Déclaration de l’ACB-J3M suite au discours de l’état de la Nation du tyran Sassou-NGuesso

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Déclaration de l’ACB-J3M suite au discours de l’état de la Nation du tyran Sassou-NGuesso

  1. A.D dit :

    Comment peut’ on s’attendre à ce que Sassou Nguesso entant que président illégal, illégitime, putschiste, génocidaire, autoproclamé et qui depuis presque 2 ans se livre à son 2e génocide dans le Pool, soit capable d’ un message conciliant ? Comment s’attendre à ce que Sassou Nguesso continue sa corruption jusqu’à maintenant en distribuant par exemple des enveloppes d’argent auprès de certains Congolais, certaines personnes qu’ ils rencontre lors de ces déplacement en Europe, pour l’achat des consciences, se montre conciliant? Sassou Nguesso est un président de fait qui n’aime pas le peuple Congolais. Il est un chef de mafia au Congo, un terroriste, placé par la « Françafrique » pour piller les ressources du Congo. Sassou Nguesso, tribaliste qui voue une haine incroyable contre les Laris- Bakongo ne peut pas du tout être capable de faire le bonheur des Congolais et ne peut considérer contre président. Il n’ a d’ailleurs pas l’ intelligence qu’ il faut pour cela et n’a ni projet de société. Le malheur du Congo est de manquer d’une armée de libération ou soulèvement populaire apte à renverser Sassou Nguesso et son régime qui, depuis plus de 3 décennies ont conduit le Congo et des Congolais dans la situation très misérable actuellement. Mais les Congolais doivent faire encore attention pour que ce régime dictatorial qui a toujours régné par la terreur, ne survive et conduit d’être conduit entant président par Kiki, Okemba ou un autre terroriste du clan Sassou Nguesso. La diaspora Congolaise et l’opposition Congolaise doivent bien s’organiser, dresser un plan d’action véritable, orienter, conscientiser le peuple. Il faut former une équipe réelle apte à assurer la transition, la formation des institutions, la conduite des affaires du Congo jusqu’ aux élections véritables. Le Congo est bon sans Sassou Nguesso, sa bande et son PCT.

  2. Revelino dit :

    Je respecte ce que vous faites. A un moment donné, il va falloir que vous sortiez des discours convenus. Franchement, vous croyez que Sassou est capable de tant de mansuétude. Il va falloir que vous trouviez autre chose.

    On ne peut pas discuter avec une personne qui ne respecte pas la vie. On n’a fait entrer un loup dans la bergerie. Il a commencé par détruire ceux qui l’ont introduit dans la bergerie. Il s’en prend maintenant au brebis. Et ça dure depuis plus de 4 décennies. Avec ce monsieur, c’est le Congo aux portes de l’enfer. Et on va y accéder si rien ne change. Et dans quelques années, il ne restera plus grand chose du Congo.Sincèrement, il va falloir trouver autre chose.

  3. Revelino dit :

    Je vais redire les choses autrement. Tant que les congolais ne seront pas capables de faire abstraction de leur ethnie, il n y aura point de salut pour le Congo. Il faut apprendre à construire une nation. Et cette construction se fait avec tout le monde. Dans la construction imaginaire des congolais, il n y a que le Nord et le Sud. Le manque de confiance entre congolais fait qu’il peut rien arriver de bon dans ce pays. Pour certaines personnes du Nord, le pouvoir doit rester au Nord. Et pour certains au Sud, c’est leur tour. Même de façon inconsciente, les congolais sont incapables de penser le pays sans tenir compte de origine ethnique.

    Pour 2018, j’ose espérer que nous serons capables de penser autrement. Il n y a pas un pouvoir du nord ou du sud mais le pouvoir appartient au peuple. Penser nation et non ethnie. Il n y a pas un pouvoir mbochi mais il y a un système qui avilie le peuple peu importe nos origines ethniques. si nous ne travaillons pas pour l’unité de notre nation alors toute initiative sera vouée à l’échec. A bon entendeur …

  4. Iwarangot dit :

    Comment le renverser, il faut étudier comment faire partir ce tyran. Je parlais des foyers de résistance à ouvrir sur tout le territoire national, c’est la seule solution .
    Si Kiki passe, alors c’est l’enfer sur de nouvelles décennies. Prenons garde !
    Sassou et Okemba ont fait la démonstration de leur terreur sur la tombe du père de Sassou, en exhibant un pistolet automatique, c’est le langage de la guerre qu’ils veulent. Ils le disent d’ailleurs à qui veut les écouter, ‘’ si vous voulez le pouvoir, alors chassez nous’’.

  5. juste de passe dit :

    Quand un texte commence par Le Général Jean Marie Michel MOKOKO, vainqueur des élections présidentielles du 20 mars 2016, on a des sérieux doutes sur la suite …

    Quand on tombe sur MVOUMBA qui serait Président du SENAT, là il y’a problème.

    Pour la posterité, Le seul PRESIDENT Congolais Elu démocratiquement au suffrage universel se nomme Pascal LISSOUBA.

    Les IFOUNDZA ne vont pas recommencer avec la falsification de l’histoire comme le PCT et ses transfuges ont en l’habitude.

  6. A.D dit :

    Il faut s’organiser et chassez le pouvoir de force. Cela reste la seule solution pour les Congo. »Les foyers de résistance sont à ouvrir sur tout le territoire national » comme l’a dit Iwarangot.Et voici encore une vision clair de Revelino: « Tant que les congolais ne seront pas capables de faire abstraction de leur ethnie, il n y aura point de salut pour le Congo. Il faut apprendre à construire une nation. Et cette construction se fait avec tout le monde. Dans la construction imaginaire des congolais, il n y a que le Nord et le Sud. »

  7. Les Hommes d'honneurs dit :

    Comment et pourquoi prendre le temps de commenter tout faits sorti d’un système que tout homme d’honneur dit illégitime, illégal ?????

    Jusqu’à quand devra t-on apprendre a résisté ????? Soit on l’est ou sinon le contraire

    Courage!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.