INTERVIEW DE JUSTIN BALONGA : L’Anachronisme du discours de Sassou-NGuesso ; Libération inconditionnelle des prisonniers politiques ; Parfait Kolelas l’homme de Sassou-NGuesso…

Toujours très dynamique et combatif, Justin Balonga ne manque jamais une occasion pour dénoncer le pouvoir criminel de Sassou-NGuesso, Dans cette interview, l’activiste congolais parle des perspectives de la table ronde des prisonniers politiques ; exhorte ses compatriotes à ne pas succomber au Dialogue que nous vendent certains « opposants » congolais dont le seul objectif est d’intégrer la mangeoire de Sassou…

Diffusé le 11 janvier 2018, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Interview. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à INTERVIEW DE JUSTIN BALONGA : L’Anachronisme du discours de Sassou-NGuesso ; Libération inconditionnelle des prisonniers politiques ; Parfait Kolelas l’homme de Sassou-NGuesso…

  1. Val de Nantes dit :

    Le Congo ne saurait se réduire à ces citations intempestives de ces noms politiques.Notre émancipation politique doit absolument faire fi des redites qui ne nous avancent pas .
    Il nous revient de faire un travail intellectuel de sensibilisation massive aux vertus de l’installation définitive de la démocratie à l’égard de nos compatriotes .
    Contourner la filiation politique au Congo ,est de salubrité publique . c’est toute la vision de la culture politique qu’il va falloir changer .

  2. Cher Balonga merci beaucoup ,n’ayons pas peur des mots , Parfait kolélas est un soutien de sassou Nguesso ,pourquoi ce garçon raz les murs sur paris ? Pourtant la diaspora du pool en France représente 80% de toute la diaspora congolaise , il le sait maintenant que son petit jeu avec sassou est connu de tous . Les enfants kolélas deviennent un poison pour le pool a cause de leurs fainéantise ,chez les kolélas ils y’a pas de médecins , ingénieurs , enseignants ni infirmiers c’est une bande d’escrocs même les soeurs kolélas font tout pareil . Nous devons résister contre cette barbarie des gens d’oyo . Sassou nous fait la guerre . unis au pool , nous saurons faire face à ce inacceptable génocide .

  3. Makambo dit :

    Non mon cher Val de Nantes, pour ma part je ne souscris pas à ton analyse, tous les acteurs qui interviennent sur Congo Liberty ne sont pas dans des redites. Nous sommes en face d’une dictature redoutable, qui ne sera pas aisée à faire partir. Il faudra peut-être que nous nous investissions dans le temps. Ces différentes interventions ont pour vocation de maintenir la flamme du combat, en critiquant et en dénonçant les dérives de tous ordres de la dictature.
    Pour le reste, je sais que c’est là où tu veux en venir, la stratégie du combat pour faire partir Sassou. Sois en sûr mon cher Val de Nantes, si on veut être sérieux, cela ne peut être annoncé devant un espace aussi ouvert que Congo Liberty.
    Oui, il faut changer la vision de la culture politique, cela ne peut être possible qu’avec une nouvelle classe politique.

  4. sassou fabrique un canular dabira mbouala et pour cause dit :

    L’histoire de l’arrestation du Général DABIRA et du limogeage du Général NIANGA-MBOUALA-JDO-SASSOU est en fait une manipulation.

    En fait, face aux exigences du FMI, le tyran SASSOU NGUESSO se retrouve au pied du mur.

    D’ou cette manipulation des masses pour faire croire à un coup d’État de DABIRA et Nianga-Mbouala.

    Il faut même s’attendre à ce que Denis SASSOU NGUESSO mette le Congo-Brazzaville à feu pour que la communauté internationale oublie les réformes exigées par le FMI que le dictateur est censé mener, à savoir:

    La lutte contre la corruption, la libération des prisonniers politiques, le dialogue inclusif.

    Pourquoi transférer le Général DABIRA à la maison d’arrêt alors que ANDRÉ OKOMBI SALISSA reste toujours à la DGST: c’est étrange !

    Chers compatriotes, Sassou NGUESSO est entrain de vouloir détourner l’attention des congolais et de la communauté internationale de la crise que traverse le CONGO-BRAZZAVILLE.

    Fait à Paris le 13 janvier 2018.

    Le Collectif des Résistants Extérieurs à la dictature du Congo-Brazzaville…

Laisser un commentaire