Lettre de Charles Bowao à Guy Blanchard OKOÏ, Chef d’Etat-Major Général

Charles Bowao

Charles Zacharie BOWAO
Ancien Ministre de la Défense Nationale

Brazzaville, le 16 octobre 2017,

Au général de division Guy Blanchard OKOÏ
Chef d’Etat-Major Général,

Vous avez décidé de remettre à la disposition de leurs structures d’origine les éléments de la Force publique régulièrement détachés auprès de l’ancien Ministre de la Défense que je suis.
(cf. notes de services 002165, 002166, 002167, 002168 et 002169 du 9 octobre 2017)

Il s’agit de :

  • Adjudant Léandre Andonga VOUKAMBA (DCC)

  • Adjudant Armand EWESSE OLLESSA (PC/ZMD-9)

  • Sergent-chef Sylvain MAPIONGO (DCC)

  • Sergent-chef Jules Alain VOUVOU NGUIZOULOU YAMBOTE (EMAT)

  • Sergent-chef Joël ITOUA  (BSM)

  • Sergent-Chef Clotaire Albert EKAHELA (1er RG)

Vous avez, me semble t-il, omis le sergent Misère NGOLO OSSEBI (DCRM)

Je prend acte de votre décision.
En conséquence, j’ai demandé à chaque agent de la force publique réglementairement mis à ma disposition, de se présenter à son commandement d’origine dès ce lundi 16 octobre 2017. Ils ont accompli leur mission à mon entière satisfaction. Je souhaite pour chacun d’eux le meilleur emploi.
Par ailleurs, je vous saurais gré des mesures que vos services prendront, dans le respect des règles de l’art, pour faire le point quand à leur dotation en armes et munitions, afin de prévenir toute confusion.

À travers votre démarche, dont le manque de courtoisie m’interpelle, dois-je comprendre que les anciens ministre de la défense n’ont plus droit à un minimum de protection de l’Etat, comme l’exige la tradition républicaine en la matière ?
Il m’échappe pas que la démarche est loin d’être apolitique. Elle participe de l’insalubrité d’Etat anticonstitutionnel du 25 octobre 2015, le holdup présidentiel du 04 avril 2016, la guerre du Pool et les dernières mascarades législatives, locales et sénatoriales. Votre décision fait suite aux nombreuses assignations provisoires à résidence des dirigeants de la Fédération de l’Opposition FROCAD-IDC-CJ3M. Elle relève clairement de la violence d’Etat et de la tragicomédie instaurées à l’aune du changement illégal et inopportun de la Constitution du 20 Janvier 2002. Personne ne sera surpris par d’autres initiatives visant à “neutraliser” les leaders de l’Opposition républicaine encore en sursis.

Pour autant, je ne vous en veux pas personnellement. Le pays a perdu la notion d’Etat. La république dite nouvelle ne repose que sur la force des armes sous-tendant la servitude des cadres et le fanatisme militant. Clientélisme oblige, toutes les institutions du pays, la Force publique en premier, se sont fourvoyées au coeur d’une crise profonde dont elles n’osaient admettre l’évidence il n’y a pas si longtemps. En fait, nous avons affaire à une dictature qui ne dit pas son nom et ne veut rien entendre d’une opposition politique digne. Parce que, pour le pouvoir illégitime de Brazzaville, l’Opposition républicaine doit être mise, pour ainsi dire, en état de cessation de parole, afin de conjurer toute velléité d’insurrection populaire dans un pays en état de cessation de paiement. Plusieurs compatriotes ont payé de leurs vies l’honneur de l’engagement républicain contre le naufrage historique en cours. D’autres sont des détenus politiques. Général, vous le savez si bien.

Quoi qu’il puisse m’arriver de tragique, jamais je ne saurais me départir de la radicalité éthique qui a toujours fécondé ma modeste contribution au service de l’humanité, y compris lors de mon passage à la coopération, à l’action humanitaire et à la solidarité nationale, puis, à la défense nationale.

Demeurer dans le vrai est une question de dignité humaine et d’honnêteté intellectuelle.
Fort heureusement, le pays n’a pas tout perdu de ses élites et du sen de l’avenir.
La plume qui prévient vaut mieux que le canon qui détruit.

Mes salutations républicaines.

Charles Zacharie BOWAO
Professeur des Universités.

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

28 réponses à Lettre de Charles Bowao à Guy Blanchard OKOÏ, Chef d’Etat-Major Général

  1. KOO' NGOH dit :

    Qu’on le veuille ou pas Mr. Bowao, vous êtes comme les Dzon de Magenta et autres… A l’époque de Lissouba, vous étiez tellement actifs que la recherche de la possession des armes et munitions étaient vos premières préoccupations.
    Bizarre que cette fois-ci, vous ne le faites plus contre sassou. Idem pour Dzon de Magenta. Bizarre qu’à présent, pour se protéger contre sassou, vous semblez compter rien que sur les gardes que ce dernier vous affecte… Croyez-vous que s’il décide de vous couper la tete comme il l’a fait avec l’idiot de Ntsourou, est-ce sont ces gardes là, affectées par sassou lui-même, qui feront le poids?
    Écoutez, sans brancher à la honte, regardez et veuillez copier 1/1 ce que Ntumi a accompli et continu d’accomplir: La lutte armée… Car associée au FMI et la crise financière, le résultat est là: la panique et l’instabilité du pouvoir des nguesso, la débandade et le découragement de ses milices. Ils n’arrivent plus. Ils plient bagages du Pool, la tête basse et la queue de nguesso entre les pattes.
    Conscient du danger et afin d’éviter le scenario de la conférence nationale, sassou veut à présent dialoguer, mais rien qu’avec Ntoumi et en solitaire. Attention, attention!!!
    Veuillez s’il vous plait tirer la sonnette d’alarme. Soyez a l’avant plan pour réclamer l’union de tous contre sassou. Ntoumi n’est pas égoïste et il l’avait bien dit dans son message à la nation, je cites: « …Un dialogue inclusive avec tous les fils et filles du Congo et sous la supervision de la communauté internationale… »
    Voila une balle qu’il faut sauter dessus et tenir… Rassemblez-vous et avec Ntoumi, formez un seul bloc. Parlez de cela des à présent et ouvertement de façon populaire. Ceci en vaut aussi pour la diaspora sur la place de Paris, surtout que les groupuscules du genre les Assises n’arrivent même pas à mettre en place une stratégie de communication directe avec le peuple au pays.
    Tous avec Ntoumi on doit former un seul bloc. Voila!…

    KOO’ NGOH

  2. POURQUOI LA FRANCE MAINTIENT ELLE LA GUERRE DU POOL (ceci est commentaire comme les autres) dit :

    Quelqu’un peut me définir en mobchi se veut dire
    La dignité
    La personnalité
    Le respect
    La valeur personnelle
    En Kikongo c’est le KIMOUTOU « KIMUTU »
    Alors le CHU le seul hôpital d’une grande agglomération comme Brazzaville ferme ses portes.
    Toute les finance du pays a terre
    L’école n’en parlons pas
    Le POOL c’est devenu l’abattoir humain
    le chemin de fer ferme
    DANS LE KIMUTU, LA SEULE SOLUTION DE SORTIE A CET IGNARE DE CANNIBALE SASSOU C’EST LA DEMISSION PURE ET SIMPLE.
    MAIS JE NE SAIS RIEN EN MBOCHI, IL FAUT RESTER JUSQU’AU DRNIER SURVIVANT
    On parle de l’entourage mais qui nomme tous ces ignorants des crimels. Sassou nomme tout le monde ( le gouvernement, les députes, les maires, les directeurs….) . Si rien ne fonctionne qui est responsable n’est pas le plus grand criminel africains de les temps au nom de sassou.

  3. POURQUOI LA FRANCE MAINTIENT ELLE LA GUERRE DU POOL (ceci est commentaire comme les autres) dit :

    Bowao tu ne peux que tromper les aveugles, il est temps que le nord se soulève, et c’est ton rôle car Mokoko est en prison.
    Si le nord se soulève le criminel sassou tombe le même jour et le sait très bien, ce que tu veux c’est le départ de sassou en gardant tout le système en place, ceci n’est pas possible on peut pas avoir le beure et l’argent du beure en même temps. Il est temps de remettre le Congo sur les rails, le système mbochi ou le pouvoir do nord ne fonctionne pas. Le Congo pour tous les congolais et nous changerons les choses avec une meilleure vie que celle de transformer le pays a in cimentier.

  4. mwangou dit :

    Bonjour!
    Je ne vois pas ce qu’il y a de mal, d’indécent dans la démarche et l’esprit de la lettre de Bowao. Au contraire… Ne revenons pas toujours sur les rappels. On doit les faire, mais quand le fossoyeur du Congo en la personne de sassou nguesso ne sera plus là.. Pour l’instant la lutte contre ce tyran ne doit pas cesser même une minute.

  5. le fils du pays dit :

    J’apporte ma petite pierre a edifice Congo.
    La demarche a suivre c’est le delogement par la force brute de l’indecrottable valet de l’empire francais et toute sa cour.Faire l’etat des lieux avec des audits Dan’s tous les secteurs de la vie du pays.Convocation une grande reunion debats de toutes Les ressources humaines Congolaises toutes les categories celles de l’interieur et de l’exterieur du pays afin de sortir un projet de societe global et typiquement Congolais.on ne peut construire en mettant les ressources nationales a l’ecart.En quarante neuf ans de regne de Mr Denis sassou et son pct il a ete incapable de reunir tous les Congolais autour d’un projet

  6. VAL DE NANTES . dit :

    Un point sur lequel , je serai d’accord, avec BOWOA , ce sont les élites q que possède LE CONGO aujourd’hui de par le monde .Le capital humain et son apport à l’émergence d’un CONGO POST SASSOU .
    Un changement de logiciel mental basé le besoin transformationnel de nos compétences acquises tant sur le plan professionnel que sur le plan des acquis de nos formations .
    Quand à l’affectation continuelle , des gardes assurant la sécurité des anciens ministres de la défense , c’est tout simplement une aberration républicaine .
    L’appropriation par le peuple , des règles élémentaires de la démocratie repousse le spectre de l’insécurité autour des anciens ministres quels qu’ils soient .
    Se bunkériser dans un Etat droit ,est une anomalie démocratique .J’en conviens , sous SASSOU cette anomalie est justifiable et justifiée .

  7. VAL DE NANTES . dit :

    LIRE ;; basé sur le besoin transformationnel

  8. luvio dit :

    un grand soutien à votre demarche Mr BOWOA le peuple est derriere vous et courage pour vos efforts

  9. Kuna dit :

    Demi bravo J’attendais plus que ça ; une lettre demandant au chef d’état major de démissionner pour incompétence notoire, pour déficience mental et intellectuelle . La conduite des affaires militaires, la prolongation violente, brutale, meurtrière, et injustifiée dans le Pool suffisent pour démontrer l’insuffisance intellectuelle mais aussi la volonté viscérale d’écraser le Pool, de vider le Pool de toute présence Kongo Pour un Saintcyrien , titulaire de la légion d’honneur, un tel comportement dépasse tout entendement humain. Ma conclusion c’est que le général Okoii est animé par ses sentiments etnique et tribaliste N’est pas le général Motorola qui veut. Lui au moins était d’un autre monde. Lui au moins aimait son pays.
    Mr Bowao, reprenez votre plume et adressez à ce mercenaire Okoii une lettre lui demandant de démissionner.

  10. VAL DE NANTES .MVOUBA et son budget invisible dit :

    ET, MVOUBA , discuta d’un budget fantôme .Les innovations se ramassent à la pelle au CONGO DE SASSOU .
    Rappelez VOUS , chers amis , je me pliais en quatre sur ce site , pour vous alerter sur la BLAGUE budgétaire qu’organisait ONDONGO à l’époque MINISTRE DES FINANCES à l’adresse des deux assemblées .
    Le CONGO n’avait plus de budget depuis 20O9 – 2010 .Sous la pression du FMI , toutes hontes bues ,SASSOU avoue devant les élus du peuple , sa moquerie budgétaire , car SASSOU et KIKI avaient tout simplement privatisé le trésor public ;;;.
    En fait , où est passé KIKI , en ces temps pénibles ,,,,???.
    Qu’en pense t’il ????.
    AH , LE CONGO ; vous avez dit , O H OH O H LA DIASPORA est méchante , inconsciente , parricide , fratricide ; SOEURICIDE , KIKICIDE , claudiacide , SASSOUCIDE , alors où en sommes nous aujourd’hui ????.
    En quoi cette diaspora polie , et exigeante , est responsable de la mort de notre pays ?????.

  11. VAL DE NANTES . dit :

    Le cames doit délivrer au CONGO DE SASSOU ,l’agrégation du pays le plus ridicule .
    Incroyable , on attend le FMI pour parler BUDGET ;;;;.
    Les images du CONGO en détresse sociale , font pitié ;;;.Et , avoir le courage carnassier de vouloir diriger ce pays , relève d’une pure folie ….
    ALORS les deux questions qui intriguent ;;;
    A , qui en revient à la faute ???
    A , la diaspora ????.
    A ,NTUMI ???? .
    Le mensonge a un temps de senteur , tel un parfum .Mais la vraie nature revient toujours à la surface .Nous y sommes .

  12. VAL DE NANTES . dit :

    MENTIR , TUER , MENTIR , Résultat de couses ;; c’est LE FMI qui AVALE le CONGO BRAZZA.
    Pauvres parents fmisés …..

  13. VAL DE NANTES .MËME des milliards célestes , SASSOU n 'y ferait rien ; dit :

    QUE des milliards nous tombent du ciel , tous les jours ,et vu , les contraintes de l’émergence que chaque pays s’est assignées , SASSOU est intellectuellement inapte à diriger le CONGO BRAZZA c’est une évidence imparable .
    L’homme n’a pas le niveau requis , pour penser rationnellement à la bonne gouvernance d’un CONGO exigeant ;;;.
    Sachez aussi que le nombre des intellectuels a augmenté , ces dernières années avec bien sûr son corollaire des contestations des décisions publiques.
    Ce qui renforce le caractère anachronique de la gouvernance hasardeuse de SASSOU .
    La seule et unique solution qui vaille , c’est son départ immédiat du POUVOIR .
    SASSOU ne peut bousculer les forces de la nature , la fin est pour lui aussi , une délivrance .

  14. Oyessi dit :

    Salut à mon frère Mwangou pour ton post et bien des choses à tous;
    Fraternellement

  15. Gabio dit :

    Ceux qui avaient d’abord cru a l’usurpateur et qui ont fini par comprendre qu’ils s’etaient trompes, sont les bienvenus parmi nous qui luttons pour la liberation de notre pays pris en otage par la francafrique et son valet, le criminel national. Bowao et autres Dzon, Okombi, Munari, Oba, Mokoko… ont rejoint notre combat et subissent, comme nous, la persecution. Ils auraient pu choisir de faire comme les kolelas ou tsaty mabiala et continuer a vivre du pillage de deniers publiques. Ils ont choisi de se joindre au peuple martyrises et souffrir avec lui de manque d’hopitaux et de liberte.

    Au Burkina, ceux qui ont mene le combat pour la chute de l’assassin de Thomas Sankara etaient pour la plus part des anciens dignitaires du regime de Compaore, certains ont quitte le navire en Janvier 2014, soit environs 9 mois avant qu’ils ne marchent pour faire fuir le dictateur.

    On ne peut donc pas continuer a rejeter sous pretexte qu’ils auraient travaille dans le passe avec le criminel. Il y en a pourtant qui etaient contre le criminel a l’epoque et qui ne jurent plus que par le criminel. Le cas de moungala, tsaty et pierre mabiala ou encore okoko jacques. Seront t-ils les bienvenus parmi nous?

    Bowao, Munari, Okombi, Mierassa, Mokoko, Makaya…, nous vous soutenons, meme a distance, sur internet. L’internet est pour l’instant notre arme qui d’ailleurs fait plus peur au criminel que les kalachnikov. Si ca ne lui faisait pas peur, il n’aurait pas eu recours a l’interruption de l’internet pour tricher et tuer. Tous les dictateurs ont peur de l’internet. Deby, kabila ou encore jameh yaya ont eu recours a l’interruption de l’internet pour esperer survivre.

  16. KOO' NGOH dit :

    réaction actuelle de Bowao face à Okoï est normale ou pas. Non!
    On connait Bowao. On connait son passé. On y revient pas. Point-barre-tiré.
    On ne rejette pas Bowao. On veut tout simplement qu’il soit radical. Qu’il ne donne pas matière à double réflexion contradictoire comme chez les Kolela.
    Il doit dire: « je m’en fou de sassou et ses gardes… » … un point c’est tout. Le peuple sera son seul garde du corps. Voila!
    La question est celle d’être radicale face à sassou et de le démontrer et de le crier haut et fort… De ne plus être comme Ntsourou, … comme Dzon de Magenta… comme Okombi (voir son discours au boulevard Alfred Raoul)…. comme qui que ce soit qui espère donner ou accorder des circonstances atténuantes à sassou. Non!…
    Qu’il retire ses soldats… et puis??? … On lui dit à cet Okoï: « va te faire foutre »…
    Pour cela, faudrait-il passer par des formules de politesse et de déontologies démocratiques que sassou et ses Okoï ne comprendront jamais?
    La solution, est celle de faire comprendre que sassou n’a pas le monopole de la violence dans ce pays. C’est celle de savoir que s’il y a déjà une brèche qui permet de mettre sassou K.O. (le cas de Ntoumi), il faut se réunir autour afin d’enfoncer le clou et de constituer une force totale.
    Que si Ntoumi par ce jeu a su mettre à genoux les nguesso, pourquoi ne devons pas nous se féliciter de cela publiquement? Pourquoi ne pas dire publiquement et reconnaitre que si sassou s’en va, c’est grâce a leur vol des deniers publics, de la gabegie, de la prostitution, du viol, du tribalisme éhonté, du FMI et de Ntoumi avec sa lutte armée?
    Mais Merde… ne comprenez-vous pas que là où il y a la brèche de mettre sassou hors d’état de nuire, c’est là qu’il faut peser plus ? ? …
    Merde!!!

    KOO’ NGOH

  17. KOO' NGOH dit :

    Sorry…
    Voici le debut de ma phrase:

    « La question et la direction à prendre ne se basent plus sur le savoir du ceci ou di cela. C’est à dire si la … »

    Merci!

  18. Gabio dit :

    D’accord avec toi sur l’intransigence absolue et le soutien indefectible a l’action de Ntumi, le seul qui garde le feu allume sur le terrain de la lutte. Comme toi, je ne comprendrais jamais ces soit disant opposants qui continuent de qualifier de « president » cet usurpateur criminel qui ne devrait meriter que de mepris. Ce sont des opposants a la Lucien Pambou.

    Bowao est le notre, il faut l’encourager. Il doit comprendre que ces quelques miliciens autour de lui ne change rien. Ntsourou, Mokoko ou encore Bakala Mayinda en avait aussi. Vaut mieux compter sur le peuple que sur quelques minables porteurs de kalachnikov. Il n’a donc pas besoin de pleurnicher, qu’ils s’en aillent.Il aune garde composee de 92% du peuple, les uns sur internet, les autres sur le terrain au pays et a l’etranger.

  19. GUY-FERNAND LOULENDO dit :

    Je pense que la note de Mr Bowao est faite plus pour préserver l’avenir professionnel des ses ex-gardes que pour un objectif politique.

    Dans le pays de non-droit qu’est devenu le Congo, il n’est pas étonnant que les pauvres militaires subissent les foudres du pouvoir malgré leur détachement légal à la sécurité de Mr Bowao.

    Déjà Mr Bowao note qu’un de ses gardes était « oublié » sur la note de service du chef d’état major, allez-y savoir pourquoi? n’est-il pas simplement viré? tout est possible au pays de Takou nguesso.

  20. David Londi dit :

    Bonjour Oyessi, content de savoir que tu reviens vers nous. Il faut rappeler encore et encore que la République est mise entre parenthèses au Congo. Nous sommes en dictature. Partant de ce constat, il est aisé d’affirmer que toutes les institutions, tous les corps constitués et tous les partis politiques qui se reconnaissent dans ce machin de Sassou n’en sont que des structures complices et collaboratrices. Tous les démocrates ne devraient plus rien attendre de cette dictature ni comportement démocratique ni respect des droits ou acquis. Que Sassou retire les gardes, cela ne devrait plus être un événement sinon comment comprendrait-on son comportement dans le Pool, les différentes violations des droits humains en maintenant en détention des femmes et des hommes non jugés, la production d’une constitution avec des articles 10 et 96 crimonogènes … ? La dictature n’étant pas l’émanation du peuple, comment pourrait-on attendre de celle-ci qu’elle ait des élans ou des décisions en faveur de ce même peuple. C’est le contraire qui serait surprenant. Ce pouvoir autocratique n’ouvrira pas une seule fenêtre pour laisser un peu d’air démocratique. Monsieur Bowao, C’est donc normal que ce pouvoir vous retire vos gardes parce que c’est une dictature. Ce n’est qu’en ayant intégré cette réalité que nous pourrons victorieusement combattre cette dictature. Hitler n’a jamais fait protéger ses opposants par des gardes et j’ai aussi la faiblesse de penser le dictateur nord-coréen non plus.

  21. VAL DE NANTES . ; dit :

    BOWOA, un repenti actif qui a bien vomi le système tribalo régressif des NGUESSO .Le pays lui en saura gré , car il lui a fallu un courage exceptionnel de s’exfiltrer de cette mouvance criminelle .
    De nos jours , il y a plus des flatteurs occasionnels politiques que des politiciens acquis aux causes du peuple .
    BOWOA tout MUNARI ont rejoint la charrette affrétée par l’ABBE PIERRE , c’est à dire celle qui vous emmène vers les causes justes .

  22. Jour Ya Proclamation Na 'CFA' dit :

    **mwangou dit :
    18/10/2017 à 06:41
    Bonjour!
    Je ne vois pas ce qu’il y a de mal, d’indécent dans la démarche et l’esprit de la lettre de Bowao. Au contraire… Ne revenons pas toujours sur les rappels. On doit les faire, mais quand le fossoyeur du Congo en la personne de sassou nguesso ne sera plus là.. Pour l’instant la lutte contre ce tyran ne doit pas cesser même une minute.**

    Ah ba pangui ya Vincent !!!! ????
    NOTA BENE: Ceci, ci-dessus, ne s’applique PAS, BIEN ENTENDU, à Kolélas.

    Les oiseaux de mauvais augure sans stratégie aucune, JAMAIS(!), les Chiwawa ou Chihuahua aboyeurs derrière les murs sans mordre sauf la poussière, et consort; mais alors, on continue à [dénoncer] ou quoi?

    Voyez-vous ???

    CON-GO-LAIDS !

    Tenez, je vous en donne une, aussi simple que fondamentale: ‘Keep your friends close and your enemies closer’
    Traduisez vous-mêmes. MERDE !

    Allez, au Futur simple, veuillez conjuguer seulement:
    je dénoncerai
    tu dénonceras
    il dénoncera
    nous dénoncerons
    vous dénoncerez
    ils dénonceront

    Sûr, soit, mais depuis quand ?
    Et après ? Escargot ?

    To séka , to séka, to sékaaaah… La Firenze !

    Qui vivra verra.
    Tous les ‘tordus’ seront bien ré-examinés, même en démocratie, ou les comptes à rendre ne font et ne feront pas exception_

  23. Jour Ya Proclamation Na 'CFA' dit :

    C’est: (où), en bonne écriture pour les gaulois!

  24. Ancêtre Gaulois dit :

    Notre Bowao a peut-être seulement pris ‘ACTE’ lui aussi, à sa manière tout au moins.

    ~ Oh Con-go, ‘beau’ pays de nos ancêstres, tu n’es pas le plus petit de l’Afrique… ~

  25. Balossa dit :

    Monsieur Bowao fait bien de nous rappeler , qu’il est opposant sous protection de sassou et très certainement doit encore percevoir un salaire comme ministre officieux , cet ainsi que parfait kolélas compte quinze militaires pour sa garde , comme Munari , ou Miérassa qui vient de recevoir un passeport diplomatique par sassou . Soit disant il y’a un texte qui attribut aux anciens ministres ces privilèges , or sassou ne respect même pas le droit à la vie à l’instar du CHU fermé . La libération du congo ne viendra que de la société civile et non de cette bande d’escrocs . C’est pourquoi je préfère écouter Norbat , Nzaba ou récemment le frère David LONDI .

  26. Oyessi dit :

    Bonjour Cher frère Londi,

    « Bonjour Oyessi, content de savoir que tu reviens vers nous » Non je ne suis jamais parti sauf que je ne veux plus débattre ici pour n’écouter que les injures qui ne nous mènent nul part.

    Quand j’étais jeune, il suffisait que tu me dises ‘con de ta maman’ il fallait t’attendre à ce que je te tape dessus, pourtant, ce con de ma pauvre maman n’avait subit aucun dégat et elle ne savait même pas qu’un petit imbécile l’avait injuriée. C’est dire que l’injure inutile ne règle pas les problèmes. La bagarre non plus d’ailleurs.
    Depuis le changement illégale de la contitution, en passant par le coup d’état après les élections présidentielles et les législatives,nous avions beaucoup débattus ici.

    D’aucuns m’ont inguriés ici quand je parlais de l’attitude de Kolélas et Tatsy qui pour moi roulaient pour sassou. A ceux là, je leur avais dit qu’il n’y a pas plus têtue que la vérité. Aujourd’hui beaucoup sur cette page crtiquent vertement Kolélas et Tsaty. Je ne dis pas qu’il faille arrêter d’injurier qui l’on veut pour ceux qui pensent que c’est la seule façon de chasser le tyran, mais ce n’est pas pour moi une approche qui fera partir le tyran du pouvoir.

    Pour ceux des Congolais qui savent lire ou analyser un tout petit peu la politique Congolaise, ils auraient compris que sassou ne partira du pouvoir que lorsque la FRANCE l’aura voulu.
    Soit par un coup d’état de Palais où elle mettra un autre gouverneur de la Rosée au pouvoir pour préserver leur intérêts, soit par un soulèvement populaire pour le chasser du pouvoir.

    Cette deuxième hypothèse est plombée depuis par le simple que nous sommes face d’ un pouvoir dictatorial et sanguinaire qui n’hésite pas un seul instant à sortir son armada pour tirer sur tout ce qui bouge.
    Quant à notre opposition elle est d’emblée affaiblie par le simple fait que ceux qui l’animent ont été pour la plupart les collaborateurs du tyran même si on doit leur reconnaître cette force d’avoir à un moment donné dit non au dictateur pour se ranger du côté de la raison. A tous ceux qui les condamnent je leur dirai que les postes qu’ils ont occupé à un moment donné de leur parcours ne venaient pas de la société privée de sassou mais bien de l’administration Congolaise. Même si Sassou et son PCT utilisent ce fait comme argument politique pour les affaiblir, ils n’ont pas à rougir même si dans nos débats parfois terre à terre qui se résument parfois en » lui était bien ceci sous Sassou non, pourquoi il l’a trahi » nous faisons le jeu du tyran sans nous en rendre compte.
    Mon cher frère Londi, je suis au Congo en ce moment , la seule chose que je puis te dire, c’est que les Congolais souffrent et Sassou est au bout du rouleau, je ne vois pas très bien comment ses amis Français continueront à la soutenir au risque de tout perdre. Ma seule inquiétude c’est de craindre qu’un autre cancre de son obédience prenne la pouvoir et que Sassou s’en sorte à bon compte.
    Je te remercie beaucoup pour tes contributions sur cette page. Ces mêmes remerciements sont adressés à la fois à mon frère Ossebi pour la pertinence de ses analyses et la qualité de ses articles ainsi qu’ à toute la dispora qui se bat tous les jours pour traquer sassou et ses complices..

  27. David Londi dit :

    Cher frère Oyessi, merci pour ces nouvelles. Dommage que l’on en arrive à ce point. Ton apport dans le débat est essentiel parce que riche. Il n’est plus à démontrer que Kolelas et Tsaty forment une digue qui protège Sassou. Nous avons besoin d’avoir des nouvelles crédibles du pays, tu es bien placé pour nous les donner, alors reviens-nous par tes posts.

  28. Par Brazzanews on vient d’apprendre que sassou vient de vendre 190 km2 aux arabes du Quatar pour cultiver la canne à sucre. 800 km2 aux afrikaans, 300 km2 aux chinois, plusieurs centaines de km2 aux ougandais et rwandais.

    Notons que la superficie de Paris est de 105,4 km2. Ce qui veut dire que mabiala pierre alias tome 10 et henri dzombo ont vendu aux quataris près de 2 fois la ville de Paris. À Nkayi, quelle est la superficie des champs de l’ex-SIAN, actuelle SARI?

    Il est un devoir pour chaque congolais d’écrire à ces acheteurs étrangers pour leur faire comprendre que le moment venu tout sera rasé ou repris par le peuple.

    Souvenons-nous de la fable de la Fontaine:

    Le Laboureur et ses Enfants

    Travaillez, prenez de la peine :
    C’est le fonds qui manque le moins.
    Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,
    Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
    Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l’héritage
    Que nous ont laissé nos parents.
    Un trésor est caché dedans.
    Je ne sais pas l’endroit ; mais un peu de courage
    Vous le fera trouver, vous en viendrez à bout.
    Remuez votre champ dès qu’on aura fait l’Oût.
    Creusez, fouiller, bêchez ; ne laissez nulle place
    Où la main ne passe et repasse.
    Le père mort, les fils vous retournent le champ
    Deçà, delà, partout ; si bien qu’au bout de l’an
    Il en rapporta davantage.
    D’argent, point de caché. Mais le père fut sage
    De leur montrer avant sa mort
    Que le travail est un trésor.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.