Franc CFA – mépris – tutelle : l’Afrique humiliée ! Par Aliou TALL

Emmanuel Macron au-Burkina-Faso

Dans une tribune que j’avais écrite en 2013, intitulée « SOMMEIL France-Afrique sur le Franc CFA : A quand le REVEIL ? », je démontrais que la servitude monétaire que subissent depuis 1945 les Etats africains, à cause du Franc CFA, est illégitime. Que la dévaluation du franc CFA et la disparition du franc français justifient l’émancipation monétaire des Etats africains. Mais du Général De Gaulle à Macron, en passant par Sarkozy, les présidents africains sont infantilisés. L’attitude de Macron devant le président Burkinabé en est une illustration. Seuls les peuples africains pourront impulser une rupture.

 

 L’Afrique méprisée : De l’injure subliminale de Sarkozy à l’attitude infraliminale de Macron.

Sciemment ou inconsciemment, Sarkozy injuriait tous les africains en affirmant lors de son discours de Dakar que l’Homme Noir a raté le train de l’histoire. Mais ce que Sarkozy disait haut, beaucoup de français et d’européens le pensent bas. l’Eglise catholique qui décrivait le Nègre comme un être sans âme ; les missionnaires catholiques et les écrivains européens qui dressaient un portrait affreux du Nègre, dépeint comme un être paresseux, dont la science ne dépasse pas la répétition de gestes  quotidiens, un être sauvage, cannibale et violent, ont terni l’image du Noir. Ce tableau rétrograde a fait naître chez les européens un complexe subliminal de supériorité à l’égard du Noir, un sentiment de mépris, et parfois de racisme.

Quand le président français Emmanuel Macron se défoule devant la jeunesse africaine au Burkina Faso ; quand il tutoie et ridiculise le président de ce pays, comme s’il faisait un One Man Show satirique, on  atteint l’étape infraliminale du mépris. Macron n’oserait jamais avoir le même ton devant des étudiants français de l’université de Nanterre ou de la Sorbonne ! Il n’oserait jamais se compter ainsi devant le président russe,  Vladimir Poutine, ou Nord coréen, Kim Jong-un. Il ne les ridiculiserait jamais devant leurs populations, encore moins leur intimer l’ordre « Reste là ! », comme il l’a fait au président Burkinabé Roch Kaboré. Mais en Afrique, c’est un jeu d’ENFANT avec des adultes qui refusent de grandir.  On ne risque rien en humiliant un président africain ! On dira que c’était une  blague, qu’il l’a bien aimée.

 

Le France CFA met sous tutelle les présidents africains et viole la souveraineté de nos Etats.

Françafrique. Ce mot désigne depuis longtemps la tutelle dont on accuse la France d’imposer aux dirigeants africains. Une tutelle pour les intérêts de la France et des dirigeants africains en manque de légitimité, mais qui nuit gravement à ceux des populations, des économies et des Etats africains. La plupart des présidents africains accepte cette sujétion. Ils sont conscients qu’aucune nation ne se développera durablement sans une réelle souveraineté. Or il n’y a pas de souveraineté politique effective sans souveraineté économique. Et aucune souveraineté économique ne peut tenir sans une réelle souveraineté monétaire nationale ou communautaire.  Donc, tant qu’il y aura du Franc CFA, l’Afrique restera colonisée. Pour reprendre Henry FORD, si le peuple africain comprenait bien le micmac financier qu’induit le système monétaire du franc CFA, il y aurait une révolution avant demain matin. Il ne fait aucun doute que l’Afrique a intérêt à avoir un système monétaire autonome, en dehors de celui du franc CFA. C’est une urgence. Il ne s’agit pas de mener une croisade monétaire contre la France. Mais de privilégier les intérêts des économies africaines, en s’extirpant de ce résidu colonial. Au demeurant, il est possible de garder les relations politico-économiques privilégiées en entre la France et l’Afrique, sans perpétrer les frustrations et  les injustices du Franc CFA.  Les présidents africains qui trouvent des subterfuges du genre « l’Afrique n’est pas encore prête pour gérer sa propre monnaie », devraient immédiatement démissionner. Car s’ils ne peuvent pas gouverner une monnaie, ils ne peuvent pas gouverner une nation. L’Afrique regorge d’experts juridiques, financiers et économiques capables de piloter et de gérer les mécanismes d’une monnaie nationale ou communautaire.

 

Le Franc CFA est une arme d’ingérence et de domination politico-économique.

Comment justifier que le Franc CFA ait permis à la banque de France d’engranger pendant des décennies l’essentiel des réserves de change du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, du Congo Brazzaville, de la Côte d’ivoire,  du Gabon, de la Guinée Bissau, du Mali, du Niger, de la République Centrafricaine, du Sénégal, du Tchad, du Togo, etc. ?  Pour avorter la révolte grandissante des peuples africains contre cette monnaie néocoloniale, Macron pourrait proposer aux chefs d’Etats africains de revoir les accords monétaires sur le Franc CFA, ou de changer artificiellement le nom du franc CFA. L’idée serait alors de changer l’emballage du camembert toxique, pour convaincre les africains que c’est un nouveau bon camembert. Si les dirigeants africains gobaient une telle duperie, ce serait une infamie pour l’homme Noir. Ce n’est pas Macron qui les alertera de la nécessité de se débarrasser du Franc CFA. Ce n’est pas Macron, produit de la finance, promu par les Jacques Attali, François Henrot et David Rothschild, qui démentira l’affirmation du fondateur de la banque Rothschild, selon laquelle  celui qui a le contrôle de la monnaie d’une nation contrôle ses  normes. Il ne démentira pas non plus Napoléon Bonaparte selon qui ceux contrôlent l’argent d’un gouvernement contrôlent la situation dans ce pays. On est l’esclave de ceux qui créent et contrôlent notre monnaie, tant que cela dure. Alors sortons du franc CFA pour sortir de cet esclavage !

 

Aliou TALL

Président du RADUCC

Email : raducc@hotmail.fr

 

Diffusé le 30 novembre 2017, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à Franc CFA – mépris – tutelle : l’Afrique humiliée ! Par Aliou TALL

  1. Ervee Devloot dit :

    Vous avez des comptes à régler avec la France vous. Relevez un peu la tête, respirez, prenez un peu de recul !

  2. Bulukutu dit :

    C’est la mère des batailles. Il faut prendre Macron aux mots et créer une monnaie alternative et on verra bien qui rira le dernier. Ses propos au Burkina Faso sont un défi pour les africains francophones.

  3. le fils du pays dit :

    Je ne cesse de le dire le peuple noir doit prendre son courage entre ses mains et se liberer de cet esclavage.Par exemple,les vietnamiens n’ont pas demande une permission a la france pour avoir leur propre monnaie.

  4. Mark dit :

    Il faut blâmer les noirs africains eux mêmes. Les blancs prennent toujours les noirs africains pour des idiots. Les arabes ont emboité le pas avec la vente des noirs africains en Libye. Le noir africain doit se ressaisir. Les écoles étaient fermées à Ouagadougou pour accueillir macron. Les russes ne vont pas fermer leurs écoles pour accueillir un président étranger. Trump ne va pas accompagner Macron à un meeting qu’il organise avec des étudiants d’une univesité de Washington. Le président Burkinabée a voulu jouer à la gentillesse africaine en accompagnant Macron à ce meeting avec les étudiants de l’université de Ouagadougou .En échange, il s’est fait humilier par son homologue français devant sa population. Ce que j’ai trouvé intéressant dans ce scenario c’est le fait que le président burkinabée ait aussi humilié à son tour Macron en quittant la sale.

  5. le fils du pays dit :

    Oui,Mr Mark.Il faut que le peuple noir comprenne une chose qu’on ne pas peut être éternellement docile ou courtois.La culture noire de la gentillesse et le pardon joue contre nous depuis 3milles ans.Les autres peuples profitent de ces deux facteurs pour nous faire du mal.Nous devrons changer notre manière de voir ce monde brutal et cruel.Les noirs doivent cesser de penser que ce monde est comme une cathédrale ou tout le monde s’embrasse.Les noirs doivent apprendre a faire le dent pour dent ,oeil pour oeil contre les autres peuples qui nous maltraitent a soin.Il faut mettre fin a cette posture de malléable,docile et courtois.Les noirs sont maltraites dans tous les continents.C’est quoi ca.

  6. Didier Ernest dit :

    Laissez Mr Macron tranquile. Les africains ont la grosse gueule pour rien. En Asie, il y avait des territoires sous tutelle de l’empire français. Aujourd’hui, le Combodge, ou le Viethnam est mieux que le congo brazzaville, POURQUOI?
    Vous parlez de monnaie, vos intellectuels, économistes, malgré leur publication sont incapables de mettre en place un système pour contrer le système mis en place en 1960. Ce qu’ils connaissent bien faire c’est apporter le soutien aux dictatures qui ne sont pas au service des intérêts de leur peuple et nation. On a vu hier un Théophile Obenga défendre avec des arguments dignes d’un paysan des forêts équatoriales le maintien au pouvoir d’un sassou nguesso, dictateur et criminel multirecidiste. Selon lui, la constitution n’est pas une bible et peut ètre changée, mais nous ne connaissons pas sa position sur ces accords injustes du fcfa qui appauvrissent nos pays.

  7. Sassou le terroriste le plus redoutable d'Afrique dit :

    En se rappelant de passé , nous devrons avoir peur de la fermeture de l’ambassade des USA au Congo. Durant la guerre de 1997, Après la fermeture de l’ambassade des USA, as permis au terroriste sassou de commettre son plus grand génocide au Sud Congo. Si ceci en est le cas, alors se terroriste vient d’avoir l’aval des occidentaux d’exterminer les congolais.
    LA GRANDE QUESTION C’EST CELLE DE SAVOIR QU’EST-CE QUE SASSOU GAGNE EN TUANT LES CONGOLAIS, CECI N’ARRANGE QUE LES BLANCS QUI SE SUCRENT TRANQUILLEMENT DE NOS RESSOUCES. TUE LES CONGOLAIS POUR UN SALAIRE DE 9 MILLIONS DE Francs CFA, APRES TA MORT QUE DEVIENDRONT TES ENFANTS, OU SONT LES ENFANT DE MUBUTU, DE GADAFI ET AUTRES?
    NTSATI MABIALA ET KOLELAS LES ACCOMPAGHATEURS DU TERRORISTE SASSOU, LE BLANC VOUS ACHETTE POUR 9 MILLIONS PAR MOIS.
    En associant les deux Congo, nous avons plus de la moitie des richesses mondiales, le problème c’est de savoir s’organisé. Ayez honte, le blanc a décentralisé sa mission de destruction d’Afrique en utilisant les africains eux-mêmes, pour un salaire de 9 millions par mois, l’africain est fier dans lui, près de tout détruire (brulé les villages, violé les femmes, emprisonné n’importe qui, torturé mémé as mère, tué tout ce qui bouge). Le grave encore le blanc lui dit ton compatriote en face de toi est ton ennemi il faut l’éliminé, et toi sans réfléchir comme un mouton tu te mets a exécuté tout le monde, le blanc te dit tu es le meilleur, et tu es contant, quand le blanc se retourne il dit aux autres voile un véritable imbécile, un jour que n’aurais plus besoin de ses service je vais le livrer a son peuple.

  8. Mark dit :

    @ le fils du pays,

    c’est bizzare de constater que la gentillesse du noir africain n’est lisible que quand celui ci est face à l’homme blanc. Un problème de complexe? Face au blanc,les leaders africains ont les dents dehors. Face à un autre noir africain, c’est le front fermé, question d’exercer une certaine influence. Sassou n’a jamais offert le moindre sourire même aux enfants qui lui offrent des gerbes de fleurs pendant certaines fêtes congolaises. Mon frère Fils du pays, le noir africain a un long chemin à parcourir.

  9.  » L’Afrique regorge d’experts juridiques, financiers et économiques capables de piloter et de gérer les mécanismes d’une monnaie nationale ou communautaire.  »

    A l’exemple du Zimbabwe, de l’ex Zaïre et de bien d’autres malheureux cas.

    Il faut reconnaitre que dans le cas précis de notre monnaie communautaire, le franc CFA, il sied de donner pour une fois raison aux dirigeants de nos états. Prenons patience, ne nous hâtons pas; le précipice n’est pas loin. Regardez ce que vit la république démocratique du Congo; un véritable enfer (Lifelo comme on dit en lingala)

  10. Emmanuel quel MACRO ! dit :

    Emmanuel « faux prophète » mais vrai MACRO !

    MACRO qui joue au faux gentleman avec les étudiants africains notamment au Burkina Faso, tout en pressant et compressant, voir même en serrant la corde au cou de ses « Putes » de service que sont les présidents africains mis et maintenus au pouvoir par la France ou avec la bénédiction de la France.

  11. Lucien PAMBOU dit :

    Monsieur Tall,

    je vous remercie pour la qualité de votre réflexion et de vos remarques. Tout de même, Monsieur Tall, soyons sérieux. Ruse ou hypocrisie, voici un jeune Président français, Macron, qui ose dire les choses à nos dirigeants africains et à nous-mêmes africains dont l’ADN est l’assistanat. Son message est clair: ou vous grandissez et c’est la rupture, ou vous restez petit et la France continue à vous traiter comme telle. Vous vous offusquez du mépris du Président français vis à vis des Chefs d’Etat africains, ils le méritent car ils se comportent comme tels, la main toujours tendue, le sourire béat, naïf et idiot et la verve revendicative contre le colonialisme toujours en avant comme moyen de préserver leur pouvoir. Macron ne peut ridiculiser un Chef d’Etat asiatique ou européen, même au nom de l’humour, mais les Africains c’est pas très grave car nous sommes graves et idiots, clanistes et tribalistes. Nos Chefs d’Etat et nos pays africains sont dépassés par la géopolitique des territoires et du chaos structurant au niveau mondial. Macron peut demander à Kabore d’aller réparer la clim car il sait que Kabore a besoin de lui. Macron met sur la table deux problèmes: même s’il est rusé et il en profite car il sait que les nases africains que nous sommes et incapables ne pourront relever le défi.
    Première problème: les Africains sont les passeurs d’autres Africains vers le Libyens pour l’esclavage. Macron le malin montre que les Noirs ont vendu d’autres Noirs pendant l’esclavage au 16 ième siècle.
    Deuxième problème: Si vous Africains n’êtes pas d’accord avec le Franc CFA, vous pouvez en sortir. Quel Président africain courageux osera comme Sekou Toure (Guinée) en 58 ? Réponse, personne en Afrique francophone ne peut défier la France.
    Je te joins l’article que j’ai publié sur blasting news concernant Macron en Afrique et sa str atégie de rupture: http://fr.blastingnews.com/international/2017/11/macron-et-la-strategie-de-rupture-de-la-politique-francaise-en-afrique-002198155.html

  12. Anonyme dit :

    Excellent article, au sujet de ce Macon, ce transgenre méprisant et méprisable. Dommage que j’arrive un peu tard, pour traiter du cas de cet homme énigmatique qui a encore récidivé au Burkina Faso le pays des Vrais Hommes Intègres (contrairement à ce gigolo agité et il ne manquait plus que la cougar à ses côtés.), la patrie de Thomas Sankara. C’est parfaitement intolérable, un tel comportement suppraciste aux accents négriers, au 21ème siècle. Bravo au président burkinabé, pour avoir claquer la porte à ce minable personnage que l’intelligentsia extra muros dégénérée fait passer pour un génie En Marche, alors que c’est un con de la première catégorie. La france n’est plus crédible, la preuve qu’un dirigeant africain a mis un vent historique à Macon devant le monde entier. Pris de sueurs froides, le dirigeant français a rougi comme un porc, il a dû pour sauver le peu d’ego qui lui reste insulté son homologue d’un réparateur de climatiseur. Voilà le niveau de l’élite politico-mediatique française. Est ce cela un énarque ? On se demande encore pour quoi des africains complexés s’extasient face à ces gens sans veleurs. Emmanuella Macron le porteur du très civilisateur drapeaux arc en ciel s’est même permise de défendre dès thèses révisionnistes et négationnistes sur la traite négrière en Libye, le mépris des blancs (leurs élites colonialistes précisons bien) a l’égard des noirs a atteint son paroxysme. Je condamne ces propos racistes, de façon énergique.

  13. Anonyme dit :

    A lire l’article de Maria Malagardis dans libération, dont le dernier paragraphe ci-dessous:

    «  »
    Mercredi soir, la fameuse réunion d’urgence sur la Libye présentait un casting intéressant : aux côtés d’Emmanuel Macron et d’Angela Merkel siégeait Denis Sassou-Nguesso, l’inamovible président du Congo, chargé du dossier libyen au sein de l’Union africaine (UA). Dans son pays, depuis l’élection notoirement truquée de mars 2016, tous les opposants croupissent en prison sans procès. Et ce petit émirat pétrolier maintient sa population dans la misère la plus absolue. Autant inviter le diable à sa table pour évoquer la fin de l’enfer. Et finalement, décréter qu’on va d’abord tenter d’éradiquer ceux qui en font sortir les damnés. » » »

    http://www.liberation.fr/planete/2017/11/30/passeurs-en-libye-macron-sonne-le-clairon_1613733

  14. Bulukutu dit :

    [Première problème: les Africains sont les passeurs d’autres Africains vers le Libyens pour l’esclavage. Macron le malin montre que les Noirs ont vendu d’autres Noirs pendant l’esclavage au 16 ième siècle.]
    Sortie de son contexte, une telle phrase est sans équivoque et c’était le but recherché par Macron. Mais en africain francophone averti que nous sommes, nous savons aussi, que c’est le pays de Macron qui a mené la croisade anti Kadhafi et ce sont eux les bénéficiaires. L’UE et l’USA ont organisé le chaos actuel en Lybie, accusent les africains d’en être les principaux responsables, mais c’est eux qui en sont les grands bénéficiaires. Ironie du sort, l’université dans laquelle a eu l’échange entre M. Macaron et les étudiants du Burkina Faso a été financée par le guide Lybien.

  15. le fils du pays dit :

    Mr Bulukutu,c’est très juste ce que vous dites.
    Les blancs disent que les noirs ont vendu les autres noirs jusqu’à vouloir créer une contradiction entre nous et nos frères-cousins déportés par force pour être asservis.Pour le cas du Congo,mes arrières grands parents disaient que c’étaient les croisades que les blancs et ils y avaient des luttes entre les blancs et nos parents.Malheusement l’histoire du peuple noir est écrite par ceux qui l’envahissent,un gros tas de mensonge pour cacher leur criminalité.
    Ce qui se passe a present en Lybie le professeur John Hendrix Clarke,entretenant la communaute noire aux états unis prédisait deja ce scénario,il disait que un jour les européens et les arabes se uniront contre le peuple noir.Souvenez-vous du projet de Sarkozy union (méditerranée et le maghréb).Il revient aux noirs du monde entier de commencer a prendre conscience de la situation.
    Cettte posture de faiblesse et docilité doit s’arrêter.Il faut agir de la meme maniere que des autres avec les memes moyens, la violence.Le monde est violent et nous devrons être également violents.

  16. Emmanuelle Macaroni dit :

    Je n’en dirais même pas beaucoup, pour conserver tant soit peu une peine de plus perdue.

    Le Noir (homme noir) tout court, est en effet un Gros CON sur toute l’étendue de la planète terre.
    Et après les occidentaux et les infameux ‘berbères’, les autres nouveaux pourris petits villageois minables asiatiques feront même PIRE contre nous plus tard, cela est évident…

    D’aucuns s’étonnent encore, comme je le faisais remarquer et pour tant jadis, qu’aucune autre race sur terre n’aime proprement l’homme noir. Et le comble et le coupable fondamental dans tout cela, c’est bel et bien: (navré), l’homme noir!

    Qui tue plus le Noir aux States par exemple, c’est le Noir!
    Jour après jour les sales mentalités du noir dramatiquement bien ancrées dans les veines, les plus déplorables envers son prochain et par extrapolation devant tout le monde sont embarrassantes et insoutenables…

    Ce que dit Lucien ici sur le cas d’espèce est techniquement juste. Mais ce que dit Le Fils du Pays et la suite est aussi et encore plus tactiquement vraie et a le mérite d’être louable parceque capitalement vital.

    Qui des blancs et autres assimilés démons tous aussi cruellement éclaires pourraient à jamais nous prendre au sérieux lorsqu’en instance notre compatriote Pascal lui-même pense en revanche, convaincu par lui-même malgré tout, qu’il faille tout de même à cette jonction-ci, « dérouler un tapis rouge » à Takou Gué-Sot, ‘pour bien faire’? D’où j’ai tout simplement souvent interrogé le rationnel justificatif y relatif; pourquoi donc X, Y, ou Z ne feraient pas autant? Et que dire alors de la sentence à réserver à un vulgaire voleur de poules, un business privé qui nourrit plus d’une famille, si Takou lui devrait purement et simplement être autrement « gracié » pour une retraite aux anges? Bref!

    Personnellement autant que nécessaire et sans merci, je ne fais plus « cadeau » de quelque manière que ce soit aux démons blancs de toute origine depuis fort longtemps sur ou dans n’importe qu’elle venue.

    D’ailleurs je m’en souviens encore fraîchement lorsque pratiquement au début des tous premiers sites en lignes con-go-laids, j’étais l’un des premiers à INSULTER sans menager aucun effort, les Takou et autres Gué-Sot pendant que les « dociles » ignorants ou plutôt froussards pathologiques et congénitals seulement en passant par les webmasters osaient jouer au pacifisme ridicule, pour une ‘civilité’ de façade envers des singes…

    Il fallait au contraire et très tôt communier pour frapper très fort contre les barbares par tous les moyens, on n’en serait pas arrivé-là.

    Le même blanc qui publiquement répond à la question posée: mais, que fait le congolais devant tout ce mal? … »Il se laisse faire! » OUF!

    Sur ce, à qui la faute?

    (Se faire manipuler par un tiers pour maltraiter infiniment jusqu’à tuer son semblable à cause principalement des appetits insatiables et l’égocentrisme, doit stopper net, chers black asses! Mais la loi devrait être équitable pour tout le monde et les coupables punis selon elle sans tergiverser ou louvoyer en long et en large pour vouloir faire ‘joli’ aux dépens des masses.)

    Permettez-moi au moins:

    POUAHHH!!!

  17. Emmanuelle Macaroni dit :

    PS. Lire: … »cruellement éclair(é)s »…

  18. Emmanuelle Macaroni dit :

    Aussi, lire (…congénitaux…) au lieu de ‘congénitals’; [pour les tous (p)ETITS français de la France et d’ailleurs.]

Laisser un commentaire