sa dette et au regard de la mauvaise foi et du caractère tricheur des autorités congolaises, le FMI qui a été contraint de discuter avec le Congo conformément aux statuts de l’institution dont le Congo est membre , a trouvé la porte de sortie.

    Les congolais doivent se féliciter du travail accomplit qui a éviter au FMI de tomber dans le piège du dictateur Congolais.

    Le FMI disposait de tous les éléments sur la dette du Congo grâce aux concours des uns et des autres.

    Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

    EPILOGUE AU SASSOULAND ET DIMPLOMATIE-MAGOUILLE… PIECES JOINTES ICI: http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/10/la-dette-du-congo-brazzaville-revele-une-etendue-plus-desastreuse.html

  2. Isidore AYA TONGA dit :

    Bravo John-Binith DZABA et merci, ces gens là ont fait leur temps et majoritairement échoués, nous voulons avancer la nouvelle génération politique digne et épris de valeurs de liberté et de convictions pour l’intérêt général…
    A+++

  3. POURQUOI LA FRANCE MAINTIENT ELLE LA GUERRE DU POOL (ceci est commentaire comme les autres) dit :

    BRAVO BRAVO BRAVO BRAVO
    DIALOGUER AVEC QUI, TOUTES LES DIALOGUES DU PLUS GRAND CRIMINEL AFRICAIN AU NOM DE SASSOU, C’EST DES REUNIONS DE DITRIBUTION DES POSTES, ET CE CRIMINEL QUE EST AU CENTRE DE TOUT N’EST JAMAIS PRESENT, ALORS QUEL CREDIBILITE A DONNE A CES REUNIONS. C’EST DU FAUX ET VERITABLEMENT DU FAUX.
    LE TEMPS DU DIALOGUE AVEC CE CANNIBALE EST PASSE.
    SASSOU DOIT PARTIR ET NOUS ALONS DIALOGUEE APRES
    Tu as tout a fait raison, le criminel le plus redoutable d’Afrique sur sa tête près d’un millions des morts, le piètre des gestionnaires que le Congo n’a jamais connu. sassou incarne le diable au Congo, il a enterré l’espoir de tout un pays qui sombre dans la violence et la miserai. sassou est le seul responsable du déclin du Congo. Il a tout détruit
    l’école
    l’hôpital
    les institutions de l’état
    les finances
    la morale
    les structures de l’état
    il a légalisé
    les tueries
    les violes
    le vole
    l’ignorance
    la dépravations des meures
    IL A TOTALEMENT ASSOMBRIT L’IMAGE DU CONGO, APRES SASSOU LE CONGO CONTUERA DE SOUFRIR CAR LES CONGOLAIS NE SAVENT PLUS DISTINGUE LE MAL ET LE BIEN, LA PROPRIETE DE L’ETAT ET LE BIEN PERSONNEL

  4. Loathey dit :

    Le dialogue est une grande porte de sortie sans conséquences pour les criminels de Brazzaville. C’est une idée diffusée depuis Mpila pour préparer l’opinion au pardon de tous les crimes sciemment perpétrés par la clique des Nguesso depuis des décennies.
    Par contre faire une différence entre Mounari et Kolelas est une faute d’appréciation politique parce que ce sont là les deux faces de la même pièce. Mieux, ce sont des comédiens qui jouent des rôles dans la pièce écrite par un seul et même metteur en scène…

Laisser un commentaire