Sassou-NGuesso vend les terres arables du Pool et du Grand-Niari aux Ougandais et aux Rwandais

Les tyrans Kagame du Rwanda et Sassou-Nguesso du Congo-Brazzaville

Le Rwanda veut acquérir des terres agricoles au Congo

(Agence Ecofin) – En vue de contribuer au développement agricole de la République du Congo, le Rwanda souhaite y acquérir et y exploiter des terres arables. L’idée a été exprimée par l’ambassadeur rwandais au Congo, Jean-Baptiste Habyarimana, au cours d’une audience avec le ministre congolais des Affaires foncières et du Domaine public, Pierre Mabiala.

« Le Congo dispose de terres et le Rwanda a une expérience dans le domaine agricole car une grande partie de notre population a investi dans ce secteur. Nous venons de mettre en place une équipe conjointe qui va travailler sur ce projet qui intéresse nos deux Etats.», a notamment confié l’ambassadeur à l’Agence d’Information d’Afrique centrale.

L’agence de presse rappelle que le Rwanda n’est pas seul à s’intéresser aux terres agricoles congolaises. La société ougandaise Good Farm vient de signer un mémorandum d’entente avec le ministère congolais de l’Agriculture et de l’Elevage portant sur l’acquisition de 20 000 hectares de terres.

Source : Ecofin

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actualités du Congo, Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

24 réponses à Sassou-NGuesso vend les terres arables du Pool et du Grand-Niari aux Ougandais et aux Rwandais

  1. wu ba wuna dit :

    Que les Congolais ne fassent pas d’illusions, il s’agit plutôt de camps de le certaines Rwandais San le Pool et les pays du Niari, pour continuer le massacre des populations civiles. Il ne s’agit pas d’agriculture.
    Wuba wuna, wé na meso

  2. VAL DE NANTES SASSOU à la braderie de LILLE. dit :

    il ne reste que la partie du ciel du CONGO et le tour est joué .IL PEUT consulter son petit fils KIM II SUNG , pour cette partie du ciel CONGOLAIS , aux fins d’essais nucléaires;;;.

  3. SASSOUFIT,DEGAGE SASSOUFIN dit :

    Nous allons tous les chasser du Pool après la chute de ce fou.Le Pool est une région à reconstruire quand les habitants vont revenir dans leurs villages

  4. VAL DE NANTES SASSOU à la braderie de LILLE. dit :

    Un stand serait érigé à la braderie de LILLE où SASSOU vendrait les bijoux de famille des congolais ;;;;;;;;;;;;;;.;Chers lillois , achetez congolais , pour conserver nos bijoux ;;;;;;;;;;;;;;;;;;.
    SASSOU s’est mué en vendeur à la criée , ce sont là les nouvelles activités de SASSOU ..

  5. Anonymous dit :

    Ce ne sont pas des agriculteurs qui viendront prendre place dans le Pool mais des mercenaires rwandais qui viendront terminer le sale travail que l’armée congolaise n’a pas été capable de terminer.

    Des kibboutz à la sauce congolaise avec des armes peut-être livrées par les anciens amis de Claudine Munari.

    Que Kagamé garde les Rwandaises; Sassou n’en a pas besoin, il a déjà l’ancienne ministre de Hollande, Yamina Benguigui de bonne taille déjà à côté de lui. L’épouse comme on l’appelle à OYO

  6. VAL DE NANTES VENDEUR émérite . dit :

    Dites lui , qu’il y a aussi des fleuves , des rivières et des mers , au cas où il aurait oublié , on va l’y aider ….

  7. ATTENTION ..... MOSANTO..... DANGER ! dit :

    ENCORE UNE SUPERCHERIE DE CES ASSASSINS DE MOSANTO

    Les associations de la diaspora devraient écrire une lettre collégiale de mise en garde internationale dont copie doit être adressée à tous les ambassadeurs , à tous les pays et à toute les institutions tentées de contracter avec le gouvernement illégitime des NGUESSOT et des MOUAMBA, signifiant clairement que : « TOUT CONTRAT CONCLU AVEC CE GOUVERNEMENT ET CE PRÉSIDENT ILLÉGITIME ET NON ELU, SERA NUL ET DE NUL EFFET DANS L’AVENIR ET N’ENGAGERA NI LE PEUPLE CONGOLAIS, NI LES GOUVERNEMENT A VENIR. AINSI, LES CONTREVENANTS CONTRACTANTS A LEURS RISQUES ET PÉRILS SE VERRONT OPPOSER UNE FIN DE NON RECEVOIR EN TOUT ET POUR TOUT …. ».

    NUL DOUTE que derrière ces sociétés Rwandaises et Ougandaises se cachent les géants de l’agriculture transgénique et chimique.
    Après avoir fait des millions de victimes en INDE et détruit des étendues colossales de terres pour plusieurs décennies, les voila qui se cachent derrière des sociétés écrans pour envahir, détruire et empoisonner les Africains.

  8. SASSOUFIT,DEGAGE SASSOUFIN dit :

    De toute les façons,le pasteur Ntoumi et ses Ninjas les attendent,là ou l’armée n’a pas réussi je ne vois pas comment ses étrangers vont faire l’agriculture dans une zone en guerre.Ils seront les bienvenus dans le bourbier du Pool pour y laisser leur peau.

  9. VAL DE NANTES . dit :

    A première vue , j’ai cru voir qu’il vendait des terres ARABES ;;; Je me suis dit , on s’en fout , mais d’arabes on est passé à arables , et là , j’ai sursauté ;;;;;;;;;;.PURéééééééé.
    Des chercheurs d’argent AU CONGO, on en trouve .Des BONS gestionnaires d’argent , on en cherche .

  10. ATTENTION ..... MOSANTO..... DANGER ! dit :

    ENCORE UNE SUPERCHERIE DE CES ASSASSINS DE MOSANTO

    Les associations de la diaspora devraient écrire une lettre collégiale de mise en garde internationale dont copie doit être adressée à tous les ambassadeurs , à tous les pays et à toutes les institutions tentées de contracter avec le gouvernement illégitime des NGUESSOT et des MOUAMBA, signifiant clairement que : « TOUT CONTRAT CONCLU AVEC CE GOUVERNEMENT ET CE PRÉSIDENT ILLÉGITIME ET NON ÉLU, SERA NUL ET DE NUL EFFET DANS L’AVENIR ET N’ENGAGERA NI LE PEUPLE CONGOLAIS, NI LES GOUVERNEMENTS A VENIR. AINSI, LES CONTREVENANTS CONTRACTERONT A LEURS RISQUES ET PÉRILS ET SE VERRONT OPPOSER UNE FIN DE NON RECEVOIR EN TOUT ET POUR TOUT …. ».

    NUL DOUTE que derrière ces sociétés Rwandaises et Ougandaises se cachent les géants de l’agriculture transgénique et chimique.
    Après avoir fait des millions de victimes en INDE et détruit des étendues colossales de terres pour plusieurs décennies, les voila qui se cachent derrière des sociétés écrans pour envahir, détruire et empoisonner les Africains.

    A moins que ça soit des camps d’envahissement et d’extermination des populations du sud.
    Peut être la suite de l’Opération MOUEBARA.

    P.S : Pour ceux qui ne connaissent pas la société MOSANTO, faites des recherches sur internet et vous comprendrez le grand danger auquel s’expose le Congo.

    MOSANTO au Congo sera aussi efficace qu’un camp d’extermination des populations paysannes.

  11. VAL DE NANTES .SASSOU Prêt à vendre tous les congolais . dit :

    Reprenons nos esprits ;;;DONC les cousins d’AMIN DADA vont se voir octroyer des terres pour une agriculture industrielle , s’y ajoutent les rwandais pour le même but ;;;;;;;;;;;;;;.
    Une honte internationale , auprès des pays ne disposant d’aucun produit stratégique .

    Alors QUESTION ..

    A QOUI VONT servir les 65 milliards de CFA accordés au CONGO destinés , semble t il à l’agriculture commerciale ????.

    Si , quelqu’un a compris quelque chose , qu’il me jette la pierre ;;;.A , cette allure , ce sera une thérapie collective pour tous les congolais .

    LES PSYCHOLOGUES CONGOLAIS auront du taf , cette discipline trouve sa justification à travers les tribulations criminalo – financières de SASSOU .

    SASSOU le riche devenu le SDF DE L ‘AFRIQUE centrale , qui l’aurait cru ;;;.
    LE TRIBALISME SAUVAGE et excessif a tué SASSOU ………………………..

    OYO gagnant de la loterie pétrolière ;;;;.

    PROCHAINE ETAPE ;;la vente de tous les congolais , au plus offrant .

  12. Bulukutu dit :

    Que se passera t-il quand il n’y aura plus à rien à vendre ?

  13. Bakala telema dit :

    Une preuve supplémentaire que les congolais sont étrangers dans leur propre pays. Hier les racistes afrikaners à qui on avait offert 80,000 hectares de terre dans le Niari et la Bouenza, avant hier les chinois qui demandaient 30,000 hectares dans levKouilou, aujourd’hui les ougandais et rwandais.

    Tchiadi mingui. L’idiotie et la fainéantise à l’état concentré. Ces gens sont une honte.

    De toutes les façons, le moment venu ces étrangers n’auront que leurs yeux pour pleurer à moins d’aller à oyo faire leurs champs.

  14. Balossa dit :

    C’est aux peuples congolais d’arrêter ce fou furieux , qui prêt à tout vendre pour sauver son régime Barbare qui commence à manquer cruellement d’argent ! les minerais de Mayoko et ZANAGA sont bradés aux sud africains par pierre OBA un de porte serviette du fou d’oyo , l’océan atlantique au large de pointe-noire vendu aux chinois qui pêchent nuit et jour , nos champs pétrolifères gagés , nos forêts dévastés par les fils et filles de sassou ,maintenant nos terres bradés .

  15. MATONDO VICTOR dit :

    Comme si les congolais ne savaient pas cultiver la terre. La ferme avicole de kombe nous a laissé nostalgiques

  16. Jean OKOMBA dit :

    Est il vrai que les congolais seraient des bonnes à rien? Vous avez bradé le petrole du congo, et vous voulez resoudre le problème des refugiés rwandais pour leur donner nos terres à ces criminels. Avez vous oubliez ce qui se passe en RDC? Arretez avec ce genre de conneries.

  17. devoilas dit :

    Mon souhait est celui ci faites des jeunes congolais des acteurs dans l’agriculture donner leurs cette opportunité recruter des jeunes qui ont l’expérience dans ce domaine, au lieu de nous parler du Rwanda et autres, donc Vous voulez dire ils sont les seuls pays capables de le faire et nous même?, qu’est ce nous savons faire?,, vous avez une grande institution « ministère de l’agriculture » à quoi il sert? ayez pitié de votre pays qui devient un stade s’il vous plait faites appel aux jeunes qui sont prêts et qui manquent de soutient ceux qui sont motivé de faire quelque chose dans l’agriculture Visiter le Bénin, le Ghana, la Côte d’Ivoire le Cameroun, comment les jeunes sont impliqué dans ce domaine il y a des courageux qui peuvent relever ce défit dotez les matériels donner les 20.000 hectares aux jeunes agronomes congolais Oh notre beau pays le Congo, mon père dans son vivant me disait les milliards c’est dans la terre aujourd’hui vous voulez faire bénéficier les autres pays des milliards et vous même vous faites quoi? Dans deux matins tous les produits qu’ils vont cultivé seront transité la nuit direction inconnue

  18. VAL DE NANTES . dit :

    Qu’il n’oublie pas de vendre le CHU aux chinois , stationnés à POTON SOU MAI ( POINTE NOIRE) comme le prononcent nos compatriotes les bangangoulous ;;;.

  19. VAL DE NANTES . dit :

    Incapable de le tuer , SASSOU décide de vendre et LE POOL et NTUMI puisqu’il s’y trouve , aux investisseurs africains .Quelle tactique , il fallait y penser ;;;;.

  20. David Londi dit :

    J’épouse l’agacement que Cicéron exprime dans l’une de ses quatre harangues, les catilinaires, contre Catilina en 63 av. JC au sénat romain :

    « Quousque tandem abutere, Catilina, patientia nostra ?
    Quamdiu etiam furor iste tuus nos eludet?
    Quem ad finem sese effrenata jactabit audacia ? »
    « Jusqu’à quand, Catilina, abuseras-tu, enfin, de notre patience ?
    Combien de temps encore serons-nous le jouet de ta fureur ?
    Jusqu’où s’emportera ton audace effrénée ? »

    Oui, combien de temps encore devons-nous tolérer Sassou, ce fou qui nous entraîne dans
    un désastre économique, social, politique et humanitaire dont lui seul est responsable ?

    Nous avons les diagnostics, le temps d’agir à temps est arrivé. Temps de surmonter l’inertie, de ne plus s’obstiner à vouloir résoudre les défis présents avec des discours et des analyses qui ne font nullement avancer la lutte. Nous avons le devoir de proposer et d’agir avec, en background, toutes les expériences connues et qui ont marché en pareille circonstance. Bien sûr, comme le disait un sage, l’on ne se baigne pas deux fois dans les mêmes eaux d’une rivière mais la structure reste constante. Les Vietnamiens, les Algériens, les Sud-Americains, les Tunisiens et les Burkinabés l’ont fait. Notre inertie et resignation font pousser des ailes à Sassou. Nous devenons de plus en plus invisibles à ses yeux. Le peuple n’existe pas. Nous sommes devenus des fantômes dans notre propre pays.

    Veut-il emprisonner un opposant ? Il le fait. Veut-il privatiser toutes les ressources du pays ? Il le fait. Veut-il assassiner toute une région ? Il le fait. Les chiens n’aboient même plus quand sa caravane passe. Des villages brûlés, exilés, réfugiés, des milliers de personnes blessées, dans leur corps et leur esprit. « Effets collatéraux » proclame-t-il avec cynisme pour la conservation du pouvoir. Sassou, commet-il des crimes contre l’humanit, au Pool? La réponse à sa culpabilité, il faut la trouver dans ce chiffon dans les articles 10 et 96 qui l’exonèrent d’extradition et des crimes commis pendant sa mandature. Qui s’excuse s’accuse. Nous avons le devoir de nous organiser pour désintégrer cette dictature.

    Nous devons passer de la parole à l’action comme le dit Jimmy Cliff « Actions speak louder than voice ». Le temps ne joue pas pour les démocrates. Depassons les chapelles, les écuries pour satisfaire des ambitions égoïstes pour une plus grande efficacité dans l’action. Des solutions existent, il faut les mettre en œuvre,

  21. le fils du pays dit :

    A Mr London.Vous avez totalement raison.L’inaction des Congolais font pousser sassou,Hubert pendino et Jean Paul pigasse Les ailes.L’heure des canons pour virer cet indecrottable sassou et route sa cour avait déjà sonnee.Les doivent user la force brute pour chasseur cet idiot.

  22. le fils du pays dit :

    Lire.Mr Londi. l’action des Congolais fait pousser.Les Congolais doivent chasser .
    Toute sa cour

  23. Anonyme dit :

    Quelles que soient les critiques légitimes qu’on est en droit de formuler à l’adresse de l’actuel régime pro US de Kigali, le Rwanda reste pas moins peuplé des noirs africains. L’Ouganda y compris est un Etat frère. Peu importe qu’ils soient des satellites du puissant lobby de la finance néolibérale, dans la région des Grands Lacs, ce choix stratégique inopportun n’engage que leurs élites politiques. Les puissances anglo-saxonnes versatiles ne tarderont pas à faire savoir à leurs alliés d’aujourd’hui combien le capitalisme est le stade suprême de l’impérialisme. D’où la volonté manifeste chez ceux ci à vouloir à tout prix conclure des alliances régionales, avec les partenaires économiques des BRICS.

    Ceci dit, l’article laisse transparaître des tentations à la bdkisation (une gueguerre mûntuïste opposant le fidèle Matéhézolo à son mentor Mwânda N’Sémi qui est un pasteur traditionnel.) des esprits faibles. Suivant le modèle des discours populistes divisionnistes du BDM ex BDK; aux quels l’opinion publique à Kinshasa s’habitue de plus en plus, ces derniers temps. Or, pour un congolais désireux de voir se développer le secteur agro-pastoral de son pays, les compétences reconnues des éleveurs-agriculteurs rwandais seront toujours préférables aux divagations des ingénieurs agronomes vendangeurs saisonniers du Midi. Où est la sagesse du M’Bôôngui ? Cela fait pourtant partie de nos us et coutumes.

    La diaspora congolaise en mal de notoriété combattante (les brazzavillois incapables d’innovation se trouvent presque toujours contraint à imiter le folklore des combattants kinois) ne doit se lancer sans frein, dans l’importation d’un conflit étranger sur le territoire national, en alimentant des polémiques mwandasémistes aux relents xénophobes. C’est irresponsable. De plus, à l’inverse de la RDC, le Congo n’est aucunement empêtré dans une profonde crise identitaire. Le problème est plus tôt lié à la mauvaise assimilation des valeurs du Vivre Ensemble. Sudiste ou nordiste, nilotique ou bantou, il s’agit d’un débat non constructif aux yeux des panafricanistes. Le dialogue des peuples et des cultures étant leur chevaux de bataille, au sein du front républicain.

    Enfin, contrairement aux prêches extrémistes de mauvais goût qui émanent de certains leaders politico-spirituels de l’autre rive du fleuve, à Brazzaville le noble métier de taximane n’a rien de dévalorisant. Bien au contraire, le bizness lucratif porteur de nombreux emplois fait l’objet d’un véritable monopoule commercial, défiant toute concurrence dans la capitale. Voyez-vous, etre un vendeur de poisson salé à Dar Es Salam ou à Pointe Noire dans la ville océanne, n’est pas plus synonyme d’échec social. Sinon le populaire m’boukabwéni; cette spécialité culinaire locale que nous apprécions tant, ne connaîtrait pas un tel succès gastronomique.

  24. JDM dit :

    C’est aux Nguesso qu’ils réclamaient leur argent, ces terres appartiennent à tous les Congolais, donc au moment au opportun, tous ces contrats seront annulés, et ceux qui investissent au Congo doivent avoir à l’esprit qu’ils traitent avec un régime illégitime et illégal.

Laisser un commentaire